Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

692 0
03 December 1918
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1918, 03 December. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Seen on 02 October 2022, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/p26pz52k4g/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

ANVERS. Mardi 3 Décembre 1918 Le numéro 10 centimes ioixante-Mnième Année - No 18.172 V JL-IVO, l*lctIUl O fClClllUI DIRECTION & REDACTION : RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS ABONNEMENTS : S'adresser au bureau du journal, Rue Vleminckx, 14, à Anvers. Annonces : 50 centimes la petite ligne 75 centimes la ligne fr 1,50 la ligne sur double colonne Émissions, Anuonces financières et Adresses Industrielles et Commerciales : Prix à convenir ,es annonces sont mesurées au lignomèire.— Les itres se paient d'après l'espace qu'ils occupent Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires ADMIS PAR LA CENSURE AVIS Les anciens abonnés qui ne désirent plus recev< le journal sont Instamment priés de bien vouloir aviser la direction du journal. Les habitants de la ville désireux de recevi tous les jours le LLOYD ANVERSOIS à domïci peuvent s'abonner jusqu'au 31 décembre 1918 au pi de fr. 2,58. Ils recevront gratuitement les numéros du jourr depuis sa réapparition datant du 20 courant. Les quittances d'abonnement seront incessammc mises en circulation, la Direction du journal pi Astronomie 4 Décembre Communiqué par l'Observatoire Royal de Belgique à Uccle laz-Bruxalio*) Lever du soleil 7 h 26m Nouv.lunele 3 déc. 15 h 1 Coucher du soleil.... 15 „ 39 „ Preni quart. U il déc. 2.3 Lever de la lune .... 8 „ 10 „ Pleine lune le 17 déc. 19.1 Coucher de la lune.. 16 . 22 „ Dern,quart.le 25 déc. 6.3 Haute marée à Anvers Matin Soir 4 déc. ... 3 fa 42 m I 4 déc, ... 16 h 1 5 „ ... 4 «21 „ 5 „ ... 16 ,41 6 „ .. 4 ,58 . 1 6 . ... 17 . 18 Hauteur du Rhin Cologne 2 déc. 0,70 m. Strasbourg 2 déc. ! .77 Huniugen » 0.92 m Lauterbourg „ — Kehl , — „ Maxau u 3 14 Maanbeinr. „ l'78 „ Germersheim „ 2,5! Caub „ 122 m Mayeuce . 0 !4 Rubrort , 0 33 w Bingen w 0 95 Duisbourg . 0,72 „ Coblence . M7 .Waldshiit „ 1.62 „ Diisseldorf H 0 36 Lobilb . — n Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 2 déc. 2,23 m. Heilbronn 2 déc. 0.50 t Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Irctes l, dec. U .Dm. j Constance t. dec. ..ov i Observations météorologiques de M. F. Agthe-, opticien rue Leopold 51 Anvers 3 déc. 191S, Il h. du matin. — Baromètre 764. Thermomètre cent (max) 4- 6. — Thermom. cent. (min), -f- 4. Pluviomètre : 2,2 m/m.—Vent: S.-O.1- Provision : Pluie. PLUS GRANDES MAREES DE L'ANNEE 1918 Coefficient Fort Anvers de hauteur Philippe Hauteui de la marée Hauteur a tiéeeœWre • v,79 1,'J7 ] 19 » O 0,93 2,32 2,34 e Nouvelle lun«. O Plein* lune. Port d'Anvers ARRIVAGES DU 2 DECEMBRL Steamer Henri Gerunger, de Belfast via Calais, nvi une carg.- de pommes de terre pour l'armée. 'Steamer Temsche II, de Tamise, avec marchandisi diverses. » Union i, de Bruxelles, * avec 40 tonnes ma chandises diverses. » Stad Amsterdam, de la Hollande, avec 2' tonnes riz. Bateau-moteur Ringrosf. 3, de Bruxelles.avec 10 marchandises diverses. » Eclair 3, de Bruxelles, avec 4 tonnes ma chandises diverses. Allège Agnes, de la Hollande, avec 100 tonnes fr< ment. » Kaba II, de la Hollande, avec 1378 tonnes fr ment. » Intrus, de Liège, avec 296 tonnes charbons. DEPARTS DU 2 DECEMBRE Steamer Theobore, pour Hneren, avec 295 ton ni seigle. » Murât, pour Mous, avec 250 tonnes fromen » Condula, pour Mons, avec 248 t. froment. Bateau-moteur Koophandel 3, pour Bruxelles, ave 105 tonnes marchandises diverses. » Koophandêl• 2, pour Louvain, avec 45 tonne marchandises diverses. » Edouard, pour Bruxelles, avec. 340 tonnes fr< ment. Allège Urania, pour Bruxelles, avec 512 t. froment. » August, pour Bruxelles, avec 305 t. marchai dises diverses. » Drie Gebroeders, pour Bruxelles, avec 110 fonte. » Lodeyvygk, pour Liège, avec 258 t. froment. » Léonie, pour Liège, avec 280 t. charbons. ARRÊTÉS Fièvre aphteuse Des cas de fièvre aphteuse ont été constatés dan les écuries rue de la Croix, 151 ; eti conséquence 1 bourgmestre a pris un arrêté interdisant la circi: lation et le transport de ruminants et de porcs, ains (|uè la circulation de la volaille et des chiens dan la rue de la Croix. Aux issues de la rue susdite, on placera des pc teaux indicateurs portant la suscription : « Fièvr aphteuse ou cocotte. Circulation interdite aux rn minants (bêtes bovines, moutons et chèvres), porcs chiens et volaille. Défense de transporter de petit ruminants, porcs et porcelets. » Les infractions seront punies conformément au: articles 4, 5 et 7 de la loi du 30 décembre 1882. Un arrêté de même nature à la suite de la con station de la présence de fièvre aphteuse dans, le écuries de l'avenue des Hêtres, 08 et 82. La circula tion et le transport de ruminants et de porcs, ains (pie la circulation de la volaille et des chiens son défendus-dans cette avenue. Un troisième arrêté de même nature est pris à le suite de la constatation de fièvre aphteuse dans le; écuries rue du Verger, 195 ; la circulation et le trans port, de ruminants et de porcs, ainsi que la circu lation de la volaille et des chiens sont défendus dans la rue du Verger de la gare de Berchem jusqu'à la rue Cobden. Un arrêté de même nature a été pris à la suite de la constatation de cas de fièvre aphteuse dans le? écuries Longue rue de la Chapelle des Bateliers, 275 la circulation et. le transport de ruminants et de porcs, ainsi que la circulation de la volaille et des chiens sont défendus dans la Longue rue de la Chapelle des Bateliers. Un arrêté de même nature a été pris à la suite de la constatation de cas de fièvre aphteuse dans les écuries Oosterveld, 50 ; la circulation et le transport de ruminants et de porcs ainsi que la circulation de la volaille et des chiens sont défendus dans un r-ayon de. 500 mètres. NAVIGATION Avis aux navigateurs De La Haye, 30 novembre : Le navire-fanal Ter-schellingerbank a été ramené dans le port de IJmui-den et remplacé par une bouée lumineuse noire, marquée 5 A. La bouée lumineuse présente une lumière blanche avec intervalles d'obscurcissements toutes les dix secondes, éclairage 7 secondes. Position, approximative : 53° 29' lat. N. et 3° 52' long. E. Le phare de Schiermonnikenoog a été rallumé. Les prescriptions des temps normaux sont rentrées en vigueur sur la côte de Frise et à Brouwershaven et Goeree De Umea, 27 novembre : Le bateau-phare Nôr •strômsgru'nd a été rappelé. Dans la Manche Le ministre des Pays-Bas à Londres a fait savoir au gouvernement que la navigation dans la Manche est libre, ?ous condition d'observance des indien tions qui ont été portées à la connaissance du consulat anglais à Rotterdam. Dans la mer du Nord Il résulte des rapports qui ont été fournis par de ® officiers de bateaux chasse-mines, qu'il se passer quelques semaines avant que la sécurité de la nav gation puisse .être garantie dans la mer du Non à cause du grand nombre de mines qu'on y rer >ïr contre de tous les côtés. en Mers libres On annonce de Londres que tous les# phares su les côtes de France et des colonies françaises ont ét )ir rallumés. 'x vente de navires Maria. — Hambourg, 29 novembre : Le cotre ho al landais Maria, qui se neuve immobilisé à Esbjer ayant, des avaries, a été vendu aux héritiers Chi Schierbeek, à Elseneur. (Le coutre Maria, des Ve^reries-Réunies de Vlaa. nt dingen, est parti le 30 novembre 1917 de Rotterdai .j6 à Gothembourg,échoua le 3 décembre près de Vejer; fut relevé le 18 mai et remorqué à Esbjerg). LA VILLE APPROVISIONNEMENT D'ANVERS 9 j Voici une nouvelle qui ne manquera pas de fair - le plus vif plaisir a la population anversoise : ^ L'honprable ministre, M. Louis Franck, vient d'aï noncer au bourgmestre que la Commission for Relie; in Belgiunn, chargée de.l'importation des vivres pou le Comité National, a décidé •officiellement qu' l'avenir Anvers sera utilisé comme port d'attache n- Les navires de mer pour lë ravitaillement seront er » voyés directement, à Anvers au lieu de Rotterdam. ANVERS-HARWICH C.e matin, ;i il h. est arrivé a Anvers le premie a bateau d'Harwich, le steamer MaRylebône, ayant . bord sir Cecil Herslet, l'ancien consul général d'Ar gleterre à Anvers. A bord se trouve également M. .\ F. P. Heyman, directeur de la Compagnie du (la? qui vient reprendre ses fonctions après quatre an nées d'absence, M. Pain, agent du Great Easiern . Anvers. Nous saluons avec joie ces personnalités <|ii ont laissé à Anvers les meilleurs souvenirs. Au n.or de l'administration communale, M. Kéchevin Loui Strauss, a souhaité la bienvenue au capitaine et . 3ï ses hôtes. BOURSE DE TRAVAIL u. Il est porté à la connaissance d-e la populatioi que la Bourse dp travail d'Anvers a été. réouvert le 27 novembre dernier. Les sans-travail, employés et ouvriers, seron priés prochainement de s'y annoncer afin de mettr leur inscription en règles. " L'échevin, — Louis Strauss1: CHEMIN DE FER ANVERS-BOOM ~ Les trains suivants ont été mis en marche et son accessibles au public : Départ d'Anvers gare du Sud: 4 h. 30; 7 h. 30 U h. 30; 10 h. 30; fî) h. 30. Le voyage prendra en viron 52 minutes. Départ de Boom pour la gare du Sud : 5 h. 8 h. 37 ; 12 h. 37 ; 17 h. 37 et 20 h. 37. Arrêt, élans toutes les gares intermédiaires,. Les marchandises sont admises. La pénurie de wagons oblige l'administration à m — délivrer que des coupons de troisième classe don le prix sera de 30 centimes pour Hoboken, de 40 e pour la Kapellestraat, de 60 c. pour Hemixem, dt 70 c. pour Niel, de 1 franc pour Boom. CONSULAT GENERAL DES PAYS-BAS ;c Toute personne se rendant de la Belgique au> Pays-Bas doit être en possession d'un passeport va »s lable délivré par les autorités compétentes et vise par les ijficiers consulaires néerlandais en Belgique r- Les étrangers doivent remplir un questinnaire qu: sera soumis au bureau central des passeports à I.:; "2 Haye. Aucun visa ne sera accordé sans l'autorisatior préalable de ce bureau. '• Les intéressés résidant dans les provinces d'An vers et de Limbourg devront se présenter à la Chan r cellerie du Consulat-Général des. Pays-Bas, 17. Ri vage, Anvers, et sont priés ele se munir de leurs )- passeports, des pièces démontrant le motif de leur voyage et de six photographies identiques. y- La Chancellerie est ouverte les jours ouvrables de 9 heures à midi et. de 14 heures à 16 heures : le samedi de 9 heures à midi. CONSULAT DE MEXIQUE M. Rudolfo Ramirez, retour du Havre, où il était attaché à la légation mexicaine .auprès de S. M. le '• roi Albert, nous prie d'informer toutes les personnes faisant des affaires avec le Mexique, que son gou-c vernement. désireux de rétablir tout de suite son service consulaire en Belgique, vient de le cliargei s de réouvrir le consulat général des Etats-Unis mexicains.1 Les bureaux seront comme auparavant situés aux numéros 11 et 13 de la rue Leys et. ouverts de 10 à 4 heures. N ELECTRICITE I- Comme complément à l'information que nous avons publié samedi dernier au sujet de la réduction du tarif a 58 centimes le Kwh. pour la consommation de l'électricité, la Compagnie Electrique Anver soise nous fait savoir qu'elle a informé le 16 novembre dernier le collège échevinal d'Anvers que l'occupation allemande ayant cessé, elle remet en vigueur depuis l.e 15 novembre ses tarifs d'avant la guerre. Nous croyons utile de reproduire ici le tarif pour la s vente d'électricité actuellement en vigueur: ? a) Eclairage et usage divers. — Prix du kilowattheure : i 1° Pour les cafés, restaurants, hôtels, théâtres et s salles de fêtes, 45 centimes pour les 4000 premiers kilowàttsheure et 40 centimes pour le surplus de la consommation annuelle de chaque abonné ; 2° Pour les magasins et ateliers 50 centimes poulies 4000 premiers kilowàttsheure et 40 centimes pour le surplus ele la consommation annuelle de chaque s abonné ; 3° Pour les autres consommateurs 58 centimes c pour les 4000 premiers kilowàttsheure et 40 centimes pour le surplus de la. consommation annuelle de chaque abonné. i 'î) Force motrice. — Prix du kilowattheure : 1° Pour les électromoteurs actionnant l'outillage I d'ateliers et fonctionnant d'une façon ininterrompue durant-foute la journée: 25 centimes pour les 2 000 premiers kilowattheure de la consommation annuelle de chaque abonné ; 20 centimes pour les 2.000 kwh suivants, id. ; 16 centimes-pour les 16.000 kwh - suivants, id. ; 14 centimes pour les 30.000 kwh sui cents, id. : 12 -1/2 centimes pour le surplus, id. : 2° Pour les électromoteurs actionnant des ascen seurs, monte-charges, appareils et engins de manutention et de levage et. en général pour tous les électromoteurs à usage intermittent ou restreint 30 cen times. STENOGRAPHIE L'Union des professeurs de sténographie, direction 31-17, rue Charles Rogier, porte à la connaissance des praticiens du système Paris que des examens de sténographie en flamand et en français, auront,lieu le 22 décembre prochain, à l'Ecole Industrielle, Marche aux Chevaux, Anvers, pour toute catégorie de vitesses. Des diplômes.seront décernés à ceux qui réussiront dans une des épreuves suivantes : 1" Texte correspondance commerciale : 4 minutes de dictée à 75 mots par minute ; 4 minutes de dictée à 100 mots par minute ; 4 minutes de dictée à 125 mots par minute; 4 minutes, de dictée à 150 mots par minute. 2° Texte style parlementaire: 4 minutes de dictée a 125 mots par minute ; 4 minutes de dictée à 150 mots par minute. La transcription en écriture orelinaire se fera en un temps déterminé. Des examens de sténo-dactylographie se feront sur demande. POUR NOS INVALIDES Chacun se rappellera le concours-exposition fie poupées habillées de 1915, ainsi que l'exposition de travaux manuels « La Femme Charitable» de 1916, organisés par le Comité ele la maison des invalides (6° section) dans les salons de I'Hôtel de Londres, au profit ele l'œuvre et qui obtinrent un succès inespéré. De nombreux donateurs apportèrent leur appui pécunier. D'autres personnes adressèrent un grand nombre d'objets qui firent l'admiration des visiteurs. Des artistes prêtèrent leur gracieux concours aux concerts artistiques qui eurent lieu au cours de ces ————a——Bii i « — jjc^Ejp—BMBaBaaaa^i i ! expositions. Des dames et demoiselles se dévouèrer s à la vente des objets exposés au profit de l'œuvre, n i Grâce à tant de dévouements, l'exposition de poi i- ; pées habillées rapporta à l'œuvre fr. 11,038.65 e I, ' celle d-e la femme charitable fr. 11,750.—. i- Encouragés par tant de marques de sympathie, } direction a décidé d'organiser le 6 décembre pre chain un grand concert symphonique, qui aura lie sous le haut patronage ele leurs excellences MM. 1 \ marquis de Villalobar, ministre de S. M. le roi d^ e pagne, et M. \Y. R. van Vollenhoven, ministre résident de S. M. la reine des Pays-Bas, qui h ont reront la fête de leur présence. Le programme se composera d'œuvres de compe 'siteurs belges. Prêteront leur gracieux concours : Mme Dili: £ Beersmans, artiste du: Théâtre Royal Flamane Mme Eli sa Lever ing, cantatrice, ei M. Dvckhof .pianiste-virtuose. Chef d'orchestre: M. Ch. Candae Au programme : Trois scènes symphoniques d 1 la tragédie Poi.yeucte ele Corneille, de Ed. Tinel Le Chasseur maudit, de César Franck. Ce Cercle fait appel aux sentiments généreux d la popula tion et la prie de seconder l'œuvre patrie tique et humanitaire Ons Invaliedenhuis,- e[ui poui voit aux premiers besoins des invalides et de leu famille, en assistant à cette soirée artistique. LISTE DES OBJETS TROUVES DU 25 NOVEMBRE AU 1 DECEMBRE 191 1°JSection : ;;u bureau de police : trois petits clés f une ficelle. Section : par Van de Vliet Anna, 36, canal d l'Ancre, une épingle Vie cravate de fantaisie ave dessin : au bureau .ele policé, rue Vénus, une cl de porte ; au bureau'ele police, rue ele Prêt, un porte monnaie en. cuir avec dessin contenant des marcs Section : au bureau de police, 6 bons de ràvitai! le m eut, une clé de porte. i" r><- SectK)\ : au bureau de police, un porte-monnai i contenant quelque argent, un portefeuille avec de? .siri et ries marcs, deux barils à bière A ides par Mm Lu y pa ers, 8, rue Delin. un parapluie d'homme ; pa Je,an Jaspers, 55. rue Kets, une montre ele dame ; pa Wilfried Caers, 255, longue rue des Images, une épin gle de cravate avec dessin ; par Mme Demarteau 1 rue du Compagnon, 25, un sac contenant un essuie i main. * ' — s* 6e Section : par Sander de Waelheyns, 24, Viaduc i Dam, un petit chien blanc, portant un collier mai (Iué C*SP Van der Bnrgh, 105, avenue des Arts ; au bu reau de police, une lettre avec rpiatre dessins. 8° section : au bureau de police, quai Flamand 3 -.M- becs île lampes en fer. Au bureau uu journal Li.oyd Anversois, 14, ru ( Vleminckx, un gant d'homme en cuir. BELGIQUE Armée belge Pour répondre au désir qui nous a été exprimé nous publions les noms des commandants des divi 1 sions de notre armée. Ce sont. : Indivision, le lieutenant-général Bernheim ; division, le lieutenant-général Drubbèl ; 3" division, le lieutenant-général Jacques; . 4e division, le lieutenant-général Michel ; 5e division, le lieutenant-général Bucquoy ; 6e division, le lieutenant-général Biebuyck. Repatriement Le gouvernement anglais et le gouvernement belge se sont entendus pour l'organisation du repatriemen des Belges dans la région d'Anvers. Les premiers navires qui nous les amèneront parti ront vers le 10 décembre dè Southampton et ele Grimsby. Dès que l'état, des moyens de transport en Bel g.ique le permettra, les Belges originaires d'autres contrées de notre territoire y seront ramenés à leui tour-, . . Un Canal de Paris à la Mer L'Engineer annonce que te gouvernement françah s'occupe depuis quelque temps des études d'un plan de construction d'un canal, qui reliera la France à la mer près de Dieppe. En 1694 déjà, Vauban avait dressé un plan ayant le même objet. Plus tard, on y revint à différentes reprises. Aujourd'hui, sous l'influence de la situation pré sumée qui doit se produire après la guerre, on ex-h u,me ces anciens projets. Le nouveau canal atteindrait une longueur ele 165 kilomètres, ce qiii constituerait un notable raccourcissement, en comparant avec la manière dont la capitale est aujourd'hui reliée à la mer, au moyen de son fleuve, la Seine, et .qui forme une distance de 350 kilomètres (Paris-Havre). U est à remarquer aussi que la Seine ne se prête pas à un trafic régulier et intensif. Le nouveau canal sera rendu praticable pour des bateaux d'environ 1400 tonneaux ayant un tirant d'eau de 3 mètres. Le service de remorquage sera fait au moven de locomotives électriques qui rouleront à droite et à gauche du canal. Les races humaines préhistoriques Un éminent anthropologue belge, M. A. Rutot, refaisant pour l'homme fossile ce que Cuvier a fait pour les mammifères des époques géologiques, a reconstitué, avec l'aide- de M. Mascré, sculpteur belge, elix types des principales races d'hommes qui se sont succédées ou superposées dans la nuit de la préhistoire. 1/e savant a présenté, en 1913, à l'Académie de Belgique, le résultat de son travail : un volumineux et très intéressant mémoire justificatif et dix bustes minutieusement modelés. M. Rutot s'est uniquement fondé, pour son œuvre de reconstitution, sur des vestiges indiscutables des races préhistoriques. La masculature des différents types a été constituée d'après les lois des proportions anatomiques. Chacun des dix individus est représenté maniant les armes ou les outils que l'on à découverts dans les sépultures ou les terrains qui contenaient leurs vestiges humains, et les traits de leur physionomie ont été fixés d'après ce que Ja science a proclamé jusqu'ici de leurs mœurs, de leurs occupations, et reflètent ce que l'on peut penser rie leurs impressions pendant qu'ils manient les accessoires qui les entouraient. Le premier eles dix bustes représente le précurseur tertiaire, établi d'après les restes du pithécantrop'e, combinés avec ceux d'un autre fossile dè la même époque. Ce n'est plus un singe; c'est presque un homme. Il marche debout, il manipule des blocs de pierre, et se sert de cailloux tranchants pour couper les fruits et les herbes dont il se nourrit exclusivement. Son regard est doux et dénote un certain sentiment intérieur de supériorité sur tout ce qui l'entoure. Il ne règne pas encore, mais, conscient de sa force, il a le pressentiment, ele sa suprématie'"? aussi , est-il débonnaire et, s'il est encore cruel et sauvage, c'est par atavisme et sans volonté propre. Le deuxième buste accuse un mince progrès. Il •est modelé d'après les restes fossiles exhumés par Maûer, à Heidelberg. Cet individu vivait au début de l'ère quaternaire. Il était Carnivore, ainsi que le prouvent ses dents. Le front, légèrement plus haut que celui élu précur-" seur tertiaire, dénote un peu plus d'intelligence. Les traits de la lace de cet homme Relèvent une certaine fatigue mêlée à l'intuition ele sa force. Le troisième buste dénote un grand progrès. Il est reconstitué d'après les ossements retrouvés il y a environ 25 ans en Angleterre, à Galley-Hill, et complété par les restes et les instruments découverts, depuis cette époque, en France, en Belgique, entre Mous.et Binche, et en Tasmanie. Ici l'individu est intelligent. Il met en œuvre la force alliée à la ruse pour vaincre ses ennemis et capturer le gibier.-Il a parfaitement conscience de ce sentiment sauvage et barbare : du « droit du plus fort ». Il taille les premiers silex ; c'est l'inventeur de l'industrie paléolithique. M. Rutot l'a représenté armé d'un poignard reconstitué d'après un spécimen recueilli dans le sous-sol quaternaire. Au cou, lié par une liane, pend un caillou percé, arme de rechange. M. Rutot voit dans cette pierre brute l'origine de la parure. D'abord, objet, de défense, cette pierre est vite devenue un colifichet ornemental, un symbo^ ele puissance ou ele richesse. C'est le précurseur eles colliers de coquillage.et de dents percées, des pende- : loques en ivoire, et, enfin, des colliers et pendentifs i en métaux précieux et en pierreries que notre civilisation met au cou ele la femme. t Le buste" suivant est celui de l'homme vivant p dant l'ère quaternaire moyenne, reconstitué el'aj i- le squelette de Grenelle. t II est le résultat de la juxtaposition, ele la co horation de plusieurs races antérieures. La fus i ele ces races a eu pour résultat d'activer ses ini i- tives, d'amplifier son progrès intellectuel. Aussi, i armes sont elles plus-perfectionnées. Il connaît e la lice et le javelot qui permettent d'atteindre le ele loin. Le cinquième buste représente l'homme de Con. i- Capelle. Il est vêtu de fourrures, parce qu'il vivai l'époque glaciaire. Cet. homme a amélioré les ou i- et armes que ses ancêtres lui ont légués. Il est 1 venteur du racloir et du retouchoir en os. ;- Le buste suivant représente un descendant du j curseur tertiaire, reconstitué d'après ele «nombre ossements découverts dans les cavités de Belgie et ele France. e L'aspect de cet être est déconcertant pour ce ; qui croit à une amélioration constante de la r humaine. Pour M. Rutot, ce descendant d'une r e très antérieure n'a pu suivre les améliorations tellectuelles des autres races humaines, et a asservi par elles. C'est un esclave, un serviteur, c 1' « homo sapiens ». Les-deux bustes suivants représentent deux sp< mens, un homme et une femme, de la race des groïdes. 8 L'homme est reconstitué d'après le squelette trot , dans la grotte-sépulturè de Menton ; la femme la reconstitution d'une figurine sculptée en relief r q contrée dans les fouilles de Lausel (Dordogn-e). r. Cette race ele négroïdes, originaire d'Afrique, s: répandue en Europe par l'isthme de Gibraltar a.v; que les flots de la Méditerranée se furent mêlés ceux ele l'Atlantique. •Ces individus ont un aspect intelligent, prOven; ele la largeur du front. Ce sont les premiers sci: teurs : ils ont apporté leur art d'Afrique. Ce n" que plus tard que les races originaires d'Europe foulèrent vers l'Afrique les individus à face p , ou moins éthiopienne qui avaient pu s'infiltrer p mi les populations voisines de la Méditerranée. Le neuvième buste représente l'homme de C Ma gn on (Dordogne). C'est le contemporain des négroïdes. Le crâne b proportionné révêle une intelligence développ C'est, lui qui dessine et peint sur les parois des gi tes les animaux comme le renne, le bison, le ma mouth, etc. Ces individus étaient vêtus de pelleter cousues. C'est, en effet, de cette époque que dat la première aiguille à coudre et le premier liss pour l'assemblage des étoffes. Le dernier buste est celui de l'homme néolithic dp l'époque ele la pierre polie. C'est un guerrier, est. reconstitué d'après de nombreux squelettes tr< vés dans les sépultures, notamment par M. i Stevens, qui a découvert un squelette remarqua à Spiennes. C'est le premier mineur. Pour se pro rer des silex, il exploite les couches crayeuses, fore un puits vertical autour eluquel rayonnent < galeries nombreuses. Nous touchons ici aux races historiques. L'hom néolithique est parfaitement intelligent et resseni d'aspect comme de mœurs aux habitants des Gau au temps qui ont immédiatement, précédé les é ques historiques. Une pareille œuvre est naturellement, sujette contradictions de la part des savants spécialistes, discussion n'est pas close, nous l'admettons voh tiers. Nul ne prétendra que les savants aient f à cet égard œuvre définitive : celle-ci est suseeptil de retouches, de modifications, et. surout d'ajo>tt à mesure que .les découvertes futures se produise Incontestablement, ces bustes sont l'image la p! vraisemblable eles races disparues, reconstitm d'après les documents que la science met entre i mains à l'heure actuelle. Ce sont eles jalons, e branches du grand arbre généalogique de la rr humaine. Aux savants de compléter l'œuvre commenceé. TIRAGES LOTS DU CONGO [1888) Tirage du ZI octobre 19I7 S. 54622 n° I est remboursable par fr. i:o.i S. 25602 n° 1 » » 2.1 S. 4791 n» 9 „ 1,( S. 12755 n» 21 » » j.( S 39732 n° 24 » » i j Les numéros suivants sont remboursables n fr. 750 : S. 1077 n» 8 S. 13076 n" 19 s. 14221 n» r S. 1843R n° 24 S. 19568 n" 15 S. 21030 11° ! 'S. 22343 n" 23 S. 22899 n» 3 S. 24091 n» 1" S- 25602 n» 7 S. 25602 n" 25 S. 48877 n» ; S. 48877 11° 19 S. 54622 n° 3 S. 54622 11» : S. 56731 n° 5 S. 58185 n° 5 s. 58185 n« ! S. 59459 n° 17 S. 59832 n» 5 Excepté les numéros indiqués ci-dessus les séri suivantes sont remboursables au pair : 1077 1406 4791 6810 12755 13076 13214 14221 184 19568 21030 21870 22343 22899 24091 25463 25602 3l: 31824 39732 48877 49824 49981 52180 53047 54622 507 58185 59459 59832 l.e remboursement, se fera à partir du 15 nv 1919. CREDIT COMMUNAL DE BELGIQUE .(Suite voir notre numéro du 2 décembre. Tirages du 1r Octobre 1918 Obligations tle 1.000 francs P" série : 20 52 90 133 143 183 189 1 208 273 275 300 330 357 378 121 440 500 5 529 549 552 555 563 566 581 603 618 035 G 692 700 727 748 711:1 817 847 858 959 987 11 15 fil) (13 86 111 143 148 190 1911 222 2 298 347 114 168 .">19 535 554 561 584 658 (i 7311 733 810 818 827 831- 840 864 910 915 9 970 984 980 2013 17 30 52 75 88 18'! 1 213 216 218 229 237 267 568 282 295 345 ; 447 454 465 194 575 599 619 028 700 815 8 8(19 892 893 925 945 963 3072 141 142 180 1 374 III 520 531 021 655 661 692 738 739 7 787 869 888 907 922 956 4074 104 Mil 123 2 261 281 306 334 354 367 J86 106 423 132 5 001 632 649 723 802 930 932 970 5(103 0 93 102 181 184 309 382 385 505 570 571 5 021 651 659 674 676 705 794 834 837 845 8 855 889 892 909 996 61)31 55 67 loi 109 1 215 292- 338 352 395 134 2° Série : 95 152 155 182 209 235 252 2i 266 292 295 329 345 369 383 472 640 658 61 789 807 923 959 982 995 1092 121 148 226 2: ■ «73 «92 364 508 567 653 683 703 706 713 7; 774 816 829 834 887 908 911 918 922 934 '9' 997 2014 18 68 80 90 104 107 11(1 101 1! 212 225 232 233 272 288 416 426 450 470 4! 504 535 588 707 727, 809 812 823 878 3032 -1 11,2 128 138 178 21(1 229 253 330 371 .407 i: 465 . 468 -176 484 517 633 649 672 691 789 8: 873 9I5 916 917 907 970 4(105 121. 183 193 :)< 259 289 297 326 327 363 467 523 571 636 (il 759 761 707 784 811 822 902 914 935 971 50( 2 37 42 46 52 67 126 130 132 145 2, «32 363 il! 115 438 471 477 548 580 588 5! 623 626 618 675 709 721 766 812 843 845 S.: 855 800 864 893 89'7 971 6055 58 60 73 I( 118 157 158 170 256 265 277 '2S2 310 355 3( 405 434 171 484 529 533 539 586 711 798 8( 991 3» série : 22 28 91 134 158 173 174 2( 300 346 .362 441 513 5.38 576 677 690 737 77 781 827 812 855 871 944 975 991 1059 7! 1C 148 105 183 217 39« 411 117 424 434 469 57 598 613 . 621 651 679 738 739 766 768 786 . 4» série : 1 10 1 35 172 214 230 288 2* 297 393 440 563 611 702 710 736 747 837 9C 921 1036 10.3 114 157 166 201 212 268 289 32 377 422 1 23 427 128 . 492 531 559 591 593 58 611 636 670 684 697 701 772 804 892 893 9( 912 922 932 960 964 972 2021 22 36 37 '4 08 329 1:17 441 474 552 614 625 653 659 66 758 759 795 915 3000 97 126 184 990 q-jo o-. 251 263 .344 392 394 417 417 454 473 5» série : 25 90 126 133 134 184 200 33 366 406 529 578 652 675 G90 096 713 721 73 840 872 892 956 958 973 1042 05 71 147 |6 214 253 302 310 371 376 460 6" Série : 21 41 113 132 2-41 302 303 30 358 521 557 569 628 670 G7l 090 722 7i° 75 813 965 1035 36 49 71 84 90 161 '55 "7 323 393 410 420 7" Série : 3 29 50 76 87 171 182 30 321 446 454 475 485 542 601 673 680 756 78 873 899 904 986 1015 24 43 77 96 248 11 345 371 445 490 615 658 706 753 757 en- 8» série : 26 34 60 84 90 160 165 192 lés 297 305 118 462 586 614 664 746 881 939 970 989 1(101 135 200 246 3(12 309 351 363 402 407 lia- 517 584 587 658 090 702.' 731 749 776 iun 9" série : 13 75 86 283 370 379 395 404 591 012 631 724 729 761 763 802 858 879 940 s®s 955 902 965 981 1008 .il 77 90 99 174 330 ■•'J 261 453 575 583 617 069 787 835 901 923 945 "UI 2140 200 213 233 250 265 267 287 366 381 392 404 109 414 448 458 528 693 H'- , lir série : 1118 120 190 199 217 271 302 377 .p' 4l)l 422 464 474 566 626 653 674 707 746 885 h, 892 900 997 1130 264 324 325 350 393 416 142 522 598 608 655 ,ré- 111' série: 161 208 -260 393 460 493 520 566 ■1IX 624 632 735 826 863 960 964 1047 127 162 108 [lie 171 198 208 248 294 328 408 419 490 568 578 591 634 lui 12" série : 42 100 111 447 539 580 .629 644 106 687 089 759 819 895 914 918 928 940 985 100" i"! 88 106 170 172 I 95 352 373 4.33 607 609 686 13e série : 18 236 298 466 480 524 631 705 ,2 "1-4 738 768 857 860 892 1005 18 70 154 205 "€ «02 ' 268 370 460 490 502 509 565 569 576 585 611 629 694 739 767 790 859 2129 136 252 38.' 430 161) 603 615 700 710 809 825 880 920 949 955 3030 39 43 86 153 220 387 394 ivé 11e série: 75 373 387 397 413 571 661 725 e«t 750 760 763 810 823 835 970 999 1051 89 105 106 1 40 1511 281 300 314 378 432 454 588 670 689 758 762 807 814 *960 998 2030 87 88 105 est ;'03 460 519 572. 574 583 657 672 691 724 754 ,nl 3015 25 69 170 338 344 354 434 483 502 528 ; ;l 615 643 15' série : 122' 307 334 373 414 502 562 571 Ult 577 621 641 659 669 675 754 755 1009 9 14 lp 63 77 80 93 188 202 246 .316 507 520 560 est 623 638 793 831 2035 4 9 62 114 174 185 202 i-e- 217 255 257 262 342 448 610 900 933 988 3047 lus 78 143 229 242 288 291 131 475 508 517 ar" 1C sére : 102 240 253 327 420 487 495 529 539 557 596 608 629 661 666 682 702 790 815 10_ 856 923 963 995 997 1067 84 139 169 185 281 370 122 499 527 599 615 705 741 821 837 902 'f-1 942 2026 9? 194 409 456 567 671 694 758 772 '7 804 874 3162 238 292 305 364 160 471 501 560 r!' 590 633 677 853 865 4057 84 236 318 431 442 460 464 484 676 740 748 844 852 979 5005 112 ^ 17"- série : 24 82 118 214 263 404 410 485 Mil- 5®1 605 685 736 837 852 935 1019 254 300 313 380 423 588 649 760 816 857 862 2243 285 295 ile 317 337 443 669 702 829 942 3032 61 162 230 Il 247 277 379 108 135 449 490 613 616 766 790 808 858 800 875 919 4011 131 164 278 280 291 ;i, 397 399 473 632 678 751 753 791 849 881 941 Me 981 5094 157 258 265 292 .360 382 422 4.31 487 "i 18- série : 224 301 315 366 383 392 435 526 I! 558 698 797 813 955 976 1106 248 403 407 605 les 642 682 833 857 907 927 930 2053 132 250 307 419 513 033 0.39 071 725 834 872 937 991 3006 lie 29 134 154 281 303 340 417 465 492 495 540 lie 547 651 814 867 951 4000 52 58 59 190 !*s'j 19" série : 0 55 157 180 199 249 353 558 631 691 713 723 742 788 827 843 855 923 930 963 1066 236 281 326 520 565 639 677 830 864 •> 950 2106 118 237 377 392 539 552 636 651 755 ' 820 836 888 990 3008 53 102 547 558 569 57(1 ^ 764 880 887 895 955 4011 125 169 >le Obligations de 500 francs es, 4" série : 3 86 132 198 225 261 299 359 ît. 308 376 409 420 435 -456 507 516 565 027 058 us 684 690 712 753 800 817 945 962 994 ■es 5" érie : - 2 75 76 88 147 182 263 264 "S 349 388 444 546 553 585 600 ,.p 6" série : 1 61 87 106 125 168 171 19# 394 435 513 594 595 610 046 729 752 780 70 série : I 2 31 109 114 1.38 195 _ 8» série : 124 133 150 237 257 269 9" série : 107 182 199 251 276 287 338 402 408 487 10° série : 98 124 268 300 361 375 469 482 493 494 JQQ î''s|irie: 23 8(1 84 131 257 31B 347 358 J55 381 469 I00 12" série : 38 75 110 182 2,33 262. 270 351 H10 376 393 417 HKI 13" série 134 139 234 302 328 370 455 464 :ir 14® série : 70 237 281 371 392 481 494 15« série : 15 80 17.3 243 266 304 308 347 41-4 443. 16» série : 1 27 33 72 13-1 j67 331 361 17" série : 112 137 217 223 232 298 336 442 445 18 «série : 17 102 340 360 363 423 444 474 19" série : 88 105 253 300 358 426 477 es . I a CT'ivnr\ .>£ ^ 48 INFORMATIONS FINANCIÈRES A la Bourse de Bruxelles. L'ouverture ajournée sine die. — On nous mande de Bruxelles: L'ouver turc de la Bourse annoncée pour aujourd'hui, a été ajournée sine die, l'absence de francs belges rendant les transactions très difficiles sinon impossibles. Fusion de banques anglaises. — La Westminster Bank a 1 intention de reprendre la Nottingham and Nottinghamsliire Banking Company. Dividendes. — La Royal Bank of Scotland distri-f)il bu© un dividende inchangé de 10 V 26 La Société commerciale du Soudan français dis-55 tribue un dividende de 12 %. (L'année dernière il (Kl n'était que de 10 %). f. résulte du rapport des T.mganika Concessions ». s Co, que le bénéfice net de l'exercice qui vient de 28 se terminer, esl de 188,270 liv. sterl.) I.annéé preeé-38 dente il y a eu une perte de 143,306 liv. sterl.) Les ), coupons d'obligations ont été payés jusqu'au mois de .'3 janvier 1917 inclus. 31 La Iîuenos-Ayres and Pacific Co a fixé à 5 % le " j9 dividende sur actions privilégiées de lre et de catégorie. 31 12 [9. Cie Royale Belgo-Argentine li Société Anonyme, à ANVERS MM. les actionnaires sont priés d'assister à i'as-*7 semblée générale complémentaire qui se tiendra con-•(( iormenient à l'article l:> des stants, le SAMEDI, i; ^ DECEMBRE 1918, à 3 heures, dans les bureaux' de ,s 1 Armement Adolf Deppe, rue de Bordeaux, 8 a Anvers. )."> ORDRE DU JOUR : iî 1° Rapports du Conseil d'Administration et du Col- M lége des Commissaires ; .7 2° Examen jet approbation du Bilan et du Compte i!; de Profits et Pertes arrêtés au 30 juin 1918 ; il 3° Décharge a donner aux Administrateurs et Com- il n lissa ires ; p 4° Nominations statutaires. 17 d MM. les actionnaires qui désirent assister l'as-r/ semblée générale sont priés de se conformer aux G articles 16 et 17 des statuts. i-, l.es actions peuvent, être déposés dans les bureaux de l'Armement. Adolf Deppe, 8 rue dp Bordeaux, à Anvers. Le. Conseil d'administration. 8 Memento de l'Actionnaire Samedi 7 décembre 5 La Sucrière, à 12 heures, à Bruxelles, (i Samedi, 14 décembre s Compagnie Royale Belgo Argentine, à 3 heures à iî Anvers, 8, rue de Bordeaux. n Société anonyme Isangi, ;i n heures, au .sièo-e so-/, cial, 21 rue Arenberg. « Banque d'Epargne et de Crédit, société anonyme samedi 14 décembre, à 3 h. 1/2 derelevée, an siè"è - social, Chaussée de Malines, 18. à Anvers. 1 Mardi 17 décembre ; Peausserie et Couperie Belges, société anonyme pour la préparation des matières premières de la chapellerie, à 2 heures de relevée, au siège social — Bruxelles, 36, rue du Chimiste. Jeudi 19 décembre Crédit Anversois, société anonyme, à midi au 3 siège social, 42, Courte rue de l'Hôpital, à Anvers. Lundi 30 décembre I BaiKiuo Nationale de Belgique, à il heure* â l'hôtel do la Banque

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires belonging to the category Financieel-economische pers, published in Anvers from 1858 to 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods