Informations belges

275 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1917, 11 Novembre. Informations belges. Accès à 15 septembre 2019, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/zw18k78h4n/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

INFORMATIONS BELGES OBSERVATION IMPORTANTE Les difficultés-inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après: (*) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité. n'a pu être contrôlée sur source. (¥+) signifie: Information indirecte qui a pu être contrôlée sur source. (***) signifie: Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les communications de service 52, rue des Gobelins, LE HAVRE (Seine-Inf.) France. 513, du XI novembre 1917. ( X X ) "La faim se fait sentir en Belgique " - dit un journaliste hollandais. Le témoignage ci-après confirme tout^ce qui a été dit au sujet des tristes èonditions d'existence prévalant en Belgique occupée. Il est pris d'une correspondance envoyée au " Nieuwe Courant " ( N° dû 19 octobre 1917, supplément à l'é4iAion du soir ) par un journaliste hollandais. " La faim, dit-il- se fait sentir en Belgique, Beaucoup de gens nemangent plus leur content. A-vant d'émettre cette navrante constatation ; il avait écrit déjà: " On ne remarque plus guère les Flamands sains et gros, aux joues rouges et luisantes . " ( X X ) Les Allemands continuent la destruction des usines du pays de Liège. * On sait que, dans le pays de Liège oomne ailleurs, les Allemands procèdent au pillage ou à la destruction des usines. ( Voir I. B. du 2 novembre 1917, 1T° 504 ). Ils n'épargnent que celles qui travaillent pour eux. Il est annoncé qu'ils ont sévi aux usines métallurgiques de P^ayon,^ aux laminoirs de la Rochette, Chaudfontaine, chez Ropet, à Pont d.e Forêt, où ils viennent de saisir 4.500 seaux émaillés. ( X X | Les Allemands/font l'inventaire des petits outils agricoles a la frontière belgo-hollanàaise.- aa M Les-Allemands, en Belgique occupée, se préparent, semble-t-i^, à réquisitionner certains outils agricoles. On annonce, en effet, que a Eeschen et aux environs ( frontière hollandaise ), ils procèdent à l'inventaire de tous les petits outils,ooutelas, couperets, hachettes, etc. m» a* m •»

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Ajouter à la collection

Périodes