Informations belges

130 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1917, 22 Juin. Informations belges. Accès à 05 juin 2020, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/2b8v982t8t/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

N° 373 22 Juin 1917 Informations Belges Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles le presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou ae leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur source. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur source. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les communications de service : 53, rue des Gobelins, K-.E HA.VUE (Seine-Inférieure) France. (xx). — La crise alimentaire en Balgique occupés. — Unjournal teutonisé prend la défense du « Comité National de Secours et d'Alimsnta-tion ». — Comme les administrations communales, le « Comité National de Secoure et d'Alimentation » mat tout en œuvre pour améliorer le sort des populations des territoires belges envahis, niais, comme elles, il est en butte aux violentes attaques des feuilles à la solde des « Komm mdanturen » qui rendent administrations et Comités rjsponsables de la crise alimentaire, due aux réquisitions allemandes et aux torpillages des bâtiments ravitailleurs. Unjournal bruxellois teutonisé, La Belgique, cependant, prend la défense du Comité National. Dans le numéro du 17 juin de la feuille en question, un collaborateur de cette dernière raconte qu'il « a eu le plaisir, ainsi qu'on dit, de remettre à sa place un Monsieur qui faisait fort vilainement le procès du « Comité National ». Il lui a' adressé devant auditeurs, les paroles ci-après : « Monsieur, j'ai l'honneur de ne pas vous connaître, mais je ne vous en envoie pas moins dire que vous me faites l'effet d'un fort misérable individu. Nous mangeons de mauvais pain, c'est entendu, mais peut-être n'avez -vous pas encore eu le temps de vous dire ce que tout le inonde depuis trois ans se répète, à savoir que « c'est la guerre » et que, sans l'existence et la constante intervention du Comité national, il y a des chances pour que, depuis quelque temps déjà, vous fussiez à six pieds sous terre. Le Comité national délivre, pour l'instant, aux boulangers, de la farine qui laisse, j'en conviens, passablement à désirer, mais le Comité national est précisément dans le cas de la plus jolie tille du monde, qui, quoi qu'elle en ait, ne peut donner que ce qu'elle a. Priez Dieu, Monsieur, si vous y croyez, qu'il vous départisse par le même intermédiaire la même quantité suffisante jusqu'à la fin de la guerre et subsidiairement que, dans la mesure du possible, il se puisse fabriquer avec cette farine, un pain quelque peu meilleur. Pour le surplus, Monsieur, j'entends pour ce qui regarde les accusations qu'à propos de café et de cacao vous venez de lancer à l'adresse de ces Messieurs du Comité — des « Comitards », ainsi que vous les appelez — vous me permettrez de vous dire que se sont là d'intolérables infamies. « Il est possible, il est même vrai, hélas ! que, parmi tant de gens qui tournent dans l'orbite du Comité, il s'en est trouvé qui ont forfait à l'honneur et qui ont eu recours à des manœuvres louches pour gagner de l'argent. Ça se voit en tout et partout, ces choses là, Monsieur, mais ce qui s'est vu aussi, c'est que le Comité que vous mettez en cause n'a jamais hésité à sévir. Si des faits précis sont à votre connaissance, des faits qui tombent sous le coup de la loi. où, simplement, de la réprobation publique, faites les connaître au dénommé « Qui de droit». Faute de quoi, Monsieur, tous les gens sérieux, et même ceux qui, si bénévolement, tendaient tout à l'heure l'oreille à votre discours impie, vous prendront, vous et les vôtres, pour des diffamateurs...» C'est une réfutation, ampoulée mais nette quand même, des accusations lancées par les organes soudoyés, entre autres par celui qui, plutôt contradic-toirement, a nom Le Bruxellois, est teutonisé et... sort des presses d'une « Imprimerie Internationale ». Témoignages directs. — Prix des vivres à Liège. — Retour d°, déportés : 5 morts en cours de route ; les civières sont toujours nécessaires. — Seraing doit payer (500,000 francs) le bétail belge réquisitionné par l'armée belge. Prix des vivres dans la région de Moha. Dans les environs de Verviers et de Welkenraedl. — Réquisition de l'osier des mannes et paniers. Retour d'un pè e jésuite, déporté pour patriotisme. Un tailleur d'habits liégeois de 20 ans, qui a quitté Liège le li avril 1917 et est entré en Hollande le 15 avril 1917, a donné les détails ci-après : « Alimentation : ration de pain un peu augmentée : 333 gr. au lieu de 300, mais de qualité inférieure. Il n'y a plus de riz, mais encore un peu de fèves, saindoux et lard d'Amérique.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Informations belges appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Le Havre du 1916 au 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes