La libre Belgique: bulletin de propagande patriotique

820 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1915, 01 Februar. La libre Belgique: bulletin de propagande patriotique. Konsultiert 17 Juli 2024, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/5x25b00234/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

JNUMEKO 4. 1 K1A DU JN.UMbKU — Elastique, de zéro a I intini (pnore aux rovomlcurs de ne pas dépasser cette limite) FEVRIER 1915. LA LIBRE BELGIQUE Acceptons provisoirement les sacrifices qui nous sont imposés.. • • et attendons patiemment l'heure de la réparation. Le Bourgmestre, Adolphe MAX. Envers les personnes qui dominent par la force militaire notre pays a> o is les égards que commandent l'intérêt général. Respecto ns les règlements qn'elles nous imposent aussi longtemps qu'ils ne portent atteinte ni à la liberté de nos consciences chrétiennes1 ni à notre « Dignité Patriotique. » Msr MERCIER. BULLETIN DE PROPAGANDE PATIOTIQUE. — RÉGULIÈREMENT IRRÉGULIER. NE SE SOUMETTANT A AUCUNE CENSURE. ADRESSE TÉLÉGRAPHIQUE : KOMMANDATUR-BRUXELLES BUREAUX ET ADMINISTRATION ne pouvant être un emplacement de tout repos, ils sont installés dans une cave automobile ANNONCES. — Les affaires étant nulles sous la domination allemande, nous avons supprimé la page d'annonces et conseillons à nos clients de réserver leurargentpourdestempsmeilleurs. La Nouvelle Armée. M Roland de Mares, rédacteur;i «l'Indépendance Belge>\ envoie an «Temps» de Paris, un article très intéressant (|iie l'exiguité de notre format ne nous permet pas malheureusement de reproduire en entier et dans lequel il étudie la ques'ion du recrutement des nouveaux éléments U"l SONT INDISPENSABLES si l'on veut porter l'armée du Roi Albert à son maximum de puissance, afin ([u'elle puisse jouer héroïquement tout son rôle dans la réoccu pation progressive du territoire national. Les jeunes gens de la classe de 1914 o->t r5p^ndu avec e.itho'is'asm0 à l'annel du Roi Albert et du Gouvernement. Malgré l'étroit» surveillance des autorités allemandes, des milliers d'entre eux sont parvenus à sortir de Belgiqm et à çagne' les lignes aillées. Ni les menaces de déportation en Allemagne, ni les plu5; odieuses représailles contre les parents, voire contre l*s municipalités qu'on rend responsables du départ des recrues, n'ort pu empêcher la jeunesse belge de prendre le** armes. Dans le^ provinces voisines de la frontière hollandaise, on es'ime que les hommes de la classe de 1914 ont rénondu à l'appel de '80 . Pour ceux aui habitent le Sud de la p-ovince du Brabant. e oui ont tne mute longue et dangereuse à parcourir avant d'atteindre la Hollande, la proportion est moins forte. Cette Question a été très discutée et l'on a soutenu que pareille décision serait inégale, le Gouvernement ne pouvant, de la seu'e autorité, contraindre au service des hommes qui en sont exemptés par la loi Au point de vue strictement constitutionnel. il est vrai oue lp Gouvernement ne peut modifier la loi de recrutement sans un vote formel '"u Parlement : mais il a été reconnu qu'il est impossible de réunir les Chambres au Havre, de nombreux sénateurs et députés étant demeurés en Belgique et ne pouvant en sortir. D'autre part, le Gouvernement belge répu'ièrement établi, représentant la majorité légale de la nation, assume toutes les responsabilités du pouvoir IL A L'OBLIGATION MORA' F DF METTRF. TOUT EN ŒUVRE PO"R ASSURFR DANS LES MFII.LF.URER CONDITIONS LA LIBÉRATION DU TERRITOIRE. Il a le droit, à cette fin, de généraliser l'appel aux armes, quitte à faire ratifier ensuite les mesures qu'il aura prises pour le Parlement, dès que celui-ci p urra ître réuni. Pas une voix s'élèverait parmi les représentants de la nat:on pour blâmer une décision, n'importe laquelle, capable de favoriser, de hâter, de mieux gaantir le rétablissement de la souveraineté belge, et qjan.i on sait avec qjelle loyauté, quelle nible conscience et quel esprit de sacrifice, le Roi Albert et le Cabinet de Broqueville accomplissent leur tâche ardue et préparent la restauration de la Belgique indépendante, la confiance dans leur action doit etre absolue. Les mena:es allemandes, quelles qu'elles soient, n'ébranleront pas la fermé résolution des Belges de lutter avec acharnement, jusqu'au dernier homme, jusqu'au demie.- canon. 11 faut que cette vérité pénètre p ofondément les esprits, qu'elle éclaire totalement les consciences. Il faut que tous les Belges, ceux demeurés dans les provinces occupées, et ceux demeurés dans les provinces amies, facilitent de toute leur bonne volonté et de toute leur vaillance, la tâche du Roi Albert. Certes, la nation ne peut espérer libérer son territoire par ces propres moyens, et c'est en pleine confiance dans les efforts des armées de la France et de l'Angleterre qu'elle envisage l'avenir ; mais les Belges ont à cœur de prendre dans cette œuvre de libération, la part la plifs large qui leur soit humainement possible de prendre. Ils veulent que ce soit leur sang surtout qui rachète leur patrie. Ils comprennent que le haut exemple de loyauté, d'honneur et d'héroïsme qu'ils ont donné au monde, leur impose dans l'avenir une conscience toujours plus haute que leur rôle. LA BELGIQUE NOUVELLE SERA CE QUE LA FERONT SES SOLDATS A L'HEURE OU SE JOUENT LES DESTINÉES D'UN MONDE. CEUX QUI TOMBÈRENT DANS DES TRANCHÉES DE LIÈGE ET DANS LES PLAINES DE HAELEN ; CEUX QUI GISENT SOUS LT S RUINI S DE LOUVAIN I.T DE TI RMONDE; LES MÈR. S ASSASSINÉES ET L-S I NFANTS MASSACRÉS ATTI.NDI NT DFS JUSTICIERS ET DI S V1NGI URS. PRfÈJÎE T,i: FAIRE CIRCULER CE BULLETIN

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel La libre Belgique: bulletin de propagande patriotique gehört zu der Kategorie Clandestiene pers, veröffentlicht in S.l. von 1915 bis 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Zeiträume