Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

650 0
07 February 1917
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1917, 07 February. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Seen on 02 October 2022, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/bg2h708v4v/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

ANVERS, Mercredi 7 Février 1917 L-e numéro lu centimes Cinquante-neuvième Année - N° 17.835 DIRECTION & REDACTION : 14, RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS ABONNEMENTS : Les abonnements pour la ville et les faubourgs sont acceptés au bureau du journal, 14, rue Vleminckx. Pour l'intérieur et l'étranger on peut s'adresser à la poste. LLOYD ANVERSOIS Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la doubJ* lig 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au lignomètre.— Li titres se paient d'après l'espace qu'ils occupen Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires AVib ■routes les heures renseignées dans notre journal sont indiquées d'aprè.s l'heure de la Tour. Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien rue Léopold, 51 * i fAvr 1917. 11 h- d" matin.- Baromètre 772. — Ih^B cS il>L- 3. - .«»'■ L"»'- Pluviomètre -»/»•- Ven! : N.-E - P.evis.on : Oelee. Astronomie 8 février (Communiqué par l'Observatoire Roval de Belgique à Uccle lez-BruxellM, . . .„iP;i 8 li 9xk. Dern. quart.Iel5 févr. 2 h.s3m. Lever du soleil. • •...» » Nouv.Le le 21 févr 13 . 9 „ Ff /.Ke ':Î9 34,; Pr«m.quart.le2Hévr.n..44 „ Coucher de la lune... 3.18. Pleine lune le 8 mars 22 „ 58 „ Haute marée à Anvers Matin Soir 8 févr. ... 5b.lt m ! 8 févr. ... J7b26«. 9 ... 5 „4! „ 9 . ... !7 ., 57 „ 10 ... 6.12 „ I » - ... 18 . 27 .. Hauteur du Rhin Cologne -iiévi. !.3?m. Strasbourg 3 févr 2 24 m. Huningen 3 „ 1.58 ,. Lauterbourg „ 4.58 „ KeU - „ Maiau „ 4.58 „ ilannbeim „ 2.92 „ Gennersheia „ 4.30 „ Caub „ Mayence „ U.e4 „ Ruhrort 1-15 .. B'W™ « '"Jf •' ûuisbourg „ 0.87 „ Coblence „ 2.17 „ Waldshiit „ 262 „ Dusseldorf „ '..88 „ Lobith 4 „ '-0.43 ii Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 3 févr. 2.42m. Heilbronn 3 févr. 0.58 m. Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 3 févr. 1.19 m. Constance 3 févr. 3.08». Port d'Anvers ARRIVAGE DU 6 FEVRIER Remorqueur Hf.ndiuk, de Merxem. DHPART DU 6 FEVRIER Allège Georges & Maurice, pour Merxem. SUPPLÉMENT A L'ARRÊTÉ concernant l'obligation de déclarer les produits achevés en cuivre, étain, nickel ou en un alliage de ces métaux, se trouvant dans les exploitations commerciales et industrielles et la saisie de ces produits du 30 décembre 1916 Les feuilles de déclaration et formules mentionnées dans le § 5 de l'arrêté sont à prendre'pour la ville d'Anvers, les communes de Bercnem et Borger-liout, à la Kaiserliche Kommandantur — Militai- Po-litzeimeister, 22, rue des Hécollets, cour vitrée. Anvers, le lr février 1917. Le Commandant Fhr. von Hammerstein, Général-Major. Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES, ETC. Garnet Hill. — Londres, 6 février. — La barque russe Garnet Hill a été coulée. Lars Kruse. — Londres, G février. — Le steamer dan Lars Kruse aurait coulé. Matheran. — Rotterdam, 5 février. — On annonce que le steamer anglais Matheran a coulé. Nueva Montana. — Paris, 5 février. — On annonce que le steamer esp. Nueva Montana a été coulé. BELGIQUE La question du ravitaillement Washington, 4 février. — Le ministre de Belgique a été informé de ce que les Etats-Unis ne rappelleront pas leur représentant diplomatique en Belgique, a moins que les autorités allemandes ne lui rendent impossible d'y séjourner plus longtemps. De même, les Américains s'occupant de la Commission de secours resteront-provisoirement en Belgique. LE BLOCUS ALLEMAND La Haye, 5 février : Le département des affaires étrangères a été avisé par la légation néerlandaise, à Londres, qu'aucun navire neutre ne peut quitter les ports anglais. La Haye, 5 février : Il résulte des informations reçues de Londres que, depuis la déclaration du blocus allemand, les autorités ne délivrent, plus de connaissements aux navires neutres qui se trouvent dans des ports britanniques.Amsterdam, 5 février : Les journaux publient la •communication suivante «manant d'une agence de presse : Ces derniers jours, les ministres des affaires étrangères, de la marine et des colonies ont délibéré à La Haye avec les représentants des compagnies de navigation et du Nederlandsche Overzee Trust. Ces délibérations avaient trait aux mesures qui s'imposent a la smte de la nouvelle crise de la navigation. Aussitôt que le ministre des affaires étrangères pourra se rendre compte des conséquences de la situation ainsi quelle apparaîtra après les éenanges de vues qui ont lieu entre le gouvernement néerlandais et es cabinets de Berlin et de Londres, on examinera a nouveau les mesures à prendre. En attendant aucun navire, pas même les malles-postes de la Compagnie Zeeland, ne prendront la mer. Paris, 4 février : L'Agence Havas apprend de Madrid Le Roi d'Espagne a demandé télégraphiauement aux puissances centrales une prolongation du délai donné aux navires espagnols pour quitter la zone bloquée. Le souverain, rentré à Madrid, s'est ion guement entretenu avec Mr Romanones.' Berlin, 5 février : D'après un relevé publié le 5 février 1915 par lu « New-Yorker Staatszeitung », il y a dans les ports américains trente-cinq vapeurs de In Hapag, douze du Norddeutscher Lloyd et huit de la Société pétro-Lf\re germano-américaine. Ces navires jaugent au total 445.000 tonnes en chiffres ronds. Il faut y ajou- j ter le croiseur auxiliaire Prinz Eitel Friedrich, du Norddeutscher Lloyd, et la prise allemande J'Appaw. Berlin, 5 février : On annonce que l'Angleterre force tous les navires neutres a faire escale à KirkwaJl Copenhague, 5 février : La « National Tidende » écrit que plusieurs vapeurs danois ont quitté les ports anglais. Vienne, 6 février : On annonce que depuis le 31 janvier aucun navire italien n a quitte le port de Gènes. Les stocks de charbon qui se trouvent dans le port et qui appartiennent à lEtat suffiront encore, paraît-il, pour trois semaines. Berne, 3 février : ^urcher Post B reproduit une circulaire de cercles industriels d'après laquelle on envisage la ■possibilité d amener d'importants transports pour la ? T,ie des 2rains, viâ Rotterdam ou d'au n hollajWtoi8 laissés libres par le blocus maritime allemand. Madrid, 4 février : riAXai®nce' Pasteurs navires chargés de fruits ont ni pas prendre la mer. l„, nn?n!-£- ?. c,e lr| Province de Valence évaluent nnrti 2, T marchandises bloquées dans les J-nicLe van PQr le blocus allemand à 250.000 rUs'c?huiiemngeS' 800'U00 fûts d€ vin et 300 000 ba" Madrid, 5 février : nv^i?i?^eu*s Barcelone" confirment, d'accord les Phnif^l-V€inement' 1,an'êt de la navigation vers n'p(«u! r? .Dans le P°rt <le Valence, tout trafic iinit*S'm „P.crnint que 25.000 ouvriers ne soient ré-tionriPQ ol\ïimee, Par suite (le l'arrêt de la fabrica- tfn. SS^S d'emballages pour oranges. d'J^vn^,ir ,mUadalquiv,r a déchargé la cargaison contrat ava'it p- à bold €t a annulé son Milan, 6 février : f>,,' .cle l'annonce de la guerre à outrance tatinn ^ \s' le gouvernement a interdit l'expor-11 des produits alimentaires en Suisse. italiens'Vn eS neutres ne Peuvent pas quitter les ports -V .UIKli:, ; ilUlIXlIlHàlldllOU ues postes a ailliUliOG 4U courrier postal américain ne sera expédié par me qu'aux risques et périls des intéressés. Les communications maritimes avec le Nord d l'Afrique sont interrompues depuis le 31 janvier. Le port de Gênes reste provisoirement fermé. Batavia, 5 .février : Les paquebots et les navires marchands qui on quitté Batavia <mt reçu l'ordre de se rendre dan l'1 port le plu-s proche afin d'y attendre les instruc lions du gouvernement néerlandais. EXTERIEUR FRANCE Découvertes minières Dans le département de l'Eure, il a été mis à. jou d'importants dépôts de minerais de fer, et on croi se trouver également en présence de charbon. ANGLETERRE La production de l'or en 1916 Dans son rapport annuel, la firme anglaise S. Mon tagu & Co" cite le chiffre de 99 millions de livre sterling. La production a été en 1915, de 97.970.000 £ en 1914, de 92.854.000 £ ; en 1913, de 93.416.000 £. Les deux tiers de cette extraction proviennent de colonies anglaises. AUTRICHE-HONGRIE La production du charbon en 1916 Malgré les difficultés de transport surtout pendan les derniers mois de l'année, la production du chai bon eu Autriche a été l'année dernière supérieur à celle des .années précédant la guerre. L'extraction du charbon a été de 176 millions d' quintaux métriques contre 161 millions en 1915, 15 millions eu 1914 et 164 1/2 millions en 1913. La production du coke a été l'année dernière d'en virun 26 millions de quintaux métriques, contre 1 millions en 1915, 22 millions en 1914 et 25 3/4 million de quintaux en 1913. L'extraction du lignite a été de 232 millions d' quintaux en 1916 soit 11 3/4 millions de quintaux ei plus qu'en 1915. ESPAGNE L'exportation des oranges Le comte de Romanones a reçu au ministère de travaux publics une délégation de 600 cultivateurs e producteurs d'oranges, fruits et primeurs, venus d toutes les parties du pays. La déléguation demanda au gouvernement de von loir bien faciliter l'exportation des oranges, fruits e primeurs, dont la mévente en Espagne serait 1; ruine des provinces les plus riches du royaume. L; délégation demanda également que l'Angleterre vou lût bien en permettre l'exportation en Hollande. L comte de Romanones rendit compte des démarche déjà faites auprès de l'Angleterre et exprima l'espoi d'arriver à une solution satisfaisante. Il fit savoi que de nouvelles concessions'importantes seraien ajoutées bientôt à celles déjà accordées par le gon veriiement britannique, voire même la libre exporta tion en Hollande. La délégation s'est rendue auprès de l'ambassÇ deur d'Angleterre, à qui elle a demandé l'autorise tion d'envoyer en Hollande les oranges nécessaires la consommation de ce pays. L'ambassadeur a promis ;iprès quelques observa fions, qu'il interviendrait pour obtenir de son gou vernement toutes les concessions possibles pour 1 commerce espagnol. L'ambassadeur d'Espagne à Londres communiqué que le gouvernement britannique a autorisé l'expor tation en Hollande de 15.000 tonnes d'oranges espa gnoles. ITALIE Le monopole du sel On annonce de Rome que le ministre des finance! prépare actuellement un projet relatif au monopole pour le sel en Italie qui serait sous peu soumis au? chambres. RUSSIE La production du pétrolt Pendant les onze premiers mois de l'année der nière, la production pétrolifère a été dans le bassir de Bakou de : 75.900.000 pouds (contre 65 millions Nobel frères ; 29.400.000 pouds (26 1/2 millions) Sociét( Russe des Pétroles ; 29.200.000 pouds (36 millions; Naplites de Bakou ; 21.300.000 x>ouds (31 millions; Caspienne-Mer Noire ; 14.200.000 pouds (18 millions' Kantaschew. Dans le rayon de Grosnyi la production a été peu dant les 10 premiers mois de 1916 de 85.279.000 pouds contre 74.218.000 pouds pour là même période ei 1915. Cette augmentation est due principalement au* nouveaux forages qui pendant ces dix mois oni donné 28 millions de pouds contre 9 3/4 millions en 1915. JAPON Le mouvement commercial entre le Japon et les Indes Le développement économique du. Japon vers les Indes, dont on a déjà parlé à diverses reprises, n€ fait que s'accentuer. Pendant les onze premiers mois de l'année écoulée le,s exportations nipponnes vers les Indes anglaises •ont dépassé, le chiffre de 50 millions de yens, tandis que pour toute l'année 1915 elle n'avait été que de 30 millions de yens. L'Angleterre avait exporté en 1914 pour un total de 7S0 millions de yens vers ses colonies asiatiques, ce chiffre est tombé actuellement à 520 millions. D'un autre côté les bénéfices que fait en ce moment le Japon ne font qu'augmenter. Systématiquement oontiniient les amortissements des différents emprunts. La Yokohama spécie Ban\ vient à nouveau de racheter à Londres 250.000 livres sterling d'obligations de l'emprunt 4 L? p. c. de 1905 de la première série et 250.000 livres de la série seconde. La compagnie de navigation Yusen Kaïsha avait au 30 septembre dernier fait un bénéfice net semestriel de 191770.000 yens corttre 8.690.000 yens précédemment Elle compte distribuer un dividende de 24 p c. La réserve d'or est actuellement de 71 millions de livres sterling, tandis qu'en août 1914 elle n'était que de 35 millions elle a donc plus que doublé depuis le commencement de la guerre. AFRIQUE DU SUD L'industrie minière Il nous semble intéressant de signaler la reprise par le groupe Barnato du groupe Robinson, opération qui est une des plus importantes, effectuée depuis un certain temps, il s'agissait, en effet, d'environ 2 millions de livres sterling. C'est la Johannisberg Consolidated Investment Cy qui a opéré la reprise pour le groupe Barnato, des titres de la Randfontein Estate, de la Randfontein central et de la Langlaagte Estate. Le « Financial Times» de Londres, fait remarquer ?ÎI»,Si0,lt un temPS, Sir Joseph Robinson avait ■ intention de se retirer de ces entreprises, qui vont prendre une toute autre direction. Les PJines, dites Robinson, n'avaient plus donné de dividendes ces dernières années, et pourtant, les bénéfices étaient importants ; ainsi la New Klein-Tontem avait fait Innuée dernière 202.000 £ de béné nces et 1 année auparavant 267.000 £, mais au lieu de distribuer des bénéfices aux actionnaires, ils étaient utilisés a de nouvelles entreprises. La New Memfontem a employé 109.000 livres sterling de se< bénéfices dans des installations aux Apex Mines achetées récemment. Le journal hebdomadaire sud-africain donne le montant des dividendes distribués depuis ces dernières huit années pour la Rand mines • 1909 £ 9.310.751 1910 \& 8 876 085 1911 7.763.086 1912 7 952 994 1913 8.194.099 1914 8 073 436 1915 7.617.561 1916 7.0951061 Ce même organe donn"? également, l'extraction de l'or, dans le Rand : 1909.. £ 29.900.359 1910 £ 30.703.912 1911 33.543.479 1912 37.182.795 J913 35.812.605 1914 34.124.434 1915 37.264.992 1916 38.500.000 L'extraction mensuelle de minerai est, actuellement, d'environ 2 1/2 millions de tonnes, soit 30 millions de tonnes par an. Le résultat or est tombé de 1909 à 1915, de 28 shellings 11 pences à 26 shel-lings 3 pences par tonne. Les frais d'exploitation étaient, par tonne, de 17 sh. 1 d. en 1909 et en 1914 ; de 17 sh. 7 d. en 1910 et de 17 sh. 5 d. en 1915. Depusi 1912, on calcule à 6 deniers par tonne, les frais occasionnés par la tuberculose des mineurs. La guerre a grevé d'un shelling par tonne les frais en matériel, taxes de guerre, etc. Si malgré ces frais supplémentaires, le prix de l'extraction n'a pas augmenté, c'est grâce à une grande amélioration du matériel et sans la guerre, le coefficient d'exploitation serait moindre. 1 Ou annonce du Cap que l'extraction de l'or a été 3 en décembre de 774.462 onces. Par le tableau ci-après on remarquera que l'année qui vient de s'écouler est en progression. La valeur totale s'élève en effet à 39,52 millions de .livres sterling contre 38,63 millions en 1915 et 35,70 millions de livres sterling en 1914. 1 1916 1915 1914 1913 i Janvier 787.167 714.984 751.753 760.981 Février 753:591 676.821 626.261 731.122 Mars 796.6 » 753.935 636.801 780.552 ' Avril 754.672 744.080 633.877 784.97» Mai 777.681 763.548 720.229 794.306 .;nin 761.764 755.230 717.926 747.077 Juillet 761.037 770.355 732.485 655.339 VOÛt 781.150 778.763 711.918 723.096 Septembre .... 771.567 776.750 702.170 706.1S6 r Octobre 7Q2.:i39 797.631 703.985 718.431 t- Novembre .... 783.066 781.013 715.830 673.486 Décembre 774.162 781.111 659.000 672.815 Total 9.295 438 9.093.671 8.412:241 8.776.414 INFORMATIONS FINANCIERES BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS * Séance dl 6 février. — Notre marché retrouve un peu plus d'assurance sans que toutefois les affaires soient redevenues plus actives. En fonds d'Etats même les acheteurs paraissent encore-peu nombreux et leurs cours en conséquence conservent une ten-dance indécise qui frise la lourdeur. Dans le groupe ^ des valeurs caoutchoutières un nombre restreint de rubriques parviennent à être cotées, d'ailleurs sans 3 modifications appréciables, sauf pour la Kalitengah \ qui se redresse vivement sur la récolte favorable de décembre que nous avons annoncée hier. Le§ autres subdivisions de la cote ne présentent aucune particu-^ larité intéressante. 5 Nos. rentes nationales et les lots de villes se meuvent dans les limites habituelles. Belge 3 % mai, 3 72,25-73,25 ; émission anglaise, 80-81 ; Bon du trésor l 4 % 1917, 100,50-101,25 ; Annuités 3 %, 78 P. ; Anvers 1887, 82,75-83,75; Anvers 1903, 71,75-72,75; Bruxelles .1905, 65,50-66,50 ; lot du .Congo, 85,75-86,75. La faiblesse constatée hier en Cédules argentines si elle n'a pas été suivie d'une reprise ne s'est pas 5 accentuée non plus, laissant ainsi l'ensemble des t valeurs internationales, continentales et asiatiques, 3 assez peu changées quoique les vendeurs soient plutôt inclins à faire certaines concessions. Cédules nou- - voiles 110,75-111,75, Cédules L 113,50-114,50, les H t 119,50-120,50, les K 96,50 A., les or 111,50-112,25iLe Pavi- 1 mentation nouveau est cédé à 88-89. L'Argentin 5 % t 1907 est également moins bien tenu à 96,50-97,50. Les fédéraux or se soutiennent plus aisément. Les 4 1/2 2 intérieur et extérieur varient de 97,25 à 98,25, le 5 4 1/2 1911 97 P., le 4 % 1897 84,25 P. p Dettes brésiliennes Chili et Uruguay soutenues, r Brésil 5 % 1913 89,25-90,25, le 4 1/2 1883/38 83-84, le 4 % t 1910 76 P., 4 % 1889 96, Rescission 77,25 P., Chili 5 % - 1911 97-93, le 4 1/2 1889 91,75-92,75, Uruguay 3 1/2 73-74, le 5 •% 1914 91,25-92,25, Cédule uruguayenne 101,75-102,75. Les dettes asiatiques ne se relèvent pas. Chinois . 4 1/2 88,75-89,75, Japon Raihvay 103,50-104,50, le 4 1/2 i 1905 102,50-103,50, le 4 % 1905 93.25 94.25. Dettes continentale? : Russe 1859 65,50 A., le 4 % . 1880 80 A.-80,75 P., le Nicolas 88,50 P., le 5 % 1906 . 93,75-91,75, Roumain 4 % 1890 79,50-80,50, le 4 % 1910 î 68-69, le 4 1/2 1913 73,25-74,25, le 5 % 1913 85 A.-85,50 P., Bulgare 4 1/2 74 P., Serbie 55,75-56,75, Portugais 52-; 53, Hongrois or 66 A. Ce n'est pas dans le groupe des actions diverses qu'on trouve une compensation au manque d'activité qui se constate ailleurs. Les prix sont toujours bons mais les cours faits trop peu nombreux. Ordinaire Crédit National Industriel 268 P., la privilégiée 284 P., dividende Crédit Général du Canada 77,50-79,50. actions Crédit Anversofs 400 A.-405 P., Banque d'An-, vers 1500 A.-1510 P., Banque Centrale Anversoise 450 P., Liebig 620-630, Kemmerich 950-967,50, capital Electrique Anversoise 312,50 P., Escaut capital 133-137, la ■ dividende 94 A.-96 P., capital Tram. d'Anvers 122 A. En actions privilégiées et obligations hypothécaires et diverses, nous notons l'obligation Banque Belge 485-489, l'obligation Fonc. Sud-Américain 483,50-487,50, priv. Crédit Général du Canada 1017,50-1027,50, Tornqurst 1090-109S, oblig. Tram. Anvers 453,50-457,50, oblig. Zoologie 390 A.-415 P. L'ordinaire Grosnyi ne s'écarte pas des prix de 2635-2655 et la privilégiée des prix de 2940-2970. C'est tout ce qui se fait en valeurs de ce genre. Une reprise assez vive en Kalitengah entre 41 et '»i,25 est peut-être l'indice d'un prochain revenez-y en valeurs caoutchoutières, les autres rubriques se trouvent cependant encore assez abandonnées et quelques offres en l'absence d'acheteurs pèsent assez lourdement sur les cours. Federated 670 P., Kuala Lumpur 145 A.-147,50 P., Sennah 62 7/8-65, Gala ng 5,65-5,85, Financière 160 P., capital Tjisalak 63-65,50, Minerkat 32,50 P. San Louis et San Francisco 84,75-85,75. Actions Tanganyika 71,50-73,50, l'obligation 205 A. BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES Séance nu 6 février. — La situation politique actuelle continue à peser sur les affaires en général. On se montre pourtant plus pondéré qu'hier, de sorte que les différences de cours -sont beaucoup moins sensibles. Certaines rubriques font même preuve de résistance. On avait donc- raison de recommander le calme dans les décisions. Les rentes et lots de villes n'ont pas encore un marché bien étendu ; en tous cas, les cours se modifient peu. Voici les cours faits : Rente belge 3 . 70,25-72,50 ; Congo lots, 86,50 ; Bruxelles 1905. 70-70,2'.' : Bruxelles Maritime, 64,50 ; Gand 1896, 62,25: Li*ee 1897, 66,25-66,50 ; Liège 1905 , 66,50-66,75. Au sujet des Bruxelles 1905, qui cotent 70-70,25, i! circule en Bourse un bruit peu banal et qui n'a sans doute pas de précédent dans les annales financières. Il paraîtrait que .la ville de Bruxelles aurait délivré récemment un certain paquet de lojs de 1905 qui étaient encore à la souche, mais dont les numéros étaient sortis à des tirages précédents. On se de mande comment la ville pourra rentrer en possession de ces lots non coursables. Les obligations industrielles jouissent toujours d'un courant d'affaires intéressant. On recherche les 4 ?0 Caisse des Propriétaires jusque 300, les 4 % Tramways de Kiew à 415, les 4 % Tramways de Rotterdam à 436, les 5 % Sambre et Moselle à 485, les 4 1/2 Central Gaz et Electricité à 450, les 4 1/2 Electricité d'Odessa à 425. les Biélaïa (variable) à 230, les 6 % Hensies-Pommerœul à 500 et les 5 % Chemin de fer Basse-Egypte à 482,50. D'autre part, on cote 497,50 en 5 % Pétroles de Grosnyi. Encore peu de chose à dire des valeurs bancaires. La Caisse de Reports est ferme à 1280, 1275 et le Crédit Anversois est demandé à 410. Les valeurs de transports gardent leur calme précédent. La dividende Auxiliaire au Brésil est recherchée jusque 320, la capital Espagne Electriques est bien à 12i, la capital Murcie est indécise à 32,50, 35, 37,50, la privilégiée Société Belge de Tram, est oî-ferte à 20, l'ordinaire Tram, et Electricité est en belle voie k 23, 24, 25 et la privil. Vérone est ferme à 132. Au compartiment sidérurgique, toute l'attention se porte encore sur les Ateliers de Taretzkoïe à 850 argent. en privil., à 555 argent en ordin. et à 1100, 1120 en fondateur. La fond. .Energie à 41, 42, 43 est mieux aussi. La Providence Russe B est ferme à 627,50, 630 et la capital Trust Métall. est en reprise à 52,50, 55. En valeurs charbonnières, les acheteurs sont encore en majorité. On enregistre des cours soutenus en ordinaire Bonne-Espérance à Lambusart à 1450, en Maurage à 2080 . 2090, en Monceau-Bayemont à 215, en capital Nord-Ouest de Bohème à 112,50, mais en dividende Laura on est de nouveau plus lourd à ■ 790, 770. D'autre part, on demande les Ander.lues h 925, les Gosson à 2100, les Grande Bacnure à 1410, les Hervé-Wergifosse à 900, les. Ouest de Mons à 875 et les Wérister à 3050r Aux petites rubriques, les tendances ne sont pas mauvaises, puisqu'on se redresse de 270 à 295 en Né-bida. Les Mines de fer de Bacarès à 83,50, 84 sont en bonne voie de reprise aussi ; la privil. Djebels progresse de 22,50 !i 30, et la capital est demandée à 6. Encore des discussions en valeurs caoutchoutières, s'-uf pourtant en fond. Plantations Mopoli, qui parvient à gagner le cours de 950, après avoir débuté à 890. L;i Batangara à 180, 175, 177,50 est bien travaillée aussi ; en capital Deli-Moeda on se tasse à 250, 247.50, 245 et en capital Fauconnier on reste vendeur à 365. L'Hévéa est moins bien à 225, 222.50; il en est de même de la Soengei-Lipoet ù. 440, 437,50 et de la Zuid Préanger à .137,50, 135. Les valeurs coloniales sont généralement discutées. La Compagnie du Congo Belge reprend toutefois vigoureusement à 67,50 ; la Knsaï fait encore 63, l'ordinaire Katanga reste à 2295, 2290, mais les Lacourt se tassent à 440 en capital et ù 490, 485 en fondateur. 1460, 1 î45, 1450, mais on revient à 1375 en dividende Enfin la Tanganyika est hésitante à 72, 72,25, 73 73,25. Les valeurs diverses sont peu travaillées et man quent plutôt de résistance. La privilégiée Cartouche ries Russo-Belges est bien pourtant, à 124, 126. Le Courroies Lechat (société russe) restent actives, à 41' en capital et à 340, 330 en jouissance ; la Su crié r< Européenne bouge peu à 80,75, 80,50 en capital, à 50 49 en fondateur, et les Sucreries de St-Jean font en core 125. 127,50 en capital et 162,50, 167,50 en fonda teur. Au compartiment étranger, les valeurs russes seu les retiennent quelque peii l'attention. On progressa notamment en ordinaire Russie Méridionale à 260 270, en Tanneries de l'Azof à 1750 et en Ouspensl à 122,50. D'autre part, l'Alaguir est plus lourde à 225 235 ; la Kolomna est discutée à 640 et la Métal] Russo-Belge est indécise à 2175. En Russian Oil, oi s'améliore à 41, la Brazilian Traction cote encon 315 et en capital Egypt.ian Entreprise on est lourd i 80, 82,50. La Ligure Toscana à 248, 249, se soutient la Burbach revient à 1820 et la 4 p. c. Gaz de Lis bonne est bien à 400. COURS DU CHANGE Rotterdam, 5 février. — Londres fl. 11,68 1/2; Ber lin, fl. 39,92 1/2 ; Paris,, fl. 12. Amsterdam, 5 février. — Londres, fl. 11,69-4/4 ; Ber .lin, fl. 40,05 ; Paris, fl. 42,07 1/2; Suisse, fl. 49,17 1/2 Vienne, fl. 25,17 1/2 ; Copenhague, fl. 67,20; Stock holrri. fl. 72,25. Banque d'Espagne. La .guerre mondiale actuelb est au point de vue économique une source de ri cl î-e s se s pour les Etats neutres et surtout pour ceu: qui éloignés des fronts n'ont pas dû mobiliser leu: armée. Les'exportations de pays neutres ont aug menté dans des proportions considérables et les pri: de tous les produits étant plus jue surfaits, un vra. torrent d'or s'est déversé dans les caisses de ces divers pays é'est entre autre le cas pour l'Espagne oi nous \ oyons la pesetas faire prime, alors que de tou: temps le change* en était des plus précaires. La situation de la Banque d'Espagne est devenu< des plus florissantes ; nous voyons en effet sa réservé d'or à fin décembre dernier s'élever à 1341 million: de pesetas, tandis que le 24 juillet 1914 elle n'étai que de 543 millions, soit donc depuis les événement! une augmentation de 798 millions de pesetas. Le direction de la banque a réservé 177 millions sur le: derniers mois de 1914 ; 250 millions ont été réparti: sur 1915 et 371 millions sur 1916. Ces existences d'or dont 90 millions sont encore i l'étranger .se répartissent comme suit : 366 1/2 mil lions de pesetas espagnoles ; 192 3/4 millions er francs français ; 370 3/4 millions en or anglais ; 20 millions en or américain ; 2 millions en or diver: plus 118 millions en or non monnayé. La situation de l'Espagne et celle du premier éta blissement bancaire du pays ne peuvent donc qui continuer h s'améliorer tant que la guerre conti nuera. La Banque de Dépôt et de Crédit de Genève distri bue un dividende de 4 %, contre 3 % l'année précé dente. Une entreprise américaine mondiale. — L'Americar Internationa] Corporation vient de publier un aperçi. des résultats de son premier exercice social. Cettt société, dont on a déjà parlé, a pour principal obje de s'intéresser, de développer ou de reprendre des entreprises américaines et autres à l'étranger. Sor but est aussi de participer à des affaires en Améri que même, affaires dont le résultat final vise l'ex portation. Dans cet ordre d'idées elle a racheté la New-York Shipbuilding Company et elle a pris ur gros intérêt dans l'International" Mercantile Marine C° dans l'United Fruit Co. et dans la Carter Macj Co qui s'occupe spécialement du négoce du thé L'Américan Corporation a aussi constitué la China Corporation qui a déjà négocié avec le gouvernement chinois certaines, lignes .de. chemins de fer à construire par la Siems Carey Railways Canal Company négociations qui ont donné lieu à certaines réclamations de puissances européennes. Un des associés du groupe Morgan Mr Willard D, Straight s'occupe spécialement des affaires de l'International Corporation en Extrême Orient. Une commission composée de techniciens et de négociants visite on ce moment l'Amérique du Sud où la Corporation s'est déjà créée des relations suivies entre autre au.Brésil, en Argentine, en Uruguay et au Paraguay. Sous la direction de M1' Frédérick Holbrook, vice-président du Conseil d'administration, un bureau a été ouvert à Pétrograde où de nombreuses proposi-tions d'affaires ont déjà été étudiées. Les bénéfices nets de i'American International Corporation s'élèvent pour cette première année à doll. 2.231.495. soit 4,46 dollars par action, mais les titres n'étant pas entièrement, libérés, cela représente 14,09 dollars par action. Eiectrométallurgie à Troyes France). — De Paris on mande que cette société française, qui compte parmi les plus importants producteurs d'aluminium en France, a l'intention de porter son capital de 15 1/2 à 25 1/2 millions de francs ; cinq grandes sociétés métallurgiques du pays seraient intéressées !à l'affaire. Constitution d'une banque minière sud-africaine. On câble de Johannesburg, qu'un groupe, à la tête duquel se trouve la Johannesburg Consolidated Investment Company, s'occupe de la mise sur pied d'une nouvelle banque qui s'occuperait spécialement des affaires de mines d'or en Afrique du Sud. Mines d'or et Sociétés financières sud-africaines. I1 lem. 2m6sem. lr8em. 2m«sem 1915 :91!j 1916 '916 (pour cent) Bautjes Consolidai 5 — Brakpan 17 50 22 50 22 50 22 50 City et Suburb 4 £ Akt 7 50 6 25 6 25 6 25 City Deep 13 75 20 22 50 22 50 Consolidated Langl 12 50 12 50 12 50 10 Crown Mines 10 s. Akt 35 30 25 25 East Rand Propriet 6 25 5 2 50 — Ferreira Deep 25 17 50 22 50 16 25 Geduld 5 5 5 5 Geldenhuis Deep 10 10 . 12 50 12 50 Mever et Charlton i0 90 45 55 Modderfontain B 32 50 35 37 50 40 Modderfontein Deep 10 25 30 37 50 New Modderf. 4 £ Akt 16 25 16 25 16 25 16 25 New Primrose 10 7 50 5 5 Nourse Mines 5 5 5 6 25 Princess Estate — Goerz —■ — — — Robins. Gold 5 £ Akt 8 6 4 4 Rose Deep 17 50 50 15 11 25 Simmer & Jack Propr 5 5 4 75 3 75 Van Ryn ; 22 50 17 50 17 50 17 f0 Van Ryn Deep 15 17 50 20 20 Village Deep 10 11 25 8 75 10 Wit.watersrand Deep 15 13 75 12 50 10 Wolhuter 4 £ Aktien 6 25 6 25 7 50 7 50 Langlaagte Estate 7 50 7 50 5 — Randfontein Central - 2 50 — — New Coch 5 5 5 5 Witwatersrand (Knights) ... 25 25 25 25 Centr. Min. et Invest. Corp. — — — 5 Rand Mines 80 80 75 75 New Kleinfontein 5 5 5 — New Heriot 40 -40 35 35 Johannesb. Cons. Inv 5 5 5 5 Randfontein Estâtes -. — 2 50 — Gen. Mining et Fin. Corp. — — —, — uouuiu.iuut, — lc piiA au crioui iioui; uituiere a rie fixé ces jours-ci ù Londres, à 3 shellings. L'Anglo Java Rubber and Produce vient de décla rer un dividende intérimaire de 10 %. La United Lerdang Rubber Cy, de Sumatra, distri* bue un dividende final de 15 %. ce qui porte le bénéfice pour l'année à 45 %. Aachener Lederfabrik, à Aix-la-Chapelle. Le Conseil d'administration de cette société propose à ses actionnaires de donner un dividende de 25 % contre 20 % précédemment. En temps normal les dividendes étaient en général de 6-7 %. Ciments de Mois, — D'après l'examen du dernier bilan de cette entreprise arrêté au 30 septembre 1916 le bénéfice brut de l'exploitation, joint au report de l'exercice précédent de fr. 6.614,34, s'est élevé b fr. 209.763,26, mais les frais généraux, les impositions intérêts et commissions de banque, intérêts moratoires, et les coupons d'obligations ont formé au débit du compte profits et pertes un total supérieur de fr. 77.433,50, constituant le solde débiteur de l'exercice.Le passif exigible s'élève à fr. 1.112.473 03, contre, fr. 1.111.673.88 de réalisable, y compris les 714.000 francs d'obligations à la souche. Gebriider EnderHu, Druckfabrik und Mechanische Weberei. — Le dividende a été fixé à 14 %, soit C. 56. contre C. 40 en 1915 et de reporter A nouve.ru C. 20.868. AVIS ; Commandes de Cokes » ; La Compagnie du Gaz, d'Anvers, regrette de devoir informer le public de l'Impossibilité où elle se trouve, dans les circonstances actuelles, d'exécuter les commandes de coke qui continuent à lui arriver. La pénurie de charbons domestiques et leur prix élevé a mis la compagnie devant une affluence con-; sidérable de commandes, de sorte que, par suite d'une production plus restreinte de coke, l'exécution | des commandes reçues déjà exigera plusieurs se->, maines encore. i Elle n'est donc pas à même d'accepter encore de nouvelles commandes et prie le public de considérer cet avis comme une réponse aux réclamations individuelles.Aucun tour de faveur ne peut d'ailleurs être ao-cordé à qui que ce soit. Bateaux-Mouches de Charleroi, société anonyme, à Charleroi. — Bilan au 15 décembre 1916. Perte de l'exercice, fr. 343,73. Hall des Messagers, société anonyme, à Liège. — Bilan arrêté au 15 septembre 1916. Solde débiteur, fr. 144.541,69. Cimenterie et Briqueterie de Tilleur, société anonyme, à Tilleur lez-Liége. — Situation au 31 juillet 1916. Perte de l'exercice 1915-1916. fr. 26.683. Produits chimiques et Salpêtre de Louvain, société [ anonyme, à Louvain. — Bilan au 30 septembre 1916. - Bénéfice de l'exercice 1915-1916, fr. 5.270,35. L'Union de Roclenge s/Geer, société anonyme, à ; Roclenge s/Geer. — Bilan arrêté au 31 juillet 1916. Disponible, fr. 2.484,89. Société anonyme belge de Tramways, à Bruxelles. • — Bilan au 31 décembre 1915. Solde débiteur, 177.675 fr. 79. MEMENTO DE L'ACTIONNAIRE ASSEMBLEES ANNONCEES 8 février i Société Lainière Barcelonaise, société anonyme, à 4 heures de l'après-midi, a la Société Générale de i Belgique, rue Royale, 34, à Bruxelles. Kroinhout Motoren Sleepdienst, société anonyme en liquidation à Anvers, à 3 heures de relevée, au » siège social, 51, quai Napoléon, à Anvers. 9 février Forges de Jumet, société anonyme, à 3 heures de relevée, à l'Hôtel de l'Espérance, à Charleroi. 10 février Verreries Bennert Bivort et Courcelles Réunies, société anonyme a Jumet, à 3 heures de relevée, à l'ilôtel Métropole, 31, place de Brouckère, à Bruxelles.12 février Société anonyme de Carreaux Céramiques « Mary wil », société anonyme à Liège, à 4 heures, au s:jège social, 14, place Saint-Paul, à Liège. 13 février Philogyne, société anonyme à Bruxelles, à 3 h. de relevée, au siège social, 80, Grande rue au Bois, à Schaerbeek. 15 février c Belgian Oil and Soap Works, société anonyme à Yilvorde, à 3 heures de relevée, au siège social, à Vilvorde. L'Industrielle Belge, société anonyme à Anvers, à 3 heures de relevée, au siège social, 4. rue des Vanneurs, à Anvers. Compagnie Industrielle du Levant, société ano nyme, à 2 heures de l'après-midi, au siège social, rue Royale, 13, à Bruxelles. Société anonyme des Grès d'Uccle, à 2 heures, 3, rue d'Arlon, à Bruxelles. 16 février Crédit Foncier Sud-Américain (Crédito Territoriale Sud-Américano), société anonyme à Anvers, à 12 h., au siège social, 9, Grand'Place, à Anvers. 17 février Société nouvelle des Constateurs De Vrint, so ci été anonyme à Bruxelles, à midi, place de la Monnaie, à Bruxelles. Comptoir de Charbons Belges, société anonyme, Belgisches Kohlen-Kontor, A., G., à Lodelinsart, à 11 heures, au siège social, à Lodelinsart. 19 février Société anonyme des Glacières de Bruxelles, à 4 heures de l'après-midi, au siège social, rue de la Glacière, 16. Société anonyme des " Sucreries et Raffineries Bul gares, à 11 heures, rue des' Fabriques, Ï0, à Bruxelles.20 février Société Cotonnière de Sâînt*Etienne-du-Rouvray, société anonyme, à l'heure statutaire, au siège social, rue Royale, 64, à Bruxelles. SUCRERIE DE SCHOOTEN Société anonyme en liquidation à Schooten MM. les actionnaires sont priés d'assister à l'assemblée générale extraordinaire, qui se tiendra à Anvers, rue Kipdorp, n» 59, le MERCRKDI 28 FEVRIER 19J7, à 12 ïipures (H. C.). ORDRE DU JOUR : Nomination de deux liquidateurs en remplacement de MM. Alphonse Van de Put et Gustave De Vos. Confirmation et attribution de pouvoirs. Crédit Foncier Sud-Américain Credito Territorial Sud-Americano) Société Anonyme établie à Anvers, Grand'Plaoe, 0 Les actionnaires sont invités à assister à l'assemblée générale extraordinaire qui aura lieu à Anvers, Grand'Place, 9, le VENDREDI 16 FEVRIER, h 12 heures (H. C.). ORDRE DU JOUR : 1° Proposition d'augmenter le capital social de cinq millions de francs, et de le porter ainsi à fr. 22.500.000 par la création d'actions privilégiées du .même type que celles existantes ; 2° Mise en concordance des statuts avec la loi nouvelle sur les sociétés commerciales et limitation du capital privilégié au double du capital des actions ordinaires; modification des articles 5, 7, 29, 33, 34 et 35 des statuts. Pour pouvoir assister à l'assemblée les actionnaires en nom devront se faire inscrire 5 jours avant l'assemblée et les propriétaires d'actions au porteur devront,5 jours avant la réunion déposer leurs actions au siège social ou aux guichets de la Banque d'Anvers, la Banque de Commerce ou la Banque de l'Union Anversoise, à Anvers. ROTTERDAMSCHE LLOYD Prochains départs de ROTTERDAM vers les ports habituels des INDES NÉERLANDAISES S/S " TABANAN "... 2 mars (s. i J S/S " SIND0R0 " .... 23 „ (s. i.) Pour frets et tous autres renseignements, tels que ceux concernant l'EXPÊDITION D'ANVERS, s'adresser aux Agent* RUYS & Co,, 9, Quai Van Dyck, Anvers. On est acheteur Oblig ut. Crédit Hypothécaire Agricole et Urbain d'Egypte. Ind. quant., prix, séries et n"' à Mr Dtl-I hay», 2, avenue Emile Max, Brux»ll««

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires belonging to the category Financieel-economische pers, published in Anvers from 1858 to 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods