La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie

657 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1916, 28 April. La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie. Konsultiert 21 Februar 2020, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/2n4zg6hd4g/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Vendredi 28 Avril 1916 A 3 C JOURNAL QUOTIDIEN — JLe Numéro : 1Q Centimes 3ms Année7 - N" 520 LA BELGIQUE FRIX DES ABONNEMENTS 2 mois (mai, juin), fr, 4.60 | I mois (mai), fr, 2.39 Les «Tcuiaiides d'abonnement sont reçues exclusivement ciiix fiiîcliets des bureaux de poste* ADMINISTRATION ET RÉDACTION SX, Montngrne-aux-Her'bes-F'Ovag'ères, 12 Fi ZJ7CF!LLi33 bureaux > de 9 * 1? heures Jo&'MORESSËE, Directeur r Petites annonces. . . . V . lalign», fr. 0.40 Réclame ayant îes annonces . — 1-00 PRIX DES ANNONCES Corps du journal — 4-00 Faits divers ....... — 3.00 . Nécrologie-r 2.Q9 LA GUERRE 634° jour de guerre En sVfoirçant do s'attribuer des avantages locaux, les belligérants ont provoqué, sui de nombreuses sections du front dans l'Ouest), des engagements qui ont pris un< certaine envergure, notamment au sud di canal do La 'Bassiée, dans la vallée d< l'Aisne et, dans les Vosgw, dans la sec'oai do BadonrvillerS'. Aucun de ces engagements toutefois n'î pris l'allure d'un combat d'importance, c c'est encore au nord de Verdun, aux abords du -Mort-Homme, que la lutte a été le plus acharnée. Sur les deux rives do la Meuse l'artillerie continue à intervenir sans trêve tandis que les aviateurs redoublent) do vigi lance. Peut-être y faut-il voir les inxîlces d'une prochaine reprise de plus vastes opé rations. Le beau temps, qui est do nature à favo riser cette reprise, a décidé les dirigeables allemands à recommencer leurs incursion* Bui» les côtes anglaises, que, d'autre parti, une escadre allemande, est allée bombardei près de Lowestoffc. * * * L»'initiative de9 belligérants reste toujours restreinte sur le front russe. En' revanche, la physionomie du front austro-italien esl plus animée, sans toutefois que les efforts des partis en présence parviennent à modifier notablement leur situation respective. L y a lieu, cependant, de retenir qu'à la suit< des récentes attaques autrichiennes, les Ita liens ont replié leurs positions du val Su gana jusque dans le secteur de Roncegno Us se maintiennent par contre, miss à pari la seo ioni nordVonest, suir le col di (Lan'a qu'ils ont récemment conquis, malgré le fer intense que dirigent depuis plusieurs jours sur ce col les gros mortiers autrichiens^ LE MÉMOIRE ANGLAIS _ en réponse à la protestation des Etats-Unis contre le blocus. ivO gouvernement publie un long métmoire. Crans mis à M. Lansing par l'ambassadeui d'Angleterre à. WasJîing^on, en réponse à Un note des Etats-Unis au sujet du blocus de l'Allemagne. La France répond d!ans le UKime esprit» mais touche encore à quelques points d'intérêt secondaire. — Le gouvernement américain se jfliaint. dit le mémoire, de la métihode employéa pai les Anglais pour obtenir, la preuve que des cargaisons sont destinées à l'ennemi ei se servir do cette preuve qu'il considère comme illégale. La vraie réponse à lui faire consisterait à dire qu'aux nouveau* moyens employés pour faire parvenir des marchandises à l'ennemi il faut opposer de nouveaux procédés permettant) de s'assure» de la destination de ces marchandises et d'exercer systématiquement son droit d'empocher un semblable commerce. Il est impossible, étant donné les conditions de la guerre moderne, d exercer le droit de visite sur les lieux mêmes où un navire est arrêté. La note de M. Grey, en date du 20 février 1015, a déjà fait ressortir que les dimensions des vapeurs modernes! capables de naviguer par tous les temps dans les eaux que surveillent les patrouilles des Alliés, font qu'il est souvent impossible de procéder à la vistite du navire sans le conduira dans des eaux plus tranquilles. La question a été récemment soumise à l'amiral Jellicoe, dont l'avis est que plus un navire est grand et sa cargaison importante, plus il est difficile d'y perquisitionner en' mer. L-7amiral Jellicoe conteste Paf-lirmation des Etats-Unis, suivant laquelle il n'existerait pas de différence entre la visite d'un navire de 1,000 et 'cefllo d'un navire de 20,000 tonnes. Concernant la liste citée dans la note américaine, des navires dont les cargaisons ont été saisies, le mémoire dit : — Ce qui frappe le plus dans les données relatives aux navires énumérés dans cotte liste, c'est la hâte qu'on a imise à libérer ces navires et le peu d'importance des portos ot d'es embarras auxquels ils ont été exposés." Le mémoire dit en conclusion : — Le gouvernement da Sa Majesté tient , donner aux Etats-Unis l'assurance qu'il s efiorcera toujours de n'occasionner aux neutres que le moins do tracas possible tZ 1rru,Uam."qu,il 050,116 ^'e soa » SUR MER î Londres, 26 avril : ) L'agence Keirter annonce que les deux , croiseurs anglais et le contre-torpilleur, touchés pendant la bataille navale qui s'est ■ livrée dans la mer du Nord, ont coulé. Copenhague, 25 avril : Le vapeur danois „Asger Ryg", parti le 4 avril de Newcastle pour Alger, chargé de charbon', n'est pas encore arrivé à destination- A la suite de la découverte, dans les ^aux . mer du Nord, d'une ceinture de sauvetage portant le nom du navire en ques- v?tLODJ,v 4 T te a'ait été victime d un accident. l, La Haye. 26 avril : • La chaîner anglais Alfred» a Été coulé l"cr par un sous-marin allemand. Lo sub racrsîblo a amoné l'équipage au bataaiu-phare Isoord-IIiuder. La IIayv, 27 avril : Ln, n,uit dernière, le bateau Se Sauvtefiago >,Atlas) ' a ramené en Hollande l'équipage du oMutier anglais „R. Alfred 180'', qui avait éto coulé par tin sous-marin allemand. Londres, 27 avril : Lloydg annonce quo la barque norvégienne „Carmanian," a coulé. Rotterdam, 25 avril : La vapeur „Maashaven"-, qui avait touché «.ne inino dans les eaux territoriales anglaise*, a été remorqué, après une réparation do for.uno, vots Rotterdam, pnr les remorqueurs „Noidzee'' et ,,Poolzee". Mercredi matin, le «Jlaashavea" et le „PooW ont touché dos mines et ont coulé. Le remorqueur jjNoordKee", qui a recueilli les naufragés, est entré aki Nieuwo Waterweg. DANS LES BALKANS Athènes1, 24 avril : Les journaux annoncent qu'un aviateur , allemand a survolé Tenedosi pendant la 5 nuit du 22 avril. Il a lancé des?- bombes sur L les positions aLglaises. : Athènes, 26 avril : M. Skouloudis a transmis aux ministres die l'Bniente la réponse grecque à leur note ï coLcernant les mesures prises par la iGrèce en Epire. Dans cette réponse, le gouverne-| ment grec fait ressortir quo ces mesures ' sont d'ordre purementi administratif et de 1 son ressort exclusif; il repousse énergique-1 .mçnt toute immixtion étrangère dans les af-' faires intérieures de la Gr.'.ce. La Grèce ne ' sq laisse pas influencer, dans s^s décisions, par le fait qu'une puissance étrangère aurait ou n'aurait pas pas l'intention derou-' vrir la question cfe l'Epire lors des négo-1 ciations de paix. La Grèce est résolue à maintenir, dans leur intégralité, tous ses droits qu'elle oonsidèro comme incontestables. Paris, 26 avril : ^"-v- - ] On mande de Salonique qu'une escadrille , d'avions allemands a survolé mercredi soir lo camp des Alliés sur toute son étendue i et y a jeté des bombes qui ont causé des . dégâts. Aî.hènelî, 27 avril ï! Utacî bombe qui'on a fait éclater ceittei nuit 1 sur l'escalier, dja la légation bulgare a creusé un trou d!e 40 centimètres de pno-t'orudjauir et de 80 centimètres de largeur. | L'elxjpjlosiott' a été Cxtraordinairelmeinj'j for£é; 1 toutes les> fenêtres de la légation ot des maisons environnantes ont étfo détruites. I.e ministre bulgare a déclaré au représentant d)3 l'agence Wotôf qu'à son avis cet attentai n'avait pas été commis par un Grec. Une deuxième bombe, qui n'avait pas exposé, a été. saisie par la police. Les autorités prennent d'os mesures de prévoyance ; pour éviter da nouveaux troubles. Athènes, 27 avril : Lo gouvernement hellénique a catégoriquement refusé de délibérer sur La demande des représentants diplomatiques do l'En-tente tendant à mettre à la disposition/ de ceUei-ci le chemin de fer do Pat ras-Larissa. Milan1, 27 avril : On mande d'Athènes au ,,SeooIo" que lo ministre do Serbie a fait remarquer à M. P-kouloucVis l'urgente nécessité do transférer a Salonique les troupes qui se trouvent à Corfou. Il,a offert les garanties , nécessaires. Les ministres de France et d'Angleterre ont appuyt'l sa démarche et ont transmis une note des puissances de l'En-, tente. En oe qui concerne le transport des troupesi, ils ont assuré que, passé le temps nécessaire à la traversée, il n'y aurait aucune occupation de territoire. DÉPÊCHEjfpiVERSES Londres, 25 avril : ' I i ï Mardi, la séance secrète do la, Chambre des Commîmes a duré huit heures. » * . Ncm- York, 24 avril : Los journaux reçoivent des télégrammes de (Berlin faisant prévoir qu'une solution pacifiquo est possible. Entre-temps, on fait aux États-Unis certains préparatifs militaires', qui paraissent être plutôt dei simples démonstrations. ^ * Londres, 26 avril : On mande de New-York au ,,Timçs" en date diu 24 : v —' Dans les milieux gouvernementaux, on) a l'impression quo l'issue de la crise dans les relations germano-américaines sera favorable). Les nouvelles arrivées d'Allemagne sont d'allure conciliante. Un .échange de vues serait entamé entre Berlin, et Washington eu vue ue trouver un terrain d'entente. »*• 1 Pans, 25 avril : L'agence Havas apprend de Washington qu'après s'êtro entretenu avec M. Wiisom, le ministre de la guerre a déclaré qu'il ne re-Idroraiti pas- actuellement ses troupes du Mexique- » * » Middelbourg, S5 avril : 1' _ Ce matin, entre 4 h. 30 et 5 heuresi, un biplan français, après avoir été bombardé par 'les Ixilterios côtièrcs hollandaises, a été forcé d'atterrir sur le territoire néerlandais. Les deux aviateurs, un sergent et un officier, ont été internés. L'aéroplane, criblé de* balles, venait d'attaquer uii zeppelin. ^ * Ijondre», 24 avril : Hier a eh lieu, à Salford, rasseml.I;e annuelle du. parti socialiste; un conflit s'est elevo entre les partisans de la guerre et les pacifistes sur la question de l'admission do la presse à la réunion. Des 150 délégués présents, un certain nombre, sous la dn-ec-tion. do M. Hyndiman, ont quitté la salle ; les autres ont alors voté une motion en faveur do la propagande s'ocialislo pour la P3**.- Lu minorité dissidente se serait, parait-il, constituéu en organisation autonome. ♦ * Londres, 24 avril : Le parti ouvrier indépendant ai tenu Son assemblée annuelle à Newcastle. Le délégué Jowct a déclaré que le parti', <yil ]6 pouvait, mettrait fin aujourd'hui même à l'état de guerre. L'assemblée a ensuite, rt à l'unanimité^ adopléf une résolution qui, entre autres choses, conclut à l'ouverture immédiate d une campagne active à mener par le Cornu^ exécutif en vue do provoquer* des négociations de paix. Le député Snowden a déclara qu il résulte des derniers discours du chancelier de l'Empire, qu'il n'existe actuellement, entre l'Allemagne et l'Angleterre, rien qui vaille le sacrifice do nouvelles vies humaines. * * * Londres, 26 avril : Le Congrès des syndicats anglais) à Glasgow/ a décidé, à la majorité des deu^ tiers des voix, do prendre position contre une nouvelle extension du service obligatoire général.PétTograd1, 26 avril : * i . Le ministre du commerce et do l'industrie interdira prochainement les importations par la mer ©lanche des marchandises qui ne sont pas directement destinées à la dépensa na^ tionale. Stockho'm, 26 avrîl :* Le dernier transport d'invalides aillemands et autrichiens qui a traversé la Suède se composait) de 212 hommes, dont 11 oi'ficiçrs. De ccs 212 hommes, 3 sont morts en cours do route; 50 autres ont dû ctro portés sur des civières pendant leur transbordement; la moitié de ceux qui restent seraient tuberculeux.* _ * * (Berlin, 26 avril : La .,Morgenpost'' annonce que le.s délibérations du chancelier de l'Empire avec- les personnalités dont l'opinion doit peser sur la réponse à donner à la note de M. Wilson sont terminées. Les délibérations nouvelle^ qui provoqueront une détermination définitive auront lieu au grandi quartier général. Depuis hier, la situation est inchangée. On espère encore éviter la collision si-, de part et d'autirei, on y met de la bonne volonté* Il no faudrait cependant pas se faire des illusions; la situation reste grave; il y a lieu do patienter jusqu'à la décision définitive, qui ne sera prise qu'à la fin de la semaine, au plus tôt. Cologne, 24 avril : On mande de (Berlin à la „Gazotte de Cologne" : — Il no sera guère possible de publier avant la fin de la semaine des informations concernant la réponse allemande à la note américaine. Il est évident qu'une décision dont on peut dire sans exagération qu'elle esb au poiht do vue de ses conséquences parmi les plus graves de toutes celles qui ont dû être prises aui cours de la guerre, exige que l'on examine mûrement lo pour et le contre et qu'on ne précipite rien. Ce quo nos adversaires espèrent, les articles de la presse française et anglaise quo nous possédions, nous l'apprennent malgré Haute leur prudence : il# espèrent voir leur cause perdue prendre une tournure favorable. Il s'impose que les personnalités qui délibèrent! pu sujet de la décision à prendre par l'Allemagne, tiennent compte aussi bien des espérances de ses ennemis et de tout ce qiui peut concourir à les fairo se réaliser, que de tou--tas les circonstances qUo l'Allemagne doit mettre à profit pour mener à bien sa lourde =tâche. ♦ * * 7 Londres, 26 avril : On mando de Washington au ,,Times" que la question japonaise revient s'ur le tapis. La Chambre a adopté la loi limitant l'immigration et ce projet sera vraisemblablement voté également par le Sénat. La loi no permet pas l'entrée dans le pays des Hindous, ainsi que d'autres personnes qui, au mjfcime titre que les Japonais, no peuvent obtenir la naturalisation américaine. * * * Londres1, 25 avril : L'agence Bouter apprend de Simla, en date du 21 : A la frontière du •Bélutschistan et de la Perse, l'agent politique d'Angleterre et un officier anglais ont été tués à coupsi de feu par les indigènes. • * * Stockholm, 25 avril : De nombreux négociants! suédois ont été expulsés de Russie. * * * Berlin, 25 alvril : D'importants arrivages1 do bestiaux étant annoncés, on croit quo le marché do la viande s'améliorera sensiblement à Berlin dans lo courant de la semaine. * Genève, 26 avril ? * , On annonce la mort, à 84 ans1, de M. Prosper Do Wilde, ancien professeur à l'Ecole militaire et à l'Université libre de Bruxelles. M. Prosper De Wilde habitait Genève depuis qu'il avait pris sa retraite. * -r * * La Haye, 26 avrisl : t La Deuxième Chambre a voté le projet de loi instaurant l'horaire d'été. * * Copenhague, 26 avril : La majoration du taux des" primes) d'assurances contre les' risques de guerre courus par tes navires danois, majoration, entrée e)i , vigueur aujourd'hui, se rapporte spécialement aux navires faisant escale en Ecosse et à la côte orientale de l'Angleterre.Londres1, 26 avril*: * MM. Asquith, (Bonar I.avn et Kitchener ont délibùré aujourd'hui avec les' délégués ouvriers représentant la Fédération générale tii;« syndicats des cheminots;, dies ouvriers mineuars et des dockers. * * Pétrogratl, 26 avril : Le ministre des chemins de fer aurait attiré l'attention- de l'administration) municipale Sun le fait qu'il n'y a plus que pour peu de temps dra pétrole et do .charbon à 1.: Centrale d'électricité et que le service du Métropolitain devrait par conséquent être suspendu prochainement. * * * Amsterdam, 27 avril : D'après une information venant de Loi#-dresi, les milieux diplomatiques américains à Londres croient que le Sénat engagera M. Wilson à soumettre lo conflit germano-américttin à l'avis du tribunal d'arbitryi^ro de La Haye. Une attitude conciliant c'Ie la part àb l'Allemagne augmenterait enoqre les chances de succès di'u,no telle solution. * * * Marseille, 27 avril : Les troupes russes sont pnities hier Soir pour lo camp de Mailly. * Londres, 27 avril : Le . Bureau de la Presse annonce que la réponse faite par .M. Asquith mardi en séance sxrèi'e de la Chambre des communies, à H demande de M. Garsoi^ di. montre qre les propositions du geu.vernc-mont temi'anti à étendre le service militaire obligatoire no seront pas appliquées qi Irlande. COMMUNIQUÉS OFFICIELS Communiqués allemands Berlin, 27 avril.— Officiel-de ce midi: Théâtre de la guerre à l'Ouest. Au sud-est d'Ypres, nous avons vigoureusement pris sous notre feu des positions anglaises; l'efficacité du tir a éDé constatée par nos patrouilles Au sud de Saintf-Eloi, des forces ennemies assez considérables ont taitj une attaque à la grenade,, que notre fou a fait échouer. Dans le secteur, s'éten-dant de Givenchy-en-Gohello à Netiville-Faint-iYaast, après avoir, avec succès, fuit sauter plusieurs mines, nous avons attaqué à la grenade, arraché à 1 adversaire un tronçon de sa. tranchée près de Given-chy et repoustsé ses contre-attaques. Au nord de la Somme, quelques attaques tentées par les Anglais sont restées jsans résultat. Dans la région do la Meuse, les d'eux arli'lleries se sont combattues avec violence, tandis que l'action de l'infanterie ne s'est manifestée que sur la nvo gauche du fleuve. Des dé:achemeirfcs français attaquant à la grenade ont été repoussés. En plusieurs endroits du front, entre autres; dans la région nord-est d'Armentîères et dans la région comprise entre Voilly et) Craonne, des patrouille* allemandes ont qxféy cuté quelques entreprises heureuses. Dana des combats aériens, deux avions ennemis ont été abattus-, l'un près1 de Souche?, l'autre au sud do Taliurc, tandis qu'un troisième fut descendu, au sud do Parroy, par le feu de notre artillerie spéciale.Une escadrille d'avions allemands a intensivement bombardé la ligne du chemin do fer do la vallée de la Noblette. Au cours de Cô'to nuit, nos dirigeables ont attaqué les installations du port et du chemin do fer de Margate, sur la cote orientale do l'Angleterre. Théâtre de la guerre à l'Est. I^a situation n'a pas changé. Un de nos dirigeables a lanoé des bombes sur les ouvrages ainsi que sur les installa-ions du port ot du chemin do fer de Dunamunde. Dans les Balkans. Tùien de nouveau. * * * Berlin, 26 avril. — Officiel :! Le 25 avril, le sous-marin anglais „E-22" a été coulé, dans la partie méridionale de la mer du Nord, par nos forces navales. Deux hommes ont été sauvés et faits prisonniers.Un s'ous-marin a réussi, le même jour et dans la même région, à toucher par une torpilla un croiseur anglais de la cla&so ,,Arrethusa,\ » * » Vienne, 27 avril. — Officiel d'hier îi Fronts russes et du Sud-Es.t. Pas d'événements particuliers. Front italien. De nouveau, des combafs violents se s'ont engagés à la lisière sud-ouest du! plateau do Doberdo. A l'est de Selz, l'ennemi avait réussi- à envahir notre position sur une assez/ grande étendue de front, mais lorsqu'il voulut pousser plus loin, nos troupes, se lançant à l'attaque à -leur tour, l'ont rejeté jusque dans nos tranchées d'où, ensuite, éditas l'ont expulsé, après un corps à corps acharné. Donc, là aussi, toutes nos anciennes positions se trouvent en notre pouvoir. Nous avons fait 130 Italiens prisonniers. En beaucoup d'endroits du front du- territoire du littoral, l'artillerie s'est montrée très active. Sur lo front do Carintliie, l'action a été insignifiante. _ Aux abords du Col di Lana, nos obu-siers do gros'calibre ont continué leur feu, tandis quo l'artillerie ennemie s'est montrée moins active. Dans le secteur de la Sugana, les Italiens ont évacué toutes leurs positions entre Yotto et Roneegno et se sont repliés sur cette dernière localité, abandonnant beaucoup de matériel de guerre dans leur» tran-chéoa.* * * Vienne, 27 avril. — Officiel de ce midi : Fronts ruslse et du> |Sud!-Est» , Rien do nouveau. Front italien. , ITien otJ encore! cette nuit, sUr lo front lu territoire du littoral, les luttes d'artillerie ont été, par endroits, très vives. Au cours de la soirée, nos tranchées reconquises à l'esi do Selz; ont été prises boris un feu roulant, puis attaquées ; nous ivoiï3 repoussé les assaillants. Au cours de l'après-midi, le monte San Michelo a été violemment canonné par des pièces de tous calibres. Pris do la tt-te de pont de Tolmein. ot au nord de là, notre artillerie a dirigé une vigoureuse action contre» les positions italiennes.Près de Flitsch, nos troupes ont délogé l'ennemi d'un point d'appui qu'il occupait ians la région du Rom bon ; les défenseurs, les chasseurs alpins, ont été en partie faits prisonniers. Sur le front du Tyrol, la situation ne s'est pas modifiée. # ^ Cctistantinople, 27 avril. ' Officiel du jrandl quartier général : Rie.i d'important .à signaler sur, les d'i-fers fronts1. * >:< * Constant'nople, 27i avril : Dans le rapport officiel du 12» avril,-qui nous est parvenu aujourd'hui seulement-, nous lisons entro autres : Front do l'Irak : Au cours de la nuit du 11 au .12 avril, grâce aux mesures que nous avions prises d'avance, nous avons capturô un navire ennemi allant de Fela-hio dans la direction de Kut el Amara. Lo capitaine et uno partie de l'équipage ont été tués ou blessés. A bord de ce vapeur,nous avons découvert des vivres et du matériel de guerre en grande quantité, ainsi que quelques mitrailleuses. ' Nos troupes en marche vers le canal d Suez ont attaqué et complètement anéant quatre escadrons ennemis. Nous avons fai quelques prisonniers et capturé de grande quantités do matériel' de guerre, de vivre et de munitions. Nos pertes ont été vrai ment insignifiantes. Communiqués des armées alliées Paris, 26 avril. — Officiel de lo heures Au nord de l'Aisne, au coeurs dq l'atta que d'hier, qui nous a permis d'enlever va petit bois au sud du bois des Buttes, non; avons fait 72 prisonniers non blessés, don un ofiieier et sept sous-officiers. Plusieurs reconnaissances ennemies, qu tentaient d'aborder nos tranchées au cour de la nuit, ont été dispersées par notre fei dans les secteurs de Paissy et' de Troyon. A l'ouest de la Meuse, bombardement in tensq de nos positions du bois d'Avocourt e de nos premières lignes aui ,n°rd de li côte 304. A l'est do la Meuse, activité (moyenn d'artillerie. En Woëvre, l'ennemi a exécuté un bon bardement de gros calibre sur Haudiomon et Bon vaux. Notre artillerie a énergdquemen riposté. Aucun© action d'infanterie au cour. : de la nuit. | En Lorraine, l'ennemi a tenté un coup d< main sur un de nos petits postes au non d'EmbermeniL II a été repoussé avec de pertes. Dans les Vosges, drs reconnaissances en n cm i es ont été dispersées dans la région di sud de Celles-sur-Plaine. De l'aven Inênn des prisonniers, l'attaque infructueuse, lan cée hier par l'ennemi sur nos positions d la Chapeloite, lui a coûté des pertes tre; importantes. Aviation. — Ce matin, vers 3 heures, ui do nos avions-canons ayant attaqué un zq;, patin au large de Zeebrugge, à quatrel tnill mètresi d'adtia nde, a tiré sur lui dix-neu obus incendiaires. Le zeppelin paraît avoi été touché. A la même heure, au large d'Os tendis, un aufcre de nos avions-ca.nons a tir plusieurs- projectiles sur un torpilleur en nemi qu'il a atteint. Un de nos pilotes, à la suite d'un com bat aérien), a abattu ce matin un Fokuer qui est tombé dans nos lignes à propimit d'IIoévillo (nord de Lunéville). L'aviateu: ennemi, blessé, a été fait prisonnier. * * * Paris, 20 avril. — 0'fficiel d!e 23 he/ures Au nord! de l'Aisne, bombardemtent réci proquo (Dans la région du bois d'es Buttes Le nombre total des prisonniers faits pa: nous au- cours db l'attaque d'hier se monti à 157», dont 4 officiers. Nous avons pris en outre, deux mitrailleuses et un lance bombes1. Eu Champagne, noire artillerie a exiîbuti clés tirs de concentration sur los parcs en nemis de la vallée de la Dormoise. En Argonjne, grande activité de nos bat teriesi sur les ouvrages et les' organisation: de la côte 285, de Vauquois et dlu bois d!< Clieprpy. A l'ouest de la Meuse, bombard!emën violent oies' régions d'Avocourt, côte 304-Esncs et Montzéville. Quelques rafales d'ar tillerio cîans le secteur du» Morti-Ilomme. A l'est de La Meuse et en Woëvre, acti vitô moyenne ces deux artilleries. Une puVe ennemie à longue portée a tir< ceJ matin; dians la direction de Varangevilh et do LutnéviUe. En Lorraine, uno attaque ennemie qui tentait do déboucher sur nos positions ai nord de Senones a été arrêtée net par nc.; tirs de barrage. Plusieurs prisonniers, dion un officier, sont restés entre nos mains. D'après des renseignements nouveau^, 1< chiffre des partes ennemies subies aui cour-de l'attaque dirig'ée hier sur notre saillan de la Chapelofcte doit évalué à ur millier d'hommes environ. j l * * * Londres 25 avril. — Officiel du Wai Office : L'attaque aérienne dirigée la nuitdernièr< par l'ennemi contre les côtes des comtes d< Norfolk et de Suffolk a été exécutée, semble t-il. par 4 ou 5 zeppelins, dont deux seule, ment ont fait uno tentative sérieuse poui survoler l'intérieur du pays. Environ 7( bombes ont été lancées; 1 homme a été grièvement blessé. D'alutres détails au sujet de< victimes manquent encore. * * * Londres, 2Q avril. •— Officiel du Wai Office : Le avril au1 soir, tro;s zieppelins, ve-nant die la mer, ont survolé les comtés de l'est. Deux d'entre eux ont survolé la côte du comté de Norfolk un peu avant 10 h. 1/2; un1 autro les a suivis vers 11 heures. D'après les rapports re;.us jusqu'à présent, quelques bombes incendiaires ont ;£té lancées. * » • Londres, 26 avril. — Of/iciel dui iWai Office : Dans la îliit d'hier, des dirigeables ennemis ont attaqué Kent et Essex. Leur nombre n'a pas été déterminé d'une façon certaine, mais il semble ne pas y en avoir ou plus de quatre. I's ont été re;uS par un vif feu des canons de défense et sont retournés après aivoir occasionné peu ou pas de/ dommages. ♦ * * Londres, 27 avril. —> Officiel d'il !War 0ffico : Le bombardement de Lo'wesfooft et dë Yar-moutli a commencé hier matim, à 4 h. 10), et a d'uré pluis a'urio demi-heure. MaCtrré la violente canonnade des navires ennemis, les dégâts ont été relativement peu importants. Un sanatorium, un bassin de natation, le pier et quarante maisons ont été légèrement endommagés. Deux hommes1, utie femme et un enfant ont été tués'; trois personnes ont été grièvement ot neuf légèrement bLessées. Le feu contre Yarmouth a été ourrert vers la même h/eure. Un grand édifice a été sérieusement endommagé par un incendie et un autre par Q'es obus. ♦ * * . Londres, 26 avril.— Officiel de l'Amirauté: Vers 4 h. 14', une escadre allemande de croiseurs do gHierre, accompagnée de croiseurs légers et do contre-torpilleurs, est apparue à hauteur do Lo-wcstoft. Les force» navales anglaises se trouvant à cet. endroit 3 ont engagé la bataille. Après un combat i d'une vingtaine de minutes, l'escadro onne-t mie s'e?t retirée, poursuivie par nos croi-5 seurs légers et par nos destroyers. 5 Sur la côte, 4 ipersonnos ont été tuées.Lca . dégâts matériels semblent être do peu d'importance.Il résulte dleis renseignements qui sonjfi arrivés jusqu'à présent, que deux croiseurs légers anglais et un destroyer ont ét>â touchés, mais actuellement on ne signai'o pas qu'un navire ait coulé. * ♦ * L Rome, 26 avril. — Officiel du grand quaiv 5 tier général : t Dans la vallée de Lagarina, des grenade* ennemies ont provoquj'j) u|a incenldlie à ' Mori ; il a été rapidement éteint. 5 Nos batteries ont amené une explosion i dans les dépôts do munitions d«s Mamzana oî) do NT!omesimo. Dans le Cordevoîo supérieur, nous avons b repoussé l'attaque habituelle dirigée contrfc l nos positions avancées sur lo col dli Lojna, au nord-ouest du sommet. i Le long1 de l'Lsonlzio, activité dlo l'artilleirie. Dtms la région de Selz (Karst), l'ennemi - a ouvert, hier après-midi, un violent! feu t de destruction contre le retranchement que t nous avonis. conquis le 22 au soir, et dans i la nuit il a lancé des masses d'infanterie à l'assaut do la position. Les Autrichiens i ont toujours été repoussés avec de fortes l portas. Péfrograd, 26 avril. — Officiel dlu grand . état-major général : ! Des avions ennemis ont lancé des bombes 3 sur nos positions établies à l'est de D»winsk . et sur la ville mOmo, ainsi quo sur notre i position à l'est do Postawy. j L'artillerie ennemie a été active dans divers secteurs. L Au sud' du bourg de Krowo, une tentative d'attaque allemande a échoué. Dans la 3 même région, des avions allemands ont sur-j> volé nos positions. L'un d'eux a été des-, cendlu 'et est tombé dans nos lignes auj su<V * ouost go Krercvo. I Des) dirigeables ennemrs ont lancé des bombes sut la gare de Goncewicza, à, 2t> kilomètres au sud: de Siniawka, entre les gares de Baranowitschi et de Lnninieo. ] Dépêches Diverses llonclres, 27 avril : A la Chambre des Communes, une séiia do questions ont été posées au gouvernement " sur la situation en Irlande. • M. Asquith a donné lecture du télégramme ■ suivant émanant du vice-roi d'Irlande : 3 — La, situation- est satisfaisante. Saint-1 btephea's Green est occupé. Onze rebelles " ont été tués. Lc3 nouvelles de la province . sont rassurantes. L'inspecteur général de la ' police annonce qu'à Drogheda, des» volontaires armés sont partis pour porter recours au gouvernement.'' | M. Asquith a ajouté que, dans la ville et ' dans le comté de Dublin, la loi martiale a 3 été proclamée et quo des mesures énergiques ont été prises pour réprimer le mou-J vement et pour amener, l'arrestation de tous ' ceux qui y ont participé. Abstraction faite de Dublin, le pays e&j calme ; on n'a signalé que des troubles sans importance à trois endroits différents. Des mesures ont ) été prises pour renseigner exactement les puissances alliées sur la véritable portée de ces incidents. M. Asquith a' signalé aussi que la nouvelle. annonçant que les rebelles se seraient / emparés du château du vice-roi et qulia ' auraient fait usage de mitrailleuses est inexacte.} Sur la déclaration do M. Asquith que M. Long déposerait demain le projet de loi sur | lo service obligatoire, la Chambre des Communes s'est constituée enj séance secrète, qui s'est prolongée, (paraît-il, très tard, dans la nuit. » * * , Francfort-sur-lei-Mein, 26 avril : , On mande de Berlin à la „Gazette de [ Francfort", en date du. 26 : , — Au cours des dernières vingt-quatre heures, aucun fait nouveau ne s'est peroduit . qui (permettrait d'apprécier la situation créée i par la note américaine. C'est) du quartier général que doivent vienir maintenant les nouvelles importantes. i Lo chancelier de l'Empire, nui y arrivera ; ce soir, fera immédiatement, ou au) plus tard demain, rapport à l'Emjpereur. Il est possible quo déjà demain on aura une indication sur le point de savoir si ma terrain- d'entente peut 1Mre*»4^uv& * * * . Tralee (Irlande), 2" avril : L'agence Rcuter annonce qu'un' employé \ du tribunal et un employé des postes ont é^é arrêtés, dans la nuit de vendredi, à Tralee, sous^ l'inculpation d'avoir fomenté \ uno conjuration et d'avoir prêté leur appui à l'importation d'armes de pays ennemis. Cette arrestation correspondrait à la saibîo. d'un navire chargé d'armes et do munitions dans la baie do Tralee. On croit que les armes étaient destinées aux volontaires du mouvement de Simmfein. Un hoame do nationalité inconnue a été arrêté aux abordai du navire et transféré à Dublin. * * • Londres, 27 avril : Lo 21 avril, lord Lansdowne a déclaré à la Chambre der lords qu'après avoir attaqué le cnâteau do Dujiin, Tes rebelles ont occupé Sint-Stephen's Green etl ont opposé, do la résistance aux t/roupes qui rentraient < dans leurs casernes. Juchés sur les to«s, ils onib fait feu sur les soldats: ila onti occupé le bureau de po~le et dsux gares, dans lesquelles ils ont coupé les fils télégraphiques. En généra1 to t est resté calme en province. Le gouvernement a a-ppps par télégramme que le L;i»rtial, le quartier g& i néral du parti [de Simmfe&n et qui a été en partie détruit, esv (i«-«upé militairement. Un cordon do troupes enserre le centre de Dublin eï le nord da fleuve. Un eertam nombre de bataillons 6ont -r^ivés d'Angleterre. * m • Ti!trogra<î 26 avrili : D'après lo ,,P3-n", la police russo cher» chrraiti do nouveM» combattre lo mouvement d'immigration vers l'.Améii<iue

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie gehört zu der Kategorie Gecensureerde pers, veröffentlicht in Bruxelles von 1914 bis 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Zeiträume