Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

632 0
19 December 1916
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1916, 19 December. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Seen on 12 August 2022, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/st7dr2qb3s/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

ANVERS, Mardi 19 Décembre 1916 11 ■miinunnniMr imn întrin-i—rrnmrTi —:—: * Le numéro 10 centimes Cinquante-neuvième Année - N° 17.795 DIRECTION & REDACTION : 14, RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS ABONNEMENTS : Les abonnements pour la ville et les faubourgs son acceptés au bureau du journal, 14, rue Vleminckx.— Pou l'intérieur et l'étranger on peut s'adresser à la poste. LL0YD ANVERSOIS Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la dauM* !i : 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenu Les annonces sont mesurées au lignomètre.— Li titrpç «p naipnt H'anrès l'ésnare nn'ils OCClinen Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires AVIS Toutes les heures renseignées dans notre journal Observations météorologiques de M. F. Agthe,opticien rue Léopold, 51. Anvers, 19 déc. 1916, 11 h. du matin. Baromètre 750. — Thermomètre cent (inaxl 4. — Thmnom. cent, (min.1 0. Pluviomètre : — m/m,—Vent. S.-O.— Prévision : Pluie. Astronomie 20 décembre (Communiqué par l'Observatoire Roval de Belgique à Uccle lez-Bruxellesj Lever du soleil 8 h 4la». Nouv. lune le 24 déc. 21 h.31 m. Coucher du soleil.... 16 3° Prem.quart, le 31. déc. 13 7 „ Lever de la lune 3 33,. Pleine lune le 8 jtnv. 8 42 „ Coucher de la lune.. .13., 6 „ Dern. quart.lelô janv.12 „ 42 „ Haute marée à Anvers Matin Soir 20 déc. ■ • tî h.3t m 20 déc. ... 24 h 10 m. 21 „ ... 12 „ 52 „ 2! ,. 22 ., ... 1 .,32 „ 22 14 13 .. Hauteur du Rhin Cologne 15 déc. 2.21m. Strasbourg 16 déc. 2 31 m. Haningen 16 „ 2.35 „ Lauterbourg „ 4.02 „ Kehl „ „ Maxau „ 3.96 „ Mannheim „ 3.14 „ Germersheim „ 3 46 „ Caub „ 1.96 „ Mayence „ 0.74 „ Ruhrort „ 1 32 „ Bingen „ 1.75 „ Duisbourg „ 1.— „ Coblence „ 2.40 „ Waldshût „ 2.15 „ Diisseldorf „ 2.02 „ Lobith 18 „ 10.94 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 16 déc. 2.33 m. Heilbronn !6 déc. 0.83 m. Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 16 déc. 1.62 m. Constance i6 rlér 1 t4 m. PLUS GRANDES MAREES DE L'ANNEE 1916 Coëtficient tort de hauteur Philippe Anvers de la marée Hauteur Hauteur 20 décembre • 0,94 2,36 2,37 Il janvier 1917 0 0,76 1,90 1,92 2"> janvier * 1,06 2,65 2,67 8 février O 0,83 2,08 2,09 S.t février • 1,14 2,85 2,87 s Nouvelle lune. O Pleine lune. Port d'Anvers ARRIVAGES DU 18 DECEMBRE Steamer Wilford IV, de Tamise. » Telegraaf 1, de Bruxelles. •» Telegraaf III, de la Hollande. Remorqueur Dîna Cornelia, de Boom. » Else, de Gand. Bateau-moteur Moteur 21, de Merxem. » Anna, de Niel. » Eclair 3, de Bruxelles. » Mélanie, de Bruxelles. » Koophandel 3, de Louvain. Allège John, de Burght. » St-Antoine, de Lierre. » Augusta, de Bruxelles. » J. P. Best 5, de Bruxelles. » Vijf gebroeders, de Bruxelles. » Sans repos, de Termonde. » Ver. Fra.nckf. Rhed. 8, de Gand. » Usine d'Everghem 5, de Gand. » A. V. H. 14, de Gand. A. V. H.. 18, de Gand. » Jeannette, de Merxem. » N° 9, de Merxern. » Pélagie, de Turnhout. » LuiK N° 10, de Liège. » Duo 5, de Liège. » Duo 6, de Liège. » Marie, de Liège. » Mutatio, de la Hollande. » .Tan Blockx, de la Hollande. » Heinrich, de l'Allemagne. DEPARTS DU 18 DECEMBRE Steamer Wilford IV, polir Tamise. » Telegraaf I, pour la Hollande. Remorqueur Prés. y. ». Wygaert, pour Gand. .» Dender, pour Gand. » Catherine, pour Gand. » Conçurent, pour Gand. Bateau-moteur Arnold, pour Bruxelles. Allège Maria, pour Doel. » Victoria, pour Willebroeck. . » Edouard, pour Bruxelles. » Odile, pour Bruxelles. » Anversois, pour Wygmael. » Marguerite, pour Merxem. » Joubert, pour Merxem. » Stad Gent, pour Brée. » Parana, pour Masseiihoveii. « Travail & Progrès, pour Hérentlials. » Nancy, pour Beersse. » Zwerver, pour Moll. » Senateur. pour Grobbendonck. » Port de Mer, pour Turnhout. » Cécile, pour Liège. » Marcelle, pour Liège. » Bonne Aventure, pour Liège. » Gabrielle 1, pour Engis. » Gabrielle 3, pour Engis. » Laissez-Dire. pour Charleroi. - » Eugène, pour Charleroi. » Herman, pour Charleroi. Rachel, pour Charleroi. » Mon désir, pour Charleroi. -» Pauline, pour Valencienues. » Yperen, pour la Hollande. » Hedwig, pour l'Allemagne. ARRÊTÉ ayant pour but d'économiser les combustibles et les produits servant à l'éclairage § 1. — Toute espèce de réclame lumineuse est interdite. Est également considéré comme réclame lumineuse, l'éclairage des inscriptions de noms, firmes, etc., au magasins, maisons de commerce, hôtels, restaurants, débits de boissons et cafés, théâtres, cinématographes et, en général, à tous les lieux servant aux divertissements. § 2. — Tous les magasins et maisons de vente doivent être fermés à 7 heures du soir. Il n'est fait exception que pour les pharmacies et les magasins s'occupant principalement de la vente de denrées alimentaires, de cigares, de cigarettes et de tabac. § 3. — Les hôtels, restaurants, débits de boissons et cafés, ainsi que les théâtres, les cinématographes, les locaux d'expositions, les lieux publics servant aux divertissements (music-halls, etc.), doivent être fermés à 10 heures du soir. Les gouverneurs militaires des provîntes peuvent exceptionnellement autoriser que la fermeture ait lieu plus tard, mais jamais après minuit. S 4. — L'éclairage des vitrines ainsi que l'éclairage intérieur des magasins et des locaux et maisons de commerce servant à la vente au public doivent être réduits au minimum strictement, indispensable. Il. en est de même en ce qui concerne'les hôtels, restaurants, débits de boissons et cafés, théâtres, cinématographes, locaux d'expositions, ainsi que tous les lieux publics servant aux divertissements (music-halls, etc.). Les gouverneurs militaires prendront les dispositions nécessaires à ce sujet. L'éclairage extérieur de vitrines et de bâtiments dans un but industriel ou professionnel est interdit. Les gouverneurs militaires pourront autoriser des; exceptions. Dans ce cas, la disposition de la Ire phrase du lr alinéa sera applicable. .§ 5. — L'éclairage des rues et. places publiques. * doit être restreint dans la mesure permise par la sécurité publique. Les gouverneurs militaires auront à prendre les. dispositions nécessaires à ce sujet. 6. — Les tramways électriques et les vicinaux analogues aux tramways doivent restreindre leur service d'exploitation dans la plus grande mesure compatible avec les nécessités du trafic. Les gouverneurs militaires auront à prendre les dispositions nécessaires à ce sujet. .§ 7. — Après 9 heures du soir, tout éclairage permanent des vestibules et des escaliers est interdit. Les gouverneurs militaires pourront autoriser des exceptions à cette prescription. =5 8. — Les pouvoirs attribués ci-dessus aux gouverneurs militaires seront exercés dans le district de la, place forte d'Anvers par le gouverneur de la dite place ^forte. § 9. — Les infractions aux prescriptions du présent arrêté seront punies soit d'une peine d'emprisonnement d'un an au plus et d'une amende pouvant atteindre 10.000 mark, soit d'une de ces deux peines à l'exclusion de l'autre. Les tribunaux et commandants militaires sont compétents pour juger les dites infractions. Bruxelles, le 13 décembre 1916. Le gouverneur général en Belgique, Frhr. von Bissing, Colonel-général. Semences Cette année, il sera impossible d'exporter d'Aile magne en Bëlgique la plupart des semences de légumes. Il ne sera fait d'exception que pour les semences de choux verts, choux-fleurs, choux de Bruxelles, betteraves rouges, radis, raifort, panais, chicorée,' persil, salsifis, raiponce, cresson, oseille, citrouilles, melons, aneth et les herbes servant à la cuisine, à l'exception de la marjolaine. Les autorisations d'exportation nécessaires doivent être demandées à la « Landwirtsschaftlichen Be-triebstelle fur Kriegswirtschafte » à Berlin W., 9, Leipzigerstr., 7. On peut recourir aux bons offices dès commissaires civils en Belgique. L'exportation vers la Belgique des semences de betteraves sucrières continue à être permise. CHRONIQUE-5 JUDICIAIRE Cabinet d'instruction Cette semaine, le service est fait par M. le juge Lamproye. Le régime des Coopératives A noter un jugement rendu naguère en cause d'un Cinéma contre S... L'action est déclarée non-recevable parce que le directeur n'avait pas établi qu'il avait mandat spécial de son Conseil d'administration pour intenter le procès. Il ne suffit pas que les statuts déclarent que le directeur représente. valablement la Société en justice ; la direction des procès n'en est pas moins réservée au Conseil d'administration. La thèse de M. S.... était soutenue également par deux membres du conseil d'administration, qui étaient intervenus pour affirmer ne pas vouloir patronner le procès. Le directeur a tâché de faire déclarer cette intervention non recevable. — L'un d'entre eux; n'a pas fait, dit-il, le versement du cautionnement imposé par les statuts. Il invoque de ce chef l'article 49 de la loi sur les sociétés. — Cet article n'est pas applicable, dit le tribunal aux sociétés coopératives. Main-levée d'opposition On ne peut se faire justice à soi-même. Si vous avez une créance à réclamer à un débiteur, il faut commencer par vous faire délivrer un «titre» qui vous permette de poser dans les formes prescrites, un acte d'exécution. Si vous passez outre, cela devient une « voie de fait » que celui qui en est l'objet a le droit de demander de faire cesser. Dans l'espèce, le créancier avait fait signifier à charge de son débiteur.une opposition sur des fonds lui revenant ; or, non seulement il n'y avait pas de titre pour justifier l'existence de la créance mais celle-ci était même contestée. On ne~conçoit pas que l'on engage des procédures avec autant de légèreté 1 M. le Président s'est empressé d'accorder la mainlevée sollicitée. X XX Un citoyen a disposé, dans son testament, d'une somme de 10.000 francs destinée à la célébration de messes. Les droits de succession sont-ils dus par la fabri que d'église sur ces 10.000 francs ? Telle est la question qui est posée devant le tribunal civil d'Anvers. On a plaidé que ce n'est pas un legs, mais simplement une charge. S'iil fallait déduire 15 % de la somme, il est évident que 'le nombre de messes serait diminué. Mos Stuyck et Stoop ont été les porte-parole dans cette affaire. Le ministère public a donné un avis tendant à décharger la fabrique de toute charge, et à mettre le payement des droits au compte des héritiers du défunt. Le tribunal rendra ultérieurement son jugement. A propos d'une mise à la disposition du gouvernement Deux individus avaient été poursuivis en correctionnelle pour un vol de moutons commis par escalade dans une ferme, à Limai. Un autre vol de poulets aurait été également commis par les mêmes prévenus dans une ferme voisine. Le premier prévenu, B..., qui est un jeune homme d'environ 16 ans, a seul fait appel contre la décision prise par le tribunal correctionnel, qui avait jugé nécessaire de le mettre à la disposition du gouvernement.Le défenseur du jeune prévenu a demandé que la cour d'appel annule la décision prise et qu'elle rende ce jeune homme à sa mère nécessiteuse. L'avocat général ne s'y oppose pas en principe, mais réclame la production d'un certificat justifiant qu'un fermier veut bien se charger du prévenu et le prendre à son service; en attendant, il ne peut que solliciter le maintien de cette mesure administrative.La cour maintient la décision des premiers juges. EXTERIEUR PAYS-BAS L'incendie du Bureau central du téléphone On mande de La Haye, que les communications téléphoniques sont rétablies. La T. S. F. Les journaux néerlandais annoncent la création en Hollande d'une Compagnie de télégraphie sans fil. La viande Le gouvernement des Pays-Bas songe a décréter la défense de vendre de la viande deux jours par semaine. Ces deux jours, le vendredi et le mardi, les boucheries devront être fermées. On étudie la question d'introduire le ravitaillement de la population en viande à l'aide d'une carte de ménage. SUISSE Les chemins de fer On mande de Berne que le président du conseil fédéral suisse a déclaré au cours de la discussion du budget des chemins de fer que la quantité de combustibles importés en Suisse étaient iibsolument insuffisantes et qu£ les chemins de fer seraient près de réduire de moitié le trafic au début de février, si d'ici là un changement n'est pas intervenu dans le mode de livraisons. PORTUGAL Une compagnie de navigation portugaise Le « Diario do Governo » publie l'avis que le Ministre du Travail et de Prévoyance Sociale attend des propositions concernant la création d'un service de navigation entre le Portugal et le Brésil. 1° Un service de passagers et de transport de marchandises entre Lisbonne, et les ports de Per-nambuco, Bahia, Rio de Janeiro et de Saritos, au moins une fois par mois. A l'aller comme au retour il faudra faire escale à Madère et à St-Vincent. 2°) Un service mensuel entre Lisbonne, Madère, Para et Manaos. 3°) Un service de transbordement des ports brésiliens vers l'Uruguay et l'Argentine, et. entre Lisbonne et les ports anglais et français ; le transport des passagers doit également être organisé avec ces derniers pays. La société qui voudrait se charger de ces services devra être portugaise. Les produits portugais devront avoir la préférence, aussi bien à l'aller qu'au retour. SUEDE Le prix du fret On annonce de Copenhague qu'une conférence vient de réunir à Gothembourg les principales lignes de navigation Scandinaves ; les délégués ont décidé d'augmenter de soixante-quinze pour cent le prix de, fset vers l'Amérique. Etaient représentées la Fédération des sociétés' de navigation du Danemark, la ligne Norvège-Mexico, la Compagnie Suédo-Américaine, l'America-Mexico line de Stockholm, ainsi que les sociétés; d'exportation scandinaves. RUSSIE Congrès agricole On mande de Pétrograde qu'au récent congrès d'agriculture, tenu en cette ville, le ministre compétent a déclaré que les gisements de phosphates récemment découverts dans diverses régions de l'empire permettaient à l'agriculture russe de se déclarer indépendante de l'étranger L'anthracite Au récent congrès des mines et de l'industrie métallurgique, réuni à Kharkoff, les délégués ont con staté que l'anthracite était en voie de devenir d'ic . peu le principal combustible de Russie en ce qu concerne les chemins de fer et les fabriques. ETATS-UNIS La benzine L'« Auto » consacre un article sur la question de 1 benzine aux Etats-Unis. En 1909, les Etats-Unis produisaient 13 million de tonnes de benzine et les producteurs en trou vaient difficilement le placement total. Eu 1916, la production monte à 50 millions de ton ues et la demande dépasse à ce point l'offre qut malgré cette surproduction, il y a pénurie de ben zine ; aussi les prix ont-ils augmenté dans d'énoi ines proportions même aux Etats-Unis. PARTIE COMMERCIALE MARCHES DE NEW-YORK ET DE CHICAGO New-York, 16 décembre. Froments. — Import. ports Atlantiques, 400.00 bushels, même jour année précédente 1.045.000 busi: Exportation de toutes les places à l'Est de Rock; Mountains 620.000 busliels. Vendu pour export. 180 boatloads de 8000 busliels Nortlî Spring I, auj. 191,—, préc. 183,— ; Red Winte auj. 166,—, préc. 158,---. Maïs. — Importations ports Atlantiques, 90.001 busliels, même jour année précédente, 126.000 busîi Exportation de toutes les places à l'Est de Rock; Mountains 20.000 bushels. Vendu pour export:, 25 boatloads de 8000 bushels Café. — Vendu : 174.000 balles. On cote : janvier auj. 8,37, préc. 8,51 ; mars, auj. 8,54, préc. 8,68 ; mai auj. 8,67, préc. 8,84; juillet, auj. 8,80, préc. 8,91 sept., auj. 8,91, préc. 9,05. Rio n° 7 disponible, auj. 9 5/8, préc. 9 5/8. Coton. — On cote : Middling Upland, auj. 18,3." préc. 13,60. Recettes journalières, auj. 19.000 balles préc. 46.000. On cote : déc., auj. 17,85, préc. 18,18 ; janv., auj 17,95, préc. 18,26; fév., auj. 18,06, préc. 18,41 ; mars auj. 18,19, préc. 18,54; avril, auj. 18,26, préc. 18,62 niai, auj: 18,37, préc. 18,74 ; juin, auj. 18,41, préc 18,79; juillet, auj. 18,38, préc. 1S,78 ; août, auj. 17,9^ préc. 18,30 ; sept., auj. 16,70, préc. 16,97. Pétrole. — Raff. en caisses, auj. 10,75, préc. 10,75 raff. en barils, auj. 4,50, préc. 4,50 ; Crédit Balances auj. 2,75, préc. 2,75; Standard White, auj. 8,65, préc 8,65. Huile de coton. — Prima summ., yell., mars, auj 12,13, préc. 12.36 ; disponible, auj. 12,40, préc. 12,6(1 Saindoux. — Western steam., auj. 16,95, préc 17,25. Sur.re. — Centrif., auj. 5,39-5,51, préc. 5,39-5,51 ; id raffiné Eagle Stand., graii. auj. —,—, préc. —. Essence de terebenthink. — Auj. 56 1/2, préc. 56 1/2 Suif. — N. Y. Prime City, auj. 12,—, préc. 12,—. Frets pour céréales. — New-York à Liverpool auj. nom., préc. nom. ; New-York à Londres, auj nom., préc. nom. par bushel. Frets pour coton. — New-York à Liverpool, auj 2 d., préc. 2 d. Frets pour pétrole. — New-York au Royaume Uni auj. —/—, préc. — /—. Chicago, 16 décembre. Froments. — Importations places Ouest, 7l0.00i bushels, même jour année préc. 2.207.000 bushels. On côte: déc., auj. 1511/2, préc.142 1/2 ; mai, auj 162 5/8, préc. 154 1/2 ; juillet, auj. 137,—, préc. 131 3/4 Maïs. — Importation des places de l'Ouest, 610.001 bushels, même jour année précédente 947.000 bush On cote: déc., auj. 891/8, préc. 87 5/8, mai, auj 917/8, préc. 89,— ; Juillet, auj. 91 1/4, préc. 88 1/2. Avoine. — On cote: déc., auj. 49 1/4, préc. 46 3/4 mai, auj. 53,—, préc. 50,—. Saindoux. — On cote : déc., auj, 16,50 préc 16,80; janvier,-auj. 16,—, préc. 16,30; mai, auj. 16,05 préc. 16,30. Pork. — On cote : déc.. auj., —, préc. 27,80 janvier, auj. 27,90, préc. 27,05; mai, auj. 26,65, préc 26,75. Ribs. — On cote : déc.. auj. —, préc. —,— janvier, auj. 13,70, préc. 14,— ; mai, auj. 14,07 1/2 préc. 14,37 1/2. Shortribssides. — On cote: auj. 13,20 à 13,90 préc. 1^50 à 14,—. ""INFORMATIONS FINANCIERES BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS Séance du 1.8 décembre. — Notre marché ne retrouve pas la belle assurance avec laquelle il s'aventuraii encore au début de la semaine dernière. Depuis qu'est survenue la surprise des propositions de pourparlers de paix, on paraît s'être rappelé combien peu sûr est le terrain sur lequel se sont échaffaùdés les cours de maintes valeurs, et provisoirement, on est redevenu plus réservé. Cela, nous vaut aujourd'hui une séance beaucoup plus calme quoique rela fixement soutenue. En fonds d'Etats les valeurs argentines ont encore eu à soutenir le choc d'offres nombreuses qui entraînent un fléchissement irnpor tant des cour.s que nous avons notés vendredi dernier, les Cédules en-même temps-ne trouvent plus si facilement preneur- Eu valeurs caoutchout.ière.-les échanges sont restés plus ou moins actifs, l'ensemble des prix -obtenus se tient en-dessous des cotes précédentes mais la clôture se fait en tendance raffermie. Le groupe pétrolifère est peu travaillé cl les prix sont indécis. Nos rentes belges et lots de villes sont plutôt fermes. Belge 3 % mai 70,75-71,50, émission anglaise 80,50-81,50, Bon du trésor ' "/, 1917 100,75-101,50, Annuités 3 % 76-77, Anvers 1887 83,25 84,25, Anvers 190:' 69-70, Bruxelles 1905 69-70,50, Gand 1896 62,50-63,50, Liège 1897 62-63, iOt du Congo 83 A. Parmi les valeurs internationales, les rentes exoti ques, sans être en reprise, se défendent mieux, exception faite toutefois des Cédules Argentines qui s'inscrivent comme suit: Cédules nouvelles 108-110, les K 5 % se rétrouvent aux environs de 96,50-97,50, on ne fait rien en L, une demande limitée en H permettrait de faire environ 118, les or 5 % ont été cédées à 105,25-106,25. Les fédéraux Argentins ont également perdu de leur résistance. Les 4 1/2 Intérieur et Extérieur s'obtiennent à 97-98, le 4 1/2 1911 est offerte à 97 P, le 4 % 1897 a valu 84-85, Buenos-Ayres 4 1/2 95,75-96,75, le Pavimentation se présente à 91 P. En dettes brésiliennes le 5 % Funding 1914 est moins bien à 102,50-li~,25, les autres types de rente ont peu varié Brésil 41/2 1883 80,75 A., le 4 % 1910 72-73, le 4 % 1889 72,50 A., 72,75 P., le Rescission 72,75-73,25. Uruguay 3 1/2 72,50-73,50, le 5 % 1914 89,50-90,50, la Cédude uruguayenne 103,25-104,25. Chili 5 % 1911 97-98, le*4 1/2 1889 90,75-91,75. Dettes asiatiques. Chinois 41/2 88,75 P., le 5 % 94.75-95,75. Japon Railw. 104,50-105,50, le 41/2 1905 101-102, le 4 % 1905 92-92,75. En dettes continentales les cours se répètent.Russe 3 % 1859 64 A., le 4 % 1902 67,50 A., .le 4 % 1880 79-80,50, le Nicolas 86,25 A., 87 P., le 5 % 1906 97,25-98,25. Roumain 4 % 1890 78-79, le 4 % 1908/10 67,50-b8,;>., le 4% 1894 66,75-67,75, le 4 1/2 1913 71,75-72,75, le 5.% 1903 82,25-83,25, Serbie 4 % 56-57, Bulgare 72,50-73,50, Portugais 51-52, Hongrois 4 % or 65 A., Métalliques 61 A., Bucharest 1898 72 A., le 4 % 1895 70 A. Sans qu'il en soit résulté chaque fois des affaires faites il se présente cependant des cours plus nombreux en actions diverses. Capital Tram, de Rotterdam 101 A., 103 P., la divid. 27 A., capital Saratow 92,50 nominal, dividende Saratow 30 A., capital Rosario 79 A., dividende 30 A., capital Kiew 99-100 environ, Kiew Russe 1075 environ. Capital Electrique Anversoise en reprise à 275-285, capital Escaut 110-115 jouiss. Crédit Foncier Sud Américain 1740 A., ex-coupon de fr. 90, privil. Crédit National Industriel 275-280, l'ordinaire 265-270, Liebig 545-555. Il se présente des demandes en titres hypothécaires et pour quelques obligations de tramw. privil. Pastorale Banque Belge et Foncier Sud-Américain 1090 A., obligations Pastorale et Foncier Sud-Américain 483-487, oblig. Banque Belge 485,50-489,50, oblig. Hypoth. du Canada 469-473, oblig. Sté Qénérale Belge Argentine 427,50-432,50, oblig. Tram. Rotterdam 432,50, oblig. Tram. Rosario 408-412. Les pétrolifères sont assez négligées et plutôt lourdes, Astra Romana 1205 P., sans demande, ordinaire Grosnyi 2630-2680, privil. 2940-2980, dividende Roumanie 90 P. Ouvrant légèrement en dessous des derniers cours les valeurs caoutchoutières parviennent tout de même à nouer des transactions régulières ; les cours se tassent encore au cours de la séance puis reprennent de manière à clôturer aux environs des prix du début. Kalitenga 40-42,50. La production de novembre de cette société atteint 16.997 livres angl., contre 16.555 pour le mois d'octobre et contre 9.153 pour novembre de l'année 1915. Sennah 62,50 67,50, Galang 5,70-6,15, Kuang Rubber 63-65, capital Tjisa-lak 65 P., les parts 175 P., capital Deli Moeda 239-243,50, dividende 70-72, Financière 160 A., 167,50 P., Kuala Lumpur 143-147,50, Federated 637,50-660. Obligation Tanganyika 191 -192,50. i BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES i Séance du 18 décembre. — La grande question poli tique actuellement en suspens, nous voulons parle de l'offre de paix, continue à influencer les transac lions de la Bourse. De nouveaux vendeurs se pré , sentent, en effet, et quantité de cours s'alourdissen un peu plus. On ne pense pas, toutefois, que ceth s tendance puisse s'accentuer beaucoup. Mais voyons les cours. Ceux de nos renies et lot de villes ne se modifient guère : Rente belge 3 70-71 1/8 ; Bons du trésor 4 % 1917 100,75-101,25; Crédit Connu. 4 % 1916, 94,25; Anver 1903, 69,75-70 ; Anvers 1887, 83,25-84 ; Bruxelles 1905 70-70 3/8 ; Gand 1896, 62,50-62,75 : Liège 1897, 62,25 Liège 1905, 64,75. Le màrché des obligations industrielles garde se. bonnes dispositions antérieures. 11 y a toujours ar gent en 4 % Tramways de Livourne à 415, en 5 s Tramways Toscans à 460, on fait 452,50 en 4 % Tram ways d'Anvers, on retrouve les 6 % Estampage di Donetz à 515 argent, les 5 % Pétroles de Grosnyi B i J 490 argent. Les titres bancaires enregistrent un certain mouve ment d'affaires. La Banque de Bruxelles est soutenin à 825, 827,50, la Caisse de Reports est bien à 1280, lt Crédit Liégeois est indécis à 460, ainsi que l'ordi 1 naire Crédit National Industriel à 266. . On travaille assez couramment les valeurs de trans ports, et leurs cours font preuve de bonne résis tance. I.'ord. Chemins de fer au Congo est mèm< on avance à 1105, la jouiss. est ferme à 380, 385, e la fond, est demandée à 2925. En div. Tramways d'Anvers, il y a papier à 41 on cote 115 en priv. Astrakhan, on est bien en div Bruxellois de 805 à 817,50, il y a papier en cap. Bu carest à 97.50, on est ferme en Espagrie Electrique: à 121, 122 en cap. et à 47, 46,50 en div. D'autre part on cote 28,50 en div. Rosario, 1525, 1500 en fond Tientsin, on progresse à 945, 955 en fond. Finan cière de Transports et on se soutient à 129, 129,50 ei . priv. et à 11 1/2 en div. Vérone: Les valeurs sidérurgiques ont un marché presqu< nul. On rencontre- le cours argent de 1080 en Cocke rill (ancienne), les coins faits, de 200 en cap. Olko vaïa, de 627,50 en cap. Tôléries de Konstaiitinowka Les valeurs charbonnières manquent, aussi d'acti \ i té, sauf toutefois en ce qui concerne les titres hol landais. Ainsi, on relève de bonnes affaires en Wil lem-Sophia, qui parvient à gagner d'èmblée le coui; de 1160 pour s'avancer ensuite jusque 1190 : on 1< préfère pour l'instant à la I.aura Vereeniging, qu se soutient toutefois à 1550, 1560 en cap..et de 995 ; 970 en div. Quand nous aurons renseigné les cour: de 190, 188,75 en ord. Prokhorow, nous aurons relevt tout ce qu'il y avait à dire aujourd'hui de ce com partiment. Nous avons indiqué vendredi le cours d< 2525 en Nord de Charleroi ; c'est 2575 çfu'il faut lire Quelques transactions sans tendance bien déter minée aux petites rubriques. Les Mines de Fer d< Bacarès sont soutenues à 84, 84,25, la div. Mine-d'Or Australiennes est à 55 argent, la Nébida fai 155, la priv. Malogne est mieux à 190, et lord, es plus lourde à 40, la priv. Katchkar est ferme à 32,50 33,75, 35, et l'ord. est à 5 argent. En Gaz Belge, il y a acheteur à 875 et vendeur i 890, la cap. Electricité de Rosario est à 115, l'Auei I Italien à 16 3/4, l'ord. Cotonnière du Rouvray à 125 et l'ord. Now à 45, 47,50. Le groupe caoutchoutier est plus calme et les quel ques ventes qui s'y effectuent font fléchir les cours Ainsi on se tasse en Batangara à 147,50, 145; en Ga lang Besar à 6, 6 1/8, en Sennah Rubber à 65,50, 66 65,75, en Soengei à 475, 470, 472,50, 475, 477,50, 475, e en Zuid-Préanger à 140. 137,50. l.a cap. Java, pai contre, est plutôt mieux à 140, 142,50, 145. Les valeurs coloniales éprouvent, de leur côté, cer taines difficultés à se maintenir. On est hésitant ei Kasaï à 67,50, 68, en Plantations Lacourt à 500, 495 490 en cap., à 530, 527,50, 520 .en fond., en Union Mi nière cap. à 1550, 1545, en Tanganyika a. 76 3/4, 76 1/2, 76 1/4, 76 1/8, mais on est soutenu en ord. Katariga à 2335, 2342,50, 2330, 2325. En valeurs diverses, les cours ne sont pas troj discutés. L'ord. Pêcheries à Vapeur est même en nouveau progrès de 450 à 470 ; la cap. Boryslaw se retrouve à 46,50, la cap. Sucrière Européenne fait 75, 76 : la fond. es1 bien m 47 , 48,50. En Sucreries de St-.lean, on cote 100, 97,50 en cap. et en fond. 148.75, 147,50, 150, 145. On recherche les Papeteries Virginal qui déclarent une dividende final net d'impôts df 20 % de 'sorte que le dividende de l'exercice clôturé au 30 juin 1916 s'élève à 40 % contre 30 % pour l'exercice antérieur. Au groupe étranger, pas de tendance bien définie La Kaïping est ferme à 51, 51,25, 51,50 et l'obligation est demandée à 502,50. La Barceiôna se retrouve à 77,50, 78 ; la cap. Agricole d'Egypte fait encore 95. la. cap. Anglo-Allotment est lourde à 50, la cap Héliopolis cote 112,50, mais reste demandée à 115, la Lujar est . hésistante à 760, 755, la petite Villa del Prado est encore à 8 1/2, la privil. Dyle et Baca-lan progresse à 520, 530, la Burbach est en bonne voie à 1600, 1610, 1620 et la M'étall. Russo-Belge se retrouve à 2035, 2050. Il y n acheteurs d'obligations de la Compagnie Auxiliaire Industrielle et actions Usines Métallurgiques du Hainaut. Le cuivre américain. — Comme preuve de l'excellente situation dont bénéficient les producteurs de cuivre américain, on peut citer la Nevada Consolidated Copper Co, qui, pendant les neuf premiers mois de l'année courante, a vu s'élever sa production de cuivre à 68 millions de livres (44 1/2 précédemment), et dont, le bénéfice brut s'est élevé en . même temps à 11,54 millions de dollars (3,67). On a déjà payé en dividendes 4,50 millions de dollars (contre 2 millions), et reporté à nouveau 6,24 millions de dollars (contre 1,04). Au cours de la même période, la China Copper Co, a vu également sa production s'élever à 55,97 millions de livres (contre 48,73), le bénéfice brut à 9,17 millions de dollars (contre 4,28). Elle a réparti 5 millions de dollars (contre 1 3/4) en dividendes, et reporté à nouveau 4,41 millions de dollars (contre 2,71). La Rav Consolidated Copper Co a vu s'élever sa production pour les trois premiers trimestres à 531/2 millions de livres (contre 44), et son bénéfice net à 8,70 millions de dollars (contre 2,95). Elle a payé pour cette période 2,76 millions de dollars en dividende (contre 1,09), et reporté à nouveau 5,98 millions de dollars (contre 1,77). Depuis lors, pour le 4e trimestre, des dividendes extraordinaires ont été déclarés par cette compagnie. L'avenir de la culture du caoutchouc aux Indes néerlandaises XIX Pour le « sheet » (qui est peu travaillé mécaniquement) ,et pour le « crêpe » on l'attribua aux arbres trop jeunes, mais aussi à la. coagulation à l'aide d'acide acéteux, ou à l'absence de tension pendant la coagulation .chez les boules de para ce symptôme se présente) ou enfin — et ceci semblait inévitable — à la variété il' « Hévéa » plantée dans les plantations, et qui ne serait pas celle qu'il faudrait.Il n'esi donc pas étonnant que le but était la « standardisation » du produit de plantation (qu'on essaya d'atteindre en recommandant une préparation uniforme, dans toutes les plantations), c'est de laque provient aussi le précepte : évitez le plus possi ble toute manipulation mécanique excessive, de là, aussi, les essais nombreux pour imiter le procédé du para. Ayant de rechercher, si par ces voies on attein drait le. but désiré, nous examinerons à l'aide de quelques chiffres, dans quelles proportions les qualités des divers produits île plantation diffèrent, et voyons .-iprès si le para brésilien est effectivement supérieur au meilleur caoutchouc dé plantation. Afin de résoudre ce premier problème, le service de documentation du commerce et de l'industrie de caoutchouc, dont le siège est à Delft, pour répondre au désir de la commission,de l'exposition de Batavia, a demandé aux courtiers, importateurs et directeurs de sociétés caoutchoutières à Amsterdam, Rotterdam, Londres et Anvers, de lui envoyer, à l'examen, un certain nombre d'échantillons de First Latex Hevea Rubber ». Ces 137 échantillons ont été soumis à une analyse chimique, physique et technique, très minutieuse.Nous n'entrerons pas dans des détails quand à cet examen. Nous tiendrons uniquement compte dans le Jahleau XI des maxima et minima des nombreux chiffres obtenus. Ou pourra en déduire immédiatement que malgré la composition chimique différente, la teneur en caoutchouc, de tous cés échantillons était sensiblement la même! e* que nous avions affaire, en réalité, avec des produits très semblables sous le rapport chimique. Jej ne crois pas qu'on pourrait trouver beaucoup dej produits naturels, qui possèdent une composition.clii inique aussi constante que celui-ci. Tableau XI Maxima et minima des résultats obtenus a t l'examen scientifique de 137 échantillons fist i latex hevea rubber provenant d'Amsterdam, de Rotterdam, de Londres et d'Anvers | » 8 J ! S ' „ Ilsi 1 11! 1.-5? ! 1 II iljïï! i <= ° ™ o "5 ^ -oj ™ g/° -et- .g s S Z £ - g - ^ -ë • == ; g = 2 = ^ g M « LÎ? t— £ S O S i O-OJ ^ t— o m E Kg màx : 1 08 3,8 0 87 3,76 94 6 1,3 149 151 t 18 3 6 44- c. M ' Kr ! min.: 0 18 1.5 0,15 2,18 9J1 0 1 28 6 4 2 1 7 2 27 c M Il en est tout autrement des qualités physiques. Chez le caoutchouc brut (•'est-àdire le non vulcanisé) le chiffre de viscosité sert de hase jusqu'à mi certain point. L'importance. dé celui-ci indique l'état plus ou moins sirupeux d'une solution (h; concentration de terminée. (A SUIVRE.) (Voir Li.oyd Anversois des 27 , 28, 29, 30 novembre et "lr, 2. 4, 5, 6, 7, 8, 9, 11, 13, 14, 15, 16 et 18 décem-' bre 1916). MEMENTO DE L'ACTIONNAIRE ASSEMBLEES ANNONCEES 20 décembre Banque Internationale de Rruxelles, société a; o-riymè, à. 12 heures, au siège social, 27, avenue des , i Arts, à Bruxelles. Banque de Bruxelles, société anonyme, à 4 heures de relevée, au siège social, rue Royale, 62, à Rru-, xelles. Société anonyme des Carrières Caulier, à Neuf-villes-Soignies, à 12 h. 1/2, rue des Paroissiens, 34, 1 à Bruxelles. Sucreries-Raffineries .VI. et W. Le Docte, société-| anonyme à Gemblôux, à 1 1 h. 1/2, rue Van Moer, .7, . à Bruxelles. Société Générale Belge-Argentine Société anonyme à Anvers Assemblée Générale Complémentaire MM. les actionnaires sont priés d'assister à l'as-; semblée générale complémentaire de notre Société qui se tiendra le JEUDI 28 DECEMBRE prochain, à Il heures du matin, au siège social, 23, place <\o .Vlteir, à Anvers. ORDRE DU JOUR : 1° Rapport des Administrateurs et rapport des Commissaires sur le bilan au 31 décembre 1915 ; 2° Adoption du bilan et du compte de profits et. pertes ; 3" Déoharge aux Administrateurs et aux Conunis-. i sa ires. Pour prendre part à l'assemblée, MM. les actionna ires auront soin de se conformer aux articles 31 et 32 des statuts. LES ETABLISSEMENTS HELLEMANS, MERTENS & Co Société Anonyme Messieurs les actionnaires de la Société Anonyme Les Etablissements Hellemans Mertens & Co sont convoqués à l'assemblée générale extraordinaire qui aura lieu le 28 DECEMBRE prochain, à 12 1/2 heures, à l'Hôtel de Londres, avenue De Kevzer, à Anvers. ORDRE DU JOUR : Proposition de modifier l'article 18 des statuts, en fixant le nombre des Administrateurs à cinq au lieu de trois. Les actionnaires sont priés de se conformer à l'article 31 des statuts. Le dépôt de titres peut se faire : à Anvers : au Siège social ; à Bruxelles : à la Caisse Générale de Reports et de Dépôts. LES ETABLISSEMENTS HELLEMANS, MERTENS & Co Société Anonyme Messieurs les actionnaires de la. Société Anonyme , Les Etablissements Hellemans Mertens & Co sont convoqués à l'assemblée générale extraordinaire qui aura lieu le 28 DECEMRRE prochain, à 13 heures, à l'Hôtel de Londres, avenue De Keyzer, à Anvers. ORDRE DU JOUR : Nomination d'Administrateurs et Commissaire. Les actionnaires sont priés de se conformer à l'article 31 des statuts. Le dépôt de titres peut, se faire : à Anvers : au Siège social ; à Bruxelles : à la Caisse Générale de Reports et de Dépôts. Sucrerie et Raffinerie de Pontolongo AVIS Le Conseil d'administration a l'honneur de porter : à la connaissance de MM. les obligataires que seront i payables, à partir du 2 janvier prochain : 1° Le coupon il" 11 des obligations 5 de. 500 fr., sous-déduction de la taxe de 6 %' sur le revenu, par ; fr. 11,75; 2° Les obligations remboursables, sorties au tirage du 25.septembre 1916, par 500 francs. .Ces obligations devront être munies des coupons n0* 12 et suivants. Tout coupon manquant sera#déduit du capital à rembourser. Ces paiements seront effectués : à BRUXELLES : à la Société Générale de Belgique, à la Banque Josse Allard, i à la Banque Internationale de Bruxelles, ■ à la Caisse Générale de Reports et de Dépôts, j au Crédit Anversois. à ANVERS : à la Banque d'Anvers, au Crédit Anversois. X. B. -— La liste des numéros de? obligations i remboursables se trouve à la disposition des in té i ressés au siège social et chez les banquiers de la | Société. Nederlandsche Elevator Maatschapp^j ROTTERDAM Messieurs les actionnaires sont priés d'assister à l'assemblée générale des actionnaires qui aura lieu à Rotterdam (notarishUis), le MERCREDI 27 DECEM-| BRE 1916, à 2 h. 1/4 de l'après-midi. Pour y assister Messieurs les actionnaires devront | se conformer à l'article quinze des statuts et dépo-, ser leurs actîons à la Marx & Co's Bank, Rotterdam, ; où l'ordre du jour se trouve à l'inspection des ac-i tiorin aires. Rotterdam, le 16 décembre 1916.- ' Le Conseil d'Administration. H. RISTELHUEBERS Nachfolger 32,.longue rue du Nord, ANVERS Départs par vapeurs tous les 10 jours à Emmerich, Duisburg, Ruhrort Uerdingen, Diisseldorf &Koln et en transbordement pour toutes les places à Intérieur de tallemagne, etc. et vice-versa

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires belonging to the category Financieel-economische pers, published in Anvers from 1858 to 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods