Informations belges

656 0
08 February 1918
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1918, 08 February. Informations belges. Seen on 21 September 2020, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/t14th8g25b/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

N° 599 8 Février 1918 INFORMATIONS BELGES Otoservatlon importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelle» de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source premièr» <ie publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle bel&e. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe Adresser les oomxnunioations de eervioe : 29, rue Jacques-Louer, I_.K H&VltE (Seine-luférieure) Vrauco (xx) — Les Américains témoins de l'invasion de la Belgique. — Un livre de M. Brand Whit-lock. — La séance de la Chambre des députés belge du 4 août 1914. — Le Daily Telegraph, on le sait, publie les très intéressants mémoires de M. Brand Whitlock, ministre des Etats-Unis d'Amérique près le gouvernement belge depuis décembre 1913. On trouvera ci-après, traduite du numéro du 6 février 1918, une vivante description de la mémorable séance de la Chambre belge du 4 août 1914. « Nous attendîmes plusieurs minutes, alors arrivèrent, par la fenêtre ouverte, les sons d'une fanfare et, soudain, une voix cria : « — La Reine ! « Les députés sautèrent debout et, tranchant sur le noir pesant des habits, se mut le blanc des mouchoirs qu'ils agitaient en criant : « Vive la Reine ! Vive la Reine ! «EtSacharmanteMajesté, touten blanc, aimable et gracieuse,fltson entrée dans la salle,ànotregauche,répondant à ce royal salut par de profondes révérences à droite et à gauche. Elle avait une suite modeste — la comtesse Henricourt de Grunne, la Grande Maîtresse. en costume violet les deux petits Princes, Léopold, duc de Brabant, l'héritier présomptif, et Charles, comte de Flandre, ce jour-là habillés de satin noir et non de gris ainsi que de coutume et la lutine petite Princtsse Marie-José. « La Reine prit la chaise dorée placée à son intention à gauche de la tribune et les princes occupèrent les leurs à côté d'elle, le petit comte de Flandres s'agitant sur son siège à la manière des garçons. Les députés se rassirent et, pendant un ins tant, le calme régna dans la Chambre. Et, alors, tandis que nous attendions, un bruit se produisit soudain à l'extérieur, une rumeur, une clameur et un huissier lança : « — Le Roi ! «Le mot fut répété par beaucoup, beaucoup de voix qui s'enflèrent en une longue acclamation : « — Le Roi ! « La Reine, les Ministres, les Députés, tout le monde se leva. Nous, dans la galerie diplomatique, nous ne nous assîmes pas un instant Le Roi se trouvait juste au-dessous de nous, comme il pénétrait dans la chambre du côté opposé à celui par lequel la Reine était venue. Les députés agitaient les mains — sans mouchoir de poche, à présent — et acclamaient d'une voix profonde, rude, mascu line, montant en un puissant crescendo : «Vive le Roi ! Vive le Roi ! Vive le Roi ! » « On aurait dit qu'ils ne pouvaient pas le crier assez haut, à les voir ainsi debout, quelques-uns pleurant — catholiques, libéraux, socialistes, toutes distinctions de partis disparues. C'était la Belgique qui acclamait son Roi. « Et il se trouvait là, dans l'uniforme de lieute-nant-généràl, botté et éperonné, son sabre balançant à son côté. Il marche avec fermeté, vivacité, grimpe à la tribune, enlève son képi, le jette sur la table devant lui, joint les talons, fait un élégant salut militaire, retire vivement de sa main droite le gant blanc qu'il lance dans le képi et, sans attendre, de sa voix ferme,et en son beau français, commence à lire son discours des notes que tient sa main gantée de blanc. « La Reine, les petits Princes, les députés se rasseyent. Un appel général au silence fait vite cesser les applaudissements qui accueillent Sa Majesté: « Sh ! Sh i « Le marteau du doyen s'abat sur la table verte. Le calme de la Chambre est celui qu'occasionne une poignante tension des nerfs. Les Ministres, sur les premiers bancs, chargés de leurs portefeuilles, savent, assurément, ce qui va venir, mais les autres se penchent en avant — le vieux comte Woeste, par exemple, la main en cornet à son oreille sourde, pour entendre les mots fatidiques. « Le roi est un peu myope ; il met son pince-nez, tient les étroits petits feuillets plutôt près de ses yeux et commence à lire : « Quand je vois cette assemblée frémissante dans « laquelle il n'y a plus qu'un seul parti... » « L'émotion éclate, des cris s'élèvent ; alors — « Sh ! Sh ! » de nouveau et puis le silence. « Et le Roi continue : «... Celui de la Patrie où tous les cœurs battent « en ce moment à l'unisson, mes souvenirs me re-« portent au Congrès de 1830 et je vous demande, « Messieurs : Etes-vous décidés inébranlablement à « maintenie intact le patrimoine de nos ancêtres ? » « Les députés se mirent debout d'un élan, levèrent les mains comme pour un serinent et crièrent : « — Oui ! Oui ! Oui !

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Informations belges belonging to the category Oorlogspers, published in Le Havre from 1916 to 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Subjects

Periods