Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

826 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1917, 10 Mai. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Konsultiert 08 Dezember 2022, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/dn3zs2m62w/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

ANVERS, Jeudi 10 Mai 1917 Le numéro 10 centimes Soixantième Année - N° 17.913 direction & redaction : 14, rue vleminckx, 14 anvers ABONNEMENTS : Les abonnements pour la ville et les faubourgs son! acceptés au bureau du journal, 14, rue Vleminckx. "" l'intérieur et l'étranger on peut s'adresser a la pos e. LLOYD ANVERSOIS Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 fianc !a ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centines Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au lignomètre.— Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent A VIS . Toutes les heures «nsetfneesJans^ notre journal sont indignées d'après l'heure Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien rue Leopold, 51 .n - 1Q|7 U b. du matin. - Baromètre 765 -Anvers, 10 mai • ,g _ Tbermom. cent. Iminl. 4 8. Astronomie 11 mai . „ i'nb,ervatoire Roval de Belgique à Uocle lez-Bruxelles) Communique par I , , , i 6 b. m. Dern. quart.le 1-t mai 3 h.48m. Lever du solei • • ,g Nouv. lune le 21 mai 2 „ 47 „ Coucher du soleil... J prem< quart le 29 mai X 33 „ C^fclïtoe»- 9 24 . Pleine lune le 5 juin 15 „ 7 „ Haute marée à Anvers Matin Soir ,, '■ 8b.l8m | 11 mai ... 20 b 42 m. " n,al .. 95 „ 12 21.29. j*3 " ... 9 „ 56 „ | 13 „ ... 22 . 13 « Hauteur du Rhin Cologne 7 mai 2,69 m. Strasbourg 4 mai 3.28 m. Huningen 4 „ 2,33 „ Lauterbourg „ .. Kehl „ « Maxau .. » Mannheia „ 3.90 „ Germersheim „ 4.45 „ Caub 7 „ 2.73 „ Mayence „ 140 „ Ruhrort „ 1.74 „ Bingen „ .. Duisbourg 4 » i 16 „ Coblence „ *.:>U „ Waldshiit „ 2 6a „ Dusseldorf „ 2.09 „ Lobith 8 „ 11.38 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 4 mai 2.36 m. Heilbronn 4 mai 1.93 m. Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêvts 4 mai 0.85 m. Constance 7 mai 2.51 m. PLUS GRANDES MAREES DE L'ANNEE 1917 Coefficient hort de hauteur Philippe Anvers de la marée Hauteur Hauteur 22 mai • 0.83 2,08 2,09 7 juî'i 0 0,S7 2,18 2,19 21 . ♦ 0.76 1,90 1,92 d juillet O 0,94 2,36 2,37 20 . » 0,77 1,93 1,94 5 août O 1,06 2,65 2,67 ]9 » « U.83 2,08 2,09 3 sept O 1 ,'15 2,88 2,90 18 » ♦ 0,87 2,18 2,19 2 octobre O 1,13 2,78 2,85 17 » • 0.87 2,18 2,19 1 nov. O 1,00 2,50 2,52 16 » • 0,84 2,10 2,12 30 » <> 0,87 2,18 2,19 16 déc • 0,86 2,15 2,17 30 » O 0,82 2,05 2,07 #. NouveLle lune O Pleine" lune Port d Anvers ARRIVAGES DU 9 MAI Steamer Wilford 111, (le Tamise. » Telegraaf 111, de la Hollande. Remorqueur Alexander Kiepe, cLe Bùrght. Pi et Hein, de lii Hollande. Allège Maria, de Liilo. » AUGUSTE, de Hoboken. » La Bonne Espérance, de Burght. Drie Gkbroeders, de Bornhem. » stad Mechélén, de RiîpëJmonde. „ Louis, de RupeLmonde. „ Henri, de Rupelmonde. ,, Clara, de Pu ers. ,, ()ctayie, de Boom. » Fenuel 52, de Boom. René 1, de Boom. » Torpilleur, de Bruxelles. François Elise, de Bruxelles. » Le Royal, de Bruxelles. » Bertha, de Louvain. » , Lodewijk, de Louvain. .. Parsifal, de Gand. Deux Frères, de Gand » Concurrent, de Gand .» Credo, de Gand. » Cesarink, de Gand. >» Le, Serviable, de Gand. >. Justitia, de Gaaid. NVaesland, de Gand. » Comble, de Gand. » _ Escaut, de Gand. » Probe, de Gaiid. Brandenburg, de Gaud. » Mer agitée, de Gand. » .1 eu ne Germaine, de Gand. » FRère & SckLr, de Gand. » Trio, de Gand » Torpilleur, de Gand. » Pacifique, de Gand. » Evemire, de Gand. >» Mitaleht, de Gand. » Bastaard, de Gand. » IL A. 6, de Bruges. » :• Marguerite, de Merxerri. » Edison, de Merxeni. » Henri, de Merxeni. Clémentine, de St-Job. » Léonard, de Ryckevorsel. » Dana de Ryckevorsel. » Caroline, de Beers.se. Madeleine, de Wanze. Morûenster, de Liège. » Cleopatra, de Liège. » I'elephoon 2, de la Hollande. » Alida Adriana, deda Hollande vler geschwister, de 1;. Hollande. » Joseph, de. la Hollande. Petrus, de la Hollande. » Mark Dintfl, de la Hollande » Rhenania 36, de l'AUenia^nr. Proteus, de J'Alilemagne. » Catharjna, de l'Allemagne, DEPARTS DU 9 MAI steamer Wiliord iii, pour Tamise. Remorqueur Stadstoger 21, pour Hobokeu. Alexander Kiepe, pour Hoboken Stad.stogkr 22, pour Gand. Allège Stanislas, pour Caillou. » Caroline, pour Hoboken. Edgard, pour Hoboken. » Guano Werke, pour Burght. £ » Kempeneer, pour Tamise. Iheodore, pour Riumpst, meuwe Zorg, poui Bruxelles. > i - Antoine, pour Bruxelles. • . .» Eva, pour Bruxelles. •f " Eni ani gâté, pour Louvain ■ „ Richard, pÇm. wygmaei ■ » l [oop, pour Hainine. » Ruht Hokst, pour Hatssrocle Maria, pour Garni ■. » ■ Hardi, pour Gan;! . » Rio Doiiro, pou, gajui ; „ Maria Louise, poiu.gnu(| Mon Idel, pour Gand » Elise, pour Gand. » . K. B. A. 1, jjoùr Gand . » Prix i:onMenuj pour Gand Jacqueline, pour Gand. I.'Atrato, pour Gand &[» âvonoster, panr St-Ghislain if , » Sans repos, pour St-Ghislaiu' >- Aristippe, pour •St.