Informations belges

274 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1918, 27 März. Informations belges. Konsultiert 04 August 2020, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/183416x56m/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

N° 646 27 Mars 1918 INFORMATIONS BELGES Observation Importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source premièr* <ie publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pn être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xtx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Airetner les communications do eerrioe : 29, rue Jacques-Loner, LE H AVRB (Salue-Inférieurs) Kranc* (xx) — Les prétendues atrocités commises par les Belges. — Le démenti catégoiique d'un député allemand au Reischtag. — Dans la relation d'un discours.prononcé au Reichstag par le député socialiste Ilaase, publiée par la Neue Rorres-pondenz, de Berne, on lit un péremptoire passage dont ci-après une traduction : « Je n'oublie pas les affirmations réitérées qui nous furent faites, et suivant lesquelles, dans telle ou telle ambulance, se trouvaient des soldats auxquels des furies belges (vertierte belgische Frauen) avaient crevé les yeux. Quand on examine sérieusement ces allégations, il apparaît que, en dépit de l'assurance avec laquelle elles sont présentées, elles s'évanouissent devant la réalité. Etes-vous à même de me citer un cas appuyé de preuves ? Vous avez déjà affirmé la chose une fois, mais elle n'est pas prouvée. » (xx). — Le fiasco des « élections )) du pseudo « Conseil de Flandre » dans le Limbourg. — Meetings mouvementés. — Les réunions organisées, dans la province de Limbourg, par les « akti-vistes » flamingants,en vue de procéder à la proclamation, devant une poignée d'auditeurs de hasard, des élus (sic) du pseudo « Conseil de Flandre », n'ont pas eu meilleur succès que dans les autres parties de la légion flamande du pays. Des informations pleines d'intérêt sont parvenues sur ce qui s'est passé à Diepenbeek, à Tongerloo, à Op-Itter, à Beeringen et à Tongres. A Diepenbeek, la séance devait avoir lieu dans une salle d'école. Les affiches qui l'annonçaient furent lacérées par la population et la plus Vive contradiction fut opposée à l'orateur qui se présenta. A Tongerloo, deux cents auditeurs accueillirent le porte-parole « aktiviste » par des rires, des lazzis et l'auditoire entonna, à la fin, en guise.de protestation le « Vlaainsche Leeuw » (le lion de Flandre), chant populaire en Belgique. Quelques villageois d'Op-Itter, qui consentirent à se déplacer pour entendre le délégué « aktiviste », écoulèrent, dans un silence glacial et dédaigneux, les périodes enflammées de l'agent de l'Allemagne et se retirèrent sans qu'un applaudissement ou un signe d encouragement se fut produit. Plus nerveux, les campagnards de Beeringen conspuèrent énergiquement l'« aktivisme » et ses suppôts. A Tongres, l'orateur désigné n'osa se présenter ; il avait appris qu'il courait les plus grands risques s'il osait affronter la colère publique. L'indignation des électeurs auxquels on apprend que de soi-disant députés et conseillers provinciaux ont été nommés sans consultation électorale, est extrêmement vive. Contre les manoeuvres sécessionistes du pseudo « Conseil des Flandres ». — La protestation du Barreau d'Appel de Bruxelles.— Texte. Bruxelles, le 2 février 1918. Excellence, Une affiche apposée récemment sur les murs de la capitale et émanant d un soi disant « Conseil des Flandres » proclame l'autonomie complète de la Flandre. Cette déclaration signée par des personnages sans autorité comme sans mandat, dont on ignore par qui et comment ils ont été choisis pour s'autoriser à se qualifier de mandataire du peuple flamand, ne soulève dans la conscience publique belge que réprobation . Mais il importe que ni en Allemagne, ni ailleurs à l'étranger on ne se méprenne sur les sentiments véritables qui animent notre nation. Les soussignés, membres du plus grand barreau de Belgique, parmi lesquels se trouvent indifféremment des Flamands et des Wallons, tiennent à honneur de porter à la connaissance de Votre Excellence qu'ils sont unanimes à réprouver l'acte de trahison commis par quelques égarés qui ne représentent qu'eux-mêmes. La Belgique est une monarchie parlementaire ; sa Constitution, vieille aujourd'hui de près d'un siècle, règle ses destinées et assure à la fois l'ordre et la liberté. Ce chef-d'œuvre de la sagesse de nos pères a permis à notre nation de se développer librement dans l'union intime des deux races qui la composent ; jamais, au cours du siècle qui vient de s'écouler, une seule voix ne s'est élevée pour demander la scission des deux parties du royaume et proclamer une autonomie qui ne serait qu'une absorption déguisée par l'un ou l'autre des grands Etats voisins.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel Informations belges gehört zu der Kategorie Oorlogspers, veröffentlicht in Le Havre von 1916 bis 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Themen

Zeiträume