Le bruxellois: journal quotidien indépendant

324 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1917, 19 July. Le bruxellois: journal quotidien indépendant. Seen on 05 June 2020, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/b853f4mp6m/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

ABONNEMENT j>OSTAL, ÉO. B Bruxelles - Province - Etranger 3 mois : Fr. 4.50. - Mk. 3.60 Les bureaux de poste en Belgique et à l'Etranger n'acceptent que des abonnements TRIMESTRIELS; ceux-ci prennent cours les IJanv. 1 Avril 1 Juillet 1 Octoh. ■On peut s'abonner toutefois pour les deux derniers mois ou même pour le dernier mois de chaque trimestre au prix de : 2 Mois 1 Mois Fr.3.00-Mk,2.40 Fr1.50-Mk-1.20 TIRAGE : SÊ©„ÛG© PAR JOUR Rédacteur en Chef : {Rédaction, Administration, Publicité, Vente : j BRUXELLES, 45, RUE HENRI MAUS ANNONCES — La ligne Faits divers et Eclios , fr. 5.00 Nécrologie 3.00 Annonces commerciales . 1.50 » financières... 1.00 PETITES ANNONCES La petite ligne 0.5G La grande ligne. . . - • TBRÂŒ:ftO.OOO PAR JOUR ALLEMANDS 'BERLIN, 18 juillet. — Midi : Théâtre de la guerre à l'ouest. .Groupe d'armée du îeld-maréclial général prince héritier KuppreeSit de Bavière : ha lutte d'artillerie en Flandre a "« intense au littoral; depuis l'Yser jusqu'à la Cys. elle s est considérablement accrue en comparaison avec les jours précédants. Enire Hollebelce et V/arneton des pointes anglaises de reconnaissance ont été re poussées en corps-à-corps. Au cartel de La Bassée près de Loos et de Lens, ainsi que sur les deux ri ves de la Scarpei le feu a été vif dans la soirée 'A l'arrivée de l'obscurité, les Anglais ont attaqué au nord de la route Arras-C ambrai, à l'exception d'un endroit de pénétration étroit à l'ouest du Bois 1du Vert, ils ont été repoussés. Ce matin, un bataillon anglais, qui s'avançait au nord de Fresnoy, a été mis en fuite par noire jeu. Groupe d'armée du iiroaprinz allemand: Le long de l'Aisne et en Champagne, l'action est restée généralement minime par un temps sombre. Sur la rive gauche de la Meuse, le combat a perduré toute la journée. Après une action d'artillerie des plus intenses, qui a duré trois heures, les Français ont attaqué sur une étendue de cinq kilomètres depuis le bois d'Avocourt jusqu'au terrain à l'ouest du Mort Homme. A l'angle sud-est du bois de Malancourt et des deux côtés de la rouie 'Malancourt-Esnes, ils ont pénétré après un corps-à-corps acharné dans les tranchées que nous y avons gagnées récemment; ailleurs ils ont été rejetés■ Par un assaut rtyiouvelé le soir, l'ennemi a cherché à élargir son gain. Cette attaque s'est cùéroulét sans succès avec des pertes élevées. A l'est de h Meuse, le feu a été plus vif Que d'habitude. Front d'armée du îeldmaréchal général duc AlbrecM de Wurtemberg: Pas d'événem:nts essentiels. Théâtre de la guerre à l'Est. Groupe d'armée du îeld-maréchal général Prince Léopold de Bavière: Une action accrue a régné près de Riga ains qu'au sud de Dunabourg et de Smcrgon.Dans la Ga. /^--«.-ientale le jeu a étéAnMnse.jatès^4e^Bia-ej-aiiy. attaque commun? les hauteurs défendues avec ténacité par les Russes à l'esi de Novice et dans le: positions obtenues elles ont repousé les Russes ai cours de contre-attaques. Dans d'autres endroiti de la ligne de la Lomnica, les Russes ont été refoulés dans des combats localisés. Front d'armée du général colonel archiduc Joseph: et » Groupe d'armée du leidmaréchal général von Mackensen: On observe une recrudescence progressive de l'action particulièrement des deux côtés de la vallée \de la Susita et le long de la Pulna et du Sereth. Front en Êîaccdoino : Rien de ncuveau. BERLIN, 17 juillet. — Officiel du soir : A l'Ouest, on se bat sur la rive gauche de la 'Meuse. A l'Est, pas d'événements particuliers. La guerre sous-marins. BERLIN, 18 juillet. — Officiel : Nouveaux succès de nos sous-marins dans la Manche ; 23,CG0 tonnes de jauget Parmi les navires coulés figuraient trois vapeurs armés, pleinement chargés, dont un avec une cargaison de munitions, qui a sauté 5 secondes après avoir été atteint par la torpille; en outre, un grand vapeur-tank armé et à pleine charge, a été torpillé au sein d'un convoi, fortement pio'égé. AUTRICHIEN VIENNE, 17 juillet. — Officiel ; Théâtre do la guerre à l'est. Reculant devant la presson des troupes allemandes et austro-hongroises, les Russes ont évacué hier ■Kalusz et la rive occidentale de la Lomnitza. Les coalisés les ont poursuivis jusqu'au sud de Kalusz et en certains endroits il y eut de violents combats. Près de Lodziany, ses poussées russes de dégagement ont de nouveau échoué devant la résistance des bataillons croates. Près de Landestreu et de No. witza- nous avens gagné du terrain. A part cela, rien à signaler ni au front, de l'Est, ni d'Albanie. Théâtre de la guerie italien, Sur le col Bricon, une mine italienne a fait explosion. Nos troupes spéciales d'assaut ont occupé l'entonnoir. TURCS CONSTANTINOPLE, 17 juillet. — Officiel du Ï6 juillet Sur l Euphrate, un détachement ennemi battu a perdu encore dans sa retraite 120 morts et blessés, et 60 chevaux. En outret notre cavalerie poursuivante a capturé 2 fusils Levis et beaucoup de ten-i-s. A la fi entière de Perse, une de nos compagnies de frontière a capturé, dans un combat près de Ser-descht, une mitrailleuse. Au nord de Rcvanduz,une. compagnie russe a attaqué nos avant-postes. Elle a été repoussée. Au iront, du Caucase, feu modéré d'artillerie et fL infanterie. BULGARES SOFIA, 18 juillet. — Communiqué du 17 juillet • Front en Macédoine : Sur tout le iront faible canonnade plus intense 'Seulement sur la rive gauche du Wariar à l'est de Cerna et sur la côle Mahovo. Des détachements ennemis de reconnaissance ont été mis en fuite par noire feu. Sur la Struma inférieure près du village d'Ormanli nous avons refoulé un détachement ennemi de reconnaissance formé d'infanterie et de cavalerie. 11 rront en Roumanie : Entre Tulcea et le village de Parlita vive canon-S nade, près de Mahmudia, jusillade réciproque. ■ SOFIA, 17 juillet. — Officiel du 16 juillet ; Front en ï«lacédoine : Dans la région de Bito'-ia, le feu d'artillerie a été plus vif de temps en temps. Sur l& restant du é front, faible action d'artillerie. Des détachements n de reconnaissance ont pénétré au sud du lac de ■s Doiran dans les tranchées ennemies et ont infligé i- à l'ennemi des pertes sensibles. Sur la Strouma in->, férieure, enire les villages d'Aznatar et d'Ormanli, un détachement ennemi de cavalerie a été dispersé par notre feu. si! Front en 26oumânie : 1- Sur tout le iront du Danube inférieur, depuis Ga-0 latz jusqu'à la mer. fusillade par moments seule- ment entre postes. Par endroits, coups de canon 's isolés à l'est de Tulcea. Pendant la nuit, fusillade et feu des mitrailleuses assez vif. nu FRANÇAIS 'e PARIS, 17 juillet. — Officiel, 3 h., p. m. : s~ Canonnade intermittente sur le front de l'Aisne ls assez vive dans les régions de Cerny et des Cava-s\ liers de Cou-cy. En Champagne l'ennemi a tenté Ie de nouveau un sérieux effort sur le Téton. Les va-,e gues d'assaut brisées par nos feux ont dû regagner 'a en désordre leurs tranchées de départ en laissant de nombreux morts -sur le terrain. Nous avons intégralement maintenu nos gains du 14 juillet. Sur la rive gauche de la Meuse nos troupes ont prononcé ce matin une vive attaque à l'oues de la côte 304". D'après les premiers renseigfiements toutes positions restées enire les mains de l'ennemi à la suite des actions du 28 et du 29 juin ont été en-si fièrement reconquises par nous. Nous avons fait des 2- prisonniers non encore dénombrés. Des coups de y, maifte er\nemis^sur nos petits qpstes en Argonne, 2- PARIS, 17 juillet. — Officiel 11 h. n m • ?s ... * ■ * * * ^ Activité aes acux artilleries dçiis la régioti Cer- {s ny-Ailles et sur le plateau de Californie. En Cham-, pagne l ennemi au cours de la fournée a renouvelé ses attaques au nord du Mont Peton et a repris pied sur certains points dans les éléments de tranchées que nous lui avons enlevés le 14. La lutte d'artillerie se poursuit violente dans le secteur du Mont-Haut où nous organisons le terrain conquis. Sur la rive gauche de la Meuse l'opération que nous e avons exécutée dans la région d ela côte 304 s'est déroulée avec un plein succès. Après une forte pré-e parution d'artillerie nos troupes s)e sont portées vers 6 il. 45 à l'attaque des lignes ennemies avec un entrain irrésistible. Malgré une défense énergique de l'ennemi, nous avons repris en quelques minutes les tranchées que l'ennemi occupaient de-2 puis le 29 juin. Poussant plus loin nos avantages, nous avons enlevé de haute lutte les positions ennemies situées au delà. Sur un front de 2,500 mètres de part et d'autre deja route d'Esnes à Malancourt, la première ligne ennemie organisée défen-sivement avec un soin tout particulier est tombée toute entière entre nos mains. Peu après la deuxième ligne ennemie après un combat acharné qui a mis en valeur le mordant admirable de nos soldats a été intégralement conquise. L'a%\mce en profondeur attcilnt <un kifomètP.e environ. Notre ligne ainsi portée en avant va depuis la Corne sud-esi du bois d'Avocourt jusqu'aux pentes ouest de la côte 304. en passant par le bois Camard. plusieurs ccnire-a<-taques déclanchées par l'ennemi au cours de l après-miai ont été anéanties par nos feux. Il a subi des pertes très lourdes. Le chiffre des prisonniers valides dénombrés s'élève à quatre cent vingt dont huit officiers. RUSSE PETROGRAD, 16 juillet : Dans le secteur de la Lomnitza inférieure, fusillades et duels d'artillerie. Au nord-est de Kalusz les ennemis ont prononcé le 15 juillet au matin des attaques acharnées et ont tenté de rejeter nos troupes au delà de la Lomnitza. Peu nombreux, mais fort par l'attitude, le régiment d'infanterie de Ki-burn sur <-e secteur duquel les principales masses ennemies s élançaient à l assaut, a repoussé leurs attaques. Le commandant du régiment, le lieutenant supérieur Scmenewsky, a été blessé. Commandé par le vaillant capitaine Ossipoiv remplaçant le commandant, le régiment, a pris l'offensive et a repoussé l'ennemi, lui infligeant des pertes et lui prenant des prisonniers et des mitrailleuses Le combat au front Landestreu-Uzftmi-Krasno a duré toute la journée. Après une xliaude lutte les ennemis ont été délogés de la localité Liziani et repousses vers la Lomnitza. Néanmoins sous la pression de ^ renforts ennemis■ amenés de Roznatow et par | suite de pertes élevées pas-mi les officiers nos ticupes ont été obligées de se replier un peu'et de s'établir à la limite orientale de Liziani. Au cours au combat du 15 juillet, nous avons fait prisonniers 16 officiers et environ 900 soldats et nous avons capturé quelques mitrailleuses. ' ITALIEN' | ROME, 16 juillet. — Officiel ; | Hier, nos opérations ont été plus actives sur tout e front. Le soir, après avoir pris sous nôtre feu les î lignes ennemies établies de Versic à Jamiano,nous ç avons pénétré avec succès, malgré la violente re-r sistance des Autrichiens,' dans la zone située au t sud-ouest de la hauteur 247. Nos troupes ont bouleversé et détruit tes positions ennemies; elles ontf ? en outre, capturé des mitrailleuses et des munitions et fait 275 prisonniers,parmi lesquels 11 officiers. Sur le iront du Trsntin et en Cerinthie, nos obus ont touché et incendié des campements établis sur le Monte Cella (TonaU). Notre artillerie a aussi dispersé des soldais qui travaillaient dans la région de Laghi, sur le haut-plateau de Tonezza et sur le Wischberg (vallée de la Seisera). Sur le 2 front des Alpes Juliennes, nous avons bombardé i Biglia et Bodrez. En outre, nous avons pris sous s notre feu concentrique les- retranchements ennemis ' établis entre Canale et Morsko et dispersé des co-' lonnes d'automobiles et du charroi sur la route de Santa-Lucia Chiapovano ainsi que sur le plateau de , Bainsizza. Ce matin à l'Mube, une de nos esca- 3 drilles aériennes de lanceurs de bombes, accompagnée par des appareils de chasse, a efficacement bombardé le terrain situé à l'arrière des lignes ennemies à l'est de Selo. Nos appareils sont rentrés indemnes, après avoir descendu un des appareils î ennemis qui s'étaient élevés pour les combattre. 3 ANGLAIS LONDRES, 16 juillet. — Officiel : Cette nuit, nous avons fepoussé des attaques allemandes au nord-ouest de Fontaine-les-Croisilles g et près d'Armentières; l'ennemi a subi des pertes. Près d'Oppy, nous avons prononcé une heureuse at-é laque; au cours de cette Opération, nous avons fait quelques prisonniers. Ce maiin à l'aube, nous avons r exécuté une attaque efficace à l'est de Vermeilles. e Au nord-est de Messines, nous avons légèrement avancé nos lignes. Le feu de l'artillerie ennemie a est devenu plus intense au sud-ouest de Lens et ^ près d'Armentières. Hier, nous avons descendu 3 : avions allemands; 3 de nos appareils manquent à s l'appel. a ' — ' ; Deralèrss Dépêches e Tyrmn, 17 jûiTTëf 7—front de l'est nos positions au sud-est de Idziany ont été prises sous un feu violent dans la matinée du 16. L '■ennemi qui tâtonnait nos position s-, a été dispersé par notre feu. . Des poussées ennemies ont également échoué l'a-.j près-midi. En dehors de la ville de Kalusz, évacuée s par nous hâtivement sous la pression des Russes, les parties perdues de notre position à l'est do Lanaskreuz et à l'aile de Dcbrowlany sent de nou-r veau en nos mains. Bains les Carpathes, l'activité ; de l'artillerie a été âninnée de temps à autre paa- un , temps clair, notamment au sud de la route d'Oitoz. Plusieurs poussées de patrouilles ont été refoulées [ sans poine. , En Roumanie le feu a augmenté par moments dans la région de Tulcea et Fundem. Un ncuveau . bombardement de la gare de Tecueiu a provoqué de nouvelles explosions et de nouveaux incendies, qui continuent à s'étendre considérablement. Vienne, 17 juillet. — On annonce du quartier de la presée de guerre : Il n'y a eu dams la Galicie, par un temps serein, que des escarmouches et de petits combats. Une a;>;aque russe contre les hauteurs Wyseka, un prolongement des Carpathes boisées, a éfco repoussee nettement. En outre, nous sommes parvenus à avancer un peu notre propre front au nord-est de Kalusz. La grande crue du Dniester et de ses affinants baisse, mais les routes sont encore impraticables. Au fro.it tyrolien et de l'Isonzo, le feu d'artillerie a été plus animé par moments. Près de Selo, situé au bord surélevé du défilé du Brestovisa au noru-est de J&miano, une attaque italienne s'est brisée en grande partie dans notre feu do barrage. Les restes des troupes d'attaque italienne, qui s'étaient avancés jusqu'à nos positions ont ébê refoulés dans des corps-à-corps. P.-m avant minuit, les Italiens ont pénétré dans une partie étroite du front. Une contre-attaque les en a chasses. Nos aviateurs ont jeté avec succès des bombes sur des baraquements militaires dans la vallée de Vallone. Vienne, 17 juillet. — On annonce du quartier de la presse de guerre en date du 17 juillet au soir : Encore des gains de tenaiins en Galicie orientale près de Novica et de Landskreuz. Isa carte de charbon en France. La « Nationalzeitung » de Bâle apprend de Paris, que le gouvernement français compte introduire la carte de charbon a partir .du 1er sopteaubre. La ration ae charbon sera fixee d'après ]a température et en proportion des stocks disponibles. Nouveaux ministres en Angleterre. Londres, 18 juillet. — (Officiai.) Sir Edward Carton a, été nommé membre sans portefeuille du cabinet de guerre. M. Addteon a nomme mimstre sans portefeuille, a/voc la mission de la reconstruction. M. Aîontagu a été nommé secrétaire d'Etat pour Tlnde. M. Liiurohill, ministre des munitions, Sir Eric jotldos, premier Lord de l'amirauté. Changement du nom de famille du roi d'Angleterre. Londres, 18 juillet. — Le Roi d'Angleterre a décidé que la famille royale.anglaise ebaadonccra la ncïii de Saxe-CoJjourg-Gotha, et portera doréaavent le nom de Windsor. Quelle mesquinerie. M. Vandeaheuvel au Bu-.vre. Les journaux suisses annoncent que M, Vanden Beuvel, ministre de Belgique auprès du Vatican a quitté Rome pour se i-endre au Havre. Les revendications des Flamands. Cologne, 17 juillet. — On annonce de Copenhague à la « Gazette de Cologne » : La délégation socialiste flamande, sous la conduite de Joris, d'Anvers, est arrivée ici hier,venant ». de Stockholm, où elle a soumis ses réclamations a au Comité socialiste hollando-scandinave pour la i- future conférence de la paix. Joris a déclaré à un t collaborateur du journal « Sozialdeanokraten » de jl cette ville, qu'il est très satisfait du résultat obte-i. nu par la délégation à Stockholm : lS « Nous avons été reçus très amicalement par le is Comité dont le Hollandais, Troelstra, est pré>-s. dent. Lorsque nous eûmes exposé notre mémoire, s. ainsi que notre programme,Troelstra a prononcé un si long discours dans lequel il se déclara complète-e ment d'accord avec nos déclaratioce. Troelstra: -;é nous a dit que le Comité est d'avis que la question !S flamande aura une grande réaction sur la question is économique. « Il ajouta qu'il avait souvent visité la Belgique le et constaté de quelle façon les Flamands étaient re. opprimés et qu'il pensait que le mouvement fla-j_ mand n'eût pas été organisé, si le gouvernement 2_ avait fait son devoir. » it Le manque de charbon en Italie. i- Les journaux suisses annoncent que la compagnie ;s de navigation du Langensee a aarêté son trafic le 's 15 juillet, à raison de la pénurie de charbon et des difficultés financières. On attend l'arrivée d'un commissaire du gouvernement italien, qui préparera la reprise de l'exploitation par l'Etat. Nouveau ministre italien. I- Bâle, 17 juillet. — D'après le « Gicmale d'Ita-35 lia », l'amiral del Buono sera nommé ministre de s. la marine. Changement ministériel en Eussie. '■lt Pétsrsbourg, 17 juillet (Reuter). — Le ministre ls des finances Schingaroff, le minisire de l'instruc-s" tion publique Manuilow et le minisitre de l'assis-'lt tance publique le prince Schackowsky, se sont re-10 tirés. Prokojowitsch est nommé ministre du ccm-et merce et de l'industrie et Tscharnowskl, ministre 3 de l'instruction publique. LA GUBESB SOTTS-MAEraS* Christiania, 17 juillet. — De la ligne américano-norvégienne : Le vapeur « Christiania Fjord », faisant route de New-York vers la Norvège a touché un basrfonds, à cause d'un brouillard épais près de Capraso ( Peirre-Neuve), dimanche dernier. Tous ._ te :teroiir a oi-jc-ku âu â, Halifax; jusqu'à ce' qu'il ,n soit possible de les renvoyer chez eux au moyen ^ autre navire. Un vapeur de sauvetage est j psrti pour le lieu où le navire s'est échoué. / Amsteidam, 17 juillet (ag. tél. néerl.). — On ^ mande d'Ymuiden que le schooner hollandais « Ti-, mur » a été coulé au cours de sa route de Londres ' à Rotterdam. J Stockholm, 17 juillet. - D'après le « Stockholm^ , Tidningen », le vapeur suédois « Fridrike », d'un n tonnage de 1,200 tonnes a été coulé sur ls'route de Hull. :g Berne, 17 juillet. — De Toulon au « Progrès de Lyon » : Les 19 survivants du vapeur belge « ciai-reH », jaugeant brut 157 tonnes, qui fut coulé le 12 juillet à 2o0 milles de Bône par un sous-marin u allemand sont arrivés à Toulon. Le vapeur chargé ' de minerai se rendit de Salonique à Marseille. L'ê-quipage était grec, le capitaine et le second officier étaient de nationalité belge. Il y avait en outre des marins français a bord pour le service des canons, ainsi que quelques voyageurs. Le navire a coulé en î 50 secondes. Le sauvetage a été très difficile. 25 personnes ont péri. ! DÉPÊCHES (Reproduites de l'édition preceaente.J tfa Incident ângls-SSoiîandais Le communiqué cîliciel néerlandais. La Haye, 17 juillet. (Officiel.) — Les forces de combat anglaises qui ont attaqué l'escorte des navires de transport allemands, se composait de 19 à 20 torpilleurs. Quatre naviics allemands ont été coulés, trois se sont échoués et deux autres ont été amenés en Angleterre. Deux des navires échoués ■ sont en flammes. détails. Ymuiden, 17 juillet. — lai nuit dîrnière, 5 navires^ de transport allemands partis de- Rotterdam ont été attaqués près d'Egmond par 3 torpilleurs anglais. La poursuite s etsnt effectuée endéans les eaux territoriales néerlandaises,des navires de guerre néerlandais sont partis de Nieuwediep vers le lieu de i'at;aque. Les grenades sont tombées jusqu'à la côte néerlandaise. Amsterdam, 17 juillet. — Communication de 1 Agence télégraphique hollandaise. Depuis samedi trois convois ae cargo-boa,ts ont quitté au iota! .Rotterdam. Lu premier convoi îor-né do trois navires, l'un a échoué près de Zand-voort, deux ont passé plus le . Du deuxième cortège de dix navires, 1 un a rebroussé che-min. i^es Anglais en ont fait sombrer quatre, tiois ont échoué, deux d'entre eux en ûammes et deux autres ont été capturés par les An- ' glais. Le troisième convoi de trois navires est probablement retourné. Violation àe la neutralité hollandaise par l'Angleterre. On ne peut encore affirmer si les vaisseaux atta- ; qùés par les Anglais dans les eaux néerlandaises i sent des napires de transport allemands, mais i' est i hors de doute que le fait constitue une grave viola- c tion de la neutralité néerlandaise par l'Angleterre. c Les opinions diffèrent quant au nombre des vais- t seaux coulés, échoués et capturés par les Anglais. Amsterdam, 17 juillet. — Deux navires die-mauas se trouvaien aujourd'hui à environ 2 kilomètres au nord de Bergen et se sont échoués E à 400 et 500 mètres de la côte. Ils furent oanon-nés par 15 torpilleurs anglais. Après un certaii: laps de temps, la plus grande partie des navires de guerre disparurent dans la région du nord. Deuj t torpilleurs restèrent en arrière e incendièrent l&s s navires allemands. Un témoin oculaire, le direc-a teur de l'hôtel Nassau à Bergen, déclare que les a navires de guerre se trouvaient incosïtestablemen e endésns les eaux territoriales néerlandaises. Vers 9 heures, tous les torpilleurs anglais disparurent dans la direction du sud-ouest et peu après un croiseur hollandais et deux torpilleurs hollandais apparurent sur place. Plusieurs grenades sont tombées dans les environs de Bergen sflns que per-^ sonne fut atteint. De Nieuwediep à l'« Algenieen Handelsblad » ; % , 15 personnes du vapeur « Heinz Bltînbe-rg » ont été a débarquées; elles ne peuvent dire si 1© n^-îre s'esj 1 échoué ou a coulé. L escorte allcirr-V.- attaquée par les Anglais se composait probablement de 9 va-e peurs. Les vapeurs échoués près de Bergen sont k j « Laviana », le « Ranate » Leonhml », de Hambourg. Les vapeurs échouée auraient été rein-floués et remorqués vers les He1 -'-n. Deux hommes de l'équipage sont morts, un autre est porté manquant. Les grenades des navires -*- - anglais sont tombées à diverses reprises en territoire ncer-e landais, de même que sur le camp d'internés de e Bergen-op-Zoom. De l'« Aigemeen Handelsblad » : Point n'est besoin d'être démontré que l'attaque a eu lieu endéans nos eaux territoriales. Les navires cenormés se trouvent à un demi-kilomètre de la côte, alors que la zone neutre est dix fois plus large et davantage, La manoeuvre belliqueuse des vaissesmx. anglais 0 était donc une violation de notre neutralité aussi séri;use et aussi flagrante que possible; elle esl d'autant plus grave, que le danger pour notre po- e pulation et le fait que le tir était dirigé vers noir'; côte, nos maisons et nos fermes n'ont pas arrête r les Anglais. Rotterdam, 17 juillet. — Du « Nieuwe Roh?-. damsche Courant » : Le bourgmestre de Bergen e avait pris place dans un canot de sauvetage, Il revint vers 8 h. 14 environ et ramena deux morts ainsi qu'un bras humain. Le ce&tvre se rapportant au bras n'est point retrouvé. L'un des morts serait le machiniste, auquel une grenade avait ar-^ raché la tète. Les torpilleurs anglais « S.83 » el 3 « S.87 » se sont approchés du tv.vire allemand s échoué à la côte jusqu'à 1 1/2 kilomètre de dis-ta#fijîi,£t ont lancé de nombreux opojec'il .«jîur les 1 , . . . v -rament Cf. a c quipage prenait place dans les chaloupes à la t côte. Plus de trente grenades dépassèrent les dun.ee et atteignirent l'intérieur du pays. i Ymuiden, 17 juillet. — On a conetrté indfecutg. blement que deux des navires anglais étaient le 3 « S.67 » et le « S.83 ». Le sort des vaisseaux. Cologne, 7 juillet. — D'Amsterdam à la « Gs-| z:tte de Cologne » : Trois des navires se sc.-aient échoués, notamment le « Heinrieh Elumberg t sombré depuis ; le « Lavinia » et le « Renate Lecn-hard », qui a été recueilli entretemps. Le « wil-helm Ooisner » et l<c Ariadne » o pu s'échapper. • Le « Brietzig », le « Pelworm » et le « Marie Korn » ont été capturés par les Anglais; quant ga. « Carsten Russ », on ne sait rien à son sujet. Le 10e vaisseau, l'« Alfa », dut rebrousser chemin, P^u spiès son départ ds Rotter^sm, p&r suite d'un uéiaut» 3ittx machines. Le « Lavinia » n'ayant pas pris d eau, fioîte de nouveau et l'équipage se trou-ve à bord, l'incendie ayant àé nt. On manda de Terscheiling que 1 « Ariadne », chargé de coke de Rotterdam pour Gefle, s'est échoué devant l'île lors du reflux, mais grâce à un bateau de secours il put être remis à flottaison et poursuivre soci voyage. La minorité sociaîisto française. Le « Petit Parisien » apprend que les membres de la minorité socialiste se sont réunis le 15 et ont '..Xainine les différentes questions c;■ ' ont été mises sui le tapis, a la suite oes récente événements. Ils ont voté un ordre du jour demandant la convocation d'un Congrès national extraordinaire, qui aura à se prononcer définitivement pour'ou contre la réunion de l'Internationale et qui fera connaître 1 opinion des socialistes français sur la question d-a 1 ' Àî sace-Lorraine. AVIS II est défendu de célébrer d'une manière quelccu, que la fête nationale belge. Je préviens Ja populatijn qu'elle devra s'abstenir de toutes démonstrations, telles que : Réunions publiques, cortèges, rassemblements, harangues et discours, fées scolaire®, déposition de fleurs devant certains monuments, etc., pavoiae-rnent d'édifices publics ou privés, Fermeture à des heures exceptionnelles soit des bureaux des services publics ou des particuliers, soit d s marches, des magasins, des cafés, etc. Les infractions seront punies e>zk d'un emprisonnement de 6 mois au plus et d'une amende pouvant atteindre 20,000 marcs,- soit de l'une de ces deux peines a.ulement; eoront passibles de ces pemee non seulement quiconque aura commis les infractions, rrtis aussi quiconque les aura provoquées ou aura prêté aide à leur exécution. J'attire, en outre, l'attention du public sur les prescriptions d application générale de l'arrêté du 30 juillet 1916 de Son Excellence M. le Gouverneur générai, aux termes desquelles il est aussi dé-fendu de se livrer à des démonstrations concertées consistant dans le port d'insignes spéciaux ou dé costumes de mêmes couleurs, ainsi que de manifes-t®r par Oivs acolamaiions ou des invectives Bruxelles, !e 16 juillet 1917. Der Gouverneur von Briissel u. Brabant HURT, Generalleutnant. 4œo Année - 1$, MO? - Ed. H ' CIM© ÊillTIUli Jeudi 19 Juillet 1911

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Le bruxellois: journal quotidien indépendant belonging to the category Gecensureerde pers, published in Bruxelles from 1914 to 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods