Le trait d'union: bulletin de guerre des anciens du collège Notre-Dame de la Paix

221 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1918, 01 Mai. Le trait d'union: bulletin de guerre des anciens du collège Notre-Dame de la Paix. Accès à 12 novembre 2019, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/rr1pg1jd0x/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

© 5 3 1 2 « I Ji i 6 i I LE TRAIT D'UNION BULLETIN DE GUERRE des Anciens du Collège Notre-Dame de la Paix Adresser toutes les communications à R. VAN BENEDEN, Z. 108. Le Sergent GEORGES ATTO0T Tué à Langemarck, le 17 avril 1918. Une des plus belles âmes que Dieu m'ait donné d'aimer, vient de disparaître, et je ne puis me résignera la laisser rentrer complètement dans l'oubli. En attendant que des circonstances plus heureuses me permettent de raconter son histoire, je livre à l'admiration pieuse de ceux qui les liront ces notes hâtivement jetées sur le papier. * * » Georges Attoul naquit à Namur, le 28 u«âi 1897. Eii des soirées délicieuses, passées jadis à Auvours, il me confiait ses souvenirs d'enfance et ses yeux se mouillaient de larmes lorsqu'il parlait de sa famille, de ses parents demeurés en Belgique ; il les aimait d'une tendresse vraiment touchante. 11 fit «es humanité» au collège de N.-D. de la Paix. A la déclaration de la guerre, il y terminait sa rhétorique. Pas un instant il n'hésita sur ce qu'il devait faire. Il sollicita de ses parents l'autorisation de s'engager, et ceux-ci le donnèrent au Pays aussi généreusement qu'ils Avaient donné à Dieu leur fils aîné, moine bénédictin de Maredsous. Le 4 août 1914, il recevait la bénédiction et les derniers baisers de sa mère et il endossait l'uniforme du 10e de ligne. Après ce douloureux calvaire que fut la retraite de Namur, il prend part à la bataille de l'Yser, où il fut magnifique d'endurance et d'élan; le 17 novembre, il peut arborer fièrement les galons de caporal ; le 16 janvier 1915, à Nieuport, il est nommé sergent; au mois de mai, il marche à l'attaque de la Violette ; une balle lui traverse le bras et il est évacué sur les hôpitaux de l'arrière. En octobre 1915, sa convalescence terminée, le sergent Attout fut envoyé à Auvours et attaché au C. 1. B. I. Tous ceux qui ont passé par le C. I. B. 1. à cette époque, «Mit gairdé un sympathique souvenir du petit sergent qui les instruisait avec une si bonne grâce et un tact parfait. C'était un plaisir de le voir redresser fièrement sa petite taille, et commander, de sa voix d'enfant qu'il voulait faire grosse, les : « garde à vous !» et les : « en place, repos ! » En juin 1916, Georges rentrait au 10e de ligne ; il n'y resta que peu de temps : il passa au 18e, puis au 19' lors du dédoublement des régiments. Extérieurement, l'existence de Georges Attout n'avait rien de bien extraordinaire : sergent dévoué, respectueux de ses chefs, aimant ses hommes et adoré d'eux ; toujours plein d'entrain, débordant de magnifique jeunesse, brave sans forfanterie, il semait le courage et la bonne humeur autour de lui. Mais sous des dehors presque enfantins, se cachait une âme que la plupart ont ignorée parce qu'il ne se livrait pas facilement. On disait de lui : C'est un excellent enfant.Mais on ne savait pas quelle ascension d'âme était sa vie, surtout cette dernière année, et quel idéal le guidait dans l'accomplissement généreux et fidèle de ses humbles devoirs de sous-officier. Ce qu'il voulait, c'était faire du bien autour de lui ; que de fois il nous a confié sa volonté d'être apôtre, de se dévouera rendre meilleurs ses compagnons, les hommes qui lui étaient confiés. Dans une de ses dernières lettres, il y revenait encore: « .. .Je crois vous l'avoir dit depuis longtemps déjà, il est un point sur lequel je voudrais être dirigé par une âme qui me comprenne et qui sache toujours me montrer la ligne de conduite à suivre dans l'apostolat que je veux entreprendre. Je veux faire du bien. C'est à cela que j'aspire Mais pour en faire autour de moi, je dois, et de toutes mes forces, tendre tous mes efforts à me perfectionner moi-même avant de perfectionner les autres.... « Ah ! si vous étiez avec nous dans un secteur comme le nôtre où nous perdons des hommes, votre tâche serait considérablement facilitée. Publication autorisée Deuxième année. — N8 19. — Mai 1918. par l'autorité militaire

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Le trait d'union: bulletin de guerre des anciens du collège Notre-Dame de la Paix appartenant à la catégorie Frontbladen, parue à S.l. du 1916 au 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes