La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie

337 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1917, 23 Juin. La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie. Accès à 14 octobre 2019, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/x639z9215w/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

PRIX DES ABONNEMENTS *3 mois (juillet, août, septembre), ir. 7.85; 2 mois (juillet, août), !r. 5.10; 1 mois (juillet), fr. 2.55* Les demandes d'abonnement sont reçues exclusivement par les bureaux et les facteurs des postes. — Les réclamations concernant les abonnements doivent être adressées exclusivement aux bureaux de poste* tOMINiSTRATIGN ET RÉDACTION. et. Hontatina*ous-H?rbos*PQtaQère*, BraMlles. PRIX DES ANNONCES Petites annonces, la ligne, fr 0.50. — Rédame* avant les annonces, la ligne, fr. 1.25.— Corp* des journal, la ligne, fr. 5.00.— Faits divers, la hgB», £r. 3.75. — Nécrologie, la ligne, fr. 2.50. -—Cotn des Eleveurs, la ligne, fr. 1.00. Bureaux de 9 à 17 heures. ''Direction et Administration : iVViî iOS. MORESSÈE, DIRECTEUR LU GUERRE 1,055° jour de guerre Les Allemands ont réussi au1 norô-est de Soissoris une attaque locale qui Icis a mis en possession dl'uno section do 1,500 métrés dç§ positions françaises. Sur le plûteau- d'Asiago, les Italiens <>n»t pris quelques avantage?. Bien que vigoureusement entamées, les opérations engagées dans co secteur né semblent pas avoir beaucoup do chances do se développer.Los rares faits de guerre annoncés par ailleurs sont totalement dénués d'intérêt. La guerre sous-marine Londres, 2Ljuin : La stafeiqjuo hebdomadaire anglaise au sujet des navires coulés signale 5 navires jaugeant moins de l>6oO tonnes et 27 navire® jaugeant plus de 1,600 tonnes. * ,'ii ♦ ♦ i i i Manchester, 2l juin : Commentant la statistique des pertes dt navires publiée par l'Amirauté pour Le semaine terminée le 10 juin, le ^Manchester Guardian" écrit : — L'effort déployé pendant un mois pour endiguer les ravages des sous-marins montre une tendance décevante à s'affaiblir." M. Archibald Ilurd («rit dans le ?,Daily Télégraphe : — L'optimisme dont on faisait montre à la Pentecôte n'était pas de mise. Certes, de légers progrès ont été rt'çtïis s dans la lut.® contre les sous-marins, mais le danger n est nullement écarté. * _ * * Lugano, 21 juin : En Franco, l'industrie des mnnitions souffre beaucoup de la guerre des soua-marins. Les grèves qui ont éclaté en province et à Paris ont eu un caractère très grave- Par suite do- ces grèves, du mmquQ de matières premières et do l'action dicss sous-inarins, ia construction de la» nouvelle grande fabrique de munitions que 1a firme Peugeot voulait ouvrir au printemps n'est pas encore terminée. La plupart des machines expédiées d'Amérique pour cette fabrique ne sont pas airivôes à destination. * * * Paris, 21 juin : Un sous-marin allemand! maquillé en voilier a coulé à coups do bombes plusieurs navire1* de cabotage dans les eaux tunisiennes. Découvert lo 12 juin par des _ hydroavions, il a été bombardé au large de Me-hadja, mais il a pu s'échapper aprèe échange de quelques coups de feu. ♦ * * Genève, 22 juin : Le ,,Journal de Genève" annonce que, » dans le port de Gênes, cinq vapeurs 'ta-liens sont devenus la proie des flammes. Le journal remarque que cet accident rappelle celui qui a détruit des navires de guerre Vannée dernière. ♦ * - * Copenhague, 21 jum : Le vapeur suédois ,,Asting", qui transportait des arachides du Sénégal à Bïrisflol, a été coulé par un sous-marin au large de Brest, où l'équipage a été débarqué. L'Allemagne et les Etats-Unis "Washington, 21 juin : L/incident avec le Japon est considéré omnie terminé, le malentendu a,yant été tissipé. La presse souligne lo fait qa.e, si Washington n'a pas cru nécessaire d aviser i>rcadabdement le Japon de l'envoi de la note le la Chine, c est qu-il csiimait que cette nota m'avait pas de but politique et qu'elle était absolument désintéressée-** * Amsterdam, 21 juin : Le ,,TelegraaF' apprend de Îse^-York que les importations du çort die New-York, pendant le mois de mai, se sont i:lev es à 118,850,000 dollars contre 126,801,000 dollars en_ avril et 147,901,000 dollar* en mars. Les principales raison de la diminution les importations sont la guerre sous-maiiae, la rareté- du tonnage, la r éduction de la production des fabriques par suite de l'im-i>ossibiliitlJ de recevoir des matières premières ù. suffisance et la crise de la main-l'œuvre.. • ** Londi.es, 21 juin : On mandé de Washington au Times-' : — On est généra.ement d'avis que, en-léans quarante-huit, heures, M. Wilson décrétera que l'cvportation pour le* pays nou-• res sera soumise à d'es conditions spéciales. U résulte d'une communication faite au Saiat par M. Iloover, qi:e 1^3 pavs de 1 Lu tente reçoivent 60 p. c. des viviôs qui leur sont nécessaires des Etats-Unis; ils doivent prendre des mesures pour le restant. Les contrats de vetnte conclus pour les nays neutres ne seront guère pris en oonsidc-a-ion.* Pnris, 21 juin : " * On mande ito Londres au ,,Matin" • — Interrogé à la Chambre des Communes MIC lo. point de savoir si les Etats-Unis ut adhéra au traité de Londires, jj. Bal- ur a répondu négativement 1 " ■©>■ ;—- La situation en Grèce Zurich, 22 jiiin : Le ,, Zuicher Post" dit que des ma. ai testât ions contre le roa Constantin avaWnt commencé déjà la gare de. chiasso, où le souverain a été insulté et sifflé. ' La foule a essayé d'e pénétrer dans la * ^r0 mais ello en a été empêchée.. par les troul pes. A la suite des émotions qu'il a éprouvées, le roi est tombé sérieusement malade ♦ Zurich, 21 juin : La ,, N'eue Zurcher Zeitung" écrit que les manifestations hostiles dont le roi de Grèce a été l'objet à Lugano sont de nature à porter préjudice à la réputation d'hospitalité dont la Suisse jouit à l'étranger. Il fait remarquer que dès avant l'arrivée du monarque \ Lugano, le „Dovere" faisait prévoir de? manifestations. Lo „ Berner Intelligenzblatt" publie les détails suivant : — • c train spécial dans lequel avait pris place le couple royal est arrivé à Lu» gano à 8 h. 1/2 dll soir_ La nour6Ue d0 son . rrivée n'ayant été connue qu'assez S a11.? aTa't 1ue relativement peu d'e monda à 1 arrivée du train, : toutefois, ci'ag. eez nombreux membres do la oolonie olle- °°u!)îe "'y''11 0t P™5' «iront ctes crra do sympathie. An moment 2? iiwf1!0 Eoi so mit 011 marche, v L™ fr™cophile notoire eria : " îa !" Ce cri fut le prologue ) des incidents dramatiques qui se produisirent dans la soirée. Pendant un concert sur la Piazza Eiforma, le Roi qui, en compagnie do quatre personnes de sa suite, se trouvait au café lîiviera, fut reconnu par La foule, qui se livra à une manifestation tumultueuse, à laquelle le Roi chercha à se soustraire par un départ précipité. Cependant, la populace se faisait de plus en plus nombreuse et grossière. Comme d'habitude, la police était absente, et bientôt le Roi, sâ-parô de ses compagnons, se trouva en face d'une foulo menaçante, qui exigeait qur'il criât : „Evviva l'Italia !" Il refusa crânement do faire droit à cette demanda ; aussitôt la foule se livra sur lui à des voies de fait. Il serait devenu _ victime die la popuilaco surexcitée, qui parlait de le jeter dans le lac, s'il n'avait réussi à se réfugier dans un hôtel, dont les portes furent barricadées derrière 1ui. Une demi-heura plus tard, lo Roi, escorté par la police, put rentrer son hôtel, qu'une bande de voyous assiégea jusque tard dans lia nuit. * * * Bîîle, 22 juin : Les journaux: suisses annoncent que le préfet et le Conseil municipal de Lugano ont exprimé au roi Constantin leurs re* grets des incidents qui se sont produits. * Lugano, 3i juin : La famille royale de Grèce a quitté notre villo par train spécial ; elle se rend à Thouno. Il n'y a pas eu d'incidents. * « * * Lonures, 21 juin : On mande d'Athènes au ^Tirnes'' : — M-M. Vonizelos et Joua art ont j'eté à Salonique la* bases de la fusion du gouvernement d'Athènes et du gouvernement de M. Venizolos. ]..o cabinet Za'mis sera modifié, et les ministères do l'intérieur, d'e la justice et de la guerre passeiront aux mains des vénizélistes. Environ 4-00 gendarmes crO-tois constitueront lo noyau de la police. Un Certain nombre d'officiers de l'armée de Salonique attendent l ordre de partir pour Athènes. Après la transformation du cabinet', tous les fonctionnaires du gouvernement provisoire seront confirmés dans leurs fonctions par arrêté royal. * * * Pans, 22 juin : Lo ,,Temps'7 annonce que M. Yenizelos a exposé au gouvernement anglais les grandes lignes de la politique qu'il compte suivre dés à présent. Il est disposé à accepter' et appuyer la monarchie coastitution-neje, dont les prérogatives devront être précisées par l'Assemblée constituante qui sera convoquée à Athènes aussitôt que les circonstances le permettront. Pour lo moment, la Chambre dissoute par le roi Constantin :-n devra Ctre réunie. Le chef de la majorité doit reprendre lo pouvoir. Dans l'outre-aemps, deux ou trois membres énergiques du parti venizolistes entreront dans lo cabinet. ♦ Berlin, 22 juin : Un transmet de Genève au ,,Berliner Ta-geblatt" une dépêche envoyée d'Athènes au „ Petit Journal" oisarit que l'entrée probable de plusieurs vt nizélistes dans le. cabinet Zaimis est considérée comme un premier pas vers la convocation] do la Chambre élue sous le gouvernement dë M. Vonizelos et ultérieurement dissoute. * * * Londres, 21 juin : On mande d'Athènes au .,Daily Mail» que lo roi Alexandre a décrié do se fixer en été auprès de son oncle, le prince Nicolas, qui habite une petite maison de campagne à Kephissia, près d'Athènes. Il est probable que le Roi ne prendre définitivement possession du trône qu'après la convocation do la Chambre. * » * Londres, 22 juin : On mande d'Athènes au ,,Ta.ily News" que des trouble* se sont produits dans les casernes do Patras, de Nouplia et de Ha--lama.* * « 1-ondres, 21 juin : De l'Agence Router : — Quoique l'occupation db la Thessalie par ies trompes de l'Entente ne soit pas encore complète, les Alliés ont toutefois atteint lour but, et il est désormais impossible aux troupes grecques cantonnées dans le Péloponèse de constituer un gouvernement spécial, ce que l'on craignait à Salonique.* * * Londres, 21 julin : L'Agence Reuter annonce que dès maintenant la Thessalie tout entière est occupée par les troupes de l'Entente. * # # Athènes, 20 juin : Le ministère de l'intérieur publie la liste des personnalités expulsées de Grèce ; elle contient trente noms, parmi lesquels MM. Gounnris, Streit, Merauri* père et fils, Dousmanis, Metaxas, Iloeslin et Sayas, ch«i de la Fédération dbs réservistes, ainsi que son fils. Los expulsés résidant à Athènes ont trois jours pour préparer leur départ ; ceux qui habitent en province ont huit jours. Parmi les cent trois personnalité» miseo sous surveillance se trouvent MM. Dragou-mis, bkouloudis, Lambro®, Tteellos, Ruffia, C an a saris, le chef de l'état-major, plusieurs officiers d'état-major, Chatopoulos, Anasta-soroulos et Gerouilas — ce dernier était médecin du Roi — sa femme, deux évciques et un certain nombre d'officiers de tous grades. Ces personnes devront quitter Athènes et résideront dans des cndlroits d'où, ils ne sauraient fuir. Athènes, 22 juin*: M. Gounaris et une trôntainie de personnes expulsées de Grèco, entre autres M. Dragounrs, se sont embarqués à bord d'un vapeur grec. * * Bâle 21 ju«n : Le> journaux apprennent de Londres que M. Balfour a déclaré à la Chambre des Communes quo les puissances protectrices se sont engagées par traité à maintenir la monarchie grecque. — o La Conférence de Stockholm Stockholm, 22 juin : D'après le journal „Soziialdemokraten'\ on attend aujourd hui à Stockholm l'arrivée de la délégation de la minorité socialiste allemande. Le parti socialiste suisse a délégué M. Charles Norr. Lq. ,rDagons Nyhetor" annonce que quatre socialistes, italiens, MM. Labriola, Rai-mondo, Le nia et Nappfi, sont arrivés mardi à Stockholm. * Copenhague, 21 juin' : Les collaborateurs du ,, Poli tilt en" omi eu un entretien à Stockholm aveo Le nou>-vaau secrétaire de la Conférence do Zim. mctrwald. M. Neermannw qui leur a déclaré , que celle-ci sera transférée de Jjerne à .^tockholim, étant donné que la Conférence socialiste organis e par MM. famille ilu^s-mans et Bran tin g ne semble pas devoir donner de résultats. I/a Conférence de Zim-inerwald siégera quatre jours avant la Conférence socialiste convoquée par lo Conseil des ouvriers et soldats et qui durera du 28 juin au 8 juillet}. La Conférence do Zimmerwald s'emploiera à ramener la paix à tout prix. Les événements de Russie LE tt SOVIET » L',,Avanti", auquel collaborent des révo-lutiiounaiies russes, donne des détails intéressants sur la composition et le fonctionnement du „Soviet", savoir lo Conseil des aélégués ouvriers et soldats : Soviet rabo-cich deputatow, ou plus simplement ; Soviet (conseil). Ce conseil est composé actuellement de plus de 2,000 membres élus dans les usines, fabriques et par la garnison de Pétrograd. Au commencement do la révolution, ce parlement ouvrier siégeait en permanence. A présent, il se réunit périodiquement. Il a choisi un comité executif, lequel étant trop nombreux (90 membres), a cHÎu lui-même un „bureau de comité^ exécutif" de vingt-sept membres. _ Ce comité se réunit trois fois par semaine. Ans côtés de co bureau fonctionnent onze commissions qui s'occupent de politique intérieure, de politique étrangère, de législation sociale, d'agitation et d'organisations ouvrières, etc. A la tête de chaque commission il y a un membre du comité exécutif. Co bureau, ajout© l',,Avanti",- est dono l'organe suprême des travailleurs et des soldats révolutionnaires. Mais pour no pas se perdre entre toutes ces distinctions, la population de Pétrograd et_ toute La Russie donnent à toute 1 organisation révolutionnaire, qui_ représente une force importante dans la vie politique russe, le court nom do ,,Soviet' (conseil). Le „Soviet" de Pétrograd personnifie la Russie révolutionnaire. C'est 1e contre de la vie politique nouvelle et c'est à lui que s'adressent les innombrables ,,Soviet" locaux de toutes .es villes et villages de la Russie européenne et asiatique." Pétrograd, 21 juin : Aujourd'hui s'est ouvert lo Congrès général des oélégué8 des Cosaques do la Russie d'Europe et d'Asie. Les d légués étaient quatre cents. Le premier discours a été prononcé par M. Goutschkof, ancien ministre de la guêtre. * Milan, 21 juin : * * On mande do Pétrograd au ,,Corriere délia Sera" : — La propagande en faveur de la i>aix prend une ©.ytension de plus en plus grande en Russie. Le» prisonniers de guerre allemands et autrichiens qui se sont échappés des camps de prisonniers travaillent en faveur de la fraternisation des' troupes qui sont au front et d'une paix séparée. D'autre part, les agents de M. Lônino font de la propagande sur tout le front-. * i Ji ' Stockholm, 21 juin : D'après Jcs journaux do Moscou', l?s quatre missions militaires japonaises envoyées en Russie viennent de recevoir brusquement de leur ambassadeur à Pétrograd, par voie télégraphique, Pprdro^de rentrer au Japon. Pétrograd, 21 juin : * M. Kercnski, ministre de la guerre, a donné à tous les réservistes appelés sons les drapeaux qui ont éfcé envoyés momentanément oa congé pour travaux agricoles, l'ordre de rejoindre leur régiment. « Pétrograd, 21 juin : La déclaration de l'indépendance de l'Albanie par l'Italie a fait mauvaise impression en Russie. On considère qu'elle ©st incorrect© et contraire au principe des nationalités; eu outre, elle rena populaire la politique poursuivie par l'Autriche-Hongrie sur l'Adriatique et atteint gravement le prestige de l'Italie. Au surplus, toutes les puissances de l'Entente ont protesté à Rome. * Pétrograd, 21 juin : L'Agence Télégraphique annonce que les cheminots d"u premier secteur du chemin de fer Nicolas, qui relie Pétrograd à Moscou, së sont mis en grève sans "a'tentée le résultat des pourparlers engages par lo Comité de conciliation. Le gouvernement provisoire a adressé à la population de la capitale un appel au Calano pour le cas où cette .çrève, quo désapprouvent les autres cheminots, viendrait à s'étendre. « Lowares, 21 juin : L'Agence Bouter apprend do Pétrograd que l'état de siège a été proclamé à Tomsk, à raison des nombreux assassinats et vois commis par les prisonniers libérés, les insoumis et les anarchistes armés. On dit qu'un complot s'organisait pour piller les banques et les magasins et pour en tuor les directeurs. Plus d© 1,500 graciés ont été arrêtes de nouveau. Ils ont résisté ; une vingtaine d© persmnes ont été tuées et un grand nombre blessées. * * * fctockholm, 21 juin : La réunion des zemstvos convoquée a. Peregaslaw, dans le gouvernement de Pol-tawa, au sud-est do Kief, a proclamé la république et a nommé Chystalof Rossoff dictateur. Celui-ci a institué un tribunal martial et publié des édliits ordonnant de réprimer par la force toute tentative de résistance. Smi'tof, du Conseil1 des ouvriers te Kieff, qui avait été chargé d'obtenir la réunion de là république nouvelle à la Russie, a été mis en état d'arrestation. L© môme sort a été réservé à la députation du gouvernement provisoire qui avait voulu dissoudre la république. D'autre part, le mouvement séparatiste s'accentue de plus en plus en 0Ukraine. Les soldats oukraniens refusent unanimement de retourner au front aussi longtemps que M. Kerenski n'aura pas institué de» régiments purement oukraniens. * $ * Copenhague, 21 juin : On mande d'Haparanda que le Sénat Pin-landais a avisé le gouvernement russe que la famine menace la Finlande et que, pour éviter des troubles, il s'impose de lia ravitailler d'urgence : la Russie doit ou bien lui envoyer des céréales, ou bien retirer ses troupes. « * ♦ Londres, 21 juin : L© correspondant à Stockholm du,,Daily Telègraph" prétend savoir d© bonne source que M. Albert Thomas, ministre français des, munitions, rapporte une proposition, russe au sujet do la revision dés buts de gueïre de l'Entente. ♦ 0 * Copenhague, 21 juin : On mande de Stockholm à la ,,Natio!nal Tidende" : — La première nouvelle émanant du Bu reau d'informations du Conseil des ouvriers et soldats annonce quo celui-ci s'est plaint télégraphiquement au parti ouvrier anglais d© ce qu'on empêche le départ pour la Russie de MM. Mao Donald et Jowett. * Paris, 22 ^uin : 1/Agence Ha vas annonce que le gouvernement français a approuivé la nomination de M. MJaklako* en qualifié d'ambassadeur do Russie à Paris. * * * Copenhague, 21 juin : Il résulte d'une statistique commerciale russe publiée par la ,,Dagens N'y» Ail©-hada" que les axportatnons die la Suède vers la Russie se sont élevées do 10,700,000 roubles qu'elles étaient en 1912 à 91,400,000 roubles en 1916. La Suèdé vient apirè® l'Angleterre, les Etats-Unis et la Franc©. L© Japon n;arrive qu'avec 47,300,000 roub. * * * Singen, 23 juin : Hier, trois cents citoyens russes sont arrivés à Singen. Ils rentrent en Russie», après avoir séjourné jusqu'à présent en Suisse. DÊPÉCHESJHVERSES Paris, 21 juin : De la ,,Victoire" : — Les Anglais, qui défendent actuellement en France un quart du front, ont été ou seront priés par lo gouvernement français de se charger de la défense d'un tiers du front environ, ce qui est du reste équitable. Dans quelques mois, les Etatsi-Unis remplaceront aussi une partie des troupes françaises, qui n'auront plus alors à défendre que la moitié du front. A ce sujet, la ,, Bataille Syndicalisme'' espère que les pourparlers avec l'Angleterre s© termineront bientôt." * * c« Nantes, 21 juin : L© ,,Phare de la Loire" écrit : — Tous les soirs, vers 8 h. 1/2, les soldats qui se trouvent dons le train allant de Savenay à Orléans poussent des cria de : ,,A bas la guerre ! Vive, l'anarchie I Vivo la paix !" Ces manifestations hautement regrettables s'adressent aux habitants d© Nantes. No pourrait-on prendre des mesures pour rendre impossible le retour d'aussi pénibles incidents, qui so renouvellent tous les soirs depuis huit ;ours 1 * * ♦ Paris, 21 juin : Le Conseil des ministres et la Chambre se sont occupés des plaintes qui, ces derniers temps, ont été iormupes par le3 soldats au front; ils ont décidé d'instituer des commissions volantes, parlementaires gt mi-nistériellès, chargées de se rendre compte de la situation. 9 * * Paris, 21 juin : A la Chambre, M. Renoult a demandé au ministre de la guerre comment les soldats do l'armée d'Orient, qui ulepu s trente-quatro mois n'ont plus eu de congé, seraient relayés. Il a proposé do remplacer une partie des troupes de l'armée d'Orient par des soldats de couleur. M. Painlevé a répondu que les congés avaient été retardas par suite des difficultés de transport. Quarante-cinq mille hommes seront relayés, mais on ne pourra en envoyer que six mille en congé mensuellement, bien que la voie de communication Patras-;:ian.truQuaranta soit libre à présent. Le ministre a profité do l'occosicn pour ajouter que, si l'armée d'Orient n'a pas donné tous les résultats que certains en attendaient, elle a néanmoins atteint son but. * * Berlin, 22 juin : M. Martini©, ancien intendant de l'armée française à Arias, qui habite à Genève depuis le début de la guerre, a été arrêté à Nice au moment où il remettait à la poste, pour ctr© expédié, un pli contenant pour environ 50,000 francs de fonds publics. Ses bagages, qui" ont été touillés, contenaient d'autres paquets do valeurs. Il s'agirait de valeurs cachées dans une oave à Véronnes pendant l'occupation allemande, que M. Martinio prétend avoir achetées à, un millionnaire qui lui-môme les aurait achetées à de braves gens. » * * Genève, 21 juin : Les consulats allemand, austro-hongrois st turc sont gardés, jour et nuit, par la police. Mercredi-, il ne s'est pas produit de manifestations. » * y I Genève, 21 juin : Le président et le chancelier du canton de Genève se sont rendus hier au consulat général allemand pour y exprimer les regrets du gouvernement genévois au sujet des événements survenus la voilte. Le consul allemand s'est déclaré satisfait. L'écusson du consulat a uté replacé. La délégation du canton de Genève c'est ensuite rendue aux consulats austro-hongrois et turc, pour y exprimer les mêmes remets. D'autre part, il y a lieu d'ajouter qu'au Parlement suisse, qui siège actuellement, les incidents de Genève et de Lugano sont unanimement regrettés et que la presse suisse exprime ses regrets et son indignation à ce sujet. * t> » Genève, 21 juin : L© ,,.Journal de Genève" écrit : — Les manifestations qui so sont produites hier sont enfantines et, tristes; elles scandalisent la population qui, depuis lo de-but d© la guerre, n'a cesse do donner des preuves de sang-froid. Au moment où le Conseil fédéral prend des mesures contre M. Hoffmann est où les citoyens d© la, Suisse allemande demandent aux habitants de la Suisse française do participer plus largement à la direction du pays, . pareilles manifestations sont de nature à jeter la. suspicion sur notre attitude. * * * Paris, 21 juin : M» Schultess, président du Conseil fédéral, a dit au correspondant du ,,Temps" à Berne que le gouvernement suisse ignorait total o ment la démarche faite par M. Hoffmann en faveur de la paix; qu'en tout cas il ne l'avait jamais autorisé à la faite et Qu'il entend persister dans son attitude de stricte neutralité conflormémeut aux déclarations faites antérieurement aux puissances belligérantes.* # » Berne, 21 juin : Le groupe socialiste du Conseil national déclare qu'il déoline toute responsabilité à l'égard des agissements de M- Grimm à Pétrograd et qu'il les désapprouve. # ♦ * Berne, 22; juin : M. Grimm a provoqué unb protestation do la part de la légation suisse à Pétrograd contre lo mandat d'expulsion pris contre lui par 10 gouvernement russe. - —m Communiqués des Puissances Centrales. Berlin, 22 juin. — Officiel de co midi : Théâtre do la guerre à l'Ouest. Armées du feld-maréchal prince héritier Rupprecht de Bavière : Depuis Ypres jusqu'à Armentières, le soir et la nuit, très grande activité do l'artillerie dans certains secteurs. Au nordK)uest do Wameton et à l'est d'Houplines, cîes attaques anglaises ont été ropoussce». EiifHi'O lo canal d© La Bassé© et lo ruisseau de Sensée, la canonnade a été violente à certains moments. Une attaque anglaise, déclanohée hier matin au sud-ouest do Leus, a échoué sous notre feu; l'ennemi a subi des pertes. Armées du prince héritier allemand : Les Français ont tenté très opiniâtrement de reconquérir les positions qu ils ont perdues près do Vauxaillon. Hier, dans la matinée, après une violente canonnade, ils se sont lancés à l'assaut à quatre reprises, apres avoir mis en ligne des troupes fraîches. Après un corps à corps acharné, l'ennemi a rejeté nos troupes hors d'un© partie des tranchées établies au nord-est de Vauxaillon. Les attaques prononcées plus au sud n'ont obtenu aucun succès; nos défenseurs y ont infligé des pertes élevées à l'ennemi. Dans l'ouest de la Champagne, les opérations ont été actives. Le matin, les Français ont passé à F attaque près de la crête située à l'est du Comillet et ont pénétre dans nos lignes; deâ contre-attaques les ont empêchés d'étendre l'avantage qu'ils venaient d'obtenir. Le soir, nos troupes d'attaque ont pénétré dans les tranchées françaises établies au nord-est de Prunay et au sud-ouest de Nauroy; elles ont ramené 30 prisonniers et du butin. ; Près du Poehlberg, au sud-est do Moron-viliiers, une attaque minutieusement préparée a été couronnée d'un plein succès. Après une courte canonnade, des parties de régiments de la Thuringe et de l'Alteuburg ont conquis les positions ennemies sur un front de 400 mètres. Nous avons fait plus d© 100 prisonniers. Au cours de la nuit, l'ennemi a déclanché sept contre-attaques, qui né lui ont valu qu'un gain de terrain insignifiant.Armées du feld-maréchal duo Albreoht de Wurtemberg : Pas d'événement particulier à signaler. Théâtre de la guerre à l'Est. Une fois encore les opérations ont été plus actives près de Smorgon, à l'ouest de Luok, sur le chemin de fer Zloczow-Tar-nopol et Btur le Narajowka. Front macédonien. Dans la plaine de la Strouma, escarmouches enta© avant-postes. * * ♦ Berlin, 22 juin. — Officiel dl'hier eoir : Dans l'Ouest, activité intense, dans la matinée, au sud-ou©st d© Lens, près de Vauixaillon et au sud-est d© Nauroy. Berlin, 21 juin. — Officiel ; L© 30 mai, la place fort© italienne de Bengihasi, sur la oôt© du nord de l'Afrique, a été bombardée par un de nos sous-marins, qui y a lancé quarante grenades. Ce sont surtout les installations du port et la station rad'iotélégraphique qui, avec un succès visible furent prises sous notre feu. Assez longtemps après que le bombardement fut fini, nous avons pu observer un grand incendie dans la ville. * * * Berlin, 21 juin. — Officiel : Dans l'océan Atlantique, nos sous-marins ont nouvellement détruit une série de navires marchands ennemis transportant dés cargaisons de grande valeur. Parmi les bâtiments coulas, il y avait : les vapeurs armés anglais ,,Drumeliffe" (4,072 tonnes), aillant en Russie avec du matériel de guerre; ,,Parthenia" (5,l6o tonnes) chargé d'avoine, et ,,Esneh" (3,247 tonnes), avec une cargaison dé colis divers. * ♦ * Sofia, 21 juin. — Officiel : Sur le front en Macédoine, au nord de Bitolia, violent feu roulant de l'artillerie ennemie. Dans l'arc de la Czema, un de nos détachements d'assaut a pénétré dans les tranchées ennemies et en a ramené des prisonniers italiens. A l'est de la Czerna, violent© canonnade. Dans la région do la Moglena, plusieurs détachements de reconnaissance ennemis ont été repoussés par notre feu. Au sud de Butkovo, nos patrouilles ont fait douze Anglais prisonniers. Sur la rive gauche de la Strouma, violenta engagements entre détachements de reconnaissance. - Au coure do combats aériens, deux avions onnemis ont été descendus dans la région de Bitolia. Sur 1© front ea Roumanie, près de Tulcea, canonnades. Près d'Isaoeea, fusillades et canonnade tout à fait locale. • * * ComstantLooplo, 22 ;um. — Officiel : Sur lo front du Caucase, sur l'aile droite, une d© nos patrouilles de reconnaissance a attaqué une patrouille do reconnaissanoo^D-uemie. Quelques soldats ont éfcé tué® et un caporal fait prisonnier- Au sud-est d'Ersindgan, un bataillon, appuyé par deux canons a tenté d'attaquer notre position avancée; le combat a duré ; six heures. Nos troupes ont prononcé une contre-attaque et ont poursuivi l'ennemi, qui a été forcé de se retirer et a perdu d'eux cents hommes, quelques prisonniers, deux mitrailleuses, une quantité de matériel de génie, des tentes, etc. Sur l'ailé gauche, à l'ouest de Kalk.it, des troupes ennemies, fortes d'environ un bataillon, ont attaqué la nuit une partie de ; notre p ion avancée. L'ennemi a été re- ! poussé dans ses propres tranchées par une 1 contre-attaquo. Sur l"s autres fronts, pas de modification. Bù.i;? 21 juin. — Officieux : Lo rad'ui télégramme anglais d9 Poldiu du 21 juin, 2 heures du maHn, annonce » — Nous avons captura quatre canons ennemis pi' 3 de Messines. Cette localité a été évacuée par les Allemands lo ? juin ; depuis lors, il n'y a plus eu de combats près de Messines. > Il no peut guère êtro question en l'Occurrence de Oanons < capturés > ; tout au plus s'agit-il de canons détruits et enseveli?, lliièn ne montre mieux, quo ce conianuniqu. > anglais, combien ont tJ formidables, dam; laïc do 'Wytschaefr. ks destructions occasionn es par les explosions de raines ainsi que par le f 'U do l'artillerie et dies ! lance-mines. Lorsque l'on constate qu'après quinze ! jouira d'occupation, las Anjgllais arrivent soule-menfc à docouvrir dies prisée aussi irapaitanti s ! quo des canons, on se stenld compta < omllnen l'ennemi doit avoir d« poine à ao ravitailler en vivi-es et en munitions dans ta terrain qu'il a conquis* Communiqués des armées alliées Paris 21 :uin. — Officiel de 3 heart» t1 L'attaque lancé© hior par l'ennemi &ar la mouvement de terrain à lest de Vauxaiioa a été extrêmement violente. Préparée psar un puissant bombardement et mené© pûr des iroupes spéciales d'assaut, appartenant à une division fraîche, récemment venu© île Russie, l'attaque s'est heurtee à uno r#«*-tance acharnée de nos troupes. Tous le» efforts tentés par l'ennemi pour développer les quelques avantages qu'il avait acquis premier ohoc oait été brisés par no« faux et nos oontre-attaquès. L'ennemi nr'a pu finalement pénétrer dans notre tranché© àa première ligne qu'en deux endroits : «a sud (îu Mont de» Singes sur un front de quatre cents mètres environ, et au nord de j& Ferme Moisy sur un espace de deux cents mètpes. Un énergique retour offensif de noa' troupes nous a permis ce matin de reprendre la position occupée au sud du Moct des Singes, où elles ont trouvé de nombreux morts témoignant des pertes éiev, es subies par l'ennemi. Nous avons fait «toquante prisonniers. En Champagne, une opération de détail vivement conduit© nous a permis de ré*v-liser quelques progrès a,u nord-est du mont Cornillet. Nous avons fait des prisonniers et capturé cinq mitrailleuses. ♦ * * Paris, 21 juin. — Officiel de 11 heures : Au cours do la journée, le combat s'est poursuivi à notre avantage à l'est de Vauxaillon. Une contre-attaque de nos troupes sur la partie de tranchée occupée par l'ennemi dans le Secteur do la ferme Moasy â donné do sérieux résultats. A l'heure ac, tuelle, nous avons repris la totalité de nos positions à l'etxoeiption d'un saillant situé à 44) mitres au nord-ouest de cette ferme, où des fractions ennemies se maintiennent encoi©. La lutte d'artillerie reste très nvg dans touto cotte région. Entre Hurtebise et Craonne, bombardement assez violent c& nos premières lignes. En Champagne, l'avance réalisée c© matin par nous au nord-ouest du mont Cornillet a été accomplie dans des conditions particulièrement bradantes. LPne tenflafive de l'ennemi, entreprise vers 3 heures pour re. prendre les positions qui lui avaient été enlevées le 18 entra lo mont Cornillet et le mont Blond, a été repoussée par nos gre-nadiers, qui, prenant à leur tour l'offensive, ont poursuivi les détachements eœoe-mis jusque dans leurs tranchées de départ, dont ils se sont emparus. Nous avons réalisé ainsi une avance de 300 mètres en profondeur sur, uno étendue de 600 rostres. Uno containe de morts ennemis sont restés sur le terrain. ♦ l Paris, 20 juin. — Officiel de l'armes d'Orient : L'aviation britannique a bombardé les camps et les magasins ennemis d© Bog-danci (entre le lac Doiran et le Vhcrdar) et de Vétrina, sur la Strouma, causant d&s dégâts considérables. Activité moyenne de l'artillerie sur l'ensemble du front. » * * Londres, 21 juin. — Officiel : Nous avons repoussé hier soir des détachements ennemis qui cherchaient à nous surprendre au sud de la route Bapamne-Cambrai, à l'est de Laventie et dans le» environs de Lombaertzyde. Un autre détachement ennemi a réussi à pénétrer dans notre ligne La plu» avancé© près de Lombaertzijde, mais il en a été immédiatement rejeté. Quel ucs-une d© nos hommes manquent à l'appel. * * * Pétrograd, 21 juin.— Ofliciel : Fusillades et reconnaissances aériennes. Mumi. ».■ i» mi ■¥.! isaa Dépêches Diverses Paris, 21 juin : La ,,Revue do Paris'' prétend que le rapu pei de M. Odier, ministre do Suisse à Pétrograd, est imminent. I I I t- • I Vienne, 21 juin : Le comte Martinitz, 6tirn«nt qu'il hr. est impossible de constituer un cabine* d&n« lequel entreraient des ministres territoriaux, a prié F Empereur d'accepter la démission du Cabinet et d'en confier la ieconstitntioo à une autre personnalité. * * * Amsterdam, 21 juin : On mande d© Londres à l'„Algemeesn Ilandolsblad" : — Une discussion extraordmadrs nent vit*, lento s'est produit© hier à La Chambre <1** Lords au sujot de la mission de lord Nortb-cliffe. Les libéraux ont énergiquememt pro-testé contre s^n choix. Lord jûbblcedalo a dit ironiquement que le gouvernement s*aa>-blait s© laisser mener par ce propriétain de journaux. Lord Cûrzon a répondu au nom du gouvernement que lord Northolift© est parti pour l'Amériqnê eu qualité de représenta** du gouvernement, mais qu'il est faux doive y prendre la succession de M. Bal-four.♦ • * Londres, 21 juin : L'Agsnce Bstïier annonce quo le résoitui probable de la visite de M. IlencUjUKm à Pétrograd sera la convocation à Londres d'un© conférence dies ouvriers et des soosa- listes des pays de l'Lntente. * * * Londres, 21 juin : La „Pall Mail Gazette" annonce qas tous les groupes irlandais désirent votte M. Balfour présider la Conférence irlandaise.* * o Londres, 21 juin : La Chambrt des Communes a fixé par 201 voix contre 25 l'âge éiecto al pour les femmes à 30 ans. ♦ * * .Rotterdam, 22 juin : La grève des ouvriers du port d© Rotterdam est terminée. * * ♦ Amsterdam, 21 juin : Les ouvriers mineurs du Limbourg néer- . landais ont décidé hier soir, presque à l'unanimité, de proclamer la grève géaé. raliej ils demandent un salaire minimum et la journée de huit heures. » * ♦ Amsterdam, 20 juin : Le „Nieuws van oén Da^", prenant nota de ce que les Anglais avouent qu'ils ont battu en retraite sur la Strouma en en ^oa-nant pour raison une. épidémie de malaria, dit aveo ironie : — Jusqu'ici, nous ne connaissions que les rouiaitesi stratégiques j maintenant, noua COMMUNIQUÉS OFFICIELS Samedi 23 Juîfl 191T JOURNAL QUOTIDIEN — Le Numéro : ÎO Centimes A' Année. N° 036

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie appartenant à la catégorie Gecensureerde pers, parue à Bruxelles du 1914 au 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes