Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

435 0
12 October 1916
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1916, 12 October. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Seen on 17 August 2022, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/2r3nv9b11p/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

ANVERS. Jeudi 12 Octobre 1916 Le numéro 10 centimes Cinquante-neuvième Année - N° 17.738 DIRECTION & REDACTION : 14. RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS Téléphone 3761 ABONNEMENTS : Les abonnements pour la ville et les faubourgs sont acceptés au bureau du journal, 14, rue Vleminckx. Pour l'intérieur et l'étranger on peut s'adresser à la poste. LLOYD ANVERSOIS Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au lignomètre.— Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. AVIS ~ Toutes les heures renseignées dans notre journal sont indiquées d'après l'heure de la Tour. Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien, rue Léopold, 51. Anvers, 12 oct. 1916. 11 h. du matin — Baromètre 768,5. — Thermomètre cent (max) r 18,5.—Thermom. cent. Imin.) -h 13,5 -Pluviomètre m/m.—Vent. O.-S.-O.—Prévision : Nuageux. Astronomie 13 octobre (Communiqué par l'Observatoire Royal de Belgique à Uccle lez-Bruxelles) Lever du soleil 7 h 2m, Ûein. quart.le 19 oct. 2 h. 8 m Coucher du soleil 17 .. 56 ., Nouv.lune le 26 oct 21 „ 37 Lever de la lune 18 23 „ Prem.quart, le 2 nov. 18 .. 50 „ Coucher iîc la lune.. .9 53 „ Pleine lune le 9|nov. 21 „ 18 „ Haute marée à Anvers Malin sofr 13 oct. ... 5 h.24 m I :3 ocl. ... 7 h 44 m. 14 6 2 „ I 14 „ . . ■ 18 21 „ 15 ;; ... 6.:4i : I « w. 2. Hauteur du Khin Cologne 10 ocl. 2.64 m Strasbourg 10 oct. 3.62 m Huningeo . 2.72 „ Laoterboors „ 5.86 Kej,l 3.62 „ Maxau ., 5.88 „ Mannheim , 5.15 „ Germershein — . Uaub .. 3,35 Maysnce „ 2 06 Ruhrort » 2 29 „ Binçen „ 2.35 „ Duisbourg 219 „ Coblence .. 3.58 „ Waldsbût .. — „ Diisseldorl . 3.24 „ Lobith .. U .82 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 10 oct. 2.30 m. Heilbronu 10 oct. 105 ai Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 10 oct. 2 24 m Constance 10 oct. 4.22 m. Port d'Anvers ARRIVAGES DU 11 OCTOBRE Steamer Wilford III, de Tamise. » Telegraaf III, de la Hollande. Remorqueur Hoffnung, de Gand. Bateau-moteur Drie gebroeders, de Bornhem. » Léonard, die Eyckevliet. ,, Or gods genade, dô Moll. Allège Georgette, de Calloo. » Gustave, de Doel. » julia, de Burght. » Théresà, de Hoboken. » Jonge Octaaf, de Steendorp. » Broeder-Zuster, de Puers. » Olympia, die Willebroeck. » Leuven, de Haeren. » Rosalie, de Louvain. » Sylla, de Gand. » Ghiloe, de Gand. >. Progrès, de Gand. » Industrie, de Gand. » Couronne 2, de Marcoing. » Rossignol, de Quaiegnon. « Henri Robert, de St-Ghislain. » Egalité, de Saint-Ghislain. » Franciscus (a 28), de la Hollande. » aventure, de 1a. Hollande*. » Vrouvv Johanna, de la Hollande. » Confidence, de la Hollande. » Catharine 37, de la Hollande. » Holland de la Hollande. » Rien *ans Dieu 2, de La Hollande. » Arminius, de la Hollande. » Onderneming, de la Hollande. » Oscar, de la Hollande. » Jonge Willem, de la Hollande. » Twee gebroeders, de la Hollande. » Patyn, de la Hollande. » De goede verwachting, de la Hollande. » De Mossel, de la Hollande. » Dirksland, de l'Allemagne. » l.ucrA, de l'Allemagne. DEPARTS DU 11 OCTOBRE Steamer Wilford III, pour Tamise. » Union I, pour Bruxelles. Remorqueur Emden, pour Gand. ,, Victor, pour Gand. » 3onanna Marg. 4, pour Gand. 3a.teau-moteur Franco-Belge G, pour Boom. » Rosalie, pour Teerliaegen. Ulège Morgenster, pour Burght. » Mathilde, pour Hoboken, » Elisa, pour Hoboken. >» Maria, pour St-Amand. » Célestine, pour Boom. » Octavie, pour Malines. » • Voyageur, pour Willebroeck. » Zelica, pour Gand. » Rosalie, pour Gand. » Victor, pour Gand. » Dynastie, pour Gand. » St-Jean de Latran, pour Gand. » Le Gange, pour Gand. » Pinçon, pour Gand. » Moissonneur, pour Gand. » Arthurus, pour Gand,. » Emma, pour Merxem. » Rosalie, pour Merxem. » Caroline, pour Beer&se. » Louis, pour Moll. » La Mère Constance, pour Liège. » Cosmopolite, pour Liège. » La Constance, pour Liège. » Marthe, pour Liège. » Spa, pour la Hollande. » Julia, pour la Hollande. « Maria Josephina, pour la Hollande. » Robinson, pour la Hollande. » Huy, pour la Hollande. » Vrouvv Louisa, pour a Hollande. » Twee gezusters, pour la Hollande. » Klipper, pour la Hollande. » Andries, pour 1a. Hollande. » Mossel, pour la Hollande. » Nieunve zorg, pour la Hollande. » Vijf gebroeders, pour la Hollande. » Drie gezusters, pour la Hollande. » Jacomina Catharina, pour la Hollande. » De Verandering, pour la Hollande. » De Vrouw Lena, pour la Hollande. » Nooit gedacht, pour la Hollande. » Elizabeth, pour la Hollande. » Catharina Pieterneli.a, pour la Hollande. » Lucis Creator, pour Lille. » Energie, pour l'Allemagne. » Risthelhueber 4, pour l'Allemagne. » Vereinigung 39, pour l'Allemagne. » Rhenania 24, pour L'Allemagne. » Elise, pour l'Allemagne. » Baldur, pour rAllemagne. ARRÊTÉ oncemant les mesures préventives contre les maladies contagieuses dans le Gouvernement de Bruxelles et de Brabant. 1. Chaque cas de maladie et chaque décès dus aux ruses suivantes doivent être déclarés dans les 8 eures, à. partir de l'instant où le cas prévu est >nnu, au bourgmestre compétent soit pour le lieu ù se trouve le malade, soit pour l'endroit où le écès s'est produit : lèpre (cas certains ou suspects), morsure provenant un animal atteint ou suspect de rage, choléra asia-que (cas certains ou suspects), diphtérie, typhus étéchia'l (cas certains ou suspects), empoisonnement il à la consommation de viandes, poissons ou sau-ssons impropres à l'alimentation, fièvre jaune (cas ïrtains ou suspects), méningite cérébro-spinale, gra-ulose ou trachome, sangs derate (charbon bactéri-ien), peste bubonique (cas certains ou suspects), iriole (cas certains ou suspects), morve, fièvre icurrente, dysenterie contagieuse, fièvre scarlatine, ige, trichinose, typhus et fièvre typhoïde (cas cer-ins ou suspects). Si le malade change de résidence, on devra en pré-?nir immédiatement le bourgmestre de la commune l'il quitte et celui de la commune où il. se rend. 2. Sont tenus de faire la déclaration sus-men- ■ année : a) le médecin traitant. b) si on n'a pas recours à un médecin, le chef du s énage dans lequel la maladie ou le décès se •oduit. 3. La déclaration doit se faire par écrit à l'aide i ) bulletins ad hoc fournis gratuitement aux méde- ns par les bourgmestres : sur demande, les méde- i ns recevront de nouveaux exemplaires pour rem acer les exemplaires utilisés. Le cas échéant, les ! lefs de ménage intéressés peuvent aussi se faire ( livrer gratuitement des bulletins de déclaration t ii" les bourgmestres. Toute déclaration dûment < mplie doit être transmise le plus vite possible, r mine envoi urgent, par le bourgmestre au clief r arrondissement compétent ou, dans l'aggloméra- ( tion bruxelloise, au commandant local (Komman-! dant), qui me les fera parvenir après en avoir pris ! connaissance. Si la déclaration porte sur lui cas certain ou suspect de choléra, peste ou variole, le bourgmestre et le chef d'arrondissement devront, si possible, faire leur déclaration par télégramme. La déclaration écrite devra être transmise immédiatement après. 4. Je me réserve d'ordonner, pour chaque cas, au besoin après l'enquête que le médecin du Gouvernement, (Gouvernenieiiitsarzt) aura faite sur les lieux, les mesures nécessaires en vue d'éviter la propagation des maladies. Le médecin du Gouvernement a le droit d'ordonner des mesures provisoires ; les prescriptions qu'il établira à cette occasion seront juridiquement valables. Les chefs d'arrondissement et le commandant de l'agglomération bruxelloise ont également ce droit. 5. Tout bourgmestre, médecin ou chef de ménage qui n'aura pas fait les déclarations requises ou quiconque aura enfreint les mesures préventives ordonnées en vertu du présent arrêté sera puni d'une amende pouvant atteindre 10.000 marks* ou d'une peine d'emprisonnement de 5 ans au plus. Les deux peines pourront être appliquées simultanément. Les tribunaux et commandants militaires allemands sont compétents pour juger les infractions au présent arrêté. 6. Le présent arrêté entrera immédiatement en vigueur. Brirxelles, le 12 septembre 1916. Der Gouverneur von Brussel u. Brabant, Hurt, Généra lleutnant. Le contrat de louage et les biens ruraux Les art. 1713 à 1751 du Code Civil contiennent les règles communes aux baux des maisons et ues biens ruraux, tandis que les art. 1763 à, 1778 se rapportent aux règes particulières aux baux à ferme, generaie-ment peu coimues des citadins, qui ne tentent pas les placements peu rémunérateurs, niais combien surs en bien ruraux ; ce sont ces dernières que nous reproduisons ci-après : Celui qui cultive sous la condition d'un partage de fruits avec le' bailleur, ne peut ni sous-louer ni ceder, si la faculté ne lui en a été expressément accordée par le bail. En cas de contravention, le propriétaire a droit de rentrer en jouissance et le preneur est condamne aux dommages-intérêts résultant de l'inexécution du bail. Si dans un bail à ferme, on donne aux fonds une contenance moindre ou plus grande que celle qu'ils ont réellement, il n'y a lieu a augmentation ou diminution pour le fermier, que dans les cas et suivant les règles exprùnés au titre de la vente. Si le preneur d'un héritage rural ne le garnit pas des bestiaux et des ustensiles nécessaires à son exploitation, s'il abandonne la culture, s'il ne cultive pas en bon père de famille, s'il emploie la chose louée à un autre usage que celui auquel elle a été destinée, ou, en général, s'il n'exécute pas les clauses du bail et qu il en résulte un dommage pour le bailleur, celui-ci peut, suivant les circonstances, faire résilier le bail. Eu cas de résiliation provenant du fait du preneur, celui-ci est tenu des dommages et intérêts, ainsi qu'il est dit en l'article 1764. Tout preneur de bien rural est tenu dengranger dans les lieux à ce destinés d'après le bail. Le preneur d'un bien rural est tenu, sous peine de tous dépens, dommages et intérêts, d'avertir le propriétaire des usurpations qui peuvent être commises sur les fonds. Cet avertissement doit être donné dans le même délai que celui qui est réglé en cas d'assignation ' suivant la distance des lieux. Si le bail est fait pour plusieurs années et que, pendant la durée du bail, la totalité ou la moitié d'une récolte au moins soit enlevée par des cas fortuits, le fermier peut demander une remise du prix de sa location, à moins qu'il ne soit indemnisé par les récoltes précédentes. S'il n'est pas indemnisé, l'estimation de la remise ne peut avoir lieu qu'à la fin du bail, auquel temps il se fait une compensation de toutes les années de jouissance. Et cependant le juge peut provisoirement dispenser le preneur de payer une partie du prix en raison de la perte soufferte. Si le bail n'est que d'une année et que la perte soit de la totalité des fruits, ou au moins de la moitié, le preneur sera déchargé d'une partie proportionnelle du prix de la location. 11 ne pourra prétendre aucune remise, si la perte est moindre de moitié. Le fermier ne peut obtenir de remise, lorsque la perte des fruits arrive après qu'ils sont séparés de la terre, à moins que le bail ne donne au propriétaire une quotité de la récolte en nature ; auquel cas le propriétaire doit supporter sa part de la perte, pourvu que le preneur ne fût pas en demeure de lui délivrer sa portion de récolte. Le fermier ne peut également demander une remise, lorsque la. cause du dommage était existante et connue à l'époque où le bail'a été passé. Le preneur peut être chargé des cas fortuits par une stipulation expresse. Cette stipulation ne s'entend que des cas fortuits ordinaires, tels que grêle, feu du ciel, gelée ou coulure. Elle ne s'entend pas des cas fortuits extraordinaires, tels que les ravages de la guerre, ou une inondation, auxquels le pays n'est pas ordinairement sujet, à moins que le preneur n'ait été chargé de tous les cas fortuits prévus ou imprévus. La durée et l'échéance des baux de biens ruraux sont réglées par les articles 1774 à. 1776. Le fermier sortant doit laisser celui qui lui succède dans la culture, les logements convenables et autres facilités pour les travaux de l'année suivante ; et réciproquement, le fermier entrant doit, procurer à celui qui sort les logements convenables et autres facilités pour la consommation des fourrages, et pour les récoltes restant à faire. Dans l'un et l'autre cas, on doit se conformer à l'usage des lieux. Le fermier sortant doit aussi laisser les pailles et engrais de l'année., s'il les a. reçus de son entrée en jouissance ; et quand même il ne les aurait pas reçus, le propriétaire pourra les retenir suivant l'estimation. CHRONIQUE INDUSTRIELLE Charbons Certains charbonnages mettent en vente des boulets de 45 et 140 grammes, fabriqués en bon charbon demi-gras, lavé et séché, renfermant un minimum Je cendres et d'eau, au prix réduit de 26 fr. les 1 ... kilos pris aux charbonnage ou au rivage. Lorsque le tirage de la cheminée est suffisant, ces boulets, bien brillants et très durs, présentent les mêmes avantages que les charbons classés, tout en étant d'un prix sensiblement inférieur. D'un grand pouvoir calorifique, ils peuvent donc très avantageusement remplacer les braisettes, t êtes de moineaux et gaillet.ins dans tous les usages où ces combustibles de luxe sont généralement employés : foyers domestiques, calorifères à feu continu et chauffage central ; ils permettent ainsi de réaliser une notable économie. On se fait généralement une fausse idée sur les différentes catégories de charbons que nos différents bassins houillers produisent et sur le marché charbonnier actuel. Si les bassins de Liège et de Charleroi donnent surtout des charbons maigres et anthraciteux et des lemi-gras, ainsi que subsidiairement des trois quarts a^ras et. des gras bitumineux, nous savons que le bassin du Centre produit, en outre, des quart-gras, des lemi-gras, ainsi que des trois-quarts-gras et des gras 3itumineuv et à longue flamme; le bassin du Bori-inge se spécialise surtout, par sa production de char-Dons t.rois-quarts gras (charbon à coke) et de charbons gras comprenant ceux dit « Flénu » à très longue flamme. Quant au bassin de la Basse-Sambre, m production consiste en charbons anthraciteux et-pi art-gras. Pour le bassin de la. Campine, qui sera ouvert à 'exploitation d'ici peu de temps, rappelons que les .ondages opérés de 600 à 1200 mètres, ont recoupé des risements de charbons gras. Dans la très grande généralité des cas, la majeure nrtie des différentes catégories de combustibles est ■coulée comme charbons industriels et le solde com-ne charbons domestiques. l es premiers se vendent sous forme de poussier de './S A 0/10 mm., de menu maigre de 0/50 à 0/80 mm., t de gras de S/10 et 10/20 mm. Les charbons indus-riels maigres et anthraciteux, qui, mélangés avec les gras, servent, h l'alimentation des chaudières [uelcon.ques.conviennent aussi spécialement pour les noteurs à gaz pauvre, les briqueteries et les fours à haux, ainsi que les usines à zinc ; les quart gras et demi-gras, également employés à. chauffer les chaudières, se transforment aussi en briquettes, tandis que les trois-quarts gras (charbons à coke) et les gras, en outre des mélanges auxquels ils donnent lieu, comme nous venons ue le dire plus haut, sont particulièrement consommés par la métallurgie, ainsi que spécialement par les verreries et glaoeries. Quant aux charbons domestiques, spécialement intéressants aujourd'hui, ils se classent surtout en braisettes de 20 à 30 mm., tètes de moineaux de 30 à 50 mm., gailletins de 50 à ou mm. et de 80 à 120 mm. et s'écoulent sous forme de tout-venant et de gaille-teries diverses. Les charbons domestiques maigres et anthraciteux qui, dans ces dernières années, ont trouvé des débouchés énormes dans le poêles à feu continu et les installations de chauffage central, avaient conservé une clientèle très fidèle j usqu'au moment de la déclaration de guerre, non seulement en 1 Belgique, mais en Hollande, en France, dans le Grand-Duché de Luxembourg, en Allemagne (Grand-Duché de Bade, Wurtemberg, Alsace-Lorraine, district de Trêves), en Suisse et même jusque dans le nord, de l'Italie. Les charbons domestiques quart-gras et demi-gras s'exportaient spécialement en France, et les trois-quart gras et les gras s'écoulaient surtout dans les Flandres.La proportion de l'extraction qui s'est écoulée comme charbons! domestiques étant très variable de l'un à l'autre de nos charbon nages, il n'est, évidemment pas possible de déterminer, par un raisonnement général, l'influence probable, sur leurs résultats d'exploitation, des ordres considérables qui leur sont parvenus dans ce genre de combustible. Tout en considérant cette proportion comme très approximative, suivant que les exploitations en cause sont plus ou moins favorisées comme rendement en gras, ou peut néanmoins estimer de 20. à 25 % de leur extraction le quaiitum.de charbons domestiques livrés à la consommation par la généralité de nos ciuirbonnages,- et il va de soi que les ordres d'expédition dépassant la production journalière, il n'y ait, aucun stock sérieux. A ce propos, il faut bien retenir également que la situation radicalement modifiée du marché des charbons pour foyers domestiques a une répercussion très favorable en permettant à nos maîtres charbonniers d'écouler un pourcentage appréciable de leur production destinée à l'industrie,sous forme de charbons domestiques ; la clientèle, surtout désireuse d'être rapidement servie, est, en effet, la première à ne pas insister sur une classification rigoureuse des expéditions. EXTERIEUR PAYS-BAS Les prix maxima Il y a quelques jours le gouvernement hollandais avait pris un arrêté fixant des prix maxima pour nombre de produits alimentaires et autres. Cet arrêté devait entrer en vigueur le lr octobre dernier. A Amsterdam, les commerçants se sont mis d'accord pour refuser d'appliquer le nouveau tarif. Les commerçants justifient leur attitude en disant qu'ils ne peuvent vendre leurs produits aux prix maxima étant donné que les grossistes n'appliquent pas l'arrêté pour leur céder leurs produits et les matières premières. SUISSE La neige La neige a fait son apparition en Suisse. Les roules alpestres des Grisons et du Valais sont fermées à la circulation. INFORMATIONS FINANCIERES BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS séance du 11 octobre. L'avance enregistrée récemment dans les cours d'un certain nombre de fonds d'états se maintient, ce qui permet de dire que la bourse reste bien orientée, mais il n'y a pas précisément lieu de se déclarer aussi satisfait de l'activité du marché, et il semble même que les affaires à la séance de ce jour aient été encore un peu moins suivies que d'habitude. Nous ne voyons donc rien de bien particulier a signaler à paît la bonne tenue des valeurs caout-choutières parmi lesquelles la fermeté de la Sennah appelle l'attention. Faut-il y voir les premiers symptômes d'un réveil de ce groupe ? Le marché des rentes belges et des lots de ville dont l'allure avait été jusqu'ici remarquablement régulière semble pâtir d'une défection de sa clientèle fidèle. Le Belge 3 % mai est encore faible à 69,25-70, et il en est de même du Bon du Trésor 4 % 1917 entre 100 3/4-101,25 ; Belge 3% émission Anglaise in varié à 80-81; Annuités 3% 78-78 3/4; Anvers 1887 80,25-31,25 ; Anvers 1903 68,40-69,40 ; Bruxelles 1905 67,60-6B,60 ; Gand 1896 62,50-63,50 ; Liège 1897 62 3/4-63 3/4. Un peu d'hésitation se produisant dans l'une ou l'autre rubrique ne détruit pas le ton de fermeté qui caractérise les valeurs internationales. La demande en Cédules Argentines se produisant assez régulièrement, les petits po-stes de titres qui viennent au marché se placent sans difficulté. Cédules nouvelles 103 3/8-109 3/8, les L 111,25-112,25. Les autres séries se présentent bien rarement mais on peut néanmoins leur assigner les prix suivants : Cédules H 116 A., Cédules K 94 A., les 5 % or 107,50 A. Les 4 1/2 Argentin Intérieur et Extérieur cotent respectivement 94,50-95,50 et 94,25-95,25 et se chargent de prouver combien sont appréciés les emprunts fédéraux argentins. Notons également le Buenos-Ayres 4 1/2 ville à 91-92. Aucun changement ne se présente dans le cours des valeurs brésiliennes d'ailleurs assez négligées aujourd'hui. Nous retrouvons donc le Funding 1914 à 103,25-104,25, le 5 % 1913 à 84,50-85,50, le 4 1/2 1883 à 74,25 A., les 4 % à 71,50-72,50 approximativement, un cours plus exact ne pourrait être fixé faute de transactions. Un peu plus de soutien paraît revenir en Uruguay dont le 31/2 retrouve • preneur entre 71-72, en 5 % 1914 il so présente acheteur à 87 3/4. Les Cédules uruguayennes se trouvent nominalement, à 9-3-99 Chili 5% 1911 92 3/4-93 3/4, le 4 1/2 1889 85,50-36,50. Les dettes asiatiques montrent des tendances divergentes : d'une part nous vyons le Railway 5 % offert à 105 P. après 105,50 environ, et d'autre part le 4 1/2 1905 s'améliorer à 98,50-99,50 et le 4 % 1905 à 83 3/4-39 3/4. Chinois 4 1/2 81 3/4-82 3/4. En dettes continentales les rentes russes se trouvent les plus favorisées. Le 3 % 1859 reparait à 62 A., le 4 % 1880 se paye 74,50-75,50, le Nicolas 4 % vaudrait 32, le 5 % 1906 est vainement demandé à 94 A. Le 4 % 1902 s'obtiendrait à 64 1/2. Une légère réaction entame les cours des dettes roumaines qui n'ont plus que des échanges réduits. Rouma in 4 % 1890 78,50-79 50 le 4 % 1894 68 3/4-69 3/4, le 4% 1903/10 63,50-65, le 41/2 1913 71-72, le 5 % 1903 83 3/4-85, Bucliarest 4 1/2 1898 67 3/4-53 3/4, le 4 1/2 1895 65 A., 66 P. De la demande se produit en Portugais lro à 48 environ et en Serbie 4 % à 57,25 A. Le marché des titres à revenu fixe et des actions d'entreprises diverses est très inanimé, fort peu de cours se présentent. Privilégiées Banque Belge 1075 et l'obligation 479-483, oblig. Hypothécaire du Canada 470 474, obligation Belgo-Canadienne 465, jouiss. Crédit Foncier Sud Américain 1675-1700. En valeurs pétrolifères les cours papier sont en majorité et n'attirent pas encore de nouveaux acheteurs, Grosnyi ordinaire 2680-2720, la privilégiée 2925-2980, Astra Romana 1145 A., 1160 P., capital Nafta 100 P., dividende 290 P. Dans le groupe des caoutchoucs on s'occupe, modérément encore jusqu'ici, de rubriques un plus nombreuses. La Sennah est ferme à 51-53, la Kuala Lumpur à 131-134, Federated aux environs de 600. Kalitengah 17,50-19,50, Galang 3,75-4, Parts Tjisalak 120-124, capital 52,50-53,50. BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES séance du 11 octobre. — Le mouvement d'affaires est un peu plus prononcé aujourd'hui. Toutefois, les ordres amenés par les intermédiaires de province ne sont pas assez importants encore, que pour produire un relèvement plus ou moins général des cours. Il n'y a d'amélioration que dans quelques rubriques et cela, suffit, après le marasme de ces derniers jours, pour satisfaire même les plus difficiles.C'est le groupe russe qui retient le plus particulièrement l'attention, à commencer par la Providence Russe B, qui se réveille pour coter 610, 612,50, 615 ; la C se tie'nt bien à 263,75, 265, 266,25. La Dnié-proVienne est. des mieux disposée aussi à 3520, 3525, 3530, 3540, 3550, 3560 et 3570 ; la Métallurgique Russo-Belge reprend vigueur également à 2050. En Nicolaïeff ordinaire, il y a reprise à 270 ; la privilégiée, après un instant d'hésitation à 625, 610, se redresse à 620, 630. De la fermeté aussi en Ouspensk à 127,50, en cap. et jouiss. Olkovaïa respectivement à 200, 195, 197,50 et, 302,50. La petite Biélaïa a un regain de faveur à 15,50, 15,75 et 16. En rentes et lots de villes, les tendan.es restent indécises. Voici les cours : Rente belge :i %, 68,25-69,50 ; Congo lots, 79-79,25 ; Crédit Comm. 4 % 1916, 94,25 ; Anvers 1903 , 68-68,50 ; Anvers 1887, >;0,50-80,75 ; Bruxelles 1905, 67,50-68,50 ; Bruxelles 1902, 84,25-84,50 ; Bruxelles Maritime, 63; Intercommunale des Eaux, 460 ; Liège 1897, 63-63,25 ; Liège 1905, 66,25-66,50 ; Schaerbeek 1897, 60-60,50. Le marché des obligations industrielles garde son petit train d'affaires. En actions bancaires, les échanges sont au^si restreints que possible. On y relève le seul cours de 440 en Banque Centrale Anversoise. Les valeurs de transports n'enregistrent que de rares cotations. Il y a argent à 100 en cap. Rotterdam, la cap. Tientsin cote 730. En dehors des titres russes, il n'y a absolument rien à relever au compartiment sidérurgique. Rarement on a relevé aussi peu d'affaires dans cette rubrique.L'allure des titres charbonniers es', plutôt indécise. Le Grand-Cont.y est à 335 papier seulement, les Houillères-Unies se maintiennent à OOo La Louvière-Sars se tasse à 182 1/2, Maireux est bien à 1700, Monceau-Bayemont cote encore 197 1/2, le Nord du Ri eu du Cœur est. offert à 7500, Sacré-Madame se retrouve à 210o et Wérister est bien à J035. Les petites rubriques sont bien négligées encore. On rencontre 1e cours die 340 papier en Verreries du Donetz et on fait 125, 130 en ord. Huileries d'Odessa. Les coloniales n'ont pas à se vanter non plus de leur mouvement d'affaires; les quelques cours que l'on y relève sont sans grande signification. L'ord. Katanga cote 2185, 2190, mais reste demandée à ce dernier prix ; la. cap. Union Minière est. indécise à 1225, 1230, mais la Tanganyjka est bien à 71, 71 1/2, 72. Aux diverses, la fermeté prévaut. Les Explosifs Favrer parviennent même à progresser sérieusement. Débutant à 75, ils s'avancent pi agressivement à 78, 80, 82 et 85. Les valeurs suerières gardent également bonne contenance. Les Sucreries St-.7ean gardent aisément leurs cours précédents à 80, 82 1/2 en cap. et à 90, 92 1/2, 93 3/4 en fond. La Sucrière Européenne fond., de son côté, est. légèrement mieux à 49, 48,50, 49,50, 50, et la cap. se maintient à 60, 58, 59. Les valeurs étrangères ont. un marché , teme au possible, à part les valeurs russes bien entendu. La Barcelona est discutée, à 77, 77,50 ; les Hauts-Fourneaux de la Sambre sont offerts h 840. COURS DU CHANGE Rotterdam, 10 octobre. — Londres, fl. 11,66 1/4. Berlin, fl. 42,421/2. Paris, fl. 41,92 1/2. Amsterdam, 10 octobre. — Londres, fl. 11,66 3/4.-Berlin, fl. 42,45. Paris, fl. 41,921/2. Suisse, fl. 46,421/2. Vienne, fl. 28.721/2. Copenhague, fl. 66,30. Stockholm, BOURSE DE PARIS Paris, 10 Oct. 10 Oct 9 Oct. ! 10 Oct 9 Oct. 3% rente française. 6160 5'. 90 Est français. — • Russie 1 >î89,Con.4% - - Rio Tinto, parts . 1797 — 1745 — *%% Russie 1909 -- 78 50iMexique Int. 5% ' Serbie 4% 1B95 63 —Ilots lurquia , — — —— espagne 4%, Etr 95 8r> 9'9 50 Chans® Berlin, cojiI Portugal 3% . 6? 50 62 4O|ChR03.Amsterd..court 2r: - 239 — Turquie 4% unifié . 60 — - — |Ch5«s.Londres,ftourt 27 79 27 80 îar.ouH cIl.Tmane i 477 — 466 - 'Escompte . — — BOURSE DE LONDRES Londres 10 Oct 10 Oct. 9 Oct. 10 Oct. 9Oct. Gonsols. , . 59 1/8 r-9 3/8 South. Railway. . 30— 28 — RépiiDiiq Arge^'ine. 69 /8 69 3/8 Union A . . .154 1/2 158 1/2 •*% Brésil . 51 ],2 - — jWab., pré . , . — — -- -- \% Japon . . 70 7,8 70 5/8 U. 8. 8tee A. .1171/4 1231/8 lapon 1905. . 95 1/3 95 -- Amalg, C. ... - - —— Mexique inter. . . — Great Cobar. . . - °érou. ord. ... Columbia . , . - 48 — Pérou, préf. . . 25 V4 Ver.. Dip!. . . .55 5/8 Portugal. ... 55 % |Mexic. pr. . . . — Russie 1889 . . - — 68 3/8 Rock Isi. . . . Marc, of A. . . 17 ;V4 Randmine ... — - — — rurquie. . . . 54 1.8 Marine, or. . — 3','a % Uruguay. . — 63 tyi Shell . . , — - _ ï% Uruguay . - — e Rio Tinto ... Acht. Top . . .110 — : 13 Anaconda . . . — Préf. d° A . . - - Schib., prêt. . . - lenver.î R.o Grande — 13 1/4 Schib., ord. , Erie, oro. . . . 4') b'8 ; 43 ^ Kon, Petr. — _ VJissouri . 5 7/8 Escompte . . .5 19 .W?p 5 5/8 d Ontario A.. . —— ! - Argen; . . . 32 5/l6d 3? 1/2 d South. Panifie 105 - — ; '07 8/4 ■ BOURSE DE NEW-YORK New York 10 oct, il) Oct. 9 Ocl 110 Oct. 9 Oct Hypothéqués . 2!/2-23/4 nonnn. OntaroiWestern,or 28 1/2 28 — Jhansas.Loncir. C.T 4./6.40 ; < .76 45 Nortnern Paci,'., ord. ;113 3 8 n3 j/o :0hsfls. Londr.GOd.v 4,71 25 A. /1.50 N'orfo.K<tWestern,ord| 140 — '4! 3/4 Changes. Paris vue. 5.84% 5.83 3/4 NorUWest.4%c.obl 141 1/2 '40- Ohange s. Berl n 70 1/4 70 3/8 Pennsylvania, ord. 58 1/4 5« 5/8 ... 871/2 68 1 /4 Philao. & Read., ord. 108 0/8 1111/8 Philad.<feRead.,1 epréf 43 8/4 44 _ ruNDû GreatNorlherr,|opréf 118 1/4 1191/4 Amérique 2 p. c. obi 90 - 99 - Texas & Pacific, ord. !3 13% îtch, r, <£. S, F. *% 107 107^,2 Southern Pacif., ord. 100 3/4 1011/4 4tch.T.<tS. F. a orri i06% 106 1 '2 Southern Rail//., ord. 29 5 8 29 3/8 Atc.T.(4S.F.Mgb.4% 93 '/2 93 1/2 SouthernRailw„préf. 70 70 3Ia \tch.T.<£S.F. a.préf. 100 K O 1/3 Union Pacific, préf. '48 1/2 '49 3/8 Am.CaràFoundryor, 16 Va 69— UnionPacif.4%. obi. 97 1/2 971/. Saitim. AOhio, ord. 37 7/8 59 Wab.StLouis(tPac ,0 'b 1/8 '5 Ganad. Pacific, ord. » 76 V4 1 ?9 - Wab.S'LouisAPac, pr 53 1/4 53 - Ohesap <è Ohio, ord - 67— 67 7/8 Amalgamai.Copper.o -- 6hic.ANorth West. 0. 128 1/2 * 28 — AnacondaGopper, n. 93 95 3/4 ûhic.Milw.dSt.Paulu ^5% ?6 1/2 U.S.SteelCorp..ord. 1 M 7/8 ! 16 1/8 rtock Island ord. . 213/4 20 1/4 U.S.SteelCoro.,préf. 120 - '20 1/8 Am.Smelt&Ref.Co.o. 108 1/4 Hli/2 U.S. Steel Corp. 5% Bethl. Steel Corp., ord 5j5 - 545 2" H. Obi. 106 1/8 >06 1/8 Oenv.à Rio Grande,0. 18— }J, 1/4 Americ.BeetSug,,ord 98--- 98 3/8 Erie Railway, ord. . 38 3/4 39 7/3 American.Can. ord. 60'.'a 63 5/8 Erie Railw., Ie préf. 531/2 54 3/6 Unit. SugarCo,ord. 46 - 46 — crie Railw., 2« préf. 44 1/2 :5 1/4 Amer.Hide<£Leath.,pr 72 1/4 68 1/2 Erie Railvv. Gen, Lien 73 i/2 73 s/4 Amer. re;.<£Tel.,oid, 132 i/o 133 Illinois Central, ord. 1G8— 107 J/2 Arn.Tel.4%conv.obl. :0 i 3/4 105 8/4 Kans City South., ord 27 1/2 27 1/4 |ntern.Conl.Rubb®r, 0 14- 15 1/0 Kan?. City South., pr. 611/2 G1 — |niern.Merc.Mar.,ord 38 1/2 44 I'4 Louisv.&Nashv.,ord. 138— i38 — ntern.Merc.Mar., pr. 108 1/2 119 — 4at.Rlw.of Mex.,1 pr.U - 13- |nt. Merc. Marins Nat.Rlw.ofMex.,2pr. 7 - 7 1/2 41/2 %, obi, 110 1/4 HO 6/8 V5iss.Kans.«feTex.,ora 41/4 3.7/8 Pittsburg Coal, -ord. 36 - 35 — Vliss.KansasATexas CentralLeather,ord. 7e 1/8 82 1/2 2® h.g.-obl. 47 — 47 - lnterbor.Metrop.,préf' 74 i/o 75 — Missouri Pacific.,ord 5 1/8 6 1/4 | ltfferbor.Metrop,,ord.l 1/4 '-7 5/8 M.-Y.Cen! f.n :ls.Io 103 1/8 1 '0 3 8 I StudebakerCor.,oia 1133 1/8 134 3U 1 I Wonî.Ucrn.b'.Uaro I — - I Tramways de Dunkerque-Calais. — Le bilan présenté à l'assemblée ordinaire de mardi fait ressortir un bénéfice de fr. 201.393,15, réparti en amortissements et réserves ; il n'y aura donc pas de dividende.Les comptes ont été approuvés par l'assemblée et oelle-ci a procédé aux nominations statutaires. Charbonnages de Prokhorow. — Les documents nécessaires à l'établissement des comptes n'étant pas parvenus au siège social, l'assemblée générale ordinaire de mardi a dû être reportée à une date ultérieure.A New-York. — En fin de semaine, le marché était très ferme et les transactions très animées. La discussion sur les rumeurs politiques qui avaient tant attiré l'attention le jour précédant, amena une demande très. vive. Les principaux titres de railways, d'équipement et des métaux, témoignaient d'une tendance confiante, grâce aux avis de bonnes recettes. Dans la suite, les cours ont fléchi sur des ventes, qui portaient toutefois une empreinte professionnelle ;. mais des demandes nouvelles firent disparaître rapidement du.marché les titres offerts. Notamment en titres industriels, les achats étaient considérables, et la clôture ferme. Les avis hebdomadaires font ressortir que presque toutes les fabriques ont les ordres considérables qui s'étendent jusque bien loin dans l'avenir. L'insuffisance de matières premières augmente encore les difficultés survenues à la suite de la main-d'œuvre ; les conflits à propos des salaires ont pour plusieurs exploitations une influence paralysante sur le cours des affaires. Auxiliaire d'Entreprises Electriques. — L'assemblé des actionnaires de mardi a approuvé les comptés de l'exercice écoulé, comptes qui se soldent, par un bénéfice brut de 2.645.385 francs. Après divers amortissements, i] reste 734.000 francs à répartir, ce qui permet de distribuer un dividende de 25 francs aux actions privilégiées (coupon 18). Les recettes de 1915 se sont élevées à 9.629.000 fr., contre 8.810.000 fr. en 1914. Une augmentation de cette importance est à prévoir pour l'exercice en cours. Emprunt argentin. — Le Gouvernement argentin a accepté les offres adressées d'Allemagne à la suite de l'avis du 6 septembre et relatives «à l'emprunt or argentin intérieur de 1907, 5 %, pour la totalité de la somme disponible pour l'amortissement, soit 259.800 pesos ou 1.062.582 M. Les offres au cours de 99,60 % ont été acceptées entièrement, celles au cours de 99,75 % pour un tiers environ. Sucrerie de Visé, société anonyme, à Visé. — Bilan au 30 juin 1916. Solde créditeur, fr. 74.714,38. Ateliers Vve Math. Snoeck, Biaise & Gohy réunis, société anonyme, à Brus!val. — Bilan au 30 juin 1916. Bénéfice brut, fr. 23.070,93. Charbonnages ciu Centre de Jumet, société anonyme, à Jumet. — Bilan au 30 juin 1916. Bénéfices réalisés du lr juillet 1915 au 30 juin 1916, fr. 168.207,97. Les Opales de Binche, société anonyme, en liquidation, à Bonne-Espérance (Vellereille-le-Brayeux). — Bilan au 31 décembre 1915. Solde débiteur à reporter à nouveauj, fr. 30.107,02. Usines de Châtelineau, société anonyme, à Châte-lineau. — Bilan au 31 mai 1916. Pertes d,e l'exercice, fr. 69.573,93. Verreries de et à Binche, société anonyme, à Bin-C]1€. — Bilan au 30 juin 1916. Solde bénéficiaire, fr. 20.000,—. Etablisement J. Collette-Ronchaine, société anonyme, à Huy. — Biilan.. Bénéfices nets, fr. 60.000,—. Fonderies N. Porta, société anonyme, à Huy. — Bilan au 30 juin 1916. Bénéfice brut de l'exploitation, fr. 19.774,95. Etablissements Joseph Janssens-Van Hooydonck, société anonyme, à Turnhout. — Bilan arrêté au 30 juin 1916. Bénéfice net. fr. 1.449,20. Het Handelsblad van Antwerpen, société anonyme, à Anvers. — Bilan arrêté au 31 mars 1916. Solde bénéficiaire, fr. 6.032,41. MEMENTO DE L'ACTIONNAIRE ASSEMBLEES ANNONCEES 13 octobre .Les Explosifs Favier, société anonyme, à 2 heures de relevée, au siège social, 23, rue Boyale, Bruxelles. Compagnie Internationale des Pieux Armés Fran-kignoul, société anonyme, à 2 heures, au siège social, 196, rue Grétry, à Liège. Manufacture d'Engrais & de Produits Industriels (The Antwerp Fertilizer ManufactuHng Cy, AntwBrp) Société anonyme, établie à Anvers Messieurs les actionnaires sont invités à assister à l'assemblée générale statutaire qui se tiendra le .JEUDI 26 OCTOBRE 1916, à 4 heures de relevée (H. T.), au siège social, rue du Jardin des Arbalétriers, n° 29, à Anvers. ORDRE DU JOUR : 1° Rapports des Administrateurs et Commissaires. 2° Approbation des Bilan et Compte de Profits et Pertes pour les exercices 1913/1914 -1914/1915 -1915/1916. Fixation du dividende. 3° Décharge aux Administrateurs et Commissaires. 4° Communications diverses. Pour pouvoir assister à cette réunion, Messieurs les actionnaires sont tenus de se conformer à l'article 34 des statuts. RAFFINERIE BELGE Société anonyme à Anvers MM. les actionnaires sont priés d'assister à l'assemblée générale statutaire qui sera tenue dans les locaux du « Syndicat du Commerce et de l'Industrie », à Anvers, Courte rue Neuve, 44, le MARDI 31 OCTOBRE 1916, à 3 heures (H. T.). ORDRE DU JOUR : 1° Rapports du Conseil d'administration et des Commissaires sur l'exercice 1915/1916 ; 2° Approbation du bilan et compte profits et pertes de l'exercice 1915/1916 ; 3° Décharge à donner au Conseil général pour l'exercice 1915/1916. Pour prendre part à l'assemblée, MM. les actionnaires sont priés de se conformer à l'art. 29 des statuts et de déposer leurs titres au siège social, rue Van der Sweep, n° 11, à Anvers, cinq jours au moins avant l'assemblée générale. Le Président, Jan Hens. Banque Belge de Prêts Fonciers Société anonyme à Anvers MM. les actionnaires et porteurs de parts de dividende sont priés d'assister à l'assemblée générale ordinaire de notre société qui se tiendra le MARDI 31 OCTOBBE prochain, à 3 heures de relevée au siège social, 23, place de Meir, à Anvers. ORDRE DU JOUR : 1° Rapport des Administrateurs et rapport des Commissaires sur le bilan au 30 juin 1916 ; 2° Adoption du bilan et du compte de profits et pertes ; 3° Décharge aux Administrateurs et aux Commissaires ; 4° Nominations statutaires. Pour prendre part à l'assemblée, MM. les actionnaires et porteurs de parts de dividende auront à se conformer aux articles 37 et 41 des statuts. Société Foncière Belgo-Canadienne Société Anonyme MM. les actionnaires sont priés d'assister à l'assemblée générale ordinaire de notre société qui se tiendra au siège social, place de Meir, 23, à Anvers, le LUNDI 30 OCTOBRE 1916, à 3 heures de relevée. ORDRE DU JOUR : 1° Exposé de la situation. Indication des causes qui empêchent le Conseil d'administration de présenter les bilans et les comptes de profits et pertes des exercices sociaux clôturés les 30 juin 1915 et 30 juin 1916. 2° Nominations statutaires. Pour prendre part à l'assemblée MM. les actionnaires auront soin de se conformer à l'article 32 des statuts. Les Fours à Coke du Nord Société Anonyme à Hoboken lez-Anvers Le Conseil d'Administration a l'honneur de convoquer MM. les actionnaires à l'assemblée générale, qui se tiendra le SAMEDI 21 OCTOBRE 1916, à 2 h. de l'après-midi, au siège social à Hoboken. ORDRE DU JOUR : 1° Rapports du Conseil d'administration et du Collège des commissaires ; 2° Examen et approbation de la situation arrêtée au 30 juin 1916 ; 3° Décharge à donner aux Administrateurs et Commissaires ; 4° Nominations statutaires. Pour pouvoir assister à l'assemblée, les actionnaires voudront, bien se conformer à l'article 32 des statuts. Les titres peuvent être déposés au siège social A Hoboken, à la Banque de Commerce, cà. Anvers, et à la Banque Internationale de Bruxelles, à. Bruxelles. Le Conseil d'Administration. Transports pour toute la Belgique de marchandises par service accéléré et à prix réduits S'adresser : 65, RUE SANDERUS, ANVERS. La maison s'occupe des formalités de sortie. Holland-Zuid Pacific Lijn (PAR LE CANAL DE PANAMA) Départs d'AMSTERDAM vers Colon-Valparaiso et évent. autres ports s/s à désigner 5 Novembre. Départs correspondants d'Anvers. Pour fret et renseignements s'adresser à l'agent Gustave E. Van den Broeck. 2, quai Ortelius.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires belonging to the category Financieel-economische pers, published in Anvers from 1858 to 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods