Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

861 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1916, 06 July. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Seen on 18 August 2022, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/8w3804zd8v/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

ANVERS, Jeudi 6 Juillet 1911 Le numéro 10 centimes Cinquante-neuvième Année - N° 17.658 DIRECTION & REDACTION : 14, RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS Téléphone 3761 LLOYD ANVERSOIS Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au lignomètre.— Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires AVIS j routes les heures renseignées dans notre journal sont indiquées d'après l'heure de la Tour. , Observations météorologiques de M. F, Agthe, opticien, rue Léopold, 51. Anvers, 6 juillet 1916, 11 h. du matin. - Baromètre 764. -Thermomètre cent Imaxl + 21. - Thermom. cent, (mm.) !4. -Pluviomètre ■. - m/m.-Vent. S,0. -Prev.srorr : Varrable. Astronomie 7 juillet Lever du soleil 5 h.38m. Prem.quart le8 juilj. 13 K.55 m Coucher du soleil....2: .57 Pleine lune le 15,uiU. 6 ., 40 Lever de la lune 13 H „ Dern. quart le 22 )udl. 1 . 33 „ Coucher de la lune...24,. 21 » Nouv.lune le 30 |uill. 4 „ 15 . | Haute marée à Anvers Matin Soir 7 juillet ... 9h.l9 m 1 7 juillet ... 21 h. 40 m s 10 „ 1 „ I 8 ... 22 16 „ 9 ; ... 10.,38 „ I 9 23 11 „ Hauteur du Rhin , Cologne 4 juillet 3.09 m. Strasbourg 4 juill. — m | Huningeo - 3.10 „ Lauterbourg „ —, Kel,l . 3.71 „ Maxau „ — „ Mannheiir .. 5. „ Germersheim „ „ Caub „ 2,24 „ Mayence „ 198 „ Rnhrort » 2 33 „ Bingen „ 2.74 „ Duisbourg « 2.02 „ Coblence ,. 3.08 „ Waldshiil ,. — - Diisseldorf . 2.95 . I.ohith 3 „ 11-97 „ , Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 4 juillet 2.27 m. Heilbronn 4 juill. 0 74 m ( Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 4 juillet 0.63 in. Constance 4 juill. 4,86 m, j ■ —— PLUS GRANDES MAREES DE L'ANNEE 1916 Cœfficient. Fort de hauteur Philippe Anvers , de la marée Hauteur Hauteur 17 juillet O0.99 2,48 2,49 . I août * 0,78 1,96 1,97 15 août 0 1,07 2,69 2,70 30 août * 0,88 2,21 2,22 13 septembre 0 1,08 2,71 2,72 1 29 septembre * 0,94 2,36 2,37 ; 13 octobre o 0,99 2,48 2,49 ? 28 octobre # 0,94 2,36 2,37 ' 11 novembre o 0,85 2,13 2,14 27 novembre # 0,92 2,31 2,32 11 décembre o0,76 1,91 1,92 26 décembre • 0,94 2,36 2,37 j o Pleine lune. ! • Nouvelle lune. Port d'Anvers ARRIVAGES DU 5 JUILLET .Steamer Wili ord ni, de Tamise. » Sïau Amsterdam, die Bruxelles. •> Telegraai- III, de la Hollande. lï:i• eau-moteur Drie Gebroeders de Bornliem. léonard, de Eyckevfliet. » Arnold, de Puers. Factor I, de Bi-uxolJ.es. Allège Drie Gebroeders, de Hoboken. Ostara, de Hoboken. » Victoria, de Steoudorp. I » Révision, de Steendorp. » Emma, de NLel. » Bidei., de Niel. >» T/Ami de Dieu, die Boom. >« Grand Maurice, de Bruxelilës. Fernando, de Bruxelles. Simon Smits 1, de Gand. » Rumonda, de Merxem. » Ne me méprisez pas, de Merxem. New-York, de Merxem. )i Baden 6, de Smeormaes. » Vainqueur, de Smeermaes. » Ave Maria, die Snieermaes. » Piiaraïlde, de la Hollande. » Marokko, die la. Hollande. » Pieternella, de la. Hollande. » Emmanuel, de lia Hollande. » Nooit Volmaakt, die la Holila,nde. » Oscar, de la Hollande. » Ovf.rdenking, de la Hollande. » De Goede Verwachting, do ,1a Holla,nde. » Fendel 41, de l'Allemagne. » Bayern 3, de l'Aile mairie. » Werner, de l'Allemagne. i » Bayf.rn 2, de l'Allemagne. Karl Schroers 25, de il'Allemagne. DEPARTS DU 5 JUILLET Steamer Wilforh ni, pour Tamise. » Stad Amsterdam IV, pour Bruxelles. ( . Bat eau-moteur Artois i, pour i, ou vain ( Allège Coi.etta, pour Rurght. 1 » Nelly, pour Hernixem » Octavie, pour Boom, « Drie Gebroedkrs, pour Rumost. » Aurore, pour Ha.ren. » Emma, pour Merxem. , Theresa Piiii.omf.i«, pour Turnhout. 1 t.a prevoyance, pour Uftre. » Marino, pour st. GhislaiTi » Bevéland, pour la Hollande. » Ameland, pour la Hollande » Zuidland, pour la Hollande. » .Tacoba, pour la Hollande. » Henri, pour la Hollande. » . Rotterdam 48, pour la Hollande .Tonge Isidoor, pour la Hollande. » De Herder, pour la Hollande. » Twee Gebroeders, pour la Hollande. » Bayern 33, pour l'Allemagne. » Philipp Jacob, pour J'Allemagne. » Rijnland, pour l'Allemagne. » Karl Schroers 34, pour l'Alilemagne. Actes de Sociétés, déposés au Greffe du Tribunal de Commerce d'Anvers Il résulte (l'un acte en cl;il« du 22 juin 1916, passé par devant Mtre Dockers, (notaire, à Anvers, (pie la Suciété anonyme « Kronihout Motoren Sleepdieust », :t Anvers, constituée le 23 mai 1911, est dissoute par I anticipation et que MM. Emilie Wauters, constructeur, a Anvers ; Camille Visage, comptable, à Anvers, et Frédéric de Montigniy-Preudhomme, agent. corn nicicial, a Anvers, sont nommés liquidateurs. Bilan. — Société anonyme « La Rural Belga-Sud-Amerunna », à Anvers. Bilan au 31 décembre 1915. Administrateurs : MM. Alfr. Osterrieth, Richard Bo rh.' Brnuss- W. von, MaUinckrodt, Paul Ha-\<mtli, négociante, a Anvers, et Adam Mahn, négociant, a Biuenos-Avres. Commisuire : Mr Robert Os-ternetn, négociant, à Anvers. Il réduite d'un acte sous seing privé .an date dû 20 " » 1911,. que, sous le protection et avec la collabo- f ■i on de la société « Avicultuva », d'A-nvens, il a été 1 111 le snciet.c coopérative sous la dénomination , Autwerpsclie Eicrmrjn », (Première Minoue aux f* fie Belgique à Auv.ers), avec siège à Ànvws et " I !"""' °bj« te location, l'achat et l'exploitation 11 "un bâtiment où la minque aux œufs sera établie • e le rassemblement et la vente, pour compte commun' ,h'"'"fs, de volaille et de lapins ; Pacha,1 pour compte " 1 "minun, d'articles de fourrage et tout ce oui est nécessaire pour .l'élevage de volaille et de lapins etc Durée: 30 années. Le capitail social est fixé à' 900 f1 uancs minimum ; les actions sont de 25 francs charme. Sont nommés: président du Conseil delà di-'('ftion, Mr C. Bogaert, commerçant, à Anvers ; ad-'iiinistavateur-directeur-seorétaire, Mr Alph. Moerman n '"'gooiaut, à Anvers ; adminlstrateur-inspectenr, M1' 11 ■Jean Vandersteen, aviculteur, à Ca.ppellen ; a dm in i s-ïrntieur. M1- Léop. Putzeys, propriétaire, à Anvers. ' 1 ni,nii,ssa ires : MM. Constant Covents, propriétaire * 11 ;| Herchem ; Pierre Cuypers, distillateur agricole, à' " ^l ibroeck; Lamont-Van Hecke, conférencier, à Gand, ®t Oom,s-Merlens, commerçant, à Brecht. ' m tr CHRONIQUE JUDICIAIRE ùi ASSUR.ANCES-VIE \''r Nouveau chapitre à ajouter au recueil de juris- ('l l'iiulence concernant l'intéressante question de règle- — 'Nent d'assurances sur la vie pendant la période de "inirre : il s'agit d'une décision de la 2e chambre du "ïbiinnl de commerce de Bruxelles, en date du 26 fnai. Le demandeur, Mr M..., agissant en qualité de père 6t adminie-tratAiir l^cna.l rl A« lii.onc A& en fillo min/ni ro Ci luiie-,te M..., réclame à une société d'assurances le )ayement d'une somme de 325 francs que celle-ci •unvient être due sur Je montant d'une assurance x>ntractée par un sieur Henri V..., au profit de Ju-.îelite M... La. défeudieresse oppose toutefois avoii* payé, te 29 juillet 1915, à l'épouse du demandeur disant être Juliette M..., une somme de 75 francs sous la condi-ion acceptée xjar elle que le surplus ne serait payable qu'après la signature de la paix ; Attendu, dit le jngenient,, que'l'épouse du déniante,nri l'avait pas qualité pour toucher une somme lue a la mineure, et moins encore pour renoncer, iai n,o ni d,e oelle-oi, à recevoir jusqu'à une époque nd,ÔLermlnée une somme lui revenant ; Qu'il importerait peu qu'elle eut toujours effectué >onr l.a mineure le payement des primes, un paye-non t ne pouvant être faiit même par un tiers sans nandat ; aucun mandat de recevoir n'est établi avoir :té donné par le demandeur à son épouse ; le mania t, de recevoir ne comporte pas au reste, en règle, ;elni de retarder le payement de ,1a créaaice jusqu'à me date indéterminée ; Attendu que l'épouse M..., ayant versé à son mari a somme qu'elle avait reçue pour la mineure, Il ne »ouva.it ru!'uett'i-^ de la déduire du montant de la liette, i.l résiulteralt de cette déduotion qu'il aurait ■atlfié le délai indéterminé accordé pour le restant, pie s'il, avait accepté la somme sous cette condition. Attendu que la défenderesse sollicite en ordre eub-1 (liaire des délais de payement par application de 'article 1244 dn code civil et de la loi du 4 août 914 ; Attendu qu'elle se trouve nécessairement, dans une >it,uatiion très difficile, ayant à payer les sommes pi'eLle a assurées, en vertu d'assurances qui vien-îeiiit à échoii', tandis qu'elile ne peut guère obtenir le très nombreux assurés les primes qui lui sont lues ; Attendu qu'il y a lien de prendre en considération ,a position clans l'intérêt môme de ceux qui_ ont ralté avec elle, et d'user largement, en sa faveur le la faculté qu'accordenit an jugé les dispositions égales précitées ; Attendu qu'il n'appartient toutefois pas au tribu-ia,l de reculer le règlement, même d'une partie de a créance, jusqu'à l'époque incertaine et indéter-ninée de la signature de la paix ; Par ces motifs: le tribunal, rejetant toutes con-ïlusions contraires, et notamment l'offre de preuve le la défenderesse, les faits articulés par elle étant ains pei'tinenee ni redevance, la condamne à pa.yer m demandeur « qualitate quâ » la somme de trois ■eut vingt-cinq francs r,estant due sur le montant l'une assurance, avec les intérêts judiciaires. L'au-oriise à se libérer du montant de ces condamnations n principal, intérêts et frais par versements menr ■uefls de dix francs mais qui seront portés à vingt rancs trois mois après 3a signature de la paix entre a Belgique et les nations avec lesquelles elle est en ? uerre. A défa.ut de payement à l'une des échéances fixées, e jugement rendu sera immédiatement exécutoire our le tout. Service postal rl outes les localités situées dans les provinces 'Anvers et de l.imbourg, qu'elles possèdent, ou non les bureaux de poste, sont admises, à dater de ce our au trafic postal avec l'Allemagne, pour autant [u'elles ne soient pas déjà en correspondance avec Allemagne, et les pays qui ne sont pas en état de guerre avec elle. Vielsalm a été relfê au service postal du Grand )uclié de Luxembourg^- EXTERIEUR J—JjL V JL ji—J X V X X-V w X V FRANCE Le moratorium I.e moratorium a (Hé prolongé de 3 mois à partir lu lr.juillet courant. EGYPTE La culture du riz I.e gouvernement a rejeté la demande faite par les uopriétaires agricoles de la province de Cliarkieh, jui sollicitaient l'autorisation de pouvoir librement niltiver le riz. Ce .refus a été motivé par le fait que ;i baisse des eaux du Nil et le besoin de plus en dus considérable de coton, ne permettent pas la ulture du riz cette année. RUSSIE Le transport des grains Le gouvernement russe a décidé de monopoliser 1 transport du grain dans tout l'Empire. INDES NEERLANDAISES Rupture de câble Le fil télégraphique Paramaribo-Cayenne est en-lommagé. Les télégrammes à destination de la iuyane française sont transmis par Silanas ou paies lignes méridionales. Les économies de l'horaire d'été . Voilà plus de deux mois que l'iieure a été modi-iée et. à l'effervescence qu'avait suscitée cette mo-ification a succédé .l'indifférence absolue. Après les i se ussions sans fin et orageuses àiuxquejles elle a ''• ''i'1 lieu, c'est le ailme pkit. On chercherait vainement trace des difficultés qui ont été soulevées*ou ni selon d'aucims l'auraient dû être. Il n'y a pas 'erreur, tout le monde est d'accord, une fois n'est as coutume, pour amputer le vieux « Père Temps » u'après une brillante et longue carrière on aurait n croire immuable. M'ai s voilà, 11 s'agit de faire des économies, et ac-lellement ne sont-elles pas les bienvenues dans tous ys domaines ? Voyons celui de l'éclairage public : Pour la période de mai à septembre inclus et pour n éclairage complet. — c'est-à-dire depuis l'heure ff ici elle d'allumage, variant de'18 à 20 heures jns-n'à l'heure officielle d'extinction, variant de 3 à 5 leures — la durée totale d'éclairage est de 1100 lieues. Fa i avançant le temps d'une heure on épargne 50 heures, ce qui constitue un bénéfice d'environ «e qui est. joli, si on, se basé sur l'heure de iMirope centrale avancée d'une, heure, l'économie >eut atteindre 30 % ce qui n'est guère à dédaigner. I.e problèîne des économies ;i été résolu d'une faon eleganite à Anvers. En effet; on profite' non seu-einent dri gai,a susdit, mais à partir de onze heures ,ii son- les ilinupes électriques sont éteintes, excep-îon faite dans les. rues où seules elles assurent écla irage. En ce-qui concerne les réverbères à gaz, ont le nombre est peu inférieur à 10.000, la moitié 'entre eux est éteint à il heures. Comme Je budget de l'éclairage public de la ville Anvers dépasse de loin un denii-niillion de francs, n devine l'économie importante que nos édiles poliront réaliser. .Mais le contraste est encore j 1 us grand lorsqu'il agit du budget d'un ménage bourgeois qui couvre ?s feux mettons à 10 h. 1/2 du soir. En temps ordinaire, le nombre total d'heures pen-ant. lesquelles il doit s'éclia irer durant les mois de îai à septembre inclus est de 400 environ, alors n'en avanç:int les pendules de 2 heures, ce nombre >t réduit à 100. Le résultat est assez intéressant puisque l'éoono-lie ateiit 75 % ; qui la négligerait dans ces coudions. et est-il étonnant dès lors que presque toutes s nations européennes aient, adopté l'avancement 5 l'heure? Est-ce à dire que la nouvelle .réglementation ne •ésenite que des avantages ? U ne faut pas se fa ire \s illusions à ce sujet. Rien qu'au point de vue des ilia.t i (. i s mondiales, il ne faut pas espérer que la esure sera maintenue quand la vie aura repris son mrs normal. D'ailleurs, à ce moment quantité de facteurs qui ? joijient actuellement aucun rôle reprendront une iportance prépondérante. A l'ancienne heure de midi correspond pratique-en t la période la plus chaude de la journée, où les i va illeurs prennent leur, repas et un repos bien m.é-té ; le décalage de l'heure modifie tout ceflà, il est en certain que le rendement global du travail en uffrirait énormément, et dans un pays aussi indus-iel que le nôtre, cela ne peut être négligé à une toque d'âpre concurrence. PARTIE COMMERCIALE GAFE Amsterdam, 4 juill. — Marché du Santos à terme : >urant. 58 — COI ON Liverpool, 4 juillet. — Marché calme. Vendu : 50(R balles. Importation : 22.000 halles. Amérique juillet août 7,83 d., oct.-nov. 7,71. d. Second télégramme : Amérique disponible et Bré sil :) p. de baisse ; Egypte partiell. :! p. de hausse Aliddling Amérique disponible 8 d., juillet-aoù 7,70 d., oct.-nov. 7,69 d.. janvier ~7,62~d. HUILES VEGETALES Londres, 4 juillet. - Huile de lin. — Disp., a\ij 35/-, préc. 35/6 ; sept.-déc., auj. 36/6, préc. 37/3. HuM, 4 juillet. Huile de lin. - Disp., auj. 33/6 préc. 33/6 ; sept.-déc., auj. 35/6, préc. 35/9. METAUX Londres, 4 juillet. — Etain. Straits disp. £ 170,10-à 3 mois £ 171. — Cuivre. Standard disp. £ 99, à : mois £ 97 ; électrolytisch £ 133 à 130. — Zinc prompt £ 48, août £ 44r — Plomb. Esp. £ 27,15/-. SUCRE Amsterdam, \ juillet. — Marché à terme : Août fi. 30,— A., 40,— V. ; déc., il. 26,20 A., 26,24 V. : mars fi. 27,— A., 27,10. \ . ; maj, fi. 27,10 A., 27,15 \. Ventes : 1500 sacs. N. B. — Les fractions <:es florins sont en 1/32 = 0.03125 cents. MARCHES DE NEW-YORK ET DE CHICAGO New-York, 3 juillet. Coton. — On cote : Middling Upland, auj., 12,95 préc., 12,90 ; recettes journalières, auj., 9,000 balles préc'.,' 12,000 balles. On cote: juillet, auj., 12,79 ; préc., 12,76; août, auj., 12,88; préc., 12,85; sept,., auj., 12,91; préc., 12,87 ; oct., auj.. 12,95 ; préc., 12,91 ; nov., auj., 13,03 : préc., 12,99; déc., auj., 13.13; préc., 13,09; janvier, auj., 13,19 ; préc., 13,15; février, auj., 13,27; préc., 13,24 ; mars, auj., 13,36 ; préc., 13,33. PÉTROLE. — Raff. en caisses, auj., 11,50; préc., 11,50; Raff. en barils, auj., 5,25; préc., 5,25; Crédii Balances, auj., 2,60 ; préc., 2,60 ; Standard White auj., 8,95 ; préc., 8,95. Huile de coton. — Prima summ., yell., juillet, auj., —; préc., 10,64 ; disp., auj., —,— ; préc., 10,70. Saindoux. — Western steam., auj., 13,70; préc., 13,70. Sucre. — Muscovades ;t 96. Centrif., auj., n.io préc., 6,40 ; id. raffiné Eagle Stand, gran., auj., Essence de terebenthine. — Auj., 41,— ; préc., 41,—. Suif. — N. Y. Prime City, auj., 10,— ; préc., 10,--. Frets pour cereales. — New-York à. Liverpool, auj., 10 d. ; préc., 10 d. ; New-York à Liverpool, auj., 10 d. ; préc., 10 d. par busliel. Frets pour coton. — New-York à Liverpool, auj., 1,— d. ; préc., 1,— d. Frets pour petrole. — New-York au Royaume-Uni, auj., —/— ; préc., —/—• INFORMATIONS FINANCIERES BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS Skance du 5 juillet. — l.a reprise de nos séances officieuses s'accompagne d'une certaine animation sans ([lie toutefois le volume des affaires parvienne à s'étendre visiblement. A éôté de nos rentes nationales et des fonds d'Etats exotiques qui se maintiennent à des prix élevés on reste fort, bien disposé pour les grosses valeurs pétrolifères, en valeurs caoutchoutières les vendeurs deviennent plus rares et les prix conservent une tendance plutôt raffermissante.De bonnes demandes se produisent en rentes belges qui s'améliorent, encore quelque peu, les lots de ville d'autre part conservent une clientèle fidèle. Belge 3 "/r, mai-novembre, 72-73 ; Belge 3 % émission anglaise, 79-80 ; Bon du Trésor Belge remboursable 1917, 100,50-101,50; Annuités 3 %, 77,50-78,50; Anvers 1887, 82,25-83,25; Anvers 1903, 71-72; Bruxelles 1905, 67-68; Bruxelles 1902, 85,25-86,25 Gand 1896,' 63-64; Liège 1897, 63-64 ; Liège 1905, 64-65 ; lot du Congo, 75,25-76,25. - Un courant d'affaires satisfaisant s'établit en valeurs internationales parmi lesquelles ne se présente aucune défaillance de cours sensible, on note par contre quelque plus value, notamment en rentes brésiliennes. Les Cédules argentines se traitent assez couramment entre 103,25-104.25 pour les nouvelles et 107,25-108,25 pour les I.. En K on note les prix de 91,75-92,75 et la Cédule-or est demandée de 105,25 à 106,25. En emprunt? fédéraux argentins le 4 % 1900 est demandé à 79, offert, à 80, le 4 1/2 Intérieur vaut 97-98 et l'Extérieur est invarié à 96-97, 4 1/2 1911 93,25-94,25, Brésil funding 1914 95,50-96,50, les 4 % se traitent entre 69,25 et' 71 suivant coupures, Uruguay 3 1/2 74,25-75,50 sans offres, le 5 % 1914 87,25 P., Cédules uruguayennes 97,25-98,25. On recherche le Chili 5 % 1896 à 94-95 et le 1911 à 96,25-97,25, Chili 4 1/2 1889 89 A., sans vendeur. Les prix en dettes japonaises restent bien établis. Le Japon Railway fait 102,50-103,50 et on paye 96,75-97,75 le 4 1/2 1905, le 4 % 1905 vaut 90-91. Vénezuéla 58 59. En dettes continentales on traite le Roumain 4 % 1894 à 84,75-85,75, le 4 1/2 1913 à 88,25-89,25, le 5 % 1903 à 97,25-98,25. U y a acheteur à 93 en Bucharest 5 %. En Russes nous notons le 3 % 1859 à 61-62 A., le 4 % 1880 à 79-80, le 4 % Nicolas 83-84, le 5 % 1906 93,50-94,50, le 3 8/10 % vaut 72-73. Peu d'affaires se concluent en titres divers. La di-dividende Banque Belge est renseignée 490-500, l'or dina'ire Crédit National Industriel oscille entre 262,50 et 270. Il a été traité des dividendes Crédit Général du Canada à 56-60. On reste en général très optimiste à l'égard des valeurs pétrolifères notamment pour Grosnyi dont l'ordinaire change de mains entre 2625 et 2675 et la privilégiée entre 2765-2825. L'Astra se traite quelque peu en-dessous des cours précédents entre 1340 et 1400. l es affaires ne sont pas encore nombreuses en valeurs caoutchoutières mais on remarque .cependant l'absence d'offres un peu importantes dans le marché. La Federated se maintient dans les prix de 575-585, la Kuala Lumpur se raffermit à 126-129 et la Senna.h est traitée à 44,75-45,50, Galaiig 3,50-4,50. L'acMon Tanganvika est négligée, l'obligation vaudrait 193-196. BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES Séance du 5 juillet. — L'assistance est assez nombreuse, mais les cours en général ne se modifient pas beaucoup. Les meilleurs ordres sont encore pour les charbonnages, ce qui permet à certains d'entre eux de gagner de meilleurs cours. Ainsi le Carabinier s'améliore à. 640-650, le Grand Buisson passe à. 1400, les Ham-sur-Sainhre progressent à. 380-382,50, la dividende Laura est.bien à 605-607,50 et, le Rieu-du-Cœur à 490-505 ne s\arrête pas dans sa marche en avant. D'autre part,"'on est plus lourd en Couchant du Flénu à 25, on est soutenu sans plus en Marcinelle à 517,50-520 et on est moins bien en Mau-rage à 1785. U y a enfin argent en Bernissart à 370, en Bonne-Fin à 930, en Centre de Jumet à 1825, en Chevalières à 1375, en l.a Haye «à. 360, en Monceau-Fontaine à 6825, en Nord de G i 11 y à 2700, en Nord du Rieu-du-Cœur à 650 et en Tamines à 1050. En rentes et lots de villes,, la fermeté prévaut eommç précédemment. Voici les cours : Rente Belge 3 %, 71-72,50; Bons du Trésor 4 •„ 1917, 101-101,25';. Bons du Trésor 4 % 1919, 101 ; Vicinaux 2 1/2 % 1885 loi s, 99,75-100; Anvers 1903, 71-71,25; Anvers 1887, 82,50-82,75 ; Bruxelles 1905, ex-coupon, 67-67,50 ; Bruxelles 1902, 84,75-85 ; Gand 1896, 63,50 ; Liège 1897, 62,75. Toujours des demandes intéressantes en obligations industrielles et notamment en Caisse Propriétaires 4 % vers 305, en Tramways Livourne 4 % à 412,50, en Tramways Toscans 5 % à 460, en Tôleries de Konstaritinowka à 465 et en Pétroles de Grosnyi 5 % à 467,50. On cote en ce moment pour obligations 4 % de la Société Intercommunale des Eaux de Bruxelles, garantie de la ville, fr. 480. En titres bancaires, les transactions sont vraiment peu abondantes. On cote 6000-6050 en Part de Réserve et on demande la privilégiée Crédit National Industriel à 270 et, l'ordinaire à 265. Les tramways gardent un certain calme. La dividende Bangkok est demandée à 31 et offerte à 32,50, la dividende Bruxellois se, retrouve à 870-875 ; la cap. Espagne Electrique se retrouve à 117 et la fond, à 1152,50 ; la dividende Mutuelle se tient à 395 et la cap. Tientsin est en nouvelle avance à 715. Forte demande en cap. Tramways Economiques a environ 476,50. Les transactions sont réduites à leur strict minimum au compartiment sidérurgique. Angleur s'alourdit à 750, les Emaijleries de Gosselies font 147,50, la Métallurgique du Hainaut, est offerte à 95 et l'Ou-grée se tasse à. 970. A noter aussi qu'il y a argent en cap. Monceau-St-Fiacre à 200 et papier à 205. Les petites rubriques sont vierges de tout cours, à l'exception pourtant du groupe des mines, où on Rien de mieux non plus en valeurs coloniales. Il i y a vendeur pour l'instant en dividende Belgo-Ka-tanga à 65, on fait 2285-2270 en ordinaire Katauga, 1287,50 en capital Union Minière, il y a argent en dividende Simkat à 385 et papier à 300 et la Tanga-nika est discutée à 76,50-75,75. La privilégiée Katauga a coté hier 2230 et non 2330, comme dit hier. Les valeurs de plantations se maintiennent assez bien. Fauconnier se retrouve à 285 et 235, selon le titre ; Selangor se répète à 217,50 et Soengei Lipôet est en progrès à 295. Peu de chose à dire des valeurs diverses. L'Astra-Romana èst mieux à 1420, la privilégiée Cartoucherie Russo-Belge est ferme à 120, l'ordinaire Grosnyi est indécise à 2650, la cap. Sucrerie en Roumanie est en reprise à 997,50 et la cap. Sucrerie St.-Jean est lourde à 46. Quelques discussions en valeurs étrangères et notamment en Rajah, qui reste papier à 700, eu Porto-Rico à 107,50, en Kolonyin à 500-502,50 et en Dniépro-vienne a 2975 2980. On bouge peu en Kaïping à 51,50-51,75, en Barcelona à 66,75-66 et on est mieux en Métallurgique Russo-Belge à 1860-1855. A noter enfin le cours argent de 130 en Dyle et Bnealan. COURS DU CHANGE Rotterdam, 4 juillet. — Londres, fl. 11,49 1/2; Berlin, f). 43,45; Paris, fil. 40,82 1/2. Amsterdam, 4 juillet. — Londres, fil. 11-,50 1/2 ; Berlin, fl. 43,52 1/2; Paris, fl. 40,90; Suisse, fl. 45,60; Vienne, fl. 30,15 ; Copenhague, fl. 69,45 ; Stockholm, fl. 69,45. BOURSE DE PARIS Paris, 4 juillet 4 juillet 3 juillet 4 juillet 3 juillet 3% rente française. 63 -- 62 60 Est français. , — Russie 1 «89,Con.4% — Rio Tinto, parts . 1760 — 1760 — 41/2% Russie 1909 BO 95 80 95 Mexique Int. 5% ' Serbie 4% 1895 — — Lots Turquie , —- Espagne 4%, Etr 99 6^ 99 5b Chann» Rerlin, cojrt -• — Portugal 3% . . 63 05 - Ch«es>.-v. ^..court 245 - 245 50 Turquie 4% unilié . - — - - Che»s. t ir^res,court 28 131/? 28 !31/2 Banoue ottomane — — Fsnonip'.e . . .1 — — I BOURSE DE LONDRES Londres 4 |uillet 4 juillet 1 3 juillet 4 juillet 3 juillet Consols. . 61 1/4 6' — South. R.iiiway, . 261/4 25 — Répuoliq Argentine. - - ! — Union A . . . 1451/2 144 - <1% Brésil . . . 56 7'8 - Wab., pré. . . - - — 4% Japon . . 73 1/4 73 1/0 U. S. Stee A. . 90 - Japon 1905. . . 93 3/4 9 • 7.8 Amaîg. C. . . . — - - - Mexique inter. . . — Great Cobar. . . Pérou, ord. ... 45/8 4 5'8 Columbia ... 46 1/2 45 - Pérou, préf. . . -- — — Ver.. D;pl. ... Portugal. . . . nf>— 55 Mexic. pr. . . . — Russie 1809 . . 72 !/2 — Rock Isl. ... Marc, of A . . . 19 1/2 191/4 Randmine . . , — — Turquie. . . . 5'— Marine, pr. . — — 3i,a % Uruguay. . 621/2 62 3/8 Shell 5% Uruguay . . Rio Tinto ... Acht. Top . . . ''0 1/4 :09 7/8 Anaconda . . . - Préf. d° A . , ;03 V4 - — Schib., préf. . . - - - Oenver.tR.o Grande 151/4 14 7/8 Schib., ord. . . — - —— Erie, ord. . . . 38 7/9 38 1/4 Kon. Petr. , . — Missouri , . , 5 5.8 51/2 Escompte . . . H 3/32P 5 3/32 d Ontario A 291/4 Argent . . . . 30 3/4 d 31 -p Smith. Par.ifir. .. . 1(19 3/< — _ L'Obligation 5 p. c. Grosnyi. — Nous ayons eu l'occasion de parler à plusieurs reprises de cette société, d'out la situation reste excellente. Si par suite dies (•ircoiistianoes, le servie® des obligations est momea> ta,n,('tuent suspendu, les porteurs n'ont- pas à s'alarmer, les intérêts accumulés seront liquidés aussitôt que la situation poli tique le permettra et il sera procédé par la même occasion à l'amortissement des titres désignés par le tirage au sort. Connue on le sait., les tirages de 1915 et de 1916 n'ayant pas eu lieu, 1520 titres sont a rembourser actuellement ; en 1917, il y aura un itou veau tirage de 817 titres, de telle sorte que de la série B, 2337 titres sur 16.000 seront appelés a.u remboursement. Chemins de fer de l'Est. - Depuis 1911, cette Compagnie n'avait plus fait appel à l'Etat pour sa garantie d'intérêt ; en 1913, elle-même put faire un remboursement à l'Etat. Pour le maintien du dividende' de 35 1/2 francs, la garantie de l'Etat, a du intervenir pour fr. 87.73 millions, contre fr. 62.85 l'année précédente. Les recettes brutes se sont élevées à 101.12 millions au lieu de fr. 228.64 millions ; les dépenses d'exploitation ont atteint 161.61 millions au lieu de 175.42 millions. Le bénéfice net (y compris la garantie-kilométrique de l'Etat, pour les lignes non productives et stratégiques, de fr. 36.47 millions) s'élève à fr"! 66.60 millions contre fr. 87.89 millions l'année précédente. Le service d'intérêt de la dette obligataire exige fr. 133.58 millions, le rachat d'actions, ainsi que le paiement des dividendes mentionnés, fr. 20.75.mil- ' lions ; le déficit de l'exercice s'élève donc à fr. 87.73 millions. Compagnie cJu Midi Ch. de fer). — Elle a, par suite de l'éloignement de son réseau du théâtre de la guerre, moins souffert de celle ci que de la récolte défavorable, notamment de la sérieuse diminution de la vendange. L'augmentation du prix du charbon s'est fait sen-lir par un accroissement de dépenses de fr. 7.44 millions ; d'autre part, l'économi<*- dans les dépenses (^entretien et de renouvellement est sensible. Les recettes brutes, y compris les transports militaires, sont en augmentation de fr. 127.21 à fr. 135.31 millions; les dépenses se sont élevées de fr. 77.34 à fr. 81.61 millions ; le bénéfice net s'élève à fr. 53.69 millions contre 49.87 millions ; le déficit de l'exercice a 17.40 contre fr. 19.69 millions, bien que les charges fiKes poyr le service des obligations et pour le dividende minimum de 50 fr. garanti par l'Etat se soient élevées de 69.56 à fr. 71.10 millions. Quatrième emprunt allemand. — D'après le Xikuwt: Rotterdamschf courant il a été versé, sur le quatrième, emprunt de guerre allemand 10.175 mil. lions marcs, soit 95 % du total. Compagnie d'Orléans Ch. rie fer). — Elle distribue le même dividende (le 59 francs ; elle doit, pour ce faire, recourir, à, la. garantie de l'Etat pour 19.86 j millions contre fr. 51.24 millions, pour l'exercice précédent. Les recettes d'exploitation ont été plus élevées ([n'en 1913 même, parce que les transports militaires ont alimenté le trafic. Recettes brutes. 332.42 contre fr. 280.43 millions pour l'exercice précédent ; les dépenses 202.41 contre fr. 185.39 ; les recettes 129.79 contre 96.74 millions. Les.charges fixes pour le service des intérêts de la dette obligataire s'élèvent à 133.77 millions contre fr. 129.55 millions pour l'exercice précédent, dont il faut déduire pour annuités de l'Etat 16.43 contre fr. 15.80 millions. Le paiement des dividendes exige fr. 34.23 millions. Aux receltes totales <le loi.70 minions sont opposées des dépenses totales de 151.57 millions ; le déficit de l'exercice s'élève donc à fr. 19.86 millions. Mines et Chemins de fer de Bacarès-Almeria L'entreprise est foit peu connue du gros public capitaliste ; malgré son nom aux allures un tant soit peu exotiques, c'est une société purement belge cependant. Qu'il n'en ait pas été souvent fait menti:)!!, depuis vingt-neuf ans qu'elle existe, la chose se comprend par le fait que jadis les transactions sur dia valeur furent rarissimes. Le capital tout entier, en effet, était aux mains d'un petit groupe qui le conservait jalousement : c'était, en quelque sorte une affaire « de famille », comportant des titres d'un import assez important ; et puis et surtout il faut ajouter que pendant vingt ans la Compagnie fit fort peu panier d'elle parce que, bien que constituée en mars 1887, ce ne fut.guère qu'à partir de 1907 — après un remaniement de l'administration — qu'elle fonctionna virtuellement. lin effet, si nous nous reportons aux actes de constitution, nous observons que les apports consistaient en 274 hectares de terrains miniers situés à Bacarès (province d'Ailmeria) et en la concession d'une ligne de chemin de fer à construire sur 88 kilomètres pour relier les mines au port (J'Almeria. C'iest ce dernier apport qui justifie et explique le titre de la Compagnie. Or, pendant vingt ans, f administration primitive poursuivit la recherche des capitaux nécessaires à la construction — pour ainsi dire irréalisable — de ce chemin de fer dans une région éminemment montagneuse. La solution était •plus simple. Il suffisait en effet de relier les mines «a.u moyen, d'un transporteur aérien de 8 kilomètres par câbJe à la station de Se-ron, de la ligne dm Great Southern of Sixain, allant, de Baza au port. d'Aguilas et de choisir ce terminus comme port- d'embarquement des minerais. Cette solution devint d'autant plus élégante, une fois qu'elle fut adoptée, que les.câbles transporteurs furent étal>lis p;i.r le ou plutôt par les clients des mines, chacun possédant le sien. C'est en avril 1907, en même temps qu'eut lieu le remaniement administratif dont nous parlons ci-dessus, .que se fit également la transformation du capital. Celui-ci, dams le principe, avait été fixé à ramené à 3.000.000 en 60.000 titres de 50 francs. En 1914, une augmentation le porta à 3.500.000 francs par la création <le 10.000 actions nouvelles de 50 francs, qui furent prises par deux souscriptions seulement.Outre cela, il existe 3.100 obligations de 500 francs 5 p. c., soit pour 1.550.000 francs, créées en 1907 et 1911 et amorti ssal)les pour" 1930. Conune concessions, la Compagnie possède en propre et en totalité, ide par les apports faits à la constitution, les mines de Menas, de Lealtad, de Lita et de Cuevas Negras, cette dernière ayant été donnée enjiocatoin jusqu'en 1908 et ayant, jusqu'à cette époque à peu près, fourni toutes ses ressources à la société. Depuis elle a acquis en toute propriété la mine Conception et s'est assiué île droit d'exploitation des mines de : El AguiQocho, Necessaria, Indispensable et Mi Nieta. Tout cela forme un tout, un ensemble et constitue un merveilleux domaine minier assurant pour un grand nombre d'années une exploitation très importante. Les réserves mises à découvert à fin de 1912, étaient, évaluées déjà à plus de sept millions de tonnes.Les minerais sont de toute première qualité et sont des hématites brunes à 51 p. c. de fer ; ils ont la valeur des minerais « Rubio » de Bilbao, si appréciés en Angleterre pour la fabrication de la fonte hématite et de l'acier. C'est d'ailleurs avec l'Angleterre ou plus exactement avec une société de consommateurs écossais, ia « Bacarès lion Oie Cy l.itd », que la Société a contracté tout d'alxxrd pour la vente de son minerai ; après cela, elle a conclu de nouveaux marchés avec une grande firme hollandaise, filiale de Qa « Société française d'exploitations minières ». Chacun de ces clients a construit à ses frais un câble aérien joignant la gare de Seron. Le câble écossais fonctionne depuis 1906, celui des Hollandais a été mis en service en mars 1912. Le prix de revient ne bouge pas sensiblement, les prix de vente s'améliorent d'année en année aux renouvellements des contrats ; ils sont proportionnels aux cours du minerai «Rubio» à Midldlesbrough et varient avec la valeur de la fonte hématite en Angleterre. Pour nous rendre compte de la vitalité die l'entreprise et pour pouvoir arriver à juger sa situation financière, jetons un coup d'oeil sur les chiffres globaux de la production et des bénéfices depuis 1907, c'est-à-dire depuis que 1'a.ffaire a été réellement mise en exploitation Production Bénéfices Exercices en tonnes en francs 190 7 76.608 75.742,90 190 8 115,281 112.643,56 190 9 143.406 129.625,74 191 0 172.768 404.931,49 191 1 173.000 549.234,00 191 2 235.000 615.740,00 191 3 303.135 841.526,67 1914 222,981 293.360,63 191 5 205.008 nrévision 500.000.00 Ainsi qu'on le verra plus loin dans le tableau détaillé id,e la production des exercices 1913-1914 et 19J5, dès le mois d'août .1914 la guerre européenne fait, sentir ses effets. Ce n'est qu'au cours du second semestre 1915 qu'un relèvement s'observe dans la production, relèvement qui s'accentue et qui, à l'heure actuelle, fort probablement, a ramené à ce sujet une situation tout à fait monnaie. Non seulement la. demande diminuant, la production était tombée, mais les prix de vente avaient subi une très sensible 1 laisse. Les cours depuis se sont bien relevés, et c'est ce qui permet d'augurer pour 1915, avec une production, de 205.000 tonnes, un bénéfice d'environ un demi-million de francs. Pour terminer, donnons comme annexe, ainsi que nous l'annoncions, plus liaut, le tableau comparatif détaillé de la production mensuelle des exercices Mois Production en tounes 1913 1914 1915 .Janvier 26.851 21.733 9^916 Février 25.769 23.502 10.650 Mars 24.868 29.141 12.240 Avril 30.747 21.164 11.422 Mai 26.619 25.864 15.261 Juin 21.805 23.364 16.951 -156.659 144.768 * 76.440 Juillet. 23.267 26.185 17.843 Août 23.686 15.093 20.947 Septembre .. 25.733 „ 6.213 23.679 Oc.toi re 28.580 10.877 22.244 Novembre ... 24.634 11.383 21.546 Décembre ... 20.576 8.462 22.309 146.476 78.213 12.8.568 sna 135 9.99. OR1 9.0n OOK Compagnie Rurale Anversoise SOCIETE ANONYME à ANVERS MM. les Actionnaires sont priés d'assister à l'assemblée générale ordinaire de notre société qui se tiendra le SAMEDI 15 JUILLET PROCHAIN, à onze heures du matin, au siège social, 23, place de Meir, à, Anvers. ORDRE DU JOUR : 1° Exposé de la situation. Indication des causes qui empêchent le Conseil d'administration de présenter le bilan et le compte de profits et pertes de l'exercice social clôturé le 29 février 1916. 2° Nominations statutaires. Pour prendre part à l'assemblée MM. les Actionnaires auront soin de se conformer à l'article 32 des statuts. Société Foncière Belge-Argentine SOCIETE ANONYME à ANVERS MM. les Actionnaires et porteurs d'actions de jouissance sont priés d'assister à l'assemblée générale extraordinaire de notre société qui se tiendra, le LUNDI 24 JUILLET PROCHAIN, à onze heures du matin, au siège social, 23, place de Meir, à Anvers. ORDRE DU JOUR : 1° Examen et, éventuellement, approbation d'un projet de réorganisation financière de la société : a) Connue conséquence de cette approbation, ratification des conventions passées par le Conseil d'administration pour procurer à la société les ressources nécessaires à la réalisation du projet ; b) Approbation des conventions passées par le Conseil d'administration avec les obligataires ; c) Création d'obligations nouvelles ; 2° Concessions éventuelles de garanties hypothécaires en vue d'un rachat d'obligations an-cienes.Pour prendre part à l'assemblée, MM. les Actionnaires et. porteurs d'actions de jouissance auront soin de se conformer à l'article 32 des statuts. Le Progrès Industriel et Commercial SOCIETE ANONYME à LIPPELOO MM. les Actionnaires sont convoqués eu assemblée générale ordinaire pour le 24 JUILLET 1916, à 3 heures, à Anvers, 33, Canal des Récollets. ORDRE DI i JOUR : 1° Rapports du Conseil d'administration et des Commissaires sur les exercices 1914 et 1915, avec expose des motifs qui ont empêché la. cou vocation d'une assemblée en 1915 ; 2° Bilans et comptes de Profits-Pertes de l'exercice 1914 et 1915 ; -3° Décharge aux Administrateurs et Commissaires ; 4° Nominations statutaires; 5° Divers. Pour assister à rassemblée, les actionnaires sont, priés de se conformer à l'article 24 des statuts. Le Conseil d'administration. Transports pour toute la Belgique de marchandises par service accéléré et à prix réduits S^drGsscr * 65, RUE SANDERUS, ANVERS. La maison s'occupe des formalités de sortie.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires belonging to the category Financieel-economische pers, published in Anvers from 1858 to 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods