La semaine politique: journal socialiste hebdomadaire

224 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1914, 07 Juni. La semaine politique: journal socialiste hebdomadaire. Konsultiert 28 November 2020, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/542j679j5g/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Troisième Année. — N° 23 Dimanche 7 Juin 1914 Le Numéro : 10 Centimes La Semaine Politique JOURNAL SOCIALISTE HEBDOMADAIRE AD^WIflIST^HTIOrl : Antony Neuckens 43, rue de l'Education, Bruxelles Ï^ÉDflCTIOrl : Max HALLET et Camille HUYSMANS 17, rue Joseph-Stevens, Bruxelles HBO^JSLBJVIBrlTS : Belgique : 5 francs par an. Etranger : S francs par an. SOMMAIRE : Le Parti du Centre. — Travail à domicile et salubrité publique (Dr Edouard Rist). — Salaires minima pour les femmes et les mineurs en Amérique (L. Remea). — Le Passant dans la forêt (Gérard d'Houville). — Le Nez (Olivier Basselin). — Un Début (JuÙ Potvin). — Théâtres. Demandez tarif des annonces à l'Administration : 43, rue de l'Education, Rriivpll pc Le Parti du Centre Il fallait s'y attendre. On reparle de la constitution d'un Parti du Centre. L'organe atitré de la camarilla et de la conservation libérale répond aux avances de M. Berryer. Notre confrère rappelle que des hommes d'Etat cléricaux ont déjà entrevu la possibilité d'amalgamer les éléments qui se disent modérés. Il fait même des remontrances à M. de Broqueville. Il reproche au Ministre d'avoir fait voter la loi scolaire. Il lui reproche d'avoir déposé des projets de loi à tendance sociale. Il fait entrevoir la nécessité de constituer un Centre, pratiquant le conservatisme de M. Beernaert et la politique d'affaires de M. de Smet de Naeyer. L'idée aura-t-elle quelque succès? Certes, la nouvelle édition de la vieille conception réactionnaire trouverait des parrains. Il y a M. Cooreman. Il y a M. Delvaux. Il y a M. Van Hoegaerden. Il y a M. Beco. Il y a même M. Théodor. Le gouvernement nouveau serait une manière de cabinet Hammerskiold, à la suédoise. L'article unique de son programme politique serait une contrefaçon de la Brabançonne.Pour le reste, on conserverait ce qui est. Ce serait un cabinet royal, — une « olla podrida » patriotique. On se bornerait à gouverner. De temps à autre, on nommerait un libéral, mais on n'oublierait surtout pas les petits candidats cléricaux. Au point de vue social, on s'efforcerait de ne pas embêter les patrons d'industrie. Ce serait le triomphe de la grande industrie et de la grande propriété, — la concentration de l'exploitation sous toutes ses formes. Ainsi les amis libéraux de la royauté et de la conservation obtiendraient, enfin, après une longue attente de trente années, ce qui représente à leurs yeux le summum de la sagesse et de la destinée : Des portefeuilles ministériels. Chronique de la Semaine LE QUOTIDIEN SOCIALISTE FLAMAND des provinces de Brabant, Anvers et Limbourg a paru et a fait une excellente impression dans tous les milieux. Il publie en même temps un supplément littéraire qui est destiné à un grand succès. M. HENRI FRANCOTTE s'est donné un mal d'Hoyois pour démontrer à la Commission des XXXI que les électeurs qui paient des impôts d'après la feuille de contributions doivent avoir des privilèges. Le pauvre homme ignore encore que les travailleurs paient proportionnellement plus d'impôts que les contribuables. LES MEMBRES du conseil communaTâe Bruxelles recevront lundi le rapport sur la question de l'annexion' des faubourgs, et spécialement du faubçurg de Molenbeek. A Bruxelles, la question ne se pose même plus, bien que l'annexion doive coûter de l'argent à la capitale. A Molenbeek, c'est une toute autre affaire. L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE des coopéra-teurs de la Prévoyance Sociale a eu lieu dimanche 31 mai, à la Maison du Peuple de Bruxelles. Elle était réellement nombreuse. L'an dernier quelques camarades seulement avaient cru devoir se déplacer. Il en est souvent ainsi quand une œuvre marche bien. Mais le Conseil d'administration, tout en se montrant flatté de cette marque de confiance, a exprimé le vœu de voir les associés prendre une part plus active à la gestion de l'œuvre. La Prévoyance Sociale est une œuvre nationale et il importe que l'assemblée générale en soit bien le reflet; l'idée a été bien comprise et de tous les coins du pays les camarades sont venus apporter au Conseil d'administration leur concours et leurs conseils. L'assemblée générale statutaire fut précédée d'une assemblée générale extraordinaire au cours de laquelle on revisa les statuts de façon à porter le nombre des administrateurs de 12 à 15, celui.des commissaires de 3 à 5 et celui des délégués du personnel de 2 à 3. Ainsi agrandie, l'Administration représente mieux les intérêts en jeu et fera de la besogne meilleure encore que par le passé. Au cours de l'assemblée générale ordinaire, on a adopté le bilan et le rapport administratif, qui établit qu'après 6 ans et 3 mois de fonctionnement (1er octobre 1907 — 31 décembre 1913) le nombre des assurés-vie s'est élevé à 125,743, pour un capital de 24,610,691 fr. 58 cent., avec un encaissement mensuel de

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel La semaine politique: journal socialiste hebdomadaire gehört zu der Kategorie Socialistische pers, veröffentlicht in Bruxelles von 1912 bis 1914.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Zeiträume