Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

1149 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1916, 05 Janvrier. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Accès à 14 juillet 2024, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/nc5s757h1g/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

ANVERS, Mercredi 5 Janvier 1916 Le numéro 10 centimes Cinquante-huitième Année • No 17.504 DIRECriON & RÉDACTION : 14, RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS Téléphone 3761 LLOYD ANVERSOIS Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au liynomètre. — Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. avis Toutes les heures renseignées dans notre journal sont indiquées d'après l'heure de l'Europe Centrale. Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien, rue Léopold, 5t. A.«V S' ,Mih-a^.»_ceBrS ;:6. = Pluviomètre 3,2 m/i-Ve»t. 0 -Prévision: Variable (pluie prob.'. Astronomie 6 janvier , ,1 S 1,44 m. Prera.quart.le 12 janv. 4 h.37 m. LeverdusiW.;--.•»»•« pleine lune le 20 iauv. 9 „ 29 „ Coucher du soleil. • • • »» " " " Dern. quart.le 28jan. ! . 35 „ Lever de la lune ,s"38" Nouv. lune le 3 lévr... 16 „ 5„ Coucher de la lune.. ■ 18 .. ■» » Haute marée à Anvers Soir Matin çli '9 m. 6 janvier ... 17» 40 m. 6 janvier ••• 7 ... 13 .. 21 .. I : ::: 6:40 : s „ ... 19.. -„ Hauteur du' Rhin Cologne 4 iauv. 3.84 m Strasbourg 31 déc. -m. Ugen .. 2.88,, Lauterbourg . - , ÉT : 3,90 : ar : f* : Kuhrort . 3.10 „ Binée» „ 3. 3 „ n :An„rn — .. Coblence ,. „ wihiU : - .. Diisseldori „ 4.78 . Lobith 2 . !3.t>7 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 31 déc. 2.0! ru. H.ilbronn 3t déc 1.23 m. Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee [lèves 31 dtc. 240 m. Constance 4 ianv 3,35 m. Port d'Anvers Le « Service de la recette et du contrôle des droits du port d'Anvers », dorme pour la statistique de la navigation intérieure pour l'année 1915 à l'entrée 985S navires jaugeant 2.517.809 tonnes, et à la sortie 10.257 navires jaugeant 2.698.363 tonnes contre en 1914, à l'entrée 27.249 navires jaugeant 6.142.811 tonnes et à la sortie 26.172 navires jaugeant 5.949.933 tonnes, soit pour l'année qui vient de s'écouler une diminution à l'entrée de 17.391 navires d'une jauge de 3.625.002 tonnes et à la sortie de 15.915 navires d'une jauge de 3.251.570 tonnes. Nous faisons suivre ci-après la récapitulation de l'année 1915 : Entrée Sortie Mois Nombre Tonnage Nombre Tonnage denav. de nav. Janvier 695 207.758 811 252.437 Février 679 171.032 727 206.410 Mars 691 190.706 795 258.021 \vril 686 182.251 809 221.159 Mai 722 175.333 721 191.158 juin 811 175.825 876 208.960 juillet 909 193.122 904 183.037 Août 996 241.426 1.037 219.294 Septembre 959 227.384 949 226.297 Octobre 903 232.562 922 215.871 Novembre 9-42 276.424 858 247.611 Décembre 860 243.886 848 268.108 Total .. 9.858 2.517.809 10.257 2.698.363 ARRIVAGES DU 4 JANVIER Steamer Wii.ford iii, de Tamise. Bateau-moteur Scheldkstroom I, de St-Amand. Allège (ioi viCRNEUn, de Merxem. Victor, de Moll. ». Albkrxus, d'Overpelt. ». Garonne, de Louvain. >. Frères & sœurs l, de Gand. Botha, de St-Ghislain. >» Edison, de la Hollande. r »» Nooit Gedacht, de la Hollande. r » Zeeuw, de la Hollande. » Oscar, de la. Hollande. » Or flpop van Zegen, de la Hollande. » Wel tevreden, de la Hollande. Vereinigung 37, de l'Allemagne. DEPARTS DU 4 JANVIER Steamer Wilford iii, pour Tamise. » Amstel II, pour Bruxelles. » Heevetia VII, j^our Bruxelles. » Telegraaf II, pour la Hollande. » Charbonnière IV, pour l'Allemagne. Bateau-moteur Melanie, pour Bruxelles. Allège" Stanislas, pour Calloo. sr-Antoine, pour Merxem. » Ci.ÉoPâTRB, pour Merxem. » Franco-Belge, pour Merxem. » St-Antoine, pour Merxem. » Marguerite, pour Scbooten. Jeune Irma, pour St-Léonard. » John, pour Burght. » Jui.ie-EstheR, pour Puers. » Céi.estine, pour Boom. Scaldis, pour Buysbroeck. » Rubens, pour Ruysbroeck. » Arlon, pour Bruxelles. Mechelen, pour Bruxelles. » Otto Venus, pour Bruxelles. » Batard, pour Gand. » Mitaléth; pour Bruges. » HUY, pour Angleur. Aéroplane, pour Charleroi. Réclame, pour Charleroi. » Jamais Vu, pour Charleroi. » Pierre, pour Charleroi. » Marie-Louise, pour Charleroi. » Gobi, pour Mous. » Royaume, pour la Hollande. » Joseph, pour la Hollande. » sans Rival, pour la Hollande. » Béatrix, pour la Hollande. Drie Gebroeders, pour la Hollande. » Fendel 24, pour l'Allemagne. Actes de Sociétés, déposés au Greffe du Tribunal de Commerce d'Anvers Il résulte d'un acte sous seing privé en date du 17 novembre 1915, que la Société en nom collectif « Steenackers & Leclef », établie à Anvers, est prorogée pour un nouveau terme d'une année prenant cours le lr janvier 1916. Bilans. — Société anonyme « La Photographie des Couleurs », à Anvers. Bilan au 31 décembre 1914. — « Société Belge Griffin », Société anonyme, à Merxem lez-Anvers. Rectification au bilan au 30 juin 1915 paru le 13 novembre 1915 (acte n° 3453). — Société Coopérative d'assurance contre le bris des^ glaces « Vitrum », à Borgerhout-Anvers. Bilan 1914-1915. Liste des membres : MM. Louis Somers, luseph Nuyts, Léop.Dykers, Edouard De Vlaminck, V. Meinecke, Joseph Kamerling, Albin Hainaut, tous à Borgerliout, et Alphonse Adriaensens, à St-.Iosse-ten-Noode. ; . j Notes de jurisprudence FEVES ET BRISURES DE CAFE. — L'ART. 498 C. P. I • lois individus, demeurant à Liège, ont été pour- 1 suivis pour tromperie sur la qualité de la chose fendue. Ils se sont rendus dans certains couvents de •"'ge et de la banlieue et y ont vendu des balles de i :!'h' Santos. Seulement les sacs contenaient dans i e dessous environ 2/3 de brisures de café ; les fèves i ;e trouvaient au-dessus. i Le tribunal avait condamné les trois inculpés. Devant la Cour d'appel, le défenseur soulève une t •uneuse question de droit. Il n'y a pas, dit-il, trom- {. .';île rSU1 " identité »• f-es prévenus ont vendu du s -an.. Les brisures sont du café. Pour en faire une iccoction, il faut quand même briser, moudre la ■eve de café. Dans l'espèce, les brisures étaient du :aio de Java bien supérieur au Santos. L'avocat m une que le fait reproché aux prévenus n'est pas 1 •uni par le Code pénal ; qu'ils ont commis une mal- t lonnètetc commerciale, c'est tout. i-e ministère public estime que les plaignants ont nui ac',et®r (les fèves de café, et non des brisures. ] " se r endent beaucoup meilleur marché. En con-mJi,eince' '' y a tromperie sur l'« identité » aux termes de l'article 498 du Code pénal. Ih iLo,!11'' :,près huit j°urs c,e réflexion, a confirmé 1L Jugement «a que». Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES, ETC. Alcor. — Rotterdam, 2 janvier. — Le steamer néerlandais Alcor, allant de Rotterdam à New-York, est entré à Queenstown avec perte de 3 ailes d'hélice. Glenzyle. — Londres, 3 janvier.— Le steamer angl. Glenzyle a été coulé. Il y a environ 100 survivants. Il n'existe pas de vapeur angl. du nom de Glen-zvle. mais bien Glenfoyle, un navire de 1680 tonnes). Keukaku Maru. Londres, 3 janvier. — Le vapeur japonais Ke.nk.oku Maru a été coulé, l.'équijjage est sauvé. BELGIQUE UNIVERSITE DE GAND Mr le Gouverneur général a ordonné que, dans le budget pour l'exercice 1916 soient inscrites les sommes immédiatement nécessaires pour acheminer la transformation de l'université de Gand en haute école flamande. En outre, les mesures propres à organiser la reforme de renseignement devront être préparées et commencées avec le concours de personnalités compétentes. La nouvelle réglementation du commerce du beurre Le Gouverneur général en Belgique, par son arrêté du 30 novembre 1915 (voir Lloyd Anversois du 10 décembre), a ramené dans une voie raisonnable le commerce du beurre qui menaçait de dégénérer dans une spéculation effrénée, notamment de par 1-e fait des intermédiaires. Cet arrêté est arrivé bien à propos pour assurer au consommateur l'achat du beurre à un prix raisonnable, qui assure d'autre part aussi aux producteurs un gain suffisamment rémunérateur. L'arrêté, en outre, a mis fin à la falsification sans bornes du beurre consistant à charger le beurre artificiellement d'eau, en ce sens qu'il a, par dérogation aux stipulations de l'article 6 de l'arrêté du Roi des Belges du 20 octobre 1903 dans les termes du 18 septembre 1904, défendu la fabrication de beurre avec plus de 50 p. c. d'eau, et que, d'autre part, il a fixé pour le beurre pur, à teneur d'eau normale pouvant aller jusque 18 p. c., un prix considérablement plus élevé que pour le beurre chargé artificiellement d'eau, éventuellement jusque 50 p. c. On sait que le beurre s'extrait de 1a. crème qu'on retire du lait soit en décantant la crème du lait reposant en larges terrines, soit plutôt en coulant la crème du lait au moyen d'écrémeuses centrifuges spéciales. En battant dans des barattes la crème obtenue de l'une ou de l'autre façon, il se forme des grumeaux de beurre qui, réunis en une grande masse, malaxés et réduits en des formes, donnent le beurre commercial. Si la crème fraîche, douce, est barattée, nous avons le beurre crème doux ; si l'on ajoute au beurre du sel (sel de cuisine) pour qu'il se conserve plus longtemps, le produit se nomme beurre salé. La teneur en sel ne peut pas aller au delà de 4 p. c. Puisque dans une livre de beurre, salé à 4 p. c., il y a 20 gr. de sel au lieu de beurre, le prix du beurre salé, étant donné que le prix régulateur du beurre crème doux a été fixé à 5 francs le kilo, a été abaissé de 20 centimes. I.es qualités qu'on exige d'un bon beurre pur sont qu'il contienne tout au plus 18 p. c. d'eau, que le beurre soit exempt de crème ou de lait battu se formant lors du barattage ou s'attachant au beurre lors du lavage qui se pratique pour en enlever les restes de lait battu afin que le beurre puisse mieux se conserver. Au moyen de certains artifices, on peut augmenter la teneur en eau du beurre, par exemple par un barattage prolongé dans la baratte, ce qui introduit beaucoup de lait battu dans les grumeaux de beurre, soit en malaxant de l'eau avec du beurre salé, soit en malaxant du beurre crème avec de l'eau salée. De cette façon, on arrive à augmenter le poids du beurre.de 10 à 50 p. c., au grand dam des consommateurs qui, au lieu de la graisse nourrissante du beurre, obtiennent de l'eau,... qu'ils peuvent se procurer meilleur marché à l'une ou l'autre source ou à la canalisation d'eau ! Jusqu'ici la loi belge prescrivait seulement une déclaration obligatoire pour le beurre contenant plus de 18 p. c. d'eau, consistant dans un genre particulier d'emballage avec étiquettes sur l'emballage déclarant qu'il s'agit de beurre mélangé d'eau et indiquant, en outre, la teneur d'eau normale. Cette prescription ne suffisait pas pour protéger le consommateur contre les prix exagérés, car il n'était en aucun cas à même de vérifier l'exactitude de la déclaration sur le produit falsifié. Maintenant que pour le beurre contenant plus de 18 p. c. d'eau un prix régulateur est fixé, qui se base sur la teneur d'eau maxima permise, et que cette teneur — notamment chez le beurre crème doux*— est difficile à obtenir, les falsificateurs de beurre n'ont plus aucun stimulant pour fabriquer du beurre falsifié d'eau, et de le-mettre en vente, pour autant qu'un contrôle régulier du marché au beurre et une condamnation impitoyable des falsificateurs de beurre veillent à ce que ]e beurre mélangé d'eau soit renseigné conformément aux prescriptions.C'est là chose qui incombe aux communes et aux tribunaux dans l'intérêt des consommateurs. Comme nous l'avons déjà dit, les prix régulateurs fivés dans l'arrêté concernannt la réglementation du commerce du beurre, garantissent aux producteurs un gain suffisant et aux consommateurs l'achat du beurre à un prix accessible, correspondant à la" valeur nutritive du beurre. En effet, l'arrêté a veillé que les prix régulateurs fixés pour le commerce de beurre en gros ne soient pas renchéris par la vente en seconde main. Le bénéfice pour la revente du beurre ne peut comporter tout au plus, pour la vente en gros, que 15 centimes au kg., quelle que soit la qualité du beurre, pour la vente en détail 40 et 30 centimes au kg. I1" et 2P qualité. En outre, ce qui est très important, le bénéfice, tant pour le commerce en gros que pour le commerce en détail, ne peut être prélevé qu'une fois, peu importe que le beurre dans l'un ou l'autre de ces commerces ait changé plusieurs fois de propriétaire. Un autre avantage encore enfin du nouvel arrêté concernant la réglementation du commerce du beurre, c'est que les détaillants sont tenus d'afficher visiblement à leur établi les prix du beurre avec indication de l'espèce de beurre, de façon que les ; prix exagérés de ce côté sont rendus impossibles I ivec un exercice loyal du contrôle du beurre par les communes. De cette façon, le nouvel arrêté sauvegarde dans me même mesure les intérêts équitables des produc-;eurs et des consommateurs ainsi que des intermé-liaires effectifs. Le plus grand pont du monde en béton armé Le pont « del Risorgimento » ou de la Renaissance, lui franchit le Tibre, à Rome, est l'un des plus har-lis ouvrages de maçonnerie qui soient. Une des >lus sérieuses difficultés à vaincre résultait de la nature du sol sur lequel devait reposer la charge le 16 millions de kilos ; les alluvions du Tibre sont nconsistants sur une profondeur très grande, et dus on descend, moins les couches présentent de résistance. C'est à cette formation toute particulière lu soiis-sol que sont dus les mouvements importants pie les ponts et les quais-de Rome, construits sur jilotis, ont subi de tout temps. La difficulté fut vain-ue grâce au procédé de fondations par compres-iion mécanique du sol. Lors des épreuves de résistance imposées pour le >ont del Risorgimento (passage de 900 hommes au >as de gymnastique), les points d'appui du pont l'ont pas bougé et l'arc n'a fléchi que de quelques nillimètres. La silhouette du pont est élégante et l'ornementa-ion en est très sobre ; c'est le plus bel ouvrage du :enre qu'on ait fait jusqu'ici, s'il faut en croire des pécialistes. informations financières Bruxelles, 3 janvier. — Réunion assez nombreuse >our la première séance de la semaine.-Les transactions ne sont cependant pas en rapport avec le norn-ire des intermédiaires présents. On était plus ou moins curieux de voir comment ii Tanganyïka, dont la hausse trop rapide avait at-iré quelques murmures de la part des profession-iels entendus, allait se comporter. Elle a, comme I fallait s'y attendre tout simplement, lâché pied et t'arrive qu'à inscrire le cours de 65 après 68 veu-.redi. L'Union Minière, de son .côté., est ferme à 860, l'Argentine est demandée à 33 et la part Kasaï gagne le cours de 51 et 52. En dividende Simkat ou cite le cours de 300. I.es titres caoutciioutiers restent fermes ; ainsi, en Hévéa, on est à 105. L'ordinaire Katanga dépasse le cours de 1500. Nos rentes et lots de ville ont leur petit courant d'affaires habituel et sans changement de cours digne d'intérêt. Voici les cours précédents : Bruxelles 1902, l'r. 75 1/2; Bruxelles î905 à environ 64 1/4 ; Anvers 1887, l'r. 77 ; Anvers 1903, fr. 64,50 ; Bruxelles Maritimes, fr. 59,75 ; lots de Gand, fr. 61 ; Liège 1860, fr. 117,50 ; Liège 1853, fr. 91,75; Liège 1887, fr. 61,50 ; Liege 1905, fr. 61 ; lots d'Ostende, fr. 53 ; lots du Congo, fr. 67. Aux titres bancaires, nous relevons des demandes en Banque Nationale de Belgique. Les tramways ne sont guère mouvementés. .La capital Barcelone se tient vers 212 1/2, la dividende Espagne ne bouge guère et la dividende Buenos-Ayres est stationnaire. Aux sidérurgiques, il y a vendeur en Laminoirs de Baume vers 160 et acheteur en Métallurgique Russo-Belge vers 1400. Les titres charbonniers sont toujours aussi recherchés. Il y a argent en r a Louvière-Sars à 190, en Courcelles-Nord à 1425, en Maurage, en Strépy, etc. D'autre part il y a, chose rare, vendeur en Fon-taipe-l'Evêque à 2700. Les valeurs électriques restent calmes. Des acheteurs se présentent pour Tramways Bologne 4 % à fr. 425, Chemins de fer Welkenraedt à fr. 335, Usines Wattelar capital à fr. 48, Tramways Rotterdam capital à fr. 75, Union Minière capital à fr. 720, Bougies de la Cour priv. à fr. 705. Les vendeurs des titres suivants sont nombreux : fondateur Tramways Electrique Espagne à 1025, priv. Sofia à fr. 62, Laminoirs de Toula cap. à fr. 315, Charbonnages Kessales à fr. 1065, Songei Lipoet à fr. 180, Chotta Rubber à fr. 10, Banque Outre Mer cap. à fr. 385 et div. à fr. 75, Minoteries et Elévateurs 4 1/2 % à fr. 455. COURS DU CHANGE Rotterdam, 4 janvier. — Londres, fl. 10.65 : Berlin, 11. 41,05 ; Paris, 11. 3S,27 1/2. Amsterdam, 4 janvier. - Londres, II. 10,53 à 10,68; Berlin, fl. 40,80 à 41,30 ; Paris, 11. 37,85 à 38,35 ; Suisse, 11. 4»,oo a -m,oo. BOURSE DE LONDRES Londres 3 Janv ; 3 janv 1 31 déc. 3jsnv. : 3< déc Consol--. . 58 5/3 58 5/8 South. R ilway. . 24 3/4 - — rtépuoiiq Argentine. — Union A . . .145 7,8 145 7/8 4% Brésil . . . 461 » 451/8 Wab., préf. . .i — — ! 4% Japon . . 68 - SS - U. S. Steel A. . 32 3/1 92 - Japon 1905. . . 94 1/3 94 Amalg. C. . . . - — - Mexique inter. . Great Cobar. . . - — Pérou, ord. . . . j ; 41/» Columbia ... — — Pérou, pref. . . 22 3/4 ; 22 3'4 Ver., vipl. ... Portugal. . . . b3 1/4 53 1 8 Mexic. pr. . . . — Russie 1889. . . — Rock Isl. ... — - Marc, of a . 15 - , 15 1,'. Randmine ... Turquie. . . . I — — Marine, or. . , — — 3',2 % Uruguay. . 56 — 1 . Shell .... - - — 5% Uruguay . . - : Rio Tinto ... Acht. Top . . .,1127/8 il 13 1,4 Anaconda ... - - — Préf. d° A . .,103 7/8 10U/2 Schib., pré'. . . - Oenver Ç Rio Grande — 13 7/8 Schib., ord. . . - Erie, or»1. . . , 45 1/2 ; 45— Kon. Petr. . . - — Missouri . . .: Escompte . . . 53/l6p 53 18 p Ontario A. . . . - Argent . . . • f6"/i«di 261/4di Sou'h. Tacilic .. 108 — 1 "î 0 ^ — ! ! BOURSE DE PARIS Paris, 3 Janv. 3 janv. 31 déc, 3 janv. 31 dér.. 3% rente française. 63 7j 63 7 Est français. — — Russie H 8),Con.4% - — Rio Tinto, parts — — >514 — 41,2% Russie 1909 7 b - — Mexique Int. 5% — — Serbie 4% 1895 . — — _ Lots lurquie . - —— Espagne 4%, Etr. 87 95 8 70 Change Berlin, court: Portugal 3% . . 58 cO 58 50 Chges.Amsterd..court 259 — 258 — Turquie 4% unifié . — — Chees.Londres,court, 27 80 2775 Banoue ottomane . - Escompte . . . ; BOURSE DE NEW-YORK New York, 3 janv. 3 janv. 31 déc 3 janv. 3 déc. Hypothèques 2—2> 2 '%-2 Oniario&Western, or 30 3/8 30 7/8 Cnane"s.Londr. C,! 4.7425 4,74 — Nortnern Paci,'., ord. 118 — ' 17 3/4 Che8 ". Lundr.éOd.v 4 6 76 4 69 50 Norfo.K>ïWestern,ord 12' -- 12• 3/4 Changes. Paris vue. 5,85 — 5 86 NorUWest.4%c.obl, 12! "8 '23 1/8 Change s. Berl n 75.5/8 76 W4 Pennsylvania, ord. 59 59 1/8 Aigent .... 557/8 55— Philad. <£Read.. ord. 83 — 83 7/8 Philaj.<£Re3d.,|epréf 41 7/8 4! 1/2 FONDS GreatNorthern,|epréi:'26 1/2 '26 3/4 Amérique 2 p. c. obi 99— è9 Tex^s A Pacific, ord. ! 9 i/2 9 1/2 Atch. 1. à S. F. .% 'C/— • '07 3,-4 Southern Pacif., ord., !02 3:8 "03 7/8 Aich. T.4S. F. a.ord 107 3/4 108 Southern Rail//., ord. ?3 7/8 23 7/8 Atc.T.«tS.F.Mgb.4/f 94 1/4 94 1/8 Southern Railw.,préf. 64 — 82 1/2 Atch.T.tfeS.F. a.p éf. 9i 99 1/8 Union Pacific, préf. '38 1/2 '39 3/8 Am.CarâFoundryor. 77 1.2 78 Union Pacif.4%, obi 97 ','2 97 1 4 Baltim. & Ohio,ord. 9.i 3/3 95 3/-» Wab.S' LouisAPac ,0 16 5/H '6 3/8 Canad. Pacific, ord. '82 ;/2 '83 i/4 Wab.S'Louis&Pac^r 48 1/8 46 7,t? Chesap Ohio, ord. 64 1/8 64 3, 8 Amalgamai.Copper.o — • Chic.(ÊNorth West.0. 134 1,2 : '3i '12 AnacondaGopper,ord 90 1/4 913/8 Chic.Milw.4St.Paul 0 10' 'Tj : 00 3/4 U.S. Steel Corp.. ord. 88 1/2 88 7/8 Rock Island ord. , i7'/4 17 3/4 U S. Steel Corp.,préf. 117 — M63/4 Arn.Smelt<£Ref.C°,o. MCI/8 ! '8 1/8 U.S. Steel Corp. 5% Bethl.SteelCorp.,ord 458 — 459 2° H. Obi. 104 - 104 1/4 Denv.<£Rio Grande,0. 13 1,2 :2 - Amoric.BeetSug.,ord 69 1/4 63 3/4 ErieRailway, ord. . 43 18 437'fc American.Can. ord 613/8 8! Erie Railw., 1 préf. 58 1,2 59— Unit. SugarCo,ord. 62 1/2 62 3/4 Erie Railv/., 2° préf. 53 ' 2 51 Amer.Hiae&Leath ,pr 55 7/8 :6 1,2 Erie Railw. Gen. Lien 75 3,4 76 :/8 Amer. re!.<£Tel.,oid, 127 1,3 127 - Illinois Central,ord. 139 — '07— Am.Tel.4%ccnv.obl. 100 1/2 ilO i/2 Kans. City South., ord 32 31 1/2 lntern.Cont.Rubber, 0 1o - '6— Kan . City South., pr. 64 /8 64 lnterr.Merc.Mar.,ord 2! 1/3 203/4 Louisv.Nashv.,ord. '28 — '29 1/2 Intern.Merc.Mar., pr. 78 1/2 77 Nat.Rlw.of Mex.Jpr. 28 1/2 28 1/2 Int. Merc. Marine Nat.Rlw.of Mex.,2pr. 9— 9— 41,2%. obi. 96 1/2 96 — »'iss.Kans.£Tex.,ord 6 1/2 j 7 - Pittsburg Coal. ord 35 1U 36 5/8 Miss.Kansas<6Texas' CentralLeather,ord. 53 1/2 54 3/3 2e h.g.-obl. 50 1/8 i 50 i/o lnterbor.Metrop,,préf 77 1/2 77 1/4 Missouri Pacific.,ord 43/4: 4 1/4 lnterbor.Metrop.,ord. 21 21 1/8 N.-Y.Centr.4Huds.,o 109^4 ' '10 1/4 StudeoakerCor.,ord. 155 1/2 157 1/4 ; ; Mont.Dom.S'.Corp . 48 3/8 usines oouionneries ei Tonaeries ae La Louviere.— Les boulonneries de La Louvière viennent de publier leurs deux derniers bilans, arrêtés au 30 juin 1914 et 1915. Pour l'exercice 1914, la situation financière est assez bonne, l'actif réalisable se montant à frs. 725.438,37, alors que le passif exigible représente frs. 518.205,18, soit une différence de frs. 207.233,19. Il n'y a aucune dette obligataire ni créance privi légiée et nous ne voyons figurer au passif du bilan qu'une somme d'environ 504.000 francs de créditeurs divers. Celle-ci trouve sa contre-partie dans les magasins, marchandises idbriquées et débiteurs divers, qui représentent ensemble 640.000 francs. D'autre part, i] y a lieu de tenir compte que le capital social n'est que de 1 million de francs, de telle sorte que l'excédent de l'actif réalisable sur le passif exigible, représente le cinquième du capital de la société. Le bilan ;iu 30 juin 1914 solde par un bénéfice de frs. 135.675,81, qui est consacré en partie à des amortissements sur immeubles et matériel et permet de reporter à nouveau une somme de frs. 50.164,39. Le bilan au 30 juin 1915 11e se présente plus de la même façon. Grâce au report de l'exercice précédent, le conseil est parvenu à boucler le budget et à clôturer les écritures par un bénéfice disponible de frs. 100,09; les frais de banque et dépenses diverses ont absorbé frs. 49.064,30 au cours du dernier exercice.A l'actif du dernier bilan, nous voyons les créditeurs figurer pour m. total de 1 million, soit le montant du capital social. Ce chiffre élevé des créditeurs d'un exercice à l'autre n'a rien qui doive effrayer les actionnaires ; il prouve tout simplement la confiance. que les banquiers ont dans l'affaire, puisqu'ils oui avancé des fonds pour continuer la fabrication et empêcher l'arrêt des usines. E11 effet, si le montant des créditeurs divers a augmenté le magasin, les marchandises fabriquées et les débiteurs divers ont suivi la même marche ascendante et représentent à eux trois environ 990.000 francs. Lès postes immeubles et matériel fixe et mobile se trouvent en .assez forte augmentation du chef des nouvelles installations érigées en vue de la fabrica-Iion des fers étirés polis ; cette nouvelle division réclamera une immobilisation d'environ 300.000 frs., qui est soldée en partie à ce jour. En vue d'assurer la bonne marche de l'affaire et de reconstituer le fonds de roulement qui, depuis quelques années, se tenait aux environs de 500.000 francs, on estime que les Boulonneries et Fonderies de La Louvière devraient procéder soit à une aug iïientation de capital de 500.000 francs, soit à la créa tijn d'obligations pour une même somme. Un fonds de roulement renforcé sera d'autant plus nécessaire que le jour où Ton se remettra à la besogne, il y aura la division des fers étirés polis qui demandera assez bien d'immobilisations en matières premières. On conserve toute confiance aux Usines, Boulonneries et Fonderies de La Louvière qui constituent une entreprise bien dirigée et bien administrée. De par les spécialités qu'elle fabrique, elle sera une des premières;'! bénéficier du mouvement de reprise qui ne manquera pas de se dessiner au lendemain de la guerre. Société anonyme « Niel-on-Rupell ». — Au cours de l'assemblée des actionnaires du 20 décembre, il a été rendu compte des résultats du dernier exercice so-cial, clos le 30 septembre dernier. Par suite de la guerre, les usines n'ont travaillé que pendant deux mois, de telle sorte que le der nier exercice solde par une perte de frs. 150.622,66, qui a pu être amortie, grâce au report de l'exercice précédent qui se trouve ramené à frs. 70.799,52, qui est reporté à nouveau, étant données les circonstances actuelles. L'arrangement qui devait être pris avec les obli gataires le 27 mars dernier 11'ayant pas réuni l'unanimité, le paiemenl des obligations amorties par tirages au sort les 15 décembre 1914 et 27 mars 1915, ainsi que celle sorties de l'urne au cours de la présente réunion, est postposé à une date qui sera fixée ultérieurement. En attendant, les obligations continuent à porter intérêt. Les émoluments des administrateurs et commissaires ont été prélevés sur les frais généraux. L'assemblée approuve le bilan, donne décharge aux administrateurs et procède aux nominations statutaires.Trèfilerie Sambre-Escaut. Les actionnaires de cette société étaient réunis le 21 décembre pour prendre connaissance des résultats obtenus pendant le dernier exercice clôturé le 10 septembre dernier. La division de Fontaine-l'Evêque est seule intervenue dans les bénéfices de l'exercice 1914-1915 qui se sont élevés à frs. 2143,79, auxquels il y a lieu d'ajouter le report de l'exercice précédent, soit frs. 2768,37, soit, en tout, frs. 4912,16, qui sont reportés à nouveau. Les charges spéciales incombant à la société du fait du chômage d'une partie du personnel ont pu être liquidées, grâce aux rentrées effectuées du chef de la réalisation cl'une partie des produits en magasin.Gebriider Enderlin, Druckfabrik und mechanische Weberei A. G. — Le conseil de surveillance de cette société a dressé son rapport sur le bilan 1914/15. Déduction faite des frais de Régie, amortissements, taxes, intérêts avancés, pertes sur comptes litigeux, le bénéfice net s'élève û C. 303.511 y compris le report de l'exercice précédent de C. '..003. On a décidé de proposer à l'assemblée générée la distribution d'un dividende de C. 40 par action. Bateaux Liège-Meuse, 'société anonyme, à Liège. — Bilan au 15 novembre 1914. Solde débiteur, frs. 1.977,44. Verreries de Fauquez, société anonyme, à Fauquez. — Bilan au 30 juin 1915. Bénéfice de l'exercice, frs. 5.998,63. Ateliers du Centre, société anonyme, à Leval-Tra-hegnies. — Bilan au 30juin 1915. Solde débiteur, frs 42.267,50. Verreries de la Marine, société anonyme, à Jumet. — Bilan au 31 juillet 1915. Pertes de l'exercice, frs. 35.810,90. Compagnie des Métaux Overpelt-Lommél, société anonyme, à Overpelt. — Bilan au 30 juin 1915. Bénéfice net, frs. 1.700.373,47. Le Crédit ouvrier de Tubize, société anonyme, à Tubize. — Bilan au 31 décembre 1914. Créditeurs divers, frs. 11.675,14. Quartier d'Uccle-Stalle et Forest, société anonyme, à Bruxelles. — Bilan de l'exercice 1913-1914 (30 juin 1914). Bénéfices sur vente de terrains, frs. 22,542,43. PARTIE COMMERCIALE CAFE Amsterdam, 3 janvier. — Cote à terme : Santos, mars, auj., 46,— ; préc., 46,—. Rotterdam, 3 janvier. — Cote à terme : Santos, janv., auj., 46 1/2 ; préc., 46 1/2. Superior, auj., —; préc., —,—. Good ord. Java, —,— c. Le Havre, 31 décembre. — Café. Recettes au 31 déc. à Rio Janeiro, 4000 et à Santos, 57.000 b. Rio Janeiro, ooiiïjs du change sur Londres 12 1/8 d. Santos, lr janvier. — statistiques hebdomadaires : Cette sem. Sem. préc. (balles) Arrivages hebdomadaires 27-S.OOO 297.000 Stock 2.249.000 à.226.000 Transb..hebd. vers: Amérique du Nord 114.000 76.000 Hambourg — — Pays-Bas 28.000 60.000 Autres pays d'Europe 104.000 17.000 Ventes réelles 183.000 191.000 Prix du n° 4 st 5800 r 5800 r Prix du n° 7 st ; 4500 r 4550 1 Rio-Janeiro, V janvier. — Statistiques hebdoma daires : Cette sem. Sem. préc (balles) Arrivages hebdomadaires 46.000 72.000 Stock 423.000 - 461.000 Transb. hebd. vers : Amérique du Nord — 11.000 Hambourg — _ Pays-Bas — — Autres pays d'Europe 73.000 55.000 Ventes réelles — — Prix du N > 7 N. Y. st 5525 r 5450 r Change sur Londres 12 1/8 d 12 1/8 d CEREALES & FARINES Londres. 1 janvier. — Grains. — La quantité flottante de froment et de maïs est évaluée comme suit : Cette sem. Sem. pr. Quarters Froment et farine vers Anglet. 1.370.000 1.315.000 Id. à ordre 365.000 415.000 Maïs vers l'Angleterre 705.000 790.000 id. à ordre 340.000 290.000 Orge vers Angleterre 550.000 675.000 Id. à ordre 170.000 140.000 Froment et farine vers Contin. 2.575.000 2.600.000 Maïs vers le Continent 825.000 890.000 Orge vers le Continent 235.000 230.000 L'exportation de froment et farine des pays producteurs ci-après s'est léevée pendant la semaine finissant le 31 décembre à : Depuis 31 déc. 24 déc. lr août En quarters Etats-Unis et Canada .. 1.204.000 771.000 20.790.000 Russie — _ 360.000 Danube — — Indes — — 292.000 République Argentine.. — — 13.000 Chili _ — _ Australie 18.000 56.000 101.000 Autres pays 23.000 23.000 434.000 Total 1.245.000 850.000 21.99.0.000 Seigle. — Transbordements vers l'Europe. Cette Semaine Depuis 1 août sem. préc. 1914/15 1913/14 En quarters Russie — — _ 65.000 Danube — — -- — Etats-Unis 5.000 42.000 819.000 669.000 Rép. Argentine.. — — 6.000 5.000 Autres pays .... 5.000 3.000 60.000 56.000 Total 10.000 45.000 885.000 825.000 Orge. — Transbordements vers l'Europe. Cette Semaine Depuis 1 août sem. préc. 1914/15 1913/14 En quarters Russie — — — 720.00C Danube — — — 27.00G Indes 1.000 8.000 669.000 57.000 Etats-Unis 50.000 81.000 1.783.000 1.537.000 Rép. Argentine.. 5.000 — 196.000 6.000 Autres pays .... 19.000 21.000 512.000 63.000 Total 75.000 110.000 3.160.000 2.410.000 Maïs. — Transbordements vers l'Europe. Cette Semaine Depuis 1 nov. sem. préc. 1914/15 1913/14 En quarters Etats-Unis 31.000 15.000 194.000 516.000 Russie — — — — Danube — — — — — Rép. Argentine.. 314.000 276.000 3.006.000 4.392.000 Autres pays .... 20.000 19.000 205.000 32.000 Total 365.000 310.000 3.405.000 4.940.000 Avoine. — Transbordements vers l'Europe. Cette. Semaine Depuis 1 août sem. préc. 1914/15 1913/14 En quarters Russie — — — — Danube — — — 2.000 Etats-Unis 134.000 163.000 3.11)6.000 3.409.000 Rép. Argentine.. 29.000 — 714.000 142.000 Autres pays .... 17.000 22.000 270.000 72.000 Total 180.000 185.000 4.090.000 3.625.000 New-York, 31 décembre. — Froments. — L'exportation des ports de l'Atlantique pendant la semaine finissant le 30 décembre se compose des articles ci-bas : Froment Farine Maïs Avoine qrs* sacs* qrs# qrs* Liverpool 96.000 11.500 5.000 46.000 Manchester 55.000 — 5.000 — Londres 85.000 28.500 — 32.000 Glasgow 75.000 25.500 — Leith — 13.000 — Newcastle 21.000 — — — Hïlll 29.000 500 — 15.000 Bristol Channel — 76.000 — — — Belfast — —. — — Dublin, etc — — — Autres ports angl. et à ordre 20.000 — — — France 180.000 41.500 — 41.000 Pays-Bas 99.000 — Scandinavie (Balt.).. 53.000 48.500 21.000 — Italie 47.000 — Espagne et Portugal 110.000 14.000 — Autres pays du Cont. 38.000 1.500 — — Pays non Europ. .. 3.000 49.500 15.000 — Total vers Europe.. 987.000 234.000 46.000 134.000 Total sem. préc. .. 616.000 165.000 18.000 158.000 Total année pr'és. .. 690.000 224.000 101.000 161.000 •Sans les données de Montréal depuis le 27 nov. Bombay, 31 décembre. — Grains. — La quantité flottante des Indes à l'Europe s'élève comme suit (en quarters) : Froment Graines de lin Cette Année Cette Année »em. préc sem. préc. Calcutta vers l'Angleterre — — 43.000 S0.000 Kurrachee et Bombay vers l'Angleterre ... — 148.000 92.000 82.000 Vers le Continent— — ' 7.000 26.000 46.000 Total vers l'Europe.. — 155.000 J 61.000 208.000 GRAINES OLEAGINEUSES Londres, 31 décembre, — Graines de lin. — Quantité totale flottante vers l'Europe : Cette semaine Année pré3éd. Anglet. Contin. Anglet. Contin. (en quarters) Indes 135.000 26.000 162.000 46.000 Républiq. Argent. 61.000 178.000 66.000 240.000 Russie — — — — Etats-Unis — — — —■ . Total 196.000 204.000 228.000 286.000 Semaine précédente : 177.000 quarters vers l'Angleterre et 221.000 vers le Continent. La production du caoutchouc Preanger Rubbtr-Maatschappij Production de caoutchouc sec : 1915 1914 1913 (En 1/2 kilos) Janvier 14.200 12.800 7.70* Février 16.600 12.060 7.162 Mars 20.000 14.210 5.460 Avril 22.400 14.600 5.400 Mai 21.600 14.150 7.400 Juin 19.400 15.760 8.420 Juillet' 20.400 14.800 8.200 Août 17.400 5.580 6.600 Septembre 16.000 11.300 6.650 Octobre 16.100 11.380 9.500 Novembre 21.600 14.200 12.400 Décembre 22.200 18.000 14.124 Total 227.900 158.840 99.020 Rubber Cultuur Maatschappij « Amsterdam » Production de caoutchouc en demi-kilos 1915 1914 1913 Janvier 106.300 57.000 24.000 Février 107.000- 5(^000 25.200 Mars 123.000 5^500 34.500 Avril 116.200 62.500 37.000 Mai 131.000 72.000 38.000 Juin 148.000 72.000 34.500 Juillet 159.000 72.000 42.000 Août 133.000 58.000 37.000 Septembre 158.000 84.000 37.000 Octobre 169.000 85.500 50.000 Novembre 188.000 96.300 48.000 Décembre 220.600 110.000 53.500 Total 1.759.100 883.800 460.700 SOCIETE ANONYME "CLINIQUE DE L'ESPÉRANCE" A ANVERS L'ASSEMBLEE GENERALE des Actionnaires aura lieu le 13 janvier prochain, à 10 heures (heure de l'Europe Centrale), au Siège social, rue Hoboken, n° 3. ORDRE DU JOUR : 1° Rapport du Conseil d'Administration et de l'ex-pert-comptahle remplaçant les commissaires absents ; 2° Bilan et Compte de Profits et Pertes ; 3° Nominations statutaires ; 4° Décharge aux Administrateurs et aux Commissaires.MM. les Actionnaires sont priés de se conformer à l'art. 25 des statuts pour l'assistance à l'assemblée générale. Le dépôt des titres devra se faire au siège social, rue Hoboken, n° 3, dix jours avant l'assemblée. FRIGORIFÈRES DU NORD SOCIETE ANONYME A ANVERS L'ASSEMBLEE GENERALE ANNUELLE ORDINAIRE aura lieu le jeudi 13 janvier 1916, à 11 heures du matin, au siège social, rue Dubois, 40. ORDRE DU JOUR : l" Lecture des rapports; 2° Approbation des bilans et des comptes de profits et pertes des exercices arrêtés au 30 septembre 1914 ainsi qu'au 30 septembre 1915 ; 3° Décharge à donner aux Administrateurs et au Commissaire ; 4° Réélection d'un administrateur. SERVICE REGULIER ET DIRECT entre Anvers, St-Nicolas, Lokeren, Gand, Bruges, Oostende, Blankenberghe, Heyst et tout le littoral BRUGES, GAND, ALOST ET BRUXELLES pour marchandises et petits colis J. SAEYS - DE CALUWÉ A BRUGES Pour ANVERS s'adresser 45, rue Nationale, 45, DEPARTS TOUS LES MERCREDIS, A MIDI ROTTERDAMSCHE LLOYD Prochains départs de ROTTERDAM vers les ports habituels des INDES NÉERLANDAISES S/S « DJEMSER » 15 janvier (s. i.) S/S BESOEKI »» 19 » (s. i.) S/S « X. » 29 ). (s. i.) S/S « X. » 16 février (s. i.) Pour frets et tous autres renseignements, tels que ceux concernant r EXPÉDITION D'ANVERS, s'adresser aux Agents RUYS & CoM 9, Quai''Van Dyck, Anvers.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires appartenant à la catégorie Financieel-economische pers, parue à Anvers du 1858 au 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes