Le bruxellois: journal quotidien indépendant

544 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1915, 27 Novembre. Le bruxellois: journal quotidien indépendant. Accès à 12 novembre 2019, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/sb3ws8kb0v/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

2" Année. - N° 420 TIRAGE 75.000 CINQ CENTIMES Ed" B SAMEDI 27 NOVEMBRE 1015 Le Bruxellois ABONNEMENTS: 13 6 12 Mois Bruxelles ët Faubourgs 2 fr. A fr. 7 fr. 12 fr. Province et Etranger ..... 3.50 8.50 10.00 30.00 1 —.........i, jaruM, . H ltlvmwm Journal Q"o.o_tl<dll.€5i3. Z^cl^^soia.cI.siKi't Rédac'lon, Administration, Publicité : Bureaux de vent* peor Bruxelles et Banlieue; BRUXELLES ï 45, RUE HENRI MAUS Rédacteur en Chef : Marc de SALM Faits-Divers et Echos ... la ligne fr. 2.00 luuniinro ) Nicrologie, Annonces commerciales > » 1.00 ANNONCES I Ar,nonce3 financières » > 0.50 ! Petites annonces . . , îa petite ligne » 0.20 » * ... la grande ligne » 0.40 Situation de la Quadruplice aux Balkans Interview du Général Sarrail Derniers Commoniqués Officiels ALLEMANDS Théâtre de la guerre de l'Ouest Berlin, 26 novembre (midi).— Duels d'ar tillene en beaucoup d'endroits du front Point d'autres faits notables. Théâtre de la guerre de l'Est Armées du général feldmaréehal von Hindenburg Lts Russes ont essayé de franchir la Mis se, près de Pulpe; nous avons déjoué cetti tentative. Des attaques ennemies ont été re ;pirussées près de Bersemunde et sur le fron v est de Dunabourg. Armées du général feldmaréehal prince Léo poid de Bavière et du général \on Lmsin gen Rien de nouveau. • j Daus les Balkans Au sud-ouest de Sienica et de Mitrovitza des arrière-gardes ennemies, qui tenaient en core devant le front des armées du généra von Mouckenen, ont été repoussées. AUTRICHIENS Théâtre de la guerre russe Vienne, 26 nov. — Pas d'événements f r ticukers. Tbéâtr- de la guerre italien Les combats acharnés dans la région entrt Vembouchure du Wippach à San Martini ont co,ltn»a>iv<w1»M «ij'vr-rr nt r-ï•„ la nuit. Au nord du Monte San Michele, l'ennemi a attaqué sans interruption avec des forces considérables. A plusieurs reprises 11 parvint à pénétrer dans nos tranchées. Les braves régiments d'infanterie alpins n. 7 tt 27 l'en chassèrent toutefois toujours, en dernier heu dans un corps à corps ayant duré plusieurs heures. Une attaque des Italiens contre le Monte San Michele a échové coin,me toutes les précédentes. Près de San Martini>, le combat se déroula ci et là pen-dtint toute la journée, jusqu'à ce que finalement les troupes des honveds courageux parvinrent, le soir tard, à reconquérir complètement ici aussi notre position et à la maintenir. La tête de pont de Gôrz, la partie méridionale de la ville, ainsi que les localités de Savogno et de Rupa ont été exposés à un violent feu d'artillerie. Plusieurs bataillans ennemis ont attaqué à Oslavija. Ils furent repoussés; deux compagnies ont été décimées. Deux de nos aviateurs ont jeté des bombes sur Tolmezzo. Théâtre da la guerre Sud-Est Les Monténégrins ont également été repousses à l'est de Foga.Au sud ouest de Sje-nica nous avons franchi la frontière monténégrine. Lors de la prise annoncée hier de M itrovica, les troupes 1. R. ont fuit prisonniers 10,000 Serbes et pris 6' mortiers, 12 canons de campagne, de nombreuses voitures, des munitions de tous genres, 7 locomotives, 130 wagons et beaucoup d'autre matériel, de guerre. Une colonne austro-hongroise, en poussant nlus loin que M itromca, a atteint la région de Vucitrn. Au sud de celle-ci, des forces allemandes et bulgares sont sur le point de franchir la Sitnica.Dans les combats autour de Pristina, on a amené 6,800 prisonniers et 6 canons serbes ont été pris. ITALIENS Home, 23 novembre.— Des nouvel1 es coin plémentaires au sujet des combats des 20 et 21 courant, pour la conquête des hauteurs au nord-est d'Oslavia, font ressortir leur importance et leur terrible acharnement. La brigade des grenadiers de Sardaigne rivalisait avec les troupes de la 40 division par son courage combattif et sa bravoure à l'assaut, en ténacité et en force de résistance en arrêtant, les contre-attaques vio'cntes de l'adversaire se renouvelant sans interruption. Hier il n'y a plus eu dans ce secteur dt front de co ut reattaque s ennemies sensibles, la jouiiiée s'est passée relativement calme. IVos troupes ont pu fortifier les positions conquises.Sur le Mont du Calvaire à l'ouest de Gôrz, notre attaque a continué; la hauteur a éti atteinte et maintenue ensuite sous le feu enragé et concentré de l'artillerie ennemie. Sur le Karst, après avoir repoussé de fui bles attaques imprévues de ''adversaire,l'activité réciproque a repris le matin avec violence et un vigoureux retranchement, dans le voisinage de l'église de San Martino dei Carso, a été pris. Dans'Vensemble, il a ét> fait hier 93 prisonniers, dont 7 officiels. a FRANÇAIS Paris, 24 nov. — (1-5 heures). — Rien à . signaler au cours de la nuit en dehors de la canonnade habituelle. En Argonne, la lutte de mines s'est poursuivie à notre avan tage. Dans les secteurs de Bolante. nous a ns fait sauter un petit poste ennemi. Dans les Vosg -, au nord-est de Celles sur plaine une tentative pour enlever un de nos postes a complètement échoué. Paris, 24 nov. — (23 heures). — La ma-( tinée a été calme sur l'ensemble du front, sauf en Woevre, au Bois Brûlé, où l'ennemi a lancé quelques obus suffocants sans résultat. L'après-midi a été marquée par une certaine activité de Vartillerie assez violente en Artois, où la gare d'Arras a reçu une cinquantaine d'obus et dans la région de Loos et de Souciiez, plus faible du côté , de Soissons et en Champagne, assez vive ■ dans les secteurs de Fhrev et ReiWon et f dans les Vosges à la tête de Fau x et à l'Hart mannsweilerkovf. Partout, nos batteries ont riposté heureusement et gardé l'avantage. RUSSES Pétrograd, 24 nov. — Au front à Riga, à l'ouest du lac de Ranger (au nord-est de ' Tuckum), les Allemands ont encore essaye > hier dans le courant de la journée, de se t dégager de leur situation gênante. Les Alle- >nuitir1 tàvàM'' iù " pointe méridionale extrême de l'île de Da-len et ont, occupé la métairie de Bersemunde. J Nos troupes, appuijees par des réserves f' accourues sur les lieux, prononcèrent une e co'ntre-attaque et occupèrent de nouveau p Bersemunde. Le même jour, un de nos déta- L chements de troupes lettones, nouvellement h orqanisées, en attaquant impétueusement l'ennemi, a de nouveau fait preuve de courage militaire et de grande bravoure. Sur <i la rive gauche de la Dwina,au nord d'llluxt, <i nous avons occuvé, après un combat, la rné a tairie Panonel (4 km. au sud-est de Dwen- t ftn à la Dicina). Au bas de Dunabourg, feu d'artillerie. Par notre feu, nous avons arrêté l'attaque | allemande, au nord du lac de Swenter, con- ( tre les tranchées que nous avions prises il y ^ a peu de temps aux Allemands. Sur les autres secteurs du front du golfe de Riga jusqu'au Pnpet, le calme règne. Sur la rive gauche du Styr, dans la région du village de N ove Podczerenici (au nord-ouest de la coujrure du chemin de fer A owel-Sarny avec e Styr), échauffourées acharnées. Le coin- ' by.t au village de Kosliner (au nord de Czar-' torysk) continue. Sur le restant du front au Sud et au Caucase, pas de changement. 1 BULGARES d Sofia, 25 nov. — (Communiqué officiel ^ du 23). — Depuis dix jours, des combats \ acharnés se sont déroulés autour de Pristina. Après que notre armée eût définitivement | cerné aujourd'hui les Serbes au nord, à l'est et au sud, l'adversaire fit les efforts les plus r extrêmes pour se maintenir à Pristina; et ne ,| put toutefois pas résister à notre pression et fut chassé de ses dernières positions; il \ fut alors farcé à commencer sa retraite vers l'ouest. A 2 h. 1/2 de l'après-midi, un régiment de cavalerie entra d'abord dans la ville, suivi par nos troupes du front nord et par des détachements de la colonne allemande voisine. Le nombre de prisonniers ' n'est pas encore établi. ÎUHC3 Constantinop1e, 25 novembre. — Au front des Dardanelles, rien d'important, abstraction faite de combats temporaires d'artillerie et de bombes. Rien à signaler des autres fron ts. — ■ Dernières Dépêches SITUATION CRiTIQ'J DIS ALLIÉ i i® IMGEQOINE Interview du Générai Sarrail Genève, 26 nov. — Le correspondant dr t Journal de Genève, qui a visité le froni ( français en Maocdoine, assure que l'armé; -ing.o-fiauraise courrait le risque d'êtrr on ruée par les Bu gares au Sud. l.re correspondant de la Stampa, de Turin, x de son côté, publie une entrevue avec le gé uéral Sarrail, qui ne* semble pas fort rassun uon plus. Il aurait fait ressortir qu'il ni disposait que d-e 80,OUI) hommes, réparti sur un front do 80 kilomètres. Si une seul; division bulgare avançait jusqu'au chemii de fer, par esemple Jusqu'à Stroumitza, 1; ,igne de retraite de l'armée alliée serait cou ■ '-ée et uno catastrophe serait à craindre. Ls générai compara le front anglo-français è une grande fleur placée sur uno tige minci formée par le chemin de fer. Quant à l'armée serbe, le général la croit perdue. La réponse de la Grèce à l'Entente L'Agence Reuter télégraphie d'Athènes lu 20, que le gouvernement grec vient de ré pondre à la note do l'Entente. On dit qu'i a accepté de ne pas désarmer les troupes de; Alliés et de leur laisser la liberté d'action et territoire grec. Quant à la sécurité de ce; troupes, quant aux facilités à leur donner pour l'uti.isation das'voies ferrées et du té égraphe, le gouvernement grec se réserve J'examiner de près tous les détails. La déclaration de l'Entente, d'après lamelle les territoires grecs oecupés actuelle-mont par les Alliés seront rendus à la Grèce, lui sera en outre indemnisée des dégâts eau és par l'expédition, aurait convaincu le gou-> eruement grec des intentions amicales de.-llliés.1 1 tu,'"- bioens lie la Urece Londres, 26 nov. — Le Daily Telegraph it dans un article de fond : Le démenti of-£iel du bioeus de la Grèce est naturellement xact mot par mot. 11 ne conteste toutefois as, ce qui est impossible de contester, que ss puissances de l'Entente ont déclaré un locis pacifique de la Grèce. Le nouveau siège du gouvernement serbe Berlin, 26 nov. — Le Berliner Zeitung m MotUig annonce de Milan r I/e Carrière ella Serra mande : Le gouvernement serbe officiellement annoncé son arrivée à Scu-ari.Propositions de la Quadruplice à la Grèce Londres, 26 nov. — Les ambassadeurs dr t Quadruplice n'ont pas demandé à Atliées, la démobilisation grecque, mais ils pro--oscrent que les troupes grecques seraient étirées de la zone dans laquelle les Alliés pèreraient. La Grèce et l'Entente Berlin, 24 nov. — D'après la Stampa, 'Entente a posé les conditions suivantes à a Grèce: 1. Démobilisation; 2. Retrait de la ironticro des troupe? -recques ; 3. Liberté d'action complète pour l'armé< es Alliés; 4. L'engagement de ne pas désarmer le,-roup'ës serbes si elles se retirent au delà de * frontière grecque; 5. Engagement de ne pas attaquer les AL iés. Le Carrière délia Serra demande, dans If as où la Grèce reste neutre et démobilisé?, uelle valeur ces mesures auront en con-exion avec la marche en avant éventuelb es troupes des puissances centrales sur Sa-onique.A la Chambre des Communes , Londres, 26 nov. — A la question si de> onds ont été avancés à la Grèce depuis l'es ilosion de la guerre ou si elle a reçu de sem >lnb!es promesses, sir Grey a répondu que 'était une question entendue, mais il n'est as désirable qu'il soit donné en ce momeni les détails au sujet de transactions finan-ières entre l'Angleterre avec ses alliés ains u'avec les neutres. Pour le moment il n'esi >ns en situation de faire une déclaration uelconque au sujet de la question grecque. Accident dans la flotte japonaise Berlin, 26 nov. — On annonce de Toki< u Ber'iner Zeitung avi Mittag : Pendant me manœuvre de nuit de la 2" escadre aponaise à Sasebo, dans le golfe de Chin-toï, un obus a touché en plein le vaisseau le ligne Raskima et le nouveau superdread-lought Suwo qui fut gravement endommage t perdit entr'autres la tour de commande-uent ; 14 hommes de l'équipage ont été tués >armi lesquels le capitaine Jirokischi. Dif crents marins de l'équipage ont été blessés, lont 4 officiers grièvement. L'Allemagne et l'Angleterre Londres, 26 nov. (Reuter). — Dans une épouse imprimée à une question posée à la Chambre des Communes, le ministre-prési-dent Aequith a déclaré qu'en janvier 1912 une proposition non formelle de Berlin avait été reçue par le gouvernement anglais dans laquelle il était déelaré qu'il était désirable qu'un ministre anglais se rendit à Ber-" liai pour y faire un échange d'idées privé : non officiel. Lord Haldane partit alors pour ! Berlin et accomplit sa mission à l'entière 3 satisfaction du gouvernement. , Les indemnités de guerre en Autriche i Ofenpest, 26 nov. — La commission na-. tionale pour la reconstruction des habitations détruites pendant la guerre a tenu hier une séance sous la présidence du comte » Khuen llcdervary.il résulte du rapport de la commission, que 94 localités et plus de 5,000 maisons et. dépendances ont été détruites par l'invasion. Le prix des reconstructions est évalué à 7 millions de couronnes; jusqu'ici 3,5 millions de couronnes ont été récupérés. Les relations austro-turques i Vienne, 26 nov. — Le fed-dmaréchal turc, Fuad Pacha est arrivé ici de Constantinople, avec son adjudant, Ali Bey. Retraite des Français cu vant les Bulgares Budapest, 26 nov. — L'état-major de la Quadruplice à Salonique publie un communiqué officiel pour la presse grecque. Suivant celui-ci, les Français furent obligés, après de violents combats à la baïonnette, dans la ligne Tartar 1 i- \V ala n do wo, de se retirer devant une immense supériorité nu- Imérique bulgare. Pertes anglaises ..i1 ... —. ——— —-«-■ - - - » — - * » • e-, . nov. — jju lista a es pertes d'hier donne les noms de 18 officiers et 550 hommes. Rappel de la classe de 1917 Rotterdam, 26 nov. — D'après une nouvelle de Paris, la commission de l'armée française, d'accord avec le ministre de la guerre Gallieni, a décidé le rappel de la classe 1917 pour le 15 décembre. La situation des Alliés en Serbie Genève, 26 nov. — Le correspondant du Journal de Genève, qui a . visité le front français aux Balkans annonce que l'armée franco-anglaise serait en danger d'être encerclée au sud par les Bulgares. La Grèce et l'Entente Athènes, 25 nov. (officiel). — Le gouvernement anglais a autorisé le départ des va. [>eurs grecs chargés de grains et autres marchandises qui ont été retenus à Malte. L'expédition des télégrammes viâ Malte a été .■gaiement autorisée. L'otSensive bulgare Berlin, 25 uov. — Le Bertiner Zeitung mu Mittag annonce de Vîenne en date du 24: Eu Macedoine Méridionale l'offensive des Bulgares progresse favorablement. Us ont pris d'assaut à Krivolac p.usieurs points d'appui fortifies des position» françaises. Ua situation économique da l'Autriche-Hongrie Ofenpest, 25 uov. — En raison des développements aux Balkans, ie domaine de l'activité de la Centrale Economique llongroise-Bohême a été étendu et a été transformé en une fédération économique centrale et balkanique.Dans les Balkans Amsterdam, 25 nov. — Le Nieuw van den Dag dit, en commentant la chute de Mitro-vitza et de Pristina : « De ce fait la venta t>,e campagne contre la Serbie est effectivement terminée. » Londres, 25 nov. (Reuter). — Le Times apprend de Paris : D'après un télégramme officiel de Prizrend, le gouvernement serbe se rend à Scutari. •» o » Interview du Ministre bulgare Tuntclieil à Bruxeae» Lo but du voyait» de M. 1« M nic.UB a été no animent <k> taii'o une wucjuèi© sur les miéiêts bul ^ares dans notre jjiays. A peine arrive, il a <iû repartir puni &oii pays, étant donne que les aifai-res urgent lo rappejem plus vite là-bas. A J.a GiUX> du Nord, au moment do son arrivée, étaient piéscntb : le deiégué otf.oiel pour la l>cl-£.quo de la ..égation buigaio a Berlin, M. P. lont-©t le secrétaire, il. J K roff. Lo 24, an eoir, an dîner uit.mo a été organisé au Département politique. Y ass .talent entre autres M. lo Ministre, le dé'égué bulgare il P. Tout chef et b Em ven Lan Uon. Lo lendemain (25 novembre), M. le M n stro a "té reçu et invité à dîn«r choz S Esc. le gouver rieur von B.s-i'ig .au châtxau de Trois Fontaines, à Viivorde. Dans l'après-midi il a reçu en ludienee, à l'Hôtel Palace, à 312 heures, ,o -e iréîcritant pour !a Be.giquo de la grande firro bulgare Heskia-Presente, M. Albert Présente. Cct-,«.© maison,très connue dans lo pays, entretient des| f rapports commerciaux très étroits entre la Be'gi-quo et la Bulgarie. Cette grande firme est l'in-| termédia.;ro d une grande partie de l'importation ' et do l'exportation de la Bulgarie <® B. j£ que. ni. lo Ministre s'est enquls auprès do M. Présente do la situation des affaires commerciales en Belg.quo pendant l'occupation. II a runero é en sa prés?r.eo le délégué, M. P. Tcnteheff des eHo.ts en vue dj la défense des intérêts bulgares dans lo pays. M. lo Ministre a donne 1 assurance que les autorité.» militaires et civiics allemand,m auront également dans l'avenir ia mfrae attitude favorable aux intérêts des Bu.'garos en Belgique. AE heures, nous avons rencontré M. io Ministre à la Gare du Nord. Il n'avait guère le tomps do sè prêter à uno longue interview politique. Il a dc-c.aré simp ement que tout t- b.en là-bas et eu au point do vue financrar la Bu.garie est en meilleure posture que jamais. Le pays jouit toujours d'un exfolient crédit dans le monde financier, surtout depuis l'occupation do la Macédo ne et dos villes bulgares de 1a Serbie. Sa mission à Berlin a eu un succès complet, les relations entre la Bulgarie et ses alliés sont des plus cordial".s et il emporte de la Belgique des impressions on no peut plus favorables. Plusieurs journaux de l'Eut, uto avaient représenté dans les'pays neutres ia situation sous un jour aussi déia*crab e <jùè tenïia-ii-cscux.M. lo Ministre dos Finances est parts accompagné par' les directeurs do la D.seonto t^Dseikcn^tt, d© ia Banque du Crédit à Sofia et du correspondant do la Gazette de (Jolog-uc, a Soir a, e. lue uno dernière fois par M. P.ïonteheff, délégué pour la Belgique de lu LégaUcn roya.o de B'.i.giUie a Bc-r-vùa, et Mmo H. P. Tontehef, M. J. ii.rotf, des ic-présenfcauts du Gouverneur,des autor.tés atleman-ias, M Albert Présente et d'un do nos réd.io- oors, Al. Piei r/i Hantcbeff. Lo trjwn s'ebianle tn-i m marque** ; .. • *>. »s (Y(J. __ , . . v--c- ^ — oj"i> -D va* fontchci'f sa.uo encore l'air hiureus... P.H. ^ ® ETRAlNUfcR FRANCK — Le premier gibier nanti u aux Huiles da l'arts. — Paris, 26 novembre. — Dan» les quartiers du contre do Paris, quelques ma;clian<is de volaiJe exposent à leur devanture des t;u:.:ui«, dont la vente,, comme celle de tout autre gibier, avait été jusqu'ici interdite. Quant aux kûvrcs et aux perdreaux, lis n'ont pas encore fait leur apparition aux étalages. C cet d'ailleurs, en un bitn petit nombre, que les faisans y f.gurent. Ces vo.ai.iles jirovieunont des Halles, où, conformément aux nouvelles injures pr-sos par ;o ministre do l'Agriculture, ils ont, pu être vendua à la criée. Ils ont atteint des pr.x exorbitants qu. feraient pousser les hauts cris aux amateurs bruxellois. Un lot de quatre pièces a dépasse 50 fr. I Il est vrai que ks acheteurs n ont eu a se disputer au total quo 100 faisans, ;es automations accordées par .l'administration i>our les battues organ.séts en vuo de protéger les intérêts de nos agrïcu.teura u'ayant pas encore été, paraît-U, mises à orotit par les intéressés. Chez les revendeur», le coq-fai-t.an a été offert au public à raison de 15 u.; la poule s'est vendue seulement à lii fr. Malgré ce prix élevé, coqs ot poules" ont été rap demeni en-.ovés par quelques clients, à Ja stupéfaction des marchands eux-mêmes qui, suivant 1 expre-s.on d un d ontr eux, ne pouvaient concevoir quo le consommateur pu sso se laisser « tondre » do la -«rte. ANGLETERRE. — La « A"càertandsche Ovcrz^e Trust ». — Do 1 Algrmcen Uandelsblad ; L Agenco douter mande de Londres, le 2ô novembre . A la Chambre des Communes ® député Itees a dcmanti*. ,i l'on ne pouvait prendre des mesures pour faire représenter les armateurs et les commeiçai.ts anglais dans le « Nedcrlandseho Uveizee Tru^tn Al. .tobe-rt Cecil, sous-«eciéta.re au d< parlement Oe8 Affaires étrangères, a répondu que ect-ie idée avait léjà évô exam.née. 11 a déclare ensuite que « 1© trust en question étant une institution puiemmt néerlandaise, organisée par des commerçants néer-onda.s, 1 effet d'exercer un coutrô.o sur le com-.iterce bol.andais et do concilier celui-ci avec les circonstances nées de la guéri e, je no crois pas que idée proposée pourra être réalsée». HOLLANDE. — L'assèchement du Zuidcrzee. — Rotterdam, 26 novembre. — I/o N,cuwc Hotter-darnschv Courant annonce que lo piojet da 1a loi, v.sant l'assèchement du Zuiderzio vient d'être soumis au Conseil d'Etat. RUSSIE. — Les finances russes. — Pétrograce, 26 novembre — Le Birschtwîja WjedmnosU annonce : Le ministre des i ma..<x s a l'imenuou ao faire frapper au Japon peur 12 millions de roubles de bi.J-on. Des membres do la Douma qui sa vont réun.s en différentes eoinmisa ons, ont p « le ministre do l'intérieur de supprimer les bannissements pai voie administrât.ve ou do les restrc.nd'i e tout au moins pour l'année 1916. Ils font ressortir quo de parei'lcs mesures sont regrettables aux époques diff.c les, notamment parce quo les fonds d"entretien sont méthodiquement payés avec des retards...Tscheidze a remis au sous-secrétairo d'Etat un mémoire au sujet do la situation des bannis do..o j il résulte que leur situation a eneoro empiré daus les derniers temps, par©© quo les fonds d'entretien [ n'étaient pas suffisants et que les bannis sont pu>-

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Le bruxellois: journal quotidien indépendant appartenant à la catégorie Gecensureerde pers, parue à Bruxelles du 1914 au 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes