Le bruxellois: journal quotidien indépendant

512 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1916, 11 Mai. Le bruxellois: journal quotidien indépendant. Accès à 15 decembre 2019, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/1c1td9pk56/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

3œe Année N° 58- -Ed. I CINQ CEMflMlS Jeudi 11 Mai 1916 ABONNEMENT POSTAL, ÉD. [ Rituelles - Province - fltrangcr 3 Rieis : Fr. 4.50. - Mk. 3.60 Les bureaux de poste en Belgique et à l'Etranger n'acceptant qi:e c'c s «tassements TRIMESTRIELS; au ci jprennent cours les 'lîiCT- 1 Avril 1 Juillet I 0< j Joii peuf s'abonner toutefois pourîes deux derniers mois ou même pour le fdernier mois de chaque trimestre au ' prix de : 2 Mois l Mou Ff-3,00-Mk 2.40 Fr.l.5Q-Mk,1.20 TARAGE : 75.000 PAR JOUR Le Bruxellois Rédacteur en Chef : Maro de SAr,M Jessnss! ifflsiifileE Mapeiîâauf | Rédaction, Adra^î^stFatiori, Publicité, Vente':' | BRUXELLES, 45, RUE IiENRI MAUS ANNONCES — La ligne Faits divers et Eehes . fr. 2.00 Nécrologie 2.00 Annonces cominerci.tfcs . 1.00 » financières. . . 0.50 PETITES ANNONCES La petite ligne 0.20 La grande ligne 0.50 TIRAGE : 75.000 r-AR JOUR Les Etats-Unis répondent à l'Allemagne Derniers Communiqués Officiels ALLEMANDS BERLIN, 10 mai. — Communiqué de midi Théâtre do la guerre l'Ouest. En Argonne, Vennemi, après avoir provo que une explosion de mines, a tenté d'envahi, tranchées ; il a été repoussé. Au sud-oues la hauteur 30.j, nous avons capturé ui £poste avancé ennemi et obligé des détache {vients d'avant-garde à se replier. Nos nouvel Jcs positions sur la hauteur ont été consoli "idées. Des aviateurs allemands ont intensive ^nient bombardé les établissements industriel, * de Dombasle et de Raoh-l' Etape. •Théâtre de ta guerre a l'Est. Au sud de Garbunouka, à l'ouest de Du tiabourg, une attaque russe tentée par colon nés a été repoussée ; l'adversaire a essuyé dei .pertes graves. Dans tes Balkans. Point d'événcmlnts particuliers. AUTRICHIENS ï' IEN A E, 10 mai. — Uomm. ojf. d'hier : ut te part des événements particuliers i tignaler. TURCS COIïSTANTIA Ol'LE, 10 mai. — Le quartier général annonce : Au front de l'Irak pas de changement. Au front du Caucase nous avons fait dam des combats locaux, qui se sont déroulés sui l'aile droite et au centre, une quantité di jrrisonniers et du butin. Au centre, une attaque d'une compagnie ennemie fut repoussét avec de grandes pertes pour elle. Dan, le secteur de Bitlis pas de changement. Après une attaque par surprise que nous avons t nreprise dans le secteur de Eirvetz, à environ' ',0 1cm. au, nord-ouest de Souche, contre un détachement ennemi, l'adversaire fut repoussa dam l-a direction. de Kirvaz. Il perdit ainsi une cinquantaine d'hommes et laissa au*si dû iuCiri entre nos mains. Au centre, des force-eorubattives, compost: r~7T<i ^ ,v - avaient été remarquées sur le versant du mont Bathli, à 5 km. au nord-est du mont Kope, durent battre en retraite, après avoir subi d'importantes perte». Nous avons fait quantité de prisonniers. A l'aile gauche, l'ennemi entreprit à la région du littoral dans quelques secteurs des travaux de retranchement. Comme mesure de représailles contre la flotte russe, qui a canonnt cles villes ouvertes et des villages à la côte cl' A-natolie et a détruit des voiliers et bateaua de pêche paisibles, le croiseur « Milli » a détruit entre Sebastopol et Eupatoria vn navirt de Jf,000 tonnes, ainsi que bon nombre de voiliers.Le 25 avril, un monitor ennemi, appuyé pai les indications de deur, avions a commencé i bombarder la région d< Sedd-ul-Bo.hr, immê diatement à l'est de l île d'Imbros, mais ut de nos avions de combat le força, après a voit mis en fuite les avions ennemis, à cesser le feu Il avait tiré sans résultat 10 coups de canon Un garde-côte ennemi, qui s'est montré i l'ouest de Kouehe Ada dans les eaux de Smyr ne, a été pris soin le feu de notre artillerie Un obus a att int le navire, comme nous l'a vous pu constater, a fait explosion à son bore et a détruit la passerelle du commandant; l< navire ennemi s'est ret,ré ensuite dans la di reetion, de Samos. Deux de nos avions -ont jeté avec succès, l 25 avril au matin, des bombes sur un camp tin chantier de réparations et un dépôt de pé trole de l'ennemi à l'ort-S'nd et sont revenu indemnes. FRANÇAIS PARIS, 9 mai. — Off. S h., A. F. M. : Entre Oise et Aisne, nous avons repouss un coup de main dirigé sur un de nos ouvrage au sud-est d'Autreches. En Argonne, dans la région de Bolante,nou avons enlevé deux petits postes ennemis don les occupants ont été tués, et occupé en avan de ces postes plusieurs entonnoirs. Sur la rive gauche de la Meuse, l'ennemi < bombardé violemment pendant toute la nuit les tranchées de la côte 30.'/. Une attaque en tiemie déclanchée ce matin vers trois heures été complètement repoussée. Sur la rive droite, des contre-attaques d nuit nous ont permis de chasser l'ennemi d quelques• éléments de notre première lign qu'il occupait encore au nord-ouest de la fer me de Thiaumont. Bombardement intense d {nos premières lignes entre Douanmont c Taux, et des secteurs d'Eix et de Châtillon en-Wo'évrc. Echange de grenades en foré il'Apremont et dans les Vosges, vallée de l Pecht. Fuit relativement calme sur le restait d front. TARIS, 9 mai. — 11 h., A. P. M. : Champagne notre artillerie a exécuté eh ïir» sur les tranchées et Laiteries ennemies a 'k-ord de Ville-sur-Tourbe et sur les voies d communication de l'ennemi dans la région, d jSovzmcpy. Sur la rive gauche de la Meuse, le bombai tfi'em.ent a été moins vif au co-urs de la journée Une tentative d'attaque ennemie dirigée su une tranchée, à l'ouest de la côte 30.'/, arrête net par nos tirs de barrage, n'a pu déboucher. Sur la rive droite et en Woèvre, lutte d'artillerie intermittente. D's derniers renseignements il résulte que dans la nuit du S au 9 mai, l'ennemi a lancé dans la région de la côte SO.'f trois attaques très violentes et me-' nées à gros effectifs : l'une signalée dans le communiqué de cc mai n sur nos jros-tions de le côfc 287, l'autre sur nos tranchées au nord-est de la côte 30.'/, enfin une dernière sur les bois à l'ouest de la dite côte. Toutes ces attaques brisées par nos feux ont coûté des pertes très sérieuses à l'adversaire. Nos batteries ont pris sous leurs feux des convois de ravitaillement et dis détachements ennemis sur la route d'Essey à lia y ou ville (nord-est de Pont-èi-Mo usson j. ANGLAIS L0NDUES, 10 mai.— C'omm.off.du S mai: Hier pendant la nuit quelque activité a régné sur différents points du front. L'ennemi a pénétré, après un bombardement violent dans la ferme de Thiepval et nous infligea quelques pertes, avant qu'il pût en être chassé.L'ennemi abandonna quelques morts et un prisonnier dans nos tranchées. Nous avons assailli avec succès les tranchées ennemies au nord de la ferme de Thiepval, nous avons poussé la garnison dans ses abris et canonnt ceux-ci à coup de bombes. Nous avons également fait une rencontre heureuse à Promettes, où nous avons pénétré dans les tranchées ennemies bien garnies de troupes; celles-ci ont subi des pertes sensibles. Nos pertes furent insignifiantes dans les deux cas. Ces attaques ont été exécuté par les fusiliers de Wales et d'inniskilling. A Y près hier, pendant la nuit et aujourd'hui activité d'artillerie. RUSSES PET ROC R AD, 10 mai. -— Comm, ojf. du S mai : riif'plefiif pur's'ô^i 'iir"(ts "frtftvewx"ct&S~ pompiers. Par ce moyen, plusieurs mines du côté allemand firent explosion. Hier vers 1 heure de la nuit les Allemands ont dirigé un feu roulant contre le secteur au sud d'Illuxt. Ensuite ils ont tenté de passer à l'offensive, sans obtenir toutefois un résultat. Ils ont bombardé également avec intensité le secteur du lac d'ilzen, au sud-ouest de Dunabourg. Les Allemands ont exécuté un bombardement d'artillerie à Wisznjew, qui a commencé au matin du 7 7tiai et qui a augmenté par intermittence à la puissance d'un feu roulant. 2S avions ont lancé huit bombes sur le bourg de Ljanoivitsche. Au nord-ouest de Kremienicz nous fîmes sauter une contre-mine, qui a démoli un foyer 1 de mine ennemi. En Gahcie, au sud de Zebrow au nord-ouest ' de Tarnopol nos lanceurs de grenades se sont glissés f urtivement à travers un entonnoir vers un poste ennemi, l'ont foudroyé de grenades et dispersé ses occupants. ITALIENS ROME, 10 mai. — Comm. off. du S mai : Dans l'Adamclio notre artillerie mise en po-l sition sur la hauteur du Lobbic Alla (S,190 , m.) a ouvert le feu contre les installations de défense ennemies sur le Col Topete et les a détruites. De positions situées plus en arrière nos canons de calibre moyen ont canonné les communications ennemies situées derrière les lignes ennemies ainsi que la vallée de la Ge-no-s 1va (Sarca). Le long du front de Trient et dans la vallée de l'Etsch supérieur activité croissante •des deux artileries. De vives rencontres d'infan-. terie furent annoncées de la Marmolada, du Col Faharego et du Cukla (bassin de PlitsehJ. L'ennemi fut repoussé jiartout et abandonna quelques prisonniers. Devant nos positions au ^ Cukla nous avons ramassé environ 100 fusils et { beaucoup de munitions qui ont été pris à des 1 ennemis, tombés au cours des derniers corn-7 bats. Une puissante escadrille d'avions a entrepris ' hier un raid sur la vallée de l'Etsch et y lança de nombreuses bombes contre Matlarello et Caïlian, centres ennemis de rassemblements e de troupes. Malgré le violent feu des canoni de déjensc tous les avions sont rentrés inelem-e nés. Une escadrille d'avions ennemis a survolé la plaine de l'isonzo inférieur et jeta des boni-bes sans blesser personne et sans occasionner t de dégâts. S Dernières Dépêches Les députés bulgares à Barlin Berlin, 10 mai. — Le représentant bulgare e Aline Rizoff reçurent hier dans lés beaux bâti-ments de la légation de Bulgarie les membre; u de la Sobranié séjournant ici, la société ger e mano-CbttJgare. Les autres membres de la léga-e tion et- les plus hautes personnages de la colonie bulgare à Berlin étaient présente avec leur: dames, parmi lesquelles trois fiiles du ministre président Rados'avoff, l'épouse du premier se r crétalre de légation Dr. flnasasoîf et ses deu: e sœurs. Du ministère des affaires étrangères éfaiei présents: le sécrétas.a., d'Etat M. von Jagov le sojs-secrétaire d'Etat Aï. Ziimaermann et ; conseiller privé M. Rosenberg. La société ga mano-bu'gare était représentée par les meiîi bres : ïe comte H ans Hermarm von Scbweid nHz, le député von Streseman et le Dr. Alitie; matin ; assistaient également à la réunion : 1 bourgmestre VVcrmuth. la nieiribre du Reichsta major Basserman et le' prince Schonaich-Caro îa;h et quantité de représentants du monde ar tist-iqu-e et iiitetlectuel.. Des conversations ami ca'es révélèrent queis grands progrès le ira vai.l de rapprochement fa fait. V/ilson ne veut pas iatervtn.r en faveur de la paix Rotterdam, 10 mai. — Selon le « Maasbode le « Centra! News » apprend d-e Washingto qu'on assure dans les cercles informés, que 1 président Wi'son a décliné la proposition d: pape d'interverir en fajveur de la paix. Troupes anstra^enaes en Fr^n :e Amsterdam, 10 mai. — Le ministère an glaia publie que des troupes australiennes e néo-zélandaises sont arrivées en France et on occupé une partie du front. Les exécutions des Irlandais Amsterdam, 10 mai. — On annonce de Lon dres : B-cs quatre révoltés fusillés, un nom nu Kent appartenait aux signataires de la pro claniatio.il du Sinn-Fein, de manière que oint signataires ont déjà été exécutés. On. annon ce encore que Connelly est si gravement bl-ess< qu'il y a peu d'espoir de le sauver. Dans l'en semble 12 personnes ont été exécutées jus pu'ici) 7 ont été condamnées à des peines di réclusion et deux aux travaux forcés. Deu: personnes ont été acquittées. Discussion ,jur l'Irlande îiesTjT— Âu ~cour3 de la Siaission des'article* du projet de loi relatif au service obligatoire M. Lownsdale, le représentant de PUIster a fait la proposition de comprendre l'Irlande dans la loi'. M. Asquitli lui répliqua, oua 1< manque d'union entro les représentants d< l'Irlande sur ootto question, donnerait lieu l une discussion animée, qui ne pourrait qu< retarder le3 travaux qui sont si impérieuse ment nécessaires. Dans la discussion des évé uoiiîents d'Irlande, il disait, qu'il croit que 1; terrible épreuve aura pour elïet darendrklplu) ferme le concours des Irlandais loyalistes,et é tendrait l'entente dans une plus grande meaun que cela ne s'est produit dans le pascc. La gouvernement est- obligé d'examiner la ques tion entière des conditions militaires en Ir lande ainsi que du port, de la possession et d< l'usage des armes. Il espère obtenir un accort unanime sur ces questions. M. Redmond dé clara-, qu'il serait insensé, en oe moment-, d-vouloir imposer une obligation en Irlande. I espère que les deux partis irlandais se retrou veront bientôt et que par l'examen approfon di de la situation politique et des intérêts éle vés du royaume, toutes les difficultés pour raient être vaincues, et qu'on aura une Irla.n de unie, pourvue de responsabilités gouverne mentales et de puissance. M. Churchill, qui à ce qu'on sait, est retourné à la politique parce que son bataillon au front a été fusion né avec une autre unité, fit ressortir l'irnpoi tano3 du problème. La proposition de M Lownsdale a été repoussée. Ru front macédonien De la frontière suisse, 10 mai. — Le reprs sentant italien et Al. SkulurUs ont au cours d'u entretien exprimé le désir de former une corn mission d'officiers, afin de stipuler la Ligii frontière à certains endroits, où elte est encoi mal déterminée. La corrnption dans l'armée italiern: Milan, 10 mai. — D'après une nouvelle d Piacenza au « Corriere délia Serra », le vét< rinairg d'éft'at-major, capitaine Brusone, cté condamné à 1 ans de prison parce qu' s'est laissé corrompre à l'occasion de la dei nière réquisition de chevaux à Voltri. Le m< me tribunal militaire a condamné -lo maroch; de logis chef Boiardo à 9 mois de prison pou des faits analogues. Despotisme français Genève, 10 mai. — "Un nouvel exemple d despotisme français à Salonique est signa! par les journaux de Paris. Le général Sarra a fait occuper l'imprimerie du journal « Ba kanlai », paraissant en langue turque et défendu qu'il paraisse encore à l'avenir. t Echange de prisonniers tnjlais et allemand: Londres, 10 mai. — Le ministère des affair étrangères reçut la communication de l'an bassadeur américain à Bertin que le gouverna ment allemand a accepté que des prisonnle de guerre anglais et aEeman-ds soient renvoi^ dans leur patrie au moyen d'un navire-hôpit aaiglais. Des mesures sont prises, pour que navire qui arrivera îe 21 mai à Flessing: t avec un groupe d'invalides allemands, puis: retourner avec des invalides anglais. La révolte en Chine Amsterdam, 10 mai. — On annonce de Tien tsin au « Morning Post », que la- situation , Shanghaï est grave. Les re&elîcs ont occupé Tscacwlsun I On annonce encore qu'il y a eu à Tsir..iifi ' de nombreuses explosions de beuibes. Une au ' tre nouvelle prétend qu'un train jap>uj;s ; été bombardé près de Deih ton. " / Uae ruse de gnerre de Towashend - Constantinople, 10 mai. -— D après -nouvelles de Bagdad, il est établi que le mil e lion de livres sterling offert par Towahenc g pour une retraits libre de Kut-ri-Amara, ne s y trouvait pas et qu'il ne le possédait <pas Il aurait dû le faire venir plue tard de l'An-gleterre.Le versement du emprunt allemand Berlin, 10 mai. — 276 millions Mark ont de nouveau été versés dans ]a première semaine de mai sur le ie emprunt do guerre. Ce-^ pendant les prêts L la Caisse d'épargne, en vue ;l des versements à l'emprunt de guerre, ont diminué de 3G millions Mark. Dans l'ensemble il a été versé jusqu'à présent sur le 4e em-J prunt de guerre S70.4 millions, 81.3 p. c. du total du montant souscrit; doait seulement 4 p. c., soit 354 millions Mark à l'aide des caisses d'épargne. t Le consul aHemand arrêté à Salonique, libéré Londres, 10 mai. — Sur l'ordre du ministre des affaires étrangères, le consul allemand à Salonique et son personnel qui ont été tous arrêtés il y a quoique tempe à Salonique et qui > avaient été internés dans un fort, ont été transférés à la frontière 6uisse. I L'aspect de Verdun ] Genève, 10 mai. — Le Conseil municipal de ; Yerdim qui tient ses séances à Bar-le-Duc depuis les violents combats d'artillerie ;& décidé d'envoyer tout au moins un délégué dans la ] ville. Les conseillers municipaux &e rendront ensuite à tour de rôle à Verdun et sa mettront à la di-po-ïit:on de l'administration militaire. Le premier délégué a raconté à 1' « Est Ré-3ê ib jours aTYeriïïïnTT/CsTocauxlïe^la mïïT-rie se trouvent dans les souterrains d© la citadelle où on a installé également les autres abris. Dans ces derniers temps, les obus tombent dans la ville à intervalles assez espa-| cés. Toute la population civile a dû quitter ' la ville. ^ Dans les rues on ne rencontre que des soldats, la plupart des réservistes s'occupant de travaux et qui utilisent les loisirs à consolider les maisons chancelantes. Le plus singulier ï de la ville abandonnée est l'apparition d'animaux, notamment de chats, de chiens qui y _ sont restés après l'évacuation et qui se sont alors accommodés de la nouvelle situation .La tâche des délégués de l'administration municipale, pendant leur séjour à Verdun, consiste à suppléer l'administration militaire dans , l'cxécution des réquisitions. SUR ams: Le « Sussex » a été torpillé Berlin, 10 mai. — La « Norddeutsche fll'g-gem. Zeitiuig » écrit : Nous apprenons de source autorisée que les éclaircissements qui manquaienl dans le cas du « Sussex » ont été receuil/s dans l'intervalle. Le résultat de l'enquête ainsi terminé, l'opinion que l'on s'était faite des , matériaux réunis d'abord, que les dégâts* cau-, sés su «Sussex» devaient être attribués â une autre cause qu'à l'attaque d'un sous-mark allemand ne peut plus être maintenue. Il ik peut plus être mis en doute que ie navire d{ guerre prétendu, qui avait été torpillé le 2-mars de cette année par un sous-marin allemand est effectivement identique an vapeui n « Sussex ». Le gouvernement allemand en s informé le gouvernement des Etats-Unis, e e qu'il en tire les conséquences dans le sens di e sa note du 1 mai. Dépêches l (REPRODUITES DE L'ÉDITION PRÉCÉDENTE) 1 L NOTE RÉP0MSE AMÉRICAIN! ^ A L'ALLEMAGNE il La réponse américaine r Hambiirg, 10 mai. — On aB.ncn:e de Copsn hagne au « Hamburg Fremdenblati » : La réponse américaine à la note allemnnie a é!-envoyée lundi. Eile contient environ 230 mots Texte approximatif de la note q américaine Londres, 10 mai. — Reuter mande de Waî a hington : La note américaine a le texte sui vant: La note du 1 mai, du Gouvernement lit > périal a été soigneusement examinée par js Gouvernement des Etats-Unis. Il a particulière i- ment pris connaissance de la déclaration c i- l'intention du Gouvernement Impérial, de fair rs tout son possible afin de limiter les-opération 2S de guerre, pour te durée de la guerre, aux for al ces des belligérants et de sa décision d'imposé le aux commandants sur nier les limitations que 1 t-e droit des gens a reconnu et sur lequel le Gow ;e vernemerrt des Etats-Unis n'a cessé d'insisté durant tous les mois, depuis que le Gouverne ment Impérial a annoncé la 4 février 1915 cette guerre sous-marine qui vteat fosureilse-i ment de prendre fin en cc mouienl. Dans ses efforts patients le g^.ive-retne:;t ; des Etats-Unis s'est laissé guider et rele.ïïr con-s uiiueliemeat par les sentiments d'amitié, afin de porter les questions critiquas, jr-ésuKaat de cette i poliaque et menaçant gravement les bonnes ré.ations des deux pays, à un accomoderneiit arnica!. Le g ou versement dt^ Etats-Unis compte , tfoîic que cette déclaration sera dorénavant consciencieusement mise en pratique. La modification actueie dans Ut po ..ique du gouverne-» ment imper:a. est idoine à faire disparaître le danger essentiel pour la rupture des bonnes relayons entre les Etats-Unis et FMemagne. Le gouvernement des Etats-Unis croit nécessaire de déclarer, qu'il considère la décision de i:'Allemagne de maintenir la nou yclle politique annoncée, comme absolument indépendante de n'importe quelle issue des négociations diplomatiques en cours entre les Etats-Unis et n importe quel autre gouvernement belligérant, quoique quelques passages dans la uotc du gouvernement impérial du 4 niai puissent être interpictés dans ce sens. Néanmoins pour éviter un malentendu passible, le gouvernement des Etats-Unis fait savoir ait gouvernement impérial qu'il ne peut pas admettre un seul moment, et encore bien moins discuter 1 idée que îe respect des droits de citoyens américains sur la haute mer, par les autorité» navales allemandes, soit rendu dépendant en quelque- manière qns ce soit ou diins la mesure la plus restreinte de l'attitude d'un autre gouvernement, car la responsabilité par rapport aux droits des neutres et des non-combattants €ï:t- eliuee individuelle et non générale, chose absolue et non relative. Aotiçe. — Le gouvernement allemand n'a pas encore reçu cecte uoie. Les coiîî'.aïs autour de Zurich, 10 mai. — Le « Temps » écrit entre autres dans une critique relative aux jr.y ■ " ce ia JVLeike : eorobatsoonne h i la preuve que l'ennemi u'a rien perdu de son énergie et qu'il trouve, malgré ses pertes élevé», subies jusqu'à prétsent, toujours:, des troupes fraîches pour les amener à l'aeaut. D? quelles parties de son front les a-t-i] prises Notre correspondant de Pétrograd télégraphie que des canonnades sans a ttaquès d'infanterie se livrent, au front de l'Est. Les Allemand, auraient-ils enlevé quelques corps d '.rmé: t ce théâtre de la guerre N'importe, les Ail mands possèdent en tout cas des effectifs au nord de Verdun, qui leur permettent de faire de grands efforts. La bataille n'est point du tout terminée. ilprès !a révolte à Bulitûi Londres, 9 mai. — (Reuter.) — D'après un télégramme de Dublin, John Mae Neil, le Président des volontaire- Sinn Fein, a été arrêté. Mae Kcil était proî-c ïsear à l'Université Nationale. $ Totnié à l'ennemi Paris, 10 mai. — Les journaux d'ici annoncent que le capitaine M.Raymond Aynard, le ministre plénipotentiaire et l'ancien commissaire de la dette publique en Egypte,vient de tomber à la tête de sa compagnie dînant V erdun. • Des avisas aa dessas de Port Sald Amsterdam, 10 mai. — L'agença Reuter mande du Caire : Deux avions ennemis ont survolé hier Port-Saïd et y ont laucé 8 bombes. Des dégâta ne furent pa3 occasionnés, 1 mais 3 citoyens lurent blessés. Les pertes de l'armée ea Ir'anâe Londres, 10 mai. — (Chambre des Communes). — M. Asquith a déclaré que l'armée, [ la marine et la police ont eu en. Irlande i'-iO morts, 388 blessés et 9 disparus. Venlseîos, élu député Berne, 10 mai. — D'après ur, tél-:gram-ne d'Athènes, adressé au « Petit al ornai», M. Veniselos a été élu député à Mytiiène; un adversaire politique ne s'était pas présente dans sa circonscription électorale. Veniselos a déclaré qu'il n'occupera pas son siège au ' Parlement. La débandade des ba'lons captifs Rotterdam, 10 mai. — Le vapeur suédois <■ Patria », arrivé la nuit dernière de Gothen-bourg a recueilli en haute mer un ballon captif français dont la nacelle était vide, î Incident greco-i alisn Berne, 10 mai. — On mande d'Athènes au « Corriere délia Sera » : Un nouvel incident eut lieu la semaine passée entre des troupes grecques et italiennes en Albanie. Une patrouille grecque a tiré contre une italienne, qui s'est retirée sans pertes. L'ambassadeur italien M. Besdari s'est ensuite présenté chez |C M. Skuludis et a été reçu hier par le Roi. On attribue une certaine importance à cette au-^ dience, parce qu'on la suppose en rapport ave-o l'incident mentionné en haut. BoscLari ^ aurait insisté sur les intentions aanicales,mais s fermes de3 autorités à Valloua, et aurait attiré l'attention du Roi sur cette question dé-r liea-te. 2 II paraît que le gouvernement grec est disposé à nommer une commission mixte composée) r d'officiers grecs et italiens pour déterminer une zone neutre.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Le bruxellois: journal quotidien indépendant appartenant à la catégorie Gecensureerde pers, parue à Bruxelles du 1914 au 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes