Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

785 0
06 November 1915
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1915, 06 November. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Seen on 12 August 2022, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/gb1xd0rr7m/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

ANVERS, Samedi 6 Novembre 1915 Le numéro 10 centimes Cinquante-huitième Annét No 17.455 7PQJRECTI0N & RÉDACTION : LîMCRUE VLEMINCKX, 14 eV" 'a*I w ANVERS Éi/ j£j . y Téléphone 3761 LLOYD ANVERSOIS Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne l franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au li^nomètre. — Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. AVIS Toutes les heures renseignées dans notre journal sont indiquées d'après l'heure de l'Europe Centrale. Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien, rue Léopold, 51. Anvers, 6 nov. 1915, !Q h. du matin. - Baromètre 767,5- — Thermomètre cent (max) + 8. — Thermom cent. |min.) L 1. -Pluviomètre — m/m.—Vent. Est.— Prévision : Couvert. Astronomie 7 novembre Lever du soleil 7 h.43 m. Prem. quait. le 13 nov.— „ 2 m. Coucher du soleil 17 . 9 .. Pleine lune le 21 nov. 18 „ 36 „ Lever de la lune 8 „ 12 .. Dern. quart.le29nov.23 „ 10 „ Coucher de la lune... 16 „ 35 ., Nouv. lune le 6 dèc. . 18 h. 4 „ Haute marée à Anvers Matin Soir 7 novembre.. 4 h. — m. I 7 novembre... 16 h. 26 m. 8 4 „ 49 „ 8 17 „ 12 „ 9 „ ... 5 „ 37 „ | 9 „ ... 18 „ 1 „ Hauteur du Rhin Colonne 5 nov, 0,79 m Strasbourg 4 nov. — m Huaingen 3 „ 0,90 „ Lauterbourg „ — Kebl - 1,70 „ Maxau .. — „ Mannheiir 4 2,08 „ Germersheiir „ — Caub 5 .. 1,13 Mavence „ 0.02 ,. Kuhrort 4 „ 0,28 ,, Bingen „ 1, 4 . Duisbourg „ 0,28 Coblence ,. ! ,22 Waldshùt — » Diisseldorf „ 0,53 . Lobith „ 9.28 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 4 nov. 2,29 m. Heilbronn 4 nov. 0,29 m Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 5 nov 0,15 m. Constance 5 nov. 3,07 m- Port d'Anvers ARRIVAGES DU 5 NOVEMBRE Steamer Wilford 111, de Tamise. Stad Amsterdam 111, de Bruxelles. » Telegraaf II, de la Hollande. Bateau-moteur Pierre-Joseph, de Bupelmonde. » Ourthe, de Moerzeke. » Moervaart, de Lierre. » mélanie, de Bruxelles. » Eclair IV, de Bruxelles. Allège Charbonnière 10, de i3urght. » Virginie, de Burght. » Mannheim 70, de Burght. » Emma, de Hemixem. » iNooRDi'ooL, de Baesrode. » Emma, de Selzaete. » St-Antoi'ne, de Merxem. Prima Vera, de Merxem. » Gouverneur, de Schooteu. » Drie Gebroeuf.rs, de Ryckevorsel. ». Avantl, de Smeer'maéS. >. .fEANNOT, de Grobbendonck. .. Florent, de Noevoren. Keredy, de Willebroeck. sa Majesté, de Willebroeck. » Burg Namedy, de Gaud. » Maria, de Bruxelles. MORGENSTER, de Louvaiu. 1*oyers 17, de Quaregnon. I.a Conci rrence, de St-Gliislain. Ster der Zee, de St-Ghislain. DEPARTS DU 5 NOVEMBRE Steamer Wii.ford III, pour Tamise. Union III, pour Bruxelles. » Eugénie, pour la Hollande. » stad Amsterdam iii, pour la Hollande. Bateau-moteur Eulalie, pour Boom. » Artois I, pour Louvain. Allège Mannheim 70, pour Burght. >. Emma, pour Hemixem. » JOSEPHINE, pour Niel. » Emma, pour Boom. » Drif. Gkbroedf.rs, pour Malines. » Travail & Progrès, pour Malines. » Albert, pour Merxem. » Secret, pour Merxem. » Marie, pour Beersse. » Kruger, pour St-Léonard. » Éveline, pour Gheel. » Noordster 3, pour Moll. » Antoon, pour Turnhout. » Livadia, pour Liège. » Emma, pour Liège. » Op Gods Vertrouwen, pour la Hollande. » Gekrtruida, poUr la Hollande. » Franklin, pour la Hollande. » Armand-Joseph, pour Lille (France). ,» Le Progrès, pour Lille (France). » Touriste, pour Lille (France). Vereinigung 16, pour l'Allemagne. ,» Karl Sc.hrof.rs 61, pour l'Allemagne. ». Bayern 20, pour l'Allemagne. AVIS Avec l'approbation de Son Excellence le . Gouverneur général en Belgique et en vertu des arrêtés des 17 février et 26 août 1915, j'ai mis sous séquestre les entreprises suivantes : 1. Usines de Nickel de la N'èthe, soc. an. a Dune] ; 2 Chauffage Henri Hamelle, à Ixelles, 23, rue Mer-i-elis; 3. Rousselot & Cie, à Bruxelles, .61, rue du Midi ; 4. Albert Tronc, Bruxelles, 37, Montagne-aux-llerbes-Potagères..l'ai nommé séquestres : Mr le docteur J. M. Lap-penberg, Rechtsanwalt, pour les Usines de Nickel de la iNèthe Soc. an., à Duffel ; Mr Joseph VVelker, pour la maison Chauffage Henri Hamelle, à Ixelles, Rousselot & Cie, à Bruxelles, et Albert Tronc, a Bruxelles. Bruxelles, le 26 octobre 1915. Le chef d'administration près le Gouverneur général en Belgique, Dr. von Sandt. Notes de jurisprudence DECISION IMPORTANTE LES DOMMAGES DE GUERRE Le juge de référé à Anvers avait, le 21 décembre 1914, à la requête de Mr B..., rendu cette ordonnance : «... Attendu que la ville d'Anvers prétend ne pas être tenue de réparer les dommages causés par le bombardement. ; que le demandeur prétend au contraire qu'elle y est tenue par application des principes admis en droit international ; Attendu que si ce moyen de la défenderesse est admis, il en résulte nécessairement que le demandeur n'a aucun droit à faire valoir contre la ville et qu'il échappe donc à d'examen du juge des référés * Par' ces motifs, nous, président, siégeant en référé, tous droits des parties au fond réservés, désignons un architecte à Anvers, aux fins de décrire, dans un rapport motivé, l'état des lieux en ce qui concerne les dommages subis par le demandeur par suite du bombardement et d'évaluer le montant des dits dommages. » Sur appel, la Cour de Bruxelles a réformé cette ordonnance par l'arrêt suivant : «... S'il est de principe que le juge des référés est incompétent pour examiner le fond du litige, il n'en a pas moins l'obligation de vérifier s'il existe tout au moins un lien de droit entre les parties. L'intimé se bornait à invoquer les principes du droit sans spécifier sur quelle disposition de droit international il prétendait baser sa réclamation. Sans pouvoir examiner si tel ou tel principe de droit international était applicable en l'espèce, le juge des référés pouvait et devait, avant de statuer comme il l'a fait, rechercher si ce principe existe. Loin d'Admettre la responsabilité des villes bombardées par -l'ennemi, vis-à-vis des étrangers'lésés par le bombardement, les principes de droit international vont jusqu'à refuser toute action aux nationaux ou aux étrangers lésés par des faits qui i sont la conséquence inévitable de la guerre, même si ceux-ci ont été accomplis non, comme dans l'es- ; pèce, par une armée étrangère, mais par les propres nationaux d'un pays au cours d'une guerre ■ civile. (Revue de droit international, t. XXIII, p. 81, et t. XXIV, p. 540) ; Par ces motifs, de l'avis conforme de Mr Van den Branden de Reeth, avocat général, la Cour rejetant toutes conclusions autres, donne défaut contre l'intimé ; reçoit l'appel, et, y faisant droit, met à néant l'ordonnance dont appel ; déboute l'intimé de son action et de sa demande d'expertise ; le condamne aux dépens des deux instances.*» MANDANT ET MANDATAIRE Le mandant est tenu d'exécuter les engagements contractés par le mandataire, conformément au pouvoir qui lui a été 'donné. Il n'est tenu de ce qui a pu être fait au-delà qu'autant qu'il a ratifié expressément ou tacitement. 11 doit rembourser au mandataire les frais et avances que celui-ci a faits pour l'exécution du mandat, lui payer ses salaires lorsqu'il en a été promis, l'indemniser des pertes qu'il a essuyées à l'occasion de sa gestion, sans imprudence qui lui soit imputable, lui payer l'intérêt des avances qu'il a faites, à dater du jour des avances constatées. Dans le cas de l'espèce, le demandeur a reçu du défendeur mandat d'effectuer la vente d'un cheval ; peu de temps après, le demandeur ayant trouvé acquéreur, se présenta au domicile du défendeur à l'effet de .traiter le marché. C'est dans ces conditions que le demandeur réclame remboursement <ies frais faits et honoraires bu commissions promis. Le défendeur renouvelant sa contestation, c'est au demandeur qu'incombe le fardeau de la preuve. Service postal belge L'administration fait ressortir expressément que les enveloppes doublées ne sont pas autorisées pour le service des lettres ouvertes. Les envois non conformes à cette prescription seront retenus au contrôle et ne seront expédiés qu'aveo de notables retards, on même ne le seront pas. Le public est invité à se servir du stock d'enveloppes doublées pour les envois à l'intérieur' des villes. Tout envoi devra porter le nom et l'adresse de l'expéditeur. Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES, ETC. Anna Maria. — Werkendam, 4 novembre. — Le ■bateau Anna Maria, allant de Oud Beijeiiand à Amsterdam avec 11.000 sacs sucre, s'est échoué et rompu. Quelques cales sont remplies d'eau. La cargaison est transbordée. British Prince, Cape Town, 3 novembre. — Le vapeur British Prince se trouve sur les rochers mais il n'y a pas de danger immédiat qu'il deviendra épave. Trente' deux passagers, la poste et la cargaison, sont encore ù bord. (Voir Lloyd Anver sois d'hier). Eidsiva. — Christiania, 3 novembre. — Le vapeur norvégien Eidsiva a été coulé. L'équipage est sauvé. Frédéric A. Duggan. — Queenstown, 3 novembre. — Le schooner américain Frédéric A. Duggan est arrivé ici avec une voie d'eau et perte de voiles. Voir Lloyd Anversois du 28 octobre). Friargate. — Middlesbro, 4 novembre. — Suivant une communication du Lloyd's, le steamer Friargate a été coulé. Cinq des occupants ont été débarqués.(Le Friargate était un navire de 264 tonnes brut, appartenant à la North Lancashire S. C.. Ltd, à Fleetwood.) La Roche Jacquelin, Hercules. — Rotterdam, 4 novembre. — On mande de Londres que la barque française La Roche Jacquelin a été en collision, dans les Dunes, avec le vapeur néerlandais Hercules. Ce dernier a encouru des avaries aux mâts et a continué son voyage. Deal, 3 novembre. — La barque La Roche Jacquelin s'est mise à l'ancre dans les Dunes ; elle était remorquée au moment de la collision. Santa Clara. — Marshfield, (Orgeon), 3 novembre. — Le vapeur Santa Clara, naviguant entre Portland et San Francisco, a fait naufrage près de Coos. Bay. Au moins 15 passagers et une partie de l'équipage ont péri. Silvia. — Stockholm, 1 novembre. — Le steamer Silvia, allant de Hudiksvall aux Pays-Bas, s'est échoué près de Bredgrundet. Le navire fait eau à l'avant et la cale avant est remplie d'eau. Zeemeeuw. — Folkestone, 2 novembre. — Le schooner Zeemeeuw, s'est rompu. Le navire et la cargaison sont totalement perdus. (Voir Lloyd Anversois du 2 courant.) * Navire arrêté On mande de Gèfle que le vapeur allemand Fras-cati a été arrêté dans le golfe de Bothnie et qu'il a été amené à Râumô (Finlande). EXTERIEUR NORVEGE Défense d'exportation Christiania, 3 novembre. — Le gouvernement norvégien a interdit l'exportation du savon. LES PHARES Nous avons publié dans notre numéro du 28 octobre comment on construit un phare, décrivons à présent, comment on y vit. Les phares en pleine mer, les « Isolés », reçoivent en général trois gardiens permanents pour les phares de premier ordre, deux ou même un seul pour les autres. La durée de séjour dans les Isolés varie suivant les règlements : où il n'y a qu'un seul gardien, la relève se fait généralement tous les quinze jours ; où il y a deux gardiens, tous les trente jours ; où il y a trois gardiens, tous les quarante cinq jours. Quelle est la vie que mènent dans ces « Isolés » ces gardiens, privés pour des semaines de toute communication avec le monde ? Perdus en pleine houle, scellés dans leur tour par une muraille de brouililard, par un abîme d'écume, ils sont réduits à une claustration absolue. Et cette claustration peut durer quinze jours, trois semaines, des mois entiers, l'hiver ! Autour de leur tube de granit, large de quelques pas, c'est le vide. Hors de cet escalier de clocher, la porte ouvre sur la mer, ou plutôt sur un torrent ; car ici le courant est si fort qu'on voit la mer « couler ». Le phare ressemble à une pile de pont.- C'est autour de lui le même remous. Une barque ordinaire n'y peut tenir : les gardiens en sont réduits à attendre le « baliseur » des ponts et chaussées, chargé de les ravitailler tous les quinze jours. Encore faut-il que le temps permette d'approcher. Que de fois le ravitaillement est remis à la semaine suivante ! Alors c'est l'alimentation par les conserves, et ce manque de nourriture "fraîche vient augmenter une souffrance, de plus à celles qu'endureut déjà les malheureux gardiens. Chez beaucoup d'entre eux, la pâleur du visage trahit l'anémie qu'entraîne pareil régime sévère. Tous Tes phares ne sont d'aiilleurs pas accostables. Il en est avec lesquels on ne peut, même par temps calme communiquer que par un système de va-et-vient entre le phare et le navire. Tel est notamment le phare d'Ar-Men dont nous avons parlé. Et quelquefois souvent même, après des tentatives infructueuses, le navire est forcé de rentrer au port sans avoir pu communiquer avec les «emprisonnés», augmentant ainsi de huit et quinze jours leur oisiveté, leur inaction, leur isolement. Peu compliquée, en effet, .la besogne du gardien de phare est surtout rebutante et déprimante par sa monotonie. Pendant le jour, c'est le nettoyage, de la anterne et des lampes. Le soir le gardien les al-ume, tournant graduellement les mèches à mesure lue la nuit tombe. L'oDscnrité venue, il prend son i quart». Le premier quart dure de la chute du jour i minuit, le quart suivant de minuit au lever du our. L'homme qui fait le quart veille dans la cage le la lanterne ; il doit observer en même temps le 1 'eu des autres phares qui croisent leurs lueurs avec ( e feu dont il a la surveillance. Il est astreint aussi i certaines observations qu'il consigne sur un registre spécial: avec son nom, l'heure à laquelle il a tris son quart et celui où il l'a terminé, la hauteur le l'huile dans le réservoir à son entrée et à sa sor-ie dans la lanterne, le relèvement des navires qui jnt passé sous le feu du phare, etc. Quand la fin de sou quart approche, il appelle ion camarade qui repose dans sa petite chambre. ( Celui-ci saute aussitôt de sa couchette et grimpe lans la lanterne : l'autre lui remet le quart, quitte Les lunettes noires qu'il doit porter réglementairement à cause de l'éclat des lampes, et redescend lans' sa cellule. Cette faction nocturne de plusieurs heures est loin l'être le plus pénible de la vie du gardien de phare. Le travail soutient ; l'oisiveté déprimé. Or, son travail terminé, le gardien, dans cet étroit espace de quelques mètres carrés où le bloquent le vent et la houle, ne sait comment, remplir le vide de ses jours. Les heures se traînent pour lui, désespérément longues et fastidieuses. Quand le temps est beau, il peut encore prendre l'air sur la galerie du phare, descendre sur la roche à mer basse et y tendre ses lignes ou ses casiers à homards. Dès que le veut souffle ou que la mer monte, son martyre recommence. Des démangeaisons sigulières, un fourmillement des jambes et des pieds, l'obligent à chercher vaille que vaille le champ d'activité dont ses muscles ont besoin. Il grimpe'et descend l'escalier trois ou quatre fois de suite ou tourne dans sa cellule, en rond, comme un écureuil dans sa cage. Les vieux ermites des phares finissent par vaincre ce besoin. Ils s'ankylosent dans une rêverie sans fin, dont ils ne sortent que pour la transmission des ordres de service. On sait les terribles effets de la réclusion sur les prisonniers condamnés à cette peine : elle les tue ou les détraque. Pour volontaire qu'elle soit, la réclusion acceptée par les gardiens des Isolés n'en agit pas moins sur certains d'entre eux comme la réclusion forcée sur les condamnés de droit commun. Plusieurs gardiens d'Isolés sont devenus fous ; d'autres se sont suicidés. Cette vie déprimante et affolante est en outre exposé à de continuels dangers. Des coups de vent et des lames de fond mettent fréquemment en péril l'existence des gardiens. La violence des lames est si forte parfois qu'elles passent par-dessus le phare et l'enveloppent dans une colonne jaillissante de vapeur. Mailheur aux gardiens qui se risquent alors sur la plate-forme ! Si la terrible main de l'abîme ne les écrase pas contre la lanterne, elle les rafle an passage, comme ce gardien Vimel qui, par beau temps, occupé sur la galerie du Four à fixer la corde de débarquement du baliseur, fut enlevé par une lame de fond sous les yeux de ses camarades. Au phare de la Vieille, dans une tempête de décembre, une lame défonça deux panneaux de la lanterne, pénétra dans la tour, inonda l'escalier, les chambres. Les gardiens pensèrent faire naufrage dans leurs lits. Le phare lui-même disparaît quelquefois dans la tourmente. Cela s'est vu pour le phare d'Eddystone, qui s'abîma une première fois dans une nuit de tempête en 1703. Le nouveau phare, construit avec plus de soin, brûla en 1755. Le phare de Fletwood, bâti sur pilotis, fut détruit en ce siècle même par le choc formidable d'un navire. En 1877, le phare Krishna, situé en deçà des bouches du Gange, a brusquement disparu. Comment ? On ne sait. La catastrophe n'a pas eu de témoins. Un jour seulement on. s'est aperçu que le phare n'était plus là 1 PARTIE COMMERCIALE CAFE Amsterdam 4 novembre. - Cote à terme : Santos, nov., auj., 513/8; préc., 53 7/8. Rotterdam, 4 novembre. — Cote à terme : Santos, nov., auj., 52,— ; préc., 54,—. Superior, auj., —; préc., —. Good ord, Java, —,— c. Rotterdam, 4 novembre. — Statistiques. — Stocks, arrivages, livraisons sur les dix marchés principaux de l'Europe (en milliers de balles) : Stock au 31 octobre 1915 1914 1913 Copenhague 40 30- 77 Brème *•" '' ■L™5 Hambourg ... — *200 1-126 1-630 Pavs-Bas 336 332 445 Angleterre 584 323 211 \ avers 200 *1.018 9od Havre 1-954 2.282 2.258 Bordeaux PÔ J® Marseille 167 102 119 Trieste , ^ Stock total au 31 octobre.. 3.550 5.437 6.193 stock total au 30 septembre 3.875 6.098 6.019 Superior Santos'incil. fret.. ? 45/— 59/6 1915 1914 Stock au lr janvier 4.333 7.275 Arrivages pendant 10 mois : Copenhague 647 17a Brème *— ,265 Hambourg *— 2.05/ Pays-Bas 3.012 1.1'4 Angleterre 975 712 Anvers . ^*1 Havre 1-288 1-646 Bordeaux 1-58 102 Marseille 71a Trieste *96 65/ 6.891 7.641 11.224 14.916 Stock air 31 octobre . .— 3.550 5.437 Livré en 10 mois 7674 9.479 Livré en octobre "2 «Oj Arrivages 447 14a (•) Evalué. — Stock, arrivages et livraisons : ^ux six marchés princ. En Europe et de l'Amérique du Nord l'Amérique du Nord Stock Arr. Liv. Stock Arr. Liv. au en «n i u en en 31 oct. oct. oct. 3' oct. oci. oct. 1915 .... 1.775 1.079 882 5.325 1.526 1.654 1914 .... L496 747 641 6.933 890 1.445 1913 1.348 698 743 7.541 2.001 1.872 1912 2.104 700 654 7.644 1.646 1.770 1911 .... 1.983 518 648 8.318 1.836 1.826 Stock visible au 31 octobre 1915 1914 Stock 9 marchés princ. de l'Europe 3.550 5.437 Flottant du Brésil à l'Europe L261 618 Flottant des Indes orient, à l'Europe 182 14 Flottant de l'Ain, du Xord à l'Europe 42 13 5.035 6.082 Stock six marchés principaux de l'Amérique du Nord 1.775 1.496 Flottant du Brésil à l'Amér. du Nord 988 670 Flottant des Indes orient, à l'Amérique du Nord 5 6 Flottant de l'Europe à l'Am. du Nord — — 7.803 8.254 Stock à Rio-Janeiro 495 340 Stock à Santos 2.138 1.582 Stock à Bahia 40 36 Total 10.476 1().212 Au 30 sept 9.906 10.024 1915 1914 Au I' juillet 7-538 11.289 CAOUTCHOUC Londres, 2 novembre. — Caoutchouc. Hevea Crêpe 1 (i. Bibbed Smoked slieets 2/6 acheteurs. COTON f Liverpool, 3 novembre. — Coton Amer, et brésilien « Iisp., 0,10 d. Egyptien, 0,15 d. et Indien (),10 d. à i I,15 d. en baisse. Vendu 10.000 b. arriv. 32.800 b. c diddl. disp., Ainér. 6,85 d. : nov./déc., 6,68 d. févr./ c nais, 6,69 d. ; avril/mai, 6,69 d. CUIVRE Londres, 2 novembre. — Statistique du cuivre : 31 oct. 16 oct. 30 sept. 31 oct. • 1915 1915 1915 1914 1913 ■itock en Angleterre (En tonnes) et en France 20.335 19.992 25.158 26.993 16.250 Suivre fin à Rotterd. 1.150 1.150 1.150 1.150 2.400 , d. à Hambourg .... *2.867 *2.867 *2.867 *2.867 1.079 ,1. à Brème *1.106 *1.106 *1.106 *1.106 998 ( Total 25.458 25.115 30.281 32.110 20.727 ' •'lottant. du Chili .... 1.050 525 825 450 1.350 .1. rie l'Australie .... 3.500 3.300 3.000 4.000 3.750 Total 30.008' 28.940 34.106 36.566 25.827 i >nx riu Standard £ £ £ £ £ cuivre p. t 73,-/- 72,10/ 72,-/- 50,10/- 73„2/6 : * Comme au 31 juillet 1914, depuis quand les don- I n'es ne sont plus reçues. New-York, 3 novembre. — Cuivre soutenu, 18 1/8 à < 18 1/4 c. pour électrol. 1 essence oe terebenthine Londres 3 novembre. — Esse < e de térébenthine. Amér. disp., auj., 40/-; préc., 40/1 1/2 ; janv./avril, VI I 1/2 ; préc., 41/1 1/2. Savanaah, 3 novembre. — Essence de térébenthine. Auj.. 48,— à —: préc., 49,— à — —. GRAINES OLEAGINEUSES Dulutli, 2 novembre. — G rai 'e lin. On cote : nov. ; 111 j., 1,84 3/4 c. ; préc., t, G c. ('je., auj., 1,891/4 c. ; préc., 1,83 1/2 c. HUILES VEGETALES Londres 3 novembre. — Huile, de lin. Disp., auj., il 9 ; préc., 31/9; janv./'avril, auj., 32/6; préc., >2/7 1/2. Hull, 3 novembre. — Huile de lin. Disp., auj., 28/9 ; préc., 29/- : janv./avril, auj., 30/- ; préc., 30/-. METAUX Londres, 3 novembre. — Étàin, disp., £ 162,10/ ; ;i trois mois, £ 161,10/-. Cuivre, disp., £ 74,5/- ; à trois mois, £ 74,15/-. Electrolit.. £ 89,10/-. Zinc, prompt, B 88,-/- ; pour décembre, £ 71-/-. Plomb, £ 24,17/6. Fer, comptant, sli. 67/5 ; à 1 mois, sh: 67/9. MARCHES AMERICAINS St-Louis, 3 novembre. — Froment. On cote : déc., • auj., 103 1/4 c. ; préc., 104,— c. Duluth, 3 novembre. — Froment. On cote : dec. auj-, 97 1/2 c. ; préc., 98 7/8 c. Toledo, 3 novembre. — Froment. On Ycote : dec., auj., 117 1/2 c. ;préc., 118 14 c. Minneapolis, 3 novembre. — Froment. On cote : déc., auj., 97 3/8 c.-; préc., 981/2 c. Winnipeg, i! novembre. — Froment..On cote : nov., auj., 100 5/8 c. ; préc., 101 7/8 c. : déc., auj., 96 1/8 c. ; préc., 96 3/4 c. — Avoine. On cote: auj., 37 1/8 c. ; préc., 37 3/8 c. • • • informations financières COURS DU CHANGE Rotterdam, 5 novembre. — Londres, fl. 10,97. Ber lin, 11. 47,821/2. Paris, II. 39,82 1/2. Amsterdam, 5 novembre. — Londres, fl. 10,93 1/2 a II,031/2. Berlin, IL 47,70 à 48,70. Paris, fl. 39,57 1/2 à 40,07 1/2. Suisse, fl. 44,05 a 44,55. BOURSE DE LONDRES Londres 4 Novi 4 nov. :3noo 4 nov 3 nov Consola. • 65 — 65 - South. fLilway. . 27 1/4 i 27 1/4 RépuDiic Argentine. — Union A . . . 148 1/2 148 1/4 4% Brésil . . .53 1/2 50 3/4 Wab., prél. . . — — — 4% Japon . . 715/8 711/4 U. S. Steel A. . 923/8 93 1/8 Japon 1905. . . 911/8 911/2 Amalg. C. ... - - - Mexique inter. . . Great Cobar. . . — Pérou, ord. ... 4 5/8 49/16 Columbia ... — — hB1/8 Pérou, prêt. . . 23 1/4 22 1/16 Ï£.~. Dipl. ... 48 — Portugal. 53— Mexic. pr. . . . — - — Russie 1889 . . — Rock Isl. ... - Marc, of A. . - Randmine ... - Turquie. . . . 521/4 Marine, pr. . . — — 31/2 % Uruguay. . 61 1/4 60 3/4 Shell . . . - — 5 % Uruguay . . - Rio Tinto . . . Acht. Top . . . 115 3/4 115 1/4 Anaconda ... - Préf. d° A . , 108 i/8 108 !/=} Schib., pré'. . . - Denver i Rio Grande 15 1316 51/8 Schib., ord. . . — - — — Erie, ord. . . 47 — 46 3/4 Kon. Petr. . . — Missouri . . .10- M Escompte . . . 17/8 p 4 7/3 p Ontario A. . . . 34 34 1T Argent .... 21 -M 241/4 d South. -Tacilic . . 109 '/2 09 — BOURSE DE PARIS Paris 3 Nov. 3 nov. | 2 nov. j 3 nov 2 n v. 3% rente française 65 40 | 65 50 Banque ottomane . 4^0 — 31/2%rentefrançaise 30 85 190 821/2 Suez Canal, parts .3990- 39 )j — 4% Egyptien unifié . ! 80— Créd. Fonc. Egyptien 540 544 Rente italienne. 79 50 Turquie 4%, unifié . - 6".— 4% Japon 1905 . 82 — 8150 Rio Tinto, parts . H85— 1490 — 5% Japon 1907 Shansi Mines . . '7 50 Portugal 3% . . 58— Cape Copper . . 62— 68 — Russie1889,Con.4% 71 25 i 7i 25 De Beers, déf sh. . 301— 30? — 3% Russie 1896 . 57 60 De Beers, préf.. . 355 - 345 — 5% Russie 1906 . 38 8790 Chartered 8.S.A. . 1350 13 50 41,2 % Russie 1909 — 77 - Con.G. Fields, ord. 3*— 34 75 Serbie 4% '895 . 60 70: 60 70 Crown Mines . 100- Espagne 4%, Etr. . t7 65 j 87 85 East Rand . . . 34 — Banque de France. 4595 — 462^ — Randfontein. . , — Banque de Paris . ; 860— Rand Mines. , . — Il5 - Crédi Lyonnais. . 995 - 990 — Robinson Deep. . — — BOURSE DE PARIS Paris, 3 Nov. 3 nov 2 nov. 3 nov. 2ncv. 3% rente française. 65 40 65 60 Est français. Russie 189,Con.4% 7125 7125 Rio Tinto, parts . 1485 — 1488 — 41/2 % Russie 1909 Mexique Int. 5% ' — Serbie 4% 1895 . 60 70 - — Lots I urquie . ; — — Espagne 4%, Etr. 87 65 37 85 Change Berlin, court — Portugal 3% . . - — ChB<ss.Amsterd..court — Turquie 4% unifié . — Chee s. Londres,court 248 — Banoue ottomane . — - Escompte . . . 27 541,2 BOURSE DE NEW-YORK New York, 3 nov. 3 nov. ! nov :i nov. ! nov Hypothèques , l h/4-2 i 3/4-2 Ontario&Western, or. 32 1/8 32 3/8 Cnan8«s.Londr. C.T 4.64 25 4,c>4 Nortnern Paci.'., ord. '16— 116 — Ch?e s. Lundr.60d.v 4 60 — 4 66 — Norfo.K<£Western,ord '20 3/8 120 1/4 Change s. Paris vue. 5,94- 5,9^ - Norf.dîWest.4%c.obl !20 1/2 119 1/2 Change s. Berl n 811/2 8! 3/4 Pennsylvania, ord. 60 5/8 60 1/2 Argent .... 49 5/3 491/4 Philad. «fe Read., ord. 841/4 83 3/8 Philad.<£Read.,1fpréf 43 - 41 5/8 FONDS GreatNorthern, 1 epréf '26 1/8 125 1 /2 Amérique 2 p. c. obi. 98 — 98 — Texas & Pacific, ord. -61/4 5 3/4 Atch. r. & S. F. .% 108 1/2 '08 1/2 Southern Pacif., ord. 102 1/4 10! 7/8 Aich.T.AS.F.a.ord. 109 1/2 109 - SouthernRail/v.,ord. 25 3/8 25 5/8 Atc.T.4S.F.Mgb.4% 93 1/? 937/8 SouthernRailw.,préf. 64 - 64 - Atch.T.AS.F. a.piéf. 101 - 101— Union Pacific, préf. '38 1/2 138 1/4 Am.Car&Foundryor. 85 3/4 85 5/8 Union Pacif.4%, obi. 96 1/8 96 — Baltim. & Ohio, ord. 95 1,8 95 1/8 Wab.S»Louis<fePac.,o. '6 1/2* 16 3/4 Canad. Pacific, ord. 188 3/4 '92 3/4 Wab.SiLouisdîPac„pr 48 - * 48 I/2 Chesao & Ohio, ord. 611/2 62 — Amalgamat.Copper,o Chic.&North West. 0. 132 — '-30— AnacondaGopper,ord 82 — 82 1/8 Chic.Milw.ASt.Paulo 95 1/4 95 U.S.SteelCorp..ord. 86 3/8 87 - Rock Island ord. . 193/8 18 3/4 U.S. Steel Corp.,préf. 116-1151/2 Am.Smelt<£Ref.C°,o. 90 7/8 92 - U.S. Steel Corp. 5% Bethl. Steel Corp.,ord 438 - 450 - 2e H. Obi. !03 1/2 104 1/1 Denv.dî Rio Grande,0. 13 1/2 13— lntern.Merc.Mar.,ord /3 1/2 211/2 Erie Railway, ord. . 44- t3 3/4 Intern.Merc.Mar., pr. 57 3/4 55 - Erie Railw., 1° préf. 58 5/8 581/8 Americ.BeetSug.,ord 67 3/8 66 1/2 Erie Railw., 2e préf. 49 1;2 49 l/2 American.Can. ord. 59 3/4 6' 1/4 Erie Railw. Gen. Lien 74 7/8 74 7/8 Unit. Suear C°, ord. 63 '/2 64 1/2 Illinois Central, ord. !09 — '09 - Amer.Hiae<£Leath.,pr 57 — 57 1/2 Kans. City South., ord 33 V2 34 1/2 Amer. ïei.<£Tel.,ord, 127 3/4:125 3/4 Kan •. City South., pr. 6" - 64 14 Am.Tel.4%conv.obl. 95 - 97 3/4 Louisv.àNashv.,ord. 129 3/4 I2£- Intern.Cont.Rubbsf.o 10 1/2! 10 1/2 Nat.Rlw. of Mex.,1 pr. 28 1/2 28 1/2 Int. Merc. Marine Nat.Rlw.of Mex.,2pr. 9- 9 41/2%, obi. 84 3/8 83 i/2 Miss.Kans.ÂTex.,ord 7 1/2 7 7/8 Pittsburg Coai. ord 36 1/4 37 ! 2 Miss.Kansas&Texas CentralLeather,ord. 58 3/4j 60 — ] 2e h.g.-obl. 52 1,2 52 1/2 lnterbor.Metrop.,préf 83 82 - Missouri Pacific.,ord 7 1/4 8 1/8 lnterbor.Metrop.,ord. 24 — 23 — N.-Y.Centr.£Huds.,o 1033/8 103 - StudebakerCor.,ord. 164 - 166 12 Mont.Dom.S'.CorD. ! 49 5/8 * actions nouvelles. ASSEMBLEES DE SOCIETES Société anonyme Grande Boulangerie Wilmus, à Charleroi. — L'assemblée générale annuelle aura lieu le lundi 15 novembre 1915, à 12 heures, au siège social, rue Dagnelies, à Charleroi. Compagnie Auxiliaire des Canaux Brabançons. — L'assemblée générale ordinaire se tiendra le mardi Kl novembre prochain, à 3 heures de relevée, au siège social, 19, avenue des Arts, à Bruxelles. BREVETS Appareil pour la préparation du café La Société Yertriebsgesellschaft Hamburger Kaf-eeaufzugsmaschine Fama G. 111. b. H., propriétaire ,u brevet belge n° 250476 du 30 octobre 1912, porte . la connaissance des intéressés qu'elle est prête à éder des licences pour l'exploitation dans le pays le l'appareil qui en fait l'objet. " ISOLECTRA " SOCIETE ANONYME EN LIQUIDATION établie à Anvers, rue des Fortifications, 51 Messieurs les actionnaires sont priés d'assister à 'ASSEMBLEE G EN EH A LE STATUTAIRE qui aura ieu, en l'étude de Monsieur Je notaire Alphonse ;uls, à Anvers, rue Guillaume Tell, 3, le jeudi 25 lovembre 1915, à 12 heures. Exposé de la situation. Bilan. Pour être admis à l'assemblée, les actionnaires levi'ont se conformer à l'article 33 des statuts, en aisant connaître les numéros de leurs titres, au ;usdit notaire Cols, cinq jours francs avant l'asseni-)lée.Société Anon. des Horloges de Précision (Système Normal Zeit) Siège social : A L'HOTEL DE VILLE RUE DES SERMENTS, 5, A ANVERS L'assemblée convoquée pour le 3 novembre der-îier, n'ayant pas réuni la moitié du capital social, me SECONDE ASSEMBLEE se tiendra le lundi 22 lovembre 1915, à 5 heures, en l'étude de Monsieur e notaire Alphonse Cols, rue Guillaume Tell, 3, à Envers, avec le même ORDRE DU JOUR : L° Bapport des administrateurs et commissaires ; i° Examen et approbation du bilan au 31 décembre 1914 ; 5° Décharge à donner aux administrateurs et,com- missaires ; 1° Nominations statutaires ; 3° Héduction du capital social de frs 78.000 à fis 64.000 par l'annulation de 140 actions privilégiées He frs 100 chacune ; 3° Modifications aux statuts, notamment aux articles 5, 26 et 29 aux fins de mise en concordance des dits statuts avec la réduction proposée sub 5°. Pour pouvoir assister à l'assemblée les titres devront être déposés cinq jours francs avant la date de l'assemblée en l'étude de Mr le notaire Cols, susdit, conformément à l'article 21 des statuts. Garden City du Nouveau Parc d'Anvers SOCIETE ANONYME Messieurs les actionnaires sont informés de ce que 1 ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE de l'exercice 1913-14, prévue par l'art. 35 des statuts et qui par suite des événements n'a pu avoir lieu à la date statutaire, sera tenue le lundi 15 novembre, à trois heures de l'après-midi, au Château Elsdonck, à W'il-ryck, siège social de la société, en même temps que l'assemblée générale annuelle de l'exercice clos le 30 septembre 1915. ORDRE DU JOUR : 1° Rapport du Conseil d'administration ; 2° Rapport des commissaires ; 3° Approbation des bilans et des comptes de profits et pertes des exercices 1913-14 et 1914-15 ; 4° Décharge à donner aux administrateurs et commissaires.Pour assister à l'assemblée générale, les propriétaires d'actions devront, conformément à l'art. 38 des statuts et CINQ JOURS au moins avant la réunion, faire connaître les numéros de leurs titres, au conseil d'administration en ses bureaùx, 19, rue Leys, à Anvers. Le Conseil d'administration. Société Hypothécaire du-Canada SOCIETE ANONYME 11, PLACE LEOPOLD, A ANVERS Sont payables à partir de ce jour aux guichets de : la Banque d'Anvers, à Anvers, la Banque du l'Union Anversoise, à Anvers, la Société Générale de Belgique, à Bruxelles, ainsi qu'à ses Agences en province : à raison de Mk. 9,60, les coupons": N° 10, échus le lr octobre 1915, des obligations 5 % Série B ; N° 13, échus le 2 novembre 1915, des obligations 5 % Série A, et à raison de Mk. 7,68 : le coupon N° 17, échu le 15 octobre 1915, des obligations 4 %. Transports pour toute la Belgique de marchandises par service accéléré et à prix réduits S adresser * 65, RUE SANDERUS, ANVERS. La maison s occupe des formalités de sortie. SERVICE REGULIER ET DIRECT KNTRÏ Anvers, St-Nicolas, Lokertn, Gand, Brug«s, Osttnëe, Blankenberghe, Heyst «t tout It littoral BRUGES, GAND, ALOST ET BRUXELLES pour marchandises et petite •oli* J. SAEYS^DË CALUWÉ BRUGES Pour ANVERS s'adresser 45, Rue Nationale, 45, Dopart tous Im mercredis, à midi Mannheimer Lagerhaus-Gesellschaft (Agence Générale) En charge pour DUISBURG - COELN - MANNHEIM le bateau KOELN 45 A suivre par des départs réguliers Pour frets avantageux pour TOUTES LES DESTINATIONS RHÉNANES s'adresser aux bureaux Canal au Sucre, 5, Hansa Huis Export & Import Trading Co S. A 15, LONGUE RUE DE L'HOPITAL, A ANVERS STEIGER, 1011, A ROTTERDAM Exécute tous ordres sur marchandises hollandaises, règlement par crédit de Banque confirmé à Amsterdam ou Rotterdam.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires belonging to the category Financieel-economische pers, published in Anvers from 1858 to 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods