Informations belges

262 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1918, 20 Juni. Informations belges. Konsultiert 16 Juli 2020, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/n872v2d937/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

N° 729 20 Juin 1918 Informations Belges Observation importa m. te Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée : lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est, seulement possible, en certains cas, de s'ns-urer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes A'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe Adresser les communications de service : U9. rue Jacques-Louer. LE IIV Y le E (Seine-Inférieure) France. Vains efforts de propagande activiste dans les camps allemands. — Il ressort do déclarations de soldats belges qui ont résidé comme prisonniers de guerre au camp de Goettingen que, dans ce camp, où se fait depuis 1917 une propagande activiste très intense, l'on peut trouver, en ce moment, à peine 20 propagandistes sur les 3,000 prisonniers qui dépendent de ce camp. Ce résultat est d'autant plus remarquable que le camp de Goettingen a été fortement travaillé par le professeur Staenge, délégué à 1'elïet de semer la division parmi les prisonniers et qu'il a reçu et continue à recevoir de fréquentes visites de membres du soi-disant « Conseil des Flandres ». Les persécutions auxquelles sont en bulle ceux qui ne veulent s'associer à la politique activiste n'ont point eu raison de l'admirable résistance patriotique des prisonniers. (xx) — L'art belge au front de l'Yser. — La presse néerlandaise accorde à la communication traduite ci-dessous, la plus large publicité : ,• « Sous la direction des personnes soussignées, le « Yzerfonds » (Fonds do l'Yser) vient d'être institué. Le Fonds a pour objet de publier des œuvres d'artistes flamands dans la tranchée et, dans la mesure du possible, de contribuer à les faire connaître et aimer parmi les Hollandais et parmi les compatriotes résidant en Hollande.« Un certain nombre de jeunes artistes ont manifesté l'admirable courage et la ferme volonté, dans leur vie de destruction et de mort, de travailler à des créations de beauté. Parmi eux, on rencontre qnelques poètes qui oui produit des œuvres que nous considérons comme un beau témoignage et qui peuvent être admises comme l'image éminente de ce qui vit et croit dans les cœurs et les âmes de milliers de nos meilleurs éléments. Des noms pareils à ceux d'Auguste van Cauwelaert, de Fritz Fran-ken, de Daniel F. Boems sont les témoins parlant de la solidité et du sens artistique de cet « art de guerre » flamand.« A nous, qui résidons dans l'hospitalier pays-frère, de faire connaître à tous cette œuvre des poètes et des littérateurs flamands du front.Toutefois, là, où, jusqu'ici, on n'aura pas trouvé d'éditeurs prêts à publier ces œuvres, les soussignés considèrent comme une urgente nécessité d'assumer cette tâche. « C'est pourquoi, maintenant, ils font appel à la collaboration de tous ceux qui suivent, avec intérêt et sympathie, le développement des lettres flamandes dans la phase de croissance. « Avant tout, une solide base financière est nécessaire pour assurera l'idéal poursuivi un commencement d'exécution. Pour cela toute contribution, si minime qu'elle soit, sera la bienvenue. Beaucoup d'argent est nécessaire en raison des hauts prix du papier et des frais d'impression. Seul, un large appui financier rendra pratiquement possible l'exécution du plan projeté. « Tout souscripteur de 5 florins au moins, recevra un exemplaire de chaque ouvrage édité. « Le « Yzerfonds «entamera sa tache par la reprise de 200 exemplaires de l'ouvrage du caporal Daniel F. Bœns, sonnets des tranchées : « Glorie en Lijden » Gloire et souffrances . Cinquante exemplaires seront distribués au front et cinquante aux soldats internés. « Dans la suite des recueils seront publiés dans la mesure où les moyens linanciers le permettront. De chaque ouvrage 50 exemplaires seront remis à Fauteur et un certain nombre d'exemplaires seront donnés, à titre gracieux, aux soldats belges se trouvant dans le pays. « Le « Yzerfonds » ne poursuit aucun but de lucre. Tout gain réalisé par la vente sera totalement versé au trésor du fonds. Quiconque met son activité au service de l'œuvre, le fait à titre gratuit Afin d'assurer le contrôle de cette disposition, il sera loisible aux souscripteurs de procéder au contrôle de la comptabilité. « Les associations belges et flamandes, désireuses d'éclairer leurs membres sur l'œuvre des soldats-artistes flamands, obtiendront le concours empressé de l'un des soussignés, qui viendra exposer la question dans leur milieu. Les honoraires de ces conférences, après déduction des frais éventuels de voyage et de séjour, seront versés dans la caisse du fonas. « L'appel que nous adressons à nos amis Néerlandais et à nos compatriotes est pressant : nous comptons avec confiance que la généreuse bonne volonté de tous nous permettra de contribuer à la renaissance intellectuelle de la Belgique en général et du peuple flamand en particulier. Ceux pour lesquels nous demandons appui et bienveillance sont ceux qui, par leurs actions pieuses, par leur résistance incomparable, courageuse et pleine de sacrifices, luttent pour la Belgique libre. « On est prié d'adresser, sans retard, les souscriptions et les correspondances au secrétaire-trésorier. « Au nom de l'« Yserfonds », « André de Bidder, homme de lettres, professeur à l'Athénée belge d'Amsterdam : D1' Paul de Keyser, professeur à l'Athénée belge de La Haye : Gabriel Opdebeek, secrétaire-trésorier, et Lanthuys, Rozenlaantje, Laren Hollande septentrionale). » (xx). — Manifestation anti-« aktiviste » à Anvers. — Les agents de l'Allemagne contre le cardinal Mercier. — Au cours d'une très récente visite, à Anvers, de Monseigneur Mercier, cardinal-archevêque de Malin es,: deux individus, émargeant directement ou indirectement au budget de la « Kommandan-tur », tentèrent de provoquer du désordre au passage de la voiture de Son Eminence. Les curieux, indignés, entourèrent les audacieux agents de l'étranger, les huèrent, les sifflèrent, leur jetèrent des cailloux. Invités à s'éloigner nlin de mettre un terme à cette scène pénible, l'un des provocateurs refusa d'obtempérer aux ordres des agents de police de la ville. Il fut saisi, et, aux applaudissements de la foule, traîné au commissariat, où procès-verbal a été dressé.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel Informations belges gehört zu der Kategorie Oorlogspers, veröffentlicht in Le Havre von 1916 bis 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Themen

Zeiträume