Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

870 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1916, 04 July. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Seen on 09 August 2022, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/p55db7wq50/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

ANVERS, Mardi 4 Juillet 1916 Le numéro 10 centimes Cinquante-neuvième Année - N° 17.656 DIRECTION & REDACTIC 14, RUE VLEMINCKX, 1< ANVERS Téléphone 3761 LLOYD ANVERSOIS Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au lignomètre.— Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires AVIS routes les heures renseignées dans notre journa 1 H'.inrès l'heure de la lour Observations météorologiques de M. F. Aglhc, opticien, rueLéopoId, 51. "î w s,s.o. - •. ». Astronomie 5 juillet i j i-:i s h 36m Prem.quart.le8 juill. 13 h.55 n Lever du soleil.. • • • • 9 p eine lune le 15juill. 6 ..40 , Ceucl,erdusoe.l....2 .58 H*JW» ^ _33 , iiSeti: /a h,neV. .23 .. 54 'I Nouv.Ue le 30 iuill. 4 „ 15 . Haute marée à Anvers Matin Soir 5 juillet ... 8l,i: ..I 5 juillet -g*»"- ?: ::: S:*: I * •••«-«- Hauteur du Rhin Cologne 1 juillet 3.19 m. Strasbourg 1 juill. —a. Huningert . - » Lauterbourg „ Kehl .. - » "axau . . - Z " Mairaheim . 5.04 Germcrsherm .. .. Caub „ 3,32 .. Mavence „ fU» .. Ruhrort , 2 25 „ Bingen . -88 „ Duisbourg „ 1.94.. Coblence 3.12. Waldshiit . ~ .. Dnsseldorl . 2.90 .. !.obith n 11-87 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 1 |ui!iet 2.28 m. Heilbronn 1 juill. 0 70 m Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 1 juillet 0.76 m. Constance i juill. 4.89 m. PLUS GRANDES MAREES DE L'ANNEE 1916 Coefficient Fort de hauteur Philippe Anvers de la marée Hauteur Hauteur 17 juillet 0 0,99 2,48 2,49 1 août " 0,78 1,96 1,97 15 août 0 1,07 2,69 2,70 30 août # 0,88 2,21 2,22 13 septembre o 1,08 2,71 2,72 29 septembre # 0,94 2,36 2,37 13 octobre 0 0,99 2,48 2,49 28 octobre # 0,94 2,36 2,37 11 novembre o 0,85 2,13 2,14 27 novembre • 0,92 2,31 2,32 11 décembre oO,76 1,91 1,92 26 décembre • 0,94 2,36 2,37 o Pleine lune. * Nouvelle lune. Port d'Anvers arrivages du 3 juillet Steamer \\ ii.ford III, de Tamise. Remor. Vertrouvven, de Gand. Passe Partout IV, de Gand. » Parsifal, de Gand. Bat-eau-moteur Stad Mechelen, de Rnpelmonjde. Marie, de Lierre. Eclair iii, de Bruxelles. ARTOIS I, de Lonvain. koophanoei. ii, de Loùvaiu. Allège .iui.ia, de Biirght. Emile, de boom. » % Elsa, de Boom. » Bruxelles, de Bruxelles. » (jmon, de 73rii.veLI.es. » Saint Antoine, de Merxem. ». Principio, de Merxem. » jordaens, de Moll. » pliaraïlde, de Moll. » Rotterdam 48, de MolJ. ». saint Antoine, de Moll. »» Villa, de Ryc.kevorsel. o Marcelle, de Bearsse. »> Goleîta, de Tumhout. Rotterdam 97, de Reckbeim. » Rijnvaart, de Gand. » Bfit.iKiii de Gaind. ». dacapo, de Gand. Mims, de Bruges. Hoop, de Gand. o JÙlia, de Gand. » Décidé, de Gand. Glaneur, de Gand. » Emile, de Gand. » (i.\RciA-M0RF.N0, de Gand. » kassaï, de Gand. » Idée, de Gand. » Prias Leopold, de Gand. ». Agréable, de Gand. » M y Lady, de Gand. » say, de Gand. » B. A. G. 8, de Gand. » iiulia, de la 1-Iolllande. » Vlaanderen Vlaa.msch, de la Hodilande. ». Henri, de la Hollande. Vischhandel, de la Hollande. Verelmgu.ng 48, de l'Allemagne. ». Bayerx 23, de l'Allemagne. >. Rhenania 25, de l'Allemagne. Karl Sciiroers 37, de l'AflJernagne. Karl schroers u, de J'.Allemagne. departs du 3 juillet Steamer Wtlford III, pour Tamise. Reinor. Passe-Partoïjt IV, pour Gand .. Vertrouwen, pour Gand. Bateau-moiteur Jeannette, pour Boom. Allège Ostara, pour H-oboken. » Mutuel, pour Merxem. » Aline, pour Moll. » Vigilance, pour modj. » Aubito, pour MoJJ. » Boma, pour Kerkhoven. » Condor, pour Gaind. » Tolstoï, pour Gand. » Union, pour Gand. Martin, pour Gand. » Cale Avantageux, pour Gand. » jeannette, pour Liège. » DniK Gebroeders, pour la HoJJande. Op Gods Vertrouwen, pour la Hollande. Bayern 11, pour l'Allemagne. » Bayern 26, pour l'AJJemngne. Actes de Sociétés, déposés au Greffe du Tribunal de Commerce d'Anvers Il résulte d'un acte sous seing privé en date du 1 F juin 1910, qïie la Société en nom collectif « Dieltjen I-reres »,~a Anvers, constituée le 21 juin 1906, est dis soute par 1 expiration du terme fixé. Il résulte d'un a,cte sous seing .privé en date du 1 ! -J'1"!..1 ' Quatre MM. Constant- Dieltjens, Emil-Dieltjens et Edouard Dielt-jens, tous trois impri F meurs a Anvers, il a été formé nue société en non collectif -sous .la firme « Dieltjens Frères »» avecsiègi g a Anvers, et avant pour but l'exécution de tous le: | travaux généralement quelconques d'imprimerie, d. » htliogiaphie, de