La Belgique: journal des réfugiés

411 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1917, 29 Juni. La Belgique: journal des réfugiés. Konsultiert 02 Juli 2020, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/xd0qr4pp4v/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

ABONNEMENTS: 1 moto 11.1,25; 3 mois 11. 8.60. tfîtr. 76 cls. par mois »n plue). ANNONCES: la ligna 80 cents. (Pour Contrats satire sssc & l'Administrâtion) Adresser TOUTE la correspondre* à „La Belg!fiu9",Noorclelnds-pleïn, LEIOEN. Directeurs: 0. LANDOY et 1. WAPPER3. : LEIDEN - Administration et Iîidaction A oordeinUspieio -Téléphone No. 175 ROTTERDAM, Sieîger, 10b — Tél. 7065. Adresser toute la correspondance ii LSIDE.N. Los manuôciits non insérés na sont pas rendus. Le Cabinet Venizelos Venizelos prend la présidence et 9e porfefeuiESe de la guerre. * Le retour au 4 octobre 1915. -Le redressement de la Grèce. Communiqué anglais LONDRES, 27 juin. Communiqué officiel anglais: Au ooura d'un raid réussi près de Brest, au Hord du lac de Doiran, nous ayons fait 11 prisonniers bulgares. Dca avions ont bombardé Provista et Razol- Demlr-Hissar et d'autres places au sud He la passe de Rupel, ainsi que Furka à l'ouest du lac de Doiran. Au cours de ces (différents raids aériens, nos avions ont causé ides dégâts aux campements et aux dépôts-ennemis.Le cabinet Venizelos •ATHENES, 26 juin (Reuter). On croit que, dans l'après-midi du 27 juin, la liste ides membres du cabinet. Vénizélos sera pré-#entéê au roi. M. Vénizélos n'occupera que les fonctions ' da président; M. Politis deviendra ministre des affaires étrangères; Goundouriotis ira à la marine; Danglis sera ministre de la guerre K>u chef de l'état-major général. Demain M. Vénizélos se fixera à Athènes, tes chefs du mouvement du 1 décembre 1916 seront poursuivis judiciairement. Le cabinet "Vénizélos est formé 6^ ATHENES, 27 juin. (Reuter.) Vénizélos a io, ititué an ministère dont il est président jet où il prend le portefeuille de la guerre. lîipnulis est ministre do l'intérieur; Politis est aux Affaires Etrangères et Condou-fiotis à la Marine. Le programme de M. Vénizélos M. Venizelos se déclare nettement disposé à accepter et à soutenir un a dynastie 'Constitutionnelle, sur le modèle de oelle de •Grande-Bretagne, dont les prérogatives seraient définies avec précision par l'Assem-'blée nationale constituante hellénique, qui eera convoquée à Athènes dès que las circonstances le permettront. Pour le moment, la Chambre élue au mois de juin 1915 et qui fat arbitrairement dissoute par le toi Constantin, devra se ïéuuii de nouveau après l'ciunulalke-n J sa fiissolution par décret royal. Le chef de la majorité de cette Chambre (M. Venizelos) (devait avant tout être appelé au pouvoir* «fin qu'il applique la politique si désastreu-sement interrompue par l'intervention autocratique de l'ex-roi. Un télégramme de M. Vénizélos à M. Jonnart M. Venizelos à adressé à M. Jonnart ile télégramme suivant: J'exprime aux gouvernements des puûaan-(Pes protectrices les sentiments reconnaissants que je ressens avec tous les Hellènes pour les inappréciables services qu'el'es vien-1 lient de rendre à la Grèce. Je dois, pour don-jner à ces sentiments leur pleine expression, ■ prier Votre Excellence d'agréer l'hommage joe notre gratitude émue f>our la clairvoyante 'fermeté grâce à laquelle elle a pu d'autant mieux accomplir la noble mission à elle 'tonfiée et obtenir, de manière si heureuse, •un premier succès éclatant. Ce succès augure de la pleine réussite de la grande oeuvre ^'apaisement et d'unité de la Grèce, poursuivie dans Son suprême intérêt par les igranJes puissances prot otrices. \ ! VENIZELOS. Unç lettre du Roi Alexandre Le T'A Alexandre avait adressé le 20 iuin M. 'a une lettre que publient ce matin les' journaux grecs et dont le texte est 'ainsi libellé: Monsieur le président, Je suis avec un vif intérêt les efforts , faits par le gouvernement'en vue du rétablissement de l'unité de la Grèce. 1 En oe qui me concerna, d meurant fidèle gardien de la charte constitutionnelle et confiant dans les dispositions bien ve'liant-os Ides puissances garantes, je sui3 prît à collaborer sincèrement avec elles pour i'^paise-jnent des esprits et pour la réconciliation du $>aya". Athènes, 20 juin 1917. ALEXANDRE. Le mouvement national SALONiQUE, 27 juin. (Ag. des Balk.) Les informations parvenues au gouvernement provisoire, d'Athènes, de 'Ihessalie, idu Péloponèse, signalent que des milliers (d'officiers, sous-ofliicisrs et soldats de l'armée royale, enfin libres d'exprimer leurs préférences, ont demandé à par.ir pour Sa-lonique pour y prendre du scrvice c.n'.re les bulgares dans l'armée nationale. Agitation des reservistes à Athènes LONDRES 27 juin (Reuter.) — Le „Tir.i>;.<>'' tpprend d'Athènes en date du 23 juin-. Les troubles qui se sont produits hier soir, sont dûs à une poignée de réservistes qui portaient le portrait du roi aux cris de „Vive l'Allemagne!" „Vive Mackensen!" et qui cherchaient à répandre le bruit que Salonique était tombé, Endéans les quatre heures les Alliés avaient rassemblé leurs troupes sous Athènes. ' Les Français et les Russes * firent avancer ïjuatre colonnes, qui s'établirent en cercle autour ie la ville. Ces troupes disposent d'artillerie. Venizelos s'attend à ce que la situation soit tout-à-fait normale dans un délai très prochain. Il en donnera aussitôt connaissance à M. Jonnart, qui fera alors retirer les troupes. M. Jonnart ostime que la situation est incertaine dans le Péloponèse et tient que le blocus du Péloponèse pourra devenir néecessaire.-Ou pense que cette mesure aurait pour conséquence d'amener la population à arrêter les agitateurs. L'interdiction de l'exportation des corinthes serait htr ruine do la province. Dans certains endroits les réservistes se sont montrés très violents et ils y ont fait condamner les Venizeliste.s à la prison par dos juges partiaux.Le prince Christophe en Angleterre ATHENES, 23 juin. (Reuter) Las princes Nicolas et Christophe partiront demain pour la Suisse d'où le prince Christophe se rendra en Angleterre. [Lès-princes Nicoks et Christophe 'sont des frères l'ex-roi Cons ant'n. Le second a 2# .ans. Ji-ô§tNné à Pétrograde.] JF" miice Arrivée (la premier contingent LONDRES, 27 juin. (Reuter.) Le correspondant de Reuter dans un port français signale l'arrivée d'une première flotte de transports amenant des troupes américaines pour le front français. WASHINGTON, 28 juin. (Reuterl) Les troupes américaines qui ont été débarqués en France sont des troupes régulières.- Commanlqcé de 3 lienres PARIS, 27 juin. Communiaué officiel de 3 heures: Dans la contrée du monument d'Hurtebise la lutte d'artillerie continue avec une grande violence. Les Allemands n'ont pas renouvelé leurs attaques sur les positions enlevées par les Français le 25 juin. Suivant des renseignements ultérieurs il se trouve, parmi les /ouvrages de défense occupés ce jour par les Français, la Caverne du Dragon, qui a une largeur de 100 mètres et une profondeur d'environ 300 mètres. Cotte caverne a été tçgpsforméc en une vraie forteresse, avec -de nombreuses sorties et des cheminées pourvues de mitrailleuses: Elle constituait une position importante d'où Ici Allemands entreprirent leurs dernières contre-attaques.Nous y a\ons trouvé une grande quantité de matériel'de guerre: 9 mitrailleuses en bon état, plus de 300 équipements, de nombreux fusils et des caisses de munitions. Nous nous sommes emparés également de projecteurs électriques' et de médicaments. Le nombre des prisonniers s'élève à 340, dont 30 officiers. En Champagne un raid allemand à l'ouest du Mont Cornillet échoua dans notre feu. Do leur côté les Français firent un raid sur les lignes allemandes près de Maisons de Champagne. Ils firent une dizaine de prisonniers.Hier soir, vers 8 heures, des avions allemands lancèrent plusieurs bombes sur Nancy. On ne signale ni victimes,, ni dégâts. Coiusmniqaé rie 11 henres PARIS, 27 juin, — Communiqué officiel de 11 heures: Près »!e Craonne et ailleurs on signale des combats d'artillerie. Aucune action d'infanterie. Cominani^aé unglais «la malin LONDRES. 27 juin. Communiqué du Quartier Général Anglais en France: Ce matin, do bonne heure, l'ennemi a encore essayé de faire une attaque sur nos nouvelles positions au nord-ouest de Fou-taine-Ies-Croisilles, mais à la suite do notre feu d'artillerie son attaque fut enrayée. Nous fîmes un raid réussi à l'ouest d'Op-py où des Allemands - tombèrent entre nos mains. Un raid ennemi au sud-ouest de La Passée fut arrêté par notre feu. v Communiqué anglais «In soir LONDRES 27 juin. — Communique du Quartier général anglais en France: Ce matin, au nord de Roeux, un groupe d'assaillants a été rejeté apiès un violent engagement, au cours duquel l'ennemi a subi do fortes pertes. , Eu des combats! aériens les allemands ont perdu cinq avions. Deux autres appareils ennemis sont tombés désemparés et ont cneoro ctô canonnés du sol après leur chute. Un seul appareil anglais n'est pas. rentré. Commentaire Mavas PARIS, 27 juin. (Haras). Deux succès importants marquèrent la dernière journée, sur le front occidental. Los Français réus-cirent une opération bri lante. Is oit en'evé vivement et sms parie*, l'éperon solidement organisé par l'ennemi. Los Ang'ais, de leur côté, réalisèrent une avance çohsidérable en resserrant l'étreinte autour du grand centre minier de L e n s, rendant la ^situation des Allemands encore plus difficile. Les Allemands avaient tenté un grand coup de maiu .cour enlever. l'éperon, ir.ès jrs* IVieddens & Zoon 0\ COSTUMES Cm sra lrjfff MESURE }ji I depuis fi. 32, iO fui Hefweg, 11 LA HAYE ■Ma—iiii'» i ■muai mu. u.,— uanmaicmiMimB .usxtwa W LE POILU 'W Infaillible contre pellicules et chute de cheveux. Éii gros: La Haye. Obreeht-st r. 415, Tél. 1645. Schev. Détail: La Haye: Leti . Groen-markt 30; Magasin Belge, 51-53, L. \ lorhout; Rotterdam et Utreelit: Grand Bazar Français; Scheveningue: Ora'nje Galerij 73, lelr.Cerzoïi 11. Ml s© en Vente EST d'Eté ~%M précieux comme point do départ d'< né a'tique dans la direction sud. La position attaquée par un corps de troupes de cl oc avait été enlevée et au cours d'une coutre-atta-que les Français ne, purent rétablir entièrer ment la ligne. Dans l'après-midi du 25, le le commandement Lançais dans l'esprit offensif des soldats français —■ résolut de s'emparer immédiatement de la position entière. Après des tirs de destruction, d'une violence extrême et d'une précisic i entra-ordinaire, l'infanterie, lancée à l'as-aut, bouscula les adversaires léger m^nt surpris par la rapidité de l'action, anéantit les troupes de première ligne, enleva toutes les organisations défensives de l'éperon et s'empara de prisonniers et da matériel. Le 16 juin les Allemands firent 24 prisonniers, dont 1 officier; le 25 le; Français firent 300 prisonniers, dont 10 officiers, pour reprendre la même position. Commentaire Eîewter Lf>N'ip 'v^ ^7 jvn'n. P." tlcr. ^ ■ pondant de Router au front télégraphie: De fortes patrouilles demeurent en contact étroit avec l'ennemi au sud et à l'ouest de Lens. Par ces combats nous continuons à gagner du terrain sur l'aile droite de notre avance. A la voie Arras-Lens, le calme règne. Notre avance s'étend jusqu'au-delà de la colline du réservoir, ou, comme il est indiqué sur toutes les cartes militaires, la cote 65. La résistance do l'ennemi peut être difficilement qualifiée do „combats d'arrière-garde" depuis que nous opérons manifestement une pression sur toute sa ligne dè retraite. Il ne peut pas beaucoup employer son artillerie, car il est vraisemblable que ses canons devraient prendre à la fois son infanterie et la nôtre sous leur fou. La ligne allemande s'étend actuellement Jusque devant Avion et, dans cette localité, no.is avons surpris ces derniers jours de nombreux incendies et de violentes explosions. La conférence «le St-Jean de JQnnrienne Bien qu? le plus grand secret sait gardé sur la conférence qui vient d'être tenue à St. Jean de Maurienne par les généraux Ca-dorna, Radcliff, Fooh et Pernin, le bruit court que la question de l'Asie Mineure y a été complètement réglé?, a;n~i que la situation militaire provenant du changement de politique de "la Grèce. Ces questions font par^te des plans d'ensemble des Alliés et le fan qu'elle sont réglées doit être considéré comme un symp- j ^tôme intéresrant. , îGsi ]£]» Communiqués ennemis Le communiqué allemand du 27 dit: Au sud de la voie Lemberg-Tarnopol et à la Narayoîka, la lutte d'artillerie et de mi- 1 nos demeure active. A la Zlota Lipa, une reconnaissance réussie nous a permis de ramener des prisonniers des lignes russes. Le communiqué autrichien du 27 dit que la situation ne s'est pas modifiée. JKn Italie Consmnniqué ©îiieiel ROME, 27 juin. Communiqué' d > général Cadorna: Sur le plateau d'Asiago, dans la rrgkm—du MKr&i d'Artigaza, la violence du combat dimi: nua hier graduellement. Quelques fractions de positions sur la crête, complètement boù-" leversées et violemment bombardées ne fu7 rent pas réoceupécs par nos troupes. Nous avons fait 47 prigonniers, dont 1 officier. Dans la région du Mont Zebio l'activité de nos patrouilles provoqua de brèves actions d'artillerie. Sur. le reste du front notre artillerie bombarda à plusieurs reprises des colonnes d'au-to-eaftiions aux environs de iiaista Lueia, de Tolmina et sur le Carso. Elle entrava le transport sur la route de Brestovizza-MoiioriuL La Situation Sur les fronts Les Français soulignent avec raison la valeur du succèa qu'ils viennent de remporter au monument d'Hurtebise. C'était le seul point, peut-être, où les oontre-attaques allemandes, entreprises- avec la fureur que l'on sait, n'avaient pas été absolument infructueuses. Or, le gain do terrain que l'ennemi avait réalisé se trouve anéanti en quelques heures et là où les allemands avaient pris 24 Français, lc3 poilus font 340 prisonniers allemands.Ce succès est le salut de l'armée françaises aux premières troupes américaines qui viennent de débarquer sur le continent. Personne ne s'attendait — et le Kaiser moins que personne — à ^voir débarquer ces troupes aussi tôt. Mais les Américains sont hommes d'action. Cent fois leur activité nous a étonnés en temps de paix. Normalement, nous devons nous attendre, dans la guerre, à de nouveaux tours de force de leur part. Mais seul, Ilindenburg avait tout prévu, tout établi, tout arrêté, tout calculé. En proposant la guerre sous-marine à outrance, il avait eu soin d'ajouter que l'éventualité d'une déclaration de guerre des Etats-Unis ne lui avait pas échappée, mai3 que „ce cas était prévu". Or, à peintes Etats-Unis se sont ils déclarés en guerre avec l'allemagne que le mark s'-ftst mis à „piquer du nez" avec une rapidité déconcertante et, dès le mois de juin une flotte de transports américains jette l'ancre dans un port français. N'y aura-t-il donc personne en allemagne pour demander à Hindenburg si, cela aussi, il l'avait prévu? En ce cas, souhaitons-lui de „prévoir" avec une clairvoyance égale tous les événements qui vont découler de la Conférence de St Jean de Maurienne. Les question militaires d'Asie Mineure et des Balkans y ont été tranchées dit-on. Il se peut qu'il on résulte bientôt une vigoureuse action des Alliés sur le front de Macédoine, où la position de Sarrail est singulièrement renforcée par la formation d'un cabinet Vénizélos. La publication d'un communiqué anglais des Balkans — après un long silence — nous invite également à diriger nos regards sur ce front. -Inutile d'ajouter, n'est-ce pas, que, tout comme Hindenburg, les bulgares affirment qu'ils ont „tout prévu." Nous verrons bien. L'éternol malentendu Le gouvernement anglais -vient de publier un rapport détaillé sur la première campagne de Mésopotamie où les fautes graves qui, ont fait échouer cette campagne en 1915 sont mises en pleine lumière. L'Apgleterre fait preuve, en ceci, d'un rare courage et elle donne, en pleine guerre, un noble exemple de loyauté au monde. Mais il y aura toujours des gens pour qui do tels gestes ne seront pas compréhensibles. C'est ainsi que la N. R. Ct. ne voit, dans ce rapport, qu'une occasion do reproduire, avec une joie mauvaise, tout ce qu'elle croit être appelé à diminuer le prestjge anglais. Pauvre feuille! Elle aura beau s'acharner: elle ne parviendra pas à nous' démontrer que ce sont les Anglais, dans cette guerre, qui sont les assassins, les incendiaires, les pillards et les bandits. Et nous attendons avec intérêt le promier rapport du gouvernement allemand sur les gaffes d'Hindenburg. G. L. Bépê©ia©s dihF0FS0S En Grande Bîretasne Les traités de commerce LONDRES, 27 juin. (Reuter). M. Bonar LaW a déclaré au Parlement q.ue le gouvernement italien a décidé dî dénoncer, à deux près, tous les traités de commerce établissant des droit3 d'enlrée ou dj sortie en Italie. Le gouvernement français a annoncé son intention de dénoncer également tous ses traités de commerce et le .gouvernement anglais, enfin, examine également la question.Los marins st !es voyageurs pour Stockholm LONDRFJ?, 27 juin. (Reuter). A la conférence des délégués de3 unions de marins, tenue aujourd'hui, attitude des marins à été examinée au sujet du voeu émi3 par McDonald et Jowet1, qui demandent, comme délégué du parti travaillis'.e indépendant, à se rendre en Russie. Il est démenti que ie comité exécutif des Unions de Marias ait propasé d> les la:i?:er partir. Rien n'a été décidé par lo comité à ce propos. Il est communiqué que 253 sec'ions sont pour l'action du bon des marins et cïaufîeur-s et que 128 sec-lions S3nt contre ce'.tî action. II est lu un télégramme du ministre lier.-ïïerson, expédié de Pétrogra l à Havolock Wiison et demandant de ripoorter la défense de transport pour McD^na'd, car le Comité des Délégués Ovriers en Soldats souhaite d'urgence la venue d'un: dépù'.aiion et qu'un refus entraînerait des difficultés pour le gouvernement provisoire de Russie. Apris des discussion s variées, une motion a été votée à l'unanimité, décidant que, dar.s les circonstances actuelles, la défense ne doit pas être levée, mais que la question serait à nouveau examinée dès que les circonstances se seront modifiées. Il fut communiqué enfin qu'une cciiiérence .internationale de mirias des ai iéa «t neutres serait prochainement convoquée par laquelle on espérait arriver à démontrer aux allemands que leurs procédés ne tournent pas à leur avantage. L» Guerre tlana les Airs Kescapes LONDRES, 28 juin (Router.) Le capitaine et 2 mambros de l'équipage du Zeppelin abattu le 16 ont été faits prisonniers. Le3 deux hommes, qui étaient gravement blessés, sont actuellement hors de danger. ✓ S3n Acéi'Iqn© Condamné au maximum BOSTON, 28 juin. Oieuter.) L'Allemand WernOrhorn.accusé d'avoir tenté do faire sauter le pont sur la rivière Ste Croix a été condamné au maximum, soit 18 mois de prison et 1000 dollars d'amende. 3.a Gnerre en Asîe Avance russe PETROGRAD, 27 juin. Communiqué officiel russe: Après un combat, nous avons occupé Nania et Moliachok. Près de Bislau. les turcs ont été chassés de la zfaie montagneuse. Près de Pendjvin, nous continuons à progresser. Ailleurs, fusillades et activité "do l'aviation. DERNIERE HEURE «.«wr^iO- 1..I Tir i ifM lia .question des pommes de terre AMSTERDAM, 28 juin. (Part.) Ce matin dans les environs du Jorda'en ainsi qu'auK Prinsen- et Heprengraolit, des attroupe-. mSnts de femmes se n.oat produits qui enlevaient partout où cola leur ét.iit possible los pommes de torro se trouvant dans los barges amarrées la long des quais. Elles distribuaient ensuite les tubercules parmi les autres assistantes. Chez le marchand de pom-' mes do terre v. E. ... au Priasengrachtj une foule de femmes se trouvaient massées qui, s'approprièrent illégalement d'une forte quantité de pommes de terre. Lorsque la police arriva les femmes se dispersèrent le longf des grachten pour enlever encore les pommes de terre qu'elles trouveraient. Plusieurs de -délinquants ont été conduites au bureau de police. Au cours de ces bagarres les femmes s'efforcèrent de vider aussi quelques allèges ■chargées de briquettes. M;;is il fut prompte-mont mis fin à ces tentatives et les barges furent déplacées. Vers midi les manifestantes sont rentrées chez elles. Devant plusieurs magasins situés dans d'autres parti^- de la ville, où l'on peut se procurer de* pommes de terre, les ménagères se-sont masse-:'.- dans l'espoir de s'approprier quelques tubercules. L'Afrique du Sud et I'Erripire LONDRES,, 27 juin (-Jouter). - On ti'.é-graphie' du Cap on da;.e du 2 J juin: A la séance d'aujourd'hui à la Chambré' de l'Union, M. Merriman, ex-pr mier nistre, prenant la parole au cours des <1 sur la politique gouvernementale pendant la g-uerre, a combattu la thèse du nationaliste Morion d'après laquelle 1:3 revenus du pays devraient être uniquement consacras aa développement des re source; du pays disant que ce point de vue est allemand. Merriman a rappelé los a.roc tlî commises par les allemand? et pa ■ les turcs, qui ont couvert leurs autsurs d> honte et de scandale aux yeux du monde en. et. Il demande comment de$ hommes, qui, à l'admiration du monde, prenaient part il y a' quelques années à uno lutte héroïque, péu-vent être changés au point d'être les instruments des intrigues allemandes. Il m.t les nationalistes en garde contre la _ menace allemande .en Airlquo ei citi un t lé j ranime Reuter exposant en détail les polnls* de vue dos dirigeants do la politique colonii'o en Allemagne, tels qu'ils ont été exposés rar Delbriick. Celui-ci a dit récemmen; quo l'Allemagne n'a plus besoin de territoire e;i Europe, mais qu'il lui faut un riche empire colonial en Afrique. Merriman ajouta: Au cas d'une paix indécise^ un c s „pomte de vue allemands sorait de demander l'évacuation do l'Afrique du Sud. Botha, qui prit la parole car. it:, insista sur la rsconnai'sr.nce qui esï <-U> au gouvernement do l'empire pour la déTenso do Pindépendanco cbs potits pays et les services rendus à la cause do la liberté cl do l'humanité. Interpellation sur la paix VIENNE, 27 juin (Corre:p. B„r.) — La Chambro a décidé, sur propis.tion du président, id'inscriro en fin de sl-ance l'interpellation du député Daszjnsld e1, du député Stoian Eruban sur les préparai a é en uolrs de pourparlers de paix. I.e bu d jet provisoire a été accepté en 3e lecture, après quoi la Chambre a discuté le projet sur la prolongation des mandats. La situation LONDRES 27 juin. D'après un té égram-me de Mndrid à l'Exchqnge-Burcau, la situation y est calm;\ sauf à Barcelone _où lo gouvern _ment a pris des m sures preveas-ves.Sinistre au large de Bombay LONDRES 27 juin. (Reuter.) Le paque-<bo L ..Mongolia" de la "P. & O. a touché un® miix.1 au large de Bombay et a coulé. Des chaloupes du bord ont déjà amené de nombreux passagers et hommes, d» 1 équipage. La post* est perdue. Vendredi, 29 Juin f917. S Cents Année No. 215

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel La Belgique: journal des réfugiés gehört zu der Kategorie Oorlogspers, veröffentlicht in Leyde von 1914 bis 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Themen

Zeiträume