La libre Belgique: bulletin de propagande patriotique

244 0
01 February 1915
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1915, 01 February. La libre Belgique: bulletin de propagande patriotique. Seen on 10 December 2019, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/zc7rn31h12/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

LA LIBRE BELGIQUE Acceptons provisoirement les sacrifices qui nous sont imposés..., et attendons patiemment l'heure de la réparation. Le Bourgmestre, Adolphe MAX. Envers les personnes qui dominent par la force militaire notre pays, ayons les égards que commande l'intérêt général. Respectons les règlements qu'elles nous imposent, aussi longtemps qu'ils ne portent atteinte ni à la liberté de nos consciences chrétiennes ni à notre DIGNITÉ PATRIOTIQUE. Mgr MERCIER. BULLETIN DE PROPAGANDE PATRIOTIQUE — RÉGULIÈREMENT IRRÉGULIER NE SE SOUMETTANT A AUCUNE CENSURE ADRESSE TÉLÉGRAPHIQUE KOMMANDANTUR - BRUXELLES BUREAUX ET ADMINISTRATION ne pouvant être un emplacement de tout repos, ils sont installés dans une cave automobile ANNONCES : Les affaires étant nulles sous la domination allemande, nous avons supprimé la page d'annonces et conseillons à nos clients de réserver leur argent pour des temps meilleurs. La Paix par le Triomphe du Droit. On discute beaucoup en ce moment dans les journaux et dans les conversations au sujet de la fin de la guerre et des conditions de la paix dont chaque jour qui s'écoule fait sentir davantage l'urgence. Les uns disent : une seule paix sérieuse et durable est possible, c'est celle qui résultera de l'écrasement des deux empires allemands qui, dans le but d'établir leur domination sur l'Europe, ont déclaré la guerre et violé outrageusement le droit en envahissant la Belgique dont ils avaient garanti la neutralité. D'autres disent et l'empereur Guillaume II s'est fait leur organe dans une déclaration au Président des Etats-Unis en septembre dernier {Times du 17 septembre). « Si le monde espère un désarmement, l'écrasement de l'Allemagne est le plus pauvre moyen d'y arriver. Une Allemagne abattue recommencerait l'ère qui a suivi les guerres de Napoléon et chaque homme, tout enfant, les chiens et les chats, se prépareront pour le jour de la revanche. » L'Allemagne veut bien reconnaître que la guerre est indécise. » Chaque homme dans l'empire croit sûrement et honnêtement que la guerre est une guerre de défense contre les agressions de la Russie, de la France et de l'Angleterre. Vivre et laisser vivre est la politique que l'Allemagne souhaite voir observer par ses ennemis. » Malheureusement ces doucereuses déclarations finales sont en contradictions flagrantes; la conduite de l'empereur Guillaume depuis deux ans, ses préparatifs belliqueux et son système d'espionnage, sa déclaration de guerre à la Russie du 1er août 1914, son ultimatum du 3 août à la Belgique suivi dans les 24 heures de l'envahissement de la Belgique à la suite d'une mobilisation commencée depuis le 15 juillet 1914, les ordres barbares donnés par lui et son Etat-major aux troupes envahissantes et ses calomnies stupides, contre les femmes, les médecins et les prêtres belges, dans sa lettre au Président des Etats-Unis de septembre 1914; tous ces actes qu'il préméditait sous des protestations répétées de sympathie pour la Belgique et pour son roi en 1910, 1911, 1913 et 1914, jusqu'à la veille de la déclaration de guerre du 4 août, prouvent que la maxime « Vivre et laisser vivre » est peut-être la politique que « l'Allemagne souhaite voir observer par ses ennemis » mais qu'elle n'entend nullement appliquer elle-même. Un homme d'Etat anglais, M. CHURCHILL, nous semble avoir bien défini les nécessités de la situation en disant entre autres choses, dans le courant du mois de septembre dernier : Après tout le sang qui est versé, nous voulons un établissement naturel qui affranchisse les races, restaure l'intégrité des nations, N'IMPLIQUE LA SUJÉTION - DE PERSONNE ET PERMETTE UNE VRAIE ET DURABLE LIBÉRATION DE LA DÉFENSE DE LA TENSION DES ARMEMENTS DONT NOUS AVONS SI LONGTEMPS SOUFFERT LA CHARGE. Combattons le principe pour lequel une parlie de l'Europe, par la force et la conquête prétend dominer malgré leur volonté, d'autres parties de l'Europe. Arrivons à une solution définitive et simple; fortifions-là par UNE LOI DES NATIONS QUE MÊME LE PLUS AUDACIEUX AURA APPRIS A RESPECTER (1). La paix véritable et durable ne peut donc résulter que du triomphe de ceux qui défendent le droit contre les partisans de la maxime bismarkienne d'après laquelle « la force crée le droit ». Les agresseurs dans la guerre européenne de 1914, sont évidemment les empires allemands et plus particulièrement l'Allemagne. Seule, elle prétend le contraire en dépit de l'évidence des faits; son écrasement n'est point nécessaire, mais il est indispensable qu'elle se convertisse sincèrement et se soumette au droit qu'elle a audacieusement violé. Il faut aussi qu'elle répare les torts graves qu'elle a assumés envers l'Europe et notamment envers la Belgique, victime d'une agression préméditée de longue date, préparée avec une scientifique minutie et exécutée avec une effroyable sauvagerie. (1) Interview de M. C. Bedolo pour le Giorriale d'italici. (Flandre libérale du 26 septembre 1914.) i Prière de faire circuler ce bulletin. NUMÉRO 3 PRIX DU NUMÉRO — Élastique, de zéro à l'infini (prière aux revendeurs de ne pas dépasser cette limite) FÉVRIER 1915

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title La libre Belgique: bulletin de propagande patriotique belonging to the category Clandestiene pers, published in S.l. from 1915 to 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods