Informations belges

292396 1
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1917, 27 July. Informations belges. Seen on 18 September 2019, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/542j67d302/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

N° 407 27 Juillet 191-7 INFORMATIONS BELGES Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, Wl est seulement possible, en -certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur source. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur source. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les communications de servioe : 53, rue des Gobelins, I-.E lï/WIS(Seine-Inférieure) France. (xx). — La crise de la Monnaie... de zinc en Belgique occupée.— Lorsque les Allemands eurent décrété la saisie des métaux indispensables aux fabrications de guerre, leurs agents manœuvrèrent si habillement que la monnaie d'appoint belge, de nickel, devint introuvable. Des quantités énormes en furent expédiées en Allemagne. Les transactions sur les marchés, dans les magasins et sur les trams étant devenues impossibles, on imagina d'émettre une abondante monnaie de zinc. Depuis bientôt deux ans, les pièces de 5, 10 et 25 centimes de ce métal ont cours, et, jusqu'ici, le public ne s'était heurté à aucune difficulté, nul ne songeant à l'accaparement d'un billon sans grande valeur intrinsèque. Mais voici que la presse teutonisée de Bruxelles (21 et 22 juillet 1917) signale la disparition du zinc. Des mesures énergiques ont été prises par les administrations, qui n'acceptent plus de faire le moindre change ; sur les trams, dans les magasins communaux, aux guichets des recettes publiques les clients sont tenus, rigoureusement, de présenter le montant très exact des paiements qu'ils effectuent. La presse des « Kommandanturen » ne peut s'expliquer ce singulier accaparement, qui coïncide avec la raréfaction des billets de banque belges de 1 fr. La dépréciation énorme du Mark-papier pousse-t-elle ses détenteurs à s'en défaire, fût-ce en échange de billon de zinc, qui a du moins le mérite d'être frappé aux armes belges ? 11 est difficile de le dire, mais le fait n'en est pas moins curieux. (xx) — La crise alimentaire en Belgique occupée.— Le rationnement du pain à Anvers. — Le « Comité national de secours et d'alimentation » a prévenu les habitants d'Anvers, que la ration quotidienne de pain se trouve fixée à 335 grammes par personne. Les ouvriers, artisans et employés, dont les revenus ne dépassent pas 1,800 fr. par an, ont droit à un supplément de 70 gr. par jour. Les enfants participant à un repas scolaire recevront, eux aussi, un supplément de même importance. Aux femmes enceintes, aux mères nourrices et aux tuberculeux et prétuberculeux, il est alloué un supplément journalier de 140 gr. (xx).— La disette de charbon en Belgique occupée.— Le ravitaillement de l'agglomération bruxelloise. — La Société coopérative intercommunale: «Les magasins communaux», a pris, dès maintenant, des dispositions pour assurer le ravitaillement en charbon des familles détentrices d'une carte dite « de ménage ». La société purement belge, qui prend cette initiative, espère pouvoir assurer, à chaque ménage, une fourniture de 150 kilos de houille par mois, à un prix qui n'est point encore déterminé, mais qui ne laissera aucun profit à l'œuvre. (xx). — Patriotique solidarité des Belges. — La « Fraternelle » des soldats belges mutilés.— Un généreux philanthrope bruxellois vient de mettre à la disposition de la fédération belge des soldats mutilés et invalides de la guerre, un immeuble sis avenue Louise. Cette avenue, qui relie le bois de la Cambre à la ville, est l'une des plus belles artères de la capitale. La « Fraternelle », placée sous le contrôle de l'administration communale, s'est donnée pour but d'assister les soldats revenus estropiés des combats. (xx) — La préparation de l'après-guerre. — Un lycée pour jeunes filles à Schaerbeek. — La commune de Schaerbeek-lez-Bruxelles a décidé la création d'un lycée pour jeunes filles. Le programme des études comportera, au minimum, les matières fixées au tableau officiel des athénées royaux. Le lycée aura cinq sections : A. Humanités anciennes : 1» section gréco-latine ; 2o latino-chimique ; 3° latino-mathématiques ; — B. Humanités modernes : 4o section scientifique ; 5o commerciale et industrielle. Le lycée préparera les élèves aux.facultés universitaires et aux écoles spéciales. Certaines classes seront ouvertes dès le mois de septembre prochain. (xx) — Le 21 juillet est célébré par les réfugiés et internés belges en Sui-se. Les enfants flamands et wallons hospitalisés, au Te Deum de Lausanne. — Les réfugiés et internés belges en Suisse ont célébré patriotiquement leur fête nationale.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Add to collection

Periods