L'écho d'Anvers

568 0
19 December 1914
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1914, 19 December. L'écho d'Anvers. Seen on 05 March 2021, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/gt5fb4xf6z/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

No. 70. Samedi 19 décembre 1914. L'ECHO D'ANVERS Organe officiel des réfugiés belges en Hollande. Paraît 2 fois - DIrection«RédactIon : ARTHUR Dis GERS» Paraît 2 fois a midi et 6 heures. Bureaux : Bergen-op«Zoom, Boschstraat 68. A midi et 6 lieures. EDITION DE MIDI. En Belgique. Les succès des alliés en Flandres, DUNKERQUE, 16 déc. (U.T.) Le mouvement d'attaque des Belges et des Français, au Nord de Nieuport, qui leur permettait d'occuper la ligne à l'ouest de Lombaertzyde, fut exécuté d'après un plan préconçu. Ce mouvement fut décidé par l'état major général des alliés et la flotte anglaise n'ignorait guère les mouvements de troupes, ce qui produisit, comme antérieurement, une entente admirable entre l'armée franco-belge et la flotte anglaise. Les vaisseaux anglais préoccupaient les troupes-côtières ennemies, de telle sorte qu'elles ne purent porter secours dans une attaque sur terre, d'une direction Sud. Westende, entre Ostende et Nieuport, (5 kilomètres de Lombaertzyde), fut violemment bom«-bardée.Les Allemands tentèrent un contre-mouvement, hors de la portée jies vaisseaux, aux environs de St. Georges, entre Nieuport et Mannekensveere. L'engagement des alliés entre Hollebeke et Wytschaete suit son cours et en divers points les alliés gagnent du terrain. Nous progressons continuellement.Les Allemands perdirent unltas de prisonniers et plusieurs tranchées, et eurent de nombreux moits. Pour nous, l'action se résuma à. une belle avance, sur une large étendue, et qui nous augure un brillant avenir. Dans les Flandres. LONDRES, 17 déc. (Reuter)-^Daily Mail, de Dunkerque) Le bombardement de Ja côte Belge par la flotte anglaise dura 5 heures. En môme temps, les batteries françaises et Belges près de Nieuport étaient mises en action. Pour les Allemands, ce fut un ies pli s terribles bombardements Je toute la guerre. Vers 2 heures de l'après-midi .'infanterie des alliés attaque les tranchées allemandes par trois routes différentes, qui courent i l'est de Nieuport : l'ennemi Eut refoulé pêle-méle hors des tranchées. Le plus d'acharnement se déploya aux environs de la ferme retranchée de Groote Bramburgh. Yeis le soir les Allemands durent évacuer Lombaertzyde et 5t. Georges. La lutte corps à corps et de liaison à maison fut continuée usqu'à la nuit tombante. Par le canal de l'Yser, les mglais envoyèrent des barques chargées de mitrailleuses qui îrent des ravages terribles. Un Hall à Zeppelins. EINDHOVEN, 17 déc. (D.N.C.) En ce moment, les Allemands ;ravaillent à la construction d'un iall à Zeppelins près de Lou-/ain.Le Typhus. SLUIS, 17 déc (D.N.C.) Des soldats atteints de fièvre typhoïde, revenant du front de l'Yser, sont réexpédiés surtout j à Deynze, au S.O. de Gand, . Nos Télégrammes. En Aryenne. PARIS, 17 décembre. En Argonne, nos troupes avancèrent légèrement dans la forêt de La Grurie, à l'Ouest de Pont à Mousson. Dans la forêt Montmarc, nous avons repoussé plusieurs attaques allemandes et maintenu toutes les tranchées conquises le 13 décembre. Au N. du Couronné, nous réoccupons Lesmenils et un poste à Xon. A l'O. de Oernay nous avons refoulé les Allemands dans une contre-attaque énergique et en leur infligeant de sérieuses pertes. Malgré le temps défavorable, les avions français ont fait de la bonne besogne ces 2 derniers jours: ils ont survolé les lignes allemandes à une faible hauteur et lancé avec succès plusieui^ bombes notamment dans le bois de Houthorlet. Secours Français. BERLIN, 17 décembre (W.B.) On apprend de Paris que le conseil des ministres a décidé de demander un crédit à la chambre, afin de subvenir à la population des territoires envahis Paul Ûesehanel. PARIS, 17 décembre. M. Paul Deschanel, président de la Chambre Française fut victime d'un accident d'automobile sur la route de Rambouillet.Il reçut une blessure légère à la tète et est alité en ce moment. - La bataille Navalle. WHITBY 17 décembre (O.Y.) Vers 9 heures, ce matin, les croiseurs allemands apparurent mais à cause du brouillard on put difficilement les distinguer. Ils bombardèrent à une lieue de distance environ la ville non défendue par de l'artillerie. Le bombardement dura 15 minutes. On estime les obus lancés par les Allemands à 250 environ. Les maisons particulières ont surtout souffert. A Meadowfield, l'école fut atteinte et un terrassier fut tué. On pouvait entendre le bombardement jusqu'à Bishcip-Auckland à 28 lieues de là. A Hartlepool. LONDRES, 17 déc. (Reuter) Le Persbureau annonce que 1 suivant avis officiels de Hartlepool 55 citoyens furent tués et 115 blessés. Ru Portugal. LISBONNE 17 décembre (W.B.) < Sous peu le ministre de l'A- i griculture défendra l'exportation des produits agricoles, afin de : faire cesser les abus commis < par certaines firmes exportant les grains. i En Angola, la situation est ' calme. i Démenti. BUDAPEST, 16 déc. (VY. B.) Le Ung^ Corr. Bur. est autorisé à nier tous las bruits répandus ces derniers temps quant aux mouvements révolutionnaires de la population Roumaine dans certaines provinces Hongroises. Pour quand la Paix ? LONDRES, 17 déc. (Reuter) Le Lord Maire de Birmingham, devant une grande assemblée, raconte notamment que les volontaires de Birmingham avaient donné le bon exemple en s'ins-crivant à 57.000 hommes. M. Herbert Samuel affirma que le gouvernement britannique est à présent beaucoup plus confiant dans l'issue finale de la guerre, qu'au début des hostilités.M. Austin Chamberlain ajouta que grâce aux Allemands la nation anglaise est plus unie que jamais. Une paix durable pourra seule être conclue quand toutes les armées alliées fouleront le sol de l'empire allemand. lies perces allemandes. COPENHAGUE 17 décembre. La 100e liste officiel e des pertes Prussiennes donne comme chiffre total 713.319 noms de combattants tués, blessés ou disparus. Service Ltobith«Eiten interrompu. ZEVENAAR, 17 déc. (A. II.) Le service Lobith-Elten fut interrompu ce matin. Les sentinelles allemandes interceptèrent le passage à tous les voyageurs. Au Maroe BERLIN, 17 décembre Les 3 sujets Allemands condamnés à mort voient leur peine réduite à 2 années de prison. Communiqué Ture. CONSTANTINOPLE, 16 déc. (W. B.) Un croiseur anglais bombarda vainement nos observatoires entre Jaffa et Gaza. Le croiseur russe « Askold » coula deux petits navires, devant Beyrouth. R Belgrade. NISJ, 17 décembre. Mardi matin le Roi de Serbie est rentré à Belgrade. En ce moment il n'y a pas d'Autrichiens entre la Drina et • la Save à part les 60.000 prisonniers que les armées Serbes viennent de capturer. M. Pasjits remercia l'ambassadeur français pour ses félicitations quant aux dernières victoires remportées, mais fit remarquer qu'elles sont partiellement dues aux canons français. A l'Est. PETROGRAD, 17 décembre. P.T.A.) Dans la direction de Mlawa, :'ennemi est refoulé jusqu'à la 'rontière. Sur la rive gauche de la Vis-:ule, les attaques allemandes ont continué pendant toute la jour-lée et prirent une direction ?ers la ligne Kiernozia-Sochar-sew (au N. et au N.E. de Lowicz it 50 km. à l'ouest de Varsovie). Comme nos armées devaient 'ésister dans des terrains défavorables, elles reculèrent un peu lans la soirée. Dans les autres contrées les contre-attaques des Russes reti- ■ rent les Allemands dans leurs positions et annihilèrent leurs mouvements d'attaque Grâce aux mesures stratégiques prises, les Autrichiens ne purent franchir les Carpathes. Sinon, ii n'y a pas de changements notables à signaler. En Serbie. LONDRES, 17 déc. (A.Hd.) On nous télégraphie de Val-jewo que ceux qui ont pu suivre l'arrière-garde de l'armée autrichienne en retraite furent remués par le spectacle terrible qu'offrait la route suivie. Tous les chemins sont couverts de morts frappés par l'artillerie Serbe. Tout prouve qu'une débâcle indescriptible se produisit dans les rangs autrichiens. Dépêches de Nuit A l'Ouest. PARIS, 17 déc. 3 heures. De la mer jusqu'à la Lys nous ayons pris plusieurs tranchées. Nous avons renforcé nos positions à Lombaertzyde et St. Georges et le terrain conquis à l'ouest de Gheluvelt. - En quelques points aux environs de Vermelies, nous fîmes des progrès. Sur le reste du front, notre infanterie ne dut combattre, mais notre artillerie lourde fut mise en action avec succès à Tracy le Val, à l'Aisne, en Champagne, en Argonne et près de Verdun. Rien de nouveau en Alsace-Lorraine.PARIS 17 décembre : 11 heures. Nous avons gagné du terrain au N. d'Ypres et sur la route au S. E. de Bixschoote. Au N. d'Atrecht nous avons avancé et atteint les premières maisons de Saint Laurent Blagey. Près d'Ovilliers, La Boiteille, Mamers et Mamicourt, ainsi qu'en Bapaume et Peronne nous avons fait une avance importante Entre la Somme et les Vosges, rien de saillant. A l'Est. PETROGRAD, 17 décembre Notre cavalerie et notre armée avançante poursuit les Allemands en retraite dans la direction de Mlawa. L'ennemi refranchit sa frontière en masse et subit une délaite. Nous capturâmes ainsi une quantité de prisonniers, canons et munitions. A la rive gauche de la Vistule et en Galicie, des combats im-portants"éurent lieu hier. La semaine dernière, la garnison de Przemysl fit des sorties répétées, mais chaque fois refoulées.Le 15 décembre, plusieurs , centaines de soldats et quelques mitrailleuses tombèrent en nos mains. Le communiqué Viennois } VIENNE, 17 décembre (W.B.) ; Les avis confirment que la résistance Russe est annihilée. < Les armées Russes furent battues par nous au Sud près de Limanowa, au Nord par les Allemands près de Lodz et aussi à la Bzura. Notre marche en avant dans les Carpathes continue, et la retraite générale de l'ennemi a commencé, couverte d'ailleurs par une belle résistance. Nos troupes attaquent la ligne Zakliczyn-Krosno. Sur le reste du front la poursuite continue. VIENNE, 17 décembre (C.B.) Sur tout le front en Pologne et en Galicie, les armées Russes battent en retraite. Le Communiqué allemand BERLIN, 17 déc. (W.B.) Aux frontières de la Prusse orientale et occidentale, il n'y a rien de nouveau. L'offensive Russe annoncée contre Posen et la Silésie a échoué. L'ennemi se retiie dans toute la Pologne après des combats acharnés et meurtriers.' Partout l'ennemi est poursuivi.Au cours des engagements livrés hier et avant-hier en Pologne Nord, les régiments de la Prusse occidentale et de Hesse amenèrent une décision grâce à leur courage. Les résultats sont encore inconnus.Croiseur allemand coulé. PETROGRAD, 17 décembre. (Officiel.) Le croiseur allemand de Ire classe «FRIEDRICH KARL» au moment où il voulut quitter la mer Baltique fut coulé. Nous pûmes sauver 200 hommes de l'équipage ; 400 hommes se noyèrent. (Le ((Friedrich-Karl» est un croiseur cuirassé de 9000 tonnes, lancé en 1902 et armé de quatre canons de 210 millimètres, dix de 150 et douze de 88.) Le Bloc Note de la guerre Continuation. 11 décembre. Les Français occupent Anspach. Les Austro-Hongrois occupent Bartfa (Hongrie). — 95 listes officielles de pertes prussiennes renseignent 691.236 noms. — James Wolfe Murray nommé, chef d'état major anglais. 12 décembre. Les alliés à la rive-ouest de l'Yser. ;— Le gouvernement Français rentré à Paris. 18 décembre. Dans les Carpathes, les Autrichiens reprennent Neu Sandec, Grrybow, Go-pliice, Zinigrod. — Les fusses refoulés) à 40 km. de Cracovie. t— L^ ,,Goe-ben," bombardei légèrement Batoum.—1 Les Monténégrins occupent Visegrad. 14 décembre. Les Serbes reprennent Belgrade. Ils atteignent Wiliki (frontièrebosniaque). — Dukla (Carpathes) repris par les' Autrichiens. —- Hodeïda: incident' [talo^Tunc. 15 décembre. Avance autrichienne sur ligne» Jaslo-Eiajbrot: 31.000 Russes1 pris. — Les' Allemands prennent Steinbach (Vosges) — Deux torpilleurs Autrichiensi sombrent (Adriatique). — Le ,,Dresden" ;oule le charbonnier anglais ,,North PVales". — Les alliés [avancent aux mvirons de Nieuport et Ypres. 16 décembre. Scarborough, Hartlepool, Whitby bombardés par flottei allemande. js-: ÏVestende bombardé par les Anglais. ^— 'Succès Turcs dans le Caucase. -— Lies Autrichiens reprennent Bochnia. — Les Busses cèdent autour de Cra-sovie.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title L'écho d'Anvers belonging to the category Oorlogspers, published in Bergen-op-Zoom from 1914 to 1915.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Subjects

Periods