Informations belges

175 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1918, 16 Mai. Informations belges. Accès à 22 septembre 2019, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/tq5r78948f/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

N° 69o 16 Mai 1918 Informations Belges Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe Adresser les oommunioations de eerrioe : 29, rne Jacques-Louer, LE HAVRE (Seine-Inférieure) franc* La naturalisation des habitants des parties cédées des provinces belges de Limbourg et de Luxembourg.— Le Moniteur belge, journal officiel du gouvernement, publiera, dans son numéro du 18 mai 1914. un arrêté-loi « accordant aux descendants des habitants des parties cédées du royaume qui ont perdu la nationalité belge par suite des traités du 19 avril 1839, un nouveau délai pour acquérir la qualité de belge ». On sait que dès le lendemain de la séparation, une loi du 4 juin 1839 permit aux habitants des parties cédées du Limbourget du Luxembourg de recouvrer la nationalité belge par une simple déclaration de volonté, suivie de l'établissement de leur domicile sur le territoire du Royaume : Cette faveur fut constamment maintenue et étendue à leurs descendants par une série de lois périodiques dont les principales sont celles de 1845, 1875, 1894,1911. La loi de 1911 étant venue à expiration, l'arrêté loi du 18 mai 1918 n'est que le renouvellement d'une faveur traditionnelle qui dispense les intéressés des formalités ordinaires de la naturalisation. La seule innovation introduite par cette dernière mesure législative consiste à assimiler à la condition reprise de domicile en Belgique, la présence sous les drapeaux de l'armée belge ou l'inscription sur les registres des réformés de cette armée et à donner à ceux des soldats qui les avaient demandées, des facilités spéciales pour faire leur déclaration. On sait que des Luxembourgeois du Grand-Duché, descendant d'habitants des parties cédées, servent en assez grand nombre dans l'armée belge. La loi nouvelle permettra à ceux d'entre eux qui en manifestent la volonté d'acquérir la nationa ité du pays pour lequel ils combattent. (xx) Création d'une ligue italo-belge en Italie. -Le n° du 15 avril 1918 de la Revue d'Italie annonce, en ces termes, sous la signature de Mario Grangieri, la constitution de la « Lega Italo-Belga » : « La « Lega Italo-Belga ».— Prochainement aura lieu la constitution définitive, à Rome, de la « Lega Italo-Belga », qui a pour but de resserrer les liens entre les deux nobles pays. « Cette association, dont l'initiative est due à M. Gerolamo Baes Verfaille et à M. l'av. Delfino, a déjà réuni un ensemble d'éléments qui en feront l'une des plus importantes associations internatio nales. Les Belges résidant en Italie et un grand nombre d'Italiens ont donné leur adhésion ; nous signalons celles des ministres italiens Sacchi, Bissolati, Fera, Colosimo, Dari, des sous-secrétaires d'Etat De Vito et Gallenga, de l'hon. Comandini, commissaire de l'Assistance civile, des prof. Sergi, Chiovenda, Cumont, Ottolenghi, Orano, Pottier, Severin, Fanny Salazar Zampini, Vidari, du sénateur Scialoja, des députés Amici Giovanni, Arca, Fraccacreta, Lape-gna, Lorand, Manfredi, Maury, Ruini, Sipari, Tasca di Cuto, des échevins de Rome Di Benedetto et Ollando Paolo, des conseillers communaux de Rome Del Veccbio, Franzetti, Martire, du général Ferrero di Cavallerleone, du vice-consul d'Italie à Bruxélles M. Uttini, de nombreux consuls de Belgique en Italie, et d'autres personnalités du commerce, de l'industrie, de la science, de la politique. « La ligue a déjà donné preuve de son activité en organisant au Théâtre Argentina, à Rome, une magnifique manifestation italo belge, où M. Georges Lorand, député belge, a prononcé le magnifique discours que la ' Revue d'Italie ' a eu l'honneur de pouvoir reproduire in extenso. « D'autres manifestations seront organisées par la ligue, surtout des conférences, des publications de propagande et tout ce qui peut contribuer non seulement à renforcer la résistance contre l'ennemi commun, mais aussi à faire connaître et aimer la Belgique en Ilalie et l'Italie en Belgique. « Avant la guerre, les deux pays ne se connaissaient que fort peu. Une élite d'hommes d'affaires ou d'études avait une exacte connaissance des deux pays. Il faut maintenant que,outre les intellectuels, les hommes d'affaires, les hommes politiques, les autres classes des deux pays apprennent à se connaître.« C'est l'œuvre à laquelle la ligue s'attachera, et elle y réussira, car elle aura l'appui sincère et constant de tous les hommes qui comprennent tout le bien qu'il est possible d'en obtenir. « La victoire des alliés ne serait pas complète si, en même temps, on n'établissait des relations très intimes entre eux. Ce sera là la véritable et la plus durable victoire, garantie de la paix future. « Le siège de la ligue est à Rome, 9, piazza di Spa-gna, où on peut envoyer les adhésions ou demander des renseignements en écrivant à M. le professeur

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Informations belges appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Le Havre du 1916 au 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes