La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie

1970 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1916, 17 Januar. La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie. Konsultiert 18 Juli 2024, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/057cr5pm34/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Lundi 1/ Janvier 1916 TrvrraKfÀT. ATTATTmTO r.ck 7>Tnrrkâr*rb • ICI fl&nf.im&z Orne Amcioa M" A.OO LA BELGIQUE PRIX DES ABONNEMENTS : Deux rrois (février, mars), fr. 4.60 | Un mois (février), fr. 2. Lce ismandcs o'abonnoment fiont teçues EXCLUSIVEMENT swx guichets des bureaux de peste. ADMINISTRATION ET RÉDACTION Si, Stontagrue-axvs.-JSerbes-Potaffères, EllUXJâILiï. BUREAUX : DE 9 à 17 HEURES Jos. MORESSÉE. Directeur f Petites annonces . ; .' ; ; la lige», fr. 0.4C \ Réclame avant los annonces , — 1 OC PRIX DES ANNONCES < Corps du journal . . . . - 4.0C (Faits divers . — 3. OC Nécrologie —* 2.OC LA GUERRE ES3Ù H *xr. h3C >ï ù f; .< LKO 535e jour de gue^ts U'no reprise d'activité de l'artillerie Flandre, dans le secteur de Stc-onetraete au sud d'Y près, es>t la seule indication nous retiendrons des derniers commuait relatifs aux hostilités dans l'Ouest. Kn-l'importance en est-elle toute relative. 4c * * Au nord-est de Czernowitz, leb' Ru continuent à attaquer très violemment, dépêche de Vienne, tout, en déniant! à i attaques le moindre résultat, déclare, effeS, que dans_le.s secteurs vises lai bat n'avait jamais atteint jusqu'ici pareil dl d'intensité. ♦ * * Les Autrichiens marchont de l'avant c le Monténégro. Comme nous l'avions! prévoir avant-hier, leur aile sud, qui ve de s'emparer des monts situés- au nord < l'ouest de Budua, s'est avancée le long la bande du territoire de la Dalmatio borde le sud du Monténégro. Elle \ d'arriver à Spizza, tout à l'extrémité cette ban die, où elle n'est plus qu'à une zaine u>o kilomètres à peine d'Antiv Le Monténégro est donc menacé d'être c jour à l'autre complètement coupé de l'Ac tique. Au1 surplus, voyant que ses alliés lui viennent pas en aide, le roi Nicolas! raîc considérer que la défense de son j est) devenue im^possible. C'est du moins qui ressort de dépeches — de dépêchas officiel les, il importe do le faire ranurn •— qui assurent que le gouvernement n ténégrin s'est, réfugié à Scmtari, dans nordi de l'Albanie, après avoir évacué ; sic ot Podgorifcza. DANS LES BALKAN Athènes. 15 janvier : Le' gouveriiement grec a résolu des i tester énergiquemont contre l'occupation' Corfou. Ixî bruit court que tous les fonctionna consulaires des puissances centrales à ( fou auraient été arrêtés-. Zurich, M janvier : On mande d'Amsterdam a la Zuerc^cii* Zeitiu^'' que le prochain cou do guerre des Alliés prendra une déci définitive quant à la façon dont F ai serbe sera utilisée ultérieurement. Atfhènee, 14 janvier : Les communications télégraphiques i Saloniquo et l'est de la Macédoine sont terrompues. Vienne, 15 janvier : Le gouvernement monténégrin est ar vendredi à Scutari. Podgoritza cjt Kiksié ont été évacuées. Paris, l-i' janvier : On mande d'Athènes au „Journal" : L'état de santé dm roi Pierre s'aîné!: sensiblement. Il a été ro;u par le roi C< tantin, qui a donné des instructions au nistre de la marine pour mettre, san matin, à la disposition du roi de Serbie torpilleur „IIierax", qui le transportera Edipsos, sur l'île d'Euboa. Paris, .14 janvier : Ou mande de Cettigné aux journaux risiens : — La situation de F armée inonténég est très critique. Il serait puéril de \ loir s'illusionner sut la situation milife au Montén^ro , elle est très sérieuse. Les Monténégrins ont héroïque&ne&iti fendu le mont Lovcen, mais iLs> ont i coinbé sousi le nombre. Ils sont sériei ment épuiôés, et leur ravitaillement est fectueux. Paris, 15 janvier : Lee commissions des affaires étrange de la guerre et de la marine de la Ch bre se sont réunies vendredi pour- enter Us rapports cites délégués qu'elles' a va mvoyés à» Salonique. Elles ont voté, à l'i nhnité, une résolution invitant le gouve ment à prendre les, mesures que la si lion tu Orient exige, aussi bien en ce concerna effectifs des troupes qu'en qui concotne ja matériel de guerre. M. Bnavul, président du Conseil des1 n?^tre^' a rcçU les déléguée qui avaient cùargés^ de lai transmettre cette résoJiiC et il s'est entretenu avec eux de la sil bon poliùique et militaire à Salonique. Un accord complu existe, dit l'agence vas entre le gouvernement et les coanx sions. Rome, 15 janvier : 'route la presse italienne s'occupe (Je prise du mont Lovcen par les Autrichi prise qui me* le Monténégro dans une tuation des plus difficile. C ci'tains journaux rencontrent les criti< Que leurs cou frères de Pa ris adresser L'Italie et trouvent que le moment est choisi pour prendre pareille attitude. A cet égard, le „Corriore délia $ei tout en reconnaissant que les événem militaires qui se déroulent sur la côte l'Adriatique peuvent avoir deh oonséque» très, sérieuses pour l'Italie, dit qu'il" se injuste d'accuser celle-ci de ne pas a fait ce qu'elle pouvait pour sauver loi \ ténégro. Il est hors de doute que 1/It n'ébuit pas en otat de sauver ce pi Quelles auraient été les troupes' disponi que l'Italie aurait pu retirer dju front lien pour les envoyer au1 Monténég: L'Italie a fait tout son devoir vis-ct-viç FEntcnte. Elle a fait de lents, mais f progrès, en mdme temps qu'elle retenait grandies forces ennemies. La lutte que : tient l'Italia est si formidable que seuils ignorants peuvent parler die petite gue Avant tout, FIkiiie doit songer à» elle, une invasion do son territoire par l'enn et un affaiblissement de l'armée italic auraient des suâtes bien plus graves p l'Entente que l'invasion» dm MonténégTol m&ne que l'embarquement du corps exp feionnaire à Salonique. Ep terminant, le „0orriere délia Se fait rassortir 1<», services précieux l'Italie a rendus de tout cœur à l'Enten alors qu'elle était encore neutre, et monl combien elle se tient valeureuse et fidi aux côtés do tes alliée. Personne n'a do le droit de douter de son bon vouloir. I Marseille, 15 janvier : Le Trésor serbe, les archives et , les vres de compte, enfermés dans onze œa ejn colis, ont été déposés à la succursale et la Banque do France. Vienne, .10 janvier : [ s Les trains des Balkans venant do >Ber et do Munich sont arrivés à Vienne, ont éré fusionnés • à la gar6 centrale et! t continué leur route vers les (Balkans. Sofia, 14 janvier : -Ti'u Le Conseil des ministres a décidé d' "ei)' trodiuiro en Bulgarie le calendrier gré£ nUo riea* "S10 Athènes, 14 janvier : lx) ministre de la guerre a adressé ordre du jjur à l'année à l'occasion-lians N'ouvel An. Il y est dit, entre autres-, q fait l'armée doit avoir confinjice dans son- It naît victorieux daj»s deux guerres. à L'ordre du jour exprime l'espoir que l'i cq née (jui. s'ouvre amènera la paix. Tou qui fois, si la Providence en, décidait) aut iêjit ment, la Grèce saura encore conquérir c êo lauriers comme en 1912 et en 1913. a^" Sa Ionique, 14 janvier : g, * L<!s arrestations continuent. On a arri deux feaumes inculpées d^espâonnage. ne Rome, 15 janvier : Pa" Le Conseil italien de la Couronne, q i{lys s'est tenu mercredi, a éUé d;avis qu'il éfe 00 impossible de secourir militairement le Mo non ténégro, attendu que les coml>ats sont tr< [uer difficiles sur le front austro-italien. ion- \n Londres, 16 janvier : ^ik- On mande d'Athènes au „rrimes" quo consul austro-hongrois a été arrêté à Corfc Vienne, 16 janvier : £2 Los consulats étrangers à Scutari c ^ transféré leurs sièges à Alesio, en" Alban Londres, 15 janvier : >ro_ Le vovoide Putnik, ancien gêneralissii (|(î de l'armée serbe, est arrivé à Corfou, a compagné do quelques officiers supérieu ires sorbes- ^ Les navires français et anglais ont d barque en Albanie des vivres pour 160,0 Serbes. ■S LE MONT LOVCEI ylOll méo Lt Ivovcen, enonme massif rocheux, aya à siJ> pictls le port autrichien de Cajtui a une» hauteur eba 1,758 mètres et domina 'Vec goLfe. de Catfiaro, toute la partie occi-iante in- du Monténégro, le midi de la Daîmul ainsi qu'une vaste étendue du. littoral F Adriatique. Par uu temps clair, eje si . , sommet, on distingue la côte italieimei, i ;"1VÔ delà de la mer. Ld Lovcen est le mont sacré dtcs Moni négains. Sur lui, les valeureux fils d Monfcjjg-nes Noires — C'emagora dans Isi lan*gHuo — trouvèrent toujours leiu* deu-ni ore eîl pkus sûr î-efuge, quanxi, pourchassas p ,ns- leurs ennemisi mortels, les Turcs, ils fine mi- contraints, après des combats opiniâtre ledi d'abandomier leurs foyers. Et quand le lô nemi eut quitté le pays stérile et diénud à où il serait more de faim, ils desoeaidire de la sainte micitagne et s install, renjj nouveau dans leurs huttes misérables. Venant de l'Adriatique, quand le IxV.et Pa" s'a]>procho du golfe de Cattarov ,,'Borchc Catfeu'o", comme Fappelient les Itaden :*me on perçpit au loin le très impression^ia °}1" massif grisâtre du Lovcen, s'élevant alti llr0 aiM&isus de tout-os les montiag?ies enviro nantes. Sa crête, tii^ès allongée, alhxntl c nord» au sud, affecte la forme d'un oercut rue- placé sur un immense catafalque dont base occidentale descend dans les eaïux t ^ goltfe de Catfcaro. Le fhuio de la montagne, .jusque 5,Ci d'altitude, présente toute la splendeur de res végétation tu-opicale. Des for' ts et dfcs àri dins, semblables à des Edens ornés dio ^rf! viers, de figuiers, dp citronniers, d'alna ient diers et <3Tagaves, embaument l'air commei m. Sicile et dans lo nord de l'Afrique. Débe to- (luanli ^ Cattaro, on fait 1 ascension ( Lovcen par une routo carrossable, qi qUi après vingt-six lacets, attejint 1e haut die c0 mon teigne, d) où elle djascend vers La 004. taie Cefctâgne, en passant par ïs'iejusch. mi- vol d'oiseau, la distança die Cattaro à C( été tigtne n'est que de dourze kilomètres. Sà 1 on contrefoiis de la montagne, géante olfre lla_' l'image des tropiques, le sommet-, couve de neige jusqu'au milieu d)u mois de nu lia- fait songer aux régions boréales. lùi pie ai9. été, c'est le paysage lo plus désolé qi l'on puisse imagmer : un chaos; de pierr et do rochei'S, sans végétation et sans ea C'est d'ailleurs là l'aspect général de toi l la le marsuf monténégrin, où la, Geindra tu ens, de i'été à l'hiver varie de 40 degrés a si- dessus de zéro à 40 degrés en dessous. On peut dire que l'imposante mi.xatagi lues Pmais complèteîmeut libre de nçig ; à, Par les chaleurs les plus accablantes « mal l'on voit, dans les crevasses, des Mo ténégrinss en haillons remplir des sacs « •a", neige qu'elles transportent péniblement 3nts Cettigne, où, à déïaut de glace, elle s»: t]0 dans las cuisines de la Cour et des am'ba ices sades. trait Tout en haut du Lovcen, sur un roch ?oir eu pointe, s'élève une simple petite chapel [on- Q110. ^ Moniflénégrins ont élevée à la m alio moire de l<$ur grand poète et souverain P lys. ter II. Notons ici, en passant, que le oui îles de la poésie parait avoir été toujours < ita- honneur parmi las membres do la dtynast [*o ? monténégrine. Le Itoi actuel, Nilvita, la ct de tive avec beaucoup de diistii.ction. Auto» wir'j de ce tombeau ont' été groupés_ les maus do lées des grands ancêtres du roi Nikita, ,, ïcxu- beau>-pè<ro des dynasties de l'ISuroipo", ormn les on la iïommo piu-fois. La reine d'Italie c rre. unft de ses filles et doux autres ont épou car des membres de la famille impériale» < emi Russie. nno Du haut du Lovcein, Pou jouit d'un d ouïr panoramas les plus impressionnants c et monde. A Pest et au midi, la su cocas ion, édi- perte do vue, des sauvages montagjnes <! Monj&éîiégqo e4 (fa l'Albanie; au nord, ra" pittore^qufJ paysage? de la Dalmaflie; quo P oues t, le miroir bleu Ai F Adriatique, :e, tendant jusqu'aux rives rosées do FItaU< re et au pied do la montagne la parure cFémi ;lo raudes form^îa par les cinq baies composai 11c le golfe de Cattaro. Ce coin fortuné de la toire, a d*3 toi temps excité la convoitise des puissant. ... Durant des siècles c'était une colonie n ,1" maine. Au moyen-âge, Cattaro passa soi V' l'autorité de Byzance, puis successivejme sons lo protectorat de Li. Serbie et dje f long ri?, jusqu'à ce que, en 1420, la vil où la région du gol/e s'in^i'iKvreut plus c jn moins volon tti iranien t rous l'autorité de V [\s nis^:-. I^a paix de Campo-Forir.j-», en 17'J 1111 ilon n a à l'Autriche, ot, do lS(5 à lSl elles apparChimit à l'Italie; les quvtHfj ai nées suivantes à l'-illyrie française, joi retcfirner en 1814 à l'Auti-iohe, sous la* tl J1- minatâon do laquelle elles sont restées ja qu'aujourd'hui, l'exception du mont Lo oen. En 1572, la flotte turquo pénétra îaa lo golfe, qui, au siècle suivant, en lGb'7, i un attaqué du côté do la terre par lo pacha < ju| Scutari^ En 1814, la flotte anglaise parvi l;0 à y entrer, dans le but d'y dC-loger 1< [;)j Français commandés par lo général Ga ' Cello-oi, nous venons do le dire, tomba [n_ morne année au pouvoir do l'Autriche La profoikI«3ur du golfe, la ïacfiifr) d': Q. Ix>rdage, lai sécurité résultant dej FétrosOîfi; ^3 des passes ïoliant les d"ifl'émîtes Uwlei, fo du port de Cattaro un port militiiire n> tu roi presque sojas équivalent. Na$xAéc l'appréciait vivesnont. Par, surcroit, l'A té triche Fa fortetnea* fortifié. Mais, il pr sentait son côté faibles une mcn-ace coi sttipjto et retîoutable : le Lovcen, dominai • le golfe et la ville. D^^nis longtemps dé, . les Monténégrins avaient garni la monitigi de gros canons tournés xvm Catbaro ct, < " à l'instigation de la Russie, it ajva 1 été donné au sys^jm-e de loriiiioayicns f Loaooti une grando extension. Tous 1 accès à L\, montagne avaient étté sérieus ]0 mont défendus. Depuis >3 commencement ( u. la guerre actuelle, de louixîs canons fra rvais y avaient été amenés jàr la voie t San Giovanni di Medua^cutar». Des art leurs l'ranç?iisi les desservaient. Pondant c. dernier été, l'envoyé français à Ce»'tign au lieu d'habiter cette capitale», s'était i stallé en permanence au L-oycen» pour surveiller do plus près l'aoùon do l'artill " rie qu'on venait d'y établir. Le L<oveen était généralement consid-] commo 'iaipresiablo. Il y a quelques jours vj Tienne, lo 7 de 03 mois, l;t ^'ribuma", c Rome, écrivait encore : „Lefc ■îontf'n^rir contlemiplent avec un confiant lépris les î taques a^itnichiennes, contre la montugi ;T imprenable." ^ Mais à F artillerie do siège moclsraa a' cune place forte ne paraît devoir résiste nt Nous en avons nous-mesne fait J'expérion< 0? à -Anvers, place également réputé# impr \q nable. la La presse autrichienne! attache une gio.ii' .0, importninHî à La prise du Lovcen eu b io journaux italiens no contestant nuifetncni! >n gi*avité du fait. A Londros, on estime qi lu Cattaro, protégé jjar le Lovcen, au li^ (l'en être menac^^, est comparable à Gibra é- ^ar» sa possession — d'après ce qui'on çs assure — devant garantir la suprématies* ir Adriatique. | SUR SV1ER j' Londres, 16 janvier : (\ Lîoj'dis annonce que le vapeur hollanda L1J ,,Maasdiaven", qui avait touché une mii iV dans la Manche et qui avait été abandonn s'est échoué près de Calais. Lo nnvi LU s'est brisé. ^ La. l^jchollej, 15 janvier : Le vapeur espagnol ^ayo" qui se re ■k cîuit die Iluelva à La Palice, a coulé. Di -l* vingt-sept hommes composant l'équipage, 1 ;1" seul a éùé sauvé. La 'il I^ondres, 10 janvier : ^ Ijioydp annonce que le vapelir an^la ta .,Coquet", jaugeant brut 413£kG tonnes, coulé. K) 1^ New-York, 16 janvier : Y. Le sous-marin américain ,,E. 2." a eon i. dans kî port do Brooklyn à la (suite d'ui a_ explosion. Quatre personnes ont été tué în et douze Wessées. r- o l DÉPÊCHES DIVERSES i- I.-e Havre, 15 janvier : ^ Les nouveaux rnimstres belges, comi jg Goblet d'Alviella, |MM. Paul llymans > Emile Vandervelde, ont prêté serment entj ^ les mains du Roi. i La cérémonie a cté suivie d'un déjeune ^ offoi-t par le souverain. « 10 .# ■* >s Ix^ndrcs, 15 janvier : Xt Lo général Smith-Dorrieti, commantLu ,t) des troupes anglaises dans F-Est-Africaii a est arrivé à Capetown. 1- t» * * Paris, 15 janvier : ie Voici le® lignes principales du projet) c q. loi déposé par M. Iïil>ot au sujet1 d'un in lo pot) sur les bénéfices de guerre. Toutes !« i- personnes qui poieut patente doivemt ind le quer lest bénéfices qu'elles o.it réitlk'^s c à 1011-12-13. Om fera la moyenne de cet it somme et on la cfcédtoira des bénéfices réi s- lisés pendant l'année de guei*re, béa>'fic( qui doivent) être également indiqués par ! 3i» contril>uable. L'axcèdent) est libre d'impi le jusqu'à 5,001) francs; di3 5,0(X) à 10^00 fr é- lui impôt de 5 p. c. sera per?u ot) les l> 0- néilces su prieurs paieront usa impôt pr< ta gressif pouvant aller jusqu'à 30 p. c. pou >n les béttéfices qui dépaascait C-00,(XX> franc: io Le oontrole des déclarations de béntfict 1- est confié aux commissions départMinjetitEtlr: 1 r qui sont composées de quatre cocnvnei\ûiîi 5- choisis par lo gouveajaornent et de i'ro !a fonctionnaires de l'administration d«i3 f 10 nances. st I^es prescription^ spéciales réglée t la fLx, ;é tion des impôl? pour les persontaes qui 01 le réalisé des bénéfices de guerroya lors qu'élu ne paieintl pas patente. » * * » iu lyondres1, 15 janvier : à A la conférence nationale! des niinciurs,qi u s'est réunie j«^lî à Londres, GT>3,100 vei le se ©ont prononcées contre le service ob';igî à toire, 33,100 en sa faveur. II a é|é d6po« 6- 25,240 bulletin» blancs. ?, Un conseil national a été créé pour c< 3- duiw dans tourne l'Angleterre, Ta lutte c it ti^o nouvelle loi militaire. f.l est prés par M. Robert Smillie, président df3 la it dération des mineui-s. ï. )- Stockholm, 15 janvier : ls Quarante-trois mille colis postiaux angl ût sont reteuus en ce moment à GoUxuJju a en guise de représailles contre la saisie [o la poste suédoise d'outremer par les at •a ri tés anglaises, a- « * « 3, Stuttgart, 15 janvier : \ Dans une loUre adressée au parti sov 1- lista du Iteirthsfcag, le député Iluh!,o s- ir déclaré solitktire de M. Liebknecht. î- * * * 5- Pétrogradi, 15 janvier : v- On annonce de source autorisée que is gouvernement a Vintention do mo'aopoL' it les a-ssurancaii contre l'incendiie. Le * ♦. * Dt PétrogreW?, 15 janvier : 'S A la Commission budgétaire, le chai 1- lier du Trésor a déposé un projet port la do 4 à 5 milliards de roubles le mont (Fémmkm autorisé des Bons du Trésor h- court- terme. ;G • 4 « ,i Péèrograd, 14 janvier : i- Le gouvernement russe a décidé do po u suivre énergiquomont les accapareurs de n_ vres ct ceux qui spéculent sur lies prodi è- aliHH?ntairciï. 1- * H -f» il El Paso (Texas), 14 janvier : il. Hiierta, ancien piésident du Moxiq e est ddcéiié. ia L'état de siège vient d'être déclaré, it police, les sohlatS américains et u eivil« Iraquent les Mexicains, qu'ils vend ss chaaser do la ville. On se bat vivemeni't s- il y a un grrjud nombre dû blessés. In <• * * 1- Christiania, 16 janvier : [0 La ville de 'Bergen est en feu. L/incei il- a éclaté hier après-midi à 5 heures. 1 10 recours ont été envoyés do Christiania e, trai;* spécial. Le mauvais temps rend1 di a- cile le travail des pompiers. Les d^'g y s'élèvent déjà à 50 millions de couronr e- Les comimunications _ télégi-aphiques a Dergen sont coupées. Lo feu sévit dans les nouveaux quarli à do Bergen, y compris lo secteur des hôt ta A 2 heures du matin, la moitié de la v 13 était déjà anéantie. On espère pouvoir s ■t- ver le quartier Hansa. Des milliers de 1 e tonnes sont sans abri. Cette catastro provoque un véritable deuil national Norvège. r. ^ ^ 'c Londres, 15 janvier : 3' Les journaux annoncent quo lesi A uîjinds et les Austro-IIongrois qui se fer to vcait encore en liberté en uigleterre ser internés le 1er février prochain. + * ♦ ^ Pariv, 15 janvier : Deuçc mille cheminots se sont réunis j< i- à Paris. Eu présence du surcroît de beso y -quo leur impose lo rappel sous les an s do 20,000 de leurs collègues, ils ont dé< do demander une augmentation menstw variant d)o 10 à 30 francs, de leurs pointoment's ou salaires. Ils demandent, outre, quo lo supplément do guerre acee à leurs collègues qui sont au» front . augmenté do 50 p. 0. ct quo ceux-ci! se rappeiés et réintégrés dan.'i leurs foncti l,° ikuis le but de mettre fin à la crise transports qui règne dans 1e p;iys. o « « * Berlin, 14 janvier : <>11 iiulilie actuellement à Bea'lin, sous iitre „ltusski Westhviii (,,Messager rus c o vn journal en langue russe, qui contient) u ooounuaiiqués do tou^JCS les puissances Ix géranves. Ce journal pourra < t.'e env-auix prisonniers do guerre russes qui s internés e«i Allemag^ie. is a Copenhague, 15 janvier : L« Syndicat des ouvriers des Chant navals danois a déclaré la grève poui 1er févriei1, date où expire les c «m avis * travail- avec les- usines. ^ Bâle. 15 janvier : Des journaux suisses annoncent qu'il question d'instruire militairement les t yyous suisses que la loi n'appelle $où£ les armes, afin qu'il? puissent év tueUement contribuer à défendre le p'ï<ys * 4 q Ne»v-York, 14 janvier : t Le ccnsyl mexicain à El Paso (Tek ■c annonce que plusieurs généraux aj/pa: nant au parti du général Villa ont été i- rétés. L'un d'eux, le givrai Radriquez, été exécuté. . •** Tokio, 14 janvier : tl, Le grand-diuc Michel a remis au Mi!k; k, l'ordre do Saint-André et, à l'impérat du Japon, l'ordre de Sainte-Catherine. Mikado a octroyé au grand-duc F ordre Chrysanthèmes. c Au banquet qui a suivi 1'a.udienco s i. ciale, le Mikado et) le grand-duc ont p s noncé dies toasts. Ce dernier a remercié j. Japon de l'aide qu'il a donné à la I a sic pendant la guerre, i? # * ># t.- Washington, 14 janvietr : s Le général Carranaa a infoimé M. L o sing que sas: troupes poursuivent vigOur • fc semait les meurtriers des dix-huit mhie ., amérioanis qui ont été mis à mort) à C ?- htmliua. Les bandits, recevront le châtiai >- qu'ils méritent. r Dans cas conditions, le g'ouvememeni décidé de continuer la politique qu'il suii s l'égard, du Mexique^, confiant) dans les p 5, messeis dfi général Carrant do rédal s l'ordro. s # * i- Londmî, 14 janvier : Par suite de la tempête, lo niveau î- Fean a atteint) tin niveau anormal à ] it wext-cM, qui a été en partie inondée. 1 >3 eiu'x ont baissé lors<pie la force du venl diminué. A Greafc-Yarmoutih, il y a- eu qucjra canfeèAr^ d;eau environ dans les rr 11 L'éeîairago électrique a été interrompu. 1- Pétrograd, 15 janvier : é On pelose qvo 'a Douma se ^junii-a 4 février. COMMUNIQUES OFFICELS 1 ue a .J- u (j \2r s ^3^ a U ^ Fé- • Communiqués allemands ais Berlin, 16 janvier. — Officiel do mi'J l'g, jç. Théâtre do la guerre à V Ouest, to- Un monitor ennemi u bombardé sans ficiicité la région do Westendo. I^es Anglais ont tiré à 1 intérieur de ville de Liilc. Jusqu'à présent-, 011 ia- coaL^taté quo des dégâts peu importants est casionnés par un incendie. Sur lo front, à certains endroits, les nonnades sont très vives; il en est d»m des combats dé mines. Théâtre de la guerre à l'Est SCi' et clins les Balkans. La situation «st généralement inchaii ? * « ce- Vienne, 16 janvier. — Officiel diiien ini "Fiout russe. ^ La bataille par laquelle les Russes inauguré leur nouvelle année continue c la Galicie orientale et sur le front do Q sarabie. ur- J-nooro une fois, lo secteur do 1opor< T; à l'est de Rarancze, a été le théâtre d lutte acharnée^ dépassant par ea fui toutes les autres qui avaient déjà eni glanté ce champ de bataille. A qua voire, en certains çjidroits, à six repri u(? l'adversaire opiniâtre a, hier, conduit ' colonnes, échelonnées sur douze et m quatorze rangs de profondeur, poutre 1^5 positions ardemment disputées et, de 1 ^ veau, il so vit repoussé, assez sou1 mémo dans des combats corps à corps 1 la baïonnette. Lo fait quo, rien que dans le se-cFuno brigade austro-hongroise, on a cou die P'us li(X>0 cadavres russes, donne a: jçy bien la mesure des pertes essuyées l'ennemi. fi- Deux officiers russes ct 240 soldats âts ^ faits prisonniers. pg Ivos valeureux défenseurs ont gardé tes leurs positions. Nulle part, les Ru n'ont gagné un &oul pouce do terrain. er8 Sur ki Strypa ct en Volliynro, pas d' js nements particuliers. Sur lo Kormyn, landwehr viennoise a repoussé une attr au- tentée avec des forces numériquement si ,cr_ rieures. }]le Front italien, en 1/a raillerie ennemie a, hier encore', rigé son feu contre les secteurs de Mal gliet et do Raibl, en visant surtout les cal i tés habitées. Ile- .Près de la tête do pont de Gorz, on- troupes ont arraché aux Italiens une p ont tion située aux environs d'Oslavija, qi avaient occupée et fortement retranchée suite de la derniè: - bataille. Un aviateur en; mi, survolant I^ailx >udi y a lancé des boi bes. Personne n'a gno blessé, et il n'y a eu aucun dégât. 9^ Front du Sud-Est. .^0 A la poursuite do l'ennemi battu, 1 a ' sud dia nos forces a occupé hier Spizwi. A Cettigné, nous avons capturé 154 T(7t- 110ns do différents calibres, 10,000 fu ^ 10 mitrailleuses, beaucoup de munitions çhç de matériel de guerre. jpg Le nombre des canons eapturés dans combats livrés pour l'occupation de la gion du Lovcen s'élovo à présent à celui des prisonniers amenés hier o-:t de Au sud de Berane, où l'advorsairo opi 1 0110010 une résistance opiniâtre, nos ba ions ont pii3 d'assaut les redoutes de hauteur de Gradina. ItL- * * * Vienne, l6 janvier. — Officiel : L'iigenCO Stefan i a annoncé quo lo 13 vier le sous-marin français „Fouoa aurait rencontré nos forces navales ( F Adriatique méridionale et aurait borpill comlé un navire do guerre éclaireuir 101,9 '^po aut-rielilen „Novara". *c La. flotte austro-hongroiso n'ayant heu ^ somesit perdu aucuiiO unité, il faut adi!n< qué le ,,'Eoucaulf' s'est tromyé et .a c un navire des Ailiés. « . + * . ConMaritinopie, 13 janvier. — Officied ^ grand quartier générai : i>"8 Front du Caucase». — Dans la nul8 c'n" 10 janvier, l'ennemi a commencé, en tant en ligne tout, d'abord des forces importantes, des attaques contre le f gaudio de notre centre. Ces attaques été ropoufisées. :fc°- A cliter du- Il jauvier, Pennemi a. ar" roçu do nouveaux renforts, a commencé a offensive générale sur un front de .150 îoinètrcs, aatre le mont) Karratgh, au do F A ras, et Ichhan, au- sud cio Milo. Les combats qui s-'y dévolop^nt de ^ oinq jours et qui, sont très violents p :ico nont une tournuro favorable pour n Le grâce à Fincomiparablo bravoure de ^ soldats, qui contre-attaqucnt presque < tous les secteurs. pé- D'après les derniers rapports qui ont ro- re-;us, les péripéties des1 combats livrés c le chaque secteur peuvent se résumer coi Jus- suit : 1° Le 9, le 10 et le 11 janvier, une ; que russe entreprise aveo des forces importa 11 tu» dans la région d'Ichhan iS- qu'au cours de Fld a été repouss.'e a eu- baïonneite j>ar nos troupes. Nous avons ir.s des cent/aines d'ennemis. hi- 2° Dans la nuit du; 12 janvier, l'onr ent a attaciué avec d'importantes forcer»1 nos sit-ions avancées dans lo .vecteur situé e a la rivière de i'Aras et lo mont Kara ) à qui se trouve au sud de là. Csos trou ro- qui y étaient en face do forces quatre hir supérieures n'ont pas seulement soul avec fei'ineté les as&iuts ennemis, mais nurno, sur certains points, passé à la ■ tre-afitque et ont iniligé de fortes perte do leurs adversaires. .0- Le 13 janvier, dans la matinée, aprèf /es combat acharné des deux infanteries et i a doux artilleries, une attaque violente» en pidse par l'ennemi, a été reçue par 11 nto fou. Eille a complètement échoué. P evs. l'a^rts-midi, l'ennemi a de nouveau atta toutes nos positions avancées situées d se secteur. Les Russes, qui étaient en dans une do nos tranchée», ont été rep< le ses à la baïonnette. 3® Dam*» la nuit du 11 janvier, l'enn MS* □ B a a £KSJ ias -<£» a attaqué nc»s positions entio lo cours septentrional de l'Aras et le col do Nariuau. . # line partie des p<3sitions avancées se trouve 1 '' sur les versants situés à l'est dJAz*ab, \ er-sanis que l'ennemi a occupés. Cette ijanie ef- a étté reconquise à la suite do nos coi tire-attaques. A cct:o occasion, nous avons in-la fiigé à l'ennemi des pertes assez fortes et u a nous avons pris une grande quantité d ar-cC_ mes et deux mitrailleuses, b'n do nos d ui-choments, qui avait» été cerné au nord ùe Kizlar Kale j^ir des forces ennemies muné-c-nio riquement supérieures, s'est valeureusement frayé un j>ussagc à traveis la ligne russe et s;est retiré dans ses anciennes positive s, en infligeant en même tomp3 des pertes i»s-sez sérieuses à F ennemi. £<e. Le lo janvier, dans l'après-midi, aj rès tuie attaque dirigée par nos troupes co.:tre . lui, l'ennemi a dû abandonner une paitio de sos positions au nord d Azab. Unoa i re attaque quo nous avons exécutée au r. _>rd ont de cette région et à Vest do Kizlar Kaîe, ans n'a pu être poursuivie par suite d'une t in-3cs- pêto de neige. 4° Dann la nuifi du 13 janvier, fusi l i/i-es nvtz et jets de- bombes réciproques dans le ^cc-une leur qui s'étend du coî do Narman à l'ich-eur han. Une attaque subito do l'ennemi, faite «an- le 12 janvier dans la matkiée, a été rep is-tre, séo près (FAnib Gedegi. Les Russes ont ses, laissé plus de 1<X)' morts sur le terrain, ses Lo 13 janvier, deux attaques russ.s cn-ême t reprises près de Karadagh, au sud de Kc-nos gig, ont abouti à une défaite» complète 1 our lou- l'ennemi. Au cours ^es derniers corn-jts, rent nos officier®, le revolver au i>oing, et les :t à grenadiers, aux cris de „Vi-e lo Sul'an!" c.t, au son de notre hysine national, s2 sont our lancés sur les troupes ennemies et les ont ipté fcyrcées à unp fuite tK-soixlonnéo. Les prison-isez niars faits dans ce secteur déclarent qu'au par cours de ces combats, qiii ont duré 4 jfo. rs. chacun de leurs régiments a eu au moins ont 800 morts. Sur les autres fronts, pas de modi i - ! : :ns tou- à signaler. >î:e5 <* ^ Commmiiqués des armées alliées la • ^ue Paris, 14 janvier. — <4iieiel de 1 Ami- îpé- raut^ : Le sous'-marin frayais „FoucaLÎfc" a coiiilé, à praximite ^e Cattaro, un croirai:- autrichien du ty^ie ,,Novara". |jor_ Les navires do guerre du typ^ 4 Nova va > iiji 1 paitkiment i uno «-Kasse de petît.3 crokeur^cui. raesi-s jau^'euiil 3,50i) knmes. ils boj t aitii s, de 0 canons do iOOnim., d un canon, de 47 jnni. cl nos ils 2 lance-torpilles. L'équipage ce compte de osi- 320 hon-jnes. Los eroiseuis de cetto elaasvj ont l'ils '• conûtruitô en I9l2-i9l3. à 1° » * * Londlros, 14 janvier. — Officiel du quar- lc^ tier général- britannique : , ' Nous avons vivement- bombardé le- tran- c chées ennemies ékiUkv^ près do Givci.c}^- eb nous avons occasi6nué des dégâts aux i.efcranchomoiius. aile L'artillerie a été tics» active dei jwiu et d'autre près de Kemnael et près de la hau- ea- teur 60. ails, * 4 » et Rome, 14 janvier. — •ffieiel ù,\ grand quartier général : les Dans- lo secteur fui détend! de Sar .? à r(v l'Adige, nous avons occupé et forlûfi d!os 15 ; positions situées à F#utrée do la vallée âe 3<X>. C resta, dans le but de protéger Lop-pi.v. )ose Dans la vallée de Tcrragnolo, Fai-tillerie ail- ennemie a continué, lô 12 janvier, à lancer dos bombes iuooadiaii«à3 ; elles n'ont * pas causé "do dégâts. Dans la région montagneuse situ-.' au nord do la vallée do Sugana, l'activité d!e jan. iios déDachcmeuts a amené quelques îcacon-tll^:; très qui nous ont été favorables. lans Dans lo Cordevolo supérieur, nous avons <,c constaté la préseuiee do soldats ennemi ; à ^ Zorz ; not-ro artilleaie a btunbardé lo .village, Fa incendié et a forcé les troupes au-reu- triohionnes qui l'o#cupni«iit, à so refeïiv»*. c Sur le col du Podril, Ks ouvragr-.? <'-:ne-oulé In*s 01 d- également été pris sous notre Sur le Karst, Faiti?ierie autrichien n-, <ys-tématiquement eonirtf-boteue par la nô;r:i, a 1 montré moins d'activité i^ulant ià j-v^mèe d'hier. Nos travaux «te défensë so pour-, suivent. « 4 -, Ln^" Pétrograd, 14 janvier. — Officiel do i;rand état-major général : ont de Notifications sur lo fron," ouest. Nos destroyers ont détruit un sou^-maiin ant onnGin' ffu ' avait subi des avaries- sur ta r côté d'AnaMie. Ils ont coulé, en outre, deux" voiliers. sut l ~ Dépêches Diverses ren- Stockholm, 15 janviesr : 3us, Le Parlement sera «Hvejl lundi p ir lo nos Roi. lans , * * Amsterdam, .16 janvier : été Sur File inondée do Marken, seize »u?r-bus sonnefe, dont sept enfants, ont péri clan si le:-ame flots. L'eau accumulée dans le .Zu-ide^e-.- i>ar la tempête du noitleuest diminue. itta- # ^ peu Pétrograd, J5 janvier- : jus- Lo ministre das voies et comn^.inîcations la propose do supprimer, du 23 aui 'à) janvier, tué tous les trains do veyageurs sui* la ii^.r Péùrograd-Moscou'. Cette mesure serait prise emi pour permettra u,i» lavitoillemeait. p'us rar po- pide de la capitale. nbro + tigh, Londres^ 16 janvier : A Kings CoituV, «1» Islande, l'eau dr lois grand canal a débordé. Plusieurs lc.cvûikv-onn h ont séparées du rerste du monde. Il t. a ont des p<irtesi d>3 bétail et des dégâts agi >on- à signaler. Une grande misère règne parmi-3 à la population. * * •* iun Londres, ]6 jauvier : dés Un grand incendie a éclaté dans lo port tre- do Soutshiolde. Trois navires ont. éi,. or.->tro domnnagés. IÀ3 dégâts s'lèvent à plu i--ur>-. ans milliers do livre-s sterling. •1UÔ » » » ans Londres, lo janvier : très Ou signale un sérieux treanbiei'miuv d< )us- îerro au cenutra do l'Angleterre. Dans la val léo do liliymnete, dans le <; ■ •, emi un grandi éboulomont s'e^t j^oduit.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie gehört zu der Kategorie Gecensureerde pers, veröffentlicht in Bruxelles von 1914 bis 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Zeiträume