Informations belges

670 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1918, 11 Avril. Informations belges. Accès à 31 janvrier 2023, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/db7vm43p4p/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

N° 660 11 Avril 1918 INFORMATIONS BELGES Observation Importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelle» de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou ae leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. I.es notes d'information directe et rtersonnelle ne sont nrécédées d'aucun siarne Adretser le» oommanioatlon» de aernoa : 29, rue Jacques-Louer, LK HAVRE (Selne-latérleure) frauc* Barbarie allemande. — Des évadés de Belgique rapportent que, au champ d'aviation de Diest, les Allemands construisent des baraques en bois et y enferment des civils belges pour les exposer aux bombardements éventuels des avions alliés. (xx) — Au cours de la cérémonie du salut au drapeau, â Sainte-Adresse, le ministre belge des travaux publics condamne, à nouveau, la manœuvre « aktiviste ». — Le 8 avril 1918, à l'occasion de l'anniversaire de la naissance du roi Albert, la traditionnelle cérémonie du «Salut au Drapeau » s'est déroulée à Sainte-Adresse, devant une nombreuse assistance. Au cours de la solennité, M. le ministre Helleputte procéda à la remise de décorations pour actes de bravoure et prononça un beau et patriotique discours, qu'il termina par les paroles suivantes : « Les manœuvres méprisables de quelques mauvais citoyens, de quelaues traîtres, de quelques vendus en Belgique envahie, auront permis, une fois de plus, d'affirmer de manière éclatante l'union indéfectible de tous les Belges autour du Roi, autour du drapeau, d'affirmer la volonté de tous, tant au dedans qu'au dehors du pays, d'écarter tous les germes de division et de repousser comme traîtres ceux qui tenteraient de les semer. En ce jour où tous les Belges unis célèbrent l'anniversaire de leur Roi, je vous invite à crier avec moi : « Vive la Belgique ! » « Vivent nos Alliés loyaux et fidèles, la France et l'Angleterre ! « Vivent tous ceux qui combattent avec nous pour la liberté, le triomphe du droit et le salut de la civilisation ! » (xx) — La Belgique indomptable. — Le correspondant à La Haye du Times (S avril 1918) apprend de bonne source que, bien que les conditions alimentaires deviennent de plus en plus sérieuses, en Belgique occupée, le moral de la population ne fléchit pas. D'après l'information du correspondant, « pain noir et graisse noire » forment la base de la nourriture de la population. Malgré cela, le peuple ne se laisse pas plus abattre par les brutalités quasi intolérables des Allemands que par les douloureuses privations. Une vieille campagnarde, à demi mourante de faim et presque privée de tout, dit : « Les Allemands ne doivent pas remporter la victoire ! » avec la même confiance dans la défaite finale des affa-meurs et blasphémateurs que celle des aristocrates belges. « Les Belges sont simplement superbes ! » — a assuré l'informateur, qualifié pour juger. (xx). — Les populations flamandes oontre la manœuvre séparatiste. — Une élection (!) « aktiviste » dans le canton d'Aerschot. — En novembre 1917, une assemblée fut convoquée, salle Macken, à Aerschot, par décision des « aktivistes », en vue de procéder à l'élection (!) d'un conseiller provincial. Le canton, bien connu pour ses sentiments flamingants, dédaigna la manœuvre au point que l'assemblée, organisateurs et curieux compris, ne réunit'pas trente personnes. Pas un membre du « Vlaamsche Broederbond » (Ligue fraternelle flamande) n'avait répondu à l'appel. Les Sociétés de musique Harmonie et Aerschotsche Endracht furent vainement sollicitées. Ces Sociétés restent fidèles au gouvernement belge et elles ont écrit sur leur bannière : « Souvenez-vous ! » C'est au cours de cette séance grotesque, que les « Aktivistes « déclarèrent élu au Conseil provincial, un pauvre homme, objet de l'universelle pitié de la population. (xx) — La mise au pillage de la Belgique. — La destruction des forêts. — Le bois de Schoon-hoven, près d'Aerschot, ainsi que les plantations de la drève du Château et celles de Leiberg, ont été rasés complètement, par ordre de l'autorité militaire.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Informations belges appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Le Havre du 1916 au 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes