Informations belges

135 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1918, 27 November. Informations belges. Konsultiert 23 September 2020, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/xd0qr4s759/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Informations Belges Observation, iimaport a,n.t © Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de esse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publicatioa. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de -presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes (L'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. La rentrée de S. M. le Roi des Belges dans sa capitale. La proclamation du bourgmestre Max h la population bruxelloise. Chers Concitoyens, J'ai la joie d'annoncer à la population que le Roi fera sa rentrée à Bruxelles vendredi prochain 22 courant, vers 10 heures du matin. Notre Souverain sera accompagné de la Reine, des jeunes princes et de la princesse Marie-José. Il sera à la tête de deux divisions de l'armée belge, à laquelle se joindront des détachements des armées alliées. Le cortège, arrivant par la chaussée de Gand, suivra l'itinéraire ci après : Porte de Flandre, rue de Flandre, place Sainte-Catherine, Marché-aux-Poulets, boulevard Anspach, place De Brouckere, boulevard du Nord, boulevard du Jardin botanique, rue Royale, rue de la Loi, place de la Nation. Après avoir assisté à une séance du Parlement, et avoir vu ensuite les troupes défiler devant la place de la Nation, le Roi gagnera le palais par la rue de la Loi et la rue Royale. Le même jour, dans l'après-midi, il se rendra à l'hôtel de ville par la rue des Palais, la place Royale, la Montagne de la Cour, la rue Coudenberg, la rue de la Madeleine et la rue de la Colline. La capitale, par son accueil enthousiaste, témoignera sa reconnaissance et son admiration au Souverain qui lui revient couvert de la gloire la plus pure ; à la Reine, qui vécut pendant toute la guerre au milieu de nos soldats, leur prodiguant les trésors d'une bonté et d'un dévouement sans limites ; aux princes, qui symbolisent à nos yeux l'avenir de la patrie ; aux troupes héroïques et victorieuses qui ont chassé l'ennemi de notre territoire, et auxquelles la Belgique doit d'avoir repris sa place parmi les nations libres et indépendantes. Vive le Roi! Vive la Reine! Vive la Famille royale! Vive l'armée belge ! Vivent les Alliés ! L'Entrée solennelle de S. M. Albert, roi des Belges, dans la capitale délivrée. Il est impossible de décrire le spectacle de Bruxelles revoyant son Roi, à la tête des troupes de la délivrance, sa Reine dont la constance et la charité furent égales à la volonté du souverain et chef de l'armée, et qui fut la providence du soldat pendant ces dures années. Sept cent mille personnes au moins avaient, depuis six jours, envahi la capitale. Jamais souverains ne lurent reçus, même après de graudes épreuves communes et de grandes victoires nationales, avec un tel élan de cœur de tout un peuple. Aux acclamations d'une nation rétablie dans son indépendance et dans son unité, à l'adresse de celui qui personnifia sa loyauté et sa fierté, se mêlaient les cris -et aussi les larmes de joie d'une famille qui se retrouve A nlnnm.r, T . .a,! ( a„ v,,, ; A„f In K» w —- » ——' \UV1UV XUlVllbUl Xi/ a. ■ T 111 TT" bançonne ■ en même temps, des milliers de Belges chaliaient aussi l'air célèbre de Grétry : Où peut-on être mieux qu'au sein de sa famille ? La décoration de la ville est merveilleuse et l'on se demande où nos compatriotes ont pu se procurer les étoffes aux couleurs nationales qui ornaient les immeubles, du sol jusqu'au faîte. Pour rendre plus belle encore la ville qui allait recevoir son glorieux Souverain, les Bruxellois ont fait des prodiges d'improvisation. De véritables monuments commémoratifs ont été élevés en divers endroits. La journée n'a pas été seulement un grand jour d'histoire pour Bruxelles et la Belgique, elle a vibré de ce sentiment intime et protond qui fait de tous les Belges des frères étroitement unis à leur glorieuse dynastie. On a acclamé de même le prince Léopold qui portait l'uniforme d'infanterie, le prince Charles en uniforme d'aspirant de marine. La jeune princesse Marie-José, avec sa gentillesse, comme la Reine Elisabeth, qui avait peine à maîtriser son émotion, ont été accueillies avec l'affection la plus démonstrative. Les détachements alliés, qui faisaient partie du cortège, ont été couverts d'applaudissements. Toute la journée, ceux qui ont circulé dans Bruxelles, soit isolés, soit par petits groupes, ont été l'objet de mille démonstrations de la foule en fête. L'Arrivée du Roi et de ses Troupes Après avoir passé la nuit de jeudi à vendredi (21 au 22 novembre 1918) au château de Lacken, le Roi et la famille royale ont pris la tête des deux divisions d'armée qui devaient faire leur entrée à Bruxelles. Le Roi, la Reine, le prince Albert, second fils du roi d'Angleterre, les princes Léopold et Charles de Belgique, la princesse Marie-José sont à cheval, entourés de nombreux et brillants états-majors belges et alliés. Le cortège bientôt se met en marche vers la capitale qui attend, frémissante et vibrante du plus patriotique enthousiasme, tandis que des avions la survolent, rasant les toits. Lorsque le cortège débouche de la chaussée de Gand et arrive à la lisière de la commune de Molenbeek, les acclamations éclatent, tous les bras agitent des chapeaux, des mouchoirs. L'émotion est intense. Le bourgmestre de Molenbeek, dans un discours de bienvenue, exprime la joie de la population de revoir son roi, ses soldats, et déclare qu'elle eut toujours une confiance absolue dans le triomphe du droit, malgré toutes les manœuvres employées par l'ennemi pour l'ébranler. Il rend hommage à'tous ceux qui contribuèrent à l'œuvre de délivrance, au Roi, à ses soldats, à la grande et généreuse nation française, à la ûère et tenace nation britannique, à la courageuse Italie, aux Etats-Unis, qui assurèrent le ravitaillement de la population et jetèrent dans la balance le poids de leur puissance économique, industrielle et de leurs forces militaires.Le Roi remercie très chaleureusement le bourgmestre de ses paroles : il félicite la population pour sa ténacité A A i«. ~ » f „ : * .1 t ' 27 Novembre 1918 1^—■—m N" 874

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel Informations belges gehört zu der Kategorie Oorlogspers, veröffentlicht in Le Havre von 1916 bis 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Themen

Zeiträume