La semaine politique: journal socialiste hebdomadaire

277 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1914, 05 April. La semaine politique: journal socialiste hebdomadaire. Seen on 21 October 2020, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/cv4bn9xv7m/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Troisième Année. — N° 14 Dimanche 5 Avril 1914 Le Numéro : 10 Centimes La Semaine Politique JOURNAL SOCIALISTE HEBDOMADAIRE fiD]VIIjSlISTf?RT10rl : Antony Neuckens 43, rue de l'Education, Bruxelles Î^ÉDJICTIOJNL : Max HALLET et Camille HUYSMANS 17, rue Joseph-Stevens, Bruxelles HBOfi^ElVIEflTS î Belgique : 5 francs par an. Etranger : S francs par an. ii SOMMAIRE : La tactique des disjonctionnistes. — Chronique de la Semaine. — A propos de Lait (Agricola). — Anéantissement (Louis Haemer). — Le Dogmatisme matérialiste et la Pensée moderne (Willem Vogel). — Le Mouvement syndical internationale en 1912. — Théâtres. Demandez tarif des annonces à l'Administration : 43, rue de l'Education, Bruxelles. • * La tactique & disjonctionnistes La Chambre a terminé au galop la discussion des budgets et elle a fait preuve d'une bonne volonté évidente. Il lui reste douze séances après les vacances pour terminer le débat du projet dit des assurances sociales. La question qui se pose maintenant est de savoir si la Chambre est en mesure de discuter et de voter l'ensemble du projet des assurances. A notre avis, la Chambre se doit à elle-même de ne pas faire une œuvre parcellaire.Le moyen d'aboutir a été indiqué par la gauche socialiste : les trois partis désigneront un nombre détermihé d'orateurs pour la discussion générale qui pourra être close au bout de la quatrième journée. Cette procédure a été accueillie favorablement sur certains bancs de la gauche libérale et MM. Hymans et Masson notamment l'ont approuvée. Sur les bancs de la droite, la « jeunesse » a émis des avis analogues. Il suffira donc de prolonger un peu les séances pour permettre à toutes les opinions de se faire jour. Mais — il y a un « mais ». i M. Segers, ministre des chemins de fer, est allé discourir à Anvers et il a déclaré que la Chambre devrait au moins voter la partie du projet relative aux pensions de vieillesse. M. Woeste a tenu un langage analogue, il y a trois mois. Et l'on sait ce que parler veut dire. En d'autres termes, le gouvernement ferait éventuellement œuvre de résigné. Il jouerait le rôle de guillotiné par persuasion. Il se contenterait de distribuer une manne électorale en portant tout simplement de 65 à 120 francs l'allocation gratuite de l'Etat Entendons nous bien ! Le gouvernement ne ferait pas cette proposition lui-même. Il la laisserait faire. M. Hubert tient à l'œuvre de M. Verhees. Il l'admire. Il la défendra unguibus et rostro. Surtout rostro. Mais il dira au pays que la faute en est à la gauche qui a discuté trop longtemps le projet scolaire. Le coup serait double. M. Vandevyvere ne décaisserait qu'une dizaine de millions en plus. On réserverait la prévoyance maladie et invalidité en attendant des jours meilleurs, et les coupables du retard ne seront pas les auteurs du projet scolaire, mais ceux qui se sont permis d'user de leur droit en discutant, comme i! convient, le malencontreux projet. Nous venons, comme dirait M. Woeste, de « percer à jour » la tactique des disjonc-tionnistes qui s'annonçait dans la presse gouvernementale de la main gauche et de la main droite. Si la majorité suit l'exemple donné par la gauche socialiste, le triple projet sera voté. Si la droite se contente de laisser faire et laisser passer, nous établirons, en temps utile, les véritables responsabilités. <*. . Chronique de ia Semaine LA DISCUSSION sur la revision constitutionnelle, annoncée par Vandervelde, a été ce que l'on attendait. Calme! Du côté socialiste, beaucoup d'optimisme. Du côté du gouvernement, maintien des déclarations antérieures. Du côté de M. Woeste, résignation avec complément de maladresse enfantine. Ce que l'on n'avait pas prévu, c'est Tinter- ► vention de M. Franck qui a fait le discours initial annoncé par Vandervelde et a rivalisé de zèle et d'ardeur avec l'extrême gauche dans !a défense de l'égalité politique. LA COMMISSION PARLEMENTAIRE, chargée d'étudier les propositions de loi relatives à la prévoyance sociale, a décidé que les pêcheurs seraient soumis au nouveau régime. Mais, comme le fait remarquer M. Ch. De-zuttere dans une étude de la Belgique Maritime (28 mars 1914), le système légal n'a pas été conçu en tenant compte des travailleurs de ia mer. Il exclut 40 p. c. des marins et pêcheurs qui sont indépendants et ne travaillent pas pour un chef d'entrepiise. D'autre part, l'âge de 65 ans pour l'entrée en jouissance de l'allocation est trop élevé pour les ouvriers de la mer. M. Dezuttere pense donc qu'il faudrait appliquer aux pêcheurs le bénéfice de la loi votée en faveur des houilleurs. M. DE BROQUEVILLE a répondu par une pirouette à la question qui lui a été posée relative aux incidents d'Ypres. Dans la ville administrée par M. Colaert, des officiers de l'école d'équitation ont molesté les passants, arraché les enseignes, injurié des femmes, blessé grièvement des agents de police.Punition: quelques jours d'arrêt.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title La semaine politique: journal socialiste hebdomadaire belonging to the category Socialistische pers, published in Bruxelles from 1912 to 1914.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods