Informations belges

261 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1918, 15 April. Informations belges. Konsultiert 08 August 2020, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/wd3pv6c70x/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

N° 664 15 Avril 1918 INFORMATIONS BELGES Otoservatloix importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelle# de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source premièr» de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle beleçe. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe Adresser les communications de servioe : 39, rue Jacques-Louer, LB HAVRE (Seine-Inférieure) franc* Le nouveau chef d'état-major général de l'armée belge. — Le lieutenant-général Gillain. — Le lieutenant-général Gillain, que le Roi vient de nommer chef d'état-major général, en remplacement du lieutenant-général Ruquoy, déchargé sur sa demande des dites fonctions, est né le 11 août 1857. Engagé volontaire à l'âge de 18 ans, il entre à l'école militaire en 1878 et en sort, deux ans plus tard, avec le grade de sous-lieutenant de cavalerie. C'est dans cette arme qu'il fera toute sa carrière. Lieutenant en 1886, il est admis la même année à l'école de guerre et obtient le brevet d'adjoint d'état-major le 7 décembre 1888. C'est l'époque héroïque où le roi Léopold II fait appel à cette pléiade de jeunes et vaillants officiers qui l'aideront à fonder l'Etat indépendant du Congo belge, la future colonie. Une lutte épique est engagée en Afrique contre les Arabes esclavagistes. Le lieutenant Gillain se met à la disposition du Roi, et de 1888 à 1896 il sera l'un des plus brillants pionniers belges au Congo. Il participe à la campagne arabe et s'y illustre parmi tant d'autres héros. Rentré en Europe, il reprend alors du service dans son arme. Pendant six ans, il remplit les fonctions d'aide de camp du général Mallet, puis du général Mersch. Promu major en 1906, lieutenant-colonel en 1909, il est nommé colonel en 1913 et commande le 4e lancier. La déclaration de guerre le trouve à la tête de ce régiment. Dès le 11 octobre 1914, il est désigné pour commander la première brigade de cavalerie. Le grade de général-major lui est conféré le 12 février 1915. Le 6 janvier 1917, il est nommé lieutenant-général et prend le commandement d'une division d'armée, qu'il exerce jusqu'à sa désignation aux fonctions de chef d'Etat-Major général. Titulaire déjà de l'Etoile de service africaine, de l'Ordre royal du Lion et de la Médaille de la campagne arabe, ainsi que des ordres belges, le lieutenant-général Gillain s'est vu décerner, depuis le début des hostilités, de nombreuses distinctions en reconnaissance de ses brillants services. Cité à l'Ordre du jour de l'armée et décoré de la Croix de guerre, il a été nommé successivement Commandeur de l'Ordre de la Couronne et de l'Ordre de Léopold avec palme, commandeur de l'Ordre des Saints Maurice et Lazare (Italie) et grand-officier de St-Michelet St-George (Angleterre). Allocution prononcée par M. Helleputte, ministre belge des travaux publics, à l'occasion de la remise des décorations, le jour anniversaire de la naissance du roi Albert, à Sainte-Adresse.— Texte. Mes Amis, C'est toujours avec une grande joie que j'assiste à la remise par M. le général Deruette, aide de camp du Roi, des distinctions qu'il plaît au Roi de vous octroyer en récompense de votre dévouement à la Patrie. Avec vous, je remercie Sa Majesté de cette marque de haute bienveillance. En ce jour où nous célébrons l'heureux anniversaire de notre Souverain, proclamons plus haut que jamais notre attachement inaltérable au Roi, à la Patrie et à nos institutions. Les protestations inoubliables qui ont accueilli en Belgique la manœuvre méprisable de quelques mauvais citoyens ont prouvé que ces sentiments sont également ceux de nos frères qui gémissent sous le joug étranger, et que tous les Belges entendent maintenir inviolée cette union qui a fait notre force. Les circonstances actuelles donnent à cette solennité un caractère particulier. A quelques lieues d'iei vos anciens compagnons d'armes sont engagés dans une lutte giganteste d'où dépendent l'avenir et le salut de la Société humaine. Le monde étonné les contemple rempli d'admiration. Vous m'en voudriez si après, vous avoir adressé les félicitations auxquelles vous avez droit, je ne reportais pas mon regard avec le vôtre sur ces vaillantes phalanges qui, au prix d'efforts jusqu'à présent inégalés et d'un héroïsme dont l'histoire n'a pas encore enregistré d'exemple, conquièrent à leurs drapeaux une gloire immortelle. Ce qu'ils défendent ce n'est pas seulement la liberté de leur pays et du nôtre, c'est la liberté du monde. Ils seront victorieux et c'est avec une entière confiance que dès à présent nous les saluons de ce cri qui au jour du triomphe retentira dans nos cités et nos campagnes, dans les chaumières et les palais, sous les voûtes de nos temples comme du haut de nos beffrois : Vive le Roi ! Vivent la France et l'Angleterre, nos garants loyaux et fidèles. Vivent les nations alliéesqui avecelles ont affirmé le droit,restauré la justice, sauvé la civilisation et assuré aux peuples la liberté 1

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel Informations belges gehört zu der Kategorie Oorlogspers, veröffentlicht in Le Havre von 1916 bis 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Themen

Zeiträume