topographie, relâinre et autres tra \aux similaires ainsi que le commerce des produit; nécessaires pour les dits travaux, la papeterie le-; articles de bureau et accessoires. U société aura'uni f durée de 30 années qui prendront cours le 15 juii Il résulte d'un acte sous seing privé en date du 21 | juin 1916, que de commun accord la Société en noir collectif « H. Klein », à Anvers, constituée le 14 ma 1915 entre MM. Hermann A. Klein et Louis Klein commerçants à Anvers, est dissoute, m* Hermann A Klein est seul liquidateur et continuera les affaire* en son nom personnel sous la firme «H. Klein ». Bilans. — société anonyme » Compagnie Commerciale et Agricole Anversoise », à Anvers. Bilan au 31 décembre 1915. — Société anonyme « Habitations Ouvrières d< Bumpst », à Rumpst. Bilan au 31 décembre 1915 Composition' du Conseil d'administration pour 1916 administrateurs, MM. Benj. Haesaerts, ingénieur t\ I ttoom : Lucien Haesaerts, médecin. à Rumpst ; Hélè I ne Haesaerts, sans profession, à Rumpst, et Henr: I OlbrecJus, comptable, à Rumpst. Commissaire : M1 Michel Haesaerts, ingénieur, à Rumpst. "7 Société anonyme « Marnières de Loën », à An I vers. P.iian au 15 janvier 1916. Administrateurs : MM I u?nis -,e Wael, négociant, à Anvers; Maurice d( I Wael, industriel, à Anvers ; E. de WaeJ, sans profes I sion, à Anvers ; Âug. Nève, propriétaire, à Hauthen j (Li'ir,bourg Néerlandais) et Wme F. SchmoeJe, nég-o-l l iant-, à Anvers. Commissaire : M1' Urbain WiJcIiers, l i e xj >ert.-eomptable, à Anvers — Société coopérative «De Kerkelijke lias», à Anvers. Bîla-n au 19 niai 1916. Il résulte d'une circulaire en date du lr juillet 1916, que Math, von Berutuith, à Anvers, traitera ses alfa ires d'assurances sous la firme « Bernuth &• Cie». MM. Ph. Friedrichs et J. De V.ries auront la procuration collective pour signer toutes traaisactions de banque et de caisse, effets de conmierce, chèques et quittances ; chacun d'eux pourra signer seuJ pair procuration de Ja firme la correspondance, les polices, avenants et. autres documents d'assurance. CHRONIQUE^ JUDICIAIRE DETOURNEMENT DANS LES BUREAUX D'IDENTIFICATION Un siietii' Y... était prévenu a l'audience de samedi dernier de la 5P chambre coi rectionnel.le, de détournement dont le chef évalue l'importance à 600 francs environ. Celui-cï s'est, porté paiiie civile. Le tribunal a condamné l'inculpé à 6 mois de prison et 26 francs d'ajnende, et au payement de 500 frciiiw» de dommages-intérêts, le surplus ne lui paraissant pas établi. L'inculpé, quii était à raud.ience avec son avocat, a déclaré, de commun accord avec celui-ci, qu'il faisait défaut et s'est ensuite retiré L'affaire reviendra donc sur opposition devant les juges. LA CRISE DES POMMES DE TERRE Une journalière, veiwe, âgée de 44 ans, avait assuré un grand nombre de personnes qui l'employaient qu'elle Leur procurerait des pommes de terre, grâce aux relations qu'elle prétendait, avoir avec des campagnards, mais il faLlait lui verser d'avance le prix. Les gens, prêts à tous les sacrifices pour conquérir les tubercules dont on n'a jamais si bien sen:i le prix, lui remettaient, qui 20, qui 30, voire 50 francs et davantage. Elile a vait recueilli ainsi pluiS de 1400 francs, mais les pommes de terre n'arrivèrent point et d'argent ne fut pas rendu. Les faits se sont passés aux mois d'avril et de mai. La prévenue prétend qu'elle a fait les démarches nécessaires, mais qu'elle a été jouée par les paysans. Elle leur a versé elile-mème une partie de l'argent. Le défilé des victimes a été fort amusant. Il en résulte que certains avaient .versé une somme qui mettait le kilo de pommes de terre à fr. 2,50 ! Le tribunal a condamné la femme B... à ? mois de prison et 26 francs d'amende. LE PRECIEUX SAVON VERT EN CORRECTIONNELLE Que les audiences correctionnelles deviennent de pJius en plus le reflet de notre vie économique ! C'est ainsi que les voleurs se rabattent sur des objets vulgaires et. dédaignés avant la guerre, précieux aujourd'hui.Mercredi, dit un journal bruxeJJois, j'ai assisté aux débats relatifs ii une affaire de vol domestique d'une — minime quantité de sa.von commis par un garçon de courses au préjudice de son patron. Cela lui valut un mois de prison. FAUSSES PIECES DE ZINC Le zinc se prête, paraît-il, admirablement à la contrefaçon et la fabrication de fausses pièces de ce métal, n'exige qu'un attirail rudimentadre. Un au et 50 francs, tel est le tarif inauguré eu cette matière par la 9e chambre correctionnelle de Bruxelles.LES CORSAIRES DE LA CHARITE La huitième chambre, à Bruxelles, a ordonné, samedi, l'arrestation immédiate d'un sieur P... après l'avoir condamné à une peine de 5 mois et 26 francs et une vautre de 7 mois et 26 francs du chef de s'être approprié des sommes d'argent en se disant faussement o.olGecteur pour l'Œuvre des mutilés de la guenre. Cet. individu avait fabriqué un faux cachet et une boite de collecteur appropriée. Il avait également commis uu détournement au détriment de l'Œuvre des Petites Abeilles. Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES, ETC. Carlo Alberto. — Londres, 2 juillet. — Lloyd's communique que le voilier italien Carlo Alberto a. été Saint Jacques. —'Paris, 3 juiilùet. Le caboteur français Saint Jacques a été torpillé dans Ja mer du Nord. Neuf hommes se sont noyés. Teano. Londres, 2 juillet. • Lloyd's apprend de Lieatn (Sioi'le) que le vapeur norvégien Molina y a débarqué l'équipage du vapeur anglais Teano, de la Willson Line, qui avait été coulé par un sons-marin ennemi. Wintiermere. — Londres, 2 juillet.. — D'après une communication du Lloyd's, Je steamer anglais VVin- dermere a été CO'Ulé. L* marine marchande Le Times annonce la fusion de deux grandes compagnies de navigation. Le P. and O. (Peninsular and Oriental Steam Navigation Cy) a été fusionnée avec la New Xealand Shipping Company, qui possède une flotte de 31 pagnebots et navires marchands, avec un tonnage brut de 244.334 tonnes. Avec la « British India », dont la P. and O. acheta toutes les actions en 1914, cela formera une flotte de 223 bateaux avec 1.386.589 tonnes. xxx Les conventions passées le lr 'jVÎfii 1910 entre le gouvernement espagnol et la Compania Transatlau tica pour la création de services de communications maritimes, viennent d'être modifiées. Les communications avec les Philippines seront changées ou complètement supprimées, et les steamers de cette ligne seront, au besoin, employés à la création d'un nouveau service entre l'Espagne et New-York. Les ports d'attache seront Barcelone, Cadix, Biibao et Vigo. Les navires de la Comparlia Transatlau tica auront la faculté, tant à l'aller qu'au retour, de faire escale à d'autres ports espagnols ; ils pourront également faire escale dans d'autres ports que New-York. Concernant la ligne Barcelone-Manille, l'extension de la ligne jusqu'à Liverpool, . et les combinaisons entre ces derniers ports et Christiania, Copenhague, Mal.niô, Liban, Stockholm, Helsingfors et Pétrograde sont supprimées. Pour les voyages de retour de New-York la moitié du steamer sera réservée de préférence à du froment, du maïs, des charbons et du matériel de guerre. XXX L'assemblée générale du Lloyd Autrichien a déci dé de reporter à nouveau la' perte de l'année de r) 5.01 millions de couronnes pour autant qu'elle ne s soit i»as couverte par la réserve de 3.26 millions. La direction annonce également qu'elle a reçu une offre de 14 millions de couronnes pour trois , steamers se trouvant à Shanghaï, et qui ont été portés à il'actif pour 936.000 couronnes. Cette offre ^ a été refusée. La construction de navires Pour hâter la construction de navires marchands, ; le plan existait en Angleterre de construire des séries ; de steamers de même tonnage et de même modèle. Les pièces nécessaires — qui seraient donc (les mêmes pour toute la série — .pourraient être construites plus rapidement, d'où une forte économie de temps. Le Times annonce, maintenant, qu'un .capital de £ 30:),000 tonnes a été réuni, principalement par les grands armements pour mettre sur chantier, en même temps, une série'de 9 à 10 sreatners de 8,500 tonnes. On construirait ensuite de plus grands navires jusque 12,000 tonnes. L'emplacement choisi serait à Chepstow o/t Wye, le chantier aurait 15 hectares de superficie ; on ajouterait. quelque .70,000 hectares de terrain pour J'amé-îiagenvint, autour du chantier, d'une'cité-jardin pour les ouvriers. D'autre part, il parait que la Hauiburg--Amerika Linie construit actuellement le Bismarck, d'un t.on-n:>.ge de 56,000 tonnes. De plus, cette Ligne a sur chantier le vapeur à turbines Tirpitz, de 30,000 tonnes, ainsi que trois autres unités de 20,000 tonnes chacune. Sur les chantiers Vulkan, à Brème, se trouvent en construction neuf navires, dont quatre de .18,000 [tonnes chacun. Su r le chantier de Flensburg, où il'on construit déjà trois grands navires mixtes, Ja Hainburg-Ame-rika Linie a commandé, il y a quelques jours encore, deux vapeurs : à Geestemunde, on construit deux cargoboats de 17,000 ion nés chacun, destanés au trafic \ iâ le canal de Piuiama . La Hia.mburg--Amerika Linie construit le Cap Po-lonio, un navire-frère perfectionné du croiseur-auxiliaire Tr.afàlgar. Le Norddeutscher Lloyd construit, à Dantzig, deux vapeurs rapides, Coi.ombus et Hixdenburg, jaugeant ;i5,(kk) toi nues chacun, et deux autres vapeurs Mun-(.iien et Zeppelin, de 16,000 tonnes chaeun ; de plus, douze vapeurs de 12,000 tonnes chacun. La Afrika Linie-construit six vapeurs; la Hâlisa Linie, huit; la Ivosmos Liiiie, dix, d'un tonnage variant entre 9 et 13,000 tonnes. Achat de navires Les vapeurs -suivants ont été achetés par le gouvernement australien pour Je transport, de marchandises vers l'Europe: Str \thendr ick, Strathavon, Sthathai ri.v, stuatiiord, Stratuleven, Strathdee, Strathspev, Sïrathgarry, strath3eg,. Stratuesk (chacun pour £ 145.000), ArdaJgorm (£ 145.000), Ardan-mhor C-C 125.00(1), vermont ;£• 1 K).(H)O), klrkoswald (£ 158.(KX>) et Dm.tÔNHALL (£ 80.000). EXTERIEUR PAYS-BAS L'exportation du poisson Le ministre 'des- finances des Pays-Bas vient de donner ordre aux fonction.nii.ires des douanes d'arrêter tous Jes envois de poissons frais et de surseoir à toutes les exportations. La question des pommes de terre Le ravitaillement des grandes villes des Pays-Bas est pour Je moment redevenu normal, en ce qui concerne les pommes de terré nouvelles. Toutefois, les marchands et les agriculteurs ont aidressé au ministre une requête ou plutôt un ultimatum notifiant aux autorités que pour Je cas où l'exportation des pommes de terre ne serait pas autorisée,' ils se mettraient ,d'accord pour refuser le ravitaillement de la capitale et des villes importantes. ANGLETERRE La CUïiard Line On .mande de Londres que la Cunard Line a décidé — au cours de Ja récente réunion des actionnaires — d'augmenter son. capitaJ de 4,5 millions de livres sterling. SUEDE Restrictions aux exportations Le gouvernement suédois a décidé de réduire l'exportation de la viande à 30 p. c. des quantités permises jusqu'ici. GREGE Le fil Athènes-Gonstantinople La communication télégraphique entre Athènes et Constantin opte .est interrompue depuis cinq jours. RUSSEE Les finances russes Le Tsar vient, d'autoriser l'émission d'une nouvelle série de bons du Trésor pour une \uleur de 3,75 milliards de roubles à courte échéance. L'émission se fera à concurrence de 3 milliards en Russie et de 75 millions à l'étranger. ILES FALKLAND L'expédition Shackieton On mande de Port-Stanley (îles Falkland), 26 juin : Shackieton est revenu ici hier. Son navire de secours arriva à environ 20 milles au large de l'île de l'Eléphant, mais ne put pas se frayer un chemin à travers les icebergs et les masses' de glace flottante qui entourent l'île. L'hiver e»t particulièrement rigoureux cette armée daus l'Antarctique et un navire plus puissamment équipé que celui prêté • par- le gouvernement de l'Uruguay &>t nécessaire pour atteindre l'île de l'Eléphant et secourir les vingt-deux hommes qui s'y trouvent. IiNFORMATIONS FINANCIERES BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS Séance nu 3 juillet. — La réunion officieuse de ce jour n'a pas été particulièrement intéressante. 11 est vrai que comme il n'y aura pas de Bourse demain, la séance de ce jour s'est trouvée isolée, ce qui n'est jamais sans causer une certaine influence sur le courant des affaires. Il n'y a pas eu de changement à constater au surplus dans les dispositions du marché, les valeurs à revenu fixe restent fort bien orientées, les pétrolifères et les valeurs caout-choutières se montrent plutôt raffermissantes. Il existe toujours de la demande en rentes belges et en lots de ville dont voici les cours : Belge 3 % mai-novembre, 71,50-72,50; Belge 3 % émission anglaise, 78,75-79,75 ; Bons du Trésor Belge 4 % remboursables 191}, 100,50-101,50 ; Annuités 3 %, 77,25-78,25 ; Anvers 1887, 82-83; Anvers 1903, 70,75-71,75; Bruxelles 1905, 66,75-67,75 ; Gand 1896, 63-64 ; Liège 1897, 63-64 ; lot du Congo, 75-76. Les transactions sont peut-être un peu moins suivies en valeurs internationales sans que cela nuise à la bonne tenue des cours ; là où une modification se produit elle-se fait encore e.: général en faveur des vendeurs. Les Cédilles Argentines -sont invariées. 103,25-104,25 en Cédilles nouvelles, 107-108 eu Cédules L, les K se retrouvent à 91-92 et la CéduLe-or à 105-106. En fédéraux Argentins quelques vendeurs se présentent en Argentin 4 1/2- Intérieur à 96,50-97,50 et en Extérieur 4 1/2 qui fluctue entre 95,50 et 97, le 4 1/2 1911 est renseigné nominalement 92,75-93,50. L'Argentin 5 % 1.886 gagé sur les douanes aurait preneur à 101,50-102. Les dettes brésiliennes auraient certainement des échanges plus actifs n'était la persistante pénurie des titres. On demande le Brésil Funding 1914 à 95,50-96,50 et le 4 1/2 1883 tout comme le. 1888 a achetçur à 75 environ, les 4 % 1910 et 1889 obtiendraient, aisément 69,50 mais ne se présentent pas à ces prix. Uruguay 3 1/2 74-75 -sans affaires traitées, le 5 % 1914 est estimé 87,25-88,25, on offre vainement 97,25-9* en Cédules uruguayennes. Le Chili 5 % 1911 oscille autour de 96-97, le 4 % a acheteur à 88,50-89,50. Chinois 4 1/2 1898 85,50-86,50. Japon Rail-ways 102,25-103,25. Japon 4 1/2 1905 97,25-98,25. Japon 4 % 1905 90,50-91,50. On reste bien disposé envers les rentes russes et Roumaines. Le Russe 3 % 1859 est demandé à 61,50, le 3 8/10 % à 72, le 4 % 1880 vaudrait 79,50-80,50, le 4 % Nicolas est ferme à 83,50-84,50 et le 5 % 1!K)6 à 93,50-94,50. Roumain 1894 85-86, Roumain 4 1/2 1913 88-89, Roumain 5 % 1903 97,25-98,25. Parmi les titres des rubriques diverses, les actions de Banque attirent assez bien l'attention. On traite des dividendes Banque Belge de Prêts Fonciers à 492,50-502,50, l'action Banque Centrale Anversoise fait 450-460, l'action Crédit National Industriel est en reprise à 262,50-270 ex la privilégiée à 270-272,50. La privilégiée Immobilière Sud-Américaine a changé de mains à 1035-1045. En entreprises de transports l'obligation Tramways de Rotterdam trouverait preneur à 430, la capital Rosario a valu 77,50-82,50 et. la. capital Tramways d'Anvers est offerte à 130. Les pétrolifères sont restées moins négligées, on a traité l'ordinaire Grosnyi à 2615-2665 et l'Astra Ro-rhana entre 1395 et 1440. La dividende Nafta est renseignée 300 A., 310 P. Les titres de plantations sont plutôt mieux quoique les prix ne se soient pas visiblement modifiés. Kuala Lumpur 126-127, Sennali 44,75-46, Federated 585 P. TanganyiHa, 77 A., 77,50 P. ; obligations Tanga-nyika, 194 A., 195 P. BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES séance du 3 juillet. — La semaine débute dans de fort bonnes conditions pour toutes les rubriques de la cote et-spécialement encore pour les titres charbonniers. Les acheteurs en valeurs de ce dernier groupe sont particulièrement nombreux, ce qui nous amène à enregistrer d'excellents cours. Ainsi, on progresse en Carabinier à 630, 635 ; en Centre de Juillet à, 1750, 1760 ; en Fontaine-l'Evêque à, 3325, 3350 pour rester demandée à 3450, en Laura cap. à 1200, 1210, et en div. à 600,' 602,50, 604 ; en M a rcà ne 11 e-N o r d à 515, 517,50, en Maurage à 1785, 1790 ; en Masses-Diarbois à 2195, 2200, en Poirier à 565, et il reste argent, à ce prix ; en Rieu-du-Cœur à 460, 465, en Trieu-Kaisin à 1220 et en Willem-Sofia à 550 avec preneur à ce cours en fin de séance. La petite Bié-laïa, qui se tient en ce moment dans les environs de 15 francs, est digne d'attirer l'attention des capitalistes.D'autre part, nous trouvons les cours acheteurs suivants : Bois d'Avroy '750, Bois de Miclieroux 875, Bonne-Fin 925, Espérance Bonne-Fortune 507,50, Gos-son 1950, joutes. Grand-Buisson 1350, Grande Machina Mnrlny Mnrmmr»n-f Dû(I1o.Rçio. nure 1460, Ressaix 2050 ,Ouest de Mons yuo, et \\e-rister 2780. Ces prix en disent long sur les dispositions des acheteurs. Nos rentes et lots de ville ont toujours un bon mouvement d'affaires. Voici les cours : Rente Belge 3 %, 70,75-72,50; Bons du Trésor 4 % 1917, 101-101,25 ; Bons du Trésor 4 % 1919, 101 ; Vicinaux 2 1/2 % 1885 lots, 99,50-100 ; Vicinaux 3 mai, 73,50-73,75 ; Anvers 1887, 82,50-82,75 ; Bruxelles 1905 (ex-coup.), 67-67,50 ; Bruxelles 1902, 84,50; Bruxelles Maritime, 63,50; Gand 1896, 63,50-63.75 ; Liège 1897, 62,75 ; Ostende 1898, 56,25-56,50. En obligations industrielles, les amateurs sont toujours aussi nombreux. On recherche les 4 % Caisse des Propriétaires vers 305, les 4 % Barcelone à 457,50, les 4 % Livourne à 412,50, les 5 % Tramways Toscans à 460, les 5 % Tôleries de Konstantinowka à 465, et on fait 475 en 5 % Chemins de fer de la Basse-Egypte. Les transactions en titres bancaires sont très restreintes pour l'instant. La priv. Crédit. National Industriel est à 267,50, 269, et l'ordinaire à 263,75. En Part de Réserve (Soc. Générale) on est. argent à 5900. Les valeurs de traction ont un marché assez étroit également. La div. Bangkok se tient à 30 et la cap. est demandée à 105 ; les Espagne Electriques se traitent à 117 en cap., 453 en div., 1150-1155 en fond. ; l'ord. Industrie ElectriquefCent.raJe d'), est offerte à 425. Les valeurs sidérurgiques se maintiennent généralement à un bon niveau. CockerÛl (ancien) est à 1145 et la nouvelle à 1127,50-1125, l'Estampage du Don'etz se retrouve à 322,50, 325, 327,50 en priv., 190, 195, 197,50 en cap. ; 455, 457,50 e.i div. La cap. Monceau-St-Fi acre est demandée à 200 et offerte à. 205, l'ord. s'inscrit à.147,50. Ougrée se tient à. 980, 975 ; la Providence Russe B à 540, 537,50, 535 : la priv. Tôl. de Konstantinowka est demandée à 532.50, et la jouissance à 2250. Aux petites rubriques, on relève aujourd'hui les cours argent de 5100 en Asturie . :o, de 62 en Bacarès, de 850 en Vielle-Montagne, et !■• cours papier de 297,50 en cap. Verreries du Donetz. En fond. Electricité Nord de la Belgique on cote 2000, et en ord. Linière Saint-Léonard 75. Un peu d'hésitation en valeurs coloniales. L'ordinaire Katanga cote 2300, l'Union Minière cap. est à 1305, 1310, 1302,50, et la Tanganyika se maintient à 77,75, 77, 77,25. Au groupe des plantations, on rencontre acheteur en cap. Fauconnier à 285 et fond, à 235, et vendeur en cap. Sema,dam à 95 et en Zuid Preanger à 98,75. Selangor, ex-coupon de fr. 10, est à 217,50 et Soengei Lipoet fait 285. Les diverses font preuve d'une certaine résistance. L'Astra Romana, ex coupon et ex-droit, est demandée à 1400, la pri.\ Bougies de la Cour est. recherchée à 800, en Brasseries de l'Etoile il y a preneur à 25, la priv. Cartoucherie Russo-Belge est à 120, la priv. Grosnyi est ferme à 2795 et l'ord. à 2655, la cap. Sucrière Européenne est bien, à 39, 41 ; la fond, est demandée à 31 et offerte à 32,50. En cap. Sucreries Saint-Jean il y a vendeur à 47,50. Aux étrangères, les titres russes retiennent encore l'attention. La Du [(provienne est en- bonne voie à 2950, 2960, 2970. La Kolomna est hésitante à 510, 512,50. Les- Nitrate Rails sont- fermes ;\ 361,25 et la Barcelone bouge peu à 66,25, 66,75. Il y a argent eu Brnzilian Traction à 345, en Mexico Tram à 225, en Porto Rico à 107 et en Prince-Henri à. 650. COURS DU CHANGE Rotterdam, 3 juillet. — Londres, fJ. ! 1,48 1/2; Berlin, fl. 43,67 1/2 ; Paris, fl. 40,82 1/2. Amsterdam, 3 juillet. — Londres, f-1. 11,48 3/4; Berlin, fl. 43,65 : Paris, fl. 40,82 1/2; Suisse, fl. 45,02 1/2 ; I Vienne, fl. 30,35 ; Copenhague, fl. 69,60 ; Stockholm, fl. 69,65 Nafta. — Le bilan publié par cette société et relatif à l'exercice de 1915 fait ressortir un bénéfice de fr. 476.077,26, dont il a été prélevé fr. 144.156,12, qui furent affectés à divers amortissements. I Quant au bénéfice net ainsi réduit à fr. 331.931,14, nous en trouvons la répartition aux postes suivants : Réserve légale, fr. 16.596,55 ; dividende réservé aux actions de" capital, -fr. 300.000 ; tantièmes, 1.533,46 d'une part et 766,73 de l'autre. Un solde de fr. 13.034,40 a été reporté à nouveau. Le rapport fait remarquer que l'exploitation fut entravée en partie par les événements politiques. Sucrière européenne et coloniale. — Cette société a été constituée le 25 niai 1899 et avait pour objet les exploitations sucrières tant en Europe qu'au Congo et dans les colonies ; l'exploitation et le négoce des produits coloniaux ; l'achat et la vente des terres tant. <n Eruope qu'aux colonies; l'exploitation de toute concession, minière. Lors de sa* constitution, la Sucrière Européenne acquit un domaine colonial au Mayumbé, domaine i sur leqne' e-lile a fait des plantations de caca.o et 1 d'hévéa qui, pour le dernier exercice connu ont I laissé un bénéfice de près de 40.000 de francs. La Sucrière Européenne s'est constitué également I ii'ii portefeuille et Jors de sa fondation elle a pris I une participation très importante dans la Zucheneria Naz-ionalie, à. Gênes, dont elle possédait à certain mouieint. plus de 5000 titres en portefeuille. A cgnt. titres près, cette participation a été Jiiquidée entièrement au cours du dernier exercice, ce qui a permis à la Sucrière Européenne de rembourser différentes créances et de liquider une dette en banque qui se montaient ensemble à 900,000 francs environ,. Aujourd'hui, l'actif de la Sucrière Européenne est représenté par son domaine du Mayumbé, par ses •débiteurs divers et par son portefeuille. Nous aillions donner le dernier bilan connu arrêté •:u 31 décembre, ce qui permettra à nos lecteurs de se faire une idée nette et précise de la situation de cette société. Actif Immobilisé (Europe et Afrique) : MobïJiier, domaine colonial au Mayumbé, -matériel d'exploitation, bâtiments, défrichement, culture et plantations fr. 1.877.158,60 Réalisable : Approvisionnements 2.885,5C Caisse et banque 2.003,20 Portefeuille 015.419,75 Plantations du Mayumbé en participation 6.41.1,0:3 Excédent des comptes courants débiteurs sur les comptes courants crédi- | -t.eu.rs 291.441,74 ; Profits et pertes, solde •débiteur 760.029,85 Total fr. 3.555.349,67 Passif | Capital] : 35.000 actions de 100 francs 3.500.000,— j 25.000 parts de fondateur... mémoire Réservevlégale 55.349,67 Total... fr. 3.555.349,67 Comme premier poste de l'actif, nous avons le domaine au Mayumbé, qui est porté pour la somme de fr. 1.877.158,60, qui représente Je prix d'acquisition, augmenté des frais occasionnés pour le défrichement et la m'use en valeur des différentes cultures. Afin d'éviter tout aléa die ce côté, nous procéderons donc à une réduction d'estimation de fr. 877.158,60, ramenant la valeur de cette partie de l'actif au chiffre rond de 1 million. Les différents postes de l'actif réalisable ne demandent guère d'explications, sauf les comptes courants débiteurs, qui sont représentés en l'occurrence par la Sucrerie Saint-Jean, à qui la Sucrière Européenne a prêté son aide sans compter pendant les moments les plus difficiles. A l'actif également, nous avons le portefeuille, qui comprend 140 actions de la Société de Mouture et de Panification au Congo qui figurent pour une somme de 25.000 francs et 100 actions Zuchereria Nazionaie, auxquelles nous donnerons une valeur de fr. 15.419,75. De cette façon, passant pour mémoire les 140 actions Monture et Panification au Congo et portant les 100 actions Zuchereria Nazionaie pour fr. 15.419,75, ' il nous reste une somme ronde de 600.000 francs en contre-valeur de laquelle .nous avons 26.000 actions de capital Sucrerie Saint-Jean que la Sucrière Européenne détient en portefeuille. Au passif du bilan-, nous avons le montant du capital social et réserve légale, qui constitue une dette de la Société envers elle-même. Si nous récapitulons les chiffres cités-,plus haut, nous arrivons donc à. dresser l'actif de la Sucrière | Européenne de la façon suivante : Domaine d'Afrique 1.000.000,— i Portefeuille (26.000 cap. S-.Tean) 600.000,— • Excédent des -comptes courants débiteurs sur les comptes courants crédi- ! teurs 291.441,74 Approvisionnements, caisse et plantations du Mayumbé 11.299,73 TV.+ol fl- I OAO r>/,1 :>l illlOllilS UiN l&uiia U-C-Ult: awiiuiic. ptia UO.W» Je nombre d'actions représentant île capital de la Sucrière Européenne, nous arrivons à établir que chaque action Sucrière est représentée aujourd'hui par 54 franes environ. On estime que la valeur - véritable de l'action de capital Sucrière Européenne est de beaucoup supérieure à cette somme ; en effet, comme suite aux déclarations faites à la dernière des assemblées des actionnaires de la Sucrière Saint-Jean, on peut considérer cette affaire comme sauvée, et, par-tant, on peut dire que, dans un temps qui n'est peut-être pas bien éloigné," la Sucrerie Saint-Jean pourra apurer sas dettes et entrevoir l'ouverture de l'ère des distributions de dividendes à ses actions de capital. Le jour où la Sucrerie Saint-Jean, débarrassée de ses dettes, pourra servir un dividende à ses actions de capital, celles-ci vaudront au moins die pair et partant Je portefeuille de la Sucrière Européenne, qui figure aujourd'hui dans les livres .pour une somme ronde- de OOO.OOO francs, vaudra, non plus 600.000 francs, mais bien 2.600.000 francs. Ce jour-là, le capital de la Sucrière Européenne sera non seuJement reconstitué, mais la Société pouira distribuer des dividendes à ses deux catégories d'actionnaires. Au cours des exercices 1904 et 1905, Jes actions de capital de la Sucrière Européenne ont touché des dividendes de 7 à 8 frênes, tandis que les parts de fondateur se sont vu attribuer un coupon de 2 et de 3 francs. Comme les actions de la Sucrerie Saint-Jean sont très rares au marché par le fait que déjà 26.000 titres sont iniiino-billsés à la Sucéière Européenne et que d'autres postes importants se 'trouvent entre les i nains des constituants de ces affaires, on estime que le /meilleur moyen de pouvoir s'intéresser a la. bonne fortune de la Sucrerie Saint-Jean serait d'acheter des capital et. des fonadteur Sucrière Européenne, puisque, d'une façon détournée, on s'intéressera à la première de ces entreprises. Electricité Ligure-Toscana. — Les recettes de janvier 1916 se sont élevées à 518.013,Q9 1., contre 461.423,93 1. en janvier 1915. Pour février de cette année, elles se sont élevées à 494.544,88 1., contre 392.174,57 1. pour le mois correspondant de l'an passé. Chemins de fer de Porto-Rico. — Les recettes de cette Compagnie pour le premier trimestre de 1916 se sont élevées à 2.575.100 lr. contre 2.202.822 fr. pour la même période de l'année précédente, soit une augmentation de 372.278 fr. Compagnie des Chemins de fer du Nord France . — La Compagnie du iNord, qui était la plus importante avant la guerre parmi les cinq grandes compagnies françaises, est aussi celle qui en a le plus souffert, puisqu'une grande partie du réseau, environ 2.000 kilomètres, se trouve aux mains de l'ennemi eWjue presque tout le reste est situé dans la zone de guerre. La convention de 1883, par laquelle l'Etat garantissait un dividende amx Compagnies étant expirée depuis fin 1914, le gouvernement a autorisé la Compagnie à couvrir les sommes nécessaires jusqu'un an après la guerre pour le service d'obligations et l'intérêt des actions, par l'émission d'obligations, et de les imputer au compte de placements. 11 faut noter que la Compagnie du Nord n'a jamais dû recour i r à la garantie d'intérêt de l'Etat. Le rapport, annuel exprime l'espoir que les pertes d'exploitation ne seront pas imputées à la Compagnie, puisque les deux tiers du réseau sont occupés par l'ennemi. La Compagnie ne peut évidemment supporter les charges d'une concession, dont la partie principale lui est retirée depuis 22 mois, d'autant, inoins que, sur les lignes non occupées, l'exploitation est anormale. Dans le compte soumis, les frais d'entretien des lignes et les pertes pour dégâts et destructions, ne sont pas portés. Les tarifs actuels ne couvrent plus les frais d'exploitation, par suite des augmentations continuelles des charbons et métaux. La partie la plus intéressante-du rapport est celle qui s'occupe de la question, redevenue actuelle, de la construction d'un tunnel sous-marin entre la France et l'Angleterre, dont la gueire actuelle a démontré la nécessité absolue. Les recettes brutes d'exploitation sont en diminution de 270.76 à 171.65 millions. Les dépenses ont baissé de 181.05 à 148.77 millions de francs ; le bénéfice- net s'élève à 23.64 millions contre 57.66 millions en 1914 et 128.82 millions pour l'année normale 1913. Le service de Ta dette obligataire, ainsi que d'autres charges fixes, exigent 101.77 millions de francs. Le dividende de 44 fr. pour les actions et de 28 fr. pour les actions remboursées, ainsi que leur rachat annuel, exigent 23.17 millions de francs, qui est. mise à la disposition de la direction ; 106.61 millions de francs ont été imputés' au compte placement, pour couverture du déficit. Tramways d'Athènes et du. Pirée. — Voici quelques renseignements complémentaires 'relatifs aux recettes de cette société. Elles s'élèvent pour 1915 à fr. 4.371,48, s'affirmant en augmentation de fr. 119.422 sur celles de 1914, qui, elles-mêmes, .dépassaient de près de 600.000 francs celles de l'exercice 1913. La progression des bénéfices n'a malheureusement pas suivi la même marche ascendante, les frais d'exploitation ayant augmenté énormément par suite de la hausse du combustible. Charbonnages de Ressaix. — Du rapport annexé au dernier bilan, il résulte que la production s'est élevée pour l'exercice envisagé à 669.800 tonnes, et. ce, malgré la notable réduction de la main-d'œuvre. Le charbonnage occupe en effet 1.000 ouvriers de moins qu'en temps normal. D'autre part, les difficultés de s'approvisionnement en matières premières ont augmenté considérablement 1-e prix de revient. Il ne faut donc pas s'étonner de voir le solde favorable se chiffrer seulement à 890.000 fr. Il a été constitué en fonds de réserve. BANQUE D'ANVERS SOCIETE ANONYME 24; Longue rue Neuve, à Anvers Situation au : 31 mars 1916 30 juin 1916 Actif i.mmobii 1si-: . Nouvel immeuble et coffres-forts fr. 2.254.228,34 2.254.228,34 Rkausaki.k : Caisse .. 38.253.152,55 45.271.006.74 Bons de Caisse 5 '% des prov. belges 3.914.111,18 4.793.645,96 Portefeuille d'effets 7.927.890,29 4.994.857,76 Fonds Publics 8.345.305,25 8.389.932,31 Reports et Prêts sur fonds publics 19.081.555,35 15.675.054,8-i Comptes cour., banquiers 16.170.505,62 11.825.389,88 Comptes courants, clients 30.327.945,22 28.921.857,20 Comptes courants d'acceptations 1.149.290,— 1.000.000 — Dépôts de garantie ........ 75,614.175,53 68.343.617,47 Dépôts volontaires 65.418.388,— 63.470.858,— Comptes divers ;... 405.267,26 1.875.517,01 Total 268.861.814,59 256.821.965,55 Passif Envers i.a Société : Capital social fr. 25.000.000,— 25.000.000,— Réserves ;....... 20.289.112,42 20.289.112,42 Envers les tiers : Effets à payer 1,736.716,55 1.587.426,55 Comptes cour., banquiers 14.928.720,62 14.898.199,52 Comptes courants, clients 65.019.568,82 61.140.054,56 Déposants (garanties et dépôts libres) 141.032,503,53 131.820.4-75,47 Comptes divers 855.132,05 2.0S6.697,03 Total 268.861.814,59 256.821.965,55 Un Directeur, Un Administrateur. E. W. MarsiLy. M. Gevers. Transports pour toute la Belgique de marchandises par service accéléré et à prix réduits \ Qnfpççpr ' 65, RUE SANDERUS, ANVERS. La maison s'occupe des formalités de sortie.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires belonging to the category Financieel-economische pers, published in Anvers from 1858 to 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods