Le bruxellois: journal quotidien indépendant

379 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1917, 01 May. Le bruxellois: journal quotidien indépendant. Seen on 30 May 2020, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/pv6b27rk06/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

4"" Année N, 93© Ed. B CIHQ CiMIKSS Mardi 1" Mai 1917 ABONNEMENT POSTAL, ÉD. £ Bruxelles - Province r Etranger 3 mois î Fr. 4.50. - Mk. 3.60 Les bureaux de poste en Belgique et à l'Etranger s'acceptent qtra des abonnements TRIMESTRIELS; cetnt-ci prennent coure les I Jaott. 1 Avril î Juillet 1 Octob. On peut s'abonner toutefois pourlea oetiîi derniers mois ou mêms poux \q «épier mois de chaque trimestre au prix de : 2 Mois 1 Mois Fr.3.00-mic5.40 Fil.50-Mkl.20 TïRÂGEïiiO.OO© PAR JOUR • Le Bruxellois "Rédacteur en Chef ; | René Armand Jeurnal l»fliﮫ Inifpeaianf Î Réduction, Administration, Publicité, Vente ; J BRUXELLES. 45. RUE HENRI MAUS f ANNONCES — La ligne Faits divers et Eclies . ir. 5.00 Nécrologie. 3.00 Annonces commerciales 1.50 ' financières. . . 1.00 PETITES ANNONCES La petite ligne ...... 0.50 La grande ligne. 1.C0 0 TIRAGE r IIO.OOO PAR JOUR Derniers Communiqués Officiels " allemand» J 'BERLIN, 30 avril. — Officiel de midi : Théâtre do la guerre à l'Ouest, Groupé 'i'armtè du feid-Eiaréchal prince héritier Eupprecht de Bavière: Après l'échec de la grande attaqué du 28 ami, les Anglais ont prononcé hier des attaques isolées contre Oppy, au nord de la rouie de Douai vers Arras, Dans un assaut renouvelé quatre fois, contre ia localité chaudement disputée. Us ont épuisé leurs far* ccs. Le village est resté en nos mains. Sur les deux rives de la Scarpe, la vigoureuse action de l'artillerie a persisté. Une estimation prudente éîablii la perte des Anglais le 28 avril à plus de 6.000 hommes, qui sont tombés dans ou devant tws positions; er outre, plus de i ,000 prisonniers et 40 mitrailleuses ont été ramenés par nos troupes; 10 automobiles blindées ont été détruites. : Groupe d'arasée du Eronpricz allemand; , De violentes reconnaissances françaises mf cher- j ehé hier matin à établir le résultat du feu destructeur ; français contre nos positions près de Beny-au-Bac, , au Brimont et au nord de Reims; notre garnison de ; tranchée a refoulé les poussées. Depuis midi, la lutte < ri arti.lerie, avec des pauses peu nombreuses, s'est ; de nouveau accrue depuis Soissons jusqu'à Suippes. t Dans la soirée, elle a atteint la plus grande violence, i a persisté durant toute la nuit avec une force varia- , ble, et s'est élevée au début de la journée à la plus , grande vigueur. ; G roupe d'année du duc Albrecht: Rien d'essentiel. événements aériens. Le 28 avrîi, nos adversaires à l'Ouest ont perdu r 11 avions; le 29 avril, 23 avions; de pins, trois ballons captifs. Les aviateurs et les canons de défense aérienne se partagent ce résultat. Le capitaine baron von Richthofen est demeuré vainqueur dans la lutte ' aérienne pour les <7Se, 49e, 50e, 51e et 52e fois. Le 1 lieutenant îV olff, appartenant à son escadrille de S chasse, a abattu ses 22e, 23e, 24e, 25e et 26e adver- >' saires. Des raids de reconnaissance et des vols aé- ' riens en vue de jeter des bombes ont mené nos avia-fears loin dans la France occupée par les Anglais, en- 0 tre la Somme et la mer, depuis le front de l'Aisne à eu delà de la Marne vers le sud. h Théâtre de la guerre à l'Est. La situation est inchangée. ( Entre le lac de Prespa el prXTzêrna, vive action d'artillerie. Deux aviateurs anglais cmt été abattus, &u retour d'une de nos escadrilles de combat d'une attaque aérienne réussie contre des cantonnements tt des tronçons ferrés de la boucle de la Czerna. BERLIN, 30 avril. — Officiel d'hier soir : Au front d'Arras par un feu d'artillerie plus intense, des combats partiels ont eu seulement Ueu près d'Oppy où quatre attaques anglaises ont échoué avec de fortes pertes. Le long de l'Aisne du canal Aisne-Marne et en Champagne, lutte d'arillerie plus vigoureuse. Des détachements reconnaissance français qui se sont avancés à plusieurs reprises au cours de la matinée, ont été refoulés. A l'Est rien f essentiel. La guerre sous-marine. BERLIN, 29 avril. — Officiel : Au mois de mars ont été détruits, â'nnrès ce qui 4» été établi définitivement, au total 450 navires marchands, jaugeant ensemble 885 000 tonnes, par des mesures belliqueuses des Puiisances Centrais dont 345 nsvires ennemis, d'un tonnage de F89.000 tonnes. Parmi celles-ci. il y a 536,000 tonnes de cale anglaise. En outre, 6 navires, dont 3 ennemis, tn'ec tin tonnage total de 39,500 tonont été gravement endommagés, et dont la cale est pour un certain laps de temps inutilisable pour le trafic commercial.Depuis le début des hostilités jusqu'au 31 mars 1917, ont 'té de ce chef perdu de cale ennemie pour la navigation commerciale, en aiouhml les pertes du dernier trimestre, établies ultérieurement, 5 711 W> ternies, doni 4^70,500 tonnes anglaises. Ceci revré-sente 23 p.c. du tonnage total anglais de la flotte tnarchande anglaise au début de ia guerre». AUTRICHIEN dg VIENNE, 2 9avril ; Théâtre de la guerre à l'Est. Feu animé d'artillerie et de lance-mines en plti-tieurs secteurs du front. Théâtre de la guerre italien. La situation est inchangée. Ce matin aux premières heures du jour nos patrouilles d'assaut ont surpris un point d'apui de l'ennemi près du défilé de Tonale; ils onl tué les occupants et ramené 22 prisonniers. Théâtre de la guerre au Sud-Est. Rien à signaler. La guerre maritime. Le 28 nos hydro-avions ont bombardé de bonne heure et avec un nouveau succès les installions maritimes de San Canziano et sont rentrés en bon étal. TURCS CONSTANT IN OPLE, 29 avril ; Front du Caucase: Sut tout le jrom il y eût simplement des combats Se patrouilles, qui se sent terminés en notre faveur. front du Sinaï : A part un faible jeu d'artillerie, aucun événement â signaler. Rien de particulier à mentionner des autres fronts. BULGARES SOFIA, 30 avril. — Officiel du 28, retardé : front en Macédoine: Feu d'artillerie animé entre le Vardar et le lac 'de Doiran, dans le coude de la C.zerna et dans la région de la Moglena. Faible activité combatiive sur les feutres secteurs du front- Front es Roumanie: Fusillades et feu de mitraillettes près de Makmu-dia. Feu d'artillerie près de Tulcea. SOFIA, 30 avril. — Officiel du 29 avril: Front en Macédoine : Feu animé et intermiiteni de la boucle occidentale de la Czema au lac de Doiran. Sur le restant du front, faible activité d'artillerie. Combats entre pa~ trouil'es dans la plaine de Serrés. Front en Eoumanie: Feu de tirailleurs entre patroi'Mes. TJn avion russe a Jeté des bombes sur la ville de Tulcea. Plusieurs personnes de la population civile ont été blessées. FRANÇAIS PARIS, 29 avril. — Officiel de 3 h. p. m. : Entre Somme et Oise, actions d'cr'i'lerie inier-nittentes. Des tentatives de coups de main ennemis tans la région de Laffaux et au nord de Cerny entonnais, ont échoué sous nos feux. Rencontres de lalrouiUes et combats à la grenade dans le secteur le Craonne. Au nord-onest de -Reims, des opéra-ions de détail effectuées par nous dans la région ru nord et au sud de Cerny nous ont permis d'élar-•ir sensiblement nos positions. Nous avons fait 150 nisonniers au cours de ces aciicms. F.n Champagne, utte d'artillerie assez active entre Prunay et Auhe-ive. Deux tentatives ennenucs sur nos petits postes 'ers Tahure et Navarin n'ont donné aucun résiliait. , ■ai haute Alsace, nos détachements ont pénétré en •lusieurs points ivsque dans la deuxième ligne envers. De vifs combats à la grenade se sont terminés • noire avantage et ont coûté des pertes à l'ennemi, lous avons ramené des prisonniers. PARIS, 29 avril. — Officiel de 11 h. p. m. : Sur le Chemin des Dames, l'artillerie eivietme, nergiquement contre-battue par notre artillerie, a tonbardé nos positions d'Huricbise. La lutte ù'io renade a été vive également dans ceU' région aux r ornière s lignes. Au nord-ouest de Reims et en • hampagne. nous avons effectué des tirs de tiestruz-'on efficaces sur les organisations ennemies. Le hiffre des prisonniers faits par nous dans ta région c- Courcy au cours de ia nuit dernière dépasse 2C0 )urnée calme sur le reste du front. RUSSE ■ Front ouest et front roumain : Fusillades habituelles et reconnaissances d'éded-■eurs.Front du Caucase : Dans ia direction d'Éii ndschan. les Turcs ont développé une forie activité au sud-est de la ville sur le front Kelerkamt-Agir Baba-Masgerd-Pulumer, Ils ont réussi à disperser une de w patrouilles de campagne et ù occuper une hauteur dans la région de Pulumer, Au sud-est de Van, les Turcs appuyés par les Kurdes ont attaqué nos positions et se sont emparés d'une partie des hauteurs occupées par nos troupes d'avant-garde ; nous avons rétabli la situation par une contre-allique. ITALIEN1 ROME, 27 avril. — Officiel ; L'activité des aviateurs ennemis est restée égale-' ment forte hicr.au front du Trentin « s'est étendue aux hautes vallées de Carinthie. Nos aviateurs leur c,nt opposé une violente contre-action et entreprirent de leur côté de brillantes reconnaissances jusqu'au delà de Vrissanone et de Franzensfesie. Au même endroit, il y eut des combats d'artillerie peu intenses, sur le haut plateau d'Asiago, dans la vahée de Sugana et aux sources du But. On signale de petits raids entre patrouilles sur la rive gauche de la rivière de Maso-Giess. Nous avons fait quelques prisonniers. Notre artillerie a entretenu sur le Carso un jeu d'artillerie efficoce contre des objectifs ennemis importants dans le secteur septentrional du haut-plateau. Des tentatives d'attaque de petits détachements ennemis contre diverses paities du front furent nettement repoussées. Une de nos braves patrouilles ramena dix prisonniers. Des hydro-avions ennemis ont lancé des bombes sur San Canziano, sans faire des victimes humaines ni causer des dégâts matériels. Un avion ennemi a été abattu en combat aérien et s'est abîmé dans le voisinage de Martino del Carso. Un des aviateurs fut tué, l'autre blessé cl fait prisonnier. ANGLAIS LONDRES. 28 avril ; Aujourd haï, au lever du jour, nous avons pris l'oftensive sur un Iront de plusieurs milles au nord de la Scarpe. Nos troupes ont rencontré une jorte résistance, mais avancent néanmoins vivement. Nous nous sommes emparés d'Arleux-en-Cohelle et des positions ennemies sur un front de deux milles au nord et au sud de ce village. En outre,nous avons progressé au nord-est de Gavrelle et au nord de Monchy-le-Preux. L'ennemi a prononcé des contre-attaques acharnées et a subi de fortes pertes. Nous avons fait quelques centaines de prisonniers. LONDRES, 27 avril. — L'Amirauté annonce : Pendant la nuit d'hier, plusieurs torpilleurs ennemis ont ouvert le feu sur Ramsgate ■ les batteries de fa cô'e leur ont immédiatement répondu. L'ennemi a été forcé de se retirer après qu'il eût lancé un grand nombre de projectiles. Au cours du bombardement, un homme et une femme ont été tués; un homme et une femme blessés. Vingt et une maisons et deux écuries ont été endommagées, De nombreux projectiles sont tombé i en rase campcgm. ! Lisez LE BRUXELLOIS \ toujours %t crneux *£fl — Dernières Dépêchés Les conditions de paix de ! Allemagne. Rotterdam, 30 a vil. —■ Un correspondant du «T*jd» en Allemagne écrit ù ton journa3 : Si je suis bien informé, lee conditions de paix aHemamdes seront exposées d'une façon pins détaillée xju'on ne l'a fait, dans un discours que le chaîiceiier de ï'Em-pîre prononcera dan® le courant du mois de mai au Reichstag. Ces conditicte seront très modérées et acceptables. La troisième défaite sanglante dss au Iront d'Arras. Berlin, 29 avril. Le 28 avril, Us Aag'aie ont subi Jeur troisième grande défaite sanglante au front dArras. Après das combats extraordinairement violents qui se sont poursuivis avec des alternatives diverses, les Anglais n'ont eardé qu'un seul succès de la troisième bataille de percée -du front entreprise avec des masses d hommes inouïes, notamment le petit village d'Arleux, complètement broyé par les grenades anglaises, faisant partie de la position allemande de première ligne, situé au nord fc ia Scarpe, dont les Angteis eut payé les ruines par pJusêeurs mJBitre de morts et de blessés. Tous les autres avantages que les Anglais avaient pu obtenir dans le courant de cette chaude bataille, leur ont été enlevés par cotitre-attaque ou par des corps-à-ccrps. 'Natre infanterie a partiellement amélioré s©s anciennes ■positons en progressant, à la suite de Vintensiîê de ces contre-attaques. Nous avons compte jusqu'ici 12 officiers er 400 prisonniers, ainsi qu'un certain nombre de mitrailleuses. Les attaques au nord de îa Scarpe ont été précédées -par un feu roiiiaat infernal de plusieurs heures et d'uaie forte attaque au gaz contre notre artillerie. Dans la région d'Avion, au sud de Lans, les positions anglaises ont été reconnues et prises immédiatement sous n»tre feu destructeur. Un? attaque angfciss prononcée en cet endroit a avnrié dans l'œuf. L'ennemi, massé en groupes commets dans ses «ranché^s d'afaque «t de sortie, a subi de lourdes partes. Au sud de îa Scarpe. il y eut de fortes attaqua eniwmias, depuis la scarpe iusowî dans la région de Fontaine. r" i<=.ux c.v»c de !: ir.i '"aë nîPljr-ûx «ôîïé. dés lés premiers ioiirp de la batail'e tottfec sas attaeues entreprises en masses compactes se sont écroulées devant notre feu destructeur et sous n«h'° tir de barrage. Ëllee furent éMl^ant renousséeg nettement plus au sud. malgré de= assauts répétés, par le feu de notre artillerie et de notre infanterie. Le lourd et violent combat d'arfi'lerie a duré t-ute 'a irwmêe. Tard dans la «cirée, nous awns -pu voir que les tranchées ennemies se 'comblaient sur une forte échelle dans la région de Loos attaoues ennemies projetées et précédées d'un vicient feu d'artil-lorie. ont été brisées par notre te' destruct»«r. Depuis l'ouest de Lens jusque da«9 la région de Quéant, 1'"ennemi a entretenu pendant toute la nuii un feu très intense. Dans la région de Saint-Quentin, de forts dérache. ments ennemis ont été repoussés avec des pertec sanglantes. La ville de Sai^f-Quentin a de nouveau été exposée au fsu le plus violent. A l'Aisne et en Çhaniragne, torte activité d'artillerie en plusieurs endroits. Les dispositions de nos combattants. Berlin, 29 avril. — De l'a'vis de troupes allemandes revenues à l'instant du combat, les assaillants répandront tout leur sang devant le système de défense gigantesque de la position dite de « Siegfried d, profonde de plusieurs kilomètres. L'une position puissante fait suite à l'autre, et vu les mesures qui ont été prises, la continuation de l'offensive anglo-française apparaît comme désespérée. C'est ce qui «spfique le= dispositions brillantes des -troupes allemandes et de leurs ch«fs. Contrairement à ce qui s'est passé lors de la batail-de la Somme, la supériorité numérique •«lalais-e en artillerie de iadis es; absolument mauhriisée à présent, et l'infanterie allemande se sentant bien supérieure à l'infanterie anglaise, se considère comme maîtresse de la situation. Les Anglais qui avaient pénétré en quelques endroits, en ont toujours été rejetés au cours de combats de grenades à main. Le grenadier aUsmand est supérieur au grenadier anglais pour l'adresse du maniement et dispose d'une arme techniquement supérieure. Chaque homme, comme chaque officier, éprouve l'impression d'une supériorité incontestable sur l'ennemi et la certitude absolue de 3a victoire.Un canard 1 Berlin, 28 avril. — Les nouvelles de Pétrcgrac et de Jassy. d'après lesquelles les villes roumaines de Braïla, Focsani. Rimnik pt Guilianka serai»nt er flammes, d'où l'on pourrait conclure à 'a retrait' imminente des Allemands do la Vslachie, sont df pure invention et constituent une manœuvre, cousue de fil blanc, de. la presse roumaine. Trois résolutions du parti ouvrier belge. La Haye, 30 avril. — Le « Socialiste Belge » l'organe de Camille Huysmans, publie trois résolu, fions Qui ont été envoyées par le parti ouvrier bels-1 à Vandervelde. Dans m première, il salue la vie toire des révolutionnaires russes et la libération dt prolétariat russe : dans la deuxième, î] annonce 'u lutte contre la reprise des chemins d.a fer de fEta belge paT un groupe de capitalistes ; dans la trois.!è me, il regrette que le gouvernement belge n'ait con eulté qu'un nombre Hmité de parlementaires et d" c'.we qu'iî ne reconnaît comme parlementaires bel ges à étranger, que les membres du Sénat et de 1; Chambre, qui &e trouvent au front ou oui sont ; l'étranger par ordre. -r M ir')ffiHIÏlIT.TW Le mouvement maritime ea Angleterre. Christiania, 30 avril. — Le correspondant à Londres du « Verdensgang -» annonce que la publication des listes hebdomadaires du L'oyd S, propos entrées et des sorties dans les porte anglais a été arrêtée,Nouvelles d'Argentine. Bâle, 30 avril. — D'après des nouvelles de Bue-ncs-Ayrss, le gouvernement a décidé de défendre aux navires argentins, appartenait a. des armateurs étrangers, de naviguer dans la zone de guerre.D'autre part, on assure que 'e gouvernement allemand ce montre disposé à donner satisfaction aux exigences de la République Argentine. Le g»uvemeinfinî allemand autorisera l'exportation de 50.000 </Tanes de blé en Espagne et de 8.000 tonnes vers le Paraguay. La mission française bmx Etats-Unie. Londres, 3C avril. — L'Agence Havss apprend de Washington, que 'a mission française a fait savoir au gouvernement américain, que les artictes les plus indispensables à la France sont les suivants : l'argent monnayé, les vivres, le charbon, l'aeiar, l'huile, et les moyens de transport. — surtout les navires pour le transport des marchandises d'Amérique vers la France. La crise ministérielle en Grèce. Les « Basler Nachrichten » apprennent de Rome, en date du 27, que, d'après des nouvelles d'Athènes, le roi Constantin a chargé M. Zaïmis de la constitution du nouveau cabinet. La Révolution en Russie Le mouvement séparatiste ukrainien. D'après des nouvelles publiées par plusieurs journaux de Kieff. le mouvement ukrainien aurait pris une telle étendue, qu'il provoque une certaine nervosité à Pétrograd. La Conv-e^tion nationale ae l'Ukraine aurait élu une Comn>ii~-«*"fl qui constituera le Gouvernement provisoire de l'Ukraine. On a élaboré tout un projet de système de gouvernement provisoire et un chancelier d'Etat a été élu. Pour le 1er mai (ancien etvl?), un>e assemblée constituante sera convoquée à Kieff, qui sera appelée à légitimer la décision du Orw-iJ national. La captivité de î'ex-tsar. L Agence Télégraphique de Pétrograd annonce que sur les instances d'une délégation de la 21e armée, qui réclame le transfert du Tsar à la forteresse Pierre-et-Pau! à raison de plusieurs tentatives faites par l'entourage du Tsar pour gag". - cutif des ouvriers a déiégué un représentant avec mission <?p procéder à une pncmê'e au euj-t du transfert de I'ex-tsar. D'après plusieurs journaux, il se pourrait que les résultats de ostte enquête entraînassent le transfert de l'ancien couple impérial à Pétrograd.Emeute à Cronstadt. Le correspondant à Pétrograd du « Corriere délia Sera « télégraphie qu'à Cronstac't a éclaté une révolte sanglante. Des miniers de criminels remis en liberté y ont pris part. De nombre'x o^Viers de marine ont été massacrés, d'autres ont été arrêtés, et le G"trvf*rnement provisoire a demandé en vain leur libération. Les révolutionnaires et les bandes de criminels se sont partag-s les armes et les mi-trarp-jses de la place forte. A Moscou, égaie ment, des collisions sanglantes se sent produites. La guerre sous-marise. Berne. 29 avril. — On mande de Nantes au «Progrès de Lyon» ; Les navires de la de sardines « Providence de Dieu » et « Jolie Brise » ont été coulés par un sous-marin fJP.nt2.-vl lors d'une opération de mines, à hauteur d'A interne. Un troisième navire a pu se sauver à la faveur de la grêle. Christiania. 29 avril. — Le consulet norvégien à Leeth annonce que le vapaur « Had^'ven », de Dronthelm. a été cou'é à 10 miJles marins au nord-est dp Coauettsland, probablement par un sous-ma-rin allemand. Copenhague. 28 avril. — Ler voilier « Este », se rendant d'Amérique au Danemark avec des vivres. et la baroue « Calluna ». se rendant du Danemark en Amérique, ont é*é coulés. Berlin, 26 avril. — Le varettr finlandais « Fiscos » a été torpi'lé -près des îles Shetland est a coulé si rapidement, que l'équipage n'a pu s'erobar<w-°r ''ans les canots et qu'un seul des 22 hommes d'équipage a pu être sauvé. Copenhague, 29 avril. — Le ministère danois des Affaires étraneè'-es communique : « Le vnïier danois « Sokoto », chargé suwph-o-snhates et se rendant d'Amérique au Danemark, viâ l'Angleterre, a été coulé dans ta mer du Nord. » Les événements militaires DE LA semaine finissant le 2 6 avril 1S17 La bataille d el'Aisne-Champagne s'est déroulée la semaine écoulée à Vavanfsge des Allemands. De fortes attaques locales françaises, prononcées contre la cime du Chemin des Dames, se sont brisées ave< des pertes aussi considérables qu'à l'ouest de Lj Vî.lle-aux-Boîs entre Prosnes et les Kas-f^-nds d« Suippes, et aussi considérable que oellss subies lors des efforts désespérés contre le bloc de Brl mont. Ce sont des entreprises oui visiblement n< servent qu'à tenir le front allemand en haleine jus ; qu'au moment où la divisions françaises épuisées S! t seront renforcées par des réserves, leur peimettan t ainsi de tenter une nouvelle attaque. Les Français considèrent l'offensive entre Arra: et Auberive comme quatre batail'es indépendantes Lt. bataille près d'Arrss, commencée le 9 avril pa les Anglais, la bataile entre Cambrai et Laon, oi i Français et Anglais combattent rn' jnble, la ba i taille entre Soissons et Reims, qui a été commencé* exclusivement par les Français par l'attaque coutr Craonne et enfin la bataille près de Moronviliers à l'est de Reims. Le groupe d'armée entre Craonne, est commandé par le général Michelet, l'offensive entre Prunay et Auberive, a été attribuée au groupe de l'année de Pstain, qui a essayé de prendre d'assaut, avec 1 ans se du général Anthoine, les positions allemandes de Mororivillers. Les cri iqaes militaires de Paris sont très peu satisfaits âv résultat de cette lutte violente. Le commentaire officiel de Ha vas avoue même que sur certains points du front d'attaque le progrès n'a été n! accablant ni décisif. Mais Havas ajoute comme excuse, que le champ de bataille offre de tels obstacles, qu on doit se déclarer satisfait. Hervé, très désillusionne, écrit : « La bataille esî dure, plus dure que nous ne le craignions.Dès qu-e notre artillerie cessait je feu pour permettre l'assaut de notre infanterie, les fortes réserves accumulées par l'ennemi nous donnèrent beaucoup à découdre. » Le général Berthaut estime dans le « Petit Journal », le premier assaut n'a pas r^psjv^p un grand gain de terrain. Le colonel Roussel, dans le « Petit Parisien », explique les progrès insignifiants des français par le fait que Hindenburg a déplacé un certain nombre de divisions du front russe et du front italien. Le général Verraux constat^ que malgré la préparation de l'artUterie de plusieurs jours, '&s troupes d'attaque françaises ont été crvrnHetfues par une imposante artillerie allemande. En résumé, c est une désillusion générale qui s'exorîme sans détours. La presse neutre également qualifie assez unaniment de même façon l'Insuccès delà bataille. La nouvelle bataille près d'Arras s'est déroulée aussi malheureusement pour les Anglais. Dâîà le 17> avril le feu de 1 artillerie anglais^ se rswlîma sur certains points ; il augmenta graduellement, à l'exception d'un seul jour où la piuie «t la temrête, pa-ra'ysèrent l'activité ccanbattive. II augmenta parti-cu.i.;remeut en violence entre Loos et le chemin de fer Arras-Cambrai, notamment s-u 'vord de la Scarpe, de manière qu'on devait s'attendre à une attaque djmfantarie. Le 23, des trcupes d'attaque- anglaises pénétrèrent iusoue dans les tranchées allemandes avancées, d où elles furent chassées par W" contre-attique énergique. L'artillerie anglaise n'est pae restée silencieuse non plus dans la nuit du 23 avr-1 et iq jour se leva, un feu roulant extraordinaire précéda l'attaque de l'infanterie. Peu avant 5 heures, les troupes anglaises et éeossaires s'élancèrent cociire les lignes allemandes entre Gravelle-Guémappe-Fr>'.îtaiine-les. Crcisîlles-Bellecourt sut nrte . ét^nrUie ^ L'ihtanterie anglaise subît une défaite comme elle n'en a jamais eu de plus considérable et de plus sanglante dans toute la guerre. Les communiqués anglais désignent cette seconde bataille à l'est d'Arras, comme la plus terrib'e de toute la guerre, ils parlent d'innombrables mitrailleuses, qui couvrirent leurs opérations d'un feu de flanc. D»s batteries a'iemandes avaient répejf exactement les positions anglaises et ont été à mêm<» de développer im feu de barrage terrible, dès que les troupes anglaises se préparèrent à l'attaque. C'est ainsi que leurs pertes sent d'une importance sans précédent. Le correspondant Gibbs du « Daily Telegraph », qui séjourne au quartier général nnuiais -'»«îgne la défense allemande, comme une « folie furieuse ». Il n'existe aucun doute que les A^oi»1® avaient l'intention de frapper un coup décisif par cette nouvelle terrible attaque; il paraît qu'ils voulaP-nt cerner du nord, la « Siegfrie-dstéllung » que les troupes allemandes avaient occupée le 19 avril. Cette intention peut être considérée comme ayant subi un échec complet. Là où les Anglais ont remporté des avantages, ils ont été refoulés dans des contre-attaques terribles. ' Les pertes de l'Entente dans les com'-.».lr- aériens ent de nouveau été particulièrement considérables. Un officier allemand, le capitaine Zorer, dit le communiqué officiel, précéda dans son vol notre infanterie qui contre-att-aquait, à une hauteur de 1S0 m. et bombarda de son appareil les lignes anglaises avec 6a mitrafl'euse. Au front russe, il a fait essentiellement calme. L^s deux artilleries- se sont bombardées réciproquement sur quelques points, entre autre près de Jac-^bstadt, près de Postawy et au chemin de fer de Zloczow-Tarnopol.En Macédoine, les Anglais préparèrent, par un violent feu d'artillerie, urv» attvmp o-"l+r« les positions allemandes entre les lacs de Wardar et de Doiran, mais ri'e fut repeussée complètement par les troupes bulgares. DEPECHES (Reproduites de l'édition précédente.) Le général ïïhreile révoqué. Zurich, 30 avril. — Le journal « Italia », paraissant à Milan, annonce qu: la révocation du généralissime français Nivelle est chose faite. Une confirmation de source autorisée n'est pas encore publié^ cependant certains indices ne la laissent pas paraître improbable. La violence des combats à l'ouest. Berlin., 30 avril. — On mande de Rotterdam au « Bîrliner Lokal-Anzeiger » : Le correspondant de l'agence Reuter au front britannique à ''ouest, a télégraphié hier soir, que les contre-attaques a^ûrr.art des ont été d'une violence inouïe. Les troupes bri tanniques se seraient battues avec une fermeté énergique et les contre-attaques allemandes ont forcé l'admiration. D'après les décVara*;-^" *— officiers de fétat-major, la tnêlée a été d'une sauvagerie in-t croyable et ne fait qu'augmenter; les jours mib'eg auxquels on s'est préparé depuis longtemps sont ar-5 rivés maintenant. Combats à l'ouest. Berlin, 26 avril. — Dans 'a région de S*-Ouen»în, i l'activité de l'artillerie ennemie a été limitée dan9 l'après-midi en raison du temps peu serein. Près de i Viilers, le feu d'artillerie, qui s'est étendu pendant î la nuit depuis ia route de Bapaume-Cambrai jusque

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Le bruxellois: journal quotidien indépendant belonging to the category Gecensureerde pers, published in Bruxelles from 1914 to 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods