Informations belges

247 0
19 February 1917
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1917, 19 February. Informations belges. Seen on 18 November 2019, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/5t3fx74n1j/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

N° 25219 Février 1917 InformationsBelges Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur source. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur source. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les communications de servioe : 52, rue des Gobelins, LE HAVRE (Seine-Inférieure) France. (xx). — "Commerce" Allemand. — D'après " Les Nouvelles ", de Maestricht, (n° du 31 janvier 1917) les Allemands à Bruxelles ont enlevé les réserves de papier des grands journaux belges qui ne paraissent plus depuis l'entrée des envahisseurs dans la capitale et ils l'ont revendu aux organes officieux de la " Kommandantur "... très cher, ce qui, entre amis, est peu aimable. (xx) — Refus de travail pour les Allemands == déportation. — L'ingénieur en chef des usines de sine de la Vieille-Montagne a été déporté. — D'après " Les Nouvelles " de Maestricht (numéro du 1? février 1917), M. Fraipont, ingénieur en chef des importantes usines de zinc de la Vieille-Montagne (province de Liège), ayant refusé de travailler pour les Allemands, a été déporté. (xx). Les déportations de Belges servent à completer les réserves allemandes. — Le Telegraaf d'Amsterdam (n° du 17 février 1917) reproduit la déclaration ciaprès faite par un soldat allemandlorrain qui vient de passer en Hollande : "Les Belges remplacent les ouvriers allemands qui sont appelés au front. En Lorraine, les civils belges construisent des retranchements. Les malades sont renvoyés et remplacés par des déportés qui jouissent d'une meilleure santé. A la frontière, les civils travaillent au déchargement de gravier, de sable, de bois ; ils tendent aussi des fils barbelés et creusent des tranchées. Des soldats allemands les surveillent, mais ne travaillent pas. Les déportations servent à compléter les réserves allemandes." (xx) — Terrible traitement d'une patriote belge dans une prison allemande. — D'après un journal belge paraissant à Londres, Mme T. Dierxkens, de Turnhout, condamnée, sans preuves, aux travaux forcés, pour avoir facilité l'évasion de jeunes Belges, a été emmenée en Allemagne où, à peine nourrie comme tous les déportés et prisonniers belges, elle est obligée de coudre des boutons aux vêtements militaires pendant onze heures par jour ! (xx). — Emouvante scène de la déportation à Vielsalm. — Un prêtre qui demandait grâce pour une ouaille est arrêté. — Un témoin oculaire fait au " Courrier de la Meuse " de Maestricht (29 janvier 1917), un récit émouvant des opérations de la razzia, récemment effectuée à Vielsalm (Luxembourg) par les Allemands. A Vielsalm, d'après le " Courrier ", de tous les ouvriers et employés des chemins de fer de l'Etat, il n'en reste que deux dans la localité. Le chef de gare luimême est en Allemagne. Voici maintenant la narration du témoin oculaire : " J'arrivai dans la ville le jour de la réquisition des hommes. Partout, des femmes, des enfants en pleurs... M'enquérant de la raison de cette douleur générale, j'eus d'abord quelque peine à obtenir des renseignements précis, tant tout ce monde était abattu. Je me rendis enfin au lieu de rassemblement. .. Quel spectacle !... " Les hommes passaient comme des chevaux au marché. Après un coup d'œil du maquignon, chacun était d'après les pièces dont il était porteur, poussé à gauche (dans le troupeau dès esclaves) ou à droite (vers la liberté provisoire). " A un moment donné, on vit s'avancer vers l'officier le vénéré doyen de la ville. Il parlementa longuement. Je m'enquis et j'appris que le prêtre réclamait la clémence du chef pour un " désigné ", veuf et père de cinq petits enfants. .. Le colloque dura longtemps. L'Allemand devenait nerveux, c'était visible, mais le bon doyen ne bronchait pas... Tout à coup, l'officier donna un ordre à deux de ses hommes. Ils entourèrent le prêtre et le conduisirent à la maison communale, où il resta enfermé jusqu'à la fin des opérations... Quelque temps après, dans le troupeau qui s'acheminait vers la gare, je vis le pauvre père avançant machinalement, ployé sous le poids d'mie douleur indescriptible. Mon cœur se serre au seul souvenir de ce tableau. " (xx). — Toujours la vaillante " Libre Belgique ". — Dans son dernier numéro (107) annonce le journal " Les Nouvelles " de Maestricht (31 janvier 1917), la "Libre Belgique", le courageux organe belge clandestin qui nargue depuis si longtemps les autorités allemandes, a publié, en fac-similé, le timbre du Congo belge de ï5 centimes bleu, avec la surcharge " Afrique orientale allemande. Occupation belge "....

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Informations belges belonging to the category Oorlogspers, published in Le Havre from 1916 to 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Subjects

Periods