-Ghisdaiii eeopôld, pour St-Ghislain ■»•■-.. Jean Baptiste, pour Liège! • » St-Leonard, pour Liège. ! » i iver, x>our Scbooten. ; • ' » Antoine Joseph, pour St.-Job M » Generaal De Wet, pour St-Lèonard • » Rotterdam 42,,. pour Ryckevorsel /.uidleede, pour Beersse. - » Haine, pour Beersse, ' » Wiliielmina, pour la Hollande, ! » Morgenster, pour la. Hollande. ' » Rhenania, pour, la Hollande. Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES; ETC. Valkyrian. Stockholm, 7 nuu. — Le scbooner Vai.k.yrian', (233 tonnes), de Gothembourg, a été coulé. Verdun, Marne. — San Sébastian, 8 mai. — Les ' vapeurs français Verdun el Marne, ont été coulés dans, le p.orî de.Saint, Jean de Lu/., à 20 milles au V)id-Ouest de San Sébastian. Sept hommes de l'équipage ont péri. EXTERIEUR CANADA La récoite du blé On mande de Torrento au « Times» que la récolti du blé ne 's'annonce pas comme très abondante. Le: semailles ont été retardées en raison du mauvaii temps. Il y a une diminution assez notable de la su perflcie en ternes à blé et une augmentation de k culture de l'avoine et du lin. La réduction de la cul ture du blé est due à la cheilé des seniences et à ci que les agriculteurs ont semé du lin dans les région: où il était trop tard pour semer du blé. chronique" judicia ir e Copie d'un jugement rendu par la 3e chambre du Tribunal de Commerce d'Anvers le 23 avril 191! En cause de G. Van Praet, demandeur contre l° Société commerciale Commission for Relief ii Belgium ; 2° Société coopérative Comité Provincia de Secours et d'Alimentation de la Province d'An vers,département commercial, branche alimentalioi défenderesse: Vu l'exploit d'ajournement du 17 janvier 1917, en registre tendant à entendre condamner soit soli dairement, soit divisément, les défenderesses : 1° : i délivrer immédiatement au demandeur les allège: Maire et Ràrhaelle ; 2° à payer au demandeur, ; titre de dommages-intérêts la somme de 10.000 franc; sauf à augmenter ou diminuer en cours d'instance ! :i° à dresser ou à payer le décompte des sommes re venant au demandeur ; 4° à lui restituer les somme: et. valeurs qu'il a déposées entre les mains des dé fenderesses, en garantie de ses obligations, le tout sous peine d'avoir a paver, à titre de dommages intérêts une somme de deux <-ent cinquante franr: par jour, à dater de la signification du jugemen à intervenir : B. An fond : Attendu que les conventions liti gieuses stipulent que les bateaux sont, engagés pou deux mois, jusqu'au 31 décembre 1916 avec bptioi pour la Commission for Relief de renouveler l'affrè lement de mois en mois. Attendu qu'errbhément le demandeur soutient qui cette option est nulle, parce qu'elle donne au coii trat une durée illimitée. Attendu qu'il est certain que dans l'intention com mimé des parties contractantes l'option ne devai durer qu'aussi longtemps-que l'existence de la dé fenderesse aurait sa raison d'être, c'est-à-dire tau que le j-avitaillement de la Belgique et ou du Nnr< (le la France devrait être assuré par elle. Attendu que vainement le demandeur argument* de ce que certains affrètements conclus avec d'autre: fréteurs, par la défenderesse stipulent que l'engage ment se fait pour trois mois, avec faculté de proro ger une seule fois pour deux mois. Attendu que ce fait ne prouve qu'une chose, c'es «pie d'autres fréteurs n'ont pas accepté les même: conditions que le demandeur. Attendu qu'erronément aussi, le demandeur pré tend que la défenderesse n'aurait pas levé son op tion avant le lr janvier 1917. Attendu (pie la défenderesse manifesta clairemen sa volonté à -cet égard, en gardant les bateaux : son service et en les rechargeant avant le lr janvie 1,917 de manière à entamer un nouveau mois pn l'accomplissement du voyage. Or, ni les conventions, ni la loi' n'obligent la défén deresse à exercer son option dans une forme détei minée, elle peut donc exprimer tacitement la volonn de renouveler l'affrètement Attendu qu'il résulte, d'ailleurs, des communie! tions échangées entre parties, les 5 et 10 janvier 1917 er sur les termes desquelles eïles sont d'accord qm la défenderesse a exprimé en décembre 1916 au de | mandeur, en cours d'un entretien verbal qui eut liei entre eux à cette époque sa volonté de renoin'elei l'affrètement. Attendu que cette déclaration verbale était suffi santé, puisque rien ne prescrivait à la défenderesse une déclaration écrite. Attendu qu'il résulte des considérants qui précè dent que le lr, 2e et 4e chefs de la demande mai! quent de fondement. Attendu que parties ne se sont pas expliquées ai sujet, du dressement du décompte des sommes reve nant au demandeur. IL En ce qui concerne la seconde défenderesse : Attendu que celle-ci n'est intervenue dans la con clusion des conventions litigieuses qu'en qualité de mandataire de la lre défenderesse. Attendu qu'il échet donc de la mettre hors causï sans frais. Par ces motifs. Le tribunal donnant acte aux parties de ce que U litige est évalué au point de vue du ressort dam l'ajournement à vingt mille francs, et dans les con clusions des défenderesses à dix mille francs poui chacune d'elles, met la 2e défenderesse hors causi sans frais, déclare en ce qui concerne la lre défen deresse, l'action sans fondement quant aux lr, 2e e 4e chefs de demande, ordonne aux parties de s'ex pliquer sur le 3* chef, etc., condamne le deniandeui aux dépens. Sociétés Anonymes Des effets de la diminution de capital par réduction du taux des actions relativement au calcul des tantièmes bénéficiaires Quelle est donc, en l'espèce, cette « matière di contrat»? Une diminution de capital de socién anonyme, décidée en suite de la constatation de per tes subies et en vue de mettre désormais la situa tion juridique de la société en rapport avec oett< situation de fait. Or, cette opération, comme toute diminution de capital d'une société, n'a pour but e ne peut avoir pour effet que de diminuer, à propor tion de la réduction décrétée, la dette que, du che des apports par elle reçus, la société avait contr.ic tée vis-à-vis d'elle-même, en d'autres termes qu'elle avait., contractée vis-à-vis de ses actionnaires. Le chiffre jusque là accusé par la société dans ses st i tuts, et porté jusqu'ores par elle au passif de sur bilan, comme représentatif du montant, d.e cette dette va, dans L'un et l'autre documents, être .diminue d'autant. D'une part, la société débitrice va se trou ver, sans sacrifice de sa part, exoriorée d'une partie de sa elette, et du même coup les actionnaires, se.' créanciers à la dite dette, vont se trouver, sain compensation à leur profit, dépouillés de cette même partie de leur créance. Entre elle et. eux, qu'est-ce sinon, à concurrence de cette exonération et de ce abandon corrélatifs, le mode d'extinction d'obliga tion connu en droit sous le nom de remise de dette art. 1282 et suiv. G. civ.) ? Or, en droit, en ce qu concerne les rapports de créancier à débiteur, tom les modes d'extinction d'obligations se valent : centre les deux parties auxquelles l'obligation servait de lieu, tous ont pour égal effet d1'« éteindre » ladite obligation, de rompre ledit lien. L'extinction par le mise de la dette éteint celle-ci aussi bien que le le rait le payement (art. 235, C. civ.). C'est dire que l'obligation qui astreignait la société à rémunère] d'abord, à restituer ensuite, l'apport par elle reçi disparaît par la remise tout comme l'eût fait dispa raître le remboursement. Dabis l'un comme dam l'autre cas, à concurrence de la partie supprimée par la diminution du capital, sont donc éteintes concurremment, et la dette de la société et la créance corrélative de ses membres. Dans l'un comme dam l'autre cas, est donc également éteinte la partie d'obligation à dividendes afférente à la partie de dette sociale disparue. Dans l'un comme dans l'au tre cas par conséquent, le payement des dividendes cesse d'être dû à concurrence de la portion de capi tal supprimée. Du moment, que l'action est ramenée de 100 fr. à 65 fr. que cette réduction de son taux séffectue par le paiement ou .le remboursement de 35 fr. opéré par la société, ou qu'elle se produise par l'abandon ou la remise de l'associé à concurrence de 35 fr., dans les deux cas, pour le motif identique d'extinction de l'obligation à concurrence de 35 fr., ce n'est plus 100 fr. mais 65 fr. que la société reste encore devoir à l'associé auteur ele la libération antérieure, et par conséquent les 5",', de dividende qu'elle lui doit sur le montant de cette libération, ce n'esi plus 5^% de la somme ele 100 fr., qu'elle ne doit plus, mais 5 % de la 'seule somme qu'elle se trouve encore devoir : 65 fr. Soutenir le contraire et vouloir continuer à faire porter ie quantum de dividende sur le montant primitif de l'action serait prétendre que la 'société, bien que conventionnellement libérée par remise d'une partie de sa dette, resterait cependant débitrice d'une des deux obligations qui étaient afférentes à la partie de dette remise. Au surplus, ici comme partout, la logique du raisonnement juridique se trouve aussitôt confirmée par les exigences du fait. , A quoi, en effet, aboutirait en sa traduction comptable- le système qui, contrairement à notre' thèse, prétendrait continuer à caicuLer le tantième de répartition bénéficiaire des actions sur leur montant originaire ? A n'alléger la société du fardeau de son capitaJ qu'en apparence, qu'en pure fiction. En prétendue application de la décision de l'assemblée 1 décrétant la diminution du capital, les écritures ; sociales, ainsi que les bilans des exercices ultérieurs, ^ n'accuseraient plus à charge de la société epi'une elette réduite. Mais dans la réalité des choses, au point de vue de cette objectivité qu'est la répartition des bénéfices annuels, cette dette se trouverait subsister bel et bien entière, puisque subsisteraient in ; tégralement, à ce point de vue, les obligations y attachées. La diminution de capital apparaît ainsi imaginée uniquement pour justifier dans la forme des distributions de dividendes qui, dans la rigueur du droit comme dans les exigences économiques, ne sont, permises qu'à la condition que les valeurs r qui à ^'act.if de la société représentent la contre-balance du capital mis connue charge sociale à son | passif, soient maintenues intactes en équivalence adéquate avec cette charge. Eu sorte que le système que nous combattons, contraire ainsi que nous ! l'avons vu à la nature même du contrat intervenu ' entre parties, se présenterait en outre en opposition ; indirecte mais indéniable avec les dispositions d'ordre public qui, dans la loi, exigent impérieusement , qu'avant la distribution d'aucun dividende soit garantie l'indication exacte et soit assurée la conservation intégrale du capital social. Par identité sinon par renforcement des motifs que nous venôns de développer, est-ce la même solution que, pour le cas où les statuts ont organisé également la liquidation sur la base d'un remboursement des actions « au pair de leur libération », il importe d'admettre en ce qui concerne cet amortissement final des actions atteintes par la réduction de capital. Ici encore, la remise de dette qui constitue ■ cette réduction doit juridiquement produire, à due j concurrence, son effet extinctif de l'obligation : ici : encore,, la diminution dtsormais accusée aux bilans . sociaux quant au chiffre de la dette de la société vis- ' à-vis d'elle-même doit avoir été effective et réelle, i 1 Le remboursement «au pair » devra donc s'effectuer | non au pair de la valeur " igiuaire des actions, mais | au pair de la seule valeur à laquelle s'élève encore, : au moment dudit ; embouisement, la dette sociale qu'elle représente : leur valeur réduite. Tout ce qui, : ce remboursement étant epéré, se trouvera rester ! éventuellement en solde distribuable et pourra par : conséquent revenir toujours à ces mêmes actions, ne leur reviendra et ne leur sera attribué qu'à titre d'excédent du capital, à titre de répartition de solde , bénéficiaire, et non en restitution d'une mise qui a cessé de leur être' due. ; Est-ce à dire qu'il n'y ait pas, eu l'occiu-rem e, ; moyen d'arriver à sauver dans la décision de diminution du capital, au profit eles titulaires des actions atteintes par cette diminution, aucune partie de ; leurs droits antérieurs? Non. Mais il faut s'entendre, et surtout veiller à procéder en régularité juridique. Il va de soi qu'en ce qui concerne le remboursement de "liquidation rien, dans cet ordre d'idées, n'est possible. Dette remise est elette éteinte, et définitivement éteinte. Ici non plus — ou les notions juridiques n'ont plus rie sens — «donner et retenir 1 ne vaut ». 1 En ce qui concerne les dividendes annuels, l'impos-sibilité ne s'accuse pas aussi absolue. Sans doute, '' là aussi les parties ne peuvent stipuler que la portion de dette éteinte par la diminution du capit il continuera à se survivre, a fins de continuation de perception d'un dividendé antérieur ayant désormais cessé d'être elû. Mais ce qu'elles peuvent parfaite-I nient faire sans blesser aucun principe de étroit, c'est stipuler, dans leur décision de diminution, qu'en compensation de ce que par l'effet de celle-ci les actions atteintes vont perdre, et bien définitivement perdre, de dividende sur la. partie ele- leur montant nominal désormais supprimée, elles verront s'augmenter d'autant la proportion ele dividende afférente. à la partie de ce montant nominal maint n m. Ce qu'elles auront perdu de leur participation bénéficiaire par diminution du taux de l'action auquel s'appliquait leur tantième, elles le regagneront par augmentation correspondante du taux de ce tantième lui-même. Pour reprendre le cas qui nous a plus haut, servi d'exemple, rien n'est plus aisé par conséquent, si les intéressés veulent, absolument maintenir aux actions le premier dividende de 5 francs que leur assurait leur taux originaire, que de faire prendre par rassemblée, au moment où elle décrète la diminution du capital par réduction ele ce taux de 100 à 65 francs, une décision complémentaire et corrélative stipulant que le premier dividende afférent à chacune d'elles, jusque là fixé à 5 de s.m montant ele libération, sera désormais ele 7,60 % ou, plus simplement encore qu'il sera du chiffre fixe de 5 francs par action. En fait, dirait-on, cela revient au même? Oui... avec cette différence, ejui a son importance, qu'eu droit comme en technique comptable les principes essentiels à la diminution de capital restent saufs. Le droit, on le voit, n'a pas, en sa scientifique ordonnance, que de la rigueur. Contrairement à ce que tiendraient à accréditer certaines théories pré-tenduement novatrices ayant surtout pour originalité d'habiller de grands mots nouveaux choses plus vieilles qu'elles, sa belle armature, telle que la dresse et l'harmonise la simple évolution logique de ses principes traditionnels, est souple au moins autant qu'elle est solide ; il suffit de la prendre telle qu'elle est, quitté à savoir s'en servir. informations fïn an ci eres BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS Séance dit 9 mai. — Des oi'dies toujours nombreux arrivent au marché mais leur exécution fait découvrir certaines divergences dans les appréciations de la situation de la bourse. Il se présente en effet, que dans le même département certaines valeurs continuent imperturablemmt leur amélioration progressive, tandis que d'autres se trouvent sous l'influence ' : de réalisations qui font perdre quelque peu. du ter 1 i rain concjuis. Il devient assez difficile dans ces conditions de déterminer exactement les tendances pré dominantes. Quoiqu'il en soit, le recul pour ce qui { concerne les valeurs caoutchoutières est. trop minime pour être qualifié de faiblesse, et les progrès acquis dernièrement ont été assez considérables pour justifier des prises de bénéfices dont les nouveaux acheteurs auront bientôt raison. Les pétrolifères se distinguent par quelques bousculades en Astra Roman a. ' 1 Les titres Crédit National Industriel, très entourés | dès le début de la séance, sont gratifiés d'une hausse notable. Les fonds d'Etats et les titres à revenu fixe sont, généralement très fermes. Les rentes et les lots de villes ne manquent pas de ressentir l'influence des elemarides de placement de tout repos. Le Belge 3 %, atteint 72,50-73,50, l'émission Anglaise 80-80,50, Bon du trésor 4 % 1917 101,50-102,50, Annuités 3 % 79,50-80. Anvers 1887 84,25-85,25, Anvers 1903 70,75-71,75, Bruxeldes 1905 71,25-72,50, Gand 1896 64,25-65,25, Liège 1897 65,25-66,50, Liège 1905 66,10 67.10, lots Vicinaux 98,50-99,50, lot du Congo 90,50 A. Les valeurs internationales profitent de demandes locales et pour l'étranger, un raffermissement des . cours devait naturellement s'en suivre. On est mieux en Cédules nouvelles à 112,50-114. Il y a preneur en L à 114 A., en H. à 117, les K valent 94,50-95,50, les or 5 % 104 demandé. Les fédéraux' or ne sont pas particulièrement actifs ce qui ne les empêche pas de coter, le 4 1/2 Intérieur 95,75-96,75, l'Extérieur 95,25-96,25, les gros titres ont valu 94,50-95,50, Argentin i 1/2 1911 96 P., Buenos-Ayres 4 1/2 city 94.,25-95,25, le Pavjmentation nouveau est demandé à 87,25 A., offert 87,75 ; l'ancien est offert aux environs de 85,50. Les brésiliens se raidissent. On prend le funding 1914 à 105-106, le. 4 1/2 18S3 est 84,25 A., le 4% 1910 74),25-75 5/8, ,1e 4% 1889 75 A., le Recission 75,50 P., Chili 5 % 1911 95-96, le 4 % 1889 90-91, Cuba 5 % 103,50 A., Uruguay 3 1/2 72 P., le 5% 1914 92,50 nominal, Cédille uruguayenne 103-104, Vénézuéla 3 % 66,50-67,50.Les dettes asiatiques se maintiennent en bonne posture, Japon Railway 106,25-107,25, le 4 1/2 1905 105,50-106,25, le 4% 1905 93,75 A., le 41/2 1899 89 A., Chinois 5 % 1896 94,75-95,75, le 4 1/2 1898 86,25-87,25. Les dettes continentales participent à la fermeté des exotiques. Russe 3 % 1859 66 A., le 4% 1880 79-79,50, le Nicolas 89-89,50, le 5% 1906 95,25-96,25. Roumain 4 % IS90 85,75-86,75, le 1908/10 69,50-70,50, le \ 1905 67,50-69,50, le 4% 1894 71-72, le 4 1/2 1913 74 I S-75,50, le 5 % 1903 85,50-86,50, Serbie 60,75-61,75, Bulgare 74 nominal, Hongrois or 66,75-67,75, Métalliques et Nationales d'Autriche 60-61,25 Portugais 52,50-53 50 Turc 81,50-82,50. Les actions de Banques et d'entreprises Electriques sont l'objet de quelques bons échanges, nous avons déjà fait ressortir la fermeté des actions Crédit National Industriel, disons que l'ordinaire s'élève de 310 à 330 et la ,privil. entre 330 et 342,50, Banque Centrale Anversoise 447,50-452,50, Créelit Anversois 410 A., 412,50 P.. Banque d'Anvers 1505 A., capital Electrique 327-333, capital Escaut 135 A. Les titres hypothécaires atteignent tout doucement des prix qu'on pourrait qualifier d'inaçordables. On paye la privil. Banejue Belge 1085-1090, pr i vil. Hypothécaire du Canada 1105, Crédit Foncier Sud Américain 1080-1085, l'obligation 484-488, Sansinena 1007,50 A. Tornquist 1090-1100, l'obligation, San Lejuis et San Francisco est offerte à 80,50 P. Des affaires un peu plus nombreuses s'effectuent en pétrolifères. L'Astra Romana débute ferme sans conserver ses meilleurs cours, les prix faits s'établissent entre 1187,50 et 1130, ordinaire Grosnyi 2855-2895, la privilégiée 3265 A., capital Boryslaw 65 A., 70 P., dividende Nafta ne se présente qu'à 240. Dans le groupe des caoutchoucs les tendances varient de rubrique!à rubrique. La Federated est discutée. entre 786,50 et 805, Kuala 155-160,25, Sennah 66,50-70,50, KaJitengab 42,75-46,25, Galang 6,45-6,90, Kuang reprend à 77-H0, Financière 260 P., Tjisalak est en bonne voie d'amélioration, la eapitiil à 84,25-87,50, la part s'élève entre 240 et 247,50, Telok Dal im '1.50-460, Deli Moeela capital 270 A., rien au marché en dessous ele 275, dividende 78 P. Action Tanganyika 95-99, l'obligation 224 P. La dividende Minerkat a eu des échanges entre 50 et 55. BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES Séance nu 9 mai. — La séance de ce jour ne le cède en rien au point de vue de l'animation à celles qui la précédèrent, et, naturellement, le contingent des intermédiaires de province y vint apporter un peu plus d'ampleur encore dans le volume des transactions.Cependant, malgré ces bonnes dispositions, il y a beaucoup d'hésitation dans tous les compartiments de la cote. En rentes et lots de villes, les transactions ne se modifient pas beaucoup : voici les cours faits : Rente Belge 3 72,75-73,50; Bons du Trésor 4 1919, 101,75; Congo lots, 81,50; Anvers 1903, 71 ; Bruxelles 1902 , 87 : Bruxelles Maritime, 65,25 ; Gand 1896, 64,75 ; Liège 1905, 67,25 ; Ostende 1898, 55,50 ; Schaer-beek 1898, 60,50. Il n'y a pas encore eu de cours établi en Rente Belge 3 % de 10.000 francs. Les obligations industrielles gardent un marché plutôt actif. 7,a 3 % Anvers-Rotterdam cote 412 1/2 ; la 3 % Chem. de fer de Maeseyck, 400 : la 5 % Sierra de Carthagène (fixe) progresse à 175, 180 : la 4 % Alexandrie s'inscrit à 327 1/2; la 5 % Compagnie Centrale Industrie Electrique 475, 480, et la i % Economiques 1916. 462 1/2. Les valeurs bancaires n'enregistrent que de rares cotations, mais c'est la fermeté qui prévaut. On est mieux en Banque Nationale à 3675 ; en div. Ilypothé caire Belge-Américaine à 2225. et en div. Travaux du Caire à 37 1/2, 42 1/2. Les valeurs de transports enregistrent encore un bon courant d'affaires. Nous notons : Div. Athènes a 4 1/2 argent; cap. Bangkok à 120, 122, div. à 46,50, 47, 47,50 ; div. Bruxellois hier 945, 942,50, 940 ; Madrid-Espagne ord., hier 112,50; jouiss. Caire 585, 590; Tram-Car cap. 42,50, 45, fond. 35 ; Espagne Electriques cap. 124, div. 53,50 , 54, fond. 1205 ; Compagnie Centrale Industrie Electrique 255 , 260 : cap. lut: r nationale de Tramways 67,50; Kazan 122; pris . Liége-Seraing 237,50 papier; ord. Livourne 113,50 ; cap. Murcie bien disposée a 38, 39 ; cap. Napolitains 320 papier ; cap. Païenne 35 ; cap. Rails Electriques 560, 567,50 ; fond. Secondaires 1350, 1400 ; priv. Belge de Tramways 19,50 : ord. Tramways et Electricité 27,50, 28 ; Tiirinaise ferme à 205 ; Vérone priv. 131,50, div. 10,50, 10, et Vladicaucase ord. 29 à 32,50. Les transactions en valeurs sidérurgiques sont de nouveau fort limitées. La cap. Emailleries de Gos-se-lies est lourde à 120, 115 ; la jouiss. Olkovaïa est offerte jusque 475 ; Ougrée se soutient à 925 ; la priv. Taretzkoïe est en avance à 810, 820, 830, et l'ord. e.-t demandée à 550. La cap. Tôleries de Konstantinowka reprend vigueur à. 635, 645. En valeurs charbonnières,^ les tendances devieu-nent plutôt indécises. Aiseau-Presle est à 950 argent,; Ans-Rocour cote 435; la cap. Bois. de Saint-Ghislain se retrouve à 50 papier et 47,50 argent; le Bormage Central est ferme à 145, 150 ; le Centre ele Juillet est discuté à 1900 : Espérance Bonne-Fortune est bien à 740, 730, et la Graude-Bacnure se soutient à 1465. D'autre part, nous retrouvons : Ham-sur-Sambre à 435 papier; Houillères-Unies à 715, 710, 707,50, 700 ; La Haye à 505 ; la div. Laura à 925 ; la Masses-Diarbois à 2459 papier ; la Maurage à 2025 papier ; la M mer va à 500 argent, et la priv. Nor.d-Flénu à 205 papier. Les petites rubriques se comportent assez bien. Du côté des mines, on rencontre même des cours en reprise en Nébida à 395, 400, 405, pour faire •mieux encore après cote. La Bacarès, affairé très intéressante aussi, répétons-le, est en belle voie également à 97,50, 99, 100 ; la div. Nitrates est demandée à et .t'Asturienne est à 6050 argent. Les Mines Réunies sont un peu délaissées et sans motif, à 160, 162 : le 7 courant, on a fait 160, 165 seuls cours. On cote 112,50, 115, 117,50 en ord. Auxiliaire d'En treprises Electriques; 398, 400, 402 en priv. Saint-Pétersbourg ; 631, 632 en ord. ; 650 en div. Electri-.nié du Pays de Liège ; 36,50, 37,50 en ord. Moscou ■ 50 argent en Industrielle du Levant ; 45, 42,50 en fond. Huileries d'Odessa, et 170 en caj>. Céramique Now. \ noter tout particulièrement la belle tenue des cap. La Nô à 125, 130, 135, et -des fond, à 170 argent. Au groupe colonial, les dispositions générales ne sont guère modifiées d'un jour à l'autre, et c'est plutôt la lourdeur epii domine. La div. Simkat reste, bien à 387,50, 390, mais le Kasaï se tasse à 70,50, 70, et la Tanganyika est indécise à 96,25, 96, 95,75, 95,50, 95,25, 95,50. On n'est pas in^eux non plus en caj». Union Minière à 1540, 1535, 1530, 1525, 1520, mais on continue à progresser en ord. Katanga à 2745, 2750, 2755, 2760, 2750, 2760, 2765, 2770, 2780, 2775, 2780, 2770, et en priv. à 2975 , 2950. Compagnie Congo Belge 90 fond. Comfinà 585, 575, et Compagnie du Commerce au Congo 3700 argent. Les Plantations Lacourt, ele leur côté, sont hésitantes à 552,50, 547,50, en cap., et à 600 , 610 , 615 , 610, 607,50, 605, 602,50 en fond. Les titres caoutchoutiers se soutiennent à peu de chose près à leur niveau de la veille. Cap. Java 167,50, 168,75, fond. 930, 935 ; div. Deli-.VIoeda 78, 77 ; caj). Annamites 127,50 (hier 128,75 nul) ; Hévéa 217,50, 216, 225 ; Mopoli cap. 167,50, fond. 1290, 1295 ; Sélan-gor 395, 392,50, 390, 392,50, 395 ; Zuid Préanger 165, 162,50, 163,75 ; Sennah 69, 69,50 ; Galang 6,75 ; Sim-pang Kiri cap. 1180, fond. 650, 675, 630: Simpang Kanan 120, 122,50; cap. Huileries ele Sumatra 95, 97,50, et cap. Fauconnier 395, 400, 405. En valeurs diverses, les dispositions sont assez indécises. La priv. Cartoucheries Russo-Belges à 152,50, 155 ; l'ord. se soutient, à 69, 67,50, 67 ; la fond. Floridienne est soutenue à 103, 107, 10p, et l'Oxhydrique repique à 140, 142,50, 145. Les Papeteries de Gas-tuche sont à 180 arg. ex-coup. ; la cap. Boryslaw se retrouve à 65, et la div. se tient à 227,50, 230, 232,50. En Grosnyi, les modifications ne sont guère intéressantes à 3250 en priv., et à 2850, 2840, 2860 eu ord. Priv. Soie de Tubize 75 argent ord. Sucreries Générales 435 ; cap. Sucreries Saint-Jean 140, 142,50 ; fond. 228,75 , 230 ; cap. Européenne 95, 96, et fond. 73,50, 84, 75. La priv. Internationale des PeHroles est reeher-! cliée à 128,75, 130. Eu valeurs étrangères, 'les titres égyptiens continuent à attirer l'attention ; la clôture leur est toutefois défavorable : cap. Agricole d'Egypte 250 à 235 : div. 232,50, 225 , 240, 235; Angilo-Belgian 42, 40; fond. Allotment. 23,50; cap. Héliopolis 141,25, 140; Entreprise cap. 170, 160 ; div. 135, 137,50, 130, et cap. Immobilière d'Egypte 100, 102,50, 97,50. La "priv. Dyle et Baealan est offerte à 530; la Ligure Toscana fait 235 ; l'Argentine est mieux A 40, 41, et l'obiig. or Gaz de Porto se tient à 347,50. COURS DU CHANGE Anvers, 10 mai. — Cours élu florin : 330 argent, ! 334 papier. Rotterdam, 9 mai. — Londres chèque, fl. 11,62 3 V; ; Berlin, fl. 37,52 1/2; Paris, fl. 42,80. Amsterdam, 9 mai. — Londres, fl. 11,63 7/8: Berlin/ Hambourg, fl. 37,52 1/2 : Paris, fl. 42,85 ; Suisse, fl. 47,85 : Vienne, fl. 23,57 1/2 : Copenhague,fl. 69,77 1 '2; Stockholm, fl. 73,05. BOURSE DE LONDRES Londres 8 Mai 8 Mai 7 Mai 8 Mai 7 Mai Consols. i . 55 5/R 5b'm South, Railway. . 26 1» Répuoliq Argeitin». — — Union A ... 139 'u 4% Brésil r>3 1/2 53V4 Wab,, préf. . . — — _ 4% Japon . . 74 3/3 74 3/8 U. S, Sieel A. . 120 «m 119 - Japon 1905. . . 93 1/4 93 -k Amalg. C. . . . —— Mexique inter. . . — Great Cobar. Pérou, ord. ... 5 !/'6 Columbia . . . 45 V4 Pérou, préf. . . - — 24 - Ver.. Dip!. ... Portugal. . ■ • 54 - Mexic. pr. . . . — - Russie 1889 . . 63 7/8 Rock Isl. . Marc, of A . . 't 14 7/8 Randmine —— Turquie. ... 55 7/8 55 ~ ; Marine, or. - - Uruguay. . 62 63- Shell - _ 5% Uruguay -- — Rio Tinlo — Acht. Top , . — -- Anaconda . . - Préf. d" A . I — - Schib., préf - — Denver.t Rio Grande — — Schib.. ord. - — — Erie, ord. . . . | 26 - i - - iKon. Petr. . j — Missouri | 7 *,'4 \ 7 5'8 Escompte 4 3/4 d 4 3/4 d Ontario A. . - -- «Argeni . 3715/I6d 37 ,5/i„d ^out* Pfifilir. I BOURSE DE PARIS Paris, 8 Mai 8 Mai 7 Mai 8 Mai 7 Mai 3% renie française. 6140 6140 Est français. - — Russie 1S89.Con.4% i 69- Rio Tinto, parts . 1733 — 'T:8 - +1/2% Russie 1909 ! 68 10 Mexique Int. 5% — Serbie 4% 1895 5fi — Lots lurquie . - — — - Espagne 4%, Etr , 103 55; 103 55 Chan«« Berlin, cojrt Portugal 3% . . — 58 40 Ch««s.Amsterd..Couri 234 - 234 — Turquie 4 % unifié . ; 62 80' 6? 75 Che*s. Londres,cour: 27 5'/a 27 15',2 Bçnoufl ottomanH i 430 -, t2ô — Escomote . . . . BOURSE DE NEW-YORK New York 8 mai. 8 Mai 4 Mai 8 Mai 4 Mai Hypothèques 18/4-2— i- -31/2 Omar olWestern, or j 22— 22 — CnanK^s.Londr, C.T 4.76.45 4.76 45 Nortnern Paci,'., ord. 100 1/8:100 - ChK8s. Lundr.60d.v 4,72 4,72. — Norfo.KAWesiern.ord. '19 - !'. 18 1/4 .ange s. Paris vue. 4.71 % 5. " 1 ' 2 Norf.«feWesl.4 % c. obi, '. 0 3/3; 2H — Change s. Berl p nomin. | nomin. Pennsylvania, ord. 1 52 - 51 1/2 Argent .... 74 3/4' 75 1 /R Philad. & Read., ord. S8 1/8 88 5/8 IPhilad.£Read.,1*préf JO 12 41 — FONDS 6reatNortherr,1«préf '06 — Amérique 2 p. c. obi : 97 ',2 97 3/4 Texas A Pacific, ord. 131/4 14 1/4 Atch.'.àS f. .% ICO - ICO- Southern Pacif., ord. 91 — 92 1/4 Ajch.T.AS. F. aorti ; 59 S'8 ! 00 — Southern Rail//., ord. 25 1/8 25 1/1 Atc.T.ttS.F.Mgb.4% 31 1.3. : 9^ SouthernRailw.,préf.; 55 — ' 668/4 Mch.T.AS.F. a.prét.1 97 — 97 7/8 Union Pacific, préf. '32 3/4i133 5/8 /in.CarâFoundryor. 64- 64 Union Pacif,4%, obl.j 95- 94 *k Baltim. & Ohio, ord. 7' 7/8 74 ! -'8 Wab.S'Louis<£Pac ,0 , Ml/8 M i,g Canad. Pacific, ord. '58 7 8 '5oi/4 Wab.S'LouisAPac, pr 46 1/2 47 1/4 Chesao Ohio, ord. 57 i/2 57 1/8 ; Amalgamat.Copper,o i Chic.<&North West.0. :09 i/4 MO 1/4 , AnacondaGopper, n. 78 3/8 V 7/8 Chic.Milw.ASt.PaulO; *53/4 77- U.S.Sîeel Corp..ord., 114 5/8 1 3 '■* R«ck Island ord. . -i - 1 41 — , O.S. Steel Corp., préf M75'd11?i,2 Am. SmeltA. Ref.C",o. 98 " : 96 7/8 U.S. Steel Corp. 5 % ! Bethl. Steel Corp.,or., 119 5/8 M6 1/2 2« H. Obi. '0^1/61105 1/8 Denv.4Rio Grande,or M - '.0 - |Americ.deelSug.,orc 9'5/S Erie Railway, ord. . 241/8 25 1 4 American.Can. ord. 42 Î/K Erie Railw., 1 " prêt. 37'2 38 3'4 Unit. Sugar C", ord. 38-44 — - Erie Railw.. 2» préf. 29 - 30 — Amer.HideALeath.,pr 56 — Erie Railw. Gén.Lien; 62'-.4 63— Amer. fei.«feTel.,oid, 119 — 122 7/8 Illinois Central,ord. 1C1 1/8 100— Am.Tel.4%conv.obl. '02 - Kans City South., ord 191,2 19 3/8 lntern.Cont.Rubb*', 0 11— — Kans. City South., pr. 5i 54— ;|nterr.Merc.Mar.,ord 26 3/4 28 V4 Louisv.(£Nashv.,ord. 122 3/4 122 1/4 : ntern.Merc.Mar., pr. 77 7 6 77 1/8 Nat. Rlw. of Mex..1pr.! 23 — 23 |nt. Merc. Marine Nat.Rlw.ofMex.,2pr. 6 - 6 - 41/2%, obi.! 93— Miss.Kans.<£Tex.,ord 5 1/2 51/2 ,Pitlsburg Coal, ord. 431.4 Miss. Kansas&Texas Central Ceather, ord. 83 5/8' — — 2® h.g.-obl. 41 1/2 il 1.2 lnterbor.Meirop.,prè! 53 — : Missouri Pacific.,ord 24 1/4 25 3/4 lnterbor.Metrop.,ord. 9 V2 N.-Y.Centr.4Huds.,o 88 1,2 89 1/4 StudebakerCor.,orr. S8 1/4 Mont.Dom.St.Cnr ' 1 Crédit National Industriel. — On annonce que lu fabrique de mitrailleuses « Anciens Etablissements Hotchkis », clans laquelle le Crédit National est intéresse, a pu septupler son bénéfice l'année écoulée, comparativement avec l'année précédente. Son bénéfice net s'est élevé à 14 millions de francs, contre 2 millions de francs en 1915. La fabrique répartira en dividende 75 fr. par action . Banque Centrale de la Sambre, à Charleroi. — Cette filiale de la Société Générale de Belgique a réalisé fr. 564.361,17 de bénéfices nets en 1916 ; ces bénéfices ont reçu les affectations suivantes : 5 "<> au capital, 250.000 francs; tantièmes, fr. 43.781,92; réserve extraordinaire, fr. 265.000, et solde à nouveau, fr. 5.579,25. Charbonnages du Nord de Gilly. — L'exercice 1916 11e laisse qu'un solde bénéficiaire de fr. 5.312,11. Le passif accuse fr. 338.665,73 de créditeurs, et les valeurs réalisables figurant à l'actif forment au total une somme de fr. 985.196,02. A l'aide d'un prélèvement de fr. 30.312,89 sur le fonds de prévision, on a distribué 15 fr. par action. Tramways de Rotterdam. - Les recettes d'avril ont atteint 203.926 florins, ce qui porte le total de l'exercice à fr. 2.199.660 florins, contre 2.020.246 pour la période correspondante de l'exercice précédent. Société anonyme Clouterie et Tréfilerie des Flandres, à Gentbrugge lez-Gand. — Le paiement des coupons 11" 9, exercice 1913-1914. des actions de capital et de dividende, a été fixé respectivement par fr. 50 et fr. 33.33. Société anonyme des Clouteries Ad. Otlet, à Fon-taine-l'Evêque. — Le paiement des coupons n°'l2. exercice 1913-1914, des actions de capital et de dividende, a été fixé respectavemerfç par fr. 36 et fr. 20. MEMENTO DE L'ACTIONNAIRE ASSEMBLEES ANNONCEES 12 mai Société anonyme Belge de Navigation Fluviale, à 10 heures du matin, au siege social, 39, rue Nassau, à Anvers. « La Floridienne », J. Buttgenbach & Co, société anonyme, à 4 heures de relevée, au siège social, 22, avenue Marnix, à Bruxelles. 13 mai. Sa menwerkende Maatschappij « De Liberale Bak-kerij » van Antwerpen, à 8 heures, au local « De Gouden Leeuw », rue Haute, 50, à Anvers. 14 mai « Constantin »r société anonyme d'assurances à Anvers, à 10 heures du matin, au siège social, I. avenue Marie-Thérèse, à Anvers. « Constantia Capitalisation », sbciété anonyme pour favoriser l'épargne par la constitution de capitaux, à Anvers, à 11 heures du matin, au siège social, 1, avenue Marie-Thérèse, à Anvers. Bouwkunst, société anonyme, à 5 h. de relevée, au siège social, rue Montens, 78, à Anvers. 15 mai Compagnie des Produits Kemmerich, société anonyme, à 3 heures de relevée, au siège social, 23, place de Meir, à Anvers. Le Lloyd Belge, Société anonyme d'assurances a primes fixes, à 11 heures du matin, au siège social, 91, place de Meir, à Anvers. Usines Jules Rypens, société anonyme, à 4 heures de relevée, rue Lozane, 109, à Anvers. « La Habanera », Société anonyme belge pour l'Industrie des Tabacs en Russie, à 4 heures de relevée, au siège social, 15-17, rue Breydel, à Anvers. 18 mai Société de Constructions « YVélvaart », société anonyme, à 5 h. de relevée, au siège social, place de Meir, 75, à Anvers. 22 mai Société anon. des Ciments Portland de Konstan-tinovka, à 12 heures, au siège social, 20, rue Neuve, à Bruxelles. 23 mai Société Hypothécairé Belge Américaine, société anonyme, à 3 heures de relevée, en l'hôtel cLe la Société Générale de Belgique, 34, rue Royale, ;'i Bruxelles.Compagnie Mutuelle de Tramways, société anonyme, à 11 heures du matin, au siège social, 31, rue du M.nàis, à Bruxelles. 26 mai Caisse des Valeurs Industrielles, société anonyme, à 11 heures, au siège social, 10, rue Kipdorp, à Anvers. 29 mai Société-anonyme Imprimerie Aug. Van Nylen. en liquidation, à 12 heures, au siège social, 29, rue du Prince, 28, à Anvers. 1' juin Le Progrès Industriel et Commercial, société anonyme à l.ippeloo, à 10 heures du matin, avenue Ru-bens, 19, à Anvers. 4 juin S. A. pour l'Exploitation de Tramways dans le Luxembourg Belge, à 12 heures, au siège social. 12 juin « De Algemeene Belgische », société anonyme, à 11 heures, au siège social, place Teniers, 2, à Anvers. « De Eerste Belgische », société anonyme, à 11 h., au siège social, place Teniers, 2 à Anvers. LA MERCANTILE ANVERSOISE Société Anonyme à Anvers Avis aux Actionnaires » Par suite de la suppression des communications postales avec l'Afrique, les pièces de comptabilité nécessaires à rétablissement, des bilans au 31 décembre 1914, 1915 et. 1916, ne sont pas parvenues au Siège social, l'assemblée générale ordinaire statutaire est donc reportée à une date qui sera fixée ultérieurement.Le Conseil d'Administration.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires gehört zu der Kategorie Financieel-economische pers, veröffentlicht in Anvers von 1858 bis 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Zeiträume