Informations belges

813 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1917, 16 Avril. Informations belges. Accès à 02 decembre 2021, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/m901z42r82/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

N° 307 16 Avril 1917 Informations Belges Ótoservation ixnportalite Les dimcultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur source. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur source. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les communications de service : 52, rue des Gobelins, LE UA.VRE (Seine-Inférieure) Prance. Les Socialistes Catalans répondent à l'appel des ouvriers belges aux ouvriers du monde entier. — M. Emile Vandervelde, ministre de l'Intendance belge et Président du Bureau socialiste international, a reçu une Adresse des socialistes catalans. Cette Adresse, signée par 149 militants, est présentée sur papier de luxe, dans une magnifique couverture de parchemin que décore une très artistique calligraphie. « Camarade Emile Vandervelde, « Nous avons lu, avec une profonde émotion, votre appel à l'Internationale socialiste. Nous connaissons les faits, et, du plus profond de notre personnalité d'hommes libres, nous les avons condamnés de toute la force de notre être, et nous nous trouvons, de la sorte, plus liés, encore, à ce peuple belge admirable, que nous avions déjà appris à aimer dans des temps meilleurs. « Mais, devant votre appel, nous autres, socia-listesnationalistes catalans, fils d'un peuple qui connaît, par sa propre expérience, les graves maux des dominations étrangères, nous croyons de notre devoir de publier ces sentiments et de vous en faire offre, à vous, par qui nous voyons représentée toute la Belgique qui souffre ce monstrueux esclavage, que l'humanité s'était fait l'illusion de ne plus jamais endurer. « Ne cherchez pas le groupe catalan aux listes de l'Internationale. Malheureusement, comme en tant d'autres choses, notre personnalité nationale se trouve, à ce sujet, absorbée par la personnalité générale espagnole. Mais ce groupe socialiste catalan, adhérant par son sentiment à l'Internationale, en réalité, il existe ; nous le sommes, nous-mêmes, et beaucoup d'antres. « Nous autres qui, ayant compris que le progrès de l'humanité doit être le fruit de la collaboration et de la vie en communauté de tous les hommes et de tous les peuples, nous voulons améliorer notre patrie, la Catalogne, pour en faire un instrument d'amélioration humaine ; nous qui croyons que l'exploitation ou le sacrifice d'un homme ou d'un peuple par un autre homme ou un autre peuple, est un grave préjudice pour l'humanité ; nous autres, Catalans, qui savons, par amère expérience, le bien que fait aux hommes qui souffrent à la suite d'injustices sociales, de sentir, bien près d'eux, l'adhésion de leurs semblables,nous venons vous dire que nous sommes absolument avec vous en la digne protestation que vous soutenet contre les procédés des autorités allemandes et que nous sentons, comme si elles étaient nôtres, les douleurs de vos compatriotes déportés. « Que la victoire de votre armée et de celle de vos alliés, pour laquelle nous faisons les vœux les plus sincères, serve à instaurer dans le monde un nouveau régime de liberté et de respect par la dignité et la vie des hommes et des peuples, qui rende pour toujours impossibles ces déviations que paient si cher les hommes d'aujourd'hui. « Barcelone, décembre 1916. » (xx). — Les déportations continuent. — D'après le Telegraaf, d'Amsterdam (numéro du 15 avril 1917), dans le Nord de la Flandre orientale les Allemands ont apposé des affiches annonçant la déportation prochaine des Belges de 17 à 35 ans. (xx). — Les Allemands vont-ils évacuer la Belgique ? — Le Telegraaf, d'Amsterdam (numéro du lo avril 1917), rapporte qu'au Sud de Gand les hommes de 17 à 45 ans ont été obligés de signer un engagement de ne pas se battre contre les Allemands." L'Allemagne veut ruiner industriellement la Belgique. Un industriel allemand, avec la complicité des autorités supérieures allemandes, vole un secret de fabrication à son principal concurrent belge. — Les Allemands profitent, on le sait, de leur occupation de la Belgique pour la mettre hors de combat au point de vue industriel. La destruction des usines, pendant les premiers jours de la guerre, la réquisition des machines, des techniciens et les différentes mesures d'exploitation systématique, édictées par après, le prouvent. Cela est si vrai que, plus d'une fois, ces réquisitions de matériel et d'ouvriers s'effectuèrent sous le contrôle même des concurrents allemands des industriels belges expropriés. On trouvera ci-dessous la relation d'un fait de ce genre, mais d'une gravité tout exceptionnelle : il s'agit, en effet, du vol, avec l'aide du ministère de la guerre de Berlin, d'un secret de fabrication.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Informations belges appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Le Havre du 1916 au 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes