Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

389 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1914, 30 Decembre. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Accès à 22 janvrier 2020, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/fb4wh2f75r/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

ANVERS, Mercredi 30 Décembre 1914 Le numéro 20 centimes Cinquante-septième Année - No 17.195 PRIX DE L'ABONNEMENT : PAYABLE PAR "ANTICIPATION : Anvers Frs 10,— par trimestre. Intérieur .... ,,11,50 „ Hollande et le Grand / 13 75 Duché de Luxembourg i " ' Autres pays de l'Union Postale Frs 16,— par trimestre. On s'abonne dans tous les bureaux de poste LLOYD ANVERSOIS DIRECTION & RÉDACTION : 14, RUE VLEMINCKX, 14—ANVERS Téléphone : 3761 Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la ligne sur double colonne. Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au lignomètre. — Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Astronomie 31 décembre Lever du soleil 7 h. 45 m. matin — ( 7.45; Coucher du soleil . 3 „ 46 „ soir = (15.46) Lever de la lune . ... 2 „ 22 „ soir = 14.22) Coucher de la lune ... 7 „ 24 „ matin = ( 7.24) Pleine lune le 1 janv. . !2 20 „ soir — (12.20) Dernier quartier le 8 janv. . . 9 .. 13 „ .voir — (21.13) Nouvelle lune le 15 janv 2 „ 42 „ soir = (14.42! Premier quartier le 23 janv. 5 „ 32 „ malin — ( 5.32) Haute marée à Anvers Matin Soir 31 déc. 2 h. 31 m. - ( 2 h. 31) I 2 h. 54 m. - fl4 h. 54; 1 janv. 3 h. 17 m. 3 h 17- 3 h. 39 m. = '15 h. 39) 2 janv. 3 h. 58 m. ( 3'i. 58) j 4 h .19 m ~ (16 h. 19) Port d'Anvers ARRIVAGES DU 29 DECEMBRE st. union ii. ht- Bruxelles, avec des passagers. Allège Badenia 51, de l'Allemagne, en lest. Allège Wega, de l'Allemagne, avec 1508 t. charbons. Allège .Ine Corneille, de l'Allemagne, avec 640 tonnes charbons. Allège Niets Volmaakt, de la Hollande, , avec un chargement de poissons. Allège Stepmanie, de la Hollande, avec un chargement de poissons. Allège Kôln 49, de l'Allemagne, en lest. Allège Leo.nardus, de la Hollande, en lest. Allège Catharina Sophia, de l'Allemagne, avec 340 t. rliarbons. Allège Linge 3, de l'Allemagne, avec 600 tonnes sel. Allège Conti.ukntia, de l'Allemagne, avec 1117 tonnes charbons. DEPARTS DU 29 DECEMBRE St. Tf.legraai 4, pour la Hollande, nvec »i0 t. m. d. St. Amstei. I, pour Bruxelles, avec 70 t. march. div. St. I .mon II. pour Bruxelles, avec des passagers. Allège Florent, pour Bruxelles, avec 120 t. marchandises diverses. Bateau-moteur Ringrose 3, pour Bruxelles, avec 85 tonnes marchandises diverses. Allège Enfin fini, pour Charleroi, avec 43 tonnes tourteaux de lin. Allège Reine de mer. po.ur Charleroi, avec 43 tonnes tourteaux de lin. Allège Adolphe, pour Charleroi, avec 43 tonnes tourteaux de lin. ' Allège su.m: Hegina, pour l'Allemagne, avec 460 tonnes maïs. Allège Bayern 15, pour l'Allemagne, avec 1700 tonnes gra i 11 es. Allège Mannheïm 21, pour l'Allemagne, avec 670 tonnes marchandises diverses. Allège Jonge Cornelia, pour la Hollande, sur lest. Allège Ondernemïng, pour Bruxelles, avec 60 tonnes ma iv h an dises diverses. AUège P!errf-.loseph, pour Rupelmonde, avec 20 t. marchandises diverses. Allège Vrouw Rasttana, pour Bruxelles, avec un chargement de poissons. Allège s in illa, pour l'Allemagne, avec 250 t. huile. Actes de Sociétés, déposés au Greffe du Tribunal de Commerce d'Anvers Par acte sous seing prive en date du 10 décembre 1914, M. Guillaume Hoorickx, à Anvers, donne procuration générale à M. Guillaume Verschueren, son comptable, pour signer tous reçus, traites et lettres concernant son commerce d'huiles et graisses industrielles.Il résulte d'un acte sous seing privé en date du 15 décembre 1914, que la Société en commandite simple «> Max Osterrieth & Co », ;'i Anvers, déclare éta-. bl.ir une succursale à Rotterdam (Hollande). Cette succursale traitera le même genre d'opération que la maison mère d'Anvers. Il résulte d'un acte sous seing privé en date du 15 décembre 191«i, que la Société en commandite simple « Max Osterrieth. & Co », à Anvers, confie à ]\I. C. Kuenstler la procuration générale. Par acte sous seing prive en date du 6 octobre 1914, la Société en commandite simple « Huybrechs frères », courtiers, à Anvers, donne procuration à M. Alphonse Van den Broek. à Anvers, pour traiter toutes affaires se rapportant à son commerce de gra in s. Par acte sous seing privé en date du 15 décembre 1914, M. Hippolyte Wouwermahs, à Anvers, déclare annuler par consentement mutuel et par cessation d'emploi, la délégation de signature de polices d'assurances maritimes pour l'Agence Anversoise du « Comptoir Maritime de Paris », délivrée à M. .Iules Sorgesa, par acte du 6 août 1901. Par acte sous seing privé en date du 2 décembre 1914, la « Magdeburger Feuerversicherungs-Gesell-schaft », à Magdebolirg, charge et autorise M. Joseph Van Geetruyen, à Anvers, à accepter et à souscrire en qualité d'agent des assurances pour son compte et à encaisser le montant des primes, d'assurance^ Cette procuration annule et remplace celle délivrée à MM. Van Geetruyen & Craen, à Anvers, le 16 janvier 1891. Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES. ETC Algeriana. — Halifax, 22 décembre. — Le st. ang\ Algeriana est entré ici avec une voie-d'eau et l'hé! : ce avariée. Il sera mis en cale-sèche. Benlawers. Hongkong, 23 décembre. — Le st. angl. Benlawkrs, arrivé ici hier s'est échoué devant le port. Denver. —- Baltimore, 23 décembre. — Le steamer Denver, en route de Norfolk pour l'Europe avec un chargement de coton, a contracté une voie d'eau, li s'est échoué près de Norfolk pour alléger. El Paraguayo, Zeeland. — Liverpool, 23 décembre. — Le steamer, El Paraguayo, en effectuant sa sortie est entré en collision par suite du brouillard dans la rivière avec le steamer Zëeland en partance Le steamer Zeeland s'est." ancré dans la rivière et le El Paraguayo a été mis dans le dock. Noordwijk. Rotterdam, 24 décembre. — Le st. néerl. Noordwlik, a quitté Queenstown ce midi pour Baltimore après réparations. Voir Lloyd Anversois du 24 courant.) Septa. Londres, 24 décembre. — La barque septa.de Abô, partie le 23 mai de Buenos-Ayres pour Falmouth et qui ne donna plus de ses nouvelles depuis lors est considérée comme perdue corps et biens. Voir Lloyd Anversois du 19 courant). Sommelsclyk. Maassluis, 24 décembre. — Le st. néerl. Sommelsdijk s'est échoué ce soir au Noord-wal près de Maassluis. Du, 25 décembre. — Le remorqueur Lauwerzee, a tenté envain de le renflouer. Plus tard. — Le steamer Sommelsdijk a été mis à flot ce matin a la marée avec assistance des remor-quers, Lauwerzee, Ciiarlois et Rozenburg, et a continué vers Rotterdam à la remorque des deux premiers reinorqileurs susdits. Zeven Gebroeders. Anvers, 29 décembre. — Sur PEscaut, l'allège Zeven Gebroeders, amarrée devant le Kursaal et chargée de 06 tonhes de charbons, a coulé. Le batelier et son aide ont pu être sauvés. Bolivie SES SIEGES ET GROUPEMENTS MINIERS Cuivre. — 1° La région cuprifère de Bolivie est parfaitement bien définie dans une zone qui embrasse une grande partie de la Province de Pacajes dans La Paz et la Province de Carangas dans Oru-ro. Ces formations se trouvent aussi au sud du Département de Potosi. 2° Les principales entreprises de • cuivre sont : Dans La Paz : La Compagnie Corocoro de Bolivie, W Corocoro United Copper Mines Ltd, le Gran Porter, Callapa, Caquiaviri, Calacoto et La Chacarilla, dans la Province de Pacajes. 3° Laurani, Pacuani et Ayoayo, dans la Province de Sicasica. 4° Les formations cuprifères de Quime, Ichoca, Cavari et Mohoza, dans la Province de Inquisivi. 5" Dans le Département de Oruro sont très riches içs mines de Turco, Yarvicoya, Turuqueri et Chan-gamoco dé la Province de Carangas. 6° Celles de Caracollo, Conde-Auqui et la Joya dans la Province du Cercado. 7° Les mines de Condo, dans la Province Abaroa. 8° Potosi possède les mines de Culchucani, dans la Province de Prias, de Talina et Portugalete, dans le. Sur-Chiclias, de Vicchoca et Sivingani, dans le Nor-Chiehas, ainsi que les riches mines de Cobrizos et Colpani dans le Nor-Lipez. et celles de Huancané, dans le Sur-Lipez. Etain. — Ce minerai, qui est celui qui constitue à présent le principal moteur des industries extracti-ves de Bolivie, est aussi celui qui se trouve le plus répandu dans tout le territoire de la République, en formations parfaites et continues. Les principaux endroits de son exploitation sont les suivants : 1° Dans le Département de La Paz, les mines de Huaina-Potosi et Milluni. 2° Les mines de Calahuyu, Providencia et .lapa jopo, dans la Province du Cercado. 3° Les mines de Araca, San-Andrés, Monte-Blan-co, Mallaehuma et Yaco dans la Province.Loaiza. 4° La Concordia, la Goya, Colquiri, Sayaquira, Santa-Rosn et The La Paz Mining C° Ltd, dans la Province de Inquisivi. La plus grande partie de ces entreprises font actuellement des exploitations de grande valeur et constituent un puissant élément de développement général. 5° Dans le Déparement de Oruro existent les mines d'étàin du El Socavon de la Virgen et ses dépendances, Morococala, Negro Pabellon, San-Salva-dor, Huanuni et le Japu, dans la Province du Cercado, Antequera, l'Acre. Totoral, San-Pablo, Maga-rinos et Avicaya dans la .Province de Poopo. 6° Dans le département de Potosi, il y a les riches formations d'étain du Cerro Rico et de Collalmasi dans la province du Cercado. Les étonnantes mines de Uncia et Llallagua dans la province Bustillos, mines qui sont, sans aucun doute, les premières ou monde pour la grande pureté de leurs métaux, ia puissance de leurs filons et la bonté et persistance de leur production. 7° Le Pujro, Ocuri et Managua, dans la province de Chayanta. 8° Cerrillos, Agua Santa, Carguaycollo et Tasna dans la province de Porco. 9° Quechisla. Chorolque et Chocaya dans la province de Nor-Chichas. 10° Palcaguasi, Oploca et Chocava, dans la province de Sur-Chichas. 11° Dans le département de Cochabamba, il existe les mines d'étain de Colcha, Tucsuhuma, Be-renguela et .latuncaca, dans la province de Arque, et Cami dans la province de Ayopaya. Wolfram. — Ce minerai, qui se trouve dans l'état de Tuhgstat de fer, existe en formations plus ou moins parfaites dans le Caluyo, province de Inquisivi, Yanacachi de la province Sur-Yungas. Oruro a les minerais de wolfram de Conde-Auqui : Cochabamba, ceux de Ayopaya, et Potosi ceux du Chorolque, Chocaya et Tasna. GISEMENTS DES METAUX OU MINERALISATION DU SOUS-SOL I. Parmi les pays qui fournissent des minerais au marché mondial, la Bolivie occupe une place très prépondérante. Non seulement la quantité des minerais exploités, mais aussi leurs variétés et leur abondance fabuleuse, sont cause de ce que ce pays attire l'attention du monde extérieur. Des deux Cordillères, l'Occidentale et l'Orientale, celle de la côte et la Cordillère Royale, cellé-ci seulement a de l'importance pour les richesses minières de Bolivie. Parmi les chaînes de montagnes, s'élève le haut plateau, qui renferme dans ses entrailles les grands' gisements de borax et de salpêtre. Ceux-ci appartiennent encore en grande partie à la Bolivie. La Cordillère Royale fut formée primitivement par différents rochers sédimentaires, qui se sont lé pandus horizontalement.. Ces rochers sont : ardoises noires, vertes et ver-dâtres; des rochers sablonneux rouges et Verts, parfois conglomérés, bruts et. menus, pierre calcaire et dolomite, et dans quelques sites, le marbre. Bien que moins fréquemment, il se présente aussi des gisements de plâtre Tous ces sédiments qui appartiennent, pour la plupart, à la formation silurienne, sont superposés sur des capes cambriennes, qui ont pour base les granits plus anciens et quelque part, par exemple, dans le Illimani, ils se présentent sur la. surface. Ces ardoises siluriennes et sablonneuses sont superposées dans quelques régions, par capes moins puissantes du dévonien et de l'époque carbonifère, ces capes se superposant parfois directement sur des formations plus antiques. Nul doute qu'il existe des formations plus récentes, notamment la permienne et la tertiaire, la première dans les régions de Corocoro et de Carangas. Toutes ces capes sont couvertes, principalement dans les endroits plus profonds, par des capes diluviennes et aluviennës, La pauvreté relative en fossiles, à l'exception des capes dévoniennes, rend difficile la détermination de l'âge des formations, et c'est seulement par des observations minutieuses qu'on pourrait constater l'existence d'autres capes. Cette surface qui, dans le temps, fut une plaine, et qui maintenant constitue le plateau et les chaînes de montagnes boliviennes, fut complètement transformée par deux grands cataclysmes-éruptions qui rendirent le tertiaire en tertiaire postérieur et le glacial en diluvien Les éruptions qui se présentent dans toute l'Amérique du Sud ont formé des montagnes colossales et pour cela toute la partie plaine a prise un aspect complètement différent. De la sorte, des hautes montagnes, de profondes vallées et des ravins se sont formés ; des grandes masses de rochers éruptifs furent lancés de l'intérieur de la terre ; l'ensemble des capes, dans le temps voûté, fut percé, s'élevant et s'entremêlant au point de former un chaos serré ; superposées les unes sur les autres, des crevasses grandes et petites se formèrent, lesquelles, en masses fluides, furent chassées de nouveau par toutes sortes de rochers brisés. Tandis que les volcans continuèrent leur activité, les tremblements et transformations de la terre se répétèrent toujours, — il apparut de ^gran-des masses de rochers éruptifs et ils formèrent de plus grandes montagnes. Mais, peu à peu, l'activité volcanique redevint plus tranquille, la plus grande partie s'éteignit fout à fait, et dans les Cordillères, de grandes masses de neige se rassemblèrent, qui. lentement, formèrent des glaces solides. A cause des grands penchants des capes et de la chaleur tropicale du soleil, ces masses glacées commencèrent â bouger vers le bas, et dans différentes directions, avec quoi, toutes les formations récentes furent entremêlées dans les montagnes. Elles traînèrent les grandes pierres amoncelées en désordre, tout ce qui s'opposait à la marche de la glace qui bougeait, lentement fut arraché et emporté ; les glaçons de neige glissèrent par les montagnes, remplissant les ravins et les crevasses de gravois et de résidus; entraînèrent les pierres à une distance de quelques centaines de kilomètres, formèrent des moraines et des conglomérats, et, de cette manière, le paysage fut tout à fait changé. La région, dans le temps tropicale, avec une végétation exubérante, redevint alors aride, morte, comme une région polaire. _ Cependant, l'époque glaciale passa aussi et les pays Sud-Américains, entre autres la Bolivie, se transformèrent beaucoup. A cause des éruptions dans la Cordillère Royale Bolivienne, on trouve à la surface différents rochers volcaniques, notamment des trachytes, des quarts-trachytes, des andésites et des dncites. D'un autre côté, ces éruptions donnent lieu à la formation de différents filons de métaux qui sont devenus très importants dans l'industrie minière bolivienne.Concernant la manière de formation de ces filous métallifères, il existe différentes opinions, — on l'attribue à des infiltrations intérieures par gaz et par vapeurs, au remplissage des crevasses supérieures, au déplacement des substances minérales des eaux courantes, â la concentration des particules métalliques existant dans les rochers sédimentaires. Le métamorphisme de contact est aussi attribué aux filons métallifères. Il n'y a pas le moindre doute que beaucoup de filons se formèrent aussi de différentes manières et que les mêmes conditions de formation ne furent pas analogues dans différentes régions, car les filons diffèrent de beaucoup dans la composition de leurs minerais, ainsi que dans leur structure. Les filons les plus riches et les plus abondants en Bolivie sont, ceux d'étain, de wolfram, de bismuth, d'argent, d'or et de cuivre Le plomb et le zinc, bien qu'on les rencontre en grandes quantités, o,nt seulement de l'importance quand ils ont un alliage d'ar-I gent. (A suivre) Informations financières COURS DU CHANGE Amsterdam, 28 décembre. — Londres à vue, fi. 11,95 1/2 à 12,051/2 ; Berlin et Hambourg à vue, 11. 54,10 à 54,60 ; Paris, à vue, 11. 47,60 à 48,10 ; Vienne, à vue, fi. 42,45 à 42,95 : Christiania, Stockholm et Copenhague à vue, fl. 61,90 à 62,40. PARTIE COMMERCIALE CAFE Le Havre, "24 décembre. Recettes, 23 décembre, à Rio 15.000 et à Santos, 52.000 balles. Rio Janeiro, cours du change sur Londres, 14 1/Sd. Amsterdam, 28 décembre. - On cote : Santos, auj., 30 5,8; préc., ' 30 5/8. Robusta W I B. auj.. —; préc., —. Rotterdam, 28 décembre. On cote : Santos, auj., 31 1/4 ; préc., 32. Robusta W I li, auj., 33 ; préc., 35. Good .lava, ord. 46 c. Superior Santos 39 c. CEREALES ET FARINES Berlin, 28 décembre. Grains, sans affaires. Farine de froment, Mk 38.50 à 41.50; farine de seigle, Mk 31.50 à 32.50. GRAINES OLEAGINEUSES Duluth, 26 décembre. — Graines de lin. On cote : disp., auj., 1.64 1/2 c. ; préc., 1.65 c. ; déc., auj., 1.63 c.; préc., 1.63 1/2 c. TOURTEAUX DE LIN Rotterdam, 28 décembre. Marque S K disp., tl. 141 ; • id. flottant, fl. 140; ici., déc. déeh., 11. 140; Good clisj>., II. 13912; id., flottant fi. 133 1/2; id. déc., janv., déeh., II. 137 ; id., janv. mars, décli., fi. 136. Ecaillés de tourteaux de lin disp.., 11. 147 ; id. flot., fl. 145; id., janv. févr., déch., 11. 143. Lihre bord et chemin de fer, payement comptant. Renseignements commerciaux Possibilités commerciales dans les provinces orientales de la Macédoine. Industrie automobii.k. — Il y a un réel avenir pour cette industrie dans 'es ter ritoires étudiés, mais il faudra d'abord que les Dates soient uméliorés. On y commence déjà à imiter, entre certains centres, Je service de voitures automobiles publique que le Gouvernement, a institué pour le parcours Prévéza-Janina-Santi Quaranta, en Epire. Industrie automobile. — Il y a un réel avenir pour cette industrie dans les territoires étudiés, mais il faudra d'abord que les routes soient améliorées: On y commence. déjà à imiter, entre certains centres, le'service de voitures automobiles publiques que le Gouvernement a in-stitué pour le parcours Prévéza-Janina-Santi Quaranta, en Epire. On cite, connue essai intéressant et digne d'être suivi par les intéressés, la formation d'un service automobile entre Drama et Cavalla, sur trente-deux kilomètres de route, dont vingt-huit en plaine et le reste en lacets de montagne. Quelques voitures achetées d'occasion vont commencer à circuler prochainement. Si cet essai réussit, l'entreprise sera élargie. Son but sera accessoirement le transport des personnes qui, entre deux villes dont l'une n'arque 15.000 et l'autre 37.000 habitants, en passant par un bourg de 500 maisons, ne peut pas avoir une grande ampleur ; mais son véritable intérêt résidera dans le transport du tabac entre les centres de culture et celui d'exportation. Le portage actuel est long et relativeineut coûteux. Articles pour l'emballage du tabac. — L'attention doit être particulièrement attirée sur ces articles, qui donnent lieu, chaque année, â un échange important au port de Cavalla. Il s'agit de toiles d'emballage en bandes d'une largeur de 80 centimètres à 1 mètre, de bandes en jute de la largeur de 15 à 45 centimètres, de couleur naturelle, noire ou blanche et de papier rouge d'emballage. Jusqu'à présent, .ces articles viennent en presque totalité d'Angleterre et d'Allemagne. La moyenne de leur valeur importée annuellement par le port de Cavalla est d'environ 800.000 francs. Articles divers : ciments, bougies, ferronnerie, etc. — Ces articles font l'objet d'un commerce important.•Situation économique. — Il y a lieu de s'entourer, au préalable, de renseignements sur la solvabilité des négociants, avec lesquels on serait amené à. traiter. Quelques remarques pouvant intéresser les négociants belges en relations d'affaires avec Syra Grèce). 1° L'étude attentive du marché de Syra, tant au point de vue des besoins de ce marché que sous le rapport des prix et conditions de paiement indiqués par les pays concurrents. Par voie de conséquence : la fabrication par nos industriels, indépendamment Mies produits de première qualité, de qualités un peu au-dessous, bien que toujours bonnes, qui puissent être offertes a meilleur marché ; la fixation des prix aussi réduits que possible et les facilités de libération accordées aux acheteurs solva-bles, aussi largement que le fait la concurrence. 2° L'envoi fréquent de prospectus, prix-courants, catalogues illustrés et échantillons attrayants. 3° Le choix éclairé' de représentants, dépositaires ou correspondants, intéressés à maintenir et agrandir la clientèle. 4° La visite de la place, à des intervalles périodiques, par nos voyageurs de commerce, ainsi que le pratiquent, avec assiduité et profit, des maisons concurrentes. 5° Le groupement d'un certain nombre de maisons de commerce ou industrielles, non concurrentes entre elles, pour envoyer à frais communs, à l'értanger, un seul et môme voyageur, chargé de faire connaître et placer leurs différents produits. Ce serait, évidemment, une catégorie spéciale de voyageurs à créer, mais nos jeunes compatriotes, qui ne se plaindraient pas de cette nouvelle branche offerte à leurs aptitudes, ont toute l'intelligence et la souplesse d'esprit nécessaires pour acquérir vite les notions variées que comporterait cette innovation, et il en résulterait, pour les maisons ainsi groupées, une économie et les facilités qui leur permettraient d'entreprendre ce devant quoi elles ont reculé jusqu'à présent. 6° L'assurance de la marchandise, par la maison expéditrice, contre tous les risques, y compris le vol, pour parer aux manquants constatés si fréquemment à l'arrivée et dus à des détournements commis on ne sait où ni par qui. Le destinataire serait, de la sorte, mis à l'abri de surprises qui le découragent, et l'expéditeur gagnerait à écarter une source de contestations entraînant presque toujours la perte du client. 7° La cotation des prix caf (coût, fret, assurance),, et non franco port d'embarquement. 8° La taxation des frais d'emballage au pourcentage pour faciliter le calcul du client., et non plus à tant par colis: 9° Abaissement, jusqu'à l'extrême limite du possible, par nos compagnies de chemin de fer, du tarif réduit d'exportation et abréviation du délai de parcours par petite vitesse. 10° Plus d'exactitude, de la part des gares, à livrer dès l'arrivée, et plus d'empressement par les compagnies de navigation à charger aussitôt la livraison faite. 11° Réduction des frets pratiqués ; en tous cas, moins d'indifférence au sujet de cette grave question de concurrence par les tarifs et dans la recherche des moyens de'la combattre. 12° Suppression ou prise en charge par l'expéditeur des frais accessoires qui grèvent la marchandise à Marseille, sous des rubriques, telles que: transit, statistique, expédition d'octroi et de régie, timbre étranger, camionnage, emmagasinage, correspondance, etc. Les importations de machines agricoles en Italie. — L'importation des machines agricoles a toujours été en augmentant depuis vingt ans et représente, aujourd'hui, pour toute l'Italie, une valeur de 2 millions. Un quart de ce total comprend des faucheuses et des moissonneuses ; le reste, des engins agricoles de différente nature. Sous la protection d'un « Con-sorzio agrario » régional, une fabrique de machines de ce genre, et de moteurs à huiles lourdes vient de se créer à.Pontedera. Bien qu'il faille commencer à compter avec le développement de la fabrication nationale, il nous serait encore possible de travailler dans ce pays en concurrence avec l'Angleterre et les Etats-Unis. Nos moteurs à marche lente, appliqués à l'agriculture, pourraient être adoptés avec succès dans les grandes exploitations ou dans celles qui pratiquent la culture intensive. N'oublions pas cependant, si nous voulons faire des affaires, que les machines d'un certain prix ne peuvent générale ment pas être payées en une seule fois. Aussi, les modes de paiement varient-ils beaucoup, suivant l'article et le montant de la fourniture. S'il s'agit d'une pièce isolée et d'une valeur relativement minime, les facilités de paiement qu'il convient d'accorder sont les suivantes : un tiers à la commande, un tiers à la livraison, et le solde à une date peu éloignée. Pour les machines coûteuses, le paiement échelonné s'impose, soit afin de donner le temps à l'acheteur de réunir les fonds nécessaires, soit parce que la concurrence, dans l'espoir d'accaparer le client, lui accorde volontiers des facilités qui, quelquefois, paraissent même exagérées. Les importations de produits et spécialités pharmaceutiques en Espagne. — On peut estimer à 12 millions de francs environ les importations de spécialités pharmaceutiques en Espagne. Sur ce chiffre, 8 millions reviennent à la France et 4 millions aux autres pays: Allemagne, Angleterre, Belgique, Etats-Unis, Italie, etc. Depuis l'augmentation des droits- d'entrée sur le sucre et l'alcool, les sirops, les vins médicinaux et les granulés français sont préparés en Espagne même, sous le cachet des maisons propriétaires de .la marque, dans les laboratoires des représentants. Il semble que le seul moyen pratique de développer l'importation des principaux produits serait de choisir des agents consciencieux, bien au courant des produits à placer. Ajoutons que les paiements se font à 30 jours avec Nouvelles de mer MOUVEMENT DES STEAMERS ET DES VOILIERS Koninklijke Hollandsche Lloyd Le st. Hoi.landia, allant d'Amsterdam à Buenos-Ayres, a quitté Lisbonne le 23 courant. Le st. Tubantla, allant de Buenos-Ayres à Amsterdam, est arrivé à Tilbury le 26 courant. Stoomvaart Maatschappij Nederland Le st. Prinses Juliana, allant de Java à Amsterdam, a passé Dungeness le 27 courant. Le st. Koningln der Nederlanden, allant d'Amsterdam à Java, a quitté Suez le 25 courant. Le st. Grotius, allant d'Amsterdam à Java.,, a passé Douvres le 26 courant. Le st. Rembrandt, allant, de Java à Amsterdam, a quitté Singapore le 26 courant. Le st. Vondel, allant d'Amsterdam à Java, est arrivé à Sabang le 25 courant. Rotterdamsche Lloyd Le st. Deli, allant de Rotterdam à Java, a passé Gibraltar le 2/ courant. Nieuwe Waterweg, '28 déc Arrivée de 26 Noord Holl ind s>. N weastL Heiml.md II ;s , Ly-ekil Lydie (si, Sf.ix Eivtvsi Ntwca-ile • Tern s . Londies Neeches s'-. New-York Gelderland s Immingham F gertun (s , Havre ' rgo (s i Svvansea 28 J in Blockx ^). Livcrrool Constance Catlier na (s , Imminghani Partis pour 24 A;y Sch ffer s , Havre 16 Lyret s . Manchesie: Do ie si, Cardiff Gallia s\ Ip>\vicli 28 Ida i. uneo s . v rhus Ymuiden, 27 déc. Arr. de 25 Tantanus (s . Batavia ''ollux (s). Patras 27 IJstroom (s>. Londris Willy !sî, N wcastle Rijnstroom (s\ Londres Partis pour 25 Vulcanus (s), Paramaribo Flores <si Santos 26 Veghtstroom ;•) Bristol 27 Maasstroom s* Londres Rotterdam 28 déc. At. de Andyk 's , N.-Orléans Partis pr 24 Medan s . Java 27 Ophir (si Java Amsterdam. 27 déc Aii. de Oranje Nassau s , Indes Occid. Londris 23 déc. Air de Oroningen (s Harl ngen Fijiulina s Dakar Douvres. 28 déc Passé de : heçcja si. New-Yoïk à Rotterdam Pra A le Point 27 déc. Passés d 25 Sommerstadt s> Rotterdam à New-Yoïk il Océan s N• w-York à Rotterdam Pointe-Ste Cathérine 28déc Passés de 27 Delfland (s), Buenos- yres à Rotte-dam : 8 Doidrecht (-) New-York à Rotterdam Plymouth, 26déc. Passé de Vulcarus (S'. msterdam â Paramaribo Southampton 22déc Arr.de Fulm.ir s). Rotterdam Lydd 27 déc Passé de Diana s) Amste dam à Bordeaux L'zard. 23 déc. Passés de Fo njot is) Rotterdam à Savannah Sàba s), Indes Occid â l ondies Falmouth, 24 déc Arr de Maskinonga (s), New-York à Rotterdam Cardiff, 24 déc. Arr. de Eemland (s) msterdam à Buenos-Ayres Barry, 22 déc Partis pr Laura Maetsk (s), Savannah Kortenaer (s1, Baltimore Newport 22 déc. Arr.de Roumanie s), Rotterdam Methil, 22 déc • rr. de Avance -). Rotterdam Brixham 22 déc. Arr de Wooda's. Kurrachee KirkwaH, 21 déc. Arr. de 19 Maud s) Newport News Sorland (si New-Yoïk Rom dal (s), » Texas fs'. N.-Orléans 21 New Sw. den (s), Baltimore Avonmouth, 24 déc. Arr. de Campanello (s), H dif >x Parthenia s). Halifax à I iverj ool Boston (Line. , 22 déc Arrivé de Cluden >). Rosa io Immingham 27 déc Arr de Jolianna s), Caen Partis pour 24 Ottoland(s). Tyne Zuid Holland (s\ » Leitli. 27 déc. Paiti pr Rouan (s). Rotteidam Hull. 25 déc Arr.de 22 Amstel s>. Rotterdam Parti pour 25 Oaledonia is> Rotterdam Grimsby. 27 déc Arr de Zeemeeuw 'moteur), Rotteidam Belfast 22 déc. \ir de Newfirld s) Rosatio Manchester, 23 déc rr. de Manchester Maiiner'(s. Phil -delphie Memphian (s) Bosto i Liverpool 23 déc. Arr.de 22 C de Elzaguirra s), Manille 23 Aidan s Galveston >ugust Belmont (si Pen.-^acola Cahi.tia (s). St-John N.-B. Cliancellbr New-Orleaus F.toiiian (s . » Madriîeno (s , Konakry s» Forcados Manche>ter Citizen (s ', St-John 1 N -B.) Moorlands (s) avannah Karlskrona. 24 déc Parti pr Titan :s>. Rotterdam Marseille, 22 déc. Arr. de l'olynesi. n (s),Yokohama Vigo 23 déc. Parti pour Delfiand s . Amst. rdam venant de Buenos- vres Carthagène. 2 i dec Parti pr Neptunus (s>. Amsterdam Malte. 27 déc. Passé de Goentoer ' s >. Rotterdam à Java Port Said. 27 déc Pa-ti pr 23 Antenor (s). Java venant d'Amsterdam. 25 Kawi (s), Rotteidam venant de Java. 27 Madioen 's). Rotterdam venant de Java. Perim, 26 déc Passé de Oranje (s). Java A Amsterdam St-Vincent (C.V.)'25 déc. Arr de Mans (si, C.irdiff Batavia. 21 déc. Arr. de Ceram (s), Calcutta Parti pour 24 Rembrandt s , Amst'dam Padang, 25 déc Arr de Gorontalo (s), Rotterdam Parti pour Merauke s). Rotterdam Roepat(s). Amsteream venant de Java Yokohama. 21 déc Arr.de Neleus's), Liverpool Baltimore, 22 déc Arr de Maryland (s>, Londres St-John N.B.», 22 déc. Arr de udgarroch(s) Liverpool Savannah. 22 déc. Arr. de Titian (si, Liverpool Pa-ti pour O'i 'ii s . Gotlumbouig New Orleans 23 déc. rr.de Vei-ndijk si. Rotterdam Newport News,23 déc. Arr.de 22 «nglo Mt rcian (s>. Livei pool Parti pour 23 Robeit M. Thompson (s) Rotterdam Portland M ,22 déc Parti pr John Bakke («.) Live-pool Halifax. 23 déc Arr. de William isi Clyde à Philadelphie Gulfport 23 déc Parti pr Saturnus s). Amsterdam Port-Arthur. 23 déc. Parti pr Wieiilricht (s) Manchester Bermudes 27 déc Arr de Triton! s) Rotterdam Ténériffe. 21 déc. Arr de Va1a (s), Port-\rthur Parti pour Ymer 'si. Londres New-York. :5 déc Arr. de 22 Bellasco s). Live pool 24 Rijrdam s1. Rotterdam 25 RoUheim (s>. Philade'ph e 25 déc. Arr. de 21 Carthagenian!s). Liverpool 25 Sloterdijk (s , Rotterdam Parti pour 24 Dénia (s) Rotterdam Fernando Noronha, 25 déc. Passé de Iîoeton (si. Amsterdam à l'Amérique du Sud. Montevideo 23 déc. \rr.de 22 Josephina (s), Cardiff 23 Farmsum «s». Buenos-Ayres, 27 déc.Arr de 22 vmstelland (s) Amst'dam 23 nundo'S), New-York 27 Maasland (s), Amsterdam Parti pour 24 St lia (s) Villa Constitucion venant de Rotterdam. San Nicolas, 26 déc. vrr. de Obcton (s), Gibraltar ROTTERDAMSCHE LLOYD Prochains départs de ROTTERDAM vers les ports habituels des INDES NÉERLANDAISES S.S. "SAMARINDA,, . le 6 Janvier (s.i.) S.S. X . le 20 Pour frets et tous autres renseignements, tels que ceux concernant l'expédition d'Anvers, s'adresser aux Agents RUYS & Co„ 9, Quai Van Dyck, Anvers. En charge pour : Duisburg-Ruhrort-Dusseldorf-Heerdt-Neuss Bateau " MERKATOR " départ Mercredi 30 Décembre Bateau " CORNELIA " départ Samedi 2 Janvier et ensuite tous les 8 jours prennent aussi des marchandises en transbordement pour toutes les villes de la Prusse Rhénane et Westphalie Pour frets s'adresser : Deutsch-Belgische-Schiffahrts-Gesellschaft, m. b. H. 24, Quai Jordaens, 24 PLOUVIER & Co Z1EGLER & Co Transports par allèges pour toutes destinations LAEKEN-BRUXELLES (Quartier Maritime) Succursale à GAND, 144, RUE DU JAMBON. Départs réguliers pour la Hollande par vapeurs Af,ents pour le trafic des malchandi»s : «zuid beveland , • vrachtzoeker», «stad g0es-,etc. du Chemin de fer de Paris à Orléans Arrivages réguliers de Ymuiden des MESSAGERIES MARITIMES DE FRANCE.. & ° Paquebots-Postes Français pour la Mediterranee, l lndo- Même maison à Rotterdam se chargeant de traiter l'achat de : 9"ne- le_JaPon' to C?inJ, ''Australie « Madagascar. toutes marchandises et de leur expédi.ion ,ers la Belgique de Ia Compagnie Generale Transatlantique Paquebots-Postes Français pour New-York, New-Orléans, Pour frets et renseignements s'ad.esser : ''A1séric- Tu"isie " le Of) R n A 'a Compagnie Internationale des Ue ' nve,s Wagons-Lits & des Grands Express Européens. ,m~ On désire acheter d'occasion et en bon état ^es Maisons SCHENKER & Co. .. ._ _ i j. . i Service de groupage accéléré : le dictionnaire .Larousse. (7 volumes). Adresser londres - bruxelles - bale - chiasso. prix sous initiales Q. Z. bureau du journal. Correspondants: MM. lm Obersteg & Co. Env. 3000 m2 Entrepôts raccordés au chemin de fer. | • • - LEOPOLD WALFORD & Co SHIP & INSURANCE BROKERS, STEAMSHIP, FORWARDING & GENERAL AGENTS & FREIGHT CONTRACTORS EXPORTERS 0F COAL & PATENT FUEL 12, Gt. St. Helen's LQNDON E. C., & 6, Rue de Sèze, PARIS LEOPOLD WALFORD & CY (LIVERPOOL) Ltd, Colonial House, Waterstreet, LIVERPOOL Télégraphie address : " SHIKARI LED, LONDON „ AM pnncç Téléphoné No 4556 LONDON AVENUE, LONDON. "SH1KARI PARIS.,, ALL LUUts ^ No 217-88 PARIS - SHIKARI, L1VEKP00L ". John P, BEST & Co CHARBONS domestiques et industriels S'adresser aux bureaux 36-37, PLACE VERTE-ANVERS Imprim. Vve Geo. Kohler, 14, rue Vleminckx, Anvers

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires appartenant à la catégorie Financieel-economische pers, parue à Anvers du 1858 au 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes