L'indépendance belge

513 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1917, 31 Mars. L'indépendance belge. Accès à 24 octobre 2020, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/hh6c24rm2r/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

L'INDÉPENDANCE [ ROYAUME-UNI : ONE PENNY BELGE. CONTINENT: 15 CENTIMES (HOLLANDE : 5 CENTS) ADMINISTRATION ET KEDACTION: „ T>?H?lA-rÇnAr PARIS: c « Fv,J C n I si uadc &*fq a q ott r ÎTjn o 1 r r»A-\rr qtt? TTin-ir ttot phpv xv c "î j PLACE DE LA BOCÎRSE» §ini 1V1 c.8 c 1 rn AR3 1917» f -VLOXS, S ^xlXLLI-NGb. | , 5, DAÎsE STR , H1GI1 HOLBOrA, W.C. i. 1.57 et r- » - . ^ .. . _* ABONNEMENTS: 6 MOIS. 17 SHILLINGS. -CONSERVATION PAR LE PROGRES TELEPHONE : HOLBORN 1773-4 TELEPH,: { 238-75. En vente a Londres a 3 h. le vendredi 30 mars^ 1 1 an, 32 shillings. J L——-• " l-1—1 .'■» ■ ■ > .. ■ . ~ > s. ■ . ■■ . ■. , . — - LA SITUATION. venareai, iniai. Le Gouvernement Provisoire russe n néglige aucun efiort pour rétablir 1 calme dans les esprits des soldats et ou vriçr3 et pour assurer le Tjon fonction cernent des rouages nouveaux. Le ministre de la guerre, "M. Guteh kpflt, acçompagné de plusieurs membre de la Douma, a rendu visite aux différentes armées et il déclare que depuis 1. Baltique jusqu'au Caucase les soldat affirment leur ferme volonté de conti nuêr la lutte jusqu'à la victoire finale La tâche, à la fois la plus délicate e la,plus ardue, est de maintenir la dis cipline-.tput en appliquant les principe prôclamés par le nouveau régime. Pour faciliter ce réajustement, le gé néral Aloxeietf,. commandant en chef de armées, s'occupe de constituer sur tou Ici fronts des comités composés de re présentants des soldats, des zemstvos e des villes, ainsi que des organismes so eiaux qui fonctionnent déjà sur le front Ces comités seront chargés d'organisé: la vie du front sur des bases nouvelles et, il est question de leur adjoindre de délégués propagandistes, qui auraien pour mUiion de convaincre les soldat de la nécessité d'une victoire rapide e complète sur les Puissances Centrales seule sauvegarde de la liberté. Ces mesure^ sont d'autant plus indi qùçès que certains soldats, éblouis par le théories internationalistes des extrémis tes, ont cru pouvoir abandonner leur régimçnt?, et le général Alexeiefi, poui éviter le renouvellement d'incidents d< ce genre, exige'que ces déserteurs soiem renvoyés immédiatement sur le front. Fort heureusement, le prolétariat, malgré les efforts des internationalistes germanophiles, se rend compte du dan ger des théories utopistes et le Comité des délégués ouvriers a lancé un appel aux classes ouvrières, les invitant à défendre leurs libertés '"'contre toute attaque du dehors et du dedans." La presse ..socialiste appuie cet appel de toutes ses forces, et c'est certainement à cette propagande qu'il faut attribuer.la décision spontanée des ouvriers d'abandonner la journée de huit heures afin d'aisurer un rendement maximum des' usines ■de- guerre. La grande démonstration militaire qui a eu lieu mercredi devant la Douma, et au cours de laquelle un bataillon du fameux régiment de la garde de Seme-uovsky a défilé, musique en tête, et précédé de pancartes invitant les soldats,à aller aux tranchées et les ouvriers à leurs ateliers, indique également que les théories subversives des éléments avancés 11'ont pas contaminé l'armée. Çomme l'a dit M. Cheidze, chef du parti ouvrier, qui a harangué les soldats devant la Douma, le prolétariat russe n'entend pas être victime des meneurs germanophiles. '"Dans l'appel que nous avons adressé au prolétariat allemand, a-t-il déclaré, '"nous l'avons invité à imiter notre exemple et à jeter par-dessus bord Guillaume II et l'ancien régime.- Tant qu'ils refusent de nous suivre dans cette voie, nos baïonnettes seront tournées contre l'Allemagne." M. Rodzianko, président de la Douma, entouré d'autres députés, prononça lui aussi une courte allocution, au cours de laquelle il a dit que le Gouvernement Provisoire fera l'impossible afin que l'Assemblée Constituante puisse être réunie sans délai afin de décider comment la Russie sera gouvernée. "Nous ratifierons," a-t-il dit, "toutes ses décisions et aerenarons cie tout notre 3 pouvoir le régiçtie que la volonté du 2 peuple aura donné à la Russie." Quant a la distribution des terrés, M. Rod- - zianko a promis que si la Constituante se prononçait en ce sens, il serait fait _ droit à sa décision sans la moindre op- 3 position ! A la suite de ces paroles, les soldats t portèrent l'orateur en triomphe, et l'én-s thousiasme devint général lorsque le . 3e régiment de fusiliers, au son de la "Marseillaise,7' précédé de placards ré-t clamant une guerre jusqu'au couteau et _• invitant les ouvriers' à fabriquer des 3 munitions, prit part à la manifestation. Il est inutile d'insister sur la signification profonde de ces incidents, qui mettent en lumière l'importance des . événements auxquels nous assistons èt _ au sujet desquels nous ne sommes qu'im-t parfaitement renseignés. Il est impossible de prévoir les répercussions européennes et mondiales qu'aura nécessairement la Révolution russe, qui contient en<elle un danger et ^ un espoir immenses. t Le danger, c'est de voir nos amis rus-s ses dupes de 1 Allemagne impérialiste t et militariste qui, par la bouche du Chancelier, leur tend un rameau d'olivier ruisselant encore du sang d'innombrables victimes, innocentes et pas encore vengées. L'espoir, c'est de voir se réaLiser, par la régénération des Puis-, sauces Centrales, mûres pour l'opéra-. tion, le rêve d'une Europe réellement , démocratique, pacifiste et vraiment pro-. gressiste. C'est aux socialistes allemands d'établir, faits à l'appui, si l'Allemac gne de demain, libérée du régime prussien, est digne de prendre place dans les rangs de la société des nations émail cipées et civilisées ou si elle seule, en Europe, restera sous la tutelle des princes autocrates et des professeurs proclamant que la force prime le droit ! Les nouvelles des différents fronts sont excellentes. En Syrie, les troupes britanniques, avançant de Rafa, à quelques kilomètres de la frontière de la j presqu'île de Sinaï, eurent un important engagement avec des forces turques évaluées à 20,000 hommes. L'ennemi fut complètement mis en déroute, et nos Alliés firent 900 prisonniers, .parmi les-' quels le général oommandant la 53e division turque et tout son état-major, ainsi que des officiers et soldats aile-, mands et autrichiens. Nos alliés, en outre, capturèrent deux , canons ! C'est là un succès inattendu et qui est appelé à accentuer le désarroi que les désastres militaires en Mésopotamie et en Perse ont dû jeter clans les milieux gouvernementaux ottomans. L'empire turc tremble sur ses bases, et chaque jour peut amener sa chute. Les opérations sur le front occidental se poursuivent à l'avantage des arméè^ franco-britanniques. Les troupes du général Sir D. Haig ont occupé hier le village de Neuviile-Bourjonval, à treize kilomètres au sud-est de Bapaume, tandis que les Français, au cours de leur avance au sud de l'Oise, ont pu s'emparer de plusieurs dépôts allemands de munitions et de matériel. Dans les secteurs de Mârgival (nord est de Soissons) et de Maison de Champagne, le duel d'artillerie est très violent et dans le secteur de Verdun, les Français ont expulsé les Allemands des derniers éléments de tranchée qu'ils occupaient encore du côté du Bois d'A-vocourt et de la Côte -304. LA GUERRE EUROPÉENNE. Les Opérations Militaires. SUR LE FRONT ODOIDENTAL allemands ont étç contraints d'atter-: . rir en mauvais état, à la suite de com- le communique BRITANNIQUE. bats aeriens. Trois de nos appareils ~ ' ne sont pas rentrés. Le troupes britanniques se rapprochent LES COMMUNIQUES FRANCflls. de Cambrai ■ — Londres, j,eudi, 8 h. 22. — Le vil- Les Français restent en contact avec lage de Neuvilïe-Bourgonyal (à envi- 1 ennemi. Succès a 1 ouest de la •on 12 k. et demi à l'est-sud-est de Meuse Bapaume) a été capturé par nos Paris, jeudi, 14 h. —De la Sçmime troûpes ce matin au point du jour, à l'Aisne il n'y a pas de changement après un com'bat obstiné dans lequel dans la situation. Il y a eu des duels l'ennemi a subi des pertes sévères. d'artillerie intermittents pendant la Nous avons fait quelques prisonniers. nuit. Nos troupes sont partout en con- < Nos détachements en reconnaissance tact avec les lignes ennemies. sont entrés dans les lignes ennemies, Au cours des opérations de ces der- t la nuit dernière, à l'est d'Arras et niers jours, au sud de l'Oise, nous " dans le voisinage de Neuville-Saint- avons capturé d'importants dépôts de Vaagt. Plusieurs "dug-outs" enne- matériel et de munitions. mis $nt été détruits et des pertes ont Hier soir, un canon à longue por- eté infligées à leurs garnisons. tée a lancé sept obus sur Soissons. âviation. — Hier, deux aéroplanes Dans la résion de Reims, nous . avons exécuté un heureux coup d' main au nord de La Pompçlle. E11 Argonne, aux Courtes Chausse et en Chàmpagne, près de Tahure, de tentatives ennemies ont échoué spu notre feu. Sur la rive gauçhe de la Meuse, no tioupes, à la suite d'une vigoureus attaque, ont recapturé les dernier éléments de tranchées que l'ennem tenait toujours depuis le 18 mars dan les secteurs du bois d'Avoc-ourt .et su: la-Cote 304. Nous avons fait quelque prisonniers. Il n'y a pas eu d'éténements im portants à signaler sur le reste di front. Duels d'artillerie Paris, jeudi, 23 h. -— Entre ls Somme et l'Oise, la journée a été re lati vement calme- Dans le' secteur de Mârgival (ai nord-est de Soissons), il y a eu un vi duel d'artillerie. Il y a eu d'assez violentes action: d'artillerie dans la direction de Mai sons de Champagne, à la Côte 30< (fl ont devant Verdun) et en Lorraine dans la région d'Embermesnil. Il n'y a rien à signaler sur le resti du front. Aviation. — Hier, un aéroplan* allemand a été abattu par un de no; pilotes, au cours d'un combat aérien SUR LE FRONT MERIDIONAL Nouvel echec autrichien sur le Carso Rome, jeudi. — Sur le front dt: Trentin, il y a eu de petites rencontres dans la région de Sarravalh (vallée de la Lagarina) et sur la riv^ gauche du torrent Maso (vallée de la Sugçma). ,Sur le Carso, la nuit dernière, après un violent feu d'artillerie, l'ennemi s'est rué contre nos positions sur les versants méridionaux de la Cote 144. Il a été immédiatement repoussé et a laissé quelques prisonniers entre nçs mains. Des aviateurs ennemis ont jeté des bombes sur Gorizia, mais nous n'avons subi aucune perte. Les dignes amis des Huns RorriÉ, vëiidredi. — Il est confirmé qu'à de nombreuses reprises les troupes autrichiennes ont fait usage de balles explosives et il a également été prouvé par les blessures faites à nos aviateurs, qui ont été soumis à l'examen des docteurs, que des balles explosibles ont été usées par les mitrailleuses montées sur les aéroplanes ennemis. Il n'est plus possible de tenir compte du nombre des violations des lois internationales commises par les Autrichiens. SUR LES FRONTS RUSSES. Defaite allemande au nord de Stanislau Pétrograd, jeudi. — Au nord de Stanislau, dans la région du village de Jannica, l'çnnemi, aprçs une in-, tense préparation d'aitillerie et un feu de mines et de bombes, a attaqué nos positions, mais étant soumis au feu de notre artillerie et de notre mousqueterie, il a été forcé de se retirer dans ses retranchements. Dans la nuit du 26 au 2? mars, des tentàtives. ennemis de prendre l'offensive au nord de Slawentyn (à 24 kilomètres au nord d'Halicz, sur le Dniester), ont également été repoussées.A l'est de Brzczany (à 16 kilomètres au nord-est de1 Slawentyn), nous ^vons fait sauter une grosse mine. Après l'explosion, nos éclateurs sous le commandement du lieutenant Zçikhwataeîï et des Tchèques-Slovaques, sous le commandement du sous-lieutenant Médie, ont pénétré dans les tranchées ennemies. Les Allemands, à un point, ont été jetés de leurs abris à la pointe de la baïonnette. Après avoir fait 21 prisonniers allemands, nos éclaireurs sont entrés dans leurs positions. Front caucasien —Dans la direction de Bitlis, nos éclaireurs ont attaqués les Turcs à Takhtal (à 26 kilomètres au nord de Bitlis). et. après avoir passé quelques ennemis au fil de leurs baïonnettes, ils sont rentrés dans leurs tranchées, emmenant deux officiers et 12 Askaris comme prisonniers.SUR LES FRONTS ROUMAINS ■E COMMUNIQUE ROUMAIN. Vives actions d'artillerie Jassy, 28 mars. — Sur la Putna, il y a eu un violçnt bombardement en-n,ëmi, notamment dans la région de Ciuslea - Padurea - Néaara - Radu- 3 lesti. Notre artillerie a. efficacemenl ment répondu, réduisant des batte-3 ries ennemies au silence. 3 Une colonne ennemie avançant df 3 Maxineni vers Datinul a été dispersée et un détachement d'infanterie er 3 marche vers le sud de Mihaléa a été 3 mis en fuite. Dans ce dernier village 5 des violents explosions accompagnée: i d'épais nuages de fumée se sont pro-; duites, indiquant que très probable ment des magasins de munitions el ; de produits chimiques ont sauté. L'artillerie lourde ennemi a bombardé nos tranchées à l'ouest de Coculluii 1 ainsi que la gare de Vadeni. lE^OMMUWij.UE RU8SE. Les combats sur l'Uzul restent sans 1 résultats Pétrograd, jeudi. — Nos contre-attaques au sud des rivières Uzul et ' Ciobanaca, livrées dans le but de re-r prendre les positipns perdues récemment, sont restées sans résultats. Des tentatives d'avances ennemies le long de la grand'route de Focsani : à Ciuslea (au sud-ouest du Sereth) ont été arrêtées par notre feu. EN PALESTINE UNE VICTOIRE BRITANNIQUE Violents combats en Terre-sainte— 20,000 Turcs défaits, 900 prisonniers War Offiôe, jeudi.—Télégraphiant l^e 28 mars, lé général oommandant les forces' britannique en Egypte, dit : Nous avons fait avancer nos troupes à une distance de 24 kilomètres (de la /frontière égyptienne) de Rafa à Wadi-Ghuzze (Gaza), à 8 kilomètres au sud de Gaza, pour protéger la construction du chemin de fer. Les 26 et 27 mars, nous avons eu un violent engagement dans ces parages avec une force d'enviroik vingt mille Turcs. Nous avons infligé des pertes sévères à l'ennemi, et nous avons fait 900 prisonniers, y compris le général commandant et tout l'état-major de la 53e division turque. Ce chiffre comprend également quatre officiers autrichiens et, 32 sous-oîfioiers et soldats autrichiens et allemands. Nous avons ca,pturé deux hôwitzers autrichiens de 4 pouces 2. OPERATIONS NAVALES. Les pertes sur mer Pendant la semaine finissant le 25 mars, 517 navires marchands de toutes nationalités sont entrés dans les ports italiens et 489 navires ont quitté ces ports. Quatre steamers italiens, ayant tous moins de 2,000 tonnes, ont été coulés par des sous-marins ennemis, ainsi qu'un bateau de pêche de plus de 100 tonnes. Un navire attaqué a réussi à s'échapper. ALLEMAGNE. La " diète " à la Diète de Bavière Le ministre de l'intérieur de Bavière, dans un discours à la Diète, a tracé un sombre .tableau de la disette qui attend la population pendant les prochains mpis : l'inventaire des denrées alimen-taireis est inquiétant ; les approvisionnements fondent; plus d'importations; le butin fait en Roumanie n'est pas disponible ; les transports manquent et les Alliés de l'Allemagne ont de longues dents ; la dernière récolte de portâmes de terre a battu tous les reçords minima. Les prochains mois seront très pénibles, mais il faut "tenir," sinon l'ogre britannique vous sucera jusqu'au sang. Triste alternative : ne pas manger ou être mangé. ESPAGNE L'état de siege est proclamé "La Gazette Officielle" publie un décret suspendant les' garanties constitutionnelles dans tout le royaume. Un appel au peuple avait été lancé par le parti ouvrier annonçant notamment une prochaine grève générale en guise de protestation contre la cherté des vivres- Les signataires de cet appel au peuple, que le gouvernement considère cçmme séditieux» ont été arrêtés. ETATS-UNIS. Nouveau truc allemand Des indications parvenues au Département d'Etat à 'Washington disent qu'on s'attend à une nouvelle manœuvre pacifiste allemande avant l'ouverture du Congrès amçriçain, en vue d'influencer la décision de celui-ci. FRANCE. Evacuation des civils de Saint=Quentin(?) Une dépêche de La Haye au "Petit Journal" annonce que la population civile de Saint-Quentin aurait été évacuée depuis le commencement du mois dj mars. GRANDE-BRETAGNE. A la Chambre des Communes En défendant à la Chambre le projet de loi au sujet de la révision des exemptés, M. Bonar Law a donné divers renseignements intéressants, notamment : Le projet de loi affectera environ un million d'hommes. Depuis le commencement de l'année, l'armée a reçu 100,000 recrues de moins qu'on n'espérait; une des raisons en est. que la menace sous-marine a forcé le gouvernement^ à conserver plus de bras à l'agriculturé. Le fait que les pertes de cette année ont été de beaucoup inférieures aux estimations a atténué jusqu'ici les conséquences de çette situation. RUSSIE. Nouvelles et bruits divers — Le conseil des soldats et ouvriers a demandé la création d'un comité da soldats qui collaborerait avec l'état-major. Les soldats veulent aussi choisir leurs officiers. — Les soldats et ouvriers demandent que non seulement les domaines du Tsar et des grands-ducs soient saisis, mais que les grands domaines appartenant à des particuliers soient également donnés au, peuple. — Alors que les grandes villes demandent la République, les paysans désirent généralement voir désigner un nouveau Tsar. — Tous les gouverneurs des provinces ont été remplacés provisoirement par les présidents des Zemstvos en qualité de commissaires du gouvernement. — Un mouvement férriiniste se produit en Russie pour la participation des femmes aux affaires publiques. NOUVELLES DÏVCRSCS — Le correspondant du "Times" à-La Haye annonce que des émissaires allemands sont aptueliement en Suisse et en Hollande où ils tâchent de se rendre compte de l'attitude que prendrait la Grande-Bretagne devant de nouvelles propositions de cessation des hostilités. — Un projet de réforme électorale a fait l'objet d'un débat préliminaire à la Chambre des Communes. Il est probable que le droit de suffrage, plus ou moins limité, sera accordé aux femmes. Il est question aussi de représentation proportionnelle et de vote plural.— Les nouvelles de Russie sont plus satisfaisantes. Des mesures énergiques sont prises contre les espions, les provocateurs et les traîtres. Le rédacteur en chef du "Pravda," organe du parti social-démocrate, qui avait publié un appel à la trahison, a été arrêté. La discipline dans l'armée redevient meilleure. — — Le gouvernement espagnol a nommé un délégué chargé de négocier avec les représentants nommés par les gouvernements britannique et français un accord destiné à harmoniser dans, la mesure du possible les besoins réciproques que peuvent avoir durant la guerre lesdits pays de leurs produits naturels ou manufacturés respectifs. •MtmtrnmummmdamtimmÊaÊmÊÊt» il DERNIÈRE MEURE. Mesures contre les activistes traîtres a la patrie Mercredi a eu lieu au Havre un conseil des ministres, à l'issue duquel le communiqué suivant a été rédigé: "Pour répondre à la nouvelle manœuvre de guerre que le gouvernement allemand vient d'inaugurer en Belgique occupée, en organisant la séparation administrative et en constituant un prétendu Conseil des Flandres, le gouvernement belge a décidé qu'à titre d'indication immédiate les Belges ayant accepté de faire partie de ce Conseil sont rayés pour cause d'indignité, des Ordres nationaux, sans préjudice des mesures de révocation et des sanctions pénales qui vont intervenir." M. Renkin chez le Roi M. Renkin, ministre des Colonies de Belgique, qu vient de rentrer de Londres, a été reçu, mercredi, par le Roi au grand quartier général belge. 88ème année. . No 78

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre L'indépendance belge appartenant à la catégorie Oorlogspers, parue à Londres du 1914 au 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Sujets

Périodes