La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie

559 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1915, 12 August. La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie. Konsultiert 20 September 2019, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/k35m903j8z/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Jeudi 12 Août ïbtS N' 272 Jeudi 12 Août 1915 LA BELGIQUE ADMINISTRATION ET RÉDACTION 31, MontaffJie-auJC-Her'bes-F'otagrères, BTl BUREAUX : DE 9 à 17 HEURES Jos. MORESSÉE, Directeur JOUTOAL QUOTIDIEN LE NUMÉRO g !© CENTIMES r Petites annonces. . •. la ligne, fr. 0.40 L Réclame avant leslJflWfencos . — 1.00 ANNONCES { Corps du journal . . . . , — 4.00 f Faits divers — 3.00 l Nécrologie . . .- — 2.OÙ Aujourd'hui: SIX pagres. LA GUERRE 374-® jour de guerre Depuis une quinzaine de Jours, le fron flans l'Ouest n'a plus connu quo des enga gemeuts insignifiants. Notons aujourd'hui 1 combat qai vient de se dérouler à l'es d'Y*près. Les Anglais, d'après la diépêJQh do Berlin, ont réussi à s'y emparer de 1 partie ouest de Ilooge. Le rapport du ma rôohal French, eu signalant l'avance de se troujpes, dit qu'elles so sont réemparées de branchées qu'elles avaient perdues le 'cD juii et qu'elles ont, en outre, progressé au non et à l'ouest du village. Au nord d'Arras, eu Argonne et dans le Vosges, les belligérants. ne restent certe pas inactifs, mais leurs positions no su bissent en fin de compte que de négligea bles modifications. * ♦ * Pu Pologne, les Eusses continuent à s< -eplior devant la pression des six armée allemandes et austro-allemandes qui s'a van cent vers le centre du triangle Lomslia Varsovie-Oliolm. Maintenant que l'hypotlièsi d'urne retraite générale des Russes su Brosfc-Litowsk est confirmée par les faits il faut s'attendre pendant plusieurs jour, encore à des progrès continus des Austro Allcmrinds. Sauf, en effet, que l'éliatr-majo; russe soit en mesure de modifier bruysque meut sa tactique, ce n'est guère qu'à 20 oi Î50 kilomètres en avant de la ligne Bia lystock-iBrest-Litowsk, prolongée vers 1< sud par le Bug* que ses divisions refor mées pourront songer à opposer à leur: poursuivants une résistance sérieuse. Actuellement les Kusses, qui n'ont pi empêcher la forteresse de Lomsha de tomber aux mains de leurs adversaires, so son repliés au delà de la route de Lomsha ; Ostrow. Au sud-ouest d; Ostrow, ils on évacué la rive droite du (Bug inférieur i partir de Bojany. Sur la rive gauche, l'ar niée du prince de Bavière s'est avancé* près de la route de Stanislawow à Novo Minsk, soit donc à une trentaine do kilo mètres à l'est de Varsovie. Plus au sud, l'armée von Woyrsch a dé passé vers l'est la localité de Zelechow. Sz jonction avec l'armée de l'archiduc Joseph i'^onOmanci est un fait accompli, ueu» *fer-nière a traversé eu plusieurs endroits 1< ooude formé par la Wierpz aux environt do Kosk ; par contre, entre la Wierpzï eti 1< Bug les troupes do von Màckenseai n'on plus réalisé de progrès notables. A l'extrémité méridionale du front ci Russie, une affaire assez) violente a fait lem ber au pouvoir des Autrichiens une tôte i!< pont quo les Russes avaient jusqu'ici réuss à maintenir sur la rive droite du Dnioster * près de Gzerneliça. Au nord de la ligne d< bataille, l'aile gauche de l'armée von Below a fléchi un peu au sud-est de Riga sur 1< Niemenek. 1-e fait qu'une escadre allemand< importante est apparue dans les eaux do h baie do Riga montre que la possession d'< cette grande cité commerciale esd toujourf l'un des objectifs poursuivis par les Aile mands. Sur le front du Niémen, ces derniers cou tinuent leurs attaques contre Kowno. lit dirigent en môme temps un feu violent con tro la place forte d'Ossowiec, qui constitw pour l'aile droite des armées russes en Po logne un point d'appui avantageux. LE TRENTIN la partie du Tyrol habitue par les Ita liens, lo Trentin, comprend une sitperficû d'environ 6,380 kilomètres carrés; ellofornu en quelque sorte un coin enfoncé entre léï provinces italiennes de Brescia, de Vérone do Vicenco et de B.eHone.Suivant une -ligna ondulée, la frontière politique conduit jjai Alpes et les vallée»? alpine du massif grau diose du Cevedâle, vers le sud jusqu'au ro man tique Lago-dfldrio et au Beuaco. Ell< coupo ensuite la vallée de l'Adige entre h Monte Baldo et la chaîne de Lpssini. 1>. quelques kilomètres au nord de la Chiuse Véronèse, elle s'enfonce en zig-aag vers h nord jusqu'au coi de Fedaja, endroit pré féré des contrebandiers et des déserteurs jusqu'à la Marmolata, le domaine des alpi nistes, des grimpeurs de montagnes, do: faucons et des aigles. La frontière totale compte 30.6 kilomètics dont 138 touchent au territoire do Lombar die et 178 à la Vénétie. Vers le Tyrol, U frontière du Trentin coïncide presque par tout avec la frontière linguistique. Ell< suit la crête des montagnes, qui forment 11 ligne de partage au Val di Sole, au Va di Non et aux Valli Dell'Avisio. Le Trentin est un pays entièrement mon tagneux. C'est lo paradis des chasseurs al pins, des pâtres, des bûcherons et des; géo loques. Les principaux groupes des Al pes sont les Cevedalo, l'Adamcllo, le Pre sanella, les Dolomites Primiero et le Mar mola'a. La cime la plus élevée est cell du Cevedale, dans le groupe de V Osvle: (3,77.4 mètres au-dessus du niveau de h mer). Moins élevés sont les monts Bon donq, les sommets du Baldo, du Pasulio la chaîne de montag?nes du Val di Ladi< et la cimo du Cadria. Entre ces haute montagnes s'étendent des vallées profonde à l'abri du vent, où mûrit le raisin, oi citonniers et oliviers fleurissent. La vallé do Sarca, par exemple, est un jardin étei nettement fleuri. Les routes oarrossables» d Trentin, qui montait entre les magnifique forets et les rochers vers les vallées supi rieures, sont peu nombreuses, mais adnrirr bîemenft entreffanues, et _ leurs beautés sor bien connues dos touristes, automobilistes piétons ou cyclistes. Il s'y rencontre pe ae ohemins de fer et do tramways. E: dehors du cheanin de fer du Brenner (chc mins de fer lombards), qui traverse 1 partie trentine de la vallée de l'Adige, i n'y a lieu de citer que les lignes du chc mm de fer du Val do Fbgana, celles de Moi à Riva et les tramways électriques d Ti icste-àlefczo-Lombardo- Cles-Male, de Deo ïûuk^llejadeli eti de Meudel-ffiozjen. En toi les chemins de fer et tramways du Trentin „ ne dépassent pas 300 kilomètres. D'après lo dernier recensement, ce pays compte 385,000 habitants, dont 373,1000 de langue italienne eti l'^OOO seulement de langue allemande. Ces derniers sont en grande partie des fonctionnaires et des militaires qui assurent les services d'adminis-tiation et ne séjournent pajs dans le Trentin d'une façon permanente. E&int donnée L'étendue du territoire, la densité de la population n'est pas énorme. Elle varie entre k 55 et 60 habitants par kilomètre carré. Il u'y a dans le Trentan que peu de villes ~ de plusieurs milliers d'habitants. Trente, . la capitale, compte, avec la garnison, un peu plus djO 30,000 habitants; Rovereto en ^ a environ 12,000. Si, comme c'est l'usage en Italie, on compte comme villes les loca-~ lités ayant plus de 600 habitants, le Trpn-.. tin possède environ 50,000' citadins et * 335,000 campagnards. j Officiellemeiit, le Trentin fait partie du Tyrol et se divise en 9 capitaineries» de districts, à savoir : Trente, Me^zio-Lom- * bardo, Cavalèse, Primero, Borgo, Rovereto, lliva, Tione et Cles. Le nombre des com- * munes, dont quelques-unes ne comptent que 300 à 300 habitants, S'élève à 368. Trente et Rovereto ne so trouvent pas entièrement sous l'administration du capitaine do district. Ces deux villes jouissent du privilège d'un statut propre et le Podestat (bourgmestre) est une autorité politique do première catégoiic. Jusqu'en 1899, Trente fut le siège d'une division du gouvernement. Actuellement, il y a à Trente et à ltove-rsto des tribunaux de district, à la juridiction desquels tout lo Trentin est soamis. La langue officielle des administrations! civiles et) judiciaires est l'italien. Dans les rapports des capitaines de district avec l'administration centrale à Inspruck et à Vienne, seule la langue allemande est tolérée. La ville de Trente est le siège d'mie brigade d'infanterie et d'un commandement de forteresse. Lo commandement des divisions iso trouvo à Bozen. Au point do vue ecclésiastique, lo Trentin forme un diocèse à la tête duquel se trouve le prince-évêque de Trente. Au conseil provincial du Tyrol, le Trentin o3t représenté par 25 conseillers. Il compte 9 députés au Reichsrat,à Vienne. Les terrains ayant une valeur agricole rôelle ont une superficie de 1,314 kilomètres carrés seulement. Entre 1870 et 1803, lo pays traversa une forte crise économique/ qui poussa une partie relativement considérable de la population à émigrer en Am| rique. Pendant les 15 dernières années, la situation agricole s'est sensiblement amélicA roe, surtout par suite .d'une reprise séî}. lement favor^é la culture dp la soie et dos . fruite. La situation est moins favorable' pour les habitants do la vallée supérieure", b qui vivent du cominerco du bois ut do l'élevage du bétail. Comme l'industrie y fait, défaut, l'émigration temporaire d'un certain^ nombre d'habitants devient quelquefois né--cessaire.Il y a dans 1e Trentin 407 écoles primaires, dont 481 publiques et 16 privées. Elles sont toutes italiennes et ont 62,000 élèves. Les écoles moyennes, dont la langue véhicnlairo est l'italien, sont : un gyminase de l'Etat à Trente, un collège épiscopal à Trente, un gymnase à Rovereto, un collège privé à Ala, une école de jeunes filles à Trente et une académie de commerce dans la même ville, une école polytechnique et un lycée de jeunes filles à Rovereto. Il y a enfin à. Trente un gymnase allemand et à San Michael, Un institut agricol bilingue. 0OR i Ymuiden, 10 août : Le chalutier à vapeur hollandais ,,F<en-dracht" a débarqué, à Ymuiden, 10 hommes de l'équipage du chalutier à vapeur allemand ,/Saturn'*, qui a été coulé, hier aprè.4-midi, dans la mer du Nord, par un croiseur anglais. Il avait été donné sept minutes à V équipage pour descendre dans ' les canots. î Ymrsiden, 11 août : Lo capitaine du chalutier à vapdir aile-' . mand „Saturn" a déclaré que le croiseur . britannique qui a coulé son naviro faisait ! partie d'une escadre de cinq croiseurs cui-j rassés. Lo chalutier à vapeur n'était! pas armé et péchait en compagnie d'un certain | nombre d'autres chalutiers à vapeur. Lo-j quipage du ,,Satura" a ro;ïu l'ordre de quitiiar le navire, ce qui a demandé cinq minutes. L'équipage a navigué alors pen-1 dant deux heures et demie, dans un canot ouvert, jusqu'au moment où il a été re-' cueiî'li par un chalutier à vapeur hollandais.! Christiania, 9 août : L'équipage d'i croiseur atfxili-.tiro anglais ' „India", qui vient d'être torpillé, so com-. posait de^ 340 hommes, dont environ 20 > auraient été sauvés, parmi lesquels 1§ officiers. I Les autorités militaires s'occupent do loger cas hommes. Jusqu'ici, 11 morts, parmi lesquels 3 oiflciers ont été amenés à Narvik. Soixante homnios ont été sauvés par le chalutier à vapeur anglais „Samson" et amenés à Narvik. Le chef du croiseur auxiliaire était le commandant William Kennedy. Le navire a coulé en quelques minutes. Des pêcheurs norvégiens prétendent avoir vu, vendredi matin, à 8 ou 9 milles devant l. Ona, un sous-marin se dirigeant à toute - vapeur vers le nord. Les pêcheurs n'ont. , put indiquer la nationalité du sous-marin, > mais on croit qu'il s'agit de celui qui a s ccf.ilé l'„Indlia". j Christiania, 9 août : Lo chalutier à vapeur suédois ,,Tullte" a débarqué aujourd'hui, à Christiansandl, huit hommes de l'équipage du vapeur suédois ^ »,Mai", coulé vendredi près do Hornsriff. Esbjerg, 10 août : I>a canonnière ^b^alon" a débarqué à t Svendborg six hommes de l'équipage du i schoonor „Jason", qui a été torpillé près i de Hornsrov. i Vlaadringen, 10 août : % Lo chalutier à vapeur hollandais „Vlaad-1 ringen" a débarqué au port l'équipage du - vapeur anglais „Westminster", composé do •i douze hommes, qu'il avait recueilli vendredi o après-midi. •- Le „Westminster" so rendait, chargé do ,t. uoissons. d'Islande à Grimsb^y. Il a 4/é coidé par un sous-marin allemand. Il a été donné dix minutes à l'équipage pour descendre dans les canots. Stockholm, 10 août : Le vapeur suédois „Vollrath Tham", transportant du minorai, a été capturé par les Anglais, pendant son voyage de Narviz à Rotterdam. Stavanger, 10 août : Un chalutier hollandais a débarqué ce matin, à Skudosnes, l'équipage du vapeur „Geirangoi", de Borgen. Le vapeur a été torpillé à 75 milles au sud-est de Sura-burgh Head, près des îies Shetland. Lo navire se rendait, chargé do bois, do Pot-sc-hora à Soulhampton. L'équipage avait passé neuf heures et demie eu canot avant d'avoir été recueilli. BÊFÊCHESJiVEKSES Vienne, 10 août : D'après une information do la „Nouvelle Presse Libre", M. Radoslawow, chef du Cabinet bulgare, a m;u une délégation du parti agraire, qui désire êtro renseignée sur la situation politique. Le ministre leur a déclaré qu'il avait décidé de 110 pas^. faire ide cornunojiications au sujet des dernières :proposiuions (lo là Quàdruplo^întente, et il ;a iijouiJé qu'il pensait bien arriver très, pro-; chaiuement à une onteul)3 pacifique avew la : Turquie. Les relations avec la Roumanie sont amicâjlës; mais, jusqu'à présent, 'on n'est jias arrivé à une entente définitive. Le gou-, veraement roumain a déclaré qu'il respecterait ses obligations concernant lo transit des marchandises bulgares. | Le gouvernement grec a promis, en ces -derniers temps, des imesures pour améliorer .le sort des bulgares dans là Macédoine |gTecque. D'un auiore côté, _ cependant, le cabinet Guuaris . ne montre jusqu'ici aucune Klispoâition pour s'entencii-e avec la liuiga-ne~ sur les questions de * concessions de ter--ritoire.Eu terminant, M. Radoslawow a fait ressortir que le gouvernement .était décidé à '.persévérer, jusqu'à nouvel ordre, dans sa; politique de loyale neutralité. V.. » ' * Nisch, 9 août : 'Par suite de la récente intervention de l'Entente, il y a eu vendredi un conseil des ministres, présidé par lo prince héritier serbe. La veille, M. Filaiity avait eu mi long entretien avec M. I'aschitsch. Après cet entretien, M- Filaiity a reçu la visite On croit que la Skôupschtina sera pro- cji&iaemont convoquée. n,, * * + Athènes, 10 août : U information disant que le Roi a exprimé lo désir de voir M. Veni;«los a été démentie. On annonce, par contre, que le; lîoi mandera auprès de lui, avant l'ouvei> luro de la Chambre, tous les anciens pré-"éidents du Conseil. • ♦ • Paris, 10 août : Pour améliorer le service sanitaire et pour combattre les effets des maladie* infectieuses au front français, 011 a formé deurx cents laboratoires mobiles, dirigés par des chimistes. Ces laboratoires analyseront également l'eau potable et les vivres de l'armée. • • Berne, 10 août : Un avion militaire français a atterri hier matin à l'est du lac de Neuhenburg, sur la rive gauche de Broyé, à 8 kilométrés de Payerne. L'appareil a été saisi par la police. Los deux aviateurs, le sergent J-'aul-Alfred Mariu et le caporal Pary, appartenant à l'escadrille n° 3 de la place de Nancy, ont été internés * » » Pétrograd, 10 août : •Le ,,Rietsch" salue aveo satisfaction la nomination à la présidence dô la Commission militaire et maritime do la Douma de M. Schingarew, chef des Cadets. Jusqu'à présent, l'opposition n'était pas représentée dans cette commission. * ♦ ♦ La ITaye, 11 août : Au sujet de l'information d'après laquelle la reine Wilhclmine aurait adressé uml lettre au Pape en ce qui concerne la paix, les journaux néerlandais assurent formellement que ce bruit n'est pas exact. * * * Cunéo, 10 août : M. Giolitti a été réélu président du Conseil provincial do Cunéo pour la durée de la session. « • ♦ Rome, 10 août ï Le gouvernement italien a décidé, pour mettre fin à la spéculation sur les produits alimentaires, d'acheter de grandes quantités do céréales, do viande et d'autres produits alimentaires en Amérique. ¥ * * Milan, 10 août : Le „Corriero délia Sera" annonce que le gouvernement a accordé une gratification de millions de lires au personnel des chemins de fer italiens en récompense des services extraordinaires qu'il a rendus pen- dant, la my^l^atiûfl^a^c, ♦ * La Haye, 10 août : Lo roi Albert a chargé l'ambassadeur Ibelge îY—kar^Haye d'acheter, d'accord a\<co MM. Buysso et Van Cauwelaert, membres do la Chambre des représentants, peur 1,5(0 florins do livres, spécialement d'au-tèurs flamands.^ Ces livres sont destinés aux >o!dat^ belles qui se trouvent au front et Pétrograd, 10 aoûti : Ijq ,,Rietch" se livre à une attaque en règlo contre la Serbie et lo Monténégro. La Serbie, pour qui la guerre fut déclarée, devrait, dit-il, céder les parties do la Macédoine réclamées par la Bulgarie. Lo Monténégro, lui, profiterait do Paccalmie qui s'est produite dans les opérations contre 1"Autriche pour s'emparer de nouveaux territoires. Los Sorbea devraient écouter l'avertisse-ment de M. Sasonoff, qui a déclaré quo la Serbie, consciente do son devoir patriotique, devra enfin montrer le courage de sacrifices indispensables* COMMUNIQUÉS OFFICIELS Communiqués allemands Berlin, Il août. — Officiel de ce midi : Théâtre do la guerre à l'Ouest. Au nord de Souchez, nous avons repouss les Français qui ont attaqué à coups d grenades. Près do Courcy, au nord de Reims, l'en nemi a essayé d'occuper l'excavation d'uu mine qu'il avait fait sauter. Nous l'en av011 empêché et avons pris possession do l'excu vation. A la nuit tombante, notre infanterie repoussé une attaque sur le Lingekopf. Théâtre de la guerre à l'Est. Armées du maréchal von Hiudenburg : Nous avons repoussé aisément dos atta ques peu énergiques quo les Russes on eut reprises les jours derniers le long d la route de Riga à Mitau. Ailleurs, ai nord du Niémen, pas de changement. D :gros effectifs russes partant de Kowno on attaqué sans succès. Lo nombre des pri bomiiers faits dans cetto région depuis 1 ^ août est à présent do 2,116 ; celui de mitrailleuses capturées, do 16. A Vest do Lomza, nos troupes avancen vors la ligne du Bobr et du Niarew. L'en nemi occupe encore la tôto do jxmt d< Wizna. Au sud do Lomza, tout le fron eusse oède. Les Russes n'ont pu so main Xenir dans leur position du Czerwonjy-iBor qui était fortement organisée. Nos armées •en poursuivant l'ennemi, ont franchi 1( Czerwonty-'Bor et progressent vers l'est; Le jonction do chemins do fer au .sud d'Os Jrow a été conquise. A l'est do Nowo-Georgiewsk, nous avon-occupé le fort 'Benjaniinow que l'ennem: avait évacué. Nos dirigeable^ ont bombardé les forte r esses do" jN'owo-Goorgiewsk et de Brest Litowsk. Arméos du maréchal prince Lcopold de "Bavière : L'aile gauche des troupes alliées, qui poursuivent ènergiquement l'ennemi, a a-t teint la région de Kaluczryn. Sur l'ail droite, l'armée du général von Wcrfyrscli a pris d'assaut, co matin, les positions dis arrière-gardes ennemies des deuix côtés de Jedlanko (à l'ouest do Lukow) ; elle a f.d j$is de 1,000 prisonniers. Armtes du maréchal von Mackensen : Les troupes alliées attaquent les positions Tysmienica (à l'ouest dp Parczew) et sui . la ligne d'Ostrow à (Jclirusk. Y Sur le Bug supérieur et la Zlota-Lipa, ls situation n'a pas changé. Tant quo les Russes ont battu en ro •traite c-i Galicio et en Pologne propntmoni dite, ils ont, d'une façon insensée, essaye «e détruire les habilitions et les récoltes ues pays qu'ils évacuaient, ce qu'ils n'on-d'ailleurs pu faire que partiellement., vu le rapidité de leur recul. A présent qu'ils son' arrivés dans des contrées dont la populatior n'est, plus exclusivement polonaise ou ru tliéne, ils ont cessé leurs dévastations. * * * Berlin, 11 août. — Officiel : Dans la nuit du 9 au 10 août, nos diri goablos do la marine ont entrepris un rak contre certaines places fortes du littoral e «ertains ports fortifiés de la côte oriental. »!o l'Angleterre. Malgré une défense violente :1s ont bombardé des navires do guorro anglais sur la Tamise et dans les dooks cl LiOndresy le point d'appui des torpilleurs i ilarwich et d'importantos installations su lo Humber. Nous avons pu nous convaincs do l'efficacité de nos attaques. Les diri geables sont rentrés après avoir accompl iour mission. * • * •Berlin, 11 août. — Officiel : I/'information russe suivant laquelle, ai: cours d'une grande attaque de la flotte al lemande contre la baie do Riga, 3 navire-de guerre allemands se scraieut perdus, es fausse. Il ne s-agirait pas d'une grande at taquo mais d'une reconnaissance faite sui lo barrage des mines russes. Doux petite *râgueurs de mines seulement ont péri. m * * Vienne, 11 août. — Officiel d'hier : Front russe. Dans la région do la V istulo, la poursuit lo l'ennemi continue. Les troupes du géné rai von Kiivess ont progressé au sud-est d /.elechwo. Elles se soin réunies aux groupe de l'armée de L'archiduc Joseph-Fer dinar» •lui ont franchi lo Wieprz inférieur. Nou; •vvonr aussi passé, à plusieurs endroits, 1 tournant du Wieprz près de Koek. Plus : l'est, sur le frout ïllaut jusqu'au Bug, no; rilliés ont enlevé toute une série do posi ;ions occupées par les arrière-gai-des russes Sur le Bug et la Zlota-Lipa, la situatioi n'a pas changé. Près do Czernolica, sur 1; i-ivo sud du Dniester, des régiments do l'ar méo active et de la landwéhr, originaire du contre de l'Autriche et du littoral, s sont emparés do. la tête de pont où 1 enne ni avait su se maintenir opiniâtrement jus qu'alors. Il s'est enfui au delà du fleuvo t i laissé entre nos mains 22 officiers, 2,Sa soldats, 6 mitrailleuses, beaucoup do four 50ns et do matériel do guerre. Front italien. Sur le front du sud-ouest, duel d'artillc rie comme les jours précédents. Dans 1; région de Gorz et près do Plava, la ça Inonnado a atteint parfois une grande in tonsité. Nous avons repoussé 3 attaque italiennes dirigées contre la partie du pla teau do Doberdo qui fait saillie vers l'ouesl ot une attaque près de Zagora (au sud-es do Plava). Ailloiu-s, rien d'important. • • * Constantinople, 11 août : Lo grand quartier général mande : Su lo front des Dardanelles, lfe 9 aofit, nou v on.s repoussé une nouvello attaque au nor d'Ari Burnu et- infligé de fortes pertes au assaillants. Plus au nord, sur la rivo, nou avons attaqué ènergiquement et refoulé l'ei nemi qui a laissé en notro pouvoir 4 off oiers, 50 soldats prisonniers, 2 miSrai leuses, une station héliostatique, des insKi lations téléphoniques et une foule d'armei Près d'Ari Burnu, sur notre aile gauohi nous avons ropris à la baïonnette une partie des tranchées que l'ennemi avait occupées les jours derniers. Près de Sedd-ul-Balir, nous avons occupé, sur notro aile gaucho, une grande partio de la tranchéo ê isolée qui so trouvait entre nous et l'onno-1 mi. Sur les autres fronts, rien d'important.® Communiqués des armées alliées ^ "i | Paris, 10 août. — Officiel de 15 heures : JKn Artois, au nord do la station de Bouchez, l'ennemi a prononcé, dans la nuit, deux attaques à coups* de pétards j il a été rejeté dans sos tranchées par notre feu. lin Argonne, dans la partie occidentale de la Çoré't, canonnade ot fusillade sans enga-" gemo.it d'infanterie. Lutte do bonites et de grenades à Vauquois. Au Bois le Prêtre, - l'ennemi, après un violent bombardement, i a attaqué vers 20 heures nos tranchées. j dans la région de la Croix-des-Carmes ; il t a été arrêté pas nos tirs de barrage. Dans - la nuit, une nouvelle attaque, accompagnée ? d'un bombardement par obus asphy.\ian*.'s, a 5 été également» enrayée par notre artillerie. En Lorraine, une reconnaissante, dirigé par l'ennemi contro la station et le moulin . do Moncel a été ropousséo. Dans les Vosges, la nuit a été calme. Paris, 10 aofTt'. — Officiel de 23 heures : Jouruuo' calme. On ne signale quo des actions d'artillerie- en Artois, dans la val-lé'e de l'Aisne (région de Troyon), aux , lisières do l'Argonne et en forêt d'Apre-mont.Quatre des avions, ayant pris part au i bombardement de Saa-rbriïckcn, no sont pas rentrés dans nos ligues. L'un d'entre eux est signalé comme ayant atterri en Suisse prés de Payenne, canton de Waadt. * T . * ♦ Londres, 9 août. — llapport du maréchal sir John French : Depuis le 1er août, l'artillerie des deux parties belligérantes a été très active au nord et à l'est d'Tptres. Ce matin, après une préparation par l arti y.erio et secondés par les Prau-^iis, nous avons attaqué, sur notre aile,' les tranchées près de Ilooge, que l'ennemi avait prises le 30 juin'. Toutes ces tranchées ont été reprises. Lu ouAre, nous avons fait des progrès au nord et à l'ouest do ftooge, dj tiuuifère que nous nous sommes emparés actuellement de 1.200 mitres de tranchées uiiioieis ou noumios ci uuc.s avuu» deux mitrailleuses. * ♦ * Rome, 9 août. — Officiel du grand quartier général : Dans le O'omelico supérieur (Cadore), la partio occupée du Ell'orkofel a été sérieusement fortifiée par nos troupes. JEai Oarinthie, le 7 août au matin, celui de nos détachements chargé do la défenso du col do Oavallo, entre le .Freikofel et lo Grand Pal, a attaqué les tranchées autrichiennes établies devant les positions ennemies et on a repoussé les occupants. Pendant la nuit, l'ennemi a tenté do les reprendre, mais il a été repoussé. Dans la région de Plava, nos troupes - ont occupé quelques tranchées ennemies l vers Zagora et Puijeno et ont conquis des t munitions, des grenadies à tuiains et fun lance-bombes. Sui- le Karst, nos entreprises continuent à so développer. Hier, l'ennemi a de nouveau jeté des': bombes sur le chantier naval de Monfal-cone; elles ont provoqué un nouvel incen-dio, quo nos troujies ont réussi à éteindre, rapidement, malgré la violence du fou ennemi.1 * * ♦ Homo, 10 août. — Officiel du grand quartier général : La situation générale est inchangée. Notre artillerie a cependant endoimnag< , les tranchées de lîuaz. Près de Livinal-, longo et sur le Karst, nous aVon.v repousfeé las petites attaques nootiurues-habituelles do l'ennemi, qui a tenté vaine-, ment d'entraver nos travaux d'organisation ut d'approche. * ♦ ♦ Pétrograd, 9 août. — Officiel : Le 8 août, une escadre allemande, com-.> poséo de nouf croiseurs cuirassés, de douze ^ croiseurs et d'un certain nombre de torpil-, ieurs, a entrepris des attaques opiniâtres ^ dans la baie de Riga. Elles ont été repous-j séos. Ncïs h;ydroplanos ont .ietê des bombes. LTn croiseur ot deuix contre-torpi'Jeur enne ' mis ont été endommagés par des mines. 3 « 1 * • ; Pétrograd, 11 août. — Officiel du grand _ otat-major général : Entre la Dwiua et le Niémen, le 8 août, ^ nous avons refoulé l'ennemi dans la région v Je Friederichstadt, sur la rive droite du Niomenek, dans le secteur situé en aval de , àchonberg. ^ Dans la région située au nord de Wil-komierz, les avant-igardes allemandes om [ été î-opoussées hors do quelques villages.; nous avons fait quelques douzaines' de pri sonniers. ' Dans la nuit du 8 août, l'ennemi a re-" nou volé ses tontatives d'attaques contro les fortifications de Kowno. Le jour suivant, nos positions ont été violemment bombardées par des canons ennemis do tous cali-x lires; les attaques ennemies exécutées contre nos positions avancées ont été faites aveo acharnement. D'après les derniers rap-~ ports reçus, les assauts allemands contre lo _ front ouest do Kowno, pendant la nuit du 9, ont été repoussés xjartout avcc de j fortes pertes. Notro artillerie a largement répondu au feu ennemi. Prùs d'Ossowiec et dans la région de Jodwabno, feu violont. Le 8 août, sur la rive gaucho du Nla-r rew, il y a eu des combatis isolés., notam-s meut dans la direction do Lomza et sur lo 1 secteur nord de la route Lomza-Ostrow. s Dans les autres régions et à droite do la s V istulo moyenne, il n'y a pas eu do ren-i contres notables. i-" Sur les routes so dirigeant vers Wlo. i- dawa, ainsi quo sur lo Bug, sur la Zlota-l- Lipa et sur le Dniester, il n'y a pas de i. modification* à aignaJer. » 0 « Pétrograd', 10 août. — Officiel de l'état-major do l'armée du Caucase : Le 7 et le 8 août, des combats so sont développés sur tout le front, depuis la rivière du Tortun jusqu'au Kara-Su (ouest do l'Euphrate). Dans la direction d'Olty et dans les' vallées du Pasoinx, il n'y a pas eu de modification essentielle. Dans la direction de Dajra, nos trottpes ont attaqué, le 2(5 juillet, au soir, la crête de Tariandag et l'ont occupée au nord du double défilé de Alorjemir. Les Turcs ont entrepris plusieurs contre-attaques, mais ont été repoussés. — - -o. ^ "~ Dépêches Diverses Rome, 10 août : Le gouvernement serbe a remis sa Réponse aux représentants do l'Entente, fi £é d'éclaro parfaitement d'accord, en principo, avec lqs puiissiiuces, mais aurait ajoute — d'après les dépêches adressées aux jour.* • naux italiens — qu'il no pourra régler définitivement son attitude quo lorsqu'il aura "pbtenu la garantie des puissances quo les àutros Etats balkaniques ne persistent plus dans leur intransigeance. . *. 1 Berlin, 10 août : «pans lo conseil des ministres qui a été tenu lo 8 à Athènes, on a longuement délivré sur la réponse i\ donner aux propositions des puissances de l'Entente. D'ai très de® nouvotles remues à Berlin, la réponse" ferait ressortir d'abord ,,l'injustice criante" qui| consisterait à ,,spolier" la Urè-ce, qui •eufr|toujours une attitude de neutre bienveillant au profit tî'uu Etat qui n'aurait causé quel des désagréments à l'Entente". I>uis elle insisterait sur la violation du principe • do neutralité et de la liberté des peuples proclamé par l'Entente elle-même, quo constituerait la démarche des puissances. ; La Grèce s'abstiendrait dans sa réponse de toute considération stratégique ou autre, qui lui rendrait impossible uuo cession de; territoires à la Bulgarie. ♦ ToTdo,^40-^a,oÛt'^r"'r**5I*<r''" On annonce quo le comte Okuma, premier min'stre, a décidé de rester au pouvoir, mais que le baron Cato, ministre des affaires étrangères, maintient sa démission. Son suoeesseur sera vraisemblablement le baron îlotono, ambassadeur à Pétrograd!. .M. Wakatsuki, ministre des finances, so retirera également, et M. Joshiro, ministre de la marine, sera remplacé par l'amiral Cato. . ...... testé auprès du gouvernement chinois cen-t.ro le mouvement antijaponais qui s'étend tous les jours dans la république chinoise. * * * Lo Caire, 9 août : Le gouvernement annonce qu'il serait désirable quo lo pèlerinage à la Mccquo soit enccre retardé d'une année. Il ne_ défend pas le pèlerinage, mais n'assume aucune responsabilité pour le transport des pèlerins.* ♦ Prétoria, 10 août ; Le gouverneur général do l'Afrique du Sud a répondu à la requête des femmes sud-africaines qui domandeait la liberté du gvS-néral Dow ci. Les ministres, a-i il dit, né sont pas à mjme de faire des propositions à ce sujet avant la fin do l'instruction dam j'affaire de haute trahison. ♦ * Washington, 10 août : On annonce que le projet naval du gouvernement américain comporte 'ta consrruct-iov immédiate do quatre super-dreadnoughts, d: leuix croiseurs - di-eadnought, d'un grand; i ombre do contre-torpilleurs, de cent sous-(uarhis et d'un nombre illimité d'hydro-l>Uinos, dont on construirait provisoirement rrois unités par seniaino. Le personnel do la marine serait augmenté do hom- aos. Le ministre de la guerre propose • l'augmenter l'arméo de 410,000 hommes do -roupes régulières et de fortes réserves de t'ïilices, ainsi que d'acquérir des équipements pour un million .d'hommes. » « Berlin, 10 août : Hier matin, six à huit avions ennemis ■>nt entrepris une attaque contro les localités do Zweibrughen et de Sankt-Inghert, sitivSes en dehors do la zono d'opérations, i »ans la premièro localité, quinze à vingt ■>omibos sont tombées et n'ont causé que des iégfits matériels peu importants. A Sankt-Ingbert, huit personnes ont été tuées et leux blessées. Middelbourg, 10 aofit : Ïj0 Conseil communal de Middolbourg vient do décider d'appliquer los taxes communales aux réfugiés belges. * . Berlin, 11 août : On mando de Constantinople au ,/Borli-ner Tageblatt" : Dos nouvelles plus précises sur lo dernier grand incendie do Constantinople viennent d'arriver avec un certain retard. Mardi 25 juillet, vers il heures do l'après-midi, un incendie s'est déclaré dans lo quartier de Funduckli, limitrophe de La ville enropéenne de Fera. L'incendie a duré jusqu'au lendemain et a pris une ifetonsion gigantesque. D'après une évaluation superficielle, plus do 1,000 maisons sont devenues la proiodes flammes, parmi lesquoliee, en dehors do nombreuses petites maisons en bois, do grandos maisons do rapport- Hicn que les équipages allemands des navires do guerrer vendus à la Turquie aient partici|>é au travail d'axtinotion et do sauvetage, on n'a pu maîtriser lo sinistro par suite du manque d'eau. Toutefois, on a réussi à préserver l'hôpital allemand, dont tous les maladies avaient déjà été évacués. Lo plus grand nombre do ceux qui sont sans toit eti pour lesquels il ast difficile de trouver un abri, étant donné quo Iots du grand incendie qui a éclaté il y a six semaines, plus do 800 maisons avaient déjà été détruites, sont dt\s Turcs et une petite partie seulement des Arméniens et des Greos. * • Londres, 10 août : L'agence P.euter annonce que lo gouvernement américain, oédant aux instexnces des officiers de marino américains à Vera-Crnz, vient d'ordonner aux navires do ligna ,,New-IIampshire" et ,,Louisiana" de partir immédiatement pour cetto ville.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie gehört zu der Kategorie Gecensureerde pers, veröffentlicht in Bruxelles von 1914 bis 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Zeiträume