Informations belges

595 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1918, 30 Avril. Informations belges. Accès à 02 decembre 2021, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/f47gq6rw6k/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

N» 679 30 Avril 1918 INFORMATIONS BELGES Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actaellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belçe. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. ♦ Adresser les oommunioatiocs de serrioe : 29, rue Jacques-Louer, L.B HAVRE (Seine-Inférieure) franc* (xx). — Télégramme de M. Paul Hymans, ministre belge des affaires étrangères, au lord-maire de Londres. — M. Paul Hymans, ministre des affaires étrangères, a adressé au nom du gouvernement, au lord-maire de Londres et à M. Bal-four un télégramme de remerciements pour l'accueil qu'ils ont fait à la mission belge chargée de rechercher avec les Anglais les moyens propres à développer le trafic anglo-belge après la guerre. « Nous formons des vœux », dit M. Hymans, « pour que la réunion de nos délégués ait des résultats heureux, resserre nos relations économiques et facilite le relèvement de la Belgique si cruellement éprouvée.» (xx). — Hommage italien à l'armée belge. — La revue hebdomadaire de Milan, Pro Familia (14 avril 1918), consacre à l'armée belge un élogieux article, illustré de quelques belles photographies. Elle dit notamment : « Immergés dans les éternels brouillards des Flandres, noyés dans les marais, enlizés dans la fange, les soldats belges résistent sans défaillance Un secteur ingrat où les conditions matériellles sont les plus pénibles, les plus malsaines de tout le front... Toujours agrippés à cet ultime lambeau de leur patrie, au milieu des ruines et de la dévastation, les soldats belges résisteront pour élever une digue infranchissable contre les Allemands. Petits serviteurs, calmes et mélancoliques, indomptables dans leur tenace résistance, derrière leurs sacs de sable, sans défense contre le bombardement, contre les éclats de grenades, mais animés, toujours et toujours, d'une haine implacable contre l'envahisseur...» (xx). — Le gouvernement hollandais intervient de nouveau auprès du gouvernement allemand en faveur des Belges déportés après leur sortie de Hollande. — En octobre 1914, sur la foi d'une promesse du gouverneur allemand d'Anvers, von Huehne, de ne plus déporter de jeunes gens en Allemagne ni de les forcer à des travaux militaires, le gouvernement hollandais favorisa la rentrée en Belgique des réfugiés belges. Ils y furent victimes de la déportation et du reste. A différentes reprises, le gouvernement hollandais s'est entremis auprès des autorités allemandes en faveur de ces Belges que, bien involontairement, il a contribué à remettre aux mains des bourreaux. Un entier succès n'a pas couronné ses efforts car, très loyalement, le gouvernement hollandais revient à la charge. On lit, en effet, dans la presse belge de Hollande : « Dans son rapport sur le budget, M. le ministre des affaires étrangères déclare qu'il a invité le ministre des Pays-Bas à Berlin à attirer l'attention du gouvernement allemand sur le fait que certains des Belges, déportés en Allemagne, et qui ont refusé d'y contracter des engagements de travail volontaire ne se trouveraient plus en Allemagne, mais auraient été expédiés dans le Nord de la France, tandis que d'autres ne seraient jamais rentrés d'Allemagne. « Le gouvernement néerlandais croit devoir intervenir en faveur de ces déportés. Le baron Geveers a reçu ordre d'exprimer l'espoir de voir les Belges retournés en Belgique à la suite de la proclamation du gouvernement néerlandais qui les y invitait, rentrer immédiatement et pour de bon dans leur pays. « En réponse à cette démarche,ie ministre de Hollande fut avisé de ce que le gouvernement allemand doute de l'exactitude des renseignements fournis à cet égard mais qu'il fera une enquête à ce sujet. Si, dans certains cas, les faits que le gouvernement néerlandais signale se sont produits, cela devrait être attribué à une erreur qui sera réparée.» (Voir discussion à la Chambre hollandaise dans I.B., 198, 20 décembre 1916.) (xx) — Les marins belges à la peine et à l'honneur. — Le roi d'Angleterre a décoré de la « Distinguished Service Cross » M. Louis Klansing, capitaine d'un bateau de pêche du port d'Ostende. Le roi d'Angleterre félicita en français le vaillant officier de marine qui, le 22 décembre 1917, à bord de son chalutier armé, tira 34 coups de canon sur un sous-marin allemand, lequel disparut soudain, probablement coulé. (xx) — Une notabilité allemande défend la Belgique et dénonce la mauvaise foi allemande. — Le Dr Muehlon, membre du « directoire » de la Maison Krupp, chargé de la haute direction commerciale du matériel de guerre dans toutes les usines et ateliers de la célèbre firme, vient d'adresser au Journal de Genève une lettre dont le retentissement égalera sa missive fameuse à M. Beth-mann Holhveg. Les nouvelles déclarations du Dr Muehlon ont trait, en ordre principal, à la violation de la neutralité de la Belgique. « L'éventualité de la violation de la neutralité belge et de celle de la Hollande,dit le correspondant

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Informations belges appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Le Havre du 1916 au 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes