Le bruxellois: journal quotidien indépendant

227 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1916, 25 Mars. Le bruxellois: journal quotidien indépendant. Accès à 22 septembre 2019, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/st7dr2r39z/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

3* Année. - N° 537. Edition B CINQ CENTIMES SAMEDI 25 MARS 1916 ABONNEMERT POSTAl, ÉD. B Bruxelles - Province - Etranger 3 mois : Fr. 4.50. - Mk. 3.60 Les [bureaux de poste en BelgiqHe «t à l'Etranger n'acceptent effte des «oomi'f mciitif TRIMESTRIELS; ceux-ci prennent cours les IJakv. 1 Avril 1 Juillet 1 Octob. On peut s'abonner toutefois pour les deux derniers mois ou même pour Je dernier m©is de chaque trimestre au prix de : 2 Mois 1 Mois Fr"3.00-Mk.2.40 Fi 1.50-Mk. 1.20 o— - TIRAGE ; 75.000 PAS jour Le Bruxellois Rédacteur en Chef : JVIai'o de SAlvM i Journal Quotidien Indépendant ■ Rédaction, Administration, Publicité, Vente : BRUXELLES, 45, RUE HENRI MAUS ANNONCES — La ligne Faits divers et Eclies fr. 2.00 Nécrologie 1.00 Annonces commerciales . 1.00 » financières . . ! 0.50 PETITES ANNONCES La petite ligne 0.20 La grande ligne. ..... O.iO -—o TIRAGE : 75.000 par jour L'Emprunt de guerre Allemand Derniers Commaniqués Officiels ALLEMANDS Théâtre de la guerre de l'Ouest Berlin, 24 mars (comm. de midi). — Et, Champagne, sur la route de Somme-Py, c Soaaiti, en Argonne, dans la région de le Meuse et jusqu'aux bords de la Moselle, la violence des luttes d'artillerie s'est, -par moment, considérablement accrue. A l'ouest de Haucourt, utilisant les avantages de notre tuccès d'avant-liier, nous avons encore oc cupé quelques tranchées et fait de nouveaux prisonniers ; leur nombre s'élève maintenani à 32 officiers et 879 hommes. Théâtre de la guerre à l'Est Tandis que, dans la journée, les Russes n'ont entrepris qu'une forte attaque dans la tête de po?it de J akobstadt, à l'est de Busch-hof, ils ont, pendant la nuit, attaqué à différentes reprises au nord du chemin de fer Mi-tau à Jafcobstadt, tenté une attaque à l'improviste au sud-ouest de Dunabourg et, à la suite d'une série ininterrompue de violents assauts consécutifs, se sont, rapprochés de notre front au notd de Wids-j. Toutes leurs attaques se sont écroulées sous notre feu, au plus tard, devant les obstacles; les pertes dt l'ennemi sont très élevées. Tins au sud, ii M'y a pas eu de nouvelles attaques. Dam les Balkans Dans la région de Gjevgjeli, sur les deux rives du Vardar, il y a eu, les jours derniers, d plusieurs reprises, des combats d'artillerit sans importance spéciale. Dans un combat aérien, nous avons abattu un avion faisant partie d'une escadrille ennemie, qui venait d'attaquer Volovec, à l'ouest du lac de Doi-ran, l'avion est tombé dans le lac. AUTRICHIENS Vienne, 23 mars (midi). — Sur tous les trois théâtres de la guerre, il n'y a rien de particulier à signaler. ITALIENS Rome, 24 mars. (Comm. off. du 22 mars.J •— Dans la nuit du 20 au 21 mars des détachements ennemis ont tenté de faibles attaques imprévues contre nos positions à la jonction de Ribor (vallée du Daone), dans la vallée de la Cresta (Caméras et Etscli), au nord-ouest de Piazza (vallée de la Ter-ragnola) et contre la hauteur de Rawnilaz (bassin de Flilsch). Ils ont été partout repoussés. Sur les versants de la hauteur de Santa Maria (région de Tolmein), l'ennemi a déclanché au cours de la même nuit une attaque qui a été arrêtée par notre feu et qui s'est dénouée en attaques de patrouilles, facilement repoussées. Malgré le mauvais temps, qui a rendu le tir très difficile, les combats d'artillerie ont perduré sur le front entier. FRANÇAIS Paris, 23 mars. — (10 heures.) — A l'ouest dt la Meuse, le bombardement s'est ralenti au court de la nuit. L'ennemi n'a pas renouvelé ses tentatives sur le petit mamelon d'Haucourt dont nou> tenons le réduit .4 l'est de la Meuse, le bombardement a continue violent sur plusieurs points de noire front. En Wœvre, aucun événement important à signaler en dehors d'une canonnade intermittente. A l'ouest de Pont-à-Mousson, un coup de main sur une tranchée ennemie, dans la région de Fey-en-Haye, nous a permis de faire quelques prison, niers. Nuit calme sur le restant du front. Paris, 23 mars. — (2.1 heures). — Au nord de l'Aisne, tirs de destruction sur Us ouvrages ennemis du plateau de Vauclerc. En Argonnes, nous avons exécuté de nombreu. ses concentrations de feux sur les organisationt ennemies, les routes et les voies ferrées des Argon, nés orientais et sur le bois de Malancourt. A l'ouest de la Meuse, bombardement soutenu de la région de Malancourt et de notre front lié-thincourt-Mort-Homme-Cumièrcs.A l'est de la Meuse et en Wœvre, la lutte d'artillerie a pris une certaine intensité. Aucune action d'infanterie au cours de la journée. Dans les Vosges, nous avons bombardé les cantonnements cnwmis aux environs de Mûldbach. ANGLAIS Londres, 24 mars. (Comm. off. du Quart, génér. britann. en France, sous la date du 22 mars.) — Au cours de la nuit dernière, l'ennemi a fait sauter deux mines, qui n'ont pas causé des dégâts, auprès de nos troupes. Quelques luttes à coups de grenades, qui eurent lieu a-', nord-est de Vermelles, n'ont pas apporté de changements dans la situation. A ous avons canonné efficacement les positions ennemies au sud-ouest de Wez-macquarts par l'artillerie et pai des mortiers de tranchée. RUSSES Pétrograde, Si mars (romm. off. du 28 mars, S h. du soir). — Sur tout le front, une série de combats s'est déroulée. Dans la région de Riga, près du village de Plankanen et dans la région au sud de l'île de Dalen, not, troupes ont combattu d'importantes avant-gardes ennemies. Dans le secteur de Jacobstadt, nous avons pris, après combat, le village et le bois d'AugustenhoJ ainsi que la ferme située entre le district boisé de Diherneh et le village de Dclvinel;, dans la contrée de Buschliof. J Devant Dunabourg, échange de coups de feu. Au sud de la région de Dunabourg, de vifs combats d'infanterie et d'artillerie. Notre artilerie a canonné efficacement la région au nord de Miutziuni, où nous avions découvert des rassemblements de troupes ennemies. lorsque nos troupes avaient réduit au lileriee les batteries ennemies dans la contrée de Meschhele, elles se sont emparées d'une ligne de tranchées ennemies dans le secteur des lacs de Miutzium-Sekly. La tentative de l'ennemi de saisir l'offensive au sud de Tweretseh a été arrêtée par notre feu. Dans la région de Miljefca-Mojeiko, au nord de la localité de Poslavy, des combats acharnés d'infanterie eurent lieu. L'ennemi a déclanché ici de violen. tes attaques contre nos troupes, qui avaient, par endroits chassé l'ennemi hors de ses tranchées en capturant quelques mitrailleuses. Dans la région de Tschemiaty-Lotwa au nord du lac de Miadziol, l'ennemi a attaqué, après des préparatifs violents d'artillerie, nos positions.Nous l'avons repoussé par la violence de notre feu. Sur la rive sud-ouest du lac de Narocz, la lutte s'est développée avantageusement pour nos troupes qui, malgré les gaz asphyxiants et malgré le feu meurtrier de l'ennemi, ont pu briser trois obstacles en fils de fer barbelé et qui ont su prendre, grâce à leurs attaques continuelles et impétueuses, trois lignes de tranchées. Les contre-attaques ennemies ont été arrêtées par notre feu, joint à nos gaz à effet mortel. En comptant nos trophées,nous avons à enregistrer jusqu'à présent : 17 officiers, plus de 1,000 soldats comme prisonniers, 12 mitrailleuses, phares-réflecteurs, lance- bombes, etc. Dans la région de Smorgon, violent feu d'artillerie. L'ennemi a pris sous un feu violent 1e secteuT qui se rattache au fleuve de Wilja. Dans la région de Deliatschy-Baranowitschi, des avions allemands ont survolé nos positions. Sur la route de Moscou à Brest et au nord du village de Telahhany, violente canonnade réciproque. Dans la région au sud-est de Kotky, nos éclaireurs se sont emparés d'une patrouille ennemie. D'après des nouvelles supplémentaires, nous avons capturé dans la région de Michaltsche, en Gedicie, à part 2 canons déjà annoncé, 6 lance-bombes en parfait état, une grande quantité de fusils, des caisses de bombes, de cartouches et d'autres matières explosives. Nous y avons\ fait 106 prison, niers. TURCS Constantinople, 2i mars. — Le quartier général annonce : Sur le front de l'Irak, à fielahie, un dé-tacitement ennemi, fort de deux bataillons, a tenté d'attaquer nos avant-postes sur la rive droite du Abonnements au **Bruxellois" Nous rappelons à nos lecteurs qu'avec le 1 avril commence le 2mt trimestre de 1916. On peut s'abonner dès maintenant dans tous les bureaux de Poste en Belgique et. à l'Etranger, au prix de : Fr. 4,50 ou M. 3,60 pour un abonnement du 1 avril 1916 au 31 juillet 1916 Il suffit de se faire inscrire à n'importe quel bureau de poste ordinaire ou bureau de poste auxiliaire en spécifiant si on veut recevoir l'édition A, paraissant à, Bruxelles, à 1 heure, ou l'édition B, paraissant à Bruxelles à 8 heures, ou les denx éditions. Pour éviter tout retard dans la distribution, nous prions nos lecteurs de renouveler l'abonnement le plus tôt possible à n'importe quel bureau de poste La Poste, majorant de 0,42 pfennigs le prix de l'abonnement posta1, pour se couvrir des frais de remise à domicile, l'administration du " Bruxellois ., remboursera la somme de fr. 0,50 à tous ses abonnés, contre présentation à ses guichets de la quittance de la poste. Les abonnés en Frovinct sont priés d'envoyer leur quittance par la poste, qui sera immédiatement renvoyés en même temps que fr. 0,50 en timbres. % w Tigre, aprèf un combat d'une heure, il a été repoussé.Au cours de. la nuit du 21 mors, nos aviateurs ont efficacement lancé des bombes sur l'ennemi à Kut-el-A'mafa. Dans la. même nuit, un de nos hy-droplanes a attaqué à coups de bombes des navires ancres <Tans la baie d: l'î'e de Kephalos. Nous avons constaté que toutes les bombes ont efficacement porté. Un torpilleur• ennemi a rempli i voiliers avec plus de 200 solelats déguisés en brigands et les a débarqué sous sa protection ■dans la localité de Keumir-Dili, sur laîrive tniridionale du golfe de Clarzomene ; toutefois, les brigands ne purent tenir sur la rive, malgré la protection des torpilleurs, contre les attaques de nos détachements co-tiers, relativement faibles. î'.s ont pris rapidement la fuite sur leurs barcasses en emportant cependant 10 moutons, appartenant à la population. Ensuite, ils se sont retirés. Sinon rien à annoncer. Dernières Dépêches L'Emprunt de guerre Allemand Berlin, 24 mars. — Dans la séance de ce jour, aii Ileichstag, M. Dr. Helfferich, le secrétaire d'Etat, a annoncé que les souscriptions du 4me emprunt de guerre, établies jusqu'à présent, s'élèvent à 10 milliards 600 millions de marks, ou 13 milliards 25b millions de francs. Non comprises les souscriptions des fronts et de l'étranger. Berlin, 24 mars. — (Officiel.) — Les souscriptions du 4me emprunt de guerre se montent, d'après les nouvelles reçues jusqu'à présent en. chiffre rond, à 10 milliards et 600 millions de V- Le montant des souscriptions non encore parvenues, augmentera encore le chiffre annoncé. Les souscriptions signées aux fronts eit dans les pays d'outremer ne sont également pas comprises. En 20 mois, le peuple aMemand a donc versé plus de 36 1/2 milliards de marks, soit 45 milliards et 625 millions de francs en des emprunts de guerre à longue échéance. L'incapacité du gouvernement français Berlin, 24 mars — On écrit d© Genève au Berliner Loka.l Anzcigcr : Pour prouver l'incapaci té continue du gouvernement, le parti radical, dirigé par Caillaux, a voulu iancer un manifeste. La publication ell fut toutefois ajournée parce que, d'après le Petit Parisien, les combats do Verdun accaparent l'intérêt général du peuple français. Cadorna à Londres Berlin, 24 mars. — D'après la Vossische Zeitung1 les journaux italiens publient de longs articles au sujet de l'arrivée de Cadorna à Londres; mais on ne cache pas la circonstance désagréable que la censure anglaise a défendu aux journaux de Londres de faire connaître d avance au public l'arrivée du général. Celui-ci est arrivé mercredi matin. Kitchener, Freud), l'ambassadeur italien et de nombreux off ciers s'étaient rendus à la gare pour le saluer. Les Français en Grèce. — Comment on respecte la neutralité Berlin, 24 mars. — On annonce d'Ofenpest au Berliner Tageblatt : On mande d'Athènes : Le président du district de Florina, est arrivé à Athènes et a informé 1s ministre-président Skuiudis que les Français ont déjà occupé toute la Jigne de chemin de fer do Sadon-que à Florina et qu'ils en ont repris l'administration. Les employés de chômais de fer grecs restent provisoirement en fonctions, mais ils sont gênés par Jes Français dans l'accompicssement de leur service. Les lignes télégraphiques'te long do la voie ferrée ont été coupées. La corresipondance postale, même ce.lle du pays est soumise au contrôle des Français. La navigation vers l'Angleterre paralysée par l'Allemagne? Rotterdam, 23 mars. — Bouter annonce de Londres que les cercles maritimes sont très émus à lia suite do la réception de nouvelles de l'étranger que quelques directeurs de la ligne Hollanâ-Amérita ont appris par M. Ballm, directeur de la ligne Hambourg-Amerika, que le gouvernement allemand a l'intention d'empêcher par tous les moyens le trafic maritime entre les îles britanniques et les autres pays d'Europe, neutres ou non. 11 n'y a pas de raison? pour mettre en doute l'exactitude de la nouvelle et les menaces allemandes sont doublement importantes, attendu qu'elles sont en connexion avec le torpillage dans oee derniers temps d'Un certain nombre de navire^ neutres (ainsi dit Reuter). (Notice. — Le télégramme suiyant du directeur général BaMn, au directeur von Reneliling, de la ligne I[ofta-nd-Arriorikit, prouve que ce qui précède constitue do nouveau une invention effrontée de Reiitgr : On annonce ici que vous auriez déclaré que je vous aurais informé que l'Allemagne compte non seulement couler les navires ennemis, mais également le tonnage neutre. Cela ne peut être assurément qu'un bruit calomnieux venant d'ailleurs, car je n'ai pas besoin de vous dire qu'on ressent ici pour la Hollande .les sentiments les p.us amicaux. Salutation.» cordiales : BaUin.) La défesc* de l'Angleterre Rotterdam, 24 — On annonce de Londres au Nicuuie EotterAvjnsche Courant : Lo collabo rateur parlementaire du Daily News écrit que la propagande en faveur d'une nouvelle augmentation do l'armée émane visiblement du département de la guerre qui, dans le cas d'une tentative d'attaque contre l'Angleterre, veut y avoir prête une grande armée. Cette politique est un désaveu du principe généra.! que seule la flotte peut protéger l'Angleterre et elle démontre que la confiance du département de la guerre dans la flotte n'est pas très grande. Cette confiance est plus enracinée au dehors du département de la guerre. Le correspondant du Nieuwc Botterdamsche Courant annonce encore qu'on peut voir une connexité avec ce fait, Ja fin d'un article du collaborateur militaire du Times dans l'édition d'hier, et qui était conçu comme suit : Nous aimerions tous entendre dire que nos armées combattent également. Comme elles ne font pas grand'ehose apparemment, nous devons croire qu'elles seront util sées à cet effet. Notre principe dans la guerre est par contre r « Chaque homme et chaque canon sur le théâ- • tre de ,1a guerre décisif. Et il n'existe pas d'autre ; loi. » ( Le « Galloper » Londres, 24 mars. — Reuter apprend que la nouvelle de la perte du bateau-phare est inexacte. Lo navire a été éloigné de son stationnement. Saisie de navires allemands en Italie Berlin, 24 mars. — On annonce de Stockholm au Berliner Tageblatt : D'après une nouvelle du Da-gens Nyheter, l'Italie a saisi 36 navires allemands' ' d'un tonnage global de 154,000 tonnes et d'une valeur de 5 millions de fr. La saisie s'opéra sans difficultés. < Le projet de Lord Derby 1 Londres, 24 mars. — 1-e Daily Mail an- 1 nonce : Le projet de recrutement de Lord : Derby se trouve, .comme il le diit lui-même, : dans un effondrement complet. Guerre sous-marine Le Havre, 24 mars. — D'après une nou- ' velle du Havre, le navire anglais Zeloong Bank a été torpillé dans la Manche, pendant ' la nuit du 23 mars. L'équipage, sauf un ' oMoicr, e&t sauvé. Londres, 24 mars. — L/.oyd annonce : La bar- ' que française Bougainville a été coulée. L'équi- < page de 33 hommes a été sauvé. '■ Londres, 24 mars. — Lloyd annonce : Le vapeur i Seascrpent a été coulé. I L'Anglais saisit toujours La Haye, 24 mars. — iLes vapeurs Rotterdam et ' Noorderdylc, qui sont arrivés hier de New-York à Rotterdam, ont dû laisser leur courrier en Angleterre.La navigation hollandaise Rotterdam, 24 mars. — Les navires prêts au départ depuis samedi sont partis hier soir. Sur mer Londres, 24 mars. — l»a barque norvégienne Si-las, qui a à bord 30 hommes de l'équipage de la barque norvégienne coulée Lindfield, est en route pour Queenstown. Les Autrichiens s'approchent de Valona Berne, 24 mars. — D'après des nouvelles adressées aux journaux suisses, les Autrichiens sont arrivés à la dernière barrière fluviale qui défend Yalona. Les Italiens font de ] grands efforts pour se maintenir coûte que coûte à l'intérieur de Yalona, pour qui l'heure du danger aurait sonné. Echange d'invalides entre l'Allemagne et la Russie Berlin, 24 mars. — L'échange des invali- < des russes et allemands, via la Suède, recom- j mencera le 7 avril. Au début, un train par- < titra chaque semaine. À partir du 15 mai, ! quatre trains par semaine seront mis en cir- ' culation. Au Mexique Genève, 23 mars. — On annonce de New-York au Neio-York Herald de Paris : Les , bandes de Yilla se sont emparées de grandes j réserves de pétrole au nord de Tampico. Ils i ont blessé ou tué un grand nombre d'où- i vriers. Le général américain Frinston a demandé des renforts. Aux Etats-Unis ( Londres, 23 mars. — lîeuter annonce d'Augusta Georgia : Un incendie attisé par un violent vent, a mis en cendres vingt-cinq blocs de maisons au centre du quartier commercial et du quartier habité. On évalue les dégâts de 6 à 8 millions de dollars. Le trafic télégraphique avec l'Amérique Borlin, 23 mars. — D'après la Vossische Zeitung, sept lignes télégraphiques entre l'Europe et l'Amérique auraient été mises hors d'exploitation d'une manière mystérieuse et se trouveraient déjà mu- ( bilieées, depuis plus d'un mois, au fond de la mer. Apparemment eSes auraient été détru tes par des sous-marins allemands d'un nouveau type.Les deux , lignes restant en exploitation sont, par conséquent, si surchargées que les communications télégraphiques entre l'Europe et les Etats-Unis rencontrent de grandes difficultés. Ces deux câbles seraient le câble français de Brest à l'île de Miquellon, près de New Foundland et le câble anglais de,l'Irlande à New Foundland à la Nouvelle Eçosse, Par contre, la communication entre l'Allemagne et l'Amérique se poursuit sans dérangement grâce à l'activité des stations radiographiques allemandes auxquelles l'Ang'eterre ne peut rien opposer d'équivalent.En Chine Pétrograde, 23 mars. — Un certain nom bre d'officiers de la province de Julhan ont formé un complot pour assassiner le gouverneur général de Drumtsi et proclamer l'indépendance de la province de Sentshang. Le gouverneur découvrit le complot et fit décapiter les conspirateurs. /N. d. 1. R. — Nous donnons cette nouvelle sous réserve, ne trouvant aucune trace d'une province de Julhan ou de Sentskang, nous ne connaissons pas non plus la localité de Drumtsi. La ville chinoise de Seiit-shang est située dans la province de Junnan. Peut-être vise-t-on cet endroit. D'autre part, la source de la nouvelle se trouverait plutôt dans I" région de la Mandchourie.) Une yjirole de Poincaré Paris, 23 mars. — Le Rappel annonce jue Lord Northcliff a été reçu par le prési-ient Poincaré. Parlant de la guerre, le Président a pris congé de Lord Northcliff avec les paroles : La guerre actuelle est une ques-iion de vie ou de mort, d'abord pour ia France, puis pour l'Angleterre et pour toute .a civilisation. La parole de Po.jppm-iio 3eut-être le sentiment que 'S'-.spp fl» la jim,. a. est avant tout pour lui, Président de la âfiûlliii.xcnie. une question de vie ou dé" HiitL. """ Entretiens avec des politiciens français Budapest, 23 mars.— Le journaliste espagnol Enriquez Rucabado a séjourné dans ces lerniers jours \ Paris. Il a eu des entretiens ivec des personnalités politiques et il met. >es renseignements à la disposition du correspondant à Genève de l'As Est. Pendant la séance de la Chambre, il eût m entretien r • j Briand qui considère la si-nation satisfaisante. Il déclara : « Peut-être a situation se modifiera-t-elle, en ce sens, jue nous deviendrons les assaillants ». Le :orrespondant- a parlé à de nombreux dépités et officiers supérieurs. Tous déclarèrent pi'on ne doit plus sor^cr à une troisième ;ampagne d'hiver. A la question, si on pensait encore en France à une reconquête de 'Alsace-Lorraine, ils haussèrent les épaules. _^n considère une paix séparée comme impossible en général. Le peunle espère une confusion de paix prochaine; il en est de même le nombreuses personnalités politiques. Un léputé radical-socialiste a déclaré au correspondant que la vie politique française est corrompue,parce que chaque avocat veut devenir député, journaliste et président. An-'llQ 116 M^jr une Hée, mais seulement i^r aîriver-a i_iiokv(mt.~" '''' "' ' L'Italie et la Grèce Athènes, 23 mars. — Des journaux gouvernementaux annoncent : Les forces grec-}ues sont concentrées en Epire septentrio-îale, afin d'arrêter un envahissement éven-:uel des Italiens. La Grèce sait bien qu'elle îe peut s'opposer à l'Entente par les armes, nais elle n'est pas obligée de tolérer les ten-;atives de conquête des Italiens en Epire. a. ETRANGER FRANCE. — Disette en pain. — Paris, 21 mars. — Le Matin annonce de Pamiers : Les boulangers le Pamiets n'ont pu suffisamment cuire du pain >our la population à défaut de main-d'œuvre; il y sut des manifestations inquiétantes. La foule ass'é-;ea les boulangeries et menaça do passer à des aces de v.olence, de manière que la police dut inter. renir. Afin de calmer l'effervescence, la ville a dû ;e charger de l'approvisionnement de pain. FRANCE. — Anastasie. — Paris, 24 mars. — ■ta député Huges, interpellera le gouvernement au ujet de la saisie de journaux parisiens dans le irotectorat do Tunis, ii demandera, d'après quel. es 'ois et par quelle autorité, cette saisie a été aite. FRANCE. — Accident d'aviation. — Paris, 23 nars. — Le^ffVmps annonce ; Au champ d'aviation le Paris, a eu ,'iieu un accident d'av:at:on dans [equel un ancien coureur cycliste a prouvé la mort. FRANCE — Malversations. — Paris, 23 mars. — D'après le Temps, on a découvert des vols con iidérab'es de draps dans lin dépôt de l'armée.Dou-se personnes ont été arrêtées. HOLLANDE. — T'enfe d'une oeuvre d'art belge. — La Haye, 23 mars. — Une aquarelle du peintre lelgo Alfred Dtlaunois, l'Intérieur de l'église St-Pierre à Louvain a été vendue chez Pulchri, à La Haye, 10,000 fr. HOLLANDE. — Les internés. — On a constru t lans le camp des soldats belges internés une piste pour cyclistes d'une circonférence de 500 mètres. [1 y aura maintenant régulièrement- des courses, luxquellas les fugitifs seront admis comme spccta-:eurs.HOLLANDE. — Défense d'exportation. — La Baye, 24 mars. — L'exportation du sucre ou d'articles sucrés est défondue provisoirement. RUSSIE — Les usines Putiloff. — A la suite 3e lia mise sous séquestre des usines Putiloff, or-io-nnée par le gouvernement, le conseil d'administration a été dissous et le g-'néral d'artillerie Dr es-lof, nommé directeur. Le général Soylow a été appelé à la présidence du conseil d"administration ijui se compose des généraux Krivoschem et Ogle-blinski, du professeur prince Gagarin, et du conseiller d'Etat Geander, en qualité de représentant du ministre des finances. De toutes les usines Pu-

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Le bruxellois: journal quotidien indépendant appartenant à la catégorie Gecensureerde pers, parue à Bruxelles du 1914 au 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes