Informations belges

235 0
21 February 1918
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1918, 21 February. Informations belges. Seen on 20 January 2020, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/df6k071969/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

N* 612 21 Février 19i8 INFORMATIONS BELGES OtosarTation. importante Le» difficultés inhérentes à 1 état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles ds presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer d« l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première <i« publication. On a*ra donc égard aux classification» ci-après : (*) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de rérité, n'a p* être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu êtr« contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse •» officielle beltçe. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun sieruc. Almaer Isa •oatmaniaations de sarviae : 39, rue Jacqaea-Louer, LE BA.VRB (Seine-Inférieure) fraoce En territoire d'étape. — Restrictions et saisies : Médicaments, rationnement des chevaux et du bétail, abatage des noyers, coupe des crins. — Les arrêtés se succèdent rapidement dans les territoires d'étape. Ils ont tous pour objet, soit de restreindre la liberté dss habitants, soit de favoriser l'action militaire de l'ennemi. Les quelques exemples qus l'on trouvera cités ci-après sont suggestifs à cet égard. Le 10 novembre 1917, les intéressés sont prévenus que sont réduites les rations consenties aux éleveurs de chevaux et aux propriétaires de bétail ; en même temps, les quantités prévues pour les semailles subissent une réduction. Le 16 novembre 1916, un arrêté applicable dans le territoire d'étape réglemente la fourniture des médicaments aux pharmaciens, droguistes et la livraison des appareils de chirurgie. Ces articles seront fournis par le « Etappen Sanitas Depot » de la 4e armée. A la même date, un deuxième arrêté prescrit à toutes les communes du territoire d'étape d'avoir à faire procéder à l'abatage des noyers des parcs publics, des promenades et des routes pour autant qu'ils aient 80 centimètres de circonférence à hauteur d'homme. Les troncs doivent être livrés à la « Kommandan-tur » du lieu, les branches et les déchets restant à la disposition des propriétaires. La « Reichsentschâ-digungs Kommission » détermine les prix d'achat. Les communes sont responsables des infractions aux dispo»itions de l'arrêté. Le 21 décembre 1917, une affiche paraissait sur les murs de la ville de Gand ; en voici la traduction : « A toutes les communes, « Lors de la coupe des crins de la queue et de la crinière, il doit être procédé à cette opération également pour les cavales et les pouliches envoyées par la « Kommandantur ». Les crins doivent être expédiés à la « Sorterings-Kommando des Etappen-hilfsburau 4 », à Gentbrugge, et la quantité doit être notifiée à la « Kommandantur ». « Gand, 21 décembre 1917. « De Etappen-Kommandant, (s) « von Wick, oberstleutnant. » La ville de Selzaete condamnée par les Allemands à 5,000 M. d'amende. — Un placard en langue flamande, affiché par les soins de l'occupant, a paru, en décembre 1917, sur les murs de la petite ville de Selzaete (Flandre orientale). En voici une traduction : « Avis « A la commune de Selzaete, où l'ordonnance du commandement supérieur de l'armée, du 15 octobre 1915, relative à la dénonciation des personnes militaires ennemies, par négligence et indifférence à l'égard des ordres allemands, n'est pas exécutée, par décision du commandement supérieur de la 4« armée, une amende du montant de cinq mille Mark est infligée. « Ceci sera porté à la connaissance du public. « L'inspecteur d'étape, « (s) V. Schickhaus, « General des infanterie. « 4 décembre 1917. » (xx) — Divide ut régnés. — Le séparatisme allemand s'essaye en Wallonie. — La manœuvre allemande, ébauchée depuis quelques mois en Wallonie et qui a débuté par la publication d'une feuille stipendiée L'Avenir Wallon (voir I. B. n» 516 bis, 14 novembre 1917 et 518 bis, 17 novembre 1917) en vue de lancer l'idée de la constitution d'un pseudo « Conseil de Wallonie » pour faire pendant au pseudo « Conseil de Flandre »,se dessine maintenant avec plus de netteté. La première feuille, qui affichait des opinions anticléricales dans l'espoir de flatter les sentiments supposés du peuple, n'ayant pas obtenu grand succès, ce qui ne surprendra aucune des personnes connaissant le très profond patriotisme des Wallons, les Allemands et leurs agents de l'« alctivisme » flamingant ont décidé de lancer un journal nouveau, ayant pour mission de propager, lui aussi, l'idée du « Conseil de Wallonie ». La presse teutonisée et « aktiviste » annonce la chose en termes enthousiastes. Elle est payée pour cela. Doucement, elle glisse dans sa note que Le Peuple Wallon — c'est le titre du nouvel organe — feuille «démocratique», combattra les flamingants « antiaktivistes », tous réactionnaires (!) et ne se placera pas, comme l'autre, sur le terrain anticlérical . Enfin,sous le titre : «De Walen schieten wakker » (Les Wallons s'éveillent), les journaux teutonisés d'expression flamande publient une déclaration séparatiste d'une « Ligue wallonne du Brabant», un organisme sans vitalité ni notoriété. Ce document est signé par des inconnus ou par des personnages disqualifiés et que désavouent aussi bien les Wallons les plus éminents vivant en exil, que les populations wallonnes au milieu desquelles ils vivent et. qui les ignorent totalement.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Informations belges belonging to the category Oorlogspers, published in Le Havre from 1916 to 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Subjects

Periods