Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

629 0
19 December 1918
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1918, 19 December. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Seen on 03 December 2022, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/6w96689d17/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

ANVERS, Jeudi 19 Décembre 1918 Le numéro 10 centimes Soixante-unième Année - No 18,186 PRIX DE L'ABONNEMENT : PAYABLE PAR ANTICIPATION : Intérieur .... Frs 11,50 par trimestre Hollande et Grand; Duché de Luxembourg j " ' " Autres pays de l'Union Postale Frs 16,— par trimestre. On s'abonne à tous les bureaux de poste LLOYD ANVERSOIS ^eui Journal Maritime quoticue» émanant des Courtiers de Navires Annonces 50 centimes la petite ligne 75 ceutxaes la ligne fr 1,50 !a ligne sur double colonne Émissions, Annonces financières et Ais#sses Industrielles et Commerciales : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au kfaemètre.— Les titres se paient d'airès l'esDace au'fls occupent ADMIS PAR LA CENSURE AVIS AUX ABONNÉS Nous avens l'honneur d'aviser nos abonnés de la ville, que nous ferons présenter incessamment les quittances d'abonnement pour le premier trimestrs 1919, et nous les prions instamment de bien vouloir y réserver bon accueil dès la première présentation ; Ils éviteront ainsi à notre personnel un surcroît de besogne par une nouvelle présentation. Astronomie 20 Décembre Communiqué par l'Observatoire Royal da Belgique à Uccle lez-Bruxelles) Lever du soleil 7h.42a. Nouv, lune le 3 déc. 15 h 19 Coucher dusoloS \5 . 38 » Preoi.quart.le il déc. 2 „ 31 Lever de la hiue ....!9 M é „ Pleine lune 1s 17 dé«. 19 . 17 Coucher de la lune.. .9 22 „ Dern. Quari.lt 25 déc, 6 , 31 Haute marée à Anvers Matin Soir 20 déc. . • 5 k 6 ta I 20 déc. ... 17 h 25 m. 21 . .. 5 „ 44 „ 21 . ... 18 „ 3 . 22 „ .. é .22 , I 22 . ... 18 . 39 „ Hauteur du Rhin Ctls&ae 18 déc. 3,12 m. Strasbourg 16 déc. 2.85 ra Husingen 13 » 1.10 „ Lauterbourg « — * Kebl . — „ Maxau • — . Mannkeia „ 2.26 „ Germerskeira „ — „ Caub „ 1.16 . Mayence „ 1 30 . Ruhrort 15 . 0.53 „ Bingen „ 2.22 , DiMsbotug 16 „ 0,85 N Coblence „ 2.64 , Waldshiit „ — „ Dtisseldorf „ 1.96 „ Lokith „ — . Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 16 déc. 2,31 m. Heilbronn 16 déc. 1 41 m. Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 16 déc. 189m. Constaate 15 déc. 1 56 m. Observations météorologiques de M. F. Agthe, «pticien, rue Léopold, 51. Anvors 19 déc. 191S, 10 h. du matin.— Baromètre 743,5.— Thermomètre cent, (max.) -f 8. — Thermom. cent, (min.) 4" 5. — Pluviomètre : 6,8 m/m. — Vent : O.-S.-O.— Prévis. : Pluie-tempête. Port d'Anvers ARRIVAGES DU 18 DECEMBRE 1918 Steamer anglais Abbot ,cap. Jones, de Londres, avec: marchandises diverses. » Temsche 2, de Tamise, avec 3 t. march. div. Allège Simon, de Liège, avec 427 t. charbon. » Wijkdienst 6, de la Hollande, avec 708 tonnes froment. DEPARTS DU 18 DECEMBRE 1918 Allège Rosalie, pour Schooten, avec 250 t. froment. » Odila, pour Boom, avec 160 t. froment. a Utilité, pour Louvain, avec 620 t. froment. « Marie-Jeanne, pour Louvain, avec 280 tonnes froment. » Neopo, pour Namur, avec 274 t. froment. » Néo, pour Namur, avec 271 t. froment. » Willem Li.nnig, pour Liège, avec 301 tonnes froment. » Elisa, pour Liège,, avec 217 t. froment. DU 19 DECEMBRE 1918 Steamer anglais Marylebone, cap.Mills, pour le Hoek van Holland, sur lest. » anglais Madame Brooke, cap. Farlane, pour Newcastle, sur lest. >» belge Saphir, cap. De Herdt, pour Tilbury, sur lest. Cargaisons d'entrée pour l'armée belge St. Clara, arrivé de Tilbury, avec 856 tonnes rnar chandises diverses. — Amarré Hangar 13 (rectifié). St. Saphir, arrivé du Hâvre, avec 398 tonnes mai* chandises diverses. — Amarré Hangar 4. (rectifié). St. .Ierseymoor, arrivé de La Plata, avec 6233 ton. avoine en vrac. — Amarré Hangar 8. (rectifié). St. Abbot, arrivé de Londres, avec 247 t. marchandises diverses. — Amarré Hangar 12 Evénements de mer Hotham Newton. — De Plymouith, 12 déc. : Le ba teau à vapeur Hotham Newton, de New-York à Ca lais, a eu à lutter contre un très gros temps et esi arrivé ici avec des avaries diverses au tillac. Johannes-Franciscus. — De Hambourg, 16 déc. Le cotre Johannes-Franciscus, dont nous avons an noncé hier l'échouement, a coulé bas. Le mât .seu! est visible sur l'eau. L'équipage se trouve à bord du steamer de sauvetage. Ophir. — De Gibraltar, 5 déc. : Au sujet de l'incendie qui s'est déclaré à bord du steamer Ophir, on mande encore que l'amiral américain s'est char gé de faire une enquête. Rotterdam. — De Londres, 12 -déc. : Le bateau à vapeur Rotterdam, de Hull à Rotterdam, ayant une cargaison de marchandises diverses, a été en colli sion, le 6 courant, avec le bateau à vapeur norvé gien Sneppe ; le Rotterdam a eu des avaries à la proue et à la joue bâbord. NAVIGATION Intérêts maritimes M. Hurley, président du United States Shipping Board, est arrivé en Angleterre dans le but d'entrer en pourparlers avec les divers gouvernements, pour la conclusion d'un accord international d'intérêts maritimes et l'unification des gages des marins. M. Hurley proposerait d'adopter les conditions américaines comme étalon. Baisse des taux de frets Un arrêté du commissaire français aux transports maritimes et à la marine marchande abaisse, à par tir du lr décembre 1918 les taux des frets de la ma nière suivante: Amérique du Nord de 15 %, Chili de 10, Antilles de 15, Brésil-Plata de 10, Afrique occidentale de 15, Madagascar Réunion de 15, Indes Extrême-Orient de 10, Algérie-Tunisie de 30, Salôni-que de 20. Oceaan Ster La société d'exploitation «De Oceaan Ster», établie à Ymuiden, entre en liquidation. Le remboursement des Marcs On avait annoncé que les banques commence raient le remboursement des marcs à partir d'aujourd'hui. Ce renseignement est inexact. Ce remboursement commencera probablement vendredi prochain, mais rien n'est encore définitif Le public sera averti par voie d'affiches dont voici le texte : « La succursale de la Banque nationale de Belgique, avise les habitants de la ville d'Anvers, porteurs de monnaies allemandes (billets et espèces), qu'ils peuvent effectuer le dépôt prescrit par l'avis du ministre des finances aux guichets de la Banque nationale de Belgique, de MM. les receveurs des contributions, de l'enregistrement et des percepteurs des postes, ainsi qu'aux guichets des établissements c i-dessous : » Banque d'Anvers, Longue rue Neuve, 22; Banque anversoise de fonds publics ef d'escompte, Meir, 44 ; Banque centrale anversoise, Longue rue de l'Hôpital, 20 ; Banque de commerce, Longue rue de l'Hôpital, 9 ; Banque de crédit commercial, rue des Tanneurs, 36 ; Banque G. De Kinder, rue de la Giroflée, 2 ; Banque de l'Union anversoise, Marché aux-Grains, 2 ; Banque d'épargne et de crédit, chaussée de Malines, 18 ; Banque générale belge, rue Arenberg, 28 ; Banque populaire anversoise, rue Otto Venius, 17 ; Caisse hypothécaire anversoise, rue des Tanneurs, 35 ; Crédit anversois, Courte rue de l'Hôpital, 42 ; Crédit bourgeois, Grand'-Place, 23 ; f Crédit foncier d'Anvers, avenue des Arts, 53 ; Crédit mobilier de Belgique, Meir, 48; M. J. J. Le Grelle, rue de la Glef, il ; Société française de banque et de dépôts, Meir, 74 ; Société hypothécaire belge, avenue des Arts, 71. » Les caisses des établissements de banque seront ouvertes de 9 à 12 heures et de 14 à 17 heures. » Les monnaie» allemandes circulant dans le pays seront remboursées à raison de fr. 1.25 par marc ; elles le seront « immédiatement », à conc urrence de 1000 marcs par dépôt et par ménage. » Le détenteur de monnaies devra être muni de sa carte d'identité. La banque effectuant un paiement, estampillera la carte au verso au haut et à gauche ; il aura soin d'inscrire en-dessous de l'estampille le montant du paiement effectué. « Comme tout porteur est autorisé à effectuer la somme de 1.000 marcs, le second bordereau du versement sera établi en double sur le bordereau en ayant soin de modifier la quittance de la somme imprimée dans le bordereau (fr. 1260) pour la remplacer par la somme réellement payée lors du second dépôt, la liquidation de l'excédent, étant réservée. » Pour les dépôts de plus de 1000 marcs, les détenteurs établiront, en double un bordereau ; un exem plaire leur en sera remis, le bordereau portera le reçu de la somme de fr. 1250, payée en acompte, l'excédent étant réservé. » Si un second versement de plus de 1000 marcs est présenté, il est évident que la quittance de la somme de fr. 1250 doit être biffée et l'indication de la somme à liquider portera sur le totafl du verse ment. » Les dépôts excédant 1000 marcs seront inscrits suivant l'ordre numérique où ils seront reçus dans le carnet d'inscription à ce destiné. » L'échange se fera durant six jours francs après l'affichage. » Pour les versements dépassant 1000 marcs il sera remis au détenteur un reçu qui sera ultérieurement remboursé et que l'on pourra négocier ou endosser. » Les pièces en argent de 2 marcs, ayant été démonétisées, ne seront plus acceptées, mais les déten teurs n'y perdront pas grand chose, attendu qu'ai; prix actuel de l'argent, ces pièces représentent à peu de chose près fr. 2.50. » On ne saurait assez insister pour que le public n'attende pas le dernier jour du délai fixé pour l'échange. Ce serait d'ailleurs dangereux, car les personnes qui ne pourraient être servies le «dernier jour, n'auront plus l'occasion de se faire rem bourser. Nous sommes persuadés que toutes les banques feront l'impossible pour que l'échange se fasse rapi dement. Au public à les aider. Projets de loi Comme il l'avait annoncé dans l'interview que nous avons publiée, M. le ministre Jaspar a. dépose sur le bureau de la Chambre une série de projets de loi ayant trait à la réparation des dommages causés par la guerre, à la création d'une société naiio nale des orphelins et à la création d'une société nationale des invalides de la guerre. Efforçons-nom de donner une analyse de ces différents projets : A l'heure actuelle, il existe un arrêté-loi en date du 23 octobre 1918 qui proclame le principe du droit à la réparation des dommages résultant "du fait do guerre. Un second arrêté-loi, règle la constatation et l'évaluation des dommages. Les sinistrés doiven: adresser leurs réclamations sur des formules par ticulières qu'ils trouveront clans deux ou trois se maines au siège des administrations communales. Ils pourront libeller ainsi la constatation et l'évaluation de leurs dommages. Tous les modes de preuve sont admis, même le témoignage des parents, des do rnestiques ; il suffira même de simples présomptions pour établir tant la consistance quo l'importance dt-. dommages. La procédure sera très simple et trè> expéditive. Les pénalités prévues pour ceux qui fe ront de fausses déclarations seront très lourdes. D'après un troisième arrêté-loi, daté du 11 novembre, le droit à l'indemnité peut être donné en gage oi cédé à condition de l'être dans les formes du code-civil (art. 1689 et suivants). Enfin, un quatrième arrêté-loi prévoit le paiement d'allocations provision nelles subordonnées au remploi et représentées par un titre payable par l'Etat, dans un délai de cinq ans. Ce titre peut être cédé ou mis en gage suivant le^ formes du droit civil. Aujourd'hui, le parlement est saisi d'un projet définitif sur la matière. Ce projet comporte quatre chapitres.Le premier chapitre détermine les bénéficiaires de indemnités et des dommages qui donnent droit a celles-ci. Le projet limite le bénéfice de la. loi au- ! personnes physiques et- juridiques de -nationalité i belge. Il énonce ensuite certaines mesures destinées j a éviter que des indemnités ne soient attribuées à ! ces sociétés commerciales qui, tout en étant de na- ! tionaJité belge, servent, en réalité d'autres intérêts à raison de la prédominance d'éléments étranger? dans leur direction, leur administration ou leur ca pital. Sont exclus du droit à la réparation ceu.\ qui ont été condamnés pour crime ou délit contre la sûreté de l'Etat ou pour avoir servi les intérêts ennemis. Quels dommages donnent droit à réparation ? Ce sont exclusivement les dommages matériels l'exclusion du dommage moral. II y a certaine -exceptions. Il rrest pas possible, en effet, de prévoir dans une seule loi les dommages complexes qui ré sultent des faits de la guerre". Une loi particulière dont le projet sera incessamment déposé réglera 1; réparation des dommages résultant de la perte de 3a vie humaine, des lésions corporelles, des infir mités ou des maladies ainsi que de la privation de la liberté par l'ennemi pour fait politique. Il doit e;1 être d'autant plus ainsi que la réparation de ce> dommages est. liée étroitement à des questions qui intéressent le sort des veuves, des orphelins et de, invalides de 1a. guerre : à cet égard, une réforme de notre législation sur les pensions militaires s'impose et sera également proposée sans retard au parle ment. D'autre part le gouvernement a. mis à l'étude les mesures à prendre pour la restauration de la prospérité nationale ; dans cet ordre d'idées, il exa mine s'il convient et dans quelle mesure il est pos sible, dès à présent, d'assurer une indemnité poui la perte des revenus ou de- certains d'entre eux. notamment, por le dommage résultant de la suspension du travail : le gouvernement prépare la légis lation relative à l'assistance dont ont besoin le.-différents facteurs cle la vie économique (patrons employés, ouvriers) pour la reprise cle leur activité. Le chapitre II fixe les I.ases de l'évaluation rle> dommages et c'est ici que se posent les question: relatives au remploi de l'indemnité. En principe, celle-ci est calculée d'après la valeur du bien, (-'est a-dire de l'élément patrimonial détruit, endommagé, réquisitionné ou enlevé à la date du I août 1914 ou à celle de son acquisition pendant la guerre. Mais, dit M. Jaspar dans son exposé, la réparation du dommage causé par la guerre n'est, pas seulement une question d'intérêt privé ; elle intéresse la nation toute entière en ce que celle-ci doit veiller à ce que la patrie voie renaître sa puissante vie industrielle, agricole et commerciale d'autrefois autant qu'elle-doit retrouver son caractère artistique et sa physionomie accoutumée. C'est pour répondre à ce vœu que le projet attribu à,celui qui reconstitue le bien détruit une prime de remploi dont les tribunaux et cours de dommages fixeront le montant.. Quant aux meubles pour lesquels la reconstitution es; moins indispensable et plus hypothétique, le projet laisse aux juridictions compétentes le soin d'appré cier s'il y a lieu d'allouer une indemnité complé mentaire et quelle, en sera l'étendue. Le projet.évite de parler de remplir à propos des titres au porteur, pareeque le gouvernement aura à examiner d'un • manière complète la situation faite à ceux qui en ont été dépossédés par suite de faits de guerre cette situation, toute spéciale, nécessite une législation organique. Pour les immeubles par nature et par destination, si la victime du dommage s'oblige à reconstituer le bien d'autrui, endommagé, réquisitionné, >u enievf-dans la commune ou dans un rayon à déterminer, par les cours et tribunaux dès dommages de guerre. Le dommage est évalué en tenant compte du coût de cette reconstitution au moment oû elle sera effectuée. L'engagement sera pris sous la forme d'une déclaration écrite déposée en mains du prési dent, du tribunal des dommages de guerre. Si la victime du dommage ne prend pas cet. engagement ou si elle ne reconstitue et n'exploite pas le bien dans le délai, à l'endroit et aux conditions déterminés, fût-ce par force majeure, l'indemnité est fixée d'après la valeur au 1 août 1914 -ou si ce bien a été acquis antérieurement, d'après sa valeur au moment de son acquisition. Dans les entreprises industrielles'et commerciales, il n'est pas tenu compte du coût de la reconstitution des matières premières, produits finis et marchandises en magasin, enlevés détruits, réquisitionnés ou détériorés, qu'à concurrence de la quantité rie ces matières, produits et marchandises nécessaires à l'exploitation de ces entreprises pendant, une période de trois mois d'activité normale. Les dommages causés aux biens meubles non compris dans l'article précédent seront évalués au 1 août 1914 ou au jour de leur acquisition si elle, est postérieure à cette date. Toutefois, il sera loisible au tribunal d'allouer une indemnité complémentaire pour les .meubles compris dans les catégories suivantes: l'outillage industriel, les be stiaux, les engrais, semences, récoltes et produits divers nécessaires à la remise en clôture jusqu'à la prochaine récolte ; les meubles servant à l'exploitation des fonds de commerce ; les meubles meublants. L'indemnité complémentaire ne sera allouée que sous la condition du remploi ou nature. ••• Le gouvernement a réservé la question des dommages à accorder aux personnes c'est-à-dire toute la matière des pensions militaires (invalides, veuves et orphelins) er les dommages à payer aux civils victimes d'atrocités au cours de . la guerre. La législation sur î$s pensions militaires étant insuffisante, le gouvernement, du Havre a pris quelques arrêtés-lois. Tout cela va devoir être revisé, mais la question est très complexe et la solution ne peut s'improviser. Les deux projets qui ont été déposés n'ont doju pas pour objet, de régler la question de l'indemnité pécunière. On est parti de cette idée qu'il fallait non seulement payer mais organiser une tutelle des orphelins et des invalides de la guerre. Or, le gouvernement s'est trouvé devant ce fait important qu'une œuvre nationale des orphelins de la guerre a été fondée pendant la guerre. Mais cette organisation du Comité national n'avait pas l'armature juridique indispensable et. c'est ce A quoi le projet actuel obvie. Pour les invalides de la guerre, le gouvernement adopte des principes analogues. On exercera sur les mutilés une protection au point de vue de leur réadaptation à la vie normale, de leur rééducation fonctionnelle. Le ministre de la guerre a déçà fondé dans ce but en France deux instituts : celui de Saint-Adresse et celui de Port-Villiez. Ces invalides vont rentrer prochainement en Belgique. L'intention du gouvernement est de continuer, en ce qui les concerne, la politique qui a été inaugurée par le Conseil national et la société « Aide et apprentissage aux invalides de la guerre ». La nouvelle société sera fondée sur le même type, et elle aura les mêmes prérogatives que la Société des Orphelins. AVIS Kn présence ]des nombreux vols Je marchandises qui sont commis journellement par les malandrins le long des bassins, je me vois forcé d'interdire strictement de [7 heures à 7 heures toute circulation de véhicules le long des quais, des bassins America, Lefèbvre, Bassin Canal, 1" Darse, Bassin aux Grains, 2e et 3* Darse, c'est-à-dire dans la partif-des bassins situés au Nord de la ligne générale route d'Austruweel (inclus) côté Nord du bassin du Kat tendijk, route d'Eeckeren (exclus). Des ordres sont formellement donnés pour qu'il soit fait usage des armes (fusils et. mitrailleuses contre quiconque enfreindrait cette consigne. f.e r.ieut-enant Général Commandant la Position Fortifiée d'Anvers Drubbei.. RAPPORTS ET BILANS Banque Centrale Anversoise Société anonyme à Anvers Nous publions les rapports du Conseil d'administration et du Collège des Commissaires jr résent es a l'assemblée générale ordinaire du 6 mai 2918. La ». u-blication n'en a pas été faite jusqu'à présent, la Ban qe n'ayant pas voulu se soumettre aux exigences de-autorités occupantes. RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION MM. Nous avons l'honneur de soumettre à votre approbation le bilan et le compte des oroflts et pertes de l'exercice 1917. Deux de nos administrateurs et un commissaire, retenus à l'étranger, ont été empêchés de les signer' Conformément à l'article 58 cie nos statuts, les pièces y relatives ont été déposées à "l'inspection de messieurs les actionna ires. L'assemblée générale du 7 mai 191? renouvela le mandat d'administrateur de MM. Th. Bal, Alph. Aerts, ei celui de commissaire, de M. Fernand de Jardin ; elle appela aux fonctions d'administrateur M. Richard Fuhrmann, et à celles de commissaire AL Ferdinand Marsily. Fidèles à la ligne de conduite que nos avons toujours suivie, nous avons évalué les différentes postes avec grande prudence, et nous estimons pouvoir dire que le bilan, tel que nous vous le soumettons, nou-rnet a l'abri d'imprévus. Aussi croyons-nous que le<. résultat obtenu, en tenant compte de îa situation | générale et de la stagnation presque complète des affaires peut être considéré comme satisfaisant. Nous avons au cours de l'exercice écoulé continué à prêter notre concours aux organismes d'utilité générale ainsi qu'aux œuvres humanitaires et patriotiques. a Comme eu 1916, nous avons, en présence de la cherté des vivres, alloué à notre personnel des subsides pour parer aux nécessités du moment Nos parts dans les et ô' emprunts de guerre imposés au pays en juin et décembre dernier or;t été fixées respectivement a. 12.200.000 frs. et 12.700.000 francs. ACTIF Immeuble Notre immeuble continue à figurer au bilan pour fr. 1.600.000.- Ce poste comprend outre l'immeuble proprement dit,, le mobilier et. l'installation des coffres-forts en location Caisse Au 31 décembre 1916 notre encaisse était, de ir. 28.0o0.119.46 Recettes en 1917 fr. 26-.682.568.1 Paiements en 1917 fr. 274.038.246.03 différence en moins 11.355.677.70 L'encaisse au 31 décembre 1917 s'élève à 16.674.441.7ci Portefeuille Le montant du portefeuille fin 1916 était de 1.864.685,90 Entrées en 1917 fr. I04.406.972,U Sorties en 1917 fr. 105.552.507,24 différence en moins 1.145.535,10 Solde au 31 décembre 1917 ' 719.150, Fonds publics I^e montant des fonds publics qui était fin 1916 de fr. 7.019.348,57 est au 31 décembre 1917 de 10.634.712,90 Ce chiffre se décompose comme suit : Titres garantis par" l'Etat belge fr. 876.784,— Bons de trésors d'Etats et bons de caisse de ville . 1.779.483.— Fonds d'Etats de provinces, de villes et titres garantis par des Etats 3.551.520,80 Obligations à revenu fixe . 56.067,— Actions de banque 1.587.877, Actions de chemin de fer, de tramways et actions , diverses 71U.192,— Versements sur des participations financières 413; 418,02 , Divers coupons 1.659.370,48 Somme égale fr. 10.634.712,90 Toutes les évaluations ont été faites avec grande prudence en tenant compte des circonstances. Bons de caisse 5 p. c. de3 provinces belges Ce compte figure au bilan pour. 7.281.224,90 Reports Nos reports qui étaient, au 31 décembre 1916 de fr. 2.160.064,09 s'élevaient au 31 décembre 1917 a 2.115.4^4,61 Comptes courants débiteurs Les soldes débiteurs de nos comptes courants s'élevaient, au 31 décern. 191? : Pour la place à fr. 17.711.609,27 Pour la. Belgique et l'étranger à 11.682.556,96 Tôt,al fr. 29.394,166,23 dont une somme de fr. 13.232.921,88 couverte par des garanties, et fr. 8.185.513,56 dus en compte « riostro « par nos correspondants banquiers.' PASSIF Capital Au passif figure notre capital social de : fr. 18.000.(100,— Réserves A la fin de l'exercice 1916 nos réserves se composaient : d'une réserve statutaire île fr. 1.800.000,- d'une réserve disponible cie 7.450.000,- d'une réserve temporaire de 650.000.- d'une réserve spéciale de 270.000,— De cette dernière somme il y a , lieu d.e déduire les prélèvements faits en 1917 pour pensions à des employés ou à leurs familles soit 17.475,— Reste fr. 252.525,— Nous vous proposons de l'augmenter de — 27.475,— Pour la porter à 280.000,— Comptes courants créditeurs Les soldes créditeurs des comptes courants s'élèvent, au 31 décembre 1917 : Pour Anvers à fr 17.152.171,92 Pour la Belgique et l'étranger à 20.309.932,33 Pour dividendes restant à payer à 290.103,75 Ensemble fr. 37.752.20S.- Effets à payer 1^ montant des effets à payer fin do cembre 1917 s'élève à 1 1.512 js La majeure partie de ce poste comprend, comme pour les deux exercices précédents, les acceptations données en 1914, qui malgré nos recherches, ne nous ont pas encore été présentées au paiement. PROFITS ET PERTES Nous constatons pour l'exercice 191: un bénéfice brut en intérêts, change, commissions et divers de.. 1.379.755,57 Il y a lieu d'en déduire pour : Frais généraux— 576.157,38 Pat. et contributions y compris la prévisio" pr l'exercice 1917 60.000 — 636.157,38 ce. qui laissa un bénéfice net de —fr. 743.598,l'i sur lequel nous vous proposons la ré-partiton d'un dividende de 4 % sur le capital de 18 millions de francs, soit.. 720.000,- il reste alors une somme de fr. 23.598,10 à laquelle, il faut, ajouter le report du dernier exercice, /soit 258.403,42 Fr. 282.001,6! dont il y a lieu de déduire pour la réserve spéciale 27.475,- laissant. un solde de 254.526,6! que nous vous proposons de reporter à nouveau. Si vous approuvez ces propositions le dividenc sera payable par fr. 12 à partir du 13 mai prochai contre remise du coupon n° 40. Les mandats de M. Fréd. Brockdorff. admtnistr teur, et M. Alfred Grisar, commissaire, étant expir vous aurez dans cette séance à procéder à lei réélection ou à leur remplacement. RAPPORT DU COLLEGE DES COMMISSAIRES Messieurs, Conformément aux statuts et en exécution c mandat qui nous a été confié nous avons procédé la vérification des chiffres du bilan et du comp des profits et pertes de l'année 1917 ; nous avot constaté qu'ils concordent, avec les écritures de banque. Les caisses, fonds publics, reports, coupons • effets eh portefeuille ont été pointés par nous ■ trouvés en concordance avec les écritures sociale Tous les approuvés de compte rentrés à la ba: que ont aussi été contrôlés. En conséquence, nous vous proposons d'adopter bilan et le compte de profits et pertes de l'exercic 1917 tels que le conseil d'administration vous li présente.. Anvers, le 22 mars 1918. BILAN AU 31 DECEMBRE 1#17 ACTIF Immobilisé : Immeuble fr. 1.600.000,- Réalisable : Caisse et Banque nationale 16.674.44l, Portefeuille 719.150,£ Fonds publics 10.634.712,{ Bons de caisse des provinces belges.. 7.281.224,1 Reports 2.115.424,1 Débiteurs 29.394.166; fr. 68.419.121,; PASSIF Envers la société : Capital fr. 18.000.000,- Réserve statutaire. 1.800.000,- Réserve disponible 7.450.000,- Réserve temporaire 050.000,- Réserve spéciale 252,525,- Envers des tiers sans garanties spéciales : Créditeurs 37.752.20S,- Effets à payer 1.512.386,! Profits et ner.tes : Solde de 1916 fr. 258.403,42 Bénéfice net de 1917 743.598,19 1.002.001,( fr. 68.419.181,; COMPTE DES PROFITS ET PERTES AU 31 DECEMBRE 1917 DEBIT A frais généraux fr. 576.157,: Patente et contributions 60.000,- Solde 1.002.001,( fr. 1.638.158,5 CREDIT Par solde de 1916 fr. 258.403,' Par intérêts, change, commissions et divers • 1.379.755,c fr. 1.638.158, î Le Conseil d'administration : MM. Fréd. Brocl dorff, administrateur de sociétés, 34, rue St.-Thoma à Anvers, président ; comte Emile Legrelle, banquic 134, boulevard Léopold, à Anvers, vice-président Th. Bal, industriel, 112, avenue du Commerce, Anvers ; Ch. Good, administrateur de sociétés, 1 rue de la Pépinière, à Anvers ; Alph. Aerts, agei maritime, I, avenue Marie-Henriette, à Anvers Richard Fuhrmann, négociant, 140, boulevard Lé pold, à Anvers. Le Collège des commissaires : MM. Alfred Grisa administrateur de sociétés, 39. avenue des Arts, Anvers ; Paul Van Strydonc-k, agent, de change, 1' chaussée de Malines, à Anvers ; Fernand De Jardii administrateur de sociétés, 257, chaussée de Mali ne à Anvers ; Emile Grisar, administrateur de société: 11, longue rue de l'Hôpital, à Anvers; Ferdinan Marsily, négociant, 24, rue Lemmé, à Anvers. Compagnie du Chemin de Fer Central Catalan ECHANGE DES OBLIGATIONS A REVENU VARIABLE DE 300 PESETAS Les porteurs d'obligations de 300 pesetas, à revenu variable, sont informés de ce que les autorités esp;: gnoles ayant homologué les modifications du cori-venio décidées par l'assemblée générale des obligataires en date du 12 décembre 1916, ces obligations de 300 pesetas à revenu variable pourront être échangées à partir du 21 décembre courant contn des actions privilégiées de 250 francs ou pesetas, rapportant un intérêt de 6,% l'an et remboursables par 375 pesetas ou francs dans la proportion de une action privilégiée pour deux obligatons de 300 pe set-as. A partir de la même date, le dividende cle tr. 15 alloué à ces nouvelles actions privilégiées pour l'exercice 191? sera payable contre remise du coupon n° 1 détaché des nouveaux titres. Ces opérations seront effectuées aux guichets de; établissements ci-après : à LIEGE ; à la Banque Liégeoise, au Crédit Général Liégeois ; à BRUXELLES : au Crédit Général Liégeois (sure.:. à la Caisse Générale de Report et j de Dépôts ; à huy : à la Banq. Fabri de Lhoneux & Ce. j Le Président du Conseil d'Administration, (s.) Ch. thonet. Société Anonyme d'Entreprise Générale de Travaux Siège social : Boulevard de la Sauvenière, 68, à LIEGE AVIS Par suite de l'interruption des communicatipns postales et à la demande d'actionnaires, le délai de souscription des nouvelles actions émises est, prorogé jusqu'au 23 décembre courant inclus, mais à titre irréductible seulement. Pour les actionnaires absents, la souscription à titre irréductible restera, ouverte jusqu'au 31 tuai. 1909. Ces actionnaires auront à justifier leur absence ou l'impossibilité de présenter leurs titres. WESTCOTT & Co ANVERS Armement, agence maritime, affrètement, tommlasio expédition et assurances Agents généraux des lignes suivante» ; ELLERMAN LINES Ltd ELLERMAN & BUCKNALL STEAMSHIP Go Ltd ANVERS à CAPE-TOWN, ALGOA BAY et EAST LONDON ; NATAL, DELAGOA BAY et BEIRA WESTCOTT & LAURANCE LINE Ltd ANVERS à GIBRALTAR, MALTE, ALEXANDRIE et ODESSA MALTE, PIREF,, SYRA, SMYRNE, SALONIQUE CONSTANTINOPLE, BOURC.AS, VARNA e DANUBE ; MALTE, ALEXANDRIE et la COTE SYRIENNE HALL LINE Ltd ANVERS à PORT-SAÏD, PORT SOUDAN, DJIBOUTI, ADEN MUSCAT. BENDER ABBAS, BUSSORAH (transbordement pour BAGDAD, etc.). S»- Le» services reprendront aussitôt que les eir constances le permettront. WESTCOTT <6 Co. 21, Canal des Brasseur*. NAUTILUS STEAM SHIPPING Co (GULF LINE ANVERS, CHILI, PEROl et, l'EQUATEUR Ce service reprendra aussitôt que les cireeH stances le permettront. Agents généraux à Anvers. WESTCOTT & Co. 21, Canal des Brasseurs. RUYS& Co AGENTS MARITIMES & EXPÉDITEURS, ANVERS Agents des Lignes suivantes : Services réguliers entre : GREAT CENTRAL RAILWAY \ Anvers et GRIMSBY, desservant tout le Centre de l'Angleterre Stoomvaart Maatschappijen : ROTTER- t , DAMSCHE LLOYD,, & "NEDERLAND,, \ An ver» ef les INDES NEERLANDAISES ho t t and amfrtïca t t tn ^ Anvert eC PROGESO, VERA-CRUZ, HOLLAND - AMERIKA LIJN . TAMPICO et PUERTE MEXICO BIBBY LINE \ Anvers et COLOMBO et RANGOON via ) Liverpool Stoomvaart TELEGRAAF - H. BRAAK-l . . rattcph a m « M AN & Co i Anve*s et KO 11 hKDAM et yice-versa Stoomv Reederij J. H. VAN SW1ETEN Anvers et AMSTERDAM et vice-versa Les services reprendront aussitôt que les circonstances le permettront. Les Agents : RUYS & Co., Quai Van Dyck, ANVERS.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Add to collection

Periods