Informations belges

319 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1918, 03 Novembre. Informations belges. Accès à 03 août 2020, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/hm52f7kp6q/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

INFORMATIONS BELGES Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publicatioa. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source offieieuse ou officielle belge. Les notes «Tinformation directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe Adresser les communications de service : 29, rue Jacques-Louer, ILE HfVVRE (Seine-Inférieure) France. MM. Max, Pirenne et Fredericq libérés. — Il résulte de renseignements sûrs, reçus par le Gouvernement belge, que M. Max, bourgmestre de Bruxelles, a été effectivement libéré, mais avec résidence obligatoire à Geslar, près de Brunswick. Les professeurs Pirenne et Fredericq ont été libérés avec autorisation de rentrer en Belgique. Les Belges en Afrique. — Musinga, roi du Ruanda, fait un don aux Orphelins beiges de la guerre. — M. Renkin, ministre belge des Colonies, vient de recevoir du roi Musinga, souverain du Ruanda, région de l'Afrique orientale allemande occupée par l'autorité belge, une superbe défense d'éléphant. Le roi Musinga a exprimé le désir quele produit de la vente de cet ivoire soit versé aux œuvres belges des orphelins de la guerre. Ce trait prouve le loyalisme des populatious noires du territoire occupé et en quelle estime y est tenue, par le principal chef indigène, l'administration belge. Il répond aussi une fois de plus à la légende que les Allemands voulaient accréditer à savoir que le roi Musinga était en révolte contre l'autorité belge. (xx).— La fuite des « aktivistes ». — On annonce de Roosendael (Hollande) l'arrivée dans cette ville de M. Raphaël Verhulst, membre du pseudo « Conseil de Flandre ». A ceux qui interrogeaient le fugitif, il répondit en balbutiant : « Je retournerai bientôt ». Cette réponse amena le sourire sur bien des lèvres. D'autres ' agents de l'Allemagne continuent d'arrivar, notamment MM. Claus et Severijns, qui, à des titres divers, jouèrent un rôle dans la tragi-comédie « aktiviste ». (xx) — L'union sacrée n'est pas un vain mot pour les Belges. — Un chanoiiiç et un pasteur protes-I tant, patriotiqmment unis, sont reçus ensemble par les Belges de Washington. — Mgr Carton de Wiart, secré-t taire de l'évêché de Westminster et chanoine de Nainur, j qui va représenter le gouvernement belge aux noces I d'or ecclésiastiques de Mgr Gibbons, l'illustre prélat amé-[ ricain, est arrivé en Amérique. Il a fait le voyage en compagnie de M. le pasteur Blommaert, aumônier en chef du culte protestant dans l'armée belge, qui s'est rendu aux Etats-Unis en mission de propagande patriotique.Mgr Carton de Wiart et M. l'aumônier Blommaert ont «té reçus par M. de Cartier de Marchienne, le ministre belge à Washington. L'accueil le plus chaleureux leur a été fait par le représentant de 1* Belgique, auquel s'étaient joints de nombreux compatriotes et dos personnalités américaines. (xxi — Un enthousiaste hommage hollandais aux Œuvres belges d'assistance en territoire occupé. — Après avoir dit les magnifiques résultats obtenus en Belgique et en particulier dans l'agglomération bruxelloise par les OEuvres d'assistance appelées à la vie depuis le début des hostilités, le correspondant bruxellois du grand quotidien d'Amsterdam Het Algemeen Han-delsblad, numéro du 18 octobre 1918, édition du soir, écrit : « Les milliers de personnes qui depuis quatre ans, avec un zèle qui jamais ne faiblit ni no fit défaut, ont donné tout leur temps à ces œuvres de bienfaisance, en dehors du cercle de leur activité, ne sont pas même connues nominalement. Chaque œuvre porte le nom qu'elle a reçu à sa fondation et qui, souvent, est très naïf, d'une naïveté touchante ; mais jamais on n'entend prononcer le nom de quelqu'un. C'est seulement dans les nombreuses circulaires dout on submerge les Belges ne siégeant pas daus les comités — circulaires qui mendient do vieux vêtements, des étoffes de laine, des chaussures, du vieux papier, des bouchons de liège usagés et ainsi de suite — qu'un nom est cité ; c'est toujours celui d'une personne qui vous est totalement inconnue. « C'est la Belgique, une Belgique qui provisoirement n'est représentée par aucun gouvernement, la grande Belgique anonyme — que l'on peut comparer maintenant à une vaste étendue d'eau, animée de mouvements profonds, sur laquelle n'apparaissent ni vaisseaux, ni mâts, ni lourds nuages do fumee — qui, sans pression, sans tumulte, par ses propres forces organiques guérit les blessures qu'elle ressent et dont elle souffre profondément. N° 859 3 Novembre 1918

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Informations belges appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Le Havre du 1916 au 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes