La Belgique: journal des réfugiés

323 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1916, 01 June. La Belgique: journal des réfugiés. Seen on 08 December 2019, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/9p2w37mh9q/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

ABONNEMENTS: 1 mois fl. 1.25 3 , ,3.50 6 7— Etr.s ptrl en sot (15 cts, par nuis] Administration et Rédaci'on 105, GOUDSCHE SINGEL ROTTERDAM Téléphone 2497 LA BELGIQUE „Avant qu'on anéantisse notre armée, il faudra qu'on me marche sur le corps." — ALBERT, Roi des Belges. .1 Directeur» : G. LANDOY et J. WAPPERS ANNONCES: La ligne 20 cents Pour contrats de publicité l'adretsir L'ADMINISTRATION j 105, GOUDSCHE SINGEL ROTTERDAM Téléphone 2497 Les Bulgares en Grèce f.a composition des troupes bulgares -- Troubles à Athènes -- Les allemands signalent la retraite des " faibles troupes grecqueâ " Les 25,000 germano-bulgares LONDRES, 31 mai. — Les journaux anglais publient des détails sur les 25,000 hommes de ^ troupes germano-bulgares qui ont pénétré en * Grèce. c Cette "brigade de 25,000 hommes se compose d'infanterie bulgare, renforcée par 3 compagnies l de troupes allemandes du génie, de cavalerie bulgare et d'artillerie pourvue d'obusiers de 41/2 pouces. Il y a également un petit détachement de Uhlans. n Les troupes ont passé la frontière en trois ti points : près de Koula, Topolinca et Derema. n u Pour occuper Cavala? g e PARIS, 31 mai. — Le critique militaire du " Petit Journal „ fait observer que la vallée de n la Strouma, dont les Bulgares ont occupé la n partie septentrionale, est la route qui mène à la mer entre Salonique et Cavala. Par l'occupation du fort de Rupel dans la région frontière, fort qui commande une passe étroite où se trouve la route Demir-Hissar-Serrès, les Bulgares tiennent la voie ferrée Salonique-Cavala. p La route de 80 kilomètres qui sépare encore s les Bulgares de la baie d'Orfano, traverse une contrée fertile. Le communiqué allemand Le grand quartier général allemand publie v le communiqué suivant au sujet de l'occupation d de la passe de Rupel : P " Des troupes allemandes et bulgares (environ d 500 allemands et 24,500 bulgares. Réd.) pour se protéger contre une attaque brusquée des alliés (toujours la "guerre défensive,. Réd.) ont oc- -cupé la passe importante du Rupel, sur la Strouma. „ Des forces grecques peu importantes ont été obligées de se retirer devant nos troupes supérieures en nombre. Pour le surplus (admirable ! jRéd.) lès droits souverains de la Grèce ont été respectés, j ^ Les Bulgares seraient obligés d'avancer LONDRES, 31 mai. — Le correspondrait à ~ Salonique du Daily Mail" estime que les Bulgares ont été obligés par les allemands à sor-tin de leur innertie. Les officiers allemands auraient considérablement exagéré l'importance des mouvements entrepris par les allemands contre Verdun et par les autrichiens contre l'Italie et ils auraient ajouter que les turcs, se trouvant suffisamment occupés pan- les anglo-russes, il J] était du devoir des Bulgares de tenter un rc mouvement contre Salonique. cl Les Bulgares auraient répondu tout d'à- p bord que ce mouvement se serait expliqué F tout àu début, alors que les alliés étaient à d1 peine débarqués et qu'il aurrait pu être question de les rejeter dans leurs naviress, mais p, qu'il ne pouvait plus en être ainsi aujour- <i d'hui et que tout Mouvement offensif devait t< aboutir à un échec. Mais, les allemands u tenant les Bulgares par l'es finances, ceux-ci k ont. été obligés de se soumettre à la volonté té de Berlin. ti n> A la frontière grecque h< n< LONDRES, 29 mai. — La population de Serrés le et de la Macédoine orientale se trouve dans une q, situation précaire. Menacée de famine, les bul- q, gares et allemands ne sont pas en mesure de la secourir. Maintenant que Demir-Hissar est o-ccupée par les bulgares, le transport des vivres effectué jusqu'ici par des autos français, devra être suspendu. Les troupes bulgares se composent de fan- ei tassins, d'artilleurs et de cavaliers. Commandées ré par des officiers, elles sont complétées par trois fc compagnies du génie allemand et un détache- di ment de uhlaus. . ta De Demir-Hissar, l'offensive peut se déployer 3, dans deux directions; sur la route qui traverse Serrés ou sur celle qui conduit à la mer à proxi- cj. mité du golfe d'Oriano et qui passe par la ^ vallée de la Struma. On rencontre beaucoup de m marais et de collines irrégulières dans cette ^ dernière région. L'artillerie des alliés canonne les voies que l'ennemi devrait employer pour transporter ses batteries de lourd calibre. L'infanterie ennemie éprouvera beaucoup de difficultés aussi polir le transport des vivres m! et des munitions. Etant donné la solidité de la position des i,0 alliés à. Salonique, couverte par la flotte, un pa nouveau mouvement de l'ennemi ne saurait être dangereux que pour la Grèce et pour là po- <ju pulation bulgare. un On signale de Salonique que les Bulgares ve nourrissent le plan de passer aussi la rivière jjU Mes ta sur la frontière orientale. UQ op Troubles à Athènes bl!j LONDRES, 31 mai. (Part.) — La nouvelle loi parvient ici de troubles sérieux qui' se sont me produits à Athènes à la suite de la violation — du territoire grec par les Bulgares et de l'occu- au; pation de Demir-Hissar. L'î Les troubles sont très violents et plus signi- pa. ficatifs encore que les manifestations de Salo- pré nique, mais toutes les nouvelles au sujet de re ce qui s'est produit sont arrêtées ou tronquées dis par la censure. Grecs ?... ou boches ? LONDRES, 30 mai. — Deux soldats grecs, qui dans un café crièrent: «Vive l'Allemagne! Vive l'empereur !", purent à peine être protégés contre la foule qui voulut les lyncher. ■ > I Le transport des troupes serbes est terminé PARIS, 30 mai (Havas). — Au conseil des ministres, l'amiral Lacaze annonça que le transport des troupes serbes de Corfou à Salonique est heureusement terminé. Il communiqua une lettre que le prince de Serbie lui adressa, le remerciant et le félicitant du magnifique exploit de la marine française si brillamment exécuté par les soins de l'amiral Gueydon. Le conseil chargea l'amiral Lacaze de transmettre à l'armée des félicitations du gouvernement.En Albanie PARIS, 29 mai. — On mande de Janina au „Kyrix", d'Athènes, que les Italiens ont occupé, près de Chimara, les hauteurs qui dominent Sariti-Quaranta et Delvino. Rfl. Take Jonesco renvoie son Aigle rouge PARIS, 29 mai. — M. Take Jonesco à renvoyé au ministre allemand à Bucarest l'ordre de l'Aigle rouge, en faisant remarquer qu'il n'a pas fait ce geste jusqu'ici parce qu'il le considérait comme Aine impolitesse superflue. Lire en page s Droits et Devoirs par le Commandant ROTTENBURG LA SITUATION Belgique et France De furieux combats se sont livrés entre le Mort-Homme et Cumières. Par leurs attaques multipliées dans cfette région, les allemands cherchent à préparer un encerclement de la position du Mort-Homme et à prendre les Français qui l'occupent sous un feu croisé d'artillerie. Aussi, toutes les attaques ont elles été repoussées et la situation ne s'est en. rien modifiée. Les allemands — choisissant, comme toujours, pour rédiger leur communiqué, le moment précis du combat où la situation leur est particulièrement favorable — ont télégraphié qu'ils avaient occupé les positions françaises dans cette région. Oçla est nettement démenti parole communiqué de 3 heures; et le communiqué de 11 heures, qui nous parle de la reprise du bombardement sur le front Mort-Homme-Cumières, confirme que les attaques allemandes ont échoué et que de nouvelles attaques peuvent être attendues.Italie Le communiqué autrichien se fait de plus en plus court, ce qui nous indique que la résistance italienne se fait de plus en plus forte. Les autrichiens l'avouent d'ailleurs et disent qu'ils ont repoussé „de vigoureuses attaques italiennes'' soir les positions au sud de Bettale. Dans le val Laig&rina, les troupes autrichiennes paraissent fatiguées d'attaquer. Le bombardement a repris, en attendant que de nouvelles troupes d'infanterie soient arrivées de l'intérieur de l'Autriche pour être envoyées au feu. Afrique La conquètç de l'Afrique Orientale allemande se poursuit de quatre côtés à la fois.' Le général Smuts, à la tête des troupes boers, est pénétré dans la colonie allemande par 1© nord; le général Tombeur, à la tête des troupes belges, envahit la région voisine du lac Kivu; le général Northey, commandant une forte colonne britannique, marche du sud vers le nord et il vient d'occuper Neu Langenburg, où il a fait un important butin; enfin, un gros détachement de troupes portugaises opèrent dans la région voisine du Mozambique portugais. Les troupes qui défendent la dernière colonie allemande 'se composent de la petite armée coloniale, renforcée peu avant'la guerre — nouvelle preuve de préméditation — et augmentée de l'équipage du ,,Konigsberg". L'artillerie du eroiseur, qui a été en grande partie démontée à terre est particulièrement précieuse pour les allemands dans cette guerre défensive, mais leur situation n'en deviendra pas moins intenable avant peu. G, L. t Medders & Zoon COSTUMES SUR MESURE Depuis fl. 25.-- Hofweg 11 - LA HAYE EN RUSSIE PETROGRAD, 30 mai. —- ' ommuniqué du Grand Etat-Major Général: Dans la nuit d'hier, l'ennemi, après une préparation d'artillerie., a îtènté de prendre l'offensive dans la région au prd-est d'Augus-tinhof, mais il a été rejeté ji.tr notre feu. Des aviateurs ennemis oiit jeté quelques bombes près de la gare de ileika et sur le village de Woystom, au nord ouest de Wileika. En Galicic, l'ennemi a violemment, bombardé nos positions près du vil.1 ige de Ciiadki à l'aide de canons de tout calibre, de bombes et de mortiers do tranchées, après quoi il a attaqué. Après avoir refoulé uos avant-postes, il a fait sauter deux de doï. conduits de mines qui n'étaient pas encor complètement chargés. Nos renforts amerjés en hâte ont chassé les autrichiens de nos positions et ont rétabli la situation antérieur1. Au nord-est do Zeleana (n 'd de Bnczacs) tin fort détachement ennemi a tenté d'approcher1 de nos tranchées, maiô il a été ehassé par notre fusillade et nos grenades à main. EM ITALIE Communiqué officiel ROME, 30 mai. — Commu iqué du général Cadorna: La situation demeure généralement inchangée sur tout- le front, sauf «ans la. zone de Posina en amont de l'Astico, pu eut lieu hier à proximité de Podromes, unèi reprise de l'offensive de l'ennemi. Dans la vallée de Lagarii;;' et dans le secteur de Pasubio. on signal J'me activité intense de l'artillerie, de partjÏFî d'autre No.tr<- Air fi oroî'fehp t' a''-effectués par l'ennemi. Au sud de Posina, l'ennemi,, après une violente préparation d'artillerie, lança des attaques dans la direction de Sogli di Campi-milia et du mont Priafora. Après une lutte acharnée, nos troupes maintinrent ces positions. Sur le plateau d'Asiago et dans la vallée de Sugana les détachements de reconnaissance se montrèrent très actifs. ' L'artillerie ennemie a commencé le bombardement d'Ospedaleth. Dans la zone de Tofana, dans le Boite supérieur, nos troupes repoussèrent une petite attaque ennemie. Sur tes pentes septentrionales du mont San Michele nous fîmes exploser une mine qui bouleversa une bonne partie des tranchées de l'ennemi. Dépêches diverses La Guerre en Asie PETROGRAD, 30 mai. — Communiqué officiel : , On ne signale aucun changement sur le front d'Asie. La Guerre en Afrique Une victoire complète des Anglais LONDRES, 30 mai. (Reuter). —Une dépêche du Sirdar confirme que, le 22, une victoire complète a été obtenue sur le sultan de Darfour. Les meilleures troupes du sultan prirent part au combat. La plus grande partie de ces soldats ont été tués ou faits prisonniers et les autres se sont rendus. Le désarmement des tribus continue d'une façon satisfaisante. Plusieurs milliers de fusils et une grande quantité de munitions ont été livrés. Le jour de la bataille de Syr, les avions ont lancé des bombes sur un fort contingent qui s'enfuyait de Fasher avec Ali Dimar. La dernière fois qu'on aperçut Ali .Dimar, il n'avait plus qu'environ 300 hottimes avec lui et il avait à faire un voyage d'un jour et demi, à travers un désert sans eau, avant d'atteindre Gebel Marra. En Afrique Orientale allemande, les Anglais occupent Neu Langenburg et font un riche butin LONDRES, 30 mai (Reuter). — Le général Northey, commandant les troupes anglaises qui attaquent l'Afrique Orientale allèmande par lo sud, télégraphie que ses troupes ont forcé l'ennemi à évacuer Neu Langenburg. La ville est occupée par les Anglais, qui y ont saisi une grande quantité de munitions, de vivres et d'approvisionnements de toute espèce. Une garnison ennemie qui occupait Name-na, à '23 kilomètres d'Abercorn est encerclée. Sur mer L'allège belge .,YoIharding" est sauvé© . On sait 'que le Wolff-Biireau a annoncé que l'allège belge ^iVoUiardiing1*' av*ait été ;orpillée par un sous-marin allemand. Un avis du Lloyd dit que cette aillège, fai- ; ïa-nt route en même temps que l'allège „Eva- 1 Les Déclarations de Rodzianko Le Président de la Douma parle au représentant de I' „ Associated Press " -- Une interview officielle répandue à travers l'Amérique entière -» La Russie et son peuple lutteront jusqu'à l'écrasement et la soumission de l'allemagne Rodzianko, président de la Douma russe vient d'accorder une interwiew à M. Siinms, un journaliste américain représentant lia ,.United Press" de New York. Cette interview a été télégraphiée lundi à travers l'Amérique entière: , Il n'existe pa« en "Russie de parti pacifiste, a déclaré Rodzianko; l'affirmation du contraire n'est qu'un mensonge allenjand. Les membres de la Douma, veulent à tout prix que la guerre se poursuive jusqu'à ce que l'allemagne renonce à ses canons et s'incline devant les conditions des Alliés. Et 'non seulement la Douma, mais le peuple russe tout entier sont fermement résolus dans cette attitude. Les paysans savent ce que signifie la [Sommation allemande. Ils sont à nos côtes dans la guerre actuelle. S'il le faut ils combattront pendant vingt ans pour se libérer du danger allemand et ils, contraindront en fin de compte 1e kaiser à se soumettre à leurs conditions. Une paix établie sur toute autre base est inimaginable. La Russie refuse toute paix élaborée en aUemagne. Alors même que les Alliés voudraient 'd'une paix pareille, la Russie la repousserait. TOUTE PROPAGANDE PACIFISTE ENTREPRISE EN CE MOMENT CONSTITUE UN ACTE D'INIMITIÉ ENVERS LES ALLIÉS. Au sujet de la préparation russe pour. la continuation de la guerre, Rodzianko dit encore: Nous sommes prêts maintenant à prendre notre part de la tâche des Alliés. Nous sommes beaucoup plus forts que nous ne l'étions au début de la guerre. Notre armée est doublée et son moral est splendide. Elle est mieux équipée, mienx armée et mieux nourrie ' qu'il y a un an. Les /fortunes de la guerre sont' versatiles — dit Rodzianko en terminant, mais quoi qu'il puisse advenir, la Russie combattra jusqu'à ce que l'allemagne soit terrassée. Ne vous trompez pas sur ce point. Vous pouvez faire savoir en même temps aux Etats-Unis qu'il n'existe en Russie aucun danger de révolution comme on a cherché à vous le faire croire et comme nos ennemis ont bien voulu le prédire." Values attaques allemandes sur le front cl y mort-Homme à Cornières Communiqué anglais LONDRES, 30 mai. — Communiqué du Quartier général Anglais en France : T.ç"4 if&rcs$ aérienne? rb l'ennemi se 'sont montrées plus actives hier qu en tèinps .ordinaire. Un de nos avions a été abattu dans un combat aérien et il est tombé dans nos lignes Un avion ennemi a perdu 'sa direction et est tombé en ville dans les lignes ennemies. Cette nuit, nous avons fait sauter une mine au sud-est de Cuinchy. L'ennemi a fait sauter deux mine3 près de S dm chez et de Neuville. Les dégâts causés à nos tranchées sont, insignifiants. La journée d'aujourd'hui 'a été relativement calme. Pas de combats d'infantèrie et activité modérée de l'artillerie. Communiqué de 3 heures PARIS, 30 mai (Reuter). — Communiqué officiel de 3 heures: Sur la rive gauche de la Meuse, le bombardement redoubla de violence hier, vers la fin de la journée, entre le Mort-Homme et Cumières. Les Allemands, peu après, dirigèrent 'sur l'ensemble des positions de ce secteur une très puissante attaque où ils engagèrent une division fraîche, nouvellement arrivée sur ce front. , riste" de Rotterdam à Londres à la remorque du „Lauwerzee'', est arrivée indemne dans le port de Londres et que c'est, au contraire, l'allège „Evariste" qui est torpillée. Un transport autrichien coulé ROME, 31 mai (Stefani). Dans la nuit du 28 au 29 mai nous avons torpillé un grand transport, dans le p°rt de Trieste. Pas de paix allemande Les Boches travaillent la Suisse On mande de Berne qu'une pétition a été mise en circulation afin d'insister auprès de Conseil fédéral pour qu'il prenne l'initiative d'une intervention pacifiste. Le conseil national qui sera rassemblé incessamment invitera le gouvernement à offrir ses bons offices aux bélligérants. Si le Conseil fédéral cède à ces sollicitations il est probable qu'il commencera par s'entendre avec les Etats-Unis, dit la „Kôl-nisché Volkszeitung". Ensuite ils seront renvoyés dos à dos, ajouterons-nous.En Espagne ■<. Le torpillage de l'„Aurrera" PARIS, 30 mai. (Havas.) — bn comité d'armateurs espagnols a présenté au ministre Ro-manones une protestation contre le torpillage du vapeur " Aurrera „ par un sous-marin allemand.On mande au sujet de ce torpillage que 24 des 27 membres de l'équipage ont été débarqués à Calvi. On craint que les 3 autres n'aient péri. Aux Etafp-Unis La journée française NEW-YORK, 30 juin. (Havas). — La journée française, organisée samedi à New-York, a été une manifestation émouvante des sympathies imérieaines envers la France. Dans les salons le l'Hôtel Majestic, une vente au profit de Sur la gauche française, tous tes assauts des Allemands, lancés Mir les pentes à l'est du 1 Mort-Homme où les lignes françaiccs sont établies, ont été brisés par le feu des Frknç.ais. ; Plufe à l'est, dans la région du bois des . CaivV-ttcr aprr t piw^ieifBs tentalivps iiifriic , tueuses, les Allemands, qui subirent des , pertes importantes de la part des Français durent replier leurs éléments au sud du chemin de Béthincourt à Cumières. Enfin sur la droite française, malgré leurs efforts répétés, les Allemands n'ont pas pu déboucher du village de Cumières. Le bombardement continua avec uno intensité particulière au cours de la nuit. Sur la rive droite de la Meuse, la lutte d'artillerie fut très active dans la région à l'ouest du fort de Douaumont. Sur ltes fronts anglais et belge on signale une assez vive activité de l'artillerie. Communiqué de 11 heures PARIS, 30 mai (Reuter). — Communiqué officiel de 11 heures : , Bombardement extrêmement violent dans la région du Mort Homme et de Cumières. Action .modérée de l'artillerie 'sur la rive j 'droite de la Meuse et en Woëvre. Ailleurs, rien à signaler. l'Oeuvre des Orphelins de guerre, qui recueillit déjà plus de deux millions, réunissait l'élite de la société américaine. Cette Oeuvre, a dit M. Condert, est le témoignage éclatant des sentiments de tous les vrais Américains que la France a été la victime de la plus brutale des agressions. La France doit savoir, ajoiita-t-il, que notre sympathie est plus profonde et plus largement répandue que le peuple français puisse le concevoir. » DANS LES BALKANS La Russie et la Roumanie M. Sazonow, ministre des affaires étrangères de Russie^ a fait aii ,,Journal des Balkans" des déclarations intéressantes au &u-jet de l'attitude de la Roumanie. M. Sazonow a dit notamment: La volonté 'de liberté et d'indépendance est 3i puissante en Roumanie que les manoeuvres des puissance centrales se sont brisées contre la résistance populaire et toute la Roumanie fut ensuite gagnée par le désir de réaliser ! son idéal national. Notre opinion a manifesté récemment des symptômes de mécontentement à l'égard de la Roumanie au sujet de son accord commercial avec les empires centraux, les intérêts économiques de la Roumanie rendant possible, en un certain sens, une explication de cet accord, qui a toutefois aussi un caractère politique, puisqu'il favorise les empires centraux pour la continuation de la lutte. La Russie n'aspire à aucune combinaison commerciale souscrite 'sous la pression politique; elle n'aspire pas à fies concessions politiques concernant les chemins de fer,, mais seulement à l'amité loyale de la Roumanie. Si ce pays croit nécessaire d'intervenir, il trouvera en nous des amis et des alliés disposés à l'aider jusqu'à la victoire du droit contre la force. M. Sazonow a ajouté „qu'il ne peut être question de paix" avant que l'Allemagne se i soit convaincue de l'inutilité de ses efforts';; et plie devant les nécessités. i l ^eudS 1 et ^en<ii'ecii 2 Juin Quatre pages - 5 Cents. 2me Année. No. 195

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title La Belgique: journal des réfugiés belonging to the category Oorlogspers, published in Leyde from 1914 to 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Subjects

Periods