La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie

1236 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1917, 24 June. La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie. Seen on 07 July 2020, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/sj19k47d6v/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Dimanche 24 Juin 191? JOURNAL QTJOrxDIEN — Le KTumêro : 15 Centimes A-9 Année. . rvJ» 0-57 PRIX DES ABONNEMENTS 1 mois (juillet, août, septembre), fr. 7.05; 2 mois (juillet, août), lr. â.tO; 1 mois (juillet), ir. 2.56. Les demandes d'abonnement sont reçue* exclusivement par les bureaux et les facteurs des postes, -m Les réclamations concernant les abonnements doivent Strt adressées exclusivement aux bureaux de poste, AOBIdlSTRATIOn ET HÉOACTIGS ; • 1. tt3.. tayne-aux-ïlerba^-Potagèra** Sra»*ll«B. LA BELGIQUE PRIX DES ANNONCES Petites annonces, la ligne, fr 0.50. — R/olames avant les annonces, la ligne, fr. 1.25. — Corp» Jh journal, la ligne, fr 5.00.— Faits divers, la ligne, û'. 3.75. — Nécrologie, la li^ne, tr. 2.50. — Cotm des Eleveurs, la ligne, fr. f.90. Bureaux de 9 à 17 iieuee*. Direction et Adsliisttttloa ; ffd'a' ,V V8 iOS. MORESSÉE, DIRECTEUR Aujourd'hui : HUI7 pases. LA GUERRE 1,056° jour de guerre Sur aucun des fronts le3 opérations ne tant entrées cette semaine dans une phase •ouveile. En Flandre et en France, le3 "fréquents eettours offensifs entrepris par les Allemands, ft^uii. leuient suivis d une réaction énergique ■tes Français, ont eniretenu une vive anr-nation. En lin . de. compte, on consulte quelques petites modifications du front en fa-TOur des Allemands. Sur le front austro-italien, où le calme •rest rétabli sur l'isonzo, ce sont les Italiens qui so sont assuré do légers avantages au moyen des fortes attaques qu'ils ont dl«S-•elo-pp» au sud du Tyrol. Nulte part ailleurs la situation n'a changé. La guerre sous-marins Berlin, 2-2 .juin i Nos sous-marins ont coulé, pendan* le aaoïs de mai, un tonnage total de 609,000 tonnes brut. Les navires coulés étant en grande majorité des vapeurs marchands à çranue capacité de oargaisop, dans lesquels les chaudières» les machines, les soutes à «barbon, eue., no prennent que peu do place, on peut estimer que ces 869.000 tonnes brut correspondent ù. peu près près à 55$,000 tonnes normales. La tonne métrique étant double de la tonne de mer lorsqu'il s'agit de marchandises d'un poids spécifique moyen, tels par exemple les ce-féales, le fourrage, le charbon et la laine, la capacité de transport de 550,01)0 tonne» aortu<alcs correspond en' chiffre rond à un pouls de marchandises de 1.100.000 tonnes a»ôtiriuues de 1,000 mios chacune. Le ma-Sériel d!o transport de» chemins de fer a ?oie normale en Allemagne comportait en 1915, d'après la, statistique de l'empire, environ 700.000 wagons à marchandises, représentant uu poiefs ae chargement, utile de 10,200,000 tonnes. Les navires coulés pendant le mois ùq mai auraient pu constituer le dixième de ce chargement. Le wagon étant une mesure plue compréhensible que la tonne pour les habitants de l'intérieur -iu pays, disons que 1J Entente a perdu pendant le mois de mai environ 700,000 wagions 5e 15,000 tonnes chacun ou, pour nous exprimer d'une maniéré plus claire encore, •2.000 trains de marchandises de 70 essiieux chacun, ce qui correspond à une perte quotidienne de 66 trains de marchandises. * * * Londres, 22 juin : Dans les cercles maritimes, on cfrt que, Jans le nord de l'Angleterre, il n'y a plus ijue six ports ouverts à la navigation trans-tlantique. Tous les autre» ports no ser-ent plus d' escale aux transatlantiques et ifi re^oTvent plus que des caboteurs. * 4 • Londres, 22 juin : Sir Chven Philips a prononcé un discours à l'assemblée générale do La Eoyal Steiiin Paeket Company sur La situa tien difficile qui sera crée© à la- flotte marchande inglaise après la guerre. — Son tonnage, a-t-il dit, aura considérablement diminué, et ce qu'il en restera «ira gravement souffert do l'usure tandis -qu'au contraire la situation des neutres se «ra améliorée, de telle sorte qu il est a oraiudre que la flotte anglaise doive s'incliner, sur de nombreux terrains, devant la prépondérance de ses concurrentes." * * * Pans, 22 juin : Du ,,Pet.it Parisien" : — Un navire do patrouille français, d,> l'escadre de la , JBritannia",ayant recueilli i Sun bord en haute mer 50 hommes appartenant à l'équipage d'un vapeur anglais aoule, a eu à soutenir un coml>at contre feux sous-marins. Un autre navire de patrouille de la mthne escadre avait recueilli à veille à son bord 40 matelots d'un na-rire ooulé. Un torpilleur français a débarqué à Saint-îîaphaël l'équipage de deux voiliers italiens «ouïes. Le 19 juin, un trois-màts frança.s a .été coulé dans la partie occidentale de la Manche; son équipage a été sauvé par on torpilleur. • * * Paris, 22 juin : On mande du Havre aux journaux qu'au «ornent où l'on procédait au déchargement *ki matériel de guerre amené par le vapeir américain ,,Eastgate', il s'est produit une «xplcsiOB qui a coûté la vie à un ouvrier. Dans la cale du navire, on a découvert une «achine infernale d'origine américaine. * i * e Madrid, 22 juin : Le vapeur français ,, Vénézuéla", de la Compagnie Générale Transatlantique, arrivé vers la mi-juin à La Corogne venant de La Havane, n'avait que huit passagers 4 bord'. Deux cents personnes s'étaient fait inscrite pour le voyage, mais à la dernière minute cent nonante-aeux d'entre elles ont refusé de. s'embarquer. Les cinq dern ères do traversée, l'équipage et les passju. çers ont dormi tout habillés à côté defc •eanots de sauvetage. * » * Maorid, 1 juin : D'après l'i,tmparcial,,f le vapeur anglais ,,Ballat de Liverpool, transportant du mi-aeroi en Angleterre s'est échoué au large t Altffvria. Des sous.niarins ont coulé près de Saint-•'^"baetien un vapeur de nationalité inconnue jaugeant environ 6,000 tonnes. Ha ent foulé, "o outre, à l'ouest d'Algaria, le vapeur al-"îemand ,,Energi.V' (740 tonnes), saisi par « Portugais et qui transportait des che- aux et des rails de Casablanca à'Bordeaux. * * • Amsterdam, 22 juin : Le lougre „Hendrika", d'Ymuiden, a étî *ûulé par un sous-marin allemand. ^ » Amsterdam, 22 j^iin : Uit-r soir, le vapeur ,,Zeolao<}" est entré • Hessingue. Il a ramené d'Angleterre ircnte-i'.euf passagers parmi lesmiè's !os memm-fs ae |„ (M'oation danoise qui s'est «nih.e aux Etots-Unis por:r trahir des que»-aons d ordre ùîonomùiue, ainsi ( ue des Ïomnies d équipage de plusieurs 1 navire» ( torpillés. Copenhague, 22 juin*: . J Le ministère des affaires étrangères an, t sonso (jue d'après un télégramme de la l «®g»tion du Da.rjemiirk à Paris, le var.eur ,, Vaenng-'' a (-0 coulé le 18 juin dans la MaiTi^iio: !m chauffeur a p&i. , n.utre Pflrt, suivant un télégramme rie y ** l'gadoû du Danemark à Londres, ie ! •enooner a moteur danois ,,Konv5cr' q,u 0 Mfcm d'Bapn,gno aax F«roë ohar.'é a •ei, & ooulé 1® 15 jahin. Enfin. li peur danois , Dorte Jenseu" a touche un< mine et a ooulc dans la mer du Nord. * • * Christiania, 22 juin : A l'assembl e générale de la Fédération des armateurs norvégiens, le président a an* nonce que, depuis le début de la guerre jusqu'à présent, la flotte marchande norvégienne avait perdu 585 navires, jaugeant au total 818,983 tonnes. Lorsque les hostilités ont éclaté, los navires norvéïgiQaia de plus de 100 tonnes représentaient un ton-u<ig:o total do 2,600,000 tonnes; dont le tiers environ- a dono été perdu. Les nouvelles constructions et les achats de navires ont donné au total 918,000 tonnes- Pendant le même laps de temps, la disparition naturelle ck'S navires et les ventes do bâtiments faites à l'étranger représentent 702,000 tonnes. En conséquence, la flotte norvégienne possède aujourd'hui 600,000 tonnes de moins qu'au mois d'août 1014. » * * Christiania, 22 ;uin : Se basant sur le * rendement de l'impôt sur les béineficos (I© guerre, la „Norg s Ilandels-og yss-ifartstidende'' évalue à o75 miLlione le couronne^ le bénéfice réalisé par la flotte marchande norvégienne pendant l'exercice 1916-1917. La situation en Grèce B;ile 22 ;uin ; Le roi Constantin est arrivé jendi soir à Thusis avec sa famille et sa suite. T^a gare était gartilie militaireme^it par un dêtache-ment du poste-frontière dont le commandant avait mission do la saluer. Une foulé nom- grouse a fait au roi un accueil cordial. » * * Berne, 23 juin : On mande ik> Thusis que l'état de santé Uu roi Constantin esi satisfaisant; le suu-\erain a 1 iateation de séjourner quelques jours à Saint-Moritz, accompagné du colo-- tel l^evidis et du major Manos. La Relue, très fatiguée du voyage, dés're prendre du repos. Dans l'entourage du Roi, on affirme qu'aucun greo d'Athènes ne prendra les armes ea faveur de 1 Entente. » « * Z-unoh, 22 juin : Le correspondant à Lugano de la ,,Noue Zuicher Zeitung" a pu causer un instant avec le roi Constantin Le roi lui a fait qu'il était reconnaissant à la Suis e pour son hospitalité; qu'il espère pouvoir y ies_ 'er jusqu'à la fin die 1a guerre; qu il y vivra dans la plus grande simplicité et en dehors <!e toute action politique, et qu'il est décidé à ne recevoir aucun journaliste qui viea-drait lii demander de faire des d'clarati ms portiques. 51. Streife, ancien ministre des affaires étrangères, qui f :it partie de la suite du roi, a ajouté qu'il fa Liait tenip pour inventée de toutes pièces toute interview politique du roi ou de son entourage qui viendrait à être publi e dams la presse. * * • Paris, 20 juin : Du ,,Temps'' : —• Toute la Thèse» lie, le district d'à Co-riiïtho et une partie de Phokis ont été occupés par les Alliés. T es troupes britanniques, françaises et russes ont débarqué au Pirée. MM. Elliot et Guillemin, ministres dfAngleterre et de France se Sont rendlas à Paris pour faire rapport à laurs gouvor- , nemeats. ♦ * Pans, 22 juin : On mande de Salomique au „Temps" qu6 i Prv-vésa a été occupée par un détachemen: j français. Les troupes et les gendarmes grecs se sont retirés. * » # Londres, 23 juin : On manne d'Athènes au ,,Central News" : — A la suite des inciùenls survenus dans le Péloponèse, les Alliés ont cornu e icé à dé-barquer un coi-ps de 20,000 soldats. Des mandats d'arrêt ont ét^ ianc s contre le g néral l'opoulos, ses officiers di?état-major, le président de la Féd ration des réservistes et des fonctionnaires de la province. On sait que le général Popoulos a refusa de reconnaître le gouvernement vénizéliste ci'AtfuNnes er qu/il prétend instaurer un gou-vernemcn; séparé pour le PiL>ponèse. Paris, 22 juin : On mande d'Athènes à l'Agence ITli^as : Le 20 juin, le roi Alexandre a adressé . la letlre suivante à M. Zaïmis : — Je suis avec un vif intérêt les efforts entrepris en vue d'amen or l'union entre tous les citoyens grecs. Fidèle gardien d< la Constitution, :e suis disposé, plein de confiance dans les bonnes intentions do* Puissances qui la garantissent, à collaborer loyalement avec elles à la pacification des esprits et h la réconciliation de tous les citoyîns grecs.'' • ♦ * Londres, 22 juin : L*Agence Tîeuter annonce que M. Yenii-'-elos est- arrivé au Pir^e, où il séjournera trois jours; il ne ae rendira pas à Athènes. Paris, 22 juin : * * On mande d'A thèmes au ,, Petit Parisien" : — Le général Dousmanis et le colonel' Mqtaxas ont demandé des passeports pour la Suisfve. ce qui ne leur a pas encore été accordé. Lefi pui^ijuces de l'Entente ont dlA oidé rV.^ modifier leur attitude vis-à-vis de ces officiers. Les vénissélistes demandent qu'une insf^uction militaire soit ouverte contre eux. Tes Aliliés ont remis à M. Za'mis nne liste do soixante personnes dJont ils d^man-îent l'arrestation. * 0 Londres, 23 juin : Le correspondant du „Timea" \ Athr'-n©* ?.n nonce l'arrivée au Piré8 premier sriupo des per^rwinalités germanopTiilcs oom-lamnées au bannissement. M. Zacliias, le président _ de la Fé<Viration des réservistes, i été parqué en compagnie de nombreux sujets alloîminds, dans une partie du port ?ous la garde die soldats baïonne'te au ca-ion, jusqu'au moment où ils ont été Con-ïuits à bord du navire que devait les em-nejicr.« ♦ — L'Allemagne et les Etats-Unis New-York, 22 juin : Pendant les neuf premiers mois del'etxer-ice fiscal 1916-/917, les Etats-Unis ontex-torté du matériel de guerre pour une va-eur totale de 1,643,681,000 dollars. Depuis e d-'hut de la guerre, les exportations arno- ( icvuaes de matériel de guerre ont atteint ( énorme chiffre de 3 % milliards de dollars. . Londres, 21 juin : * Le ,, Daily^ Jikpress" annonce que l'écri- ain améiioain E. Russel, qui séjourne en r > ussie ave® la Commission améric ûno, a été < v«ba du parti &ociali»« américain parce i ujI s est récemment prononce en faveur de i 1 ffuerrii. - 37s: ^3^.^iidii>^^*JSXSB!SSaj^JJL.A^sarssSÊBameXSBtS | La Conférence de Stockhoin Stockholm, 22 juin : Les délégués de la minorité des socialiste allemands sont arrivés à Stockholm I 22 juin. ^ * Rome, 21 juin : La ,,Idea Nacionale'' annonce qne se ciali&tes itnlieais ne sauraient se rendre ; Stockholm, étjant donné que, à la suite d l'accord conclu entre les Alliés, le gourer nemeiut italien ne peut acconîer d)o pu«>s? ixirts pour la Scandinavie que valables jus qu'en France; or, le gouvernement frflai ai ne délivre pas *de passeports pour ttock holm. Les événements de Russie Copenhague, 22 juin : On mande de HaparandSa à la ,,Ber lingsche Tidenae" : — Le Bureau télégraphique de Finlandi annonce que nom seulement les ambaspa (leurs de France et d'Angleterre ouï quitt< Pétrograd, mais qu'en outre une ruptur( entre la Ruissie et les Alliés est imminetnte 1-e journal finlandais ,,Kaijala" confirme cette information, qu'il assure provenir d< Pétrograd d'une source digne do foi» * * Copenhague, 22 juin : D'après une information de Pétrograd, \ mécontentement contre M. Keretnaki grandi sans cesse et se montre à ?oute occasion, ttecemment lors des élections pour la nomination du comité du parti social-révolutionnaire, M. iverensii a subi une gra\e défaite. Tandis que M. Tcheruof, ministre de 1 agricultiue, et MM. ltaltitnikoJf et l\us sanof, étaient réélus i\ une forte majorité. M. Kereneki n a obtenu que la moitié cfes voix intiispensables à. son élection. Avant te vote, de violents discours ont été prononcés, accusant M. Kereuski d'employer son activité en faveur tfcc la guerre ce qui est contraire au programme du parti. M. Ivérenski, atteint do tuberculose des reins, doit garder le lit. Il est très fiévreux. On escompte que sa maladie le for-ctia ù se retirer. v Certains milieux travaillent- dès à prisent à f.iire nommer l'ancien commandant en chef de l'armée, le généra] Alexéief, au poste de ministre de la guerre. * * Londres, 22 juin : M. O'Grady, qui faisait partie de la dû-légation ouvrière qui vient de ronger de Russie, assure qu'une instruction judiciaire publique sera ouverte contre l'ancien tsar et contre plusieurs hauts dignitaires du pays. M. Kerenski a déclaré h M. 0'Gra% Qu'au cours de cette instruction il sera produit un document démontrant qu'une paix séparée devait être conclue le 15 mars entre les Puissances centrales et la .Russie, paix, dit M. Kerenski, dont il n.est plus question maintenant. ♦ « » Pétrograd, 23 juin : M. Tcheidse est gravement malade et ne [peut assister à aucune séance du Conseil des .ouvriers et soldons. On craint qu'il no puisse sa r'ïabtir complètement. » * « Stockholm, 23 juin : Le ,,Djen" annonce que les mouvements séparas prennent un daractère menaçant en Russ e. Jusqu'à présent, il u existe pas moins de 37 républiques qui ont leurs lois propres et leurs propies constitutions. Tous les efforts faits par le gouvernement provisoire en vue de ramener les rahaUes à la raison n'ont pas donne le moindre résultat. Les d légations envoyées sur les lieux sont renvoies dans la capitale ou mises en état d arrestation. * ♦ * Copenhague, 22 juin : Des télégrammes de Pétrograd arrivés ici via Haparanda parlent de la grands nervosité qui règne a nouveau dans la caivi-ta.'e russe- On songe avëo anxiété aux mesures qui seront prises par le gOuverLeuieot contre les chefs des rebelles de Kronstadt. Journellement, les contre-révolutionnaires et les anarchistes fout prévaloir avec plus ou moins d'iusistîince leurs prétentions. Très sourent, les quartiers du centre sont le théâtre de collisions, die tir de mitrailleuses et do destructions. » * * Pétrograd 23 juin : Des anarchistes s'étant emparé de la maison de campagne du général 'Jurnovo. dans le faubourg do Viborg, le gouvernement provisoire leur a donné 1 ordre de décamper s-his menace d'user contre eux de la force armée. Une foule de plusieurs milliers de personnes qui entoure la maison manifeste l'intention d'en défendre les occupants.» * Beriin, 23 juin : On mande de Pétrograd que le ministre de l'intérieur, sollicité de divers côtés de faire preuve dpénergie et d'arrêter M. Lénine, ea a entretenu à très reprises le Conseil des ministres qui a dk oidé» de ne pas prendre de mesures spéciales, M. Lénine n'étant pas sorti jusqu'ici du domaine die la théorie. * * Stockholm, 23 juin : On mande dé Pétrograd, via Ilaparanda. au „Stookholni3 Tidningen" : — Iyassemblée plénière des délégués des Conseils des ouvriers et soldats de Russie a déclaré ne pas comprendre comment le gouvernement provisoire a pu participer à l'acte de violence commis contre la Grèce-M. Zerertclli a répondu que la Russie a envoyé une protestation à l'Entente par 1 intermédiaire de son ministre des affaires étrangères, et que cette protestation contre la violation de la Coastitutioa de la Grèce et de son droit de disposer librement d'elie- mème sera prochainement publiée. » * * Pétrograd, 22 juin : Le Comité du parti des octobriste:, présidé par M. Goutohkof, a décidé" que ce groupe portera dorénavant le nom de : arti libéral républicain. • * # Paris, 22 juin : I-o correspondant à Pétrograd du ,,Petit Parisien" revient sur les événements qui tiennent de se déroulflr à bord de plusieurs uit's de la flotte russe de la Baltique et lit qu'un grand nombre d'officiers supérieur? >n t été assassinés. *** Pétrograd, 22 juin : Une grande partie du trafic d.-s c ; uins Je fer de P^trograd-Witelsk, Mosoe-u o r -. >t Moscou-Nijni Novgorod est arr^t '• >>ar ■uite de la grève des oàeminots » T-, ♦ » Paris, 23 ;uin : Divers journaux assurent que la majorité !u Coiiserl des ouvriers et soldats de Pétro-rad persiste à exiger que le gouvernement nv'it» le conseiller national suisse M. ïri.M*4 à reresiir à Pétrograd comme h^fcs e 1A Paris, 22 juin : 1 L/,,Action Française" commente la ré ponse de l'Angleterre au gouvernement ru©.* concernant la revision des traits : s — H s'agit, ditr-elle, d'une révision des 2 concernons faites à diverses reprises autres fois au gouvernement du tsar poiir le décidoi à continuer la guerre. L'annulation de ceg accords no présenterait auoun inconvénient _ pour autant que la Russie persiste a votv- i loir sa battre." 3 « DÉPÊCHES DIVERSES Amsterdam, 22 juin : On mande dje Londres à l',,Algetmeen Ilandeteblad" : — k3ur le front à l'Ouest, des troupes i anglaises aont venues se substituer daus le &.*cteur situé au nord d'Ypres- aux troupes belges et françaises qui en assuraient jus-quici la défense. • * • Paris, 22 juin î » 1 Les journaux annoncent que les socialistes radicaux vont interpeller le gouvernement | pour lui demander, de publier les traités con-1 dus entre la France et l'Angleterre, ainsi que les accords conclus au sujet die l'oo- cupation de Cala>s par les Allies. • * * Paris, 12 juin : M. Hervé écrit dans son journal „La Victoire" : 1 — Nous avons chaque jour l'occasion de nous entretenir avec des permissionnaires, arrivés des diverses parties du front. Il serait pu<érii de nier que la plupart sont extrêmement las des trente-cinq mois da guerre et des derniers grands efforts qu'ils ont fournis. Néanmoins, le commandement supérieur devrait éviter tout ce qui pou» fournir à nos soldats prétexte à des plaintes comme œlies que depuis quelque temps ils énoncent unanimement. Sans parler de la mauvaise nourriture et des congés qu'on lour refuse injustement, les régiments d'élite s> montrent très mécontents qu'on les otbpge à rester souvent vingt, trente, quarante et ruéme cinquante joui s consécutifs dans les positions les plus périlleuses. Ce qui es. plus regrettable encore, c'est de voir augmenter, depuis la dernière offensive prte d« Craonne, le nombre des plaintes dfc l'infiu-terie à l'adresse de l'artillerie. Ces plainies sont &i noinbreuses et si précises, que le commandement supérieur ferait œuvre sage en ouvrant une enquête : la preuve idur arriverait, de tous l' S côtés, que nos canons, rualgTè tous les signaux, ont partout bombardé notre propre infanterie." * • * Paris, 22 ;uin : Du ,,Matin" : — La nuit de samedi à dimanche, la ville de Nancy a été bombardée par des aviateurs allemands. A minuit, une quinzaine de bombes, dont une très puissante, ont été .jetfos sur la ville. Les dégâts mat/ri ls sont très importants. Une cinquantaine de ■ oldats et un civil ont été blessés; dix-sept personnes ont été tuées. La nuit de dimanche à lundi, les aviateurs allemands ont exécuté un raid sur la région de. Pompey, près de Nancy, et ont détruit le pont Saint-Vincent. , , ♦ Lflrou, 22 juin : Le „ Progrès de Lyon" demande au gouvernement de décider que les nouvelles de llussie ne seront plus censurées désormais. Il est temps que l'on sache en France quelle est la situation réelle et quelles sont las exigences du gouvernement provisoire, du Conseil des ouvriers et soldats et des révolutionnaires. S'il n'en était pas ainsi, il pourrait se produire des malentendus entre les Alliés. * * * Paris, 22 juin : La censure a interdit à la presse die publier des détails sur le mouvement gréviste. » * • Nancy, 22 juin : La grève des ouvriers et des ouvrière» oe la cordonnerie s'étend. Quatre fabriques ont cessé leur exploitation. Dans les autres f%riqu£S, la moitié seulement des tAvriérs travaillent encore. ♦ * * ' Paris, 22 juin : Le ",,Temps" annonce qu'une explosion de giiaou s'est produite dans la fosse Kuh-noltz, à Graissessnc (Hérault). Six mineurs ont péri ; seize ont étô blessés, enrre autres deuLï Belges, dont le journal ne donne paa les noms. Une enquêta est ouverte. * « * Berne, 2S juin : Les journaux annonce que, clans sa séance de jeudi, le Conseil fjd^ral Suisse a décidé que toutes les pe&nes prévues par la Constitution seront appliquées aux auteurs des excès comuiis à Genève et à Lugano. * * « Berne, 22 juin : I/Ai;ence Télégraphique Suisse annono* que le Coi>seil fédéral a décidé de ra^>neler le ministie de ï-uisse à Pétrograd pour l'interroger sur l'incident Hoffmann. * • * Genève, 2-2 juin : Le principal coupage des aetes de violence comnms conke le consulat allcmpmd à Genève, un nommé Jean Loceron, figé de 17 ans, qui s'Atait réfugié à Saint-Julien en France, a repa^sô la frontière hier, à La demande de sa mère. Il est venu so Constituer prisonnier à Genève. * * * Rome, 21 juin : La Chambre se réunira on séance secrète durant toute la 9-maine, après quoi le gouvernement lui demandera un vote de con- r>jice en séance pubLique-*» * Milan, 21 ^utn : I/,,tta»liana Naziornale" s'inquiète dr> l'co-eu'pation par les Anglais du ptort de Saliff, situé on face de l'Erythrée italienne. Elle rappelle que les Alliés ont demandé dos explications à l'Italie lorsque celle-ci a proclamé l'indépendance die l'Albanie sous le protectorat italien et demande si les Alliés ont pris l'avis de l'Italie avant d'occuper Saliff. * * » Vienne, 22 juin : L'Empereur a accepté la is^on du carnet Clam Maitinitz. Vienne, 22 juin : t A la Chambre des députas, le président a 1 donné lecture d'une lettre du comte Clam j Martinite, président du Conseil des minis- ( très, annonçant la retraite de fout le Cabinet et priant le présidant d'ajourner la t Chambre à lundi ou mardi. Ixi Chambre a ' é-t'*î ensuite ajournée au 26 juin. ! ^ ♦ Vienne, 20 juin : L'état de saute du roi Nicolas de Ai ou- 1 tèuégro inspire des inquiétudes : il souffii c (fiine for'e dépression moral» et vient, »ur 1 0 ««««eil de «es médecin», de portiir w»ur COMMUNIQUÉS OFFICIELS CommaaiqaËi de» ruuaance» Ceatrales. Berlin, 23 juin. — Officiel de ce midi : Théâtre de la guerre à l'Ouest : Armées du feld-m are citai prince-héritier Rupprecht de Bavière : Sua- le front en ilandre et en Artois, la pluie a entravé jusque dans l'après-midi l'action du l'artillerie, dont le feu est devenu ensuite viol^ près de la côte, dapui» Bixschoce jusqu'à Armenri ères et entre Loos et Bullecoiifllb Ainsi qu'au cours de la nuit cfhier, des détachements de reconnaissance anglais ont aussi été repousses aujourd'hui avant le 1«-ver du jour sur plusieurs points. Armées du prince-héritier allemand : Hier matin, après une courte mais violenta action d'artillerie et de lancer-mines, ries détachements de régiments de la Basse-Saxe ont pris d'assaut, près du Chemin des Dames, une partie de la position française établie au sud-est de Filain et ont maintenu, malgi-é trois violentes oontr^-attaqoes, les tranchées conquises sur un front d eu- | viron 1 1/2 kilomètre et sur une profonde*»-de 500 mètres. L'ennemi a subi de fortes portes, les troupes qui occupaient les tranchées s'étant enfuies et ayant été prisa* sous notre fou de barrage. Noua avon* réussi à faire 300 prisonniers. Ce matin, les Français ont passé à l'attaque à F ouest du Coruilleç et ils ont attar-qué le soir prè9 de Vaux ail Ion sans obtenir de résultat. A l'ouest de Craonne et sur les deux rives de la Meuse, des attaques de détache ments de reconnaissance noua ont valu des prisonnier». Armées du feM-maréchal duo Albrecht de Wurtemberg : Le long du front, opérations habituelles seulement. Au nord de Saint-Mihiel et à l est de la Moselle, des troupes de reconnaissance françaises ont été repouss'es. Depuis le 15 juin, 23 avions ennemis ont été descendus au cours de combats aériens et 5 sont tombés sous le feu de nos canons do défense. Nous avons, en outre, des-ceudu 4 ballons captifs ennemis. Théâtre de la guerre à l'Est : Tlier, le feu a ét)é plus intense, notamment entre la voie ferrée Lemberg-Tarnopol et le Dniester. Front macédonien ï La situation est inchange#. >' f-^ • Berlin, 23 juin. — Officiel d'hieT soir : Dans l'Ouest, l'activité de 1 artillerie, contrariée par des averses, a été minime. Nous avons exécuté un fructueux coup de main au sud-est dô FUain, sur la rive nord de l'Aisne. A part cala, rien de nouveau.Berlin, 22 juin. — Officiel : 1. Criwce à l'activité de nos sous-marins, 21,000 tonnes de jaugeage ont été nouvelle^ ment, coulées dans les zones interdites serp-tentrionales. Parmt les navires détruits, il y avait : le vapeur armé anglais „I£nid-wen ' (3,51)4 tonnes), un grand vapeur arme anglais, do nom inconnu, et le sohoo-uer i talion „Luisa". Des autres navnes coulés, un était chargé de 2,000 tonnes de blé et deux transportaient du bois. 11 n'a pas éfeé possible d© vérifier la cargaison des autres navires. 2. Dans la Méditerranée, nos sous-marins ont encore coulé un certain nombre de vapeurs et de voiliers représentant un jaugeage total de 4o,177 tonnes. Parmi ceux-ei, il y ^avait : le transport anglais ,Ca-meroman'' (5,;s6l ronnes), le transport français ,,Yarra" (4,163 tonnes), les vapeurs armes anglais „islandmore (3,<M6 tonnes), charge de 4,500 tonnes de charbon ei ,,Bennha (1,877 tonnes), avec uue cargai son do 1,700 tonnes de caroubes; en outre, deux vapeurs arm s anglais, de noms inconnus, jaugeant 1 un et l'autre 5,000 tonnes. Avec les navires ont été détruites des cargaisons composées principaleineot do charbon, de blé, d'huile, de vin et de phosphate.^ ♦ Vienne, 23 juin. — Officiel d'hier : En Galicie, 1 activité renforcée de T artillerie con nue. Partout ailleurs, la situation n'a pas changé. » » * Vienne, 23 juin. — Officiel : Théâtre de la guerre à l'Est. Sur le front des Carpathes et en Volhy-nie, le teu de l'artillerie ennemie est devenu plus actif ù certains moments. Nos batteries ont énergiquement répondu au bombardement constant du secteur situé au sud de Brzezan,y. i Théâtfe de la guerre italien et au Sud-Est. 1 Opérations peu importantes. * Sofia, 22 juin. — dfeeied. i Sur le front en Maoédoine, dans la bouelt» de la Czepna, violente canonnade intermittente.1 >aus la région de la Moglena, des détachements de reconnaissance ennemis ont étt; . rept)i»»éa. Entre les îacs de Doiran et de Butkovo, ( opérations de reconnaissance fruotneuaes. Sur le versant septentrional des montagnes do Kruscha, un de nos détachements de reconnaissance s'est avancé jusqu'à la , crôlo situeo près du village de Mahrouii; il a attaqué des postes anglais à l'aide de i grenades à main et à la baïonnette. Un dt- , lâchement ennemi a été dispersé. Nous avon* fait des prisonniers et nous nous sommes t emparés de chevaux, d'armes et d'autre ma- 8 tériel de guerre. Sur la rive gauche de la Strouma infé- v neur e, encadrements entre détachements 0 îtvanoés. Sur le reste du front, simple canonnade. 5 Sur lo front en Roumanie, près de Mah-nudia et près d'isaccea, fusillades. Près C le Tulcea, fusillade» et oanonneides. « Berlin, 22 Juin. — Qflioietox : Lo 21 Juin, sur lo front en Flandre et sur e front d'Arraa, l'activité iîo l'artillerio et de infanterie est re~t o uornirVj. Par contre, l'activité des aviateurs angiais a augJn«Œit)d, notai»- S nent dans Ja région d'Ypres, do Wytecbaeto, de Jc et au sixl de la Scarpe- Le» att»qne3 de si >atrouilles que les Anglais cmt tenté d« pronon- ei *îr, ont ('té toutes repouâàre3, entre autres au lord de la Lys, à l'est d'Armontfôres, au nord-West ,'o Aouve-Chapoile et dans ^'aro de L«ns. >Jo3 patrouilles ont pén^lré dane les tranchée» nnoniies et en ont ramené des ptri8om»iers. Drins la région de Saint-Qjuentiii, les par ti rouilles ont « f' trèa actives. A l'est de J'Env {t, dre ainsi qu'au sud de SainteQuontin, des pa^ rouilles allemandes ont prononcé ctei attuqnrSi rucài«*e3, fait dos paisonniôrs et capturé d«s .itraili«ti«oa. iSur l'Aisne et dans l'ouest de la ChampGçi)^. ai 2S op(hit»«(iua ont &u|pweitt» d'intensiké, de pnr» ,Jj t d antro. Au aouit de l'atteu|u» klleroande pro-qdcm près «= Poelberg. d»n« W com- luniquô «fieici, «es dWit ue i» Thu- U1 c^oee, comme d'habitude, par un heu rooi^a^, mais de courtes caiiouua^tfs d© lanc©-mines La« troupes d'attaques qui s étaient av*ne «s p^r pr>Se, ont, en très feu de temps, utajtrtjè t«e troupes tran.aûee qui oecupeient les tr*uch<«». Parmi les 100 prisonniers que noue aroiie tvhi ;-e trouvent 2 officiers. Pendant tente» 1-a. nuit, 1rs Français ont ;it:aquû la position qu'3*» av*vptj4 perdue. Toutes leurs» aifeu)i:e? ont H- r«p<>us^ 00 n'est qu'à la 6epti*.«ee atiaciuc qu'il» réussi à faire fléchir legereflrient l'extrémité 4e l'allo dft noire nouv*Jle position. Communiqués aes armées alliées Paris, 72 juin. — Officiel de 3 heures t Au sud de La Père, nous avons ei'iectaé une looursioii dans les lignés uiucmius Oan» la ré-gion de Beautor et ramené des prisonniers.La lut'te d'artilierie s ein poursuivis i l'est de Vausailion qi s est etendae ta cours de la nuit dans la région au sud 1 ùain et au nord do Brayo-en-Laonnois, ou elle a pris un oaractère d'extrême ma-lensité.En Champagne, hier vers 9 heures dw soir, après une s rieuse préparation d ap. tilierie, i ennemi a attaqué nos tranche** sur la Crète du Téton ei a 1 est de ce mou* sur itn front de 400 mètres. L'ennemi, qui avait réussi d abord à penétrer dans nos éléments avancés, en a été rejêtf après u*i vif oombat..Nous avons rétabli iitégraiemec* iiotre lig-ne. En Lorraine, un coup d« main ennemi vers le bois do lionières n'a douoé aucun résultât * Par's, 22 juin. — offieiol <3o 11 heures i Sur !e Chamin des Dames, le barubaruo-trient d« lœ p.xskiou» au sud (Je Kl i.m ito,ns la ràgion de liraye-ea-Laouuois prolefijjé jusqu'au matin et a été suivi d une ^-•rie d'attaques très violeuies. 8ur uii Jruat do plus de detL-t kilométras, depuis l'ouem de la ferme -La Royère ju^ju-'à i épine (Je Uhavréguy, l'ermemi a Lancé des forces un-portantes composées de troupes spécules, 'îla ont attîujue avec uu grand aclianiwuienj malgré les lo-urdes perles qui leur otit eti uifligées par nous, ôur la majeure parue du front atta<jué, les efforts de 1 ennemi om4 brisées et les vajjui» d assaut, i-euetie» dans les tranchées de départ. Nous a vous maintenu nos positions, sauf au centre, uà l'ennemi a |m, après plusieurs tentative», pénétrer dans un saillant de nos lignes. Canonnade interu\jtttente sur le reste tfa front. ^ • Londres, 22 juin. — Officiel : Nous avons exécuté d'heureuses attaque* au sud-est uO Quèant, ainsi que près da Neuve-Chapelle et d'Armentitres. La nuit, nous avons repousse un détachement dJatto<iue ennemi à lest d Epehy; les Allemands ont laisse des morts dans uoa obstacles. Dans la mèhiQ région, 1 ennemi .j tetntû d attaifuer un do nos postes ètalili près de la ferme de Guillemont; celte teo, tauve a échoué. Nous avons descendu sept avions aile, manda. Trois de nos appareils manquent à l'appel. * Rome, 21 juin. — Officiel : Hier soir, dans le scieur de la vallée de Costeoda (Ampe^zouo), sur la or o d|u P&-it Lagazuoi, nous a von» fait sauter uluj puisiàanto mine ul-cée après le creusemexit di un long et mport^nt boyau L e.volos'oa a bouleverse la position ennemie et a a-uWiti les troupes qui l'occupaient. Nos chasseurs alpins appuyés par le feu de notre -a-ùl-lâtie, ont ensuite conquis, grûoe à uaie ;<>• !;uiue imi^étueuse, lo sommet de ia hauteur 2,668 sur le Petit Lagnzuoa et y ont ïj33l. tintement et;ibli une j.x)sition de ckfense- Sur le front des Alpes Juliennes, des® •enkitives dJanta^jue emjeniies, dirigées Otj^ tre nos positions établiés pr. s oe "Vodice au sud-est de Jamiano, ont échirué. L'artillerie autrichienne a violemment bombardé nos positions établie» sur ie» hauteurs situées au sud de Versic; nos t,as-Uîrtes ont fait taii-e les canons ennemia. !'ans la même région, nous avons sensible^ nent avancé notre première ligne grâoe i une attaque -prononcée par surprise. Pétrograd, 21 juin. — Offieiol : Sur le front l'ouest et sur le front en Roumanie, fusiUfides 0t activité aérienne. Sur le front du Cooease, au sud d E*> dndjan, les Kurdes ont passe â l'attaque at ont rejxmssé nos troupes dune position qu'îles oceui>ai«nt. Nos réserves ont «xA» oirté une contro-actoqne à la baïonnette eà i>nt dis]>ersé les Kurdes. Nous avons réto* L»li la siH»tion primitrve. Le capitaine de cavtiierie aviatmrr Koza-:of a descendu un avion allemand qui e«t ombé dans les environs do Podgaitsi. 1 jt& iviateurs ennemis ont été faits pj-isouniers. :A^^.rj.^rof.casTOM^wa»rza»»wrowimi n in w.jirn», nrii Dépêches Diverse» Vienne, 21 juin : M. Kado^avof, président du Conseil <gk* ninistres bulgare, a dit au rédacteur en ch«f *u „FremdenblatV' : — C'est avec la plus entière confiance ue j'attOnds l issue (je la guerre; il ^ lu possible à 1 armée rus»© d'enurepreoir# ^sonnais une grandie ofterisive et, d art, les événements de Urt-ce ltQ ^m e nakire à modifier la situation dans lo* [aUuuis où le général Sarrnil, méîme aide de l'armée grecque, est iwaapabiB atteindre un*résulta notable. Avec kj Ocit-autemeut du roi Consfcuitei, la Bulgari® 3 tiendra dans l_s temtoire» greo« qu coupe sans se soucier que V en i zekw de. Maie [incident du Cojïteîl (fe-î nuuistreï a pent-fiire rn^rno d'une r^»itblii|ixe grec<iue. La récolte est e.\celleute eu Bulgarie <* » Roumanie, au poirn de comf».er et aii-ûlà tout déficit évŒifcel des Puissancol . En ce qui la ooncen-na, la liai-^no a décidé de mettre à la cIiTp<>*tioa (Js » altiés toutes Jes ciré al 03 dons eUe dia. >se." ^ * Vienne, 23 juin : * La eouscripilon au sixième emprunt ^ lierre aulnchien a été dCtnréa luer. lm lurnaux annoncent qu'il est certain qm >n résultat (Jô[>as9era e«lui du oinqnièm* uprunt, qui avait donné 4,400 milliona •uronnos. * * • Londres, 22 juin : M. Thomas ministre franc as des muni. >us, est arrivé à Londres retour de Pét^o. ad. * Berlin, 23 juin : " * 1/3 ministre anglais des afXures étrangèn» irait avisé le minimi-e <Jb Suiw» a Loa-es que son gfruveruanent anglais can»i<fe. ïa démarche de M. Hoffin-'inn riitiii^ 1 nef 2CU amieal pp;Ar 1'<* «w

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Add to collection

Periods