Informations belges

341 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1917, 14 Août. Informations belges. Accès à 02 decembre 2021, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/k649p30k8w/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

N° 425 14 Août 1917 INFORMATIONS BELGES Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur source. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur source. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les communications de servioe : 52, rue des Gobelins, LE HAVRE (Seine-Inférieure) France. (xx). — Les Allemands introduisent un impôt sur les fortunes mobilières en Belgique occupée. — La Frankfurter Zeitung, du 9 août 1917, première feuille du matin, publie l'information suivante : W. Bruxelles, 8 août (télég. privé). t Le nouvel impôt sur la fortune mobilière eu Belgique est entré en vigueur le juillet 1917. Il frappe quiconque a son domicile en Belgique et dont la fortune mobilière dépasse 20,000 francs. L'imposition frappe les espèces, le papier monnaie, les rentes viagères à perpétuité, les rentes à terme, les capitaux à toucher en vertu de contrats en cours d'assurances sur la vie, ainsi que sur leur valeur de rachat, les dépôts d'argent, les créances hypothécaires et autres, outre les valeurs sans dénomination de semblable nature. L'imposition minimum est de la francs pour un capital de 20,000 à 35,000 francs et s'élève progressivement jusqu'à 3,500 francs pour 1,500,000 francs ; pour des sommes plus élevées, l'impôt est de 250 francs pour chaque tranche de 100,000 francs. Le nouvel impôt s applique à tout le territoire de la Belgique occupée.» (xx). — Mouvement de la population bruxelloise. — La mortalité l'emporte considérablement sur la natalité. — Dans l'agglomération bruxelloise, pendant le premier semestre de l'année 1913, il y eut 6,417 naissances, soit 17 par mille habitants, et 4,926 décès, soit 13.7 par mille habitants. Pendant les six premiers mois de l'année 1915, il y eut 5,346 naissances, soit 14.3 par mille habitants, et 5,218 décès, soit 14 par mille habitants. Pendant le même laps de temps, en 1917, il y eut 3,311 naissances, soit 8.5 par mille habitants et 7,272 décès, soit 19.3 par mille habitants. ! La mortalité, on le voit, l'emporte considérablement sur la natalité. (xx). — La crise du tabac en Belgique occupée. — D'après la presse germanisée de Belgique, la crise du tabac est entrée dans sa phase aiguë. Le cigare est devenu un article de haut luxe. On paie, actuellement, 45 centimes le cigare qui se vendait couramment 15 centimes avant la guerre. L'augmentation des droits explique ce relèvement des prix, mais dans la proportion seulement de 10 centimes par cigare. Le tabac pour la pipe et la cigarette qui valait de 4 à 6 francs le kilo avant la guerre, se vend aujourd'hui 30 francs le kilo. Dans ces conditions l'ouvrier doit s'abstenir de fumer ou se contenter d'un produit frelaté qui n'a de tabac que le nom. (xx) — Patriotique solidarité des Belges. — Pour les Orphelins de la guerre. — L'œuvre dite la « Fleur de l'Orphelin» vient de faire placarder des avis sur les murs de la ville de Bruxelles pour remercier la population qui, malgré la disette et le chômage dont elle souffre, a versé, en une seule journée, pour les orphelins de la guerre, la somme rondelette de 85,000 fr. Le résultat est d'autant plus beau, que des œuvres telles la « Caissette du soldat belge prisonnier i requièrent des sacrifices constants, de plus en plus pénibles pour des gens privés eux-mêmes de l'indispensable. (xx).— La préparation de l'après-guerre en Belgique occupée.— En vue de l'embellissement de la résidence royale de Laeken. — Au milieu des multiples soucis qui l'assaillent, l'administration communale de la résidence royale de Laeken-lez-Bruxelles trouve encore assez de temps, d'énergie et de liberté d'esprit pour protéger la commune contre les entreprises maladroites des constructeurs et pour lui conserver le caractère de beauté qui lui a valu sa bonne réputation. Bien mieux, l'édilité se propose d'accentuer de plus en plus l'aspect artistiques des quartiers nouveaux dont la création est projetée depuis longtemps déjà. Un nouveau règlement subordonne la vente des terrains communaux bordant les artères nouvelles à la condition que les acquéreurs s'engagent à édifier des immeubles dont les façades soient en rapport avec l'importance des voies de communication le long desquelles elles seront édifiées.L'administration se réserve le droit d'apprécier le caractère architectural des projets. Enfin, dans le but d'encourager les initiatives des bâtisseurs, des primes de 1,000 fr., 750 fr.,500 fr., 400 fr. et 250 fr. seront accordées par un jury formé d'un membre de la Société centrale d'architecture, d'un délégué de l'administration locale et d'un troisième membre désigné parles architectes auteurs des plans.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Informations belges appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Le Havre du 1916 au 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes