Informations belges

360 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1918, 17 April. Informations belges. Konsultiert 07 August 2020, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/h41jh3hd7d/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

N° 666 17 Avril 1918 INFORMATIONS BELGES Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelle», de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en. certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source premier» <itt publication. ( >n aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : information de source officieuse ou officielle belçe. Les notes d'information directe et Dersonnelle ne sont Drécédées d'aucun sicrnc Adresser les oommunioation» de aerrioe : 29, rue .lacques-I.oner, LE IIJK VRE (Selne-Inférleure) Hranra Opinion anglaise sur l'agriculture belge et ses methodes. — A l'occasion d'une intéressante conférence faite, le 4 mars dernier, par le professeur Leplae au « Farmers Club », le grand périodique The Field (6 avril 1918) émet les réflexions suivantes : « Beaucoup d'opinions ont été émises pour expliquer le succès de la Belgique, du Danemark et d'autres pays dans l'amélioration de leurs cultures, mais aucune d'elles ne fait impression sur le fermier pratique II sait que des résultats pareils à ceux de la Belgique ne s'obtiennent pas sans un rude labeur sagement dirigé. L'étude et 1 application de l'enseignement scientifique aident, sans doute, mais le réel secret du beau record établi par la Belgique réside dans la diligence et l'industrie des habitants ruraux. Les agriculteurs belges, grands et petits, travaillent d'une manière qui entraîne le succès. « Ils n'épargnent aucun effort pour faire produire à leurs terres d'abondantes récoltes des espèces désirées et, bien que le professeur Leplae reconnaisse à bon droit,les importants services rendus par le clergé, le gouvernement et les institutions locales en menant campagne en faveur de l'organisation, de la persévérance, de l'économie, le mérite de ce qui a été fait revient d'abord et surtout aux fermiers et aux paysans eux-mêmeS. Le professeur Leplae prétend que la prospérité de l'agriculture belge est due à la perfection générale des méthodes de culture adoptées. Il dénie lout avantage au petit lotissement, soit en principe ou en pratique, culture intensive ou générale et. en fait, fait justice de nombreuses conceptions erronées de la prospérité agricole belge. « Il est digne de remarque qu'il assigne à l'Angleterre un mérite considérable pour son assistance dans l'introduction de l'amélioration et il soutient qu'il n'y a nulle part, dans aucun p:iys, de meilleur travail agricole que le meilleur exécuté dans ce pays. Ses généralités habituelles concernant les avantages relatifs du soletdu climat furent discutés, mais des comparaisons de cette espèce n'aboutirent à rien car elles sont nécessairement indéfinies et spéculatives. Le professeur Leplae énumère comme suit les plus importantes des diverses causes des succès belges : « 1 o) L'habileté et l'industrie héréditaires de nos fermiers (belges. N. D. L. R.). 2") L'instruction agricole avancée donnée aux fermiers par le gouvernement et les leçons apprises de votre pays (Angleterre. N. D. L. R.), et de l'Allemagne. 3<>) Le grand nombre d'associations agricoles et, spécialement, de Banques de créiit et de Sociétés coopératives d'assurance. « Les traits saillants de la culture belge sont : l'attention prêtée au choix des demeures; l'arrangement des récoltes de façon à produire la plus grande quantité possible de nourriture pour le bétail ; préférence donnée à des races de bestiaux d'utilité générale. Dans ce bétail, comme dans les moutons et autres animaux, des mélanges de sang anglais sont perceptibles. Le professeur a résumé comme suit les principaux traits de l'agriculture belge : « 1) Un très intensif système d'agriculture a été introduit en Belgique, à la fois dans les districts sablonneux des Flandres, subdivisés en petits lotissements, et dans les districts argileux de la Belgique Centrale où les fermes sont vastes (180 à 250 hectares) et cultivent de grandes quantités de betteraves à sucre. « 2) Ce système intensif d'agriculture est basé sur la fumure intensive, la culture fréquente de récoltes industrielles (betteraves à sucre, chicorée, tabac, etc ), l'élevage de bétail à usage général et de lourds chevaux de trait et sur les associations agricoles.« 3) L'usage général actuel de méthodes intensives, pour les fermiers belges, a été obtenu principalement par le travail du Ministère de l'Agriculture et des grandes Associations agricoles privées. Les moyens les plus efficaces consistèrent en cours de 10 ou 15 leçons sur les engrais artificiels, la nourriture du bétail et la coopération donnés, an nuellement, pendant l'hiver, dans un très grand nombre de paroisses de tous les districts agricoles belges, et aidés par des terrains d'expériences de l'Etat, organisés, dans chaque province, par des experts agricoles du gouvernement. Cette œuvre fut entreprise il y a environ trente ans et, pratiquement, a fait disparaître la dépression agricole. « 4) L'agriculture belge a été aidée matériellement parles grandes facilités de transport — étendu et peu coûteux — sur les importants canaux belges, les voies ferrées, les vicinaux et par les lois sur l'amélioration des routes rurales. »

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel Informations belges gehört zu der Kategorie Oorlogspers, veröffentlicht in Le Havre von 1916 bis 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Themen

Zeiträume