Le bruxellois: journal quotidien indépendant

296 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1916, 04 April. Le bruxellois: journal quotidien indépendant. Konsultiert 11 Dezember 2019, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/h98z89423h/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

3me Année N° 547. ■ Ed. B CINQ CENTIMES Mardi 4 Avril 1916 * - abonnement postai, éd. b Bruxelles - Province - Etranger U mois : Fr. 4.50. - Mk. 3.(H) Les bureaux de po*te en Unique à l'Etranger n';ia entent que des abonnements TRIMES i I<l£LS? ccux-ci prennent cours les^ ijanv. 1 avmt ijuimit i octob On peut s'abonner toutefois pour les deux dernière mois ou même pour le dernier mois de chaque trimestre au prix de : 2 Mois 1 Mois rr. 3,00 - Mk-2.40 fr. 1.50 - «k-1.20 TIRAGE : 75.000 PAR jour —Pl'imn m», mK.*LK*.K*vnMiBXTXT-jrr : - - Le Bruxellois Rédacteur en Chef : Maro de S At,M Jesimal Quotidien Indépendant Rédaction, Administration, Publicité, Vente : BRUXELLES, 45, RUE HENRI MAUS ANNONCES — La ligne Faits divers et Echos . fr. 2.00 Nécrologie. 2.00 Annonces commerciales „ 1.00 » financières. . . 0.50 PETITES ANNONCES La petite ligne ...... 0.20 La grande ligne 0.50 TIRAGE : 75.000 par jour Une troisième attaque aérienne contre Londres. LA SITUATION EN HOLLANDE V * — li.* . _ 2. 1 _ 1 _ J 1. 1- JI 1' _ _J ' * _ « t v-« „ Derniers Communiqués Officiels ALLEMANDS UNE TROISIÈME ATTAOUE AÉRIENNE CONTRE LONDRES Berlin, 3 avril (officiel). — Pour la troisième fois une escadrille de dirigeables de marine a attaqué au cours de la nuit du 2 au 3 avril, la côte orientale de l'A ngleterre, cette fois la ■partie septentrionale. Quantités de bombes explosives et incendiaires ont été lancées avec un résultat très heureux sur Edimbourg et Leith avec les installations des docks au Firth of Forth, sur Newcastle et ses installations importantes de chantiers navals, ainsi que sur les Hauts-Fourùtaux et les fabriques au fleuve de Tyne. Des incendies formidables, ainsi que des explosions violentes accompagnées d'écroulements importants furent constatés. Une batterie près de Neucastle a été réduite au silence. Malgré un bombardement intense, tous les dirigeables sont revenus et rentrés indemnes. Tliéftlre de la guerre à l'Ouest. Berlin, 3 avril. — (Connu, de midi). — Sur la rive gauche de la Meuse, toutes les positions que l'ennemi occupait au nord du ruisseau de Forges, entre Haucourt et Béthincourt, sont en notre pouvoir. Au sud-ouest et au sud du fort de Donaumont, nos troupes ont engagé le combat en vue de s'emparer de tranchées et points d'appui français. Théâtre de la guerre à l'Est. Sur le front, il n'y a eu rien d'important. Des escadrilles d'avions allemands ont bombardé les gares de Pogozjelzy et de Worodzieja, sur la ligne de Minsk, ainsi que les campements de troupes établis près d'Ostrowlc (au sud de Mir). Un de nos dirigeables a également lancé des bombes sur les ihdallobons du chemin, de fer de Minsk. Dans lès Balkans. Rien de nouveau. Nouvelle attaque aérienne sur l'Angleterre >--Au cours 'de ecite nuit, des dirigeables appartenant soit à l'armée, soit à la marine, ont attaqué les docks de Londres, ainsi gué d'autres points d'importance militaire, situés sur la côte orientale de VAngleterre, et la ville de Dunlcerque. AUTRICHIENS Vienne, 3 avril (de hier). — Théâtre de la guerre Russe et du Sud-Est. Fas d'événement essentiel à mentionner. Théâtre de la guerre italien. La situation est inchangée. Des aviateurs ennemis ont lancé ce matin des bombes contre Adelsberg. Deux civils ont été tués et plusieurs blessés. Rectification. Vienne, 1 aval. —Le communiqué italien du, 2J/. mars contient la remarque que des troupes italiennes ont étendu dans Cor vérole leurs conquêtes à la pente au nord-est du Sasso di Mezzoni et qu'ils ont occupé dans la vallée les localités de Vallciceo et lluaz. Ces affirmations italiennes doivent cire attribuées à l'attaque effectivement prononcée par les Italiens près de Fedajar qui ne put amener à aucun gain de terrain, parte qu'elle échoua complètement. L'affirmation continuelle, reprise dans le communiqué italien du 29 mars, que des détachements italiens ont attaqué et dispersé sur la Cima Val Piano (entre le val di Callamento et le val Gampellaj nos groupes d'ouvriers, est inventée de toutes pièces. Dans ces secteurs, aucun détachement n'a été dérangé ni dispersé par It feu de l'ennemi. FRANÇAIS Paris. — (Officiel du 1 avril, 15 heures). — Au nord de l'Aisne, assez grande activité des deux artilleries dans les régions de Moulin-sous-Touvent- et de Fonienoy. En- Argonnc, nous avons exécuté des tirs de destruction sur les routes et voies ferrées ennemies au nord de la Ilaute-Chevauchée. A l'ouest de la Meuse, bombardement intermittent dans la région de Malancourt, pas d'action d'infanterie. A l'est de la Meuse, le bombardement est devenu extrêmement violent,hier,en fin de soirée et au cours de la nuit sur le secteur compris i antre le bois au sud d'Haudremont et la région île Vaux, Sur ce dernier point, l'ennemi a dé-ilanehé deux attaques à gros effectifs : la prc-nicre lancée dans la direction nord-sud a été arrêtée par nos tirs de barrage et nos feux d'infanterie avant d'avoir pu aborder nos lignes. Au cours de la deuxième, dirigée sur la partie ouest du village que nous teniojis occupé, l'ennemi a pu y prendre pied après une lutte très vive. En Woevre, quelques rafales d'artillerie sur les villages au pied des côtes de Meuse. Bien à signaler sur le restant du front. Paris, 1 avril. — 23 heures. — En Belgique, notre artillerie a bombardé les cantonnements ennemis de Langemark (nord-est d'Ypres). En Argonnc, activité de nos batteries sur les organisations ennemies au nord de La Ha-razée et à La, Fille-Morte et sur les camps ennemis dans la partie nord du bois de Cheppy. * . A l'ouest de la Meuse, bombardement intense de nos positions entre Avocourt et Malancourt.A l'est de la Meuse, un bombardement assez violent a été suivi au cours de l'après-midi d'une attaque ennemie sur le ravin situoé entre le fort de Douaumont et le village de Vaux. L'attaque a été complètement arrêtée par nos tirs de barrage. En Woevre, activité moyenne de l'artillerie. Rien à signaler sur le restant du front. Paris. — (Officiel du 2 avril, 15 heures). — A l'miest de la Meuse, bombardement assez violent de nos positions du bois d'Avocourt sans action d'infanterie. A l'est de la Meuse, nuit calme. L'ennemi n'a fait aucune tentative nouvelle dans la région Douaumonl-Yaux. Faible activité d'artillerie en Woevre. Au-cvn événement important à signaler au cours de la nuit sur le restant du front. Paris, 2 avril. — 23 heures. — Entre Somme et Oise notre artillerie s'est montrée particulièrement active dans les régions de Parvïl-lers, Fouqueseourt et Lassigny, où des tranchées ennemies ont été bouleversées par nos tirs. A l'ouest de la Meuse, l'ennemi a lancé plusieurs fortes attaques sur le réduit du bois d'Avocourt. Tous les assauts ont été repoussés par nos tirs de barrage et les feux de nos mitrailleuses.A l'est de la Meuse, la lutte a été très vive durant toute la journée dans les régions de Douaumont et de Vaux. L'ennemi, après un bombardement d'obus de gros calibre d'une extrême violence, a- dirigé quatre attaques simultanées à l'effectif de plus d'une division sur nos. positions entre le front de Douaumont et le village de Vaux, au sud-est du fort de Douaumont. Il a pénétré dans le bois de la Caillette. Nos contre-attaques aussitôt déclanchées l'ont rejeté dans la partie nord de ce bois. Au sud d■ Vaux, notre ligne longe les abords immédiats d-u village, dont nous avons évacué les dernières maisons en ruines. En Woevre, activité intermittente de l'artillerie.Au bois Le Prêtre, un avion a été abattu par nos canons spéciaux. L'appareil est tombé dans les lignes ennemies. Dans les Vosges, le tir de nos batteries a provoqué Vexplosion d'un dépôt de munitions à l'est du Eeichsackerlcopf, ouest de Muen-ster.ITALIENS Rome, 3 avril. G'omm. off. du 1 avril.— De faibles combats eurent lieu au nord de Nago (vallée de la Sarca) et dans les environs de Mori et Rovereto; nous avons repoussé des groupes ennemis qui, appuyés par l'artillerie, tentaient d'attaquer les positions occupées par nous. Nos batteries ont canonné des colonnes ennemies sur le Haut Cordevole et ont détruit des installations ennemies dans le secteur de Cofana. Au But supérieur, nos détachements ont pénétré par surprise dans une, petite redoute autrichienne, qui se trouve en face du défilé de Cavallo. Nous avons infligé des pertes à la garnison et avons saisi des armes et des munitions. Tue long de Vlsonzo, combat d'artillerie. L'artillerie ennemie canonna avec une violence particulière le terrain, situé derrière nos positions, le long des hauteurs au nord-ouest de Gôrz.. Nos batteries ont dispersé des colonnes ennemies sur les versants du Monte Néro. Elles ont occasionné des dégâts à un pont jeté sur le fleuve de Colminski (urès de Tolmein) et à la gare de Santa-Lucia. Elles ont également bombardé dei> tranchées ennemies au « Kuh-berg ». Sur le Karst, nous avons repoussé immédiatement par notre feu, au cours de la nuit, le 31 mars, des tentatives d'attaques ennemies, dirigées contre les jjositions conquises par nous à l'est de Sclz. Des aviateurs ennemis ont survolé hier la région de Vlsonzo. Nos batteries de défense les ont forcé à s'élever à très grande hauteur. Plusieurs tentatives de poussées en avant aérieiv-nes vers Udine ont échoué grâce à l'arrivée rapide de nos escadrilles aériennes de chasse. ANGLAIS Evénements aériens. Londres, 3 avril. (Officiel). — Les dirigeables du type Zeppelin qui ont exécuté une attaque au cours de la nuit du 31 mars au 1 avril, avaient été divisés en deux escadrilles et uiv dirigeable détaché. Les deux escadrilles se sont dirigées vers les comtés orientaux et le dirigeable détaché a attaqué le côte nord-est. D'après les renseignements connus jusqu'à présent, 5/f bombes explosives et incendiaires ont été lancées contre les comtés orientaux et 22 contre la côte nord-est. Le dirigeable qui est tombé à la mer, était le « L 15 » qui a été touché par le feu des batteries, au dessus des comtés orientaux. Une grenade a porté sur la . partie supérieure de l'enveloppe, à proximité de la proue. Le dirigeable est rapidement descendu, la proue en avant, se posant sur la mer, non loin de la côte orientale près de Kent. Une mitrailleuse, quelques munitions et un réservoir de pétrole, touchés pan• des éclats de schrapnels, ainsi que quelques éléments de machines ont été jetés par dessus bord, soit de ce dirigeable, soit d'un autre. A cause du dérangement dans les lignes télégraphiques et par suite des dernières tempêtes, il n'est pas encore possible d'établir exactement le nombre des victimes et la totalité des dégâts. Jusqu'à présent on a annoncé 28 morts et J/J/. blessés.Londres, 3 avril. — Comm. offic. du quart, général britannique en France, sous la date du 31 mars : Une vive activité de nos forces de combat aériennes n'a pas cessé de régner hier. Nos aviateurs ont fourni un- travail aux résultats heureux. Trois de nos aviateurs sont portés manquants. L'ennemi a fait sauter hier, au cours de la nuit, une mine â proximité de Neuville-St-Vaast, et a tenté ensuite, une attaque d'infanterie, qui a été facilement repoussée par nos lanceurs de bombes. Nous fîmes sauter une petite mine près de la redoute de « Rolien-zolelrn », par l'explosion de laquelle les patrouilles ennemies, qui faisaient bonne garde dans deux anciens entonnoirs creusés par des explosions, ont été tues. L'artillerie s'est montrée active au nord et au sud d'Angres, au sud de Hulluch, au nord d" Ploegsteert et à PdJsen. Une attaque ennemie au sud de St-Eloi a échoué sous notre feu. TURCS Constantinople, 1 avril. — Pas de nouvelles importantes du front de l'Irak. Au front du Caucase, dans la vallée de Ischoruk, quelques parties de postes ennemis avancés ont été forcés à la retraite. Dans ce secteur nos opérations continuent à progresser. Le 30 mars, deux de nos aviateurs, sous le commandement du capitaine Bôdeke, attaquèrent des aviateurs ennemis qui survolaient Sidd ul Baelir. Sors du combat aérien, un des aviateurs ennemis tomba à la mer, les autres volèrent dans la direction d'imbros. Un torpilleur ennemi se trouvant dans le golfe de Saros a été chassé par nos batteries dans la direction de l'île de Samothrake. Constantinople, 3 avril. — Le quartier gé néral annonce : Sur le front de l'Irak, pas de changement. Sur le front du Caucase, des tentatives d'attaques ennemies,ayant pour but d'arrêté noire marche en avant dans le secteur de Tschoruk ont échoué. Nos sous-marins ont coulé, le 30 mars, dans les eaux, au nord-est de Bilum, un navire transport russe jaugeant environ 12,000 tonnes, ayant à bord des troupes et dil matériel de guerre. Le 21 mars, un autre navire de 1,500 tonnes, ainsi qu'un voilier ont été coulés. Des sous-marins ont efficacement bombardé les côtes fortifiées au nord de Poti. Sur le front du Yemen, un de nos déta chements a surpris avec succès, au cours de la nuit du 12 au 13 mars, les positions d'Ale-mad, au nord-est de Scheikh-Osman, que les Anglais forttfient depuis quelques temps. L'ennemi, après avoir subi de nombreuses pertes, a dû se retirer sous la protection de ses batierics à longue portée. Au cours de la même nuit, une colonne de cavalerie ennemie, renforcée par de l'infanterie, est tombée dans une embuscade dans la région d'El Hedjale, au nord de Scheik-Osman. L'ennemi fut chassé après avoir subi des pertes. Dernières Dépêches L'intente et la Hollande La Situation Berlin, 3 avril. — On mande de Genève au Berlincr Lokal-Anzeiger : D'après des nouvelles arrivées ici, émanant de différentes sources, relatives aux démarches diplomatiques de la Hollande et d'autres états neutres, atteints du blocus, la question reste à trancher si des protestations éventuelles à élever à Londres auraient lieu isolément ou en groupes. — Berlin, 3 avril. — On annonce d© La Haye au « Berliner Loi al Anzciger » : D'après le « Nieuwe Courant », on a convoqué une réunion d© Hollandais pour protester contre le renvoi d'Allemands employés dans la plantation de tabao à Sumatra, en justifiant cette protestation par le fait que ce renvoi a eu lieu sur la pression d'un Etat étranger, notamment l'Angleterre. Un collaborateur du « Kreuszeitung » annonce qu'il n'y a pas eu jusqu'ici ni démarche ni ultimatum de la part de la quadruplice, et, qu'on doit donc croire que le gouvernement hollandais a reçu des nouvelles détaillées au sujet des projets de la quadrupliez. Comme on l'annonce au « Berliner Lokal Anzeiger », la foule s'est précipitée le 1 avril dans les banques hollandaise® pour obtenir le remboursement de leur avoir en argent monnayé, quoique le gouvernement et les journaux aient fait leur possible pour éviter une effervescence inutile. On demande dans le « Tag-lische Rundschau », si l'Angleterre a renoncé à ses projets à la suite de la volonté formelle de la Hollande de s'y opposer — ce qui serait une faiblesse — ou si elle espère asservir la Hollande par un acte de violence. Le Journal de Genève remarque que l'ébranlement du droit général sur mer par l'affaiblissement de la Déclaration de Londres, explique d'émotion produite en Hollande. Un correspondant du Berliner Tageblalt de La Haye, annonce au sujet des raisons qui expliquent l'attitude énergique de la Hollande : Les événements qui se sont déroulés au cours des dernières semaines dans la mer du Nord par suite de circonstances encore non éclair-cies, a conduit à Londres et à Paris à une fausse interprétation de la disposition d'âmo en Hollande. La conférence des Alliés s'est enfouie encore plus profondément dans oette erreur. Via Paris une tentative, sans engagement d'ailleurs, afin d'influencer le gouvernement hollandais eut ensuite lieu, sur laquelle le gouvernement hollandais a répliqué par les mesures vigoureuses et surprenantes qui ont provoqué tant de sensation. Le point de vue de droit hollandais est défendu en Hollande dans tous les rangs de la population, indépendamment des -penchants que ce pays pourrait avoir pour l'un ou l'autre des partis belligérants.Vienne, 3 avril. — Le « Fremdenblatt » déclare que toutes les nouvelles arrivées hier de I<a Haye et d'Amsterdam, démontrent que le gouvernement hollandais est fermement et iinébranlablement résolu à repousser toute atteinte à la neutralité des Pays-Bas et qu'il ne tolérera pas que la Hollande soit privée de la libre disposition d© ses droits. Le journal fait ressortir que les puissances centrales n'ont jamais 6ongé à porter atteint© à la libre disposition des droits d© la Hollande. Les puissances centrales se sont efforcées pendant tout© la durée de la guerre de respecter la neutralité de la Hollande à tous les points de vu©. L'Autriche-Hongrie et l'Allemagne peuvent accueillir avec 1© plus graaid calme les précautions militaires de la Hollande.Mesures de précaution. VIENNE, 3 avriJ. — On n'a pas encore reçu ici. de nouvelles officielles au sujet de ce qui motive les mesures de précautions prises par la Hollande ; entretemps on certifie qu'elles ne sont, en aucun cas, dirigées contre les puissances centrales, attendu que celles-ci, notamment l'Allemagne, ont déclaré solennellement et formellement vouloir respecter incon-ditionneilement la neutralité de la Hollande et qu'elles ont tout fait pour convaincre la Hollande de la loyauté de ces déclarations. Comme en outre les récents incidents de la guerre sous-marine ont perdu toute raison d'inquiétude par la bonne volonté 'de l'Allemagne dans l'acceptation d'une formule de règlement par la commission principale du Reichstag au point de vue du respect des droits de la Hollande, les mesures de précautions ne peuvent avoir été provoquées que par la crainte de projets quelconques de la Quadruiplice contre la neutralité de ce pays,... que celui-ci, instruit par la violation des droits de la Grèce, est décidé et est à même de défendre par les armes. L'opinion se calme. ROTTERDilAI, 3 avril. — L'opinion publique en Ho.iande est devenue plus calme. Il peut être affirmé avec certitude que la séance secrète de la 2e chambre a été ajournée à la semaine prochaine, qu'il n'y a pas eu de difficultés entre la Hollande et une des puissances belligérantes et que les mesures militaires prises sont uniquement la conséquence de la situation militaire générale. La supposition qu'il ne s'agit que de mesures pareilles à celles prises déjà plusieurs fois depuis l'explosion de la guerre, n'est pas injustifiée. Il parait qu'on a attribué une grande importance a,ux conférences des Ministres et aux mesures de précautions prises. Naturellement ces conférences et ces mesures ont leur importance, car le gouvernement n'aurait pas convoqué de sa propre initiative une séance secrète de la 2e chambre. Les bruits absurdes qui courent depuis vendredi sont tous démentis maintenant. En général il règne encore probablement une certaine inquiétude. La banque néerlandaise a été assailli hier par une foule de gens qui voulaient retirer leurs dépôts. La nervosité disparaît toutefois, attendu qu'il n'y a plus de raisons de s'inquiéter.m -- -i. i Le bombardement de fie ms Paris, 3 avril!. — D'après ce que le «Temps»-, annonce le bombardement de Reims effectué le 27 mars a causé des dégâts considérables. 300 obus furent tirés blessant 25 personnes,-* dont 10 mortellement. L'Amérique et la guerre soumarine New-York, 3 avriJ. — (Par radiotélégrain-me du représentant de l'agence Wolffj. La question sousmarine devient plus embrouillé par le fait que le département d'Etat a été officiellement informé du consul américaine a Qiteenstown, que le vapeur «Manchester Tugi:-neer» a été toupillé avec 2 nègres marchands de bestiaux à bord. L'ambassade américaine, à Londres, a communiqué au gouvernement des Etats Unis quie 3 survivants américains du navire britannique « Engiischman » transportant des chevaux ont déclaré sous serment que «l'Englischman» a été bombardé et torpillé. Par le fait que le navire a été canonné à coups de grenades les cercles gouvernementaux penchent vers l'opinion que ce navire a cherché à s'enfuir. Les nouvelles, arrivées aujourd'hui au dé-, parlement de l'Etait venant de Douvres semblent d'après des témoignages officielles, confirmer l'hypothèse primitive, que le «Sucsex» a été torpillé. L'aviation en France. Paris, 3 avril. — En raison de l'échec complet des moyens d'avertissement lors de la der-ndere attaque de Zeppelins contre Paris et des interpellations énergiques à la Chambre, les signaux de cornets sont remplacés- par des signaux de sirènes. L'éohouage de la » Rangatira ». L'échouage sur l'île des phoques du paquebot poste « Rangatira », parti pour la Nouvelle Zélande, est regardé en Angleterre comme une perte grosse pour la marin© marohan-- du L-d « Rangatira »; qui faisait un sp-rvica régulier entre l'Angleterre ©t la Nouvelle Zélande et Melbourne, était un des navires les plus grands et les plus modernes de cette ligne. Elle jaugeait en effet 10,113 tonnes et avait été lancée en 1910 et appartenait à l'armement Shaw, de Southampton. SÉpicltes diverses Un croiseur anglais coule. Rotterdam, 3 avril. — D'après des nouvelles dignes de foi, un croiseur-cuirassé anglais de la classe du « County » a heurté une «dne et; coulé, vers le milieu du mois de février, à l'ouest des îles Orkney. D'après œ qu'on appreid, il s'agirait du croiseur « Donegal ». ^ Le croiseur cuirassé anglais « Donegal » g été lancé en 1902 et a un tonnage de 9950 tonnes. Sa vitesse était de 24,3 nœuds, à l'heure, 1 équipage se composait de 530 hommes. L© croiseur avait une longueur de 134 m., une largeur de 20,1 m. et une profondeur de cal© d© i 7,5 m. La guerre sous-marine. Londres, 3 avril (Reuter). — Le vapeur norvégien « liorn© » a été coulé. L'équipage a été sauvé. LONDRES, 3 avril. — Lloyds annonce : Le vapeur suédois « Hollandi » a coulé. L'êqni-page est sauve. Le vapeur norvégien « Hans Gude » doit avoir été coulé par un sous-marin, non loin d'Ouessant. L'équipage serait sauvé. Londres, 3 avril. — Lloyds annonce de Pen-zanoe (baie de Mount, comté de C'ornwales), en date du 1 avnl : Le vapeur « Goldmouth », de Londres, jaugeant 7,446 tonnes, a été coulé. L'équipage a été débarqué ioi. Le télégraphiste du poste radiographique ainsi qu'un matelot sont blessés. Copenhague, 2 avril. — D'après un télégramme de Pétrograd le navire russe Portugal, ancré près de Phatie, a été torpillé le 30 mars par un 60us-marin ennemi. 158 sur 278 personnes ont été sauvées. Le navire était d'origine française et avait été mis à la disposition du gouvernement russe. Protestations grecques contre l'Entente. Londres, 3 avril. — Le « Times » annonce d'Athènes que le Gouvernement grec a répondu à la note des alliés au sujet de l'Epire septentrionale et qu'il a protesté auprès des puissances de l'Entente contre l'arrestation d'Allemands et d'Autrichiens à Corfou et à Patras. Le blocus. Paris, 3 avril. — Havas annonce que le ministre Denys-Coahin a été particulièrement! chargé du règlement du blocus. Le renchérissement des articles pharmaceutiques. Copenhague, 3 avril. — D'après un© nouvelle du « Derschewya Wjedoaniski » de Saint-Pétersboug, l'administration médicale a annoncé le renchérissement des articles d© pharmacie les plus courants. La chenacitin© coût© 28.75 roubles les 100 gr. (autrefois 98 kopeiks), l'aspirine 26 roubles (autrefois 4.02 11.), la quinine Rbl. 30.80 (autrefois 4.94 R.), la cocaïne R. 14.95 les 10 gr. (autrefois R. 4.43), 1© salol R. 22.57 (autrefois 56 koneks'».

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel Le bruxellois: journal quotidien indépendant gehört zu der Kategorie Gecensureerde pers, veröffentlicht in Bruxelles von 1914 bis 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Zeiträume