Informations belges

82 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1917, 15 Juin. Informations belges. Accès à 06 juin 2020, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/bv79s1pw4f/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

N° 366 15 Juin 1917 INFORMATIONS BELGES Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur source. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur source. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les communications de service : 52, rue des Gobelins, H.E H^VRE (Seine-Inférieure) France. (xx) — Sympathies espagnoles pour les Belges.— Une légende allemande. — On verra, par la lecture des lignes ci-dessous, empruntées à La Epoca (5 juin 1917) comment les agents de l'Allemagne et leurs collaborateurs cherchent à rendre la Belgiqne odieuse aux yeux des neutres : « On dit, écrit La Epoca, et les germanophiles espagnols ne cessent de le répéter, que la Belgique liait l'Espagne. Cette affirmation se base sur des agitations politiques récentes et sur les luttes que nous avons soutenues au xvi<* siècle dans ce pays, lors de notre domination sur les Pays-Bas. « Pour réfuter cette opinion, il suffit de considérer les preuves d'amitié que d'illustres Belges ont données à l'Espagne. « Les conférences données en Espagne par Maeterlinck et les phrases élogieuses adressées à notre patrie par M. Carton de Wiart et d'autres Belges sont venus abattre la légende de la haine des Belges. « En outre, les poètes Charles Droulers et Léon Bocquet viennent de publier un recueil de poésies en l'honneur de l'Espagne. Le livre est dédié à notre Souverain, dont il énumère les actes d'humanité en faveur des victimes de la guerre. « Toutes les poésies sont inspirées par l'amour que leurs auteurs vouent à l'Espagne ». (xx) — Le bourreau de la Belgique. — Une oraison funèbre brésilienne sur M. von Bissing. — La mort de M. von Bissing, gouverneur général du territoire occupé de la Belgique, a donné "occasion à la presse brésilienne de témoigner,à nouveau, l'intérêt qu'elle porte au pays opprimé par l'envahisseur allemand. La Revista da Semano de Rio-de-Janeiro, notamment, publie dans son numéro du 28 avril 1917 un portrait de von Bissing. Voici le texte qui accompagne la photographie du bourreau de la Belgique. Il prouve combien grandes et chaudes sont les sympathies brésiliennes envers la Belgique : « Le baron von Bissing vient de mourir. « On n'aurait jamais pu imaginer que la civilisation, au XXe siècle, aurait connu un type général-bourreau comme celui que le kaiser envoya à la Belgique martyrisée, avec le titre de gouverneur-général. Jamais on n'aurait pu prévoir que notre siècle de lumière enregistrerait dans son histoire le nom d'un monstre aussi méchant, aussi volontairement mauvais que le général von Bissing. « Il est de coutume de laisser les morts dormir en paix et d'oublier leurs fautes. Toutefois, devant la figure de von Bissing, nous ne pouvons penser de cette manière. « Non ! nous ne pouvons que maudire ce bourreau de la pauvre Belgique, le protagoniste du sac du Louvre en 1870, le cruel assassin de miss Edith Cavell, l'auteur des monstrueuses déportations, des vols impudents, des exécutions sauvages, du martyre de l'héroïque peuple belge. » L'auteur commet un lapsus calami en citant le Louvre ; c'est du château impérial de St-Cloud qu'il veut parler, dans le pillage duquel l'officier Von Bissing. jeune alors, se fit remarquer par la prédilection qu'il témoigna pour les pendules. (xx). — Prêtres belges condamnés par les Allemands. — Un journal belge, publié 'à Paris, apprend que le R. P. Van Eygen, recteur des Ré-demptoristes à Anvers et le R. P. De Snik, ont été condamnés, respectivement, à 5 ans et à 6 mois de prison, pour crime de patriotisme. A Liège, l'abbé Joassart, secrétaire des œuvres sociales, a été arrêté et déporté en Allemagne en raison de la fermeté de ses sentiments patriotiques. (xx. — La terreur allemande en Belgique. — La mort au porteur d'un couteau de poche ou d'une hache de bûcheron. — Un appel à la délation. •— L'avis suivant est affiché sur les murs de toutes les villes des Flandres : « Dans ces derniers temps, à plusieurs reprises des militaires allemands, de même que des habitants du pays, furent menacés, attaqués et même tués. « Les avertissements et les communications publiés n'ont donné aucun résultat. Les fraudeurs, chemineaux et autres personnes qui ne peuvent pas fournir la preuve qu'ils sont au travail et qui portent des armes, couteaux, haches, etc.. seront, dès ce jour, inculpés de vouloir profiter d'une occasion favorable pour s'en servir contre des militaires allemands. « Ils seront traduits devant un Conseil de guerre où la peine de mort les attend. Toute la population du territoire d'étape, qui souffre autant que les troupes allemandes des manifestations de cet élément, doit nous aider à le rendre inoffensif. Les personnes suspectes doivent donc être dénoncées."

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Informations belges appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Le Havre du 1916 au 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes