Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

183 0
12 December 1916
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1916, 12 December. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Seen on 05 June 2020, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/k93125rb03/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

ANVERS, Mardi 12 Décembre 1916 Le numéro 10 centimes Cinquante-neuvième Année No 17.789 DIRECTION & REDACTION : 14, RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS • ABONNEMENTS : Le6 abonnements pour la ville et les faubourgs sont acceptés ad bureau du journal, 14, rue Vieminckx.— Pour l'intérieur et l'étranger on peut s'adresser à la poste. LLOYD ANVERSOIS Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à couveiiii Les annonces sont mesurées au lignomètre.— Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. AVIS Toutes les heures renseignées dans notre journal • ,.d indiquées. d,'après l'heure de la Toux. Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien rue Léopold, 51. Anvers, 12 déc. 1916. Il h. du matin - Baromètre 736. -Thermomètre cent (maxj -i- 4. .--Thermom. cent, (min.l 4- L Pluviomètre : 2,2 m/m.—Vent. S.-S.-E.— Prévision : Pluie. Astronomie 13 décembre (Communiqué par l'Observatoire Royal de Belgique à Uccle lez-Bruxellesj Lever du soleil 8 h 36m, Dern. quart.le 17 déc. 19 h. 6n Coucher du soleil.... 16 37 Nouv. lune le 24 déc 21 „ 31 l.ever de la lune 20 33 „ Prem.quart, le 31 déc. 13 „ 7 Coucher de la lune., .il 11., Pleine lune le 8 janv. 8 42 Haute marée à Anvers Matin Soir 13 déc. ... 6 h.38 m 13 déc. ... 18 h.54 m 14 „ ... 7 „ 12 „ 14 19 .. 28 „ 15 „ ... 7 ..45 „ 15, „ ... 20 2 .. Hauteur du Rhin Cologne 8 déc. 2.19 m. Strasbourg 9 déc. 2 32 m Huuingen 9 „ 1.37 „ Lauterbourg „ 4.07 „ Kelil „ „ Maxau „ 4.— „ Mannheim „ 3.14 „ Germersheim „ 3.65 „ Caub 8 „ 2.07 „ Mayence „ 0.94 „ Ruhrort „ 1-34 „ Binjjen „ 1.81 „ Duisbourg 9 „ L— „ Coblence „ 2.34 „ Waldshiït „ 2,18 „ Dùsseldorf „ 1.36 „ Lobith 10 „ !0.95 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 9 déc. 2.30 m. Heilbronn 9 déc. 0.80 m Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 9 déc. 1.57 m. Constance 8 déc. 3.27 m Port d Anvers ARRIVAGES DU 11 DECEMBRE steamer Wilford IV, de Tamise. » Union III, de Bruxelles. « Stad Amsterdam iii, de la Hollande. Teleghaaf IV, de la Hollande. Remorqueur Jan, de Willebroeck. » Hammk, de Lokeren. » Else, de Gand. » Hendrik, de Gand. » Jupiter, de la Hollande. Bateau-moteur Skmois, de Brecht. » Uosalik, de Boom. » Marie Sophie, de Boom. » St. Antonius, d'Eyckenvliet.. » Eclair Iil, de Bruxelles. Allège Victoria, de Willebroeck. » Den Smai.Len, de Lierre.- » Fernando, de Bruxelles. Kapitein Bui.cke, de Bruxelles. » Jeûné René, "île Bruxelles. » Vereinigung 61, de Bruxelles. " Sénateur, de Bruxelles. Bonne Aventuré, de Bruxelles. » Twee Ge^roeders, de Lokeren. » La Lys, de Gand. » Abo, de Gand. » De tijd zal leeren, de Merxem. » Florent, de. Merxem. » Eugène, de Grobbendo.nck. » Ida, de Liège. » jeannette, de Liège. » Willem Linnig, de Liège. Drie Gerroeders (A 24), de la Hollande. » Rhenania 22,-de la Hollande. DEPARTS DU 11 DECEMBRE Steamer Wilford IV, pour Tamise. Stad Amsterdam III, pour Bruxelles. Allège Gabrielle i, pour Hoboken. Gabrielle 3, pour Hoboken. » Cornelia. 2, pour Hemixem. » Massaniello, pour Bruxelles. » Melior, pour Louva.in. » Rupel, pour Merxem. » Gymnote, pour Moll. » Edouard, pour Liège. Providence, pour Liège. » Aristippe, pour Liège. » Excelsior, pour la Hollande. » •' Frieda Katcuen, pour la Hollande. » Prins Leopold, pour la Hollande. >■ Frères-Sœurs, pour lo Hollande. Charbonnière 4, pour l'Allemagne. Conseil Communal d'Anvers Séance publique du lundi 11 décembre 1916 La séance est ouverte à 5 li. 1/4, sous la présidence de Mr le bourgmestre J. de Vos. Le secrétaire communal annonce qu'une requête i été adressée au Conseil communal émanant- (tes < Antwerpsche Neringdôe'ners », tendant à ne pas joursuivre les petits commerçants et boutiquiers en .-etard de payement de leurs'contributions commu-lales, et à les exonérer de nouvelles taxes. Une autre requête des pâtissiers anversois démaillé à la Ville de faire les démarches nécessaires pour 'obtention de 75 à 80 kilos de farine _par mois pour joiwoir continuer leur industrie. Ces deux requêtes sont renvoyées au Collège, pour 'xamen. Après lecture et approbation du procès-verbal de a réunion précédente, Mr le Bourgmestre prononce 'oraison funèbre de Mr le conseiller Eugène Van le Walle, que le Conseil écouté debout : « Nous avons appris avec tristesse la mort, à l'étranger, de Mr le sénateur Van de Walle, qui fut aussi notre collègue au Conseil communal. » Au nom de nous tous j'exprime nos sentiments de condoléance. » Dans cette salle il a, durant de longues années, défendu lés intérêts de la Ville ; chacun de nous conservera un souvenir reconnaissant de ce bon c itoyen, d'un commerce si agréable, et qui a donné tant de preuves de. son attachement à sa ville. » Que la terre étrangère lui soit légère ! » Mr le conseiller Léon Van Peborgh, en sa qualité le doyen du Conseil communal et de sénateur, expri-ne à son tour les regrets que cause le décès de Mr /an de Walle, et envoie un dernier adieu à cet îomme intègre et à. ce loyal serviteur die sa ville et le son pays. Mr le conseiller Stegèr, à la suite des bruits qui Irculent en ville, demande aux échevins compétents le bien vouloir tranquiliser la population quant au a vïtaillement. M1' réchevin Louis Franck répond en ces termes : in ce qui concerne le pain, il est certain que la ré-ulte en Amérique du Nord et en Argentine a été n iuvaise, mais il n'y a 'aucune raison pour croire ;ue le Comité National ne<continuera pas à recevoir es quantités nécessaires.au ravitaillement du pain ; pus réserve, naturellement, de- circonstances impré- 11 PS. Pour les autres denrées du Comité, c'est-à-dire le a indoux, le lard, le" riz, les pois, les haricots et le nais, il n'est pas question de diminuer les rations xistantes, qui sont obîenables pour chacun, que l'on '•it nécessiteiLx ou non, ceci serait, en'premier lieu, i lisible aux classes moyennes, qui sont si fortement prouvées. Il a été décidé, mais uniquement pour le ird et le saindoux, vu l'importation réduite de ces enrées, .que les producteurs et ceux faisant le com-lerce de graisse, — soit les cultivateurs, les éïe-eurs de bétail, les bouchers, etc., — devront se nour-oir eux-mêmes et n'auront pl.uâ droit aux rations du Comité National. Ceci est très juste et appljcable à >ut le pays. De plus, je puis annoncer que nous avons obtenu iaintenant l'autorisation d'importer du café et du ;von, ces marchandises seront mises à la disposi i"ii de chacun et à des prix normaux. Le premier iM'oi de café brut est déjà dans'nos murs. J'espère ue c'en sera fait du commerce usuraire de ces den-ées, et que la perte; subie sur les prix, sera une onne leçon pour ceux qui se sont rendus coupables e cette misérable besogne. Puis nous avons reçu l'autorisation d'importer de lus fortes quantités de certaines denrées pour les nipes populaires et les nécessiteux. L'organisation utile des distribution» de soupe pourra, de ce fait, re généralisée dans toutes les communes, ce qui eut être considéré comme un bienfait. Le « secours B », aux femmes et enfants de soldats na porté, espérons-nous, à fr. 1,25 par jour pour ia 'mnie. et à fr. 0,50 pour chaque enfant. Je tiens à rappeler que le Comité National n'est 's libre d'importer ce qu'il veut, ou les quantités l'il désire, il est tenu à des accords internationaux, i ne peut importer un kilo dè plus que les qualités autorisées par ces accords. Le prix des rations de denrées que le Comité Na-i tional met à la. disposition de la population est de I j fr. 18,20 pour un ménage de 8 personnes. J'ai fait acheter les mêmes marchandises ou des denrées équivalentes dans le commerce, le prix était de 82 francs. Nous n'avons pas tout ce que nous désirons, mais nous pouvons être reconnaissant de ce que la population reçoit, en temps de guerre, du Comité National et de la Commission for Relief. (Applaudissements.)Mr le conseiller Verrept croit qu'il serait utile d'avoir également quelques renseignements concernant le service de ravitaillement de la ville. M1" réchevin Louis Strauss entre dans des détails concernant le ravitaillement en pommes de terre. Ji " a obtenu de l'autorité occupante- que 80 % de la pro- " duction de la province d'Anvers, seraient réservés à II Ja population de notre province. Il espère que 'es quantités à recevoir seront assez élevées pour permettre une plus ample distribution de pommes de terre. Quant au beurre, M* réchevin pense qu'on pourra, dans un avenir rapproché, conjpter sur une meilleure organisation. Tout le monde est satisfait de la distribution dç sucre, mais pour la chicorée il est à craindre qu'elle ne nous arrivera pas en quantité suffisante, il faudra, dit Mr Strauss, la remplacer par la toréaline. Quant au poisson, en dehors des moules, des crevettes, des huîtres et des anguilles, il n'y aura pas moyen, pour diverses raisons, d'en recevoir à Anvers.Mr Strauss annonce que vraisemblablement la ville pourra faire une distribution d'une centaine de grammes de graisse par personne au mois de janvier ou de février. De plus on pourra faire des distributions assez régulières de sirops, de miel artificiel et de confitures, à des prix très abordables. Mr le conseiller Steger remercie Messieurs les échevins Franck et Strauss de leurs renseignements qui seront reçus avec joie par la population. Mr le conseiller Randaxhe demande au Collège de bien vouloir examiner, de concert avec l'administration du Mont-de-Piété, s'il n'y aurait pas moyen de restituer purement-et simplement les vêtements et harcîes engagés par les nécessiteux. Le sacrifice ne serait pas très grand. Mr le bourgmestre .1. de Vos promet que cette question sera examinée avec bienveillance par le Collège échevinal. M1- le conseiller Bongers tient à rectifier une allégation qu'il a faite à une séance précédente au sujet de la vente par la ville de caisses de savon aux boutiquiers. Le tout s'est passé très correctement. M1- réchevin Strauss est satisfait de la déclaration de M1' Bongers, qui confirme ce que M1' l'échevin a dit à la susdite séance. M1' le conseiller Degueldre demande de remplacer les braseros dans le chauffoir de l'ancien Skating de l'Arsenal. Mr l'échevin Strauss répond qu'il en sera fait ainsi. Puis le Conseil passe à l'ordre du jour : 1. — Bons de caisse. Renouvellement. Exposé du Collège Messieurs, Au 2 janvier prochain viennent à échéance les fr. 6.000.000 bons de caisse dont nous avons, en séance du 19 juin 1915, décidé la levée, en exécu- ; tion de votre délibération du 26 avril 1915 par laquelle vous nous autorisiez à émettre des bons de caisse ou à conclure des emprunts à concurrence du montant du découvert du budget de 1915 (18 mil lions 116.349,34 fr.) a (les conditions à fixer par le Collège sauf approbation par ia Députation permanente. Soit dit en passant que les ratifications par l'autorité compétente furent régulièrement obtenues. Les bailleurs de fonds consentent au renouvellement des dits bons pour un terme de 18 mois (2 janvier 1917-1r juillet 1918) à des conditions identiques à celles dé la levée primitive : Prix de cession 98,5 %, intérêts 4 % l'an, payables — sur coupons — par semestre échu. Nous avons l'honneur, Messieurs, de vous proposer de nous autoriser à conclure sur ces bases une convention réglant le dit renouvellement. xxx 2. — Contribution de guerre. Renouvellement. (Remis à la séance à huis-clos). 3. — Travaux d'impression. Prolongation des concessions.4. — Conservatoire royal flamand. Budget 1917. 5. — Bureau de bienfaisance. Compte de 1914. 6. — Mont-de-Piété. Budget pour 1917. Les recettes sont estimées à fr. 168.400,— Les dépenses à » 149.221,24 Bénéfice présumé fr. 19.178,76 7. — Eglise Ste-Cathérine. Nouveau trésorier. Compte de clerc à maître. Cautionnement. xxx 8. Etablissements maritimes du Nord. Deuxième et troisième darses. Hangars Rapport des Commissions réunies des travaux publics et des finances Messieurs, Après la construction des hangars aux quais nos 78, 79, 80, 81 et 82, terminés en 1914, la continuation des travaux d'appropriation des quais des bassins du Nord avait prévu, l'érection de deux groupes de hangars métalliques au quai Nord de la deuxième darse :. l'un aux nos 99 et 100, l'autre aux n08 101 et 102. L'adjudication relative aux hangars des nos 99 et KM) pour laquelle l'offre la plus favorable, au montant de 512.910 francs avait été remise par la Société anonyme des Ateliers de construction de Joseph Pâ-rïs, de«Marchienne-au-Pont n'a pu recevoir de suite à cause de la déclaration de guerre et de l'interruption des communications avec la province de Hai-na ut. L'entreprise des hangars aux il08 101 et 102 a été adjugée, le 15 juillet 1914, à la. Compagnie centrale de. construction de Haine-St-Pierre, moyennant -la somme de fr. 579.211,35, mais cette société — ayant déclaré être, par suite de l'état, de guerre, dans l'impossibilité d'exécuter les travaux d'après les clauses de son cahier des charges — a obtenu, le 16 juin dernier, conformément à la jurisprudence belge, l'annulation de sa soumission. L'appropriation des quais des darses est ainsi arrêtée depuis plusieurs mois. Le Collège — considérant que, après la conclusion de- la paix, la brusque augmentation du nombre des travaux à exécuter de toutes parts, fera probable-, ment hausser dans de fortes proportions le prix des matériaux et de la main-d'œuvre — a décidé de. rechercher si, e:i vue de la reprise des affaires après la cessation des hostilités,- il ne conviendrait, pas de construire maintenant, dans des conditions relativement favorables, les hangars qui auraient dû être entamés en 1914, et d'examiner au surplus s'il ne conviendrait pas de mettre, en même temps que les hangars aux nHS 99 à 102, en. adjudication les hangars aux nos 93, 94, 95 et 96 (quai Sud de la. troisième darse) qui doivent avoir les mêmes dimensions que' les premiers et pour l'adjudication desquels le même cahier des charges pourra servir. A cette fin, la question a été renvoyée par le Collège aux Commissions réunies des travaux publics et des finances qui ont eu une première séance, consacrée à cet objet, le 31 octobre dernier. Au sujet du principe, ces commissions n'ont pas émis d'avis, mais elles ont, à l'unanimité, voté l'ordre du jour suivant : « Attendu que, pour les Commissions, l'accepta -» tion de faire exécuter les travaux proposés — dans » des conditions difficiles et à des prix très élevés — » dépend de la nécessité et de l'urgence de ces tra-» vaux; et que ce point n'a pas été examiné dans les » circonstances actuelles, décide de recueillir, à ce » sujet, l'avis de la Commission du commerce.» Cette dernière commission, après avoir développé ses arguments — basés sur la reprise de la navigation, après la conclusion de la paix, et la nécessité d'être, au port, entièrement prêt pour cette époque — a fait savoir que, à son avis, il convenait de procéder sans retard aux adjudications destinées ï'i réaliser l'outillage complet (hangars, grues, etc.) du quai Nord de la 2mc darse, du quai Sud de. la 3mo darse et (lu quai nos 97/98 du bassin-canal. Le Collège s'est rallié à cet avis et, en conséquence, les Commissions des travaux publics et des finances se sont, à nouveau, à la date de ce jour, réunies pour discuter les conditions d'exécution et pour prendre connaissance des pièces d'adjudication relatives à l'érection des hangars. On commencerait par la construction des hangars aux quais précités de la 2e et de la 3° darse, car, en ce qui concerne les hangars aux nos 97 et 98 ainsi que les hangars au quai est de la deuxième et de la troisième darse (n08 103 et 92) comme leurs dimen- ieur construction exigera la confection d'autres pièces d'adjudication. Quant aux quais nos 85 et 91, une décision n'ayant pas encore été prise relativement a leur destination définitive, l'appropriation en serait prématurée ; aux quais 83 et 84, des hangars ne peuvent être construits puisque ces quais doivent disparaître par le raccordement des installations actuelles au canal 1 maritime vers le Kruisschaïis ; et quant au quai Sud de la deuxième darse, l'appropriation devra être faite d'une façon spéciale attendu qu'il est destiné au commerce des grains. Consulté au sujet de la construction des hangars dont question, (n08 93 à 96 et 99 à 102) le service des travaux maritimes estime que, en raison des difficultés que présente l'acquisition des matériaux, les entreprises doivent être scindées «en divers lots, faisant chacun l'objet d'adjudications séparées : Lot I : construction des conduites d'eau ; Lot II : construction et montage de la partie métallique et établissement des fondations des colonnes ; Lot III : couverture et. vitrerie ; Lot IV : pavages. Le lot I sera exécuté en suite d'une adjudication réservée aux entrepreneurs d'Anvers. Pour l'adjudication de la partie métallique (lot II), le service précite a dressé un cahier des charges qui a été examiné par la Commission des travaux et qui se rapporte aux hangars à établir au quai Nord de la 2° darse et au quai Sud de la 3e darse. Les travaux feront l'objet d'une adjudication publique, mais seuls les ateliers établis en Belgique depuis trois ans au moins, seront admis à cette adjudication.Les soumissionnaires auront la faculté de présenter, en ce qui'.concerne le profil des fers à mettre en œuvre, un projet dressé par eux-mêmes tout en observant les conditions de stabilité dm projet de la ville. Ils auront également à indiquer les délais d'achèvement de leurs travaux. Comme la question de la couverture (lot III) présente quelques difficultés à cause de la rareté des tôles galvanisées et de réternit, les projets de la partie métallique seront dressés de manière que les fermes puissent répondre à un système quelconque de couverture. .Les plans dressés pour l'entreprise des hangars aux quais n08 101 et 102 et approuvés par le Conseil communal en séance du 9 mars 1914, ne doivent pas être modifiés en vue de l'adjudication. Le coût de la présente entreprise, soit le lot II, est évalué à environ 1.500.000 francs. Cette dépense sera régularisée à l'aide d'un crédit à inscrire au budget de l'année 1917. Les commissions réunies des travaux publics et des finances ont l'honneur de proposer au Conseil communal : a) D'approuver le cahier des charges précité ; b) D'autoriser le Collège à mettre les travaux en adjudication publique. Mr l'échevin Louis Franck dit que ce travail intéresse la prospérité du port d'Anvers, ce qui indique bien que nous avons une confiance illimitée dans son avenir Mr le conseiller Steger demande à Mr l'échevin Strauss de bien vouloir réunir la section des travaux publics dans le but de s'occuper d'autres travaux encore qui intéressent le port, mr réchevin Strauss y consent. xxx 9. — Hospices civils. Reconstruction partielle d'une ferme sise à Mortsel. 10. — Locations de propriétés appartenant au domaine public et privé de la commune. Récognitions. 11. — Taxes communales. Non-valeurs. Approbation.12. — Taxe sut les divertissements. Forfaits conclus en 1915. Approbation. 13. — Cimetière. Concessions de terrain. Approbation.Mr le conseiller Baelde demande à Mr l'échevin Cools de vouloir faire mettre une inscription sur la tombe du regretté bourgmestre Jan Van Ryswyck. Mr l'échevin A. Cools donnera satisfaction à ce désir. Tous les points à l'ordre du jour sont votés à-l'unanimité.Avant de lever la séance Mr le bourgmestre J. de Vos tient à rendre hommage au souvenir du grand poète national Emile Verhaeren, qui nous fut ravi en de si tristes circonstances, c'est une très grande perte pour notre art. « C'était un grand homme et un homme de bien, » conclut Mr le Bourgmestre. » Cette belle force est brisée maintenant à jamais. » Qu'il repose en paix au sein de ia terre belge, » près de la modeste église d'Adinkerke, dans sa » patrie qui 'lui fut si chère. » Honorons le et aimons-le dans notre souvenir : » Une place d'honneur lui revient dans notre Panthéon national. ARRÊTÉ*** concernant les conduites électriques pour l'éclairage et la transmission de force motrice Art, ir. — Les projets de toute nouvelle installation de conduites électriques pour l'éclairage et la transmission de .force motrice, et de tout ouvrage destiné à compléter ou modifier des installations déjà existantes doivent, avant le commencement des ; travaux, être examinés et autorisés par les autorités , allemandes désignées ci-après : Bureau central du gaz, des eaux et de l'électricité (Hauptstelle fur Gas, Wasser und Elektrizitât), à Bruxelles ; Direction des ponts et chaussées près le Gouvernement général en Belgique (Baudirekt.ion beim Generalgouver-nement in Belgien) ; Administration impériale allemande des postes et télégraphes (Kaiserlich deut-sche Post- und Telegraphenverwaltung), à Bruxelles.Dans le district de. la place forte d'Anvers : « Ver-kehrs-Offlzier vom Platz », à Anvers. Dans le district, de la place forte de Nàmur : « Verkehrs-Offizier vom Platz », à Namur. Hors des districts des places fortes d'Anvers et de Namur : « Verkehrs-Offizier beim Generalgouver-nement », à Bruxelles. Les demandes, auxquelles on joindra les plans et descriptions en double exemplaire, doivent être adressées uniquement à la « Haupstelle fur Gas, Wasser und Elektrizitât », à Bruxelles, qui se mettra en rapport avec les autres autorités compétentes en vue d'accorder l'autorisation. Art, 2. — Ne sont pas soumises à Une autorisation : les conduites installées à l'intérieur- des maisons et celles établies au-dessus ou au-dessous d'immeubles quand elles constituent une propriété particulière et ne servent pas à l'intérêt public, mais à la condition : 1° qu'elles soient construites sans cuivre pi aluni i ni mum et 2° rpi'elles se trouvent à une distance d'au moins 10 mètres de toutes les conduites et de tous les immeubles servant à l'intérêt public, notamment des rues, eaux et. conduites téléphoniques et télégraphiques, et qu'elles ne croisent pas les conduites téléphoniques ou télégraphiques. Art, 3. — Les dispositions de l'avis du 22 décembre 1914- du Gouverneur général, titre B) : « Installations téléphoniques et télégraphiques », et l'arrêté du 2 janvier 1915 IV A n° 1801 du Gouvernement général, concernant les « Communications téléphoniques des autorités belges», restent en vigueur. Art, 4. — Quiconque, intentionnellement ou par grave négligence, aura enfreint les prescriptions du présent arrêté sera puni soit d'une peine d'emprisonnement. de 3 mois au plus et d'une amende pouvant atteindre 5000 marcs," soit d'une de ces deux-peines à l'exclusion de l'autre, à moins qu'une autre loi pénale n'établisse une peine plus élevée. En outre, les objets qui auront donné lieu à. l'infraction pourront être confisqués. Les tribunaux et commandants militaires allemands sont compétents pour juger les infractions au présent arrêté. Bruxelles, le 2 décembre 1916. Le gouverneur général en Belgique, Frhr. von Bissing, Colonel-général. ARRÊTÉ modifiant l'arrêté du 22 avril 1916 concernant la protection des étrangers en justice (Bulletin officiel des lois et arrêtés pour le territoire belge occupé, n" 209) Article unique. — La lre phrase, du lr alinéa, de l'article 2 de l'arrêté du 22 avril 1916 est modifiée comme suit : Les sujets britanniques, français, russes, italiens, roumains et portugais ainsi que les personnes civiles, sociétés et associations ayant leur siège s «iaO sie, en Italie, en Roumanie, en Portugal ou dai une des colonies, une des possessions extérieun ou un des pays de protectorat de ces pays ne pei vent ni faire valoir devant les juridictions belgi des droits relatifs à leurs biens ni recourir, en va d'assurer la conservation ou la réalisation de c< droits, à l'assistance des organes de la justice bel g' et notamment à celle des huissiers. Bruxelles, le 2 décembre 1916. Le gouverneur général en Belgique, Frhr. von Bissing, Colonel-général. *** Les arrêtés marqués de trois astérisques seroi affichés. Les autres doivent être portés à la coi naissance du public et spécialement des intéress( par les administrations communales, qui procéd' ront ainsi qu'elles ont coutume de le faire INFORMATIONS FINANCIERES ~ BOURSE OFFICIEUSE D'ANVEftS Séance du 11 décembre 1916. — La semaine début dans les meilleures dispositions pour les valeui caoutclioutières dont la plupart se présentent e avance sur le niveau des cours auxquels nous le laissions vendredi dernier. En dehors de la faveu toute spéciale que notre public accorde à ce geni de valeurs, la hausse de ce jour s'appuie sur 1 fermeté de la matière qui est renseignée 3/5, pli évidemment très favorable pour les sociétés explo tantes, et sur les prévisions optimistes de journau financiers étrangers concernant le marché des v; leurs caoutclioutières. Dans le groupe des fonds d'Etats par contre le tendances sont loin d'être uniformes et on note que qu-es cours en réaction assez accentuée. Les rentes belges et les lots de villes ne varien pas sensiblement, on tâche d'expédier lestement le ordres qui les concernent pour porter son attêr tion ailleurs. Belge 3 % mai, 70,25-71 ; émissio: anglaise, 80-81 ; Bon du trésor 4 % 1917, 100,~i 101,50 ; Annuités 3 % 76,25-77,25 ; Anvers 1887, 82,7." 84 ; Anvers "1903 plus faible, ex-tirage, à 68-69 ; Bri xelles 1905, 67,50-68,75 ; Gand 1896, 62-63 ; Liège 1891 61,50-62,50 ; Ostende, 55-56 ; lot du Congo, 81,75 A. Les valeurs internationales ne sont plus auss uniformément bien tenues, celles notamment qu s'étaient trouvées soutenues par des demandes d l'arbitrage se trouvent subitement ramenées en ai rière. Les Cédules argentines finalement accusen des prix plus faibles. Cédules nouvelles 115-llf les L 122-123, les H 123-124, les K cèdent à 100-101 e les or 5 % 114-115. L'Emprunt Municipal de Pavi mentation conserve de la demande à 90,75-91,75 e les fédéraux toujours recherchés échappent à tout réaction. Argentin 4 1/2 intérieur et 4 1/2 extérieu 93,75-99,75, le 4 H2 1911 97,75 P., Argentin 4 % an glais 84,50-85,50, Buenos-Ayres 4 1/2 ville 96-97. En dettes brésiliennes le funding 1914 est légère ment moins bien à 104,75-105,75, le 4 1/2 1883 a ache teur à 80,25-81,25, le 4 % 1910 est mieux à 72,25 73,25, de même que le 1889 à 72,25-73,25, le Rescis sion cote 72,75-73,75. L'Uruguay 3 1/2 est demanda à 72,75 A., offert à 73,50; le 5 % 1914 88,50 A.; la CéduL uruguayenne 104 A. Chili 5 % 1911 98,25-99,25, 1< 4 1/2 1 889 92-93. En dettes asiatiques, le Chinois 4 1/2 1898 se re trouve moins ferme à 89,75-90,75, le Japon Bailwa; se tient à 105-106 mais le 4 1/2 1905 se voit ramem à 104,50-105,50, le 4 % 1899 a été payé 87-88 et le 4 1905 95-96. En dettes continentales il existe de la demanda en Russes à des prix toujours soutenus, les dette Roumaines sont de plus en plus délaissées. Russi 3 % 1859 62,75-63,75, le 4 % 1880 79-80, le 4 % Nicola 88,50-89,50, le 5 % 1906 97-98,25, Roumain 4 % 189< 76,75-77,75, le 4 1/2 1913 71 P., le 5 % 1903 80,50 P. Portugais 51-52, Serbie 4 % 56,25-57,25, Bulgare 4 1/: 73,50 P. • Des cours fermes quoique peu nombreux sont no tés en actions diverses. Privilégiée Crédit Nationa 275 A., 277,50 P., l'ordinaire idem 264-270, jouissance Crédit Foncier Sud-Américain 1825-1865, dividendi Crédit Général du Canada 82-86, actions Liebig 540 555. Les titres hypothécaires rencontrent de nom breuses demandes notamment en actions privilé giées, ces dernières restent sans offres. On jnscri le cours de 1085 A. indistinctement en privilégié* Banque Belge et Crédit Foncier Sud-Américain e Pastorale, la Sansinena a été traitée à 990-1010. Im mobilière Sud-Américaine 1055-1075, capital Elec trique An verso i se 270 P. Dans le groupe des pétrolifères l'Astra Romane gagne à nouveau une centaine de francs sur se.' prix de vendredi dernier ce qui la met à 1200-1250 On ne paraît pas avoir traité d'actions Grosnyi Le cours de 90-95 a été établi en dividende Pétrole? de Roumanie. Beaucoup d'affaires en titres de plantations don" le marché absorbe de plus en plus l'activité des in termédiaires. Toutes les devises .progressent pluf ou moins largement, La Sennah traitée ex-coupor N° 3 de 1/6 fait 71,50-74,50 mais ne finit pas au plus haut, Federated 675-695, Kuala Lumpur débute aiu environs de 144 mais s'élève prestement jusque ver? 156, Kalitenga 44,75-48,50, Galang Besar 5,90-6,50 capital Tjisalak 63,75-67,25, la part idem 180-190 Telok .DaJam 362,50-375, Financière 167,50-172,oo. La Kuan'g Rubber moins répandue dans le public ne jouit pas encore d'un marché aussi large que ses voisines du groupe, il ne semble cependant n'y avoir aucun motif de la' laisser en arrière à 68-72. capital Deli Moeda 237,50-250, la dividende 68,75-71,75 BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES séance du 11 décembre 1916. — La semaine débute dans d'excellentes conditions ; on dirait que les acheteurs se sont donné tous rendez-vous aujourd'hui. Dans tous les groupes en vue, on ramasse les titres par brassée, pourrions-nous dire, de sorte que quantités de bons cours sont à relever. Les charbonnages hollandais tiennent encore une fois la corde. La Willem-Sophia est tout particulièrement entourée et débute directement à 1075, après avoir fini vendredi à 1035, pour s'avancer par étapes successives jusque 1140 et on reste acheteur à 1160. Le public semble se rendre compte qu'avec une extraction évaluée pour l'exercice en cours à 250.000 tonnes et avec les prix actuels du combustible, Willem-Sophia doit réaliser de jolis bénéfices. La Laura Vereeniging, qui marche, elle, sur une extraction de 400.000 tonnes, doit aussi enregistrer de magnifiques résultats, voit ses titres progresser à 1540, 1545, 1560 en cap. et de 1000 à 985 en dividende.Le compartiment de nos rentes et lots de villes reste calme, mais les cours présentent une certaine résistance. Voici les cours : Rente belge 3 %, 70-71 1/8; Bons du. trésor 4 % 1917, 101-101 1/8; Anvers 1903, 69,25-69,50 ; Anvers 1887 , 82-82,50 ; Bruxelles 1905 68,25-68,75; Gand 1896,. 62,25-62,50 ; Liège 1905, 65. N'oublions pas de noter qu'on recherche les 5 % et 4 1/2 Anderlecht respectivement à 501,25 et 475. Le marché des obligations industrielles garde son allure satisfaisante. Il y a toujours des demandes en 4 % Tramways de Livourne à 415, en 5 % Tramways Toscans à 460, en 5 % Sarnbre et Mose'le à , 485, en 4 1/2 Charbonnages du Hainaut a '»Î5, i-:i 5 % Grosnyi à 487,50. Les titres bancaires ont aujourd'hui un marché bien étroit. On y relève simplement l'Outremer un peu plus lourde à 527,50, 530, 535 en. capital et à 106 ?ïi dividende. Les valeurs de transports n'offrent, rien de bien particulier pour le moment. Il y a argent, en jouiss. Chemins de fer du Congo à 360, papier en fondateur Tram-Car a 45, on cote 46, 46,25 en dividende et 1200 en fondateur Espagne-Electriques. L'ordinaire Liege-Seraing, de son côlé, est offerte à 415 la capital Saratow est à 92,50 papier, la fondateur I ientsin est demandée en reprise à 1340, la fondateur Financière de Transports est discutée à 950, 935, 925. On ne s'occupe pas beaucoup non plus des valeurs sidérurgiques, les cours, par conséquent, se montrent plutôt, hésitants. La Cockerill (ancienne) est. mieux pourtant à 1100, mais la Minerva est offerte à 195 et la Providence Russe B est plus lourde à 605, 607,50. En privilégiée Taretzkoïe, il y a acheteur à 665, et les Tôleries de Konstantinowka sont indécises à 635, 630 en capital et à 2660 en jouissance. Tout l'intérêt au compartiment charbonnier se concentre sur les titres hollandais dont nous avons cité les cours ci-dessus. La petite Biélaïa reste à 18, 18,50, la Fontaine-l'Evêque est demandée à 3100, et la Mar-cinelle-Nord est offerte à 485. Aux petites rubriques, les transactions sont assez restreintes aujourd'hui. La capital Electricité de Ro-sario esf indécise à 112,50, l'Auer Italien est en avance nouvelle «à 19, 19,50, mais Stalle se tasse 1075. Au groupe caoutchoutier, l'animation est grande et les demandes nombreuses et importantes, ce qui favorise singulièrement les cours. Ainsi, la Soengei-Lipoet. qui débute à. 462,50, atteint ensuite les cours de 470, 475, 477,50, la Sennah Rubber remonte de s 116,25, 122,50, 125, la dividende Deli Mouda s'avance >s à 68,75, 70, 75, la capital Java reste en bonne voie i à 141,25, 142,50, et la Galang-Besar est mieux à 6, ■s 6 1/8. A noter aussi de bons cours en Fauconnier fon-e dateur à 320, en capital Semadam à 105 et en Zuid-;s Préanger à 142,50, 145. Les valeurs coloniales, de leur côté, font des efforts, couronnés d'un certain succès, pour se relever. On est ferme en capital Commerciale et Minière au Congo à 60, en ordinaire Katanga à 2325, 2320, en Plantations Lacourt à 500, 490 en capital, 525 à 510 en fondateur, et en Vicinaux du Mayumbe à 195, 20u. La capital Union Minière est plus ferme à 1525 à t 1550 pour finir à 1540, mais la. Tanganyika reste indé-, cise à 77, 77,50, ainsi que la Luki à 16, 16,50 en cap. ,s et à 8,50, 8 en jouissance. On note enfin des offres en j. Agricoles du Mayumbe à 150. Quelques affaires intéressantes en valeurs diverses. Ainsi, la Brasserie de l'Etoile repique à 24, 25, l'ordinaire Pêcheries à Vapeur monte brusquement de 325 à 400, et l'ordinaire Grosnyi s'améliore à 2665, 2675. L'ordinaire Cartoucheries Russo-Belges est lour-e de à 40, l'Internationale des Grands Bazars est à 27,50 s argent, et la capital Boryslaw n'est pas mieux à 45. Les titres sucriers semblent, vouloir sortir de leur torpeur. En tous cas, la fondateur Saint Jean est fort animée et bien disposée en somme à 140, 137,50, 140, 142,50, 145, 150 ; la capital est .soutenue aussi à 100, ® 102,50, 105. La Su cri ère Européenne se retrouve a 72,50, 73 en capital, et 47, 47,25, 48' en fondateur. Les va.leurs étrangères n'ont pas cle tendance bien. l" déterminée. On-cote 297,50 en oblig. Barcelona et on v reste vendeur à ce prix ; la capital Agricole d'Egypte se ranime à 93,75, 95, la dividende à 80, 82,50, 85, et l'obligation esi offerte à 300. La. dividende Egyptian s Entreprise ne bouge guère à 50, 51,50, et la capital Allotment se tasse à 55. Rajah est lourde à lOOO.Porîo-Rico est bien à 125, 132,50, la part. Banque de Bor-* deaux se retrouve à 157,50 après 160, la privilégiée s Dyle et Bacalau varie peu à 485, la Burbach est ferme à 1620, 1610, 1600, et la xMétallurgique Russo-Belge COURS DU CHANGE Amsterdam, 9 décembre. — Londres, fl. 11,67 ; Berlin, fl. 39,17 1/2 ; Paris, fl. 42,02 1/2 ; Suisse, fl. 49,10 ; Vienne, fl. 24,40 ; Copenhague, fl. 67 ; Stockholm, j fl. 71,50. BOURSE DE PARIS ? Paris, 9 Déc. 9 Déc. ; 9 Déc. : 9 Dgc. ; 8 Déc. 3% rente française. 61 10 5! 10 Esl français. — j — t Russie 1P89,Con.4% ! — Rio Tinlo, paris . 1775 - ,1775 — 41,2 % Russie 1909 - 74 50 Mexique Int. 5% ' j Serbie 4% 1895 Lots Turquie . t Espagne 4%, Eïr 101 - 101 80 Chane® Berlin, cojrt j Portugal 3% . . 57 - Chees.Amsterd..court 238 — , 23R — < Turquie 4% unifié . Chs*s.Londres,court 2779 i 2779 Bannun ottomane . 431 — 432 — Escomote . i — — BOURSE DE LONDRES Londres 9 Déc 9 Déc. . 8 Déc. ] j 9 Déc. ,8 Déc. Oonsols. i . 54 — , 54 1/8 South. Railway. . 321/2' 3? 7/8 Répuoiiq Argentine. — — i 64- Union A . . .1531/2 153 — 4% Brésil . . 47^4 Wab., préf. j — — 4% Japon . . 7M,s 71% U.S.SfelA. .'139- 140 1/8 Japon 1905. . 95 1/8 195 1/6 Amalg. C. ... -- ; Mexique inter-. . . — — — Great Cobar. . — — ) Pérou, ord. . . . — — '6 1 / ' 6 Columbia . . . — > Pérou, préf. — - Ver.. D;p!. ... — Portugal. . . . 54 — Mexic. pr. . . . - Russie 1889 . . — — 641/4 Rock Isl. Marc, of A . . 15 7-8 16— Randmine — — — — Turquie.... - - 50 — Marine, pr. . 3Va % Uruguay. . — . 631/2 Shell .... — 5% Uruguay . . - -- -- Rio Tinto . . . — Acht. Top . . . — — IIOV2 Anaconda ... - — —- Préf. d» A . . — — — - Schib., préf. . . - - — - Denver.iRio Grande — — Schib., ord. . — — — — 3 Erie, ord. ... 40 — 401/8 Kon. Petr. . . - — — - Missouri . 11 1/4 ! 12 1/8 Escompte . .517 32p 5i7/32d s Ontario A. . . — — ; 33 5/9 Argent . . . . 36 — d'36 ,R/1(id South, Tacific . . i - — ; BOURSE DE NEW-YORK New York 9 déc. ! ; 9 Déc. ( 8 Déc. I 9 Déc.i 8 Déc. Hypothèques ■ nomin. ,3 »/i 4— Onlar oiWestern.or i 3> ';o j 32- Changss.Londr. C.T:4.76 4r> 4.76.35 Nortnern Paci,'.. ord. '11 ll'î/4 " Ch§° s. Londr.60d. v L /1.50; 4,71 50 Norlo.KJ2Western,ord ! '38'8/4 i 139 1/2 ! Changes.Paris vue. 5.85 - 5,8~ Norf.(£West.1 %c.ob! '41 - 14• ; Change s. Berl n . 661/4 66 3(8 Pennsylvania, ord. 56 5'9' 56% ; Argent .... 7-1/4 75 V4 Philao. Read., ord. i 1091/4110 7-8 ; Philaa.dRead.,1 epréf 44— 4; — FONDS ; GreatNortherr, 1 aprét !'7 —'1i7'/8 Amérique 2 p. c. obi 99% . 99% Texas & Pacific, ord. 19 - !9 1/0 Atch. 1. & S. F. «% 105 V4 ' 105 — Southern Pacif., ord. i 98%! 991/4 Aich.T.À S. F. a ord 104Un 1(8 Southern Railw., ord. 1 30 7/8 .-1 1/8 Atc.T..6S.F.Mgb.4% ; 941/4 94 1/4 Southern Railw.,préf. 68%! 69 V2 Atch.T.iS.F. a.préf. 100 5.8 ; 1 GO b(8 Union Pacific, préf. '45 1/8! '45 % Am.Car&Foundryor. 76 - 77 - UnionPacif.4%. obi. 98% 98 3/4 ; Baltim. & Ohio, ord. 85% 35 3/8 Wab.S'Louis&Pac ,o '5 7,8 j '6- Canad. Pacific, ord. -65 1,2 "'661/2 Wab.S<Louis<fePac, pr 58 1/4 ! 53 3/8 Chesap <£Ohio,ord. 67 67 5/8 Amalgamat.Copper,o ! — — Chic.«fcNorth West.0. '24 1/2 ] 124 1/2 AnacondaGopper. n.' 96 */•» 98 — Chic.Milw.&St.Paulo 93 1/4 93 1/4 U.S.Steel 0orp..ord. '24 5/8 125 i/a Rock Island ord. . 38 5/8 39 1 (8 U.S. Steel Corp,.oréf. '21% !2' % Am.Srnelt£Ref.C°,o. 113% 116 - U.S. Steel Corp.'5% Bethl.SteelCorp.,ord 645 - |550 - 2e H. Obi. ! >06 3/8 106 1/4 Denv.4Rio Grande,0. 191/2 '9 ',2 Americ.BeetSug.,ordi 104 7/8 1C8 1/2 Erie Railway, ord. . 371/4 37 7/8 American.Can. ord. 61 % 6? 1/8 Erie Railvv., 1 préf. 52— 52 '/a Unit. SugarC", ord. 4ô — 46- Erie Railw., 2a préf. 42- 4i'/8 Amer.Hide<êLeath.,or 77 1,0 78 1/8 Erie Railw. Gen. Lien 73 7/8 73 % Amer. fei.<ê.Tel,,oi'd, 127 3/4 127 3/4 Illinois Central,ord. 106% 1C6% Am.Tel.4%conv.obi. >00'/a 1)00 1/2 Kans City South., ord 26% 27 mtern.Cont.Rubb^o 14 1/2 j 14 1/2 1 Kans. City South., pr, 59 - 59 - |nterr.Merc.Mar.,ord 46 3/4 47 5/8 Louisv.<£Nasiiv.,ord. i31 3/4 '32 - ntern.Merc.Mar.,pr. 117 — ï 17 — Nat.RIw.ofMex.,1 pr. 13— 13 |nt. Merc. Marine Nat.Rlw.ofMex.,2pr. 6— 7— 4i/s %, obi. !09% l09 3/4 Miss.Kans.<feTex.,ordj :0 3/4 il 3/8 Pittsburg Coal, ord. ;4— 54 3/4 Miss. Kansas&Texas Central Leather, ord. 109 1/4.109 1/4 2° h.g.-obl. 56 - 56 - lnterbor.Metrop.,préf 75 1/2 76 % Missouri Pacific,,ord 35 3/8 35 3/4 lnterbor.Metrop.,ord, '7 7/8 18 — N.-Y.Centr.<{HudsMo 106 5/8 10'1/4 StudebakerCor.,oro 120 1/4 120 1/2 M int.Dom.S'.CorJ I — — MEMENTO DE L'ACTIONNAIRE ASSEMBLEES ANNONCEES 13 décembre Les Ateliers Léon Tréfois, Léon Tréfois & Co, société en commandite par actions à Forest lez-Bruxelles, à 5 h., en l'étude du notaire Vanisterbeek, à Koe-kelherg lez-Bruxelles. 14 décembre Société anonyme belge de Navigation fluviale, société anonyme à Anvers, à 11 heures du matin, au siège social, rue Nassau, 39, à Anvers. Société anonyme de la Grande Carrière de Mai-cières, à 3 h. 30 rue de Nimy, à Mons. Laboratoires Optima, société anonyme à Bruxelles, à 3 heures, au siège social, 80, Grande-rue-au-Bois, à Schaerbeek. 15 décembre ■Alliance Pastorale (Alianza Pastoril), société anonyme à Anvers, à 11 heures, au siège social, 5, canal au Sucre, Hansahuis, à Anvers. 16 décembre Aktiengesellschaft zur Fabrikation vegetabilisclier Oele, à Vienne. 18 décembre Etablissements Brepols, société anonyme à Turn-hout, à. 11 heures du matin, au siège social, à Trun-hout.Pecs-Baroser Eisenbahn, à Budapest. L'Industrie Forestière Société Anonyme à Anvers Le Conseil d'administration a l'honneur d'inviter Messieurs les actionnaires à l'assemblée générale, qui se tiendra le 20 DECEMBRE prochain, à .10 h. du matin, au siège social, 101, avenue des Arts, à Anvers. ORDRE DU JOUR : 1° Rapport du Conseil d'Administration et du Commissaire ; 2° Examen et approbation du Bilan et du Compte de Profits et Pertes arrêtés au 30 avril 1916 ; 3° Décharge à donner aux Administrateurs et au Commissaire ; 4° Remplacement ou réélection d'un administrateur et d'un commissaire. Pour être admis à l'assemblée, Messieurs les actionnaires sont priés de se conformer à l'article 23 des statuts. Crédit Foncier Sud-Américain Société Anonyme à Anvers A partir du 15 courant seront payés, pour l'exercice 1915-16, les dividendes ci-après : fr. 60,-— aux actions privilégiées (contre le coupon N" 7), » 90,— aux actions de jouissance (contre le coupon N° 13), » 9,— aux dixièmes d'actions de jouissance (contçe le coupon N° 4), aux guichets suivants : à Anvers : à la Banque d'Anvers, à la Banque de Commerce, à la Banque de l'Union Anversoise ; à Bruxelles : à la Société Générale de Belgique. . (Le payement se fera en marks, au cours lésval

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires belonging to the category Financieel-economische pers, published in Anvers from 1858 to 